Qu'est-ce que l'hyperplasie prostatique (adénome de la prostate)

Lipome

L'adénome de la prostate est une maladie qui oblige un homme à se rendre aux toilettes plusieurs fois par nuit, et le flux d'urine s'amincit de temps en temps. À mesure que la pathologie se développe, des retards d'urination se produisent, accompagnés de douleurs atroces. La cause du problème est l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP, hypertrophie prostatique). Les tissus se développent et pressent la partie de l'urètre passant à travers la prostate. Ce n'est pas un cancer. La tumeur ne métastase pas et ne produit pas de toxines, mais dans un état négligé constitue une menace pour la santé et même la vie en raison de lésions rénales. Dans son développement, l'adénome passe par plusieurs étapes dont dépend la méthode de traitement..

description générale

L'adénome est retrouvé chez 30 à 40% des hommes après 50 ans, chez 75 à 90% après 65 ans. Ces statistiques s'expliquent par le fait que la prostate se développe (évolue) avant la puberté, puis commence sa lente involution (extinction des fonctions). Les tissus des glandes s'atrophient progressivement, des formations kystiques y apparaissent - les premiers précurseurs de la maladie.

Le développement de l'adénome commence par la formation d'un ou plusieurs petits nodules dans les glandes périurétrales (figure ci-dessous) situées dans la couche sous-muqueuse du col de la vessie (à la frontière du cou et du tubercule séminal). Ils sont séparés de la prostate par une couche de muscles lisses. Progressivement, les nodules augmentent, forment des masses sphériques et captent de nouveaux tissus - une hyperplasie nodulaire de la prostate se développe. Le processus commence toujours dans la partie crânienne (antérieure) de la prostate.

Coupe longitudinale de la prostate: a - tissu de la glande prostatique (stroma); b - une couche de muscles lisses; c - glandes périurétrales.

À mesure que la taille augmente, les nœuds poussent les tissus de la prostate vers les frontières extérieures. En conséquence, les tissus sont comprimés, compactés, comprimés avec la membrane et forment une capsule chirurgicale. Si l'adénome est retiré à temps, la pression sur le tissu prostatique disparaîtra et après environ 6-7 mois, ils pourront restaurer leur structure.

Types d'adénome

Un adénome peut se développer à partir de trois groupes de glandes périurétrales: deux sur les côtés de l'urètre postérieur et un légèrement plus haut dans la région du triangle de la vessie urinaire (groupe sous-cervical). Dans le premier cas, un adénome sous-vésical (bilobar) se forme, ce qui soulève la vessie d'un côté (monobloc) ou des deux côtés (bilobar). À partir des glandes du groupe sous-cervical, un adénome intravésical (lobe moyen) se développe, qui peut faire saillie dans la vessie sous la forme d'une langue (cervicale). Croissance possible des trois groupes de glandes.

Adénome mixte: 1 - adénome intravésical; 2 - adénome sous-vésical.

L'adénome peut être asymétrique, en grappe ou unilatéral. La surface des formations est toujours lisse, la consistance du contenu au toucher est élastique, homogène (homogène).

Selon les tissus impliqués dans le processus adénomateux, les types de tumeurs suivants sont distingués:

  • Hyperplasie adénomateuse de la prostate (composée principalement de tissus glandulaires);
  • Fibreux (issu du tissu conjonctif fibreux);
  • Myomateux (stromal, composé de tissu musculaire).

L'hypertrophie glandulaire de la prostate est considérée comme un véritable adénome. Les formes mixtes sont principalement diagnostiquées. Le plus dangereux du point de vue des conditions préalables à la dégénérescence maligne est considéré comme l'hyperplasie prostatique glandulaire-stromale.

En masse, on distingue trois types de tumeurs:

  1. Jusqu'à 30 g - petit.
  2. Jusqu'à 70 g - moyenne.
  3. Jusqu'à 250 g - grand.

Selon le sens de croissance de l'adénome, il peut y avoir trois types:

  • Intravésicale (dirigée dans la vessie);
  • Rectale (prolifération dirigée vers le rectum);
  • Mixte.

La forme rectale est considérée comme la plus sûre, car elle ne cause pas de problèmes de miction, de vessie et de reins. Les symptômes sont absents et la prolifération n'est détectée que lors des examens préventifs.

