Le troisième stade du cancer du sein...

Lipome

Les néoplasmes dans les glandes mammaires menacent toujours la santé d'une femme et le danger de la vie augmente chaque jour. Au stade 3, le néoplasme a dépassé la glande mammaire, mais parfois il n'y a toujours pas de métastases.

Mais si le néoplasme a déjà réussi à donner des métastases, alors elles sont localisées le plus souvent dans: les ganglions lymphatiques dans la poitrine, les poumons et le foie. Bien sûr, aux stades 3 et 4, une tumeur maligne est un grand danger. Un million de personnes reçoivent un diagnostic de cancer du sein de grade 3 chaque année. Selon les statistiques, environ 40% se trouvent plus souvent au deuxième stade qu'au troisième - 27%.

Symptômes

Dans les premières phases de l'oncologie, il n'y a pratiquement aucun signe clinique. Ils apparaissent le plus souvent à la fin de la seconde ou au début de la troisième étape. Pour chaque patient atteint de cancer, les symptômes peuvent varier légèrement en fonction de l'emplacement de la tumeur dans la glande mammaire..

Manifestation du cancer

  • Joints dans la poitrine.
  • Gros néoplasme de plus de 5 cm.
  • Gonflement au site de compactage.
  • Tuberosité dans la poitrine.
  • La tumeur commence à grossir.
  • Rétraction du mamelon.
  • Isolement de l'exsudat purulent ou sanguin du mamelon.
  • Changement de peau du sein.
  • Augmentation de la température.
  • Zeste d'orange dans la zone touchée.
  • Rougeur au site du néoplasme.
  • Redimensionner, forme d'un sein.
  • Perte de poids et appétit.
  • L'élargissement et la défaite des ganglions lymphatiques régionaux (supraclaviculaire, périosternale).
  • Douleur.

REMARQUE! Si ces symptômes sont détectés, vous devez immédiatement consulter un mammologue, faire un test sanguin biochimique général et faire une mammographie.

Diagnostique

  • Échographie - une échographie vous permet de regarder l'état des organes, ainsi que la propagation des métastases dans la cavité abdominale.
  • TEP - tomographie par émission de positons, le principe est le même que l'IRM, la TDM, permet de distinguer une tumeur bénigne d'une tumeur maligne en 3 étapes, en observant le niveau d'invasion des tissus et des ganglions lymphatiques.
  • Scintigraphie - une femme reçoit une injection de substance radioactive et, après exposition aux rayons gamma, le cancer est examiné.
  • IRM - vous permet de voir les organes "de l'intérieur", de voir comment ils fonctionnent.
  • CT - avec la tomodensitométrie, il est possible de voir les sections les plus minces sous forme tridimensionnelle, sans utiliser de rayons X.
  • Biopsie - prenez un morceau de la tumeur pour de plus amples recherches. En présence de métastases éloignées, des morceaux de l'organe atteint sont prélevés.
  • La mammographie est un examen non invasif de la glande mammaire, où vous pouvez voir le foyer lui-même, la taille de la formation.
  • Marqueurs tumoraux - chaque néoplasme libère un déchet et les marqueurs tumoraux sont capables de reconnaître l'emplacement de la tumeur. Aux 3 étapes, le nombre d'anticorps devrait déjà augmenter: CA 15-3, CEA, CA 125 et CA 19-9.

Traitement du cancer du sein

Le cancer du sein au troisième degré est traité en combinaison, c'est-à-dire que plusieurs méthodes de traitement sont utilisées..

Le traitement local comprend:

  • Radiothérapie - le cancer est irradié avec une forte dose de rayonnement. Dans ce cas, les cellules malignes cessent de se diviser et meurent. Utiliser avant et après la chirurgie.
  • Ablation chirurgicale. Deux types d'intervention chirurgicale - la tumorectomie ou la mastectomie. Avec une lapectomie, le sein est conservé, une résection de la formation est réalisée autour de la tumeur elle-même, reculant de quelques centimètres. Appliquer si le cancer est petit. Avec une mastectomie, toute la tumeur est enlevée avec le sein, ainsi que les ganglions lymphatiques affectés dans les aisselles, car dans ce cas, le cancer a pénétré dans le tissu mammaire et n'est pas de taille réconfortante.

Le traitement vise à détruire les cellules malignes localisées à la fois dans la glande mammaire et dans le sternum des femmes.

Le traitement systémique est utilisé pour détruire les cellules malignes qui voyagent dans la circulation sanguine dans tout le corps. Le traitement comprend:

  • Thérapie hormonale. Initialement, un test est effectué et si la tumeur est hormonosensible, puis après le traitement principal, le patient utilisera des hormones du type: tamoxifène et existentiel pendant cinq ans sous la stricte surveillance d'un médecin.
  • Chimiothérapie. Dans la troisième étape du terme d'oncologie, la chimiothérapie est toujours réalisée avant et après les opérations. Il est divisé en néoadjuvant et adjuvant. J'utilise du néoadjuvant avant la chirurgie pour réduire la taille de la formation et sauver les seins de la femme, et aide également à prévenir la propagation des cellules cancéreuses dans tout le corps. L'adjuvant est utilisé après la chirurgie afin que le cancer ne se forme plus, car il est possible que des cellules malignes restent dans le corps du patient.
  • La biothérapie Une protéine membranaire peut être située à la surface de la formation. Si le test pour HER2 est positif, alors un médicament tel que l'herceptine est utilisé.

Malgré les dernières méthodes de traitement de l'oncologie, il est nécessaire de respecter un certain régime alimentaire, d'essayer d'utiliser des méthodes de médecine traditionnelle, de faire des exercices tous les jours et de penser positivement..

Quand est l'opération

Les médecins subdivisent une tumeur de troisième stade en une tumeur opérable et inopérable. Chirurgical - cela signifie que ce néoplasme est traitable et inopérable - c'est le cas lorsque le cancer du sein est incurable.

Le cancer est considéré comme inopérable dans lequel une intervention chirurgicale n'apportera aucun résultat positif. Une étape inopérante peut être convertie en une étape utilisable par chimiothérapie ou radiothérapie..

Avec la forme diffuse - infiltrante (inflammatoire) du cancer des sachets de lait, la stratégie de traitement est clairement pensée. Tout d'abord, utilisez la thérapie, en raison de laquelle la formation de la tumeur diminuera, puis retirez complètement le sein.

Dans la plupart des cas, les résultats sont dysfonctionnels en raison de la rechute de la maladie. Par conséquent, de nombreux tests de diagnostic sont effectués avant le traitement. Le cancer du sein de stade 3 inopérable a souvent un pronostic défavorable.

Prévoir

L'une des méthodes de diagnostic est la stadification, et c'est cette méthode qui permet aux médecins de donner un pronostic prédictif et de choisir la technique de traitement exacte. Les oncologues parlent généralement de survie à cinq ans.

Mais n'ayez pas peur, car la résistance du corps est différente pour tout le monde. Certaines femmes malades ne survivront pas cinq ans après le traitement, mais beaucoup vivent généralement beaucoup en raison de la forte différenciation des cellules cancéreuses. Parfois, les patients ne meurent pas d'un cancer, mais de complications de métastases.

Le pronostic du carcinome dépend également de l'âge, de l'état, de l'immunité et de l'humeur d'une femme atteinte d'un cancer du sein. Comme l'a dit Faina Ranevskaya: «Si un patient veut vraiment vivre, les médecins sont impuissants».

Le cancer du sein du 3e degré a une espérance de vie de cinq ans dans différents types de développement:

  • 3A (67%) - le cancer n'a pas de métastases.
  • 3B (41%) - il y a des métastases aux organes les plus proches
  • 3C (49%) - métastase uniquement aux ganglions lymphatiques les plus proches.

