Durée de vie estimée pour le cancer de la prostate de grade 3

Carcinome

Une tumeur maligne de la prostate est une maladie lente. Souvent, les hommes ne soupçonnent pas de pathologie et ne se tournent vers un urologue que lorsqu'ils développent un cancer de la prostate de grade 3. L'espérance de vie des patients dépend du taux de progression de l'oncologie et de l'état général du corps.

Facteurs provocateurs

Le cancer de la prostate occupe la troisième place dans la fréquence de détection et vient juste après les processus oncologiques qui affectent le système respiratoire et la peau. Selon les statistiques de cette maladie en Russie chaque année, environ 10 000 représentants du sexe fort meurent. Les hommes à risque de plus de 35 ans sont à risque.

La situation est compliquée par le fait que de nombreuses personnes négligent leur propre santé. En conséquence, le cancer est détecté à un stade avancé, lors de l'utilisation de la thérapie, il n'est plus possible d'obtenir des résultats positifs. Les symptômes prononcés de la pathologie ne surviennent qu'après la croissance de la tumeur et sa sortie au-delà de la prostate. Ce phénomène s'accompagne de métastases et de processus irréversibles dans le corps d'un homme..

Il existe de nombreuses raisons pouvant conduire à l'apparition d'une tumeur maligne dans la prostate. Les plus courants sont:

  • prédisposition héréditaire;
  • impact environnemental négatif;
  • changements hormonaux;
  • mauvaises habitudes;
  • maladies génitales.

Symptômes et stades de la maladie

Les signes de cancer de la prostate de grade 3 peuvent avoir différents degrés de gravité selon l'étendue des dommages aux organes et aux systèmes. Les symptômes suivants sont observés chez les patients:

  • forte perte de poids;
  • faiblesse, mauvaise performance;
  • altération de la coordination des mouvements;
  • douleur dans les membres, le bassin et le bas du dos;
  • urination fréquente;
  • l'énurésie;
  • problèmes d'érection;
  • traces de sang dans l'urine et le liquide séminal.

La maladie se caractérise par une progression progressive. Le développement du cancer de la prostate est généralement divisé en plusieurs étapes:

  1. Une tumeur apparaît dans la glande, qui ne peut être détectée que par un spécialiste en train d'étudier les résultats des analyses. Les symptômes sont absents. Une thérapie efficace permet la récupération de 90% des patients avec un degré initial de pathologie.
  2. La croissance des cellules cancéreuses continue, mais le néoplasme ne dépasse toujours pas le corps. Il n'y a pas encore de signes évidents, des écarts sont révélés lors de l'examen et de l'analyse de la présence de marqueurs tumoraux. La disparition d'une tumeur peut être obtenue dans 70% des cas.
  3. Avec le cancer de la prostate de stade 3, environ 70% des patients atteints de cancer génital se rendent chez le médecin pour la première fois. La tumeur commence à dépasser au-delà de la glande, les ganglions lymphatiques s'élargissent, des métastases sont observées. Grâce à l'efficacité du traitement, environ 45% des patients vivent au moins 5 ans.
  4. La qualité de vie du patient est considérablement altérée en raison de dommages aux organes internes. Il n'y a pratiquement aucune chance de guérison, un traitement d'entretien est prescrit.

Méthodes de diagnostic

Pour la détection opportune de l'oncologie, il est nécessaire de consulter un urologue chaque année. Le spécialiste effectue un examen rectal pour détecter les phoques. Si une pathologie est suspectée, les méthodes de diagnostic suivantes sont utilisées:

  1. Un test sanguin d'une veine pour déterminer le niveau de PSA (antigène prostatique spécifique). Un indicateur supérieur à 5 indique le développement d'un cancer et, avec une valeur de quatre, une surveillance médicale est nécessaire. Un PSA élevé peut également indiquer la présence d'une prostatite chronique et d'un adénome. Pour s'assurer que le résultat est fiable, avant de se rendre à la clinique, l'abstinence sexuelle et le vélo sont nécessaires.
  2. Procédure d'échographie. Considérée comme la méthode la plus précise pour détecter une tumeur, elle peut être réalisée de manière transdominale (à travers la paroi antérieure du péritoine) ou transrectale (à travers le rectum).
  3. Biopsie d'organe. Cela se fait uniquement avec un test sanguin insatisfaisant. Grâce à une ponction dans le rectum, 6 à 12 particules de tissu prostatique sont prélevées sur le patient pour étude en laboratoire. La procédure est sûre, réalisée sous anesthésie locale et contrôlée par échographie..

Thérapies

Un traitement à long terme est nécessaire pour éliminer la tumeur maligne envahie. Le nombre de personnes atteintes d'un cancer de la prostate de stade 3 dépend du degré de dommages aux organes internes causés par les métastases et du bon déroulement du traitement.

Intervention chirurgicale

Sous anesthésie générale, la prostate et les vésicules séminales du patient sont retirées. Pour empêcher la tumeur de réapparaître, des faisceaux vasculaires sont découpés, à travers lesquels le sang coule vers le pénis et les terminaisons nerveuses menant à la vessie. Cela peut entraîner une incontinence urinaire et des problèmes d'érection. L'opération est effectuée par les méthodes suivantes:

  • traditionnel - à travers une section de 7 à 8 cm de long;
  • laparoscopique - à travers de petites piqûres.

L'incision est réalisée dans le bas-ventre ou dans le périnée. La méthode d'intervention chirurgicale est déterminée par le médecin en fonction de l'état du patient. Après la chirurgie, le patient doit passer une journée dans l'unité de soins intensifs.

Prendre des médicaments hormonaux

La méthode vise à abaisser les niveaux de testostérone afin de supprimer le développement des cellules cancéreuses. Les indications sont:

  • détection des résidus de tissus affectés après la chirurgie;
  • absence d'effet positif de la radiothérapie;
  • risque élevé de rechute en oncologie.

La production de testostérone à vie peut arrêter la croissance tumorale. Si le corps cesse de répondre aux médicaments pris, le schéma thérapeutique est ajusté.

Radiothérapie

La radiothérapie peut détruire les cellules cancéreuses. Cette méthode a deux variétés:

  • irradiation à distance - visant à traiter la prostate;
  • curiethérapie - des radionucléides affectant la tumeur sont implantés dans le corps.

Les deux directions donnent une chance de guérison, mais ont de graves complications. Les tissus irradiés sont marqués et cessent de remplir leurs fonctions. En outre, la probabilité de développer une impuissance, la survenue de processus inflammatoires dans le rectum et la vessie est augmentée. La plupart des effets sont réversibles..

Chimiothérapie avec utilisation d'agents cytostatiques

L'utilisation de cytostatiques qui stoppent la croissance des cellules cancéreuses vous permet d'obtenir rapidement l'effet, mais a un effet négatif sur l'état de l'organisme tout entier. Les médicaments sont toxiques et provoquent les effets secondaires suivants:

  • apathie, trouble dépressif;
  • fatigue;
  • calvitie;
  • intoxication, vomissements;
  • anémie.

La chimiothérapie ne peut pas être utilisée chez les patients qui ont un épuisement du corps, une insuffisance hépatique, des métastases qui affectent le cerveau. La durée du traitement atteint 4-6 mois.