La forme de la vessie se manifeste par un trouble de la miction (douleur, fuite et rétention urinaire). L'urètre est serré, ses tissus sont gonflés et réagissent fortement aux facteurs irritants externes: consommation d'alcool (même en petites quantités), hypothermie, surexcitation sexuelle.

Par la nature de la propagation de la tumeur, l'hyperplasie prostatique focale et diffuse se distingue. Dans le premier cas, la tumeur est localisée, dans le second, toute la glande est affectée..

Les étapes du développement de l'adénome

Chaque degré de développement d'adénome correspond à son propre groupe de symptômes associés à des changements structurels dans les tissus de la vessie, de son cou et de son urètre. Les principales étapes:

  1. Compensatoire (préclinique). L'écoulement d'urine obstrué est compensé par la tension des muscles de libération de la vessie (détrusor). Il parvient toujours à se vider complètement avec un certain degré de tension. Chez les hommes après 50 ans, un signe précoce d'adénome peut être une éjaculation précoce et l'apparition de sang dans le sperme (en raison de la rupture des vaisseaux sanguins). Pour certains, l'effort constant provoque une hernie et des hémorroïdes. L'amélioration de la libido est possible à ce stade..
  2. Stade de dysurie. Les fibres détrusoriennes sont partiellement remplacées par des fibres conjonctives, la miction est difficile, la vessie s'étire, ses parois s'affinent et se déforment. Une miction incontrôlée (impérative) apparaît. Au début, le symptôme ne s'inquiète que la nuit, puis à tout moment de la journée. Un jet d'urine descend, presque sans pression. En raison de la stagnation de l'urine, des calculs se forment dans la vessie, une cystite se développe. Une pression élevée entraîne une expansion des uretères et des dommages aux tissus rénaux, pouvant aller jusqu'à une insuffisance rénale. Symptômes supplémentaires: bouche sèche, soif, irritabilité.
  3. Ischurie paradoxale - l'allocation d'urine dans un contexte de retard. En raison de l'étirement et de l'atrophie partielle des parois de la vessie, l'homme ne ressent plus sa surpopulation constante, les fuites d'urine goutte à goutte. L'insuffisance rénale s'intensifie et l'intoxication qui en résulte entraîne des troubles gastro-intestinaux, la peau devient sèche, ictérique.

Le processus de développement de l'adénome est illustré ci-dessous:

Prostate normale Prolifération d'adénome Urine stagnante Formation de pierres Fermeture d'une hernie (diverticule) Fermeture urétrale

Les causes de l'adénome

Après 45 ans, les hommes commencent un changement persistant de l'équilibre hormonal en direction des œstrogènes féminins. Cela est dû à l'extinction naturelle de la fonction endocrinienne des testicules. La production de testostérone diminue, l'hypophyse du cerveau essaie de compenser cela en stimulant la production de gonadotrophines. Parallèlement, dans les tissus de la prostate sous l'influence de la 5-alpha réductase, une accumulation de la forme active de testostérone - la dihydrotestostérone - se produit. Il stimule la reproduction cellulaire..

Une prostate encore plus active répond à un excès d'hormones féminines. L'enzyme aromatase convertit la testostérone en estradiol, ce qui favorise également la croissance de l'adénome.

  • Mode de vie passif;
  • Prédisposition génétique;
  • Athérosclérose;
  • Surpoids;
  • Stress.
Les causes de l'hyperplasie de la prostate

Certains chercheurs attribuent le développement de l'adénome à une vie sexuelle irrégulière, mais la maladie est souvent diagnostiquée chez les hommes sexuellement actifs..

Diagnostique

Aux premiers signes de rétention urinaire, consultez un urologue. Après avoir recueilli une anamnèse, le médecin effectue un examen de palpation rectale de la prostate. L'adénome est ressenti comme une formation élastique lisse. Le fer est élargi uniformément, la présence de nœuds solides peut être un signe de cancer.

L'échographie permet une évaluation plus précise de la taille et de la structure de la prostate. L'utilisation de ce type de recherche permet également de déterminer l'état des uretères, de la vessie, de sa plénitude.

Pour tester les reins, un test sanguin biochimique est prescrit. Indicateurs importants tels que l'azote résiduel, l'urée, la créatinine. L'urine est également examinée pour le sang, les infections et le glucose..