Cancer du sein de stade 3

Dans notre société moderne, de plus en plus d'experts ont commencé à diagnostiquer le cancer du sein en 3 étapes. Il occupe l'une des premières places parmi les excroissances malignes chez les femmes d'âges différents..

Le taux d'incidence le plus élevé a été observé parmi les sexes les plus faibles de moins de 60 ou 70 ans. Le taux de survie moyen chez les patients varie de 50 à 82%. Un traitement approprié et approprié de ce stade du cancer contribuera à améliorer la qualité de vie et à prolonger considérablement sa durée.

Les mesures médicales pour le cancer de stade 3 dépendent de plusieurs indicateurs particulièrement importants, à savoir:

  • De la phase du néoplasme malin, dans laquelle le patient est allé à l'hôpital pour obtenir de l'aide;
  • De la structure histologique de la tumeur. Les experts ont prouvé que le cancer de la glande, en fonction de sa structure structurelle, peut ne pas être aussi grave;
  • De la sensibilité de la nouvelle croissance aux médicaments hormonaux;
  • De l'état du corps chez le patient;

De symptômes et de troubles supplémentaires dans le corps.

Cancer du sein: stade 3a

La maladie de phase 3 est une maladie systémique. Les médecins ont constaté que les rechutes se produisent généralement tous les 10 ans chez ceux qui refusent un traitement systémique. Croissance très rapide et spontanée de la tumeur initiale, apparition de manifestations visibles sur la peau - ce sont les indicateurs qui augmentent la probabilité de métastases dans tout le corps humain.

Les foyers avec des croissances malignes qui affectent les organes du corps peuvent se développer en raison de micrométastases non détectées. Les représentants avec une dégénérescence de métastases de phase 3 se produisent beaucoup plus rapidement qu'au premier et au deuxième stade.

En d'autres termes, le diagnostic posé au stade 3 de la maladie sera moins favorable que les néoplasmes découverts par des spécialistes en phase précoce de développement..

Durée de vie du stade 3 du cancer du sein

Chaque patiente essaie de comprendre et de déterminer combien il lui reste à vivre. Tout cela n'a qu'un caractère individuel et ne dépend que de la façon dont la femme subira un traitement de chimiothérapie, de la force de l'esprit pour surmonter la douleur, de l'état émotionnel et de nombreux autres facteurs.

Si le traitement de la glande mammaire est commencé le plus tôt possible, alors que les ganglions lymphatiques de la personne ne sont pas affectés, il y a une forte probabilité qu'il vive encore 10 ans. Ce résultat se produit dans 8 cas sur 10.

Avec le cancer du sein de stade 3, la probabilité que l'espérance de vie de la patiente soit d'au moins 10 ans:

  • Si 1 à 3 nœuds ont été affectés, c'est de 30 à 35%;
  • Si la maladie affecte 4 ou 5 nœuds, elle est de 12 à 15%.

Cancer du sein de stade 3

Trouver des moyens de traiter efficacement le cancer de stade 3 est une tâche importante pour la société moderne. Non seulement en raison de la large propagation de la maladie, mais en raison du nombre croissant de jeunes filles atteintes de cette maladie.

Il existe plusieurs méthodes pour fournir des soins médicaux à cette maladie. Avec une intervention chirurgicale, une excision complète ou partielle de l'organe infecté est réalisée. Une telle opération peut prendre la forme:

  • Ablation complète de la glande mammaire avec les ganglions lymphatiques;
  • Ablation partielle du sein;
  • Enlèvement de la croissance avec les tissus voisins dans un rayon de 2 à 3 cm;
  • Excisions d'une seule tumeur avec des ganglions lymphatiques.

La prestation de soins médicaux par radiothérapie est la prochaine méthode médicale après la chirurgie. Irradier:

  • Croissances malignes;
  • Ganglions lymphatiques sous les aisselles;
  • Nodules dans la poitrine.

Après ce traitement, de petites vésicules peuvent apparaître sur la peau. Les patients peuvent éprouver une faiblesse soudaine et une mauvaise santé..

La méthode médicale de chimiothérapie vise à stopper la croissance des cellules malignes et à leur destruction complète. Pour le traitement, un groupe de médicaments cytostatiques est utilisé. Leur principal inconvénient est l'impact négatif sur le corps humain. Par conséquent, un tel médicament est utilisé en stricte conformité avec les réglementations pour les patients en oncologie..

Plus la maladie sera difficile et négligée, plus les filles auront de chances de se remettre complètement. Mais même dans de telles circonstances, des mesures médicales complètes ont conduit à une dynamique positive..

Les représentants atteints de cette maladie doivent surveiller attentivement leur santé. Ils ne devraient pas manquer la nouvelle croissance des tumeurs. Pour ce faire, ils doivent constamment consulter les médecins et passer les tests nécessaires et subir une IRM. Si les patients parviennent à entrer en rémission, leurs chances de vivre pendant plus d'une décennie peuvent augmenter considérablement..

Combien de femmes vivent avec un cancer du sternum chez les femmes du 3e stade

Les néoplasmes malins dans la glande mammaire constituent une menace élevée pour la santé des femmes et entraînent souvent la mort. Le cancer du sein de grade 3 en développement est une maladie dangereuse qui nécessite un traitement compétent. Avant le stade 3, le carcinome est asymptomatique, il est rarement possible de le détecter au début du développement, donc le pronostic est souvent décevant.

Étiologie de la maladie

Une tumeur peut survenir dans une ou deux glandes mammaires à la fois. Souvent, la maladie affecte les personnes de plus de 60 ans. La cause la plus courante de la violation est le mauvais environnement écologique ou l'hérédité.

Il existe 4 stades de cancer du sein. Chacun est caractérisé par ses symptômes et sa concentration. Le grade 3, avec la bonne approche, est traitable, et ce dernier ne l'est pas, car les métastases se propagent dans la poitrine, les ganglions lymphatiques, les organes internes et le cerveau sont affectés.

Il existe des statistiques de survie établies: le pourcentage moyen de patientes cancéreuses enregistrées qui vivaient 5 ans après le diagnostic de cancer du sein était de 60 à 80%. Cependant, il y a eu des cas de 10 ans ou plus.

Il n'y a pas de cause exacte du cancer du sein. Il n'y a que des facteurs de risque pour le développement de la pathologie:

  • hérédité;
  • diabète sucré, hypothyroïdie;
  • blessure au sein, mastopathie;
  • âge - risque élevé chez les femmes âgées;
  • fibromes utérins;
  • manque prolongé d'activité sexuelle;
  • l'abus d'alcool;
  • naissance tardive;
  • en surpoids;
  • radiation;
  • menstruations précoces ou ménopause tardive.

Le refus d'allaiter, la fonction de reproduction imparfaite, la contraception hormonale longue et la réticence de la femme à donner naissance à des enfants sont considérés comme des provocateurs du cancer. La probabilité de formation de tumeurs augmente avec plusieurs facteurs concomitants..

Sous-étapes, types et formulaires

Une tumeur maligne est divisée en 3 sous-étapes:

  1. 3a - un néoplasme assez gros est situé dans la glande mammaire (plus de 5 cm). La maladie est classée comme une lésion de moins de trois ganglions lymphatiques et la présence de métastases régionales..
  2. 3c - le diamètre de la tumeur est différent. Les cellules cancéreuses se propagent aux tissus voisins avec des dommages parallèles aux ganglions lymphatiques situés dans l'aisselle. Il peut ne pas y avoir de métastases.
  3. 3c - une grande formation qui affecte 10 ganglions lymphatiques ou plus (zones sous-clavières, thoraciques, cervicales, axillaires).