Mesures préventives

Chaque personne doit prendre soin de sa santé. Les recommandations suivantes aideront à minimiser le risque de cancer de la prostate:

  1. En cas d'anomalies génitales, il est inacceptable de retarder le traitement.
  2. Les aliments gras et frits doivent être exclus du régime. Il est bon de manger du poisson et des fruits de mer. Il est important qu'une quantité suffisante de vitamines A, E, C, D pénètre dans le corps avec de la nourriture.
  3. L'excès de poids favorise la dégénérescence des cellules, donc le poids corporel doit être contrôlé.
  4. Les mauvaises habitudes doivent être éliminées. Le tabagisme et la consommation d'alcool augmentent considérablement le risque de détection du cancer.
  5. Il est nécessaire de subir un examen médical chaque année.

Chaque représentant masculin qui a atteint l'âge de 35 ans, les experts recommandent non seulement de visiter un urologue, mais également de passer des tests pour les marqueurs tumoraux. Cela fournira les prévisions les plus fiables..

Si vous soupçonnez le développement de l'oncologie, vous devez immédiatement consulter un spécialiste. Il faut comprendre qu'il n'est pas toujours possible d'éliminer les conséquences d'une forte croissance tumorale. Si un cancer de la prostate du 3ème degré est détecté, est-il possible de le guérir sans retirer l'organe - le médecin détermine individuellement.

Cancer de la prostate stade 3: symptômes, méthodes de traitement et pronostic

Un oncologue peut diagnostiquer un homme atteint d'un cancer de la prostate de stade 3. Une maladie maligne à ce stade de développement est observée chez les patients qui se sont tournés inopinément vers un spécialiste ou ont subi un traitement inapproprié. Les hommes avec un tel diagnostic se voient proposer une thérapie complexe, qui vous permet de ralentir les processus de division cellulaire oncologique et leur propagation dans tout le corps du patient.

Les degrés et les stades de développement du cancer de la prostate

La tumeur se développe progressivement et ne se manifeste pas au début.

Le néoplasme malin de la prostate a quatre stades de développement. Ils peuvent être déterminés par les principaux paramètres de la tumeur dans l'organe glandulaire, ainsi que par la présence de métastases dans d'autres parties du corps.

Chaque étape du développement du cancer se caractérise par les caractéristiques suivantes:

  1. Première étape. La tumeur est détectée par hasard, car elle ne peut pas être détectée en évaluant les symptômes douloureux chez un homme ou la palpation rectale d'un organe à problème. La présence d'un cancer ne peut qu'indiquer le résultat d'une échographie ou d'une biopsie.
  2. Deuxième étape. Les symptômes de la maladie, s'ils se manifestent, sont très faibles. La tumeur reste à l'intérieur de l'organe glandulaire. Elle affecte une partie de la prostate ou toute sa zone.
  3. Troisième étape. Les signes cliniques de la maladie deviennent visibles. Le néoplasme commence à dépasser la glande prostatique. Dans certains cas, il atteint les vésicules séminales..
  4. La quatrième étape. Il s'agit de la dernière étape du développement de la pathologie. Les cellules cancéreuses se propagent rapidement dans tout le corps humain, affectant ainsi d'autres tissus et organes..

Plus les mesures sont prises rapidement pour traiter le cancer de la prostate, plus les chances de guérison et de prolongation de la vie.

Symptômes et évolution du cancer de la prostate de grade 3

Le cancer du 3ème degré passe rarement inaperçu, car avec son développement, des symptômes caractéristiques apparaissent chez les patients. Si vous ne commencez pas à combattre la maladie, le patient aura de faibles chances d'obtenir une rémission.

Avec le développement actif d'une maladie maligne, les cellules cancéreuses cessent de se limiter exclusivement à la prostate. Ils commencent progressivement à dépasser cet organe. Le plus souvent, les ganglions lymphatiques sont les premiers touchés. C'est en eux que les oncologues découvrent des métastases.

Le cancer de la prostate du 3ème degré, qui a souvent un pronostic décevant, conduit à l'apparition des symptômes suivants chez un patient:

  1. Trouble génital.
  2. Douleur dans les organes pelviens.
  3. Douleur dans l'anus.
  4. Hématurie.
  5. Mélange de sang dans le liquide séminal.

Le patient peut ressentir d'autres symptômes. Leur nombre et leur gravité dépendent de la provenance des cellules cancéreuses. Dans la plupart des cas, des métastases se trouvent dans les intestins, les vésicules séminales et la vessie. Pour cette raison, un homme peut être gêné par les symptômes suivants:

  1. Taches de sang dans l'urine.
  2. Miction douloureuse et brûlure.
  3. Urination fréquente.
  4. Douleur spastique.
  5. Mouvements intestinaux douloureux.

Les patients atteints de cette maladie se plaignent souvent de douleurs constantes dans le bas du dos.

Diagnostique

L'échographie transrectale vous permet d'obtenir le plus d'informations sur la progression de la pathologie

Le traitement du cancer de la prostate chez l'homme, qui est à 3 degrés de développement, ne peut pas être commencé sans un examen préalable du patient.

Tout d'abord, avec un soupçon de cancer de la prostate de stade 3, un homme est envoyé pour TRUS. Le diagnostic rectal permet de déterminer la présence d'une tumeur et ses principaux paramètres.

Avant échographie et TRUS, la palpation de l'organe interne est réalisée par voie rectale. Les résultats obtenus lors d'un tel examen sont à l'origine de la nomination des procédures précédemment indiquées.

Le patient doit faire une radiographie, qui fournit des informations sur l'emplacement des néoplasmes malins.

Pour clarifier les informations reçues et étudier l'ensemble de la maladie, une tomodensitométrie est nécessaire. Confirmer la malignité de la tumeur permet une biopsie du tissu affecté.

Traitement

Le cancer de stade 3 est un diagnostic grave, donc le patient aura certainement besoin d'un traitement adéquat. L'espérance de vie du patient dépend de son exactitude et de son actualité..

Le traitement en oncologie comprend plusieurs étapes. Le cancer de stade 3 nécessite une radiothérapie, un traitement hormonal et une intervention chirurgicale. Ce n'est que dans ce cas que le pronostic peut être favorable au patient.

Radiothérapie

La radiothérapie est pratiquée à n'importe quel stade de l'oncologie.

La radiothérapie ou la radiothérapie est une procédure médicale qui implique l'irradiation d'un néoplasme malin. En raison de cet effet, il est possible d'obtenir une amélioration de l'état d'un patient qui a un développement de stade 3 d'une tumeur de la prostate.

La radiothérapie aide à atteindre les résultats suivants:

  • Destruction de l'ADN des cellules malignes.
  • Perturbation des connexions entre les éléments cancéreux.
  • Réduire la probabilité d'un cancer supplémentaire.

Après la radiothérapie, les cellules cancéreuses cessent de croître activement. Pour cette raison, l'oncologie est presque vaincue. Après avoir éliminé la maladie, la radiothérapie ne permet pas.

Le traitement du cancer, qui est au 3ème stade de développement, à l'aide de la radiothérapie, est effectué conformément aux instructions. Pendant la procédure de traitement, le spécialiste fait plusieurs petites incisions dans la zone entre l'anus et le scrotum. Un applicateur y est placé, à travers lequel les médicaments pénètrent dans les tissus malins. Grâce à cette méthode d'irradiation, il est possible de réduire l'effet négatif sur les cellules saines..

La durée de la radiothérapie dépend de la taille du néoplasme et de la présence de métastases dans le corps. En moyenne, cette thérapie prend 6 mois..

La radiothérapie est efficace à tout stade de développement d'une tumeur maligne de la prostate. C'est l'un de ses avantages..

Traitement hormonal

L'hormonothérapie est recommandée pour ceux qui ne devraient pas subir de chirurgie.