En cas d'adénome, une procédure de diagnostic obligatoire consiste à remplir un questionnaire IPSS et un journal d'urination. Le questionnaire ne contient que 7 questions, auxquelles vous devez choisir l'une des 6 réponses possibles. Le score total détermine la gravité des symptômes.

Les hommes de plus de 50 ans peuvent se voir prescrire un test sanguin pour le PSA (antigène spécifique de la prostate). Le dépassement de la valeur, en plus de l'adénome, peut également indiquer le développement d'un processus malin. Exclure cela aidera une biopsie. À l'aide d'une fine aiguille sous anesthésie locale, le médecin prend un morceau de tissu prostatique et l'envoie pour une analyse histologique (cellulaire).

Le débit urinaire est mesuré par débitmétrie. Pour cela, il suffit qu'un homme urine dans un récipient connecté à un appareil spécial.

Pour évaluer l'intérieur des parois de la vessie et de l'urètre à l'aide de l'urétrocystoscopie. La procédure implique l'insertion urétrale d'un appareil mince avec une caméra vidéo. L'urographie CT donne une image plus précise (une série de radiographies prises après l'administration d'un produit de contraste).

Traitement

Des méthodes conservatrices et chirurgicales sont utilisées pour traiter les adénomes. Le choix ne dépend pas tant du stade et de la taille de la tumeur que de la sévérité des symptômes. Par exemple, avec un adénome intravésical, la taille de la tumeur peut être minime, mais en raison de son surplomb sur l'urètre sous la forme d'une valve, une rétention urinaire se produit.

Médicaments

Pour atténuer les symptômes des adénomes, les alpha-bloquants (térazosine, doxazosine) sont activement utilisés. Les médicaments agissent sur les récepteurs alpha situés dans les muscles de la prostate, à la suite desquels il se détend, la miction devient plus libre. L'inconvénient est que les mêmes récepteurs se trouvent dans les parois vasculaires, dont la relaxation provoque une diminution de la pression. Pour les hommes souffrant d'hypotension, cela peut être dangereux. Ces médicaments n'interfèrent pas avec la croissance de l'adénome, mais soulagent considérablement les symptômes.

Pour réduire le degré d'influence de la dihydrotestostérone sur la prostate, des inhibiteurs de la 5-alpha réductase (Proscar, Avodart) sont utilisés. Dans le traitement des premiers stades des adénomes, des préparations à base de plantes ont également un effet antiandrogène et anti-inflammatoire. La capacité de supprimer l'action de la 5-alpha réductase a l'extrait de palmier sérène (préparations "Permikson", "Prostaseren"). L'extrait de prune africaine (Tadenan) inhibe la prolifération des cellules d'adénome. L'efficacité de ces médicaments est cliniquement confirmée.

Le tadenan est une phytopréparation utilisée pour les troubles fonctionnels de la miction dus à l'hyperplasie bénigne de la prostate. Prix ​​à partir de 68 rub.

Au stade initial de l'adénome, des agents à base de peptides (Prostatilen, Roberone) peuvent également être utilisés. Un soulagement significatif des symptômes est donné par le cours de Cialis (inhibiteur de la PDE-5 basé sur le tadalafil).

La pharmacothérapie est complétée par la physiothérapie:

L'effet anti-inflammatoire est fourni par la magnétothérapie, la thérapie au laser, la thermothérapie. La thalasso et l'aérothérapie sont utilisées pour stimuler l'immunité locale..

Méthodes chirurgicales

De nombreux hommes souffrant d'adénome se plaignent d'avoir des étourdissements dus à certains médicaments, de l'impuissance d'autres, et souvent ils demandent eux-mêmes au médecin de prendre des mesures drastiques. En effet, l'effet de la thérapie conservatrice est de courte durée et il y a beaucoup d'effets secondaires.

Indications pour le traitement chirurgical de l'adénome:

  • Conservation de l'urine résiduelle dans un volume supérieur à 200 ml;
  • La formation de pierres dans la vessie;
  • Infection chronique des voies urinaires
  • Rétention urinaire aiguë répétée.

L'essence du traitement chirurgical de l'adénome est l'enlèvement du tissu tumoral de la membrane de la prostate (adénomectomie). Il existe trois types d'accès chirurgical à la glande:

  1. Méthode ouverte - par une coupure de la peau et des muscles.
  2. Endoscopique - l'instrument est inséré dans l'urètre.
  3. Laparoscopie - l'instrumentation est administrée par plusieurs petites piqûres dans le bas de l'abdomen. Recommandé pour les gros volumes de prolifération..