Avec 3-4 degrés de pathologie dans le corps humain, des troubles systémiques commencent, qui ne sont pas observés par 1-2. Une tumeur et sa croissance rapide, des ganglions lymphatiques endommagés provoquent la formation de métastases dans d'autres organes.

Il existe de tels types et formes de cancer:

  • Non invasif - un néoplasme se développe dans la zone du tissu tégumentaire - l'épithélium. Formes de la maladie: lobulaire, canalaire.
  • Invasive (infiltrante) - pénètre profondément dans les tissus, il y a des métastases. Formes de la maladie: muqueuse, canalaire, médullaire, lobulaire, apocrine, tubulaire.
  • Le type non spécifique implique une forme inflammatoire, négative, papillaire, la maladie de Paget.
  • Luminal - un cancer mortel, difficile à traiter. Selon la classification, il est divisé en fonction de l'activité de la protéine membranaire her2 neu.

Le quatrième stade est le dernier stade oncologique, dans lequel des métastases dans les poumons, les ovaires et le foie sont notées. L'espérance de vie à 5 ans ne dépasse pas 50% des patients cancéreux.

Symptômes du cancer du sein, grade 3

Si au stade initial du développement de l'oncologie, il n'y a presque aucun symptôme dans le sternum (il ne peut être détecté qu'avec une étude aléatoire planifiée), alors le stade 3 a des signes prononcés de pathologie.

En palpation, en palpant, une formation ferme aux bords inégaux se fait sentir. La forme du sein féminin change de structure, car une tumeur croissante s'étend sur la peau. Un pelage similaire à la dermatite atopique se produit. Il y a une densification, un épaississement ressemblant à une peau d'orange. Les follicules deviennent dilatés, infiltrés, des tissus œdémateux sont observés..

Le mamelon est aspiré dans la peau, différents types d'écoulement sont possibles (transparent, sanglant). Si une femme n'a pas de grossesse et n'allaite pas, ces manifestations sont une raison pour un examen immédiat.

Symptômes généraux du cancer du sein chez les femmes des 3 stades: fatigue, malaise, perte de poids, absence complète ou perte d'appétit, fièvre.

Méthodes de diagnostic

Plus il était possible d'identifier l'oncologie tôt, plus les chances de guérison étaient élevées. Les méthodes de diagnostic les plus courantes:

  • Échographie - établit la taille de la tumeur, la structure, le stade de développement;
  • biopsie;
  • L'IRM est la méthode de recherche la plus précise, révèle divers processus dans le corps;
  • mammographie;
  • Tomodensitométrie de la poitrine;
  • analyse des gènes moléculaires du sang;
  • examen cytologique.

Afin de guérir la maladie correctement et rapidement, les hormones sont testées pour les médicaments chimiques, ce qui aide à établir le complexe thérapeutique optimal..

Méthodes de traitement

Le traitement du cancer du sein au troisième degré n'est pas complet sans chirurgie. Les activités suivantes sont menées:

  • l'utilisation d'agents chimiques hormonaux; si le néoplasme a diminué et ne se développe plus, une intervention chirurgicale sera nécessaire;
  • réaliser une mastectomie radicale palliative en cas de complication de la maladie.

Après la chirurgie, une chimiothérapie et une radiothérapie sont utilisées. Les effets thérapeutiques du cancer de stade 3-4 sont réalisés individuellement pour chaque femme.

Il est important de respecter une bonne nutrition au moment du traitement, de manger des légumes et des fruits, des viandes faibles en gras, des œufs, du fromage cottage, du poisson. Buvez au moins 2 litres d'eau par jour. De l'alimentation, excluez les plats frits, salés et épicés, les champignons, la conservation, les marinades, le café, le chocolat. La cure sera plus efficace si une femme respecte toutes les recommandations d'un médecin.

Traitement hormonal

L'hormonothérapie est l'une des méthodes de traitement du cancer du sein. L'objectif principal des médicaments est de réduire l'influence de l'hormone œstrogène sur un néoplasme malin. Le schéma thérapeutique nécessaire est prescrit par le médecin, en fonction du stade et de la phase de la maladie, de l'état ménopausique de la patiente, ainsi que des facteurs de risque pouvant entraîner une re-formation tumorale..

Le groupe de médicaments suivant est utilisé:

  • anti-œstrogènes (Tazlodex, Tamoxifène);
  • médicaments androgènes (testostérone, androstérone) - les hormones sexuelles mâles inhibent la performance des œstrogènes;
  • gestagènes (mégestrol);
  • médicaments (Examestan), amortissant l'enzyme aromatase.

L'hormonothérapie est utilisée très activement. Il aide à réduire le risque de récidive de l'éducation et, dans une situation inopérante, en combinaison avec des agents chimiothérapeutiques, affaiblit la croissance tumorale.

Chimiothérapie

Les cytostatiques détruisent les cellules cancéreuses, empêchant leur reproduction ultérieure. Les médicaments sont très toxiques. Attribué:

  • après la chirurgie pour éliminer les cellules cancéreuses restantes;
  • avant la chirurgie pour réduire le diamètre de la formation, empêcher la croissance, supprimer les métastases mineures;
  • si la chirurgie est contre-indiquée, pour améliorer la qualité de vie humaine.

La chimie se déroule en cours dont le nombre est déterminé par un spécialiste..

Traitement chirurgical

Les modes opératoires suivants sont effectués:

  • mastectomie - le médecin enlève complètement le sein de la femme, les ganglions lymphatiques ne font pas mal;
  • lumpectomie - un petit site pathologique et les tissus non affectés à proximité sont découpés;
  • résection centrale - la tumeur est enlevée avec les tissus non affectés de 30 mm;
  • mastectomie palliative - avec une grande taille de la formation ou de fortes métastases, la glande mammaire est partiellement excisée;
  • résection radicale - la zone de la glande avec des ganglions lymphatiques, le tissu sous-cutané est éliminé; puis radiothérapie ou chimiothérapie.

Après l'opération, la personne doit rester à l'hôpital pendant un certain temps, jusqu'à ce que la plaie soit légèrement guérie. Le traitement est suffisamment difficile à tolérer pour les patients, il est donc important de fournir le soutien nécessaire à la femme. De plus, les proches de la personne malade devraient se constituer une attitude positive.

Radiothérapie

Dans le cancer du sein du 3ème degré, la radiothérapie est utilisée avant et après la chirurgie. Il faudra environ 40 séances d'irradiation avec des rayonnements ionisants dans les 30 à 45 jours.

Lorsque les métastases frappent les os, un traitement est fait pour soulager la douleur si les médicaments sont inactifs.

L'auto-traitement avec des rayonnements ionisants est effectué lorsqu'une femme refuse d'effectuer une opération, lorsqu'il existe des contre-indications à sa mise en œuvre ou si la tumeur est inopérable.

Prévisions

Avec la maladie détectée en temps opportun et le traitement correct du cancer du sein du 3ème degré, l'espérance de vie après la chirurgie sera la suivante:

  • les femmes qui ne peuvent pas rechuter dans les 5 ans pourront guérir complètement la maladie;
  • en présence du stade 3a, vous pouvez vivre encore 10 ans - chez 70 à 80% des patients avec le bon traitement, la survie à 5 ans est dans 90% des cas;
  • avec l'oncologie au stade 3b, les gens vivent en moyenne 5 ans et 30% des patients - 10 ans;
  • en présence du stade 3c, un petit nombre de patients parviennent à vivre 5 ans.