La chimiothérapie et la radiothérapie sont associées à un traitement hormonal pour le cancer de la prostate de grade 3. Il n'est pas utilisé en monothérapie, car avec la forme avancée de la maladie, il n'apporte pas de résultat positif.

Le traitement hormonal est pratiqué à différents stades de la maladie. La thérapie est effectuée à l'aide d'analogues synthétiques de substances produites par l'hypophyse. Les antiandrogènes sont également impliqués..

Dans la plupart des cas, cette méthode de traitement est proposée aux patients âgés pour lesquels une intervention chirurgicale est contre-indiquée. Ils ne pourront pas guérir complètement leur maladie de cette façon, mais leur état est beaucoup plus facile. Bien que la question soit souvent soulevée dans le bureau de l'oncologue, est-il possible de guérir le cancer uniquement avec des hormones?.

Enlèvement de la prostate

La méthode la plus radicale et la plus efficace pour traiter le cancer de la prostate au 3ème stade de développement est la chirurgie.

Avec ce diagnostic, les médecins recommandent que les hommes acceptent la chirurgie abdominale. Elle implique l'ablation non seulement de la prostate, mais aussi des ganglions lymphatiques situés dans le quartier. La chirurgie représente une certaine menace pour la santé du patient, car elle est réalisée sous anesthésie générale.

Le chirurgien accède à l'organe affecté par une incision qui va du scrotum à l'anus. En l'absence de métastases, cette opération est remplacée par la laparoscopie. Il s'agit d'une méthode de traitement peu invasive qui vous permet de retirer les tissus affectés à l'aide de petites incisions et d'un endoscope. Cette option de traitement est plus acceptable car elle entraîne rarement des complications..

La laparoscopie ne convient pas si le patient doit retirer des ganglions lymphatiques avec la prostate.

Espérance de vie et pronostic

En aucun cas, vous ne devez vous soigner vous-même et ignorer la maladie

Les patients chez qui un diagnostic de cancer de la prostate du 3ème degré a été diagnostiqué lors de mesures diagnostiques s'intéressent à la question de leur espérance de vie. Aucun expert n'est en mesure de donner une prévision précise, car de nombreux facteurs qui changent avec le temps en sont influencés..

Lors de la prévision de l'espérance de vie d'un homme atteint d'un cancer de la prostate, les points suivants sont pris en compte:

  1. Âge du patient.
  2. La présence de métastases dans le corps.
  3. Rapidité et efficacité du traitement.

Avec l'oncologie, un homme vivra peu de temps. La question de savoir combien ils vivent avec le cancer de la prostate ne cesse de perdre de sa pertinence. Il n'a pas non plus de réponse exacte, qui est universelle pour tous les patients..

Si un homme a des métastases, il ne vivra pas avec un tel diagnostic pas plus de 6 ans. Une période plus courte est accordée aux patients de plus de 75 ans. Dans ce cas, le développement de l'oncologie est considérablement aggravé par d'autres processus dans le corps causés par le vieillissement. De plus, la chirurgie pour retirer l'organe atteint est interdite aux patients de cette tranche d'âge..

L'hormonothérapie peut prolonger la vie du patient d'environ 3 à 5 ans. Mais il peut avoir un certain nombre de conséquences indésirables qui réduisent considérablement sa qualité..

Comme mentionné précédemment, donner une réponse exacte à la question de la durée de vie d'une personne atteinte d'un cancer de la prostate aux 3 stades de développement est problématique même pour un spécialiste expérimenté. Il est également difficile de prévoir correctement les complications possibles qui peuvent survenir chez un patient pendant le traitement..

Il faut comprendre que l'absence de traitement adéquat pour le cancer de la prostate de grade 3 est susceptible d'entraîner la mort. C'est pourquoi il est important de consulter un oncologue en temps opportun et d'être constamment surveillé par lui tout au long du développement d'une maladie maligne.

Stades du cancer de la prostate, traitement des stades 3 et 4. Prévisions

Le diagnostic d'un patient suspecté d'un cancer de la prostate devrait finalement déterminer: le stade de croissance (propagation) de la tumeur, le degré de sa malignité et l'origine (à partir de laquelle les cellules se sont formées).

Sans diagnostic précis, il est impossible de procéder au traitement de cette maladie. Une erreur de diagnostic conduit à des tactiques de traitement incorrectes, ce qui est inacceptable, en particulier pour le cancer.

La division du cancer de la prostate au stade:

  • Stade 1 - la tumeur est très petite, diagnostiquée uniquement par un examen microscopique;
  • Stade 2 - la tumeur ne s'étend pas au-delà de la prostate, mais est déjà détectée par diagnostic échographique;
  • Stade 3 - la tumeur se propage aux tissus adjacents, au-delà de la prostate;
  • Cancer de la prostate de stade 4 - métastases propagées au foie, à la vessie, aux poumons, aux ganglions lymphatiques et aux os.

Il est clair que selon le stade du cancer de la prostate, les oncologues déterminent le choix des méthodes de traitement. Sur la base de la description des stades du cancer de la prostate et de leur image schématique sur la photo, il ne devient même pas clair pour un spécialiste que le traitement au stade 3 avec une opération de préservation d'organes n'est plus pratique et que la prostatectomie et l'ablation des vésicules séminales seront nécessaires.

Stade de cancer de la prostate selon la classification TNM

Les stades ci-dessus du cancer de la prostate correspondent à la classification internationale généralement acceptée du TNM. Par exemple, T1 est le 1er stade, T2 est le 2e stade, T3 est le troisième stade du cancer de la prostate, T4 est le 4e stade du cancer de la prostate, mais en fait, ils ont une gradation plus large des stades. Dans le système TNM, les désignations de lettres, en combinaison avec des chiffres, contiennent une grande quantité d'informations sur le degré de propagation de la tumeur (localisation dans la prostate, au-delà), le degré d'implication des ganglions lymphatiques avec les métastases et la présence de métastases distantes.

Désignations TNM:

  • T - tumeur = tumeur. La prévalence d'une tumeur (T) dans la prostate, le degré de dommages (germination) des tissus voisins et des vésicules séminales;
  • N - nodus = nœud, ganglion lymphatique. L'indicateur N fixe dans le diagnostic le degré d'endommagement des ganglions lymphatiques par les cellules métastatiques;
  • M - métastase = déplacement. Les données de l'indicateur M indiquent la présence ou l'absence de métastases dans les organes distants, les ganglions lymphatiques et les tissus osseux.

Les chiffres à côté des lettres T, N ou M indiquent le degré de malignité. Les lettres minuscules "a", "b" et "c" subdivisent la scène en gradations plus petites des processus oncologiques.

Par exemple, T3N1M0 est le stade 3 du cancer de la prostate, dans lequel: la tumeur mesure déjà plus de 5 cm et a pénétré au-delà de la capsule de la prostate, des métastases uniques se trouvent dans les ganglions lymphatiques, mais aucune métastase distante n'est encore observée.

Pour toute question sur le traitement de tous les stades du cancer de la prostate en Allemagne:

Ligne directe: +49 (152) 267-32-516

WhatsApp, Telegram, Viber Doctor: +49 (152) 267-32-516

Degrés de cancer de la prostate

  • 1 degré - un changement dans les cellules saines est insignifiant, le néoplasme progresse lentement;
  • Grade 2 - les cellules sont plus altérées et se trouvent en petits groupes;
  • Grade 3 - des cellules cancéreuses de différentes tailles sont observées dans une tumeur de la prostate et elle se développe déjà dans les tissus environnants;
  • Grade 4 - les cellules cancéreuses diffèrent bien, affectent les tissus adjacents. Le pronostic de guérison du cancer de la prostate de grade 4 est le moins favorable;
  • 5 degrés - la tumeur est remplie de couches d'altérations (cellules cancéreuses) qui ne peuvent pas être différenciées.