Méthodes endoscopiques de base:

  • TUR (excision mécanique du tissu adénomateux).
  • Ablation au laser Les tissus de l'adénome se froissent sous l'effet de la chaleur des vagues et libèrent l'urètre. Une irritation des voies urinaires et la nécessité d'une répétition de la procédure sont possibles..
La résection transurétrale de la prostate (TUR) est une méthode pour retirer tout ou partie de la prostate. Il est utilisé pour soulager les symptômes modérés à sévères causés par une hypertrophie de la prostate.
  • Vaporisation laser. Évaporation par faisceau laser du tissu adénomateux.
  • Énucléation au laser (Holep). Le tissu affecté est excisé comme un bloc entier, puis retiré morceau par morceau à travers l'instrumentation insérée..

Un type doux d'opération est la vaporisation de plasma. Cette technique est plus efficace que les précédentes, moins traumatisante que l'excision au laser. Il n'y a presque pas de cicatrices postopératoires et de fusion de l'urètre, et il n'y a pas non plus de troubles de saignement ou de miction. La méthode peut être utilisée pour éliminer les gros adénomes, ainsi que pour les patients atteints de pathologies cardiovasculaires..

En 2002, une méthode a été introduite pour l'embolisation des artères de la prostate (EPA, traitement endovasculaire endogène de l'adénome). La tumeur perd sa nutrition en raison d'un flux sanguin bloqué. Pour cela, une ponction de l'artère fémorale suffit. L'anesthésie générale n'est pas requise. Sous le contrôle de l'appareil à rayons X, des cathéters spéciaux sont entraînés, des vaisseaux qui alimentent l'adénome sont trouvés et ils sont bloqués avec des boules acryliques. La vérification du résultat s'effectue en introduisant un produit de contraste. Privé de l'approvisionnement en sang, l'adénome se dessèche et diminue de taille.

Comment vivre avec un adénome

Si l'adénome de la prostate ne provoque pas d'inconfort grave, il est tout à fait possible de vivre avec certaines conditions. Tout d'abord, il faut éviter de provoquer des facteurs:

  1. Hypothermie.
  2. Abus d'alcool et de sexe (masturbation).
  3. Exclure les viandes fumées, les marinades, les aliments épicés et la caféine (régime pour l'adénome de la prostate).
  4. Ne surchauffez pas (il vaut mieux ne pas aller au bain).

Quant au cyclisme, aux exercices d'aviron et aux charges similaires sur la région inguinale, ils ne sont pas contre-indiqués. La seule condition est que le siège soit souple ou cranté. Le mouvement, pas un effort physique intense, ne fera que soulager la condition: améliorer le flux sanguin et lymphatique, renforcer le diaphragme pelvien. Ce que vous ne pouvez pas faire est de vous accroupir avec un poids lourd.

Mythes de l'adénome:

  • "Un homme sur deux est malade après 50 ans." La maladie d'adénome n'est envisagée qu'avec l'apparition de symptômes, une diminution de la miction.
  • "L'adénome se produit en raison du manque de sexe." Le sexe n'a pas d'effet spécial.
  • "L'adénome est un signe avant-coureur du cancer de la prostate." Ce sont des maladies différentes qui n'ont en fait rien de commun les unes avec les autres..
  • "L'adénome se résout." C'est impossible. Il ne peut pas être complètement guéri de façon conservatrice, ne réduit que temporairement la taille de 20 à 30% et soulage les symptômes.
  • "Après une opération sur une vie intime, vous pouvez y mettre fin." Ce n'est pas vrai. Des méthodes douces dans 90% des cas vous permettent de sauvegarder et d'améliorer la fonction érectile.

Plus le traitement est commencé tôt, moins les conséquences.

Complications

L'adénome en soi ne constitue pas une menace pour la vie. Conséquences dangereuses de son état négligé. La complication la plus grave est l'insuffisance rénale aiguë, le remplissage des reins d'urine, l'intoxication. Elle survient généralement en raison d'une rétention urinaire aiguë. Une aide urgente est nécessaire - la détourner de la vessie par un tube de cystostomie, avec lequel cela prendra de quelques semaines à plusieurs mois.

Tube de drainage pour rétention urinaire aiguë

Autres complications de l'adénome:

  • Cystite et urétrite;
  • Inflammation des testicules, des appendices, de la prostate;
  • Pyélonéphrite chronique.