À l'étape 3, une personne est affectée d'un handicap. Avec la progression de la maladie et des complications, l'espérance de vie ne dépasse pas 3 ans.

La durée de vie d'une femme après la chirurgie dépendra des caractéristiques individuelles. Sur Internet, vous pouvez trouver de nombreuses histoires et histoires vraies de patientes sur le cancer du sein de stade 3, comment elles surmontent la maladie et comment elles ont été traitées.

Le cancer du sein de stade 3 est une maladie dangereuse. L'avant-dernière étape de l'oncologie a des rechutes de divers organes et systèmes, des métastases apparaissent souvent. Plus tôt la pathologie est détectée, plus le traitement réussit. S'il existe une prédisposition héréditaire à l'oncologie, vous devriez consulter un mammologue tous les six mois pour détecter une maladie au premier stade de son développement.

Différenciation histologique du cancer du sein et de la mitose tumorale

Différenciation histologique du cancer du sein

La gradation histologique du cancer du sein (cancer du sein) a été introduite pour la première fois par R.B. Greenough de Boston, qui a publié une analyse de 73 cas de cancer du sein en 1925.

Malgré le fait que beaucoup de temps s'est écoulé et qu'un grand nombre de travaux ont été publiés sur l'utilisation de la gradation histologique du cancer du sein, rien de significatif n'a été ajouté à la liste des critères morphologiques qui définissent les groupes de cancer du sein qui ont une signification clinique.

Oeuvre R.B. Greenough est pertinent aujourd'hui, il a formulé des catégories pronostiques significatives de cancer du sein invasif de malignité faible, moyenne et élevée.

Cette division est basée sur 5 signes:

1) organisation tissulaire (histologique) de la tumeur, c'est-à-dire la capacité de former des lobules, des canaux et des structures glandulaires;
2) le degré d'activité sécrétoire, qui est confirmé par des vacuoles cytoplasmiques, des gouttelettes de mucine dans la lumière des glandes;
3) l'atypie cellulaire, c'est-à-dire l'uniformité ou la variation de la taille et de la forme des cellules, le rapport de la taille du noyau et du cytoplasme;
4) la présence de noyaux hyperchromiques;
5) la présence d'atypie nucléaire et le nombre de figures mitotiques.

Conformément aux gradations de Greenough, les types de cancer à haut degré de malignité ont des cellules et des noyaux de forme irrégulière et de différentes tailles, sans fonction sécrétoire, les cellules sont disposées en colonnes, une hyperchromatose des noyaux et un grand nombre de mitoses atypiques sont notées.

Inversement, les tumeurs constituées de glandes construites à partir de cellules de taille et de structure uniformes sans hyperchromatose, avec un petit nombre de mitoses, doivent être référées à un cancer du sein de faible degré de malignité..

Selon R.B. Greenough, après une mastectomie radicale, les patients atteints d'un cancer de bas grade étaient guéris dans 68% des cas, modérés dans 33% des cas, et le résultat était nul avec.

En 1928, Patey et Scarff de Londres ont publié une analyse de 50 cas de cancer du sein. Ils ont étudié la corrélation entre la gradation histologique de Greenough, l'état des ganglions lymphatiques et la survie des patients. Il a été révélé que les patients atteints d'un cancer de bas grade après une mastectomie radicale étaient guéris dans 85% des cas, modérés dans 45% et élevés dans 23% des cas..

De plus, les auteurs ont noté que le pronostic de l'évolution de la maladie est toujours bon en l'absence de métastases dans les ganglions lymphatiques, d'ulcération de la tumeur et de sa propagation sur le fascia, quel que soit le degré histologique de malignité selon Greenough.

Ils ont également conclu que dans les cas de cancer du sein non courant, une période de rémission plus longue, c'est-à-dire la période avant l'apparition de métastases ou de rechutes après une mastectomie radicale, chez les patients atteints d'une tumeur de malignité faible selon Greenough, et dans les cas de cancer avancé, la thérapie palliative est plus efficace.

Suivi par H.J.C. Une floraison de Londres, publiée en 1950, a confirmé les découvertes de Patey et Scarff. Dans l'ouvrage classique de Bloom-Richardson, publié en 1957, les critères de gradation histologique du cancer du sein ont finalement été formulés. Dans leur travail, ils ont analysé l'évolution de la maladie chez 1409 patients, dont 359 ont vécu plus de 15 ans..

Comme R.B. Greenough, les chercheurs ont divisé le cancer du sein (cancer du sein) en 3 catégories, en fonction de trois indicateurs:

1) le nombre relatif de structures tubulaires;
2) la présence de variations de la taille des cellules cancéreuses;
3) le nombre de noyaux hyperchromiques et les chiffres de la mitose.

Les auteurs ont évalué chacun de ces indicateurs en points (1, 2 ou 3 points). En résumant le nombre de points, nous obtenons des combinaisons possibles de 3 à 9. Le plus petit nombre de points correspond au plus bas degré de malignité du cancer du sein.

Les auteurs ont divisé l'échelle de malignité en trois parties: 3, 4 ou 5 points au total - faible degré de malignité (grade 1); 6 ou 7 points au total - moyenne (grade 2); 8 ou 9 - élevé (grade 3). Ce programme est devenu le plus populaire au monde et s'appelle le programme de graduation du cancer du sein Bloom-Richardson ou la technologie Scarff-Bloom-Richardson, bien qu'il devrait être appelé la technique de graduation Greenough, en l'honneur de la personne qui a publié cette graduation en 1925..

Bloom et Richardson ont constaté que 26% des 1409 cas de cancer du sein examinés avaient un 1er degré de malignité histologique, 45% - un 2e, 29% - un 3e. Les résultats de la comparaison des degrés histologiques de malignité de la tumeur primaire et des métastases dans les ganglions lymphatiques axillaires ont montré que 82% du degré coïncidait.

Dans 12% des cas, le degré de malignité était plus élevé et dans 6% - plus faible dans les métastases que dans la tumeur primitive. Les auteurs ont révélé que le degré de malignité histologique, ainsi que le statut des ganglions lymphatiques régionaux, fournissent des informations pronostiques indépendantes (tableau 2)..

Tableau 2. Survie des patientes atteintes d'un cancer du sein conformément au schéma de gradation Bloom-Richardson (1409 patientes ont été étudiées).


Bloom et Richardson sont arrivés à la conclusion que le degré de malignité histologique du cancer du sein reflète l'évolution clinique présumée de la maladie et la probabilité de nouvelles métastases, qui sont devenues à un moment donné une étude très progressive..

De toute évidence, le degré de différenciation histologique est corrélé avec le taux de croissance de la tumeur et, en conséquence, la phase S du cycle mitotique (ZN-thymidine, Ki67), l'aneuploïdie, l'expression de C-eGB-2, les récepteurs des œstrogènes et de la progestérone.

L'importance de cet indicateur est cependant évidente dans un certain nombre de publications, la mise en scène histologique fait l'objet de critiques sévères en raison de la difficulté découlant de sa reproductibilité. Il est à noter que le pourcentage de divergence dans l'évaluation de la différenciation histologique est parfois de 50 à 60%.

Cependant, lorsque les critères d'évaluation du degré histologique de malignité sont évalués de manière professionnelle et minutieuse, la coïncidence des résultats de cette évaluation est de 90%.

H.F. Frierson et al ont examiné les résultats pathologiques de 7 pathologistes qui ont examiné 75 cas de cancer du sein canalaire invasif. La coïncidence dans l'évaluation de la structure histologique était de 71%, structures tubulaires - 81%, polymorphisme des noyaux - 64%, mitose - 67%.