Les degrés ci-dessus correspondent à la classification du cancer de la prostate sur l'échelle de Gleason. La détermination de la malignité des cellules par leur degré de différenciation permet aux médecins de planifier plus précisément le traitement et les pronostics de rémission ou de récupération complète..

Traitement du cancer de la prostate de grade 4 (avancé)

Les oncologues en Allemagne, y compris le professeur Truss, notent que dans les étapes ultérieures, une approche plus individuelle du traitement est nécessaire. Les normes ne s'appliquent qu'aux stades locaux du cancer de la prostate.

Lorsqu'on diagnostique un cancer de la prostate, au stade où le taux de PSA est supérieur à 50 ng, la prostatectomie n'est pas toujours réalisée. Le cancer de la prostate de stade 4 est caractérisé par une germination importante dans les organes voisins, de sorte que l'ablation de la prostate ne sera plus bénéfique pour le patient.

Au 4ème stade du cancer de la prostate, il est parfois réalisé:

  • lymphadénectomie (ablation des ganglions lymphatiques déjà affectés par la tumeur);
  • chirurgie de la prostate;
  • parfois TUR est combiné avec HIFU (exposition au laser à haute dose).

L'objectif de ce traitement (avec cancer de la prostate de grade 4) est de réduire la masse tumorale afin de réduire la pression sur les autres organes et de minimiser les risques de métastases. La décision sur le traitement optimal est prise après un examen approfondi et est discutée avec le patient.

Si le cancer de la prostate est diagnostiqué au 4ème stade, lorsque plusieurs métastases aux ganglions lymphatiques ou aux os apparaissent, une thérapie conservatrice (généralement une chimiothérapie) et symptomatique (réduction de la douleur) est proposée en Allemagne.

Diagnostic préliminaire avant traitement des étapes complexes

Auparavant, il est nécessaire de subir une étude sur un tomographe à émission de positrons combiné à une tomodensitométrie (TEP-TDM) avec de la choline. C'est avec de la choline, et non avec d'autres radiopharmaceutiques.

Cette étude montrera la présence et la localisation de métastases, ce qui permet un traitement plus spécifique du cancer de la prostate aux stades 3 et 4 (pour augmenter le pronostic de survie à 5 ans après traitement).

Dans certains pays, l'étude de la TEP-CT avec de la choline n'est pas encore disponible pour une utilisation généralisée, donc si nécessaire, vous pouvez la réaliser dans notre clinique.

L'étude est réalisée uniquement le jeudi (un seul jour de réception du produit radio choline). Cela est dû à la courte durée de vie de la choline. Le médicament est commandé pour un patient spécifique et doit être utilisé en quelques heures, après quoi la choline perd sa fonction.

Pronostic de survie pour les stades 3 et 4 du cancer de la prostate (grade 3, 4, 5)

Malgré le fait que les stades et les degrés du cancer de la prostate ne sont pas la même chose, il est clair que les chiffres 3 et 4 indiquent une situation plus difficile pour le traitement de cette oncologie et aggravent les prévisions de survie.

Dans tous les cas, il n'y a pas lieu de désespérer; chaque année de nouvelles méthodes semblent arrêter le développement ultérieur du cancer de la prostate dans les stades ultérieurs. Dans chaque situation et chaque patient, une méthode de traitement est développée sur la base de l'expérience de la clinique et des réalisations de l'oncourologie moderne.

En Allemagne, aux stades avancés du cancer de la prostate, aux 3e, 4e et 5e degrés de malignité, la vie des patients peut être prolongée avec les derniers produits médicaux de chimiothérapie et d'hormonothérapie, une exposition précise et sûre aux radiations de tissus sains sur le néoplasme (radiothérapie).

Dès le troisième degré de cancer de la prostate, l'utilisation de techniques combinées et un traitement individuel et médical plus long sont nécessaires. Cependant, si la tumeur n'a pas encore métastasé (M0), le pronostic du cancer de la prostate de stade 3 est très positif. Chez la moitié des patients atteints d'un cancer au stade 3, il est possible de retirer toute la tumeur (avec la prostate). Le succès similaire de la chirurgie du cancer de la prostate augmente considérablement les prévisions: avec un traitement en Allemagne, de 80 à 90% des patients vivent plus de 5 ans.

Malheureusement, en Russie, les taux de survie à cinq ans sont pires, car les soins médicaux domestiques, pour le moins, ne suivent pas les innovations modernes en oncologie. Dans la pratique médicale en Allemagne, tous les derniers développements sont utilisés, dont beaucoup sont découverts par des oncologues allemands dans des cliniques universitaires.Par conséquent, les prévisions positives de survie, même avec des stades complexes de cancer de la prostate, sont vraiment plus élevées qu'en Russie et dans de nombreux autres pays.

Pour le traitement du cancer de la prostate de grade 3 et 4 en Allemagne:

Ligne directe: +49 (152) 267-32-516

WhatsApp, Telegram, Viber Doctor: +49 (152) 267-32-516

MD, psychologue médicale, est actuellement à la tête du service international du Dortmund Center for Medicine and Health.

Espérance de vie pour le cancer de la prostate grade 3

Cancer de la prostate - le cancer masculin le plus courant.

À un certain point, une dégénérescence des cellules de la glande normale en adénocarcinome peut se produire. L'oncologie de la prostate est une maladie lente, et lorsqu'elle est diagnostiquée aux premiers stades, les chances de guérison complète sont très élevées. L'espérance de vie dans le cancer de la prostate dépend du stade de développement de l'oncologie. L'option la plus réussie est lorsque la tumeur est toujours à l'intérieur de la prostate..

informations générales

L'image décrit les différences de pathologies de la prostate détectées à l'examen:

Une tumeur cancéreuse (cancer de la prostate ou cancer de la prostate), avec les maladies oncologiques, prend la 3ème place et vient juste après l'oncologie pulmonaire et les modifications cancéreuses de la peau. La tranche d'âge est de 35 ans et plus. Selon des statistiques décevantes, environ 10 000 hommes russes meurent chaque année d'un cancer de la prostate. Cela se produit en raison de la détection tardive de l'oncologie au stade final, lorsque même un traitement complexe n'apporte pas de résultats positifs..

Pendant des décennies, le cancer de la prostate a été le problème masculin le plus urgent..

La plupart des représentants du sexe fort négligent leur santé masculine, ce qui fait que la pathologie est détectée même en présence de symptômes. La maladie est asymptomatique jusqu'à ce que la tumeur quitte la glande et le processus de métastase. Les symptômes évidents indiquent que le traitement peut ne pas donner de résultats positifs, car la maladie s'est répandue. Et, pour ne pas tomber dans les tristes statistiques, les hommes doivent comprendre l'importance des mesures de diagnostic, car il est impossible de diagnostiquer le cancer de la prostate par eux-mêmes.