Du sang dans l'urine et le sperme sur fond d'adénome apparaît en raison de la rupture des vaisseaux sanguins et de leur fusion inflammatoire.

La prévention

Mesures de prévention de l'adénome:

  1. Évitez l'hypothermie.
  2. Évitez la constipation fréquente et prolongée.
  3. Activer périodiquement le flux sanguin dans la région pelvienne: effectuer des exercices spéciaux, faire du jogging, mener une vie sexuelle régulière.
  1. Ajuster le régime alimentaire: minimiser la quantité de moutarde, de viande fumée, de conserve, d'alcool, de caféine.
  2. Arrêtes de fumer.
  3. Ne retenez pas la miction (ne tolérez pas).
  4. Ne buvez pas beaucoup de liquides la nuit.

Un mode de vie sain maintiendra un équilibre hormonal normal et empêchera le développement précoce de l'adénome..

Commentaires

Mikhail, 54 ans: «Je considère que l'embolisation est le seul traitement acceptable et efficace pour les adénomes. Ils l'ont fait rapidement, sans complications, aucun inconfort. Les symptômes désagréables ont diminué depuis la première semaine. ".

Leo, 50 ans: «Avodart a été prescrit pour soulager les symptômes des adénomes. À partir de ce médicament, il n'est pas devenu plus facile, mais d'abord tous les spermatozoïdes, puis une érection ont disparu étroitement. Ce n'est qu'après un an que tout s'est rétabli ».

Conclusion

Le diagnostic d '"adénome de la prostate" n'est pas encore une indication chirurgicale et une cause de panique. Aux stades initiaux, une thérapie correctement sélectionnée inhibe la prolifération des tissus et prévient l'apparition des symptômes. Dans les cas avancés, il ne faut pas expérimenter avec la médecine traditionnelle et attendre la "résorption". Il existe des méthodes peu invasives abordables pour éliminer les adénomes avec une courte période de rééducation (2-3 jours) et un minimum d'effets secondaires..

Adénome de la prostate - symptômes, causes, alimentation et traitement

L'adénome est une tumeur bénigne qui peut se former dans presque tous les organes dans les structures desquels se trouve un épithélium glandulaire. Le mécanisme de développement des adénomes n'est pas entièrement compris, cependant, d'après les faits confirmés, il existe un effet indésirable de divers facteurs sur les hormones qui régulent le fonctionnement de l'épithélium glandulaire.

Le nom de la maladie vient de deux mots grecs anciens - "ἀδήν" (fer) et "-ομα" (tumeur).

La localisation la plus répandue des adénomes est la glande de la prostate, la glande thyroïde, les glandes salivaires, les glandes mammaires, le foie, les glandes surrénales, l'hypophyse, la muqueuse gastro-intestinale et les bronches..

Dans l'article d'aujourd'hui, nous considérerons l'adénome de la prostate, dont le développement ne peut bien sûr se produire que chez l'homme. Donc…

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate?

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne dont le développement se produit à partir de l'épithélium glandulaire de la prostate ou du composant stromal.

D'autres noms de la maladie sont l'hyperplasie bénigne de la prostate, ou HBP (en abrégé).

Selon les statistiques, ce néoplasme est diagnostiqué chez 50% et plus des hommes de 40 ans et plus. Cela fait de l'HBP la maladie urologique la plus courante..

Le développement de la maladie est basé sur la croissance pathogène de l'épithélium et du tissu conjonctif de la prostate (prostate), augmentant ainsi sa taille. Et en raison du fait que la partie supérieure de l'urètre traverse la prostate, le patient a généralement un écoulement normal d'urine perturbé. En raison de la rétention urinaire constante, la vessie et les reins peuvent être davantage impliqués dans le processus pathologique..

Les principaux symptômes de l'adénome de la prostate sont des difficultés à uriner et des envies fréquentes.

Les principales causes de l'adénome de la prostate sont les changements hormonaux dans le corps masculin, lorsque le niveau de production de testostérone diminue, et en même temps, le niveau d'hormones féminines, les œstrogènes, augmente.

Développement de l'adénome

Le développement de la maladie se déroule en 3 étapes.