C.W. Elston recommande une double étude. Cela est possible lors de la réalisation d'une étude avec deux pathologistes ou un pathologiste deux fois sur des échantillons différents..

Le prochain inconvénient du système proposé de gradation du cancer du sein proposé par Bloom et Richardson est que la majorité des patientes appartiennent aux 2e et 3e degrés de gradation. Avec.W. Elston, en utilisant le système de classement histologique modifié de Bloom et Richardson, a étudié le cancer du sein chez 1831 patientes avec une période de suivi de 16 ans et diagnostiqué le 1er degré de différenciation histologique du cancer dans 18%, le 2e dans 34% et le 3e dans 47 % de cas.

L'auteur a noté une corrélation très prononcée avec le pronostic clinique. Les patients atteints d'un cancer du 1er degré de malignité ont une survie significativement meilleure qu'avec les 2e et 3e degrés (p

Le plan de traitement est établi en tenant compte de l'étape du processus tumoral, de la structure morphologique de la tumeur, de l'âge du patient, des maladies concomitantes et de l'état général du patient. Les méthodes de traitement suivantes sont utilisées: chirurgicale, combinée (une combinaison de chirurgie et de radiothérapie ou de pharmacothérapie) et com.

Selon de nombreuses publications, l'étiologie et la pathogenèse du cancer du sein sont complexes et sont déterminées par une combinaison de nombreux facteurs. La régulation hormonale de la fonction des glandes mammaires est beaucoup plus compliquée que l'endomètre. En plus des œstrogènes et du progeston, le développement des glandes mammaires à la puberté, leur fonction pendant.

La gradation histologique du cancer du sein a été introduite pour la première fois par R.B. Greenough de Boston, qui a publié une analyse de 73 cas de cancer du sein en 1925. Malgré le fait que beaucoup de temps s'est écoulé et qu'un grand nombre d'ouvrages ont été publiés sur l'utilisation de la gradation histologique du cancer du sein,.

Lors de l'analyse des données obtenues par échographie, il est conseillé d'identifier un certain nombre de tâches diagnostiques, dont la solution vous permettra d'obtenir une gamme complète de signes échographiques de cancer du sein et de ganglions lymphatiques métastatiques, qui seront utilisés à l'avenir.

Les processus pathologiques dans la glande mammaire se distinguent par diverses manifestations cliniques, ce qui, par la norme, crée de graves difficultés de diagnostic différentiel. Pour l'hypercologue, il est très important de remarquer (à ne pas manquer!) La pathologie des glandes mammaires, qui mettra en mouvement un système de méthodes.

Le cancer du sein se développe à partir de l'épithélium des canaux lactifères et des alvéoles. Les caractéristiques pathomorphologiques du cancer du sein comprennent des paramètres tels que la taille de la lésion primaire, sa localisation dans la glande mammaire, le type de croissance, la structure morphologique, le degré de différenciation, la présence régionale.

Les changements bénins dans les glandes mammaires sont parmi les maladies les plus courantes et comprennent divers signes cliniques, morphologiques et étiologiques du processus. Une caractéristique distinctive de la glande mammaire est la difficulté de différencier clairement physiologiquement et pathologiquement.

Cancer du sein de grade 3: caractéristiques d'une pathologie sévère

Environ 1 million de cas de cancer du sein sont signalés chaque année dans le monde. Il s'agit du type d'oncologie le plus courant - il affecte une femme sur trois. Le cancer du sein de grade 3 est détecté chez les femmes après 50 ans dans 25 à 30% des cas. Les oncologues considèrent cette étape comme l'une des plus graves. Elle survient chez 10% des femmes malades et réduit considérablement l'espérance de vie.

Comment se manifeste le cancer du sein de grade 3

Le cancer du sein de grade 3 (cancer du sein localement avancé, carcinome) est une tumeur du tissu mammaire dans laquelle les cellules cancéreuses des ganglions lymphatiques axillaires peuvent être affectées..

Vous pouvez prolonger la vie d'une femme atteinte d'un cancer du sein pour un maximum de 10 ans, selon le stade et la forme du processus oncologique

Le troisième degré de cancer a des manifestations systémiques. En plus de la présence d'une formation semblable à une tumeur dans la poitrine et les ganglions lymphatiques soudés ensemble dans la région axillaire, des changements dans la forme du sein et de la couleur de la peau seront présents. Un sang clair ou strié peut sembler s'écouler du mamelon..

Vidéo: ce que vous devez savoir sur le cancer du sein

Carcinome mammaire du troisième degré: sous-étapes

La sous-étape 3A est dangereuse car la plus petite tumeur peut métastaser

Ce type de cancer est divisé en trois sous-étapes:

  1. 3A - une combinaison d'une tumeur du sein de toute taille et des ganglions lymphatiques affectés des aisselles qui sont épissés entre eux et avec les tissus environnants.
  2. 3B - le néoplasme peut être de différentes tailles, germer dans le tissu mammaire ou la peau, des foyers dans les ganglions lymphatiques peuvent apparaître. Cela comprend le cancer dit inflammatoire, qui se manifeste par un œdème, une rougeur ou même une suppuration de la peau de la glande. Il est rare, mais diffère par sa malignité et sa progression rapide. La surface de la peau au-dessus de la glande affectée peut se rétracter pour se plier. Le symptôme de "zeste de citron" caractérise l'œdème. Si la tumeur s'est développée dans la peau, celle-ci aura une couleur rouge vif et se développera sous forme de "chou-fleur".
  3. 3C - la tumeur peut également avoir des tailles variables, mais il existe des métastases dans les ganglions lymphatiques de la poitrine, des aisselles, du cou, de la région supra et sous-clavière.

La sous-étape 3B est dangereuse pour la germination des tissus, les métastases dans d'autres organes et l'inflammation du sein

Variétés de tumeur maligne sur la photo

Groupes de pathologie

Les types de cancer du sein suivants sont distingués:

  1. Cancer non invasif (cancer in situ, traduit - cancer in situ, carcinome non invasif). Comprend une tumeur intraductale et lobulaire. Contrairement au cancer invasif, il ne pénètre pas dans les tissus environnants, mais se développe à l'intérieur de la couverture épithéliale. Elle survient dans 20 à 40% des cas.
  2. Cancer invasif (infiltrant) - se développe profondément dans les tissus et donne des métastases. Il a plusieurs formes:
    • lobulaire;
    • canalaire;
    • tubulaire;
    • médullaire;
    • muqueuses;
    • apocrine.
  3. Les formulaires non spécifiques comprennent:
    • Cancer de Paget;
    • inflammatoire
    • trois fois négatif;
    • atypique-médullaire;
    • papillaire.

Forme non invasive

Le cancer non invasif a deux types:

  • canalaire - se forme à l'intérieur du canal laiteux et ne le dépasse pas. Il ne représente pas un danger pour la vie de la femme, mais il nécessite définitivement un traitement (intervention chirurgicale par irradiation). Le cancer dans le canal peut être détecté par mammographie;
  • lobulaire - formé en conséquence à l'intérieur d'un lobule et affecte rarement un grand nombre d'entre eux. De nombreuses femmes atteintes d'un carcinome lobulaire ne connaissent pas la maladie, car son évolution est asymptomatique. Avec l'aide de la mammographie, la pathologie est également difficile à détecter, car il n'y a pas de calcifications dans la glande mammaire avec cette forme de cancer. Ce type d'urgence ne nécessite pas de traitement urgent.

Forme invasive (infiltrante)

Le carcinome canalaire invasif est le type de carcinome le plus dangereux. Les cellules cancéreuses formées dans le canal laiteux se propagent avec le flux de lymphe et de sang vers la paralosa. Le mamelon est déformé, diverses décharges en apparaissent..