Stades de la maladie

Les stades du cancer de la prostate sont illustrés dans l'image:

Pour chaque stade de développement du cancer, les changements suivants sont caractéristiques:

  • 1er étage. La tumeur est localisée dans la glande. La maladie est détectée sur la base de tests cliniques et d'un examen par un urologue. Les symptômes sont absents. Lors de la prescription d'un traitement au stade initial de la maladie, le rétablissement complet se produit dans 90 à 100% des cas.
  • 2 étages. Le processus de croissance des cellules cancéreuses a une localisation plus prononcée, mais ne va pas au-delà de l'organe. Comme dans la première étape, il est possible de s'identifier lors d'un examen de routine et en passant des tests pour les marqueurs tumoraux, car les symptômes sont toujours absents. La récupération se produit dans 70% des cas.
  • Stade 3 (environ 70% des patients). La tumeur s'étend au-delà de la glande affectée et affecte les organes voisins. Des métastases aux ganglions lymphatiques sont détectées. Un traitement réussi est possible dans 60% des cas.
  • 4 étages. Des métastases à tous les organes et des symptômes graves peuvent survenir. Méthodes de traitement visant à maintenir la vie du patient.

Symptômes

Le cancer de la prostate de grade 3 se caractérise par les symptômes suivants:

  • forte diminution de la capacité de travail, faiblesse;
  • perdre du poids;
  • altération de la coordination des mouvements;
  • douleur dans les bras, les jambes, le bas du dos et la région pelvienne;
  • miction persistante;
  • diurèse nocturne;
  • violation de la fonction érectile;
  • sang dans l'urine.

Les symptômes peuvent être observés à la fois dans le complexe et en fonction de l'étendue des lésions cancéreuses des organes..

Diagnostic de la maladie

Regardez une vidéo sur l'importance du diagnostic du cancer de la prostate:

Le diagnostic comprend trois méthodes classiques pour détecter le cancer de la prostate:

  • Analyse clinique du sang d'une veine au PSA (antigène spécifique de la prostate). Un score PSA supérieur à 5 indique la présence d'une oncologie de la prostate, avec un score supérieur à 4 - vous devriez consulter un urologue. Un excès de PSA peut être observé avec d'autres maladies de la prostate (avec adénome et prostatite chronique). Pour obtenir un résultat de test fiable avant le don de sang, il est nécessaire d'assurer un repos complet de la prostate en éliminant le contact sexuel. L'utilisation du vélo et du sauna n'est pas recommandée..

Tout ce que vous devez savoir sur le PSA et le cancer de la prostate en une seule image:

  • Examen urologique rectal pour identifier les foyers de compactage.
  • Biopsie de la prostate (réalisée selon des indications strictes avec des taux élevés de PSA). Manipulation, qui permet de prélever sur le patient de 6 à 12 fragments de tissu pour un examen morphologique par ponction dans le rectum. Il s'agit de la méthode la plus fiable. Elle est réalisée sous la surveillance de l'échographie.

Sans un examen par un urologue et des études supplémentaires, il est impossible de déterminer s'il existe ou non un cancer. Une observation annuelle par un urologue aidera à identifier le cancer aux premiers stades et à s'en débarrasser pour toujours.

Méthodes de traitement

La troisième étape se caractérise par un traitement plus long et moins efficace. L'espérance de vie dans le cancer de la prostate de grade 3 dépend de la détection rapide de la maladie et des résultats du traitement..

Si le cancer de la prostate s'est développé au-delà de la glande prostatique, mais n'a pas encore métastasé aux ganglions lymphatiques, des approches complètes sont utilisées:

Ablation chirurgicale de la prostate

La glande prostatique est complètement retirée avec les vésicules séminales (réalisées sous anesthésie générale). Elle peut être réalisée par laparoscopie (par mini-ponctions), ou de façon traditionnelle (incision 7-8 cm). La méthode d'intervention chirurgicale est déterminée individuellement par le médecin. Après la chirurgie, le patient est transféré à l'unité de soins intensifs pendant une journée.

Pour éviter la récurrence de la croissance tumorale, lors du retrait de la prostate, les faisceaux vasculaires responsables de l'apport sanguin au pénis sont également supprimés. Cette manipulation peut entraîner une perte de qualité de l'érection. De plus, le chirurgien est obligé de retirer les terminaisons nerveuses qui affectent l'incontinence urinaire ultérieure.

La chirurgie est effectuée comme suit:

  • à travers le bas-ventre (une coupure dans la vessie);
  • à travers le périnée;
  • en utilisant un robot (laparoscopie modifiée) - pendant le traitement dans les cliniques étrangères.

L'efficacité et la fréquence des complications pour tous les types d'intervention sont les mêmes. Les complications du traitement chirurgical sont deux points: l'incontinence urinaire et la dysfonction érectile. Selon les experts, au cours de l'année prochaine, les deux fonctions ont été restaurées avec succès.

Dans de nombreux cas, c'est l'intervention chirurgicale qui permet d'obtenir des résultats positifs. La chirurgie est le meilleur choix pour les jeunes hommes.

Thérapie hormonale

Selon les résultats de nombreuses études, le cancer de la prostate est reconnu comme un cancer hormono-dépendant. La méthode de l'hormonothérapie consiste à abaisser le niveau de l'hormone testostérone afin d'inhiber la croissance des cellules cancéreuses de la prostate.

Les indications de cette méthode sont:

  • la présence de tissu résiduel affecté par les cellules cancéreuses après la chirurgie;
  • absence de résultats positifs de la radiothérapie;
  • le risque de reprendre la croissance d'une tumeur maligne.

Le blocage complet de la production de testostérone peut arrêter la croissance et la division des cellules cancéreuses. Les médicaments hormonaux pour cette maladie sont pris tout au long de la vie. En cas de résistance des cellules cancéreuses à l'hormonothérapie, le schéma thérapeutique est adapté individuellement.

La liste des médicaments, leur effet est décrit dans l'image:

Irradiation

La radiothérapie (radiothérapie) neutralise les cellules cancéreuses. Cette méthode a deux directions:

  • irradiation à distance (externe) - visant à irradier la prostate;
  • irradiation (interne) de curiethérapie - réalisée en implantant dans la glande de la prostate des radionucléides spéciaux qui irradient les foyers de cancer.

Comment la curiethérapie est effectuée, voir l'image:

Les deux directions sont efficaces, mais entraînent des complications (parfois plus graves qu'après la chirurgie). Après la radiothérapie, les tissus subissent des modifications cicatricielles. La lutte contre les complications devient de plus en plus grave par rapport aux complications après la chirurgie. Après la radiothérapie, le risque de développer une impuissance est élevé. Une cystite radique et une rectite (inflammation de la vessie et du rectum) se développent. Dans la plupart des cas, les conséquences sont réversibles..

La chirurgie et la radiothérapie sont à peu près les mêmes en termes d'efficacité de traitement et d'incidence d'effets secondaires..

Chimiothérapie

Il a un effet plutôt positif sur l'évolution de la maladie, mais a également ses conséquences négatives. Il consiste à utiliser des médicaments cytostatiques qui bloquent la croissance des cellules cancéreuses. Il faut comprendre que ces médicaments sont toxiques et causent des dommages non seulement au cancer, mais également aux cellules saines du corps. Dans la plupart des cas, cette méthode est optimale pour les stades 3 et 4 de la maladie (avec oncologie inopérable).

Les contre-indications à l'utilisation de la chimiothérapie sont:

  • épuisement du corps;
  • troubles du foie;
  • la présence de métastases dans le cerveau et le foie;
  • intoxication corporelle.

La réception de médicaments cytostatiques affecte le bien-être des patients et se manifeste sous la forme de:

  • dépression, dépression;
  • fatigue;
  • empoisonnement, vomissements, nausées;
  • processus de perte de cheveux;
  • anémie.