Le cancer lobulaire invasif est difficile à diagnostiquer. Il est formé de lobules et les cellules s'infiltrent dans les tissus environnants sans former ni nœuds ni "cônes". Il n'y a pas de sécrétions de ce cancer du mamelon. Les deux seins sont souvent touchés..

Forme non spécifiée

Le carcinome mammaire non spécifique se caractérise par une évolution agressive et est difficile à traiter. Il existe plusieurs types de cette forme de tumeur:

  • cancer trois fois négatif. J'ai obtenu ce nom parce que les cellules n'ont pas de récepteurs pour les œstrogènes (ER), la progestérone (PR) et l'herceptine (her2neu). Du fait de leur absence, la lutte contre ce type de cancer est très difficile. De plus, cette forme de la maladie a une sensibilité médiocre et instable aux médicaments;
  • cancer médullaire atypique. Selon l'histologie, c'est une tumeur molle qui ressemble à une substance cérébrale, donc ce type de pathologie est également appelé en forme de cerveau. Il se caractérise par une croissance rapide et une grande capacité de métastases;
  • cancer papillaire (papillaire). Une découverte rare, seulement 1 à 2% des cas, plus souvent chez les femmes de 60 à 70 ans. Il est situé autour du mamelon, provoquant une décharge de celui-ci. La tendance à l'invasion est élevée, mais donne rarement des métastases;
  • Cancer de Paget. C'est aussi relativement rare. Il s'agit d'un cancer du mamelon dont les manifestations cliniques ressemblent à de l'eczéma. Dans 95% des cas avec cette maladie, une femme a déjà une tumeur.

Facteurs de risque

Les causes exactes du cancer n'ont pas encore été établies. Les scientifiques n'ont identifié que des facteurs de risque pour le développement de cette pathologie:

  • âge. Plus la femme est âgée, plus le risque de tomber malade est élevé. Il faut être examiné plus souvent dès l'âge de 35 ans;
  • hérédité. Le cancer du sein ou de l'ovaire est détecté chez les parents du sang ou se répète sur plusieurs générations (le cancer dit familial);
  • toute mastopathie;
  • début trop précoce ou tardif des menstruations (avant 11 et après 15 ans);
  • naissance tardive ou absence de naissance;
  • fibromes utérins, en particulier en combinaison avec l'endométriose;
  • thérapie de remplacement avec des médicaments contenant des œstrogènes pendant la ménopause;
  • hypothyroïdie (par exemple, dans le contexte de l'ablation de la glande thyroïde);
  • diabète de type 2;
  • obésité;
  • l'abus d'alcool
  • radiation;
  • manque de vie sexuelle;
  • lésions des glandes mammaires.

La présence de l'un des éléments ci-dessus ne signifie pas qu'une femme sera atteinte d'un cancer. La probabilité de développer une tumeur augmente avec une combinaison de plusieurs facteurs.

Comment reconnaître une tumeur en 3 étapes

Le cancer à ce stade est difficile à manquer. Il arrive que les premier et deuxième degrés soient asymptomatiques, et seul le troisième donne des manifestations cliniques. Par conséquent, l'auto-examen est d'une grande importance dans le diagnostic.

Symptômes caractéristiques du cancer du sein de stade 3:

  • l'apparition de nodules aux bords inégaux, étroitement fondus avec les tissus ou la peau;
  • changement dans la taille, la forme, la couleur de la peau de la glande;
  • rétraction de la peau ou du mamelon sur la formation;
  • la formation d'un épaississement de la peau sur la tumeur sous forme de "zeste de citron";
  • l'apparition d'une décharge des mamelons: transparente, trouble, sanglante, blanchâtre. S'il n'y a pas de grossesse et d'allaitement, ce symptôme est un motif d'examen obligatoire;
  • une sensation de douleur dans la poitrine et une violation de la mobilité de la glande mammaire. Ce sont des manifestations du fait que la tumeur se développe dans les tissus en direction de la paroi thoracique antérieure;
  • ganglions lymphatiques hypertrophiés et douloureux de l'aisselle. Ils sont soudés les uns aux autres, sondés sous la forme d'un cône ou d'une boule inégale. La peau qui les recouvre est parfois enflammée et enflée..

Les signes systémiques au troisième stade du cancer du sein ne sont pas spécifiques, c'est-à-dire qu'ils peuvent être la manifestation d'autres maladies. Les symptômes supplémentaires incluent:

  • augmentation de la température;
  • faiblesse, fatigue;
  • perte de poids;
  • petit appétit.

Le symptôme de «zeste de citron» se produit en raison d'un gonflement des tissus sur la tumeur

Diagnostique

Il existe plusieurs méthodes pour diagnostiquer une tumeur du sein:

  • inspection, palpation. Le médecin évalue extérieurement les glandes mammaires: leur forme, si elles sont symétriques, s'il y a des symptômes de "zeste de citron", "ombilical", un changement de couleur de peau, la présence de tubercules et de rétractions sur la poitrine;
  • Examen radiographique des glandes mammaires - mammographie. En Russie, toutes les femmes de plus de 40 ans. Détecte les tumeurs à partir de 2 cm et plus. Un signe indirect de malignité sur les photos est une grande quantité de calcifications dans le tissu de la glande. L'inconvénient de cette méthode est que le rayonnement X est nocif (c'est un mutagène);

Mammographie - un examen aux rayons X de la glande qui vous permet de déterminer les limites exactes de la tumeur

  • tomodensitométrie des glandes mammaires. La méthode est basée sur les rayons X. Les rayons sont envoyés à l'organe sous différents angles, ce qui vous permet de voir le cancer au stade initial sans superposer l'image, comme avec une mammographie simple. Le médecin peut évaluer si la tumeur est opérable, si elle se développe dans le tissu;

La tomodensitométrie des glandes mammaires est réalisée après la détection d'un cancer pour clarifier le diagnostic et n'est pas utilisée à plusieurs reprises en raison du risque de tumeurs dues aux radiations

  • La mammographie IRM est une méthode d'examen plus coûteuse. Il vous permet de voir l'organe en mesure 3D, d'étudier le métabolisme dans les tissus des glandes mammaires, mais n'est pas en mesure de détecter les calcifications. Contrairement à la tomodensitométrie, la méthode est basée sur l'utilisation d'ondes radio qui forment un champ magnétique puissant. Par conséquent, il est considéré comme sûr et peut être utilisé un nombre illimité de fois;

IRM - la mammographie est effectuée pendant environ 40 minutes, mais comme pour la tomodensitométrie, le patient peut avoir peur de l'espace confiné, par conséquent, un bouton d'alarme spécial est fourni dans l'installation de l'appareil

  • ductographie - introduction d'un produit de contraste dans les canaux laiteux, suivie d'une mammographie. Utilisé en cas d'écoulement mammaire, avec suspicion de cancer intraductal. Permet d'identifier les tumeurs, les kystes (malins et bénins), le papillome intraductal;

La photo montre une rupture de contraste dans le canal laiteux - un signe radiologique caractéristique du cancer intraductal

  • L'échographie des glandes mammaires est une méthode simple mais assez informative. Vous permet de voir des kystes et des formations denses. La méthode peut être utilisée à plusieurs reprises sans nuire à l'organisme (par exemple, pour contrôler la dynamique de la croissance d'une tumeur ou d'un kyste), ainsi que sous le contrôle d'une échographie, presque toutes les biopsies des tissus modifiés sont effectuées;

L'examen échographique permet d'identifier les scellements pathologiques et de déterminer leur structure

  • examen cytologique. Un morceau de tissu glandulaire obtenu par biopsie est examiné au microscope. La précision de la méthode est de 80 à 96%. Il est nécessaire pour la différenciation des néoplasmes bénins et malins, ainsi que pour déterminer le degré de malignité du cancer.