Une posologie et une thérapie de soutien choisies individuellement aideront en partie à neutraliser les effets négatifs de la chimiothérapie..

La durée du traitement varie de 4 à 6 mois. Après une chimiothérapie, le taux de survie des patients atteints d'un cancer de stade 3 est de 70%.

Prévoir

Le cancer de la prostate est de nature lente. À partir du moment où une tumeur se développe jusqu'au développement de métastases, cela peut prendre 5 à 10 ans (individuellement). Personne ne sait à quelle vitesse il commencera à progresser. S'il y a même une tumeur minime, le patient doit comprendre qu'une visite systématique à l'urologue (au moins 1 fois en six mois) peut lui sauver la vie. Il est également nécessaire de faire périodiquement une biopsie (afin de détecter le développement d'une tumeur). Cette approche vous permet d'intervenir en temps opportun et de prescrire un traitement..

Le cancer de la prostate de stade 3 est une maladie suffisamment grave, mais ne prive en aucune façon de chance de guérison. Le pronostic du cancer de la prostate de grade 3 est basé sur la taille de la tumeur cancéreuse se développant à partir des tissus des organes et l'étendue des métastases de l'organisme entier. Avec une augmentation modérée d'une tumeur de bas grade et la prescription opportune d'un traitement combiné, les patients ont toutes les chances d'une vie longue et pleine.

Selon les statistiques, avec un cancer de la prostate de grade 3, l'espérance de vie de 45% des patients est d'au moins 5 ans après la fin du traitement.

La prévention

Comment maintenir la santé de la prostate? Gardez un mémo pour vous:

La base des mesures visant à prévenir le cancer de la prostate est:

  • Guérison rapide et complète des pathologies des organes génitaux masculins et du scrotum.
  • Nutrition. L'exclusion du régime alimentaire des aliments gras empêche l'apparition de cellules cancéreuses. Les fruits de mer et le poisson doivent être présents dans l'alimentation de la population masculine. Une attention particulière doit être portée à la présence suffisante de vitamines A, E, C, D dans les aliments.
  • En surpoids. L'excès de poids contribue au processus de dégénérescence des cellules du corps.
  • Rejet immédiat des mauvaises habitudes. Le tabagisme et l'alcool sont des contributeurs majeurs au cancer de la prostate..
  • Visite programmée à l'urologue.

Avec une disposition génétique pour l'oncologie, les hommes doivent subir un examen médical pour identifier les changements oncologiques dans la glande de la prostate (au moins une fois tous les six mois).

À partir de 35 ans, il est recommandé à tous les hommes de passer des tests de dépistage des marqueurs tumoraux et de subir un examen urologique.

Le critère décisif pour un traitement réussi au stade du cancer de la prostate de stade 3 est la détection rapide des changements du cancer afin de prescrire un traitement individuel qualifié.

Que faire en cas de diagnostic de cancer de la prostate? Regardez la sortie du programme «Live Healthy»:

Adénocarcinome de la prostate acineuse

Qu'est-ce qu'un adénocarcinome de la prostate?

L'adénocarcinome est une maladie oncologique avec une forte probabilité de décès. En termes de mortalité chez les patients, la pathologie vient en deuxième position après le cancer du poumon. Une caractéristique est la prolifération pathologique des cellules de l'épithélium glandulaire, et le néoplasme n'est pas toujours limité à la capsule de l'organe, se développant dans les structures d'organes situés à proximité.

Malgré de multiples pathologies, le cancer de la prostate peut être vaincu - le pronostic de survie est très bon. Le traitement chirurgical radical donne des garanties dans 95% des cas. Mais seulement si la prostate est affectée par une tumeur au premier degré de développement.

Pour clarifier le pronostic, le cancer de la prostate nécessite un traitement spécial:

  • Le basaloïde est un type de bas grade avec une prolifération tissulaire rapide. Les métastases ne se forment pas. Thérapie avec œstrogène, progestérone. Manifestation caractéristique: obstruction des canaux urinaires, propagation extraprostatique locale;
  • Les cellules squameuses sont un cancer agressif et peu fréquent qui survient dans 0,6% des cas. Groupe à risque - hommes à partir de 48 ans. La schistomose peut devenir une cause provoquante. Elle se caractérise par des métastases osseuses, où la douleur survient immédiatement. L'inefficacité de la radiothérapie, hormonale, de la chimiothérapie est cliniquement confirmée. Traitement: urétro -ectomie totale, prostatectomie;
  • L'adénocarcinome acineux affecte l'épithélium acineux de la prostate et / ou la zone de transition de la prostate. Elle se caractérise par de multiples lésions focales, une grande quantité de mucine dans les cellules malignes. Signes de la dernière étape: douleur dans l'anus, colonne vertébrale;
  • Le cancer hautement différencié est la "deuxième" place en termes de nombre de maladies. La survie des patients est beaucoup plus élevée qu'avec tout autre type d'oncologie de la prostate;
  • L'oncologie de bas grade est une maladie modérée, selon un système de score de 5-7, le traitement dépend du tableau clinique de la pathologie.

La pathologie oncologique est déterminée en fonction de la propagation du processus tumoral, des caractéristiques histologiques et de la localisation primaire. La lésion principale survient dans les parties périphériques de la prostate (69%). Dans une moindre mesure, la partie transitionnelle et les zones centrales de l'organe (15%) sont affectées. La maladie commence lorsque les cellules de l'épithélium glandulaire avec adénome sont converties en tumeurs malignes.

L'adénocarcinome se situe principalement dans la prostate, dans laquelle se forment un ou plusieurs petits nodules constitués de cellules cancéreuses malignes. Ensuite, le néoplasme épithélial est soit limité à la capsule de la prostate, soit se développe sur les tissus et organes voisins. Lorsque les métastases pénètrent dans la lymphe, elles se propagent aux ganglions lymphatiques iliaques et rétropéritonéaux, suivies d'une prolifération dans le tissu osseux..

Pour vaincre complètement l'adénome de la prostate, le carcinome n'est possible qu'au stade initial de la maladie. Les médecins tentent de ralentir la progression du processus à n'importe quel stade du cancer de la prostate. Si l'emplacement de la tumeur le permet, des opérations sont effectuées pour retirer la prostate et les nœuds régionaux. Les médecins pour la chirurgie essaient d'utiliser des techniques mini-invasives qui ne nécessitent pas de récupération à long terme. Le traitement de l'adénocarcinome localisé nécessite une technique d'attente, donc la méthode de surveillance constante lui est appliquée..

Symptômes de la maladie

Les symptômes du processus tumoral de la prostate se manifestent au cours des dernières étapes. Au début, un homme peut ne pas soupçonner que des changements de tissus malins se produisent dans son corps, continuer calmement à faire des affaires quotidiennes. Mais à un moment donné, l'homme ressent une douleur aiguë, une incapacité à avoir des rapports sexuels, des saignements de l'urètre et une hypertrophie du pénis. Ce sont les premiers signes de cancer. Les symptômes tardifs ne permettent pas de commencer un traitement complet, ce qui affecte sérieusement le pronostic du traitement.

Les symptômes les plus courants d'une tumeur de la prostate:

  1. Gêne dans le périnée;
  2. Douleur pendant la miction, la présence dans l'urine d'une impureté de sang ou d'un autre liquide;
  3. Saignement déraisonnable du pénis, éruption cutanée, décoloration et taille;
  4. Violation de l'activité sexuelle, impuissance ou autres dysfonctionnements érectiles;
  5. La prostate augmente considérablement de taille;
  6. Douleur intense, en particulier avec la miction et l'érection;
  7. Perte de poids progressive, malnutrition, malaise général.