Diagnostic différentiel

Il existe un certain nombre de néoplasmes bénins dans les glandes mammaires, dont le carcinome du sein doit être différencié. Dans tous les cas, le diagnostic final peut être posé à l'aide d'une biopsie de l'éducation et de son examen histologique..

  • mastopathie fibrotique. Les foyers sont situés symétriquement dans les deux glandes, au toucher sont denses, avec des contours lisses, mobiles. Se sentir douloureux, surtout pendant les menstruations;
  • lipogranulome. Elle survient immédiatement ou peu de temps après une blessure à la poitrine. Il a également une texture dense et des bords lisses, tout en étant moins douloureux. La peau au-dessus prend une teinte bleuâtre. Il n'y a aucune relation avec la menstruation;
  • galactocèle. Il s'agit d'un kyste dans la glande mammaire remplie de lait. Se sentir indolore, mais en l'absence de traitement, la douleur survient même lorsque les vêtements sont touchés. Les symptômes sont caractérisés par une augmentation de 3 à 5 jours avant le début des menstruations. Il peut généralement apparaître chez une mère qui allaite ou au plus tard 10 mois après la fin de l'allaitement;

En raison du fait que le lait dont le kyste est rempli devient visqueux au fil du temps, la galactocèle est également appelée une cavité de type fromage.

  • mammite aiguë. Il est difficile de se différencier d'une tumeur maligne, car la maladie présente de nombreux symptômes similaires avec un cancer de type mammite. Il y a une augmentation de la température, de la douleur, des rougeurs et un gonflement de la glande, une augmentation de son volume. La différence entre le cancer de type mammite dans le développement progressif des symptômes, une augmentation de la température à de faibles nombres, et également en l'absence d'améliorations du traitement anti-inflammatoire.

Les bases du traitement

Malheureusement, sans intervention chirurgicale au troisième stade, il existe une réelle menace pour la vie d'une femme. Il existe deux options de traitement:

  • attaque massive de cancer par des médicaments chimiques et hormonaux. Si la tumeur rétrécit, ou au moins cesse de croître, une intervention chirurgicale sera nécessaire;
  • mastectomie radicale palliative pour un abcès.

Après la chirurgie, l'utilisation obligatoire de la chimiothérapie ou de la radiothérapie est indiquée..

Dans la plupart des cas, le traitement du cancer du sein de grade 3 est effectué individuellement, en fonction de l'état du corps de la femme et du stade de développement du cancer.

Chimiothérapie

Les médicaments sous le nom général de cytostatiques tuent les cellules cancéreuses et empêchent leur reproduction ultérieure. Ces médicaments sont très toxiques. Appliquer dans les cas suivants:

  • avant la chirurgie pour réduire la taille de la tumeur, arrêter sa croissance, détruire les petites métastases;
  • après la chirurgie pour détruire les cellules cancéreuses restantes;
  • au lieu de la chirurgie. Il y a des cas inopérables où seule la chimiothérapie est prescrite pour améliorer légèrement la qualité de vie du patient.

Thérapie hormonale

60 à 70% des cellules cancéreuses du sein se développent plus rapidement sous l'influence des hormones sexuelles féminines œstrogènes et progestérone. Par conséquent, l'hormonothérapie est utilisée très activement. De plus, il réduit la probabilité de récidive tumorale et, dans un cas inopérable, en combinaison avec la chimiothérapie, il peut réduire sa croissance.

Les principales méthodes de traitement hormonal:

  • médicaments anti-œstrogènes (Tamoxifène, Tazlodex);
  • agents de «castration médicamenteuse» (buséréline);
  • les médicaments qui suppriment l'enzyme aromatase (Femara, Examestan);
  • gestagènes (mégestrol);
  • médicaments androgènes - hormones sexuelles mâles, dont l'introduction inhibe également la production d'oestrogène.

En tant qu'option radicale, l'ablation ovarienne est utilisée..

Traitement chirurgical (mastectomie)

Il s'agit du traitement principal du cancer du sein de stade 3. Il est complété par des méthodes de radiothérapie et de pharmacothérapie.

Types d'intervention chirurgicale:

  • mastectomie radicale - la glande mammaire est enlevée avec le tissu adipeux sous-cutané, les ganglions lymphatiques de la glande et de l'aisselle, ainsi que, dans certains cas, le grand pectoral et le mineur;
  • résection radicale - une partie de la glande avec du tissu sous-cutané et des ganglions lymphatiques est enlevée. Rayonnement ou chimiothérapie de suivi requis.

L'ablation de la glande mammaire et des ganglions lymphatiques dans l'aisselle entraîne des cicatrices visibles

L'ablation partielle du sein ou de la tumeur elle-même est inacceptable, car la probabilité de rechute augmente plusieurs fois.

Plus tôt le processus de rééducation commence après la chirurgie, plus tôt la mobilité de la main sera rétablie et la santé s'améliorera. Le soutien des parents et amis est très important pour les patientes, car l'ablation des seins n'est que la première étape de la lutte contre le cancer.

Le spécialiste montrera une série d'exercices pour restaurer la mobilité dans la main. Ils doivent commencer à se faire progressivement, en augmentant la charge. Lorsque la cicatrice postopératoire guérit, vous pouvez commencer à vous entraîner dans la piscine.

Accepter la perte d'organes n'est pas facile, il sera donc utile d'avoir un psychologue qui vous aidera à vous préparer pour la prochaine étape - la chirurgie plastique du sein.

Prévention de la lymphostase

S'il y a des dommages aux ganglions lymphatiques de la région axillaire, le développement d'un gonflement de la main est possible. Il s'agit d'une manifestation de lymphostase - bloquant l'écoulement de la lymphe du membre supérieur.

Le bras du côté de la glande mammaire enlevée peut augmenter de 3 à 4 fois en volume

C'est un point très important, car un gonflement du bras peut apparaître plusieurs années après l'opération. Ce n'est pas le cas pour toutes les femmes, mais tout le monde devrait le savoir et agir à temps.

Il existe des groupes spéciaux pour la récupération après une mastectomie, ils sont également impliqués dans la prévention de l'œdème. Tout d'abord, c'est un complexe d'exercices physiques..

Si un œdème est déjà apparu, utilisez un bandage élastique. Certains centres de réadaptation offrent des services d'hydrothérapie et de drainage lymphatique matériel. Ce sont des procédures assez efficaces qui réduisent l'œdème et la gravité de la douleur, car le gonflement entraîne une compression des terminaisons nerveuses et de la douleur.

Autre physiothérapie - la magnétothérapie, l'ozonothérapie, l'enveloppement de guérison et le massage ont également un effet bénéfique sur la condition physique des femmes après une mastectomie.

Vidéo: exercices pour la prévention de la lymphostase

Radiothérapie

Pour le cancer du sein de stade 3, la radiothérapie est utilisée avant et après la chirurgie. La glande mammaire, les ganglions lymphatiques axillaires, supra et sous-claviers sont irradiés par des rayonnements ionisants. En règle générale, les patients subissent 30 à 40 séances pendant 1 à 1,5 mois.

S'il y a des métastases osseuses, une radiothérapie est effectuée pour réduire la douleur, généralement pas arrêtée par les médicaments.

Une radiothérapie indépendante est réalisée dans plusieurs cas:

  • lorsque la tumeur ne peut pas être opérée;
  • s'il y a des contre-indications à la chirurgie;
  • si le patient refuse la chirurgie.