Au début, dans les premiers stades, la pathologie passe inaperçue. Vous pouvez le diagnostiquer, grâce à l'analyse du PSA (il y a une augmentation des indicateurs) et lors de l'examen (échographie). Ensuite, des signes de la maladie se développent, tels que:

  • redimensionnement de la prostate vers le haut;
  • troubles urinaires (pulsions fréquentes, écoulement insuffisant, besoin de tension accrue, sensation de vidange incomplète) et douleur au cours de ce processus;
  • inflammation persistante des voies urinaires;
  • gêne périnéale et douleur inguinale;
  • la présence de sécrétions sanguines dans l'urine et l'éjaculat;
  • redimensionnement des glandes dans le sens de l'augmentation;
  • selles obstruées, constipation, excréments sanguins;
  • hypertrophie des ganglions lymphatiques régionaux;
  • avec développement de métastases, douleur dans l'organe affecté (par exemple, os).

Il est impossible de déterminer le stade 1 de l'adénocarcinome, les stades 2 et 3 sont bien définis. Pour ce faire, effectuez des tests de routine et des tests pour les marqueurs du cancer.

Au dernier stade, une douleur intense dans l'anus, une lourdeur dans le bas-ventre lors de la marche peuvent être notées. Malaise, faiblesse, perte de poids, diminution de l'appétit.

La détection précoce d'une tumeur maligne n'est possible qu'avec un examen préventif. Par conséquent, les médecins recommandent que les hommes de plus de 40 ans subissent des examens médicaux annuels dans les établissements médicaux.

Diplômes et étapes

Le degré de cancer de la prostate est appelé indicateur de type clinique qui détermine le niveau des fluctuations morphologiques dans les cellules. Une telle information à n'importe quel stade de la maladie donne une biopsie. Quant au stade de l'adénocarcinome, cet indicateur détermine la taille du néoplasme tumoral et sa poursuite de la croissance. Il montre également s'il existe des métastases..

Au premier stade du cancer, la tumeur ne peut pas être ressentie. Toutes les modifications de la structure de la glande ne sont établies qu'à l'aide d'un examen microscopique. Dans la deuxième phase de la maladie, une formation maligne peut déjà être examinée par échographie, et dans la troisième - elle se propage au-delà des frontières de la prostate. La quatrième étape est caractérisée par la germination de l'adénocarcinome dans les ganglions lymphatiques, le foie, les os et les tissus pulmonaires.

Stade 1: les changements dans les tissus sont insignifiants, les manifestations des maladies ne le sont pas, dans les analyses il n'y a pas d'écarts sérieux par rapport à la norme. Les formations malignes ne peuvent être détectées qu'en examinant les cellules tumorales d'un patient au microscope, c'est-à-dire par une méthode de biopsie. Le pronostic pour un traitement rapide est favorable;

Stade 2: des parties de la glande avec des membranes sont affectées par la tumeur. Pendant l'examen, il est facile d'identifier le foyer de la pathologie;

Stade 3: caractérisé par un développement rapide avec des dommages aux vésicules de la prostate et la germination dans le tissu des organes voisins;

4ème étape: une étape où les métastases à travers les systèmes circulatoire et lymphatique pénètrent tous les organes importants du patient et, en raison de dommages graves à l'organisme tout entier, un résultat mortel se produit.

Il existe un système international de classification et de graduation selon Glisson. Régime Whitmore:

  • T1 - initiale. L'absence de signes caractéristiques, diagnostic implicite, changements mineurs dans les analyses. Déterminé par biopsie;
  • T2 - dommages à une partie de la glande et de la capsule. Bien diagnostiquée, la palpation montrera des changements dans l'organe;
  • T3 - croissance tumorale active. Le stade est caractérisé par des dommages aux vésicules, un risque élevé de métastases;
  • T4 - la maladie affecte les organes génitaux, les voies urinaires, le système digestif, le sphincter, le rectum et d'autres organes;
  • N1 - degré limite avec dommages aux parois et aux ganglions lymphatiques du bassin;
  • N2 - tous les organes subissent des changements, tissu osseux, le processus est irréversible, fatal.

Adénocarcinome de la prostate de Gleason:

  1. G1 - l'éducation se compose uniquement de glandes homogènes à noyaux indivisibles;
  2. G2 - les cellules tumorales restent isolées, mais avec la dynamique de la fusion;
  3. G3 - infiltration notable du stroma, des tissus environnementaux;
  4. G4 - les glandes et les tissus sont presque entièrement affectés par les cellules tumorales atypiques;
  5. La tumeur G5 est une formation en couches, les cellules ne peuvent pas être différenciées - il s'agit d'un cancer anaplasique.

Les stades sont divisés selon le système TNM universellement accepté, dans lequel T - indique la présence et la taille de la tumeur, N - indique la présence ou l'absence de métastases dans les ganglions lymphatiques et M - indique s'il existe des métastases distantes.

Diagnostic et traitement

De la reconnaissance opportune de la maladie et du traitement adéquatement prescrit, la santé et la vie du patient dépendent. Le pronostic de la maladie s'aggrave avec le temps. La seule méthode efficace pour lutter contre le cancer, le diagnostiquer à un stade précoce et prescrire un traitement adéquat.

La tumeur maligne de la prostate, dans les premiers stades, est diagnostiquée exclusivement à l'aide de diagnostics instrumentaux et de tests sanguins cliniques.

Si un cancer est suspecté, le patient doit être testé:

  • Biopsie - la clôture est faite avec une aiguille spéciale qui est amenée à la glande par le rectum. Dans le même temps, 6-8 parties de tissus sont prélevées. Échantillons envoyés pour l'histologie de l'adénocarcinome de la prostate.
    Une biopsie est associée à certains risques pour la santé du patient, elle n'est donc prescrite que lorsqu'elle est vraiment nécessaire. Sur une coupe de tissu en présence d'oncologie, les microfocaux d'adénocarcinome se distinguent clairement, donc la méthode de diagnostic reste l'un des types d'études les plus informatifs et les plus précis;
  • PSA - le matériel d'examen microscopique est prélevé dans une veine. L'antigène spécifique de la prostate ne dépasse normalement pas les tailles acceptables. Une augmentation du PSA même de un indique des changements pathologiques probables. À 27 ng / ml, l'UDI (néoplasie intraépithéliale prostatique) est diagnostiquée, une affection précancéreuse.
    La valeur du PSA après l'ablation de la prostate et des ganglions lymphatiques revient progressivement à la normale. Après la chirurgie, le patient doit passer des tests de PSA tous les 3 mois. Cette mesure aidera à diagnostiquer la récidive du cancer et à appliquer des mesures préventives;
  • La scintographie est une méthode de recherche de radio-isotopes. Un isotope est injecté dans la prostate, ce qui donne au tissu affecté des taches histologiques spéciales. Après cela, le patient est examiné dans une caméra gamma spéciale. Les résultats de la scintographie sont écrits sur le disque;
  • Examen échographique - l'échographie de l'adénocarcinome est effectuée dans la région abdominale ou en introduisant un capteur à travers l'anus. La dernière méthode TRUS est très fiable;
  • IRM - l'imagerie par résonance magnétique est une méthode de diagnostic informative et précise. L'IRM pour l'adénocarcinome montre les volumes et la localisation du compactage, la présence de métastases dans les tissus voisins.
    La préparation de l'IRM ne prend pas beaucoup de temps. La méthode n'a pas d'effets secondaires, aide à établir des violations à un stade précoce, elle est donc préférée pour différencier la maladie.

Sur la base des résultats des études diagnostiques, le type et la méthode de thérapie sont sélectionnés. Exemples de traitement selon la forme:

  1. Pour le traitement du petit adénocarcinome acineux de la prostate peut être utilisé: blocage hormonal de la testostérone, radiothérapie, chirurgie. Le traitement dans 93 à 95% des cas donne un résultat positif;
  2. Les patients présentant une forme squameuse sont recommandés pour une prostatectomie radicale. Cette forme est la plus sévère. Elle se caractérise par un développement rapide et des métastases osseuses. L'hormonothérapie et la chimiothérapie avec cette forme n'apportent souvent pas d'effet positif;
  3. Pour les tumeurs indifférenciées, l'utilisation de la chimiothérapie, qui peut être combinée avec des cytostatiques et une hormonothérapie, est bien adaptée;
  4. La radiothérapie n'est efficace que dans les premiers stades et dans les formes légères de développement de la maladie (tumeurs hautement différenciées et modérément différenciées).

Le pronostic du traitement dépend de plusieurs facteurs:

  • Antécédents médicaux - aux premiers stades de l'adénocarcinome répond bien au traitement. Une tumeur classée de grade 3-4 a un mauvais pronostic. Une rechute de la maladie se traduit négativement par la guérison. Le volume de l'intervention chirurgicale affecte les résultats de la thérapie et le moment de la récupération;
  • Type d'éducation - l'adénocarcinome à cellules claires répond bien à la thérapie. En règle générale, il est diagnostiqué aux stades 1-2 de la maladie. C'est également le cas de l'adénocarcinome à cellules noires;
    La thérapie est réalisée de manière mini-invasive. Une rémission stable est obtenue. Les cancers glandulaires kystiques et muqueux ont un pronostic négatif de thérapie, en particulier avec l'apparition de métastases;
  • Stade d'oncologie - avec un adénocarcinome de la prostate aux stades 1-2, un traitement chirurgical ou une radiothérapie est nécessaire. L'efficacité d'une maladie détectée en temps opportun est difficile à surestimer. Si vous utilisez des soins médicaux de haute technologie, vous pouvez prédire la victoire sur la maladie..

Malgré la croyance répandue, le traitement chirurgical n'est pas la meilleure option pour le cancer. Même en utilisant la technologie moderne, la probabilité d'une rechute de la maladie est assez élevée. Avant de prescrire un traitement chirurgical, déterminer la présence d'indications pour une procédure invasive.

Parallèlement à la thérapie chirurgicale, des techniques mini-invasives sont largement utilisées, une hormonothérapie et une chimiothérapie sont effectuées. La nomination et le choix de la procédure sont choisis par le médecin traitant, en fonction de la gravité de la maladie du patient, en pesant tous les avantages et les inconvénients de chaque type de traitement.

Le diagnostic d'adénocarcinome est effrayant en ce que déjà à 3 stades, les chances de succès du traitement sont réduites au minimum. Après la transition de la maladie vers le 4e degré de régression, le traitement se réduit exclusivement à surmonter les symptômes et n'apporte que des améliorations temporaires au bien-être du patient.

Aux stades ultérieurs, le traitement est complété par des médicaments hormonaux et une radiothérapie. Ce dernier a plusieurs options. La source de rayonnement peut être à l'intérieur ou à l'extérieur (administration d'une capsule avec des isotopes radioactifs de l'iode). Lorsqu'une prostatectomie est contre-indiquée, elle est remplacée par la cryothérapie. Au cours de cette procédure, la tumeur est gelée, ce qui entraîne la destruction des cellules malignes..

Pronostic et conséquences du traitement

Le pronostic le plus optimiste de l'adénocarcinome, si le patient se retournait aux premiers symptômes du cancer. Avec un traitement adéquat des stades 1 et 2, le patient a une vie garantie à 90% pour les cinq prochaines années. Le taux de survie de la troisième phase de la maladie ne dépasse pas 50% des patients. Le pronostic du quatrième stade de l'adénocarcinome n'est pas supérieur à 19% des patients. Pour cette raison, un homme doit subir un examen de routine chaque année..

Le pronostic de l'adénocarcinome de la prostate est généralement décevant. La pertinence du traitement ne peut être évaluée qu'avec une thérapie de 1 à 3 stades de la maladie. À la dernière étape, les changements sont considérés comme pathogènes; il est déjà impossible de les laisser ou de les inverser. Dans ce cas, la thérapie ne vise pas à se débarrasser de la maladie, mais à atténuer l'inconfort. Si la maladie ne démarre pas, il sera possible de la guérir de façon conservatrice ou chirurgicale.

La probabilité d'une guérison complète de la maladie lorsqu'elle est détectée aux stades 1 ou 2 atteint 95% si les tactiques de traitement sont correctement sélectionnées en tenant compte du type de néoplasme.

Au troisième stade, en raison de la grande taille de la tumeur, le traitement peut être compliqué.

Le quatrième stade de l'adénocarcinome est considéré comme incurable, et à l'aide d'une série de procédures thérapeutiques, il est seulement possible d'atténuer l'état du patient. L'espérance de vie dans ce cas ne dépasse pas 5 ans.

Si un cancer de la prostate est diagnostiqué, le pronostic dépend du type de maladie et de son développement. Du premier au troisième degré, le taux de survie est supérieur à 68-75%. Cependant, au cours des 4 dernières étapes, le traitement vise uniquement à arrêter les crises de douleur et à fournir au patient des soins aussi calmes que possible. La pathologie se propage dans tout le corps et les conséquences sont déjà irréversibles.

Espérance de vie après la thérapie:

  • Tumeur T1 de bas grade - 50% des patients vivent au moins 6-7 ans;
  • Au stade T2 - 50% des hommes vivent jusqu'à 5 ans;
  • Au stade T3 - 25% des patients ne vivent pas jusqu'à 5 ans;
  • La dernière étape mène à la mort rapide, pendant environ un an, pas plus de 4 à 5% des patients vivent.

L'oncologie ne sera pas une peine si des mesures préventives sont suivies. Cela dépend beaucoup du menu et du système alimentaire: excès de viande rouge, graisses, bonbons, faible mobilité, manque de vie sexuelle régulière, tendance à boire (bière) - le risque de pathologie chez ces patients est presque 68% plus élevé.

Le régime alimentaire doit être revu pour inclure:

  • légumes (en particulier les tomates);
  • légumineuses;
  • des fruits;
  • produits à grains entiers;
  • des noisettes
  • d'églantier, d'argousier et de bleuets.

Revenir à une vie sexuelle normale, doser la consommation d'alcool, réduire le tabagisme, faire du sport et subir les examens programmés par le médecin à temps - ce sont toutes les règles pour éviter la mort précoce du cancer de la prostate.

Parmi les complications, des métastases sont possibles. Ils se propagent à travers le sang et les vaisseaux lymphatiques. Les métastases peuvent affecter les organes suivants:

Il est très important de diagnostiquer l'adénocarcinome de la prostate le plus tôt possible, car aux premiers stades de développement, cette maladie peut être complètement guérie. Dans la troisième étape, la complexité du traitement est créée par la grande taille de la tumeur et la présence de métastases. La maladie de stade 4 est considérée comme incurable..