Complications possibles de la radiothérapie:

  • douleur chronique dans les muscles des mains et des mains due à la dégénérescence des fibres nerveuses;
  • pneumonie par irradiation - pneumonie, survient généralement 3 à 9 mois après l'exposition;
  • dermatite de rayonnement - œdème, rougeur, démangeaisons, peau sèche sur le site d'exposition. Apparaît dans 20-30 jours. Sa pire option est l'apparition d'ulcères de radiation qui doivent être traités chirurgicalement.

Thérapie ciblée

C'est l'un des derniers traitements contre le cancer. Les médicaments ciblés n'affectent que les cellules cancéreuses, avec peu ou pas d'effets secondaires. Avec leur aide, vous pouvez réduire l'exposition aux radiations et la dose de chimiothérapie.

Les principaux mécanismes d'action des médicaments ciblés sont une altération de la croissance microvasculaire dans le tissu d'une tumeur maligne et la suppression de la synthèse des substances nécessaires à la croissance et au développement de la tumeur.

Récemment, les médicaments ciblés sont considérés comme les plus efficaces pour le cancer du sein de stade 3:

Lorsqu'il est utilisé en association avec une chimiothérapie, le risque de rechute est réduit de moitié.

Nutrition adéquat

  • manger 5-6 fois par jour en petites portions;
  • boire de l'eau pure au moins 2 litres par jour;
  • limiter la consommation de glucides à 30-40 g / jour. Le miel est préféré s'il n'y a pas d'allergie;
  • l'utilisation de protéines à raison de 80 g / jour sous forme de viande de porc maigre, de veau, de poisson de mer, de fromage cottage et d'oeufs;
  • l'inclusion dans le régime alimentaire de légumes et de fruits, en particulier rouges et jaunes, ils peuvent être consommés sans restriction, car ils contiennent des bioflavonoïdes qui restaurent les membranes cellulaires, ainsi que des fibres et des pectines, qui sont nécessaires au fonctionnement normal du système digestif;
  • ajouter des algues, des abricots secs et des raisins secs, des céréales, des noix à l'alimentation - ils reconstitueront le corps avec des oligo-éléments utiles;
  • l'utilisation d'eau minérale sans gaz. «Truskavetskaya» est recommandé pour les personnes ayant une sécrétion accrue, «Mirgorodskaya» avec une réduction.
  • viande grasse, bouillons;
  • plats frits et fumés;
  • produits laitiers gras;
  • poivre épicé;
  • jus en sachet;
  • produits avec conservateurs, OGM et arômes;
  • de l'alcool;
  • pâtisseries fraîches;
  • champignons;
  • concombres marinés, chou;
  • plats salés;
  • chocolat et café.

Tableau: Produits de prévention en oncologie

Poisson de merLe poisson de l'océan rouge contient des vitamines, des acides aminés essentiels, presque tous les macro et microéléments nécessaires, ainsi que des acides gras uniques qui aident à renforcer les vaisseaux sanguins, à améliorer le système immunitaire et à combattre la dépression. L'espèce la plus utile en termes de présence d'acides gras oméga-3 et oméga-6 est le saumon.
Ail
Aide à lutter contre les cellules cancéreuses, ralentit leur croissance et limite le flux sanguin vers la tumeur. Avant d'ajouter aux plats, l'ail doit être haché et laissé pendant 10 minutes.Thé vertContient le composant L-tianin, inhibant la croissance des cellules cancéreuses, a un puissant effet antioxydant.FibreL'utilisation de son réduit le niveau d'oestrogène produit dans le corps.Les huiles végétalesCe sont toujours des sources de vitamines et d'oligo-éléments qui ralentissent la croissance des tumeurs. Les huiles d'olive, de lin et de maïs sont particulièrement précieuses..Jus de tomateGrâce au lycopène, qui détermine la couleur rouge des tomates, le jus a des propriétés antioxydantes et ralentit la croissance des cellules cancéreuses..vin rougeSelon certains rapports, le vin rouge peut détruire les cellules cancéreuses de l'intérieur. Essentiel pour la chimiothérapie et la radiothérapie en raison de ses propriétés antioxydantes élevées.

Galerie de photos: produits utiles et nécessaires

Pronostic de traitement

Malheureusement, une guérison complète à ce stade du cancer n'est pas possible..

La survie à cinq ans avec cancer du sein à 3 stades après traitement est, selon différents experts, de 10 à 50%. Un écart aussi important dépend:

  • la sensibilité de la tumeur au traitement médicamenteux en cours;
  • agressivité du néoplasme (capacité à donner des métastases, à croître rapidement, etc.);
  • l'âge de la femme;
  • la présence de maladies concomitantes;
  • écologie.

La survie à dix ans est déjà de 0 à 30%. De plus, dans le cas du cancer invasif, encore moins - 0-10%.

Toutes les formes particulières de cancer (inflammatoire, papillaire, triple négatif, etc.) sont généralement moins traitables..

La combinaison de ces facteurs affecte la durée et la qualité de vie d'une femme. Ainsi, avec un traitement rapide et complet du stade 3A du cancer du sein, il est possible de prolonger la vie d'une femme de 10 ans dans 65 à 75% des cas, au stade 3B dans 10 à 40% des cas et au 3C dans seulement 10%.

Complications et conséquences

Une tumeur ne mène pas toujours à la mort. Si un troisième degré de cancer du sein est détecté à temps, l'espérance de vie peut être considérablement augmentée..

Tableau: Les effets du cancer du sein avec et sans traitement

  • Le néoplasme augmente de taille, se resserre ou se développe dans les tissus voisins;
  • la tumeur s'enflamme et saigne;
  • des métastases surviennent (dans les ganglions lymphatiques, le foie, les poumons, les os, le cerveau).
  • Inflammation et douleur postopératoires;
  • écoulement lymphatique prolongé d'une plaie postopératoire;
  • gonflement du bras;
  • mobilité réduite de l'articulation de l'épaule.
Les conséquences du cancer sans traitement
Complications après traitement chirurgical
Effets secondaires de la radiothérapie et de la chimiothérapie
  • Nausées Vomissements;
  • chute de cheveux;
  • faiblesse importante et malaise général.

Mesures préventives

Afin de détecter la maladie à un stade précoce, chaque femme doit sonder indépendamment ses glandes mammaires au moins 1 fois par mois. De plus, certaines règles doivent être suivies:

  • donner naissance au premier enfant de moins de 30 ans, allaiter au moins six mois, refuser l'avortement;
  • consulter régulièrement un spécialiste afin de détecter une mastopathie, des kystes mammaires;
  • procéder à un auto-examen: tous les mois, après les menstruations, sonder les glandes mammaires et les aisselles pour détecter les phoques. En cas de suspicion, contactez un spécialiste;
  • La mammographie doit être effectuée une fois par an après 40 ans;
  • protégez votre poitrine de la lumière directe du soleil;
  • Ne portez pas de soutien-gorge très serré, marchez plusieurs heures par jour sans lui;
  • arrêter de fumer, abus d'alcool;
  • suivre une alimentation saine avec une teneur limitée en graisses animales, faire de l'exercice régulièrement;
  • éviter les situations stressantes.

Le cancer du sein de grade 3 est une maladie grave. L'avant-dernier stade a des manifestations de divers organes et systèmes du corps, des métastases se produisent très souvent. Plus tôt il sera possible d'identifier la maladie, plus le traitement sera efficace - c'est l'occasion d'améliorer la qualité de vie et de la prolonger d'une dizaine d'années. Il est nécessaire d'être attentif à soi-même, d'observer les mesures préventives et de demander une assistance médicale qualifiée à temps.