Adénome prostatique du 1er degré. Un néoplasme bénin après son apparition peut être présent chez le patient pendant 1 à 12 ans, sans développer de complications. Une personne ressent généralement plus souvent le besoin d'uriner, surtout la nuit. Le flux d'urine est lent et, pour vider complètement la vessie, il est souvent nécessaire de s'étirer. De rares cas d'incontinence urinaire à court terme peuvent également être présents..

Adénome de la prostate à 2 degrés. La symptomatologie de la maladie s'intensifie. Le processus de miction peut être interrompu et des efforts doivent être faits pour le poursuivre. En raison des efforts fréquents pour vider la vessie, un homme peut développer des hernies et, dans de rares cas, un prolapsus du rectum.

Adénome de la prostate du 3e degré. Elle se caractérise par une augmentation de la taille de la vessie, ainsi qu'une détérioration de la fonction de sa contraction. Le patient est perturbé par la sensibilité de la vessie, à cause de laquelle une personne peut penser que la maladie a reculé. A ce stade, diverses complications apparaissent souvent, sous forme d'infections secondaires et d'apparition de calculs dans les organes et voies urinaires. Les cas d'incontinence urinaire sont de plus en plus fréquents. De plus, l'absence de vidange complète de la vessie contribue à l'apparition de symptômes d'empoisonnement du corps - diminution de l'appétit, des nausées, de la faiblesse, de la constipation et de la sécheresse de la cavité buccale.

Statistiques

Selon les statistiques, plus de 50% des hommes âgés de 40 à 50 ans reçoivent un diagnostic d'HBP. Divers experts médicaux estiment qu'au fil des ans, cette maladie apparaît dans près de 85 à 90% de la population masculine. Chez au moins 15% des hommes âgés, au lieu de l'HBP, la prostate elle-même est hypertrophiée ou atrophiée.

O.I. Apolikhin et al (2011) note que ce n'est que de 2000 à 2009 que le taux d'incidence de l'HBP chez les hommes en Russie est devenu une fois et demie plus élevé!

ICD-10: N40
CIM-9: 600

Symptômes

Les manifestations cliniques de la maladie dépendent en grande partie de l’état de santé du corps, du type de tumeur et du rythme de son développement, de facteurs externes et de l’âge de la personne.

Les premiers signes d'adénome de la prostate

  • Envie accrue d'uriner (deurination);
  • Léthargie du ruisseau pendant la miction;
  • Pour vider la vessie, une personne doit faire un effort.

La durée des premiers signes peut atteindre de 1 à 12 ans!

Les principaux symptômes de l'adénome de la prostate

  • Mictions fréquentes, surtout la nuit (nycturie);
  • La pression urinaire devient plus lente, parfois intermittente;
  • La miction devient douloureuse, avec une sensation de brûlure, ainsi que des douleurs dans le bas du dos et la région sus-pubienne du corps.
  • Pour vider la vessie, il est nécessaire de tendre les muscles abdominaux, c'est-à-dire pousser;
  • Même après la deurination, le patient sent que sa vessie n'est pas complètement vide, raison pour laquelle il veut presque immédiatement retourner aux toilettes;
  • Le développement d'une ischurie paradoxale et d'une miction involontaire;
  • Il existe des signes d'une forme chronique d'insuffisance rénale;
  • Rétention urinaire prolongée et périodique, stagnation;
  • L'urine du patient acquiert une teinte trouble et, dans certains cas, des impuretés de sang ou de mucus y sont observées;
  • L'éjaculation est douloureuse;
  • En raison de la stagnation, l'urine commence à empoisonner le corps, les signes d'une personne deviennent - l'apparition d'une odeur d'urine de la bouche, une bouche sèche, une faiblesse et une fatigue accrue, un manque d'appétit, des nausées,
  • Constipation.

Complications

Parmi les complications de la maladie, on peut identifier:

  • Rétention urinaire, entraînant des douleurs dans la vessie et une incapacité à auto-uriner;
  • Hématurie;
  • Le développement de maladies des voies urinaires - urolithiase, hydronéphrose, pyélonéphrite, cystite, urétrite, insuffisance rénale, reflux vésico-urétéral.
  • Sensibilité accrue des organes internes, en particulier du système génito-urinaire aux infections;

Les causes de l'adénome de la prostate

La principale raison de l'apparition d'un adénome de la prostate chez la plupart des hommes est les changements liés à l'âge, accompagnés de changements hormonaux dans le corps. Après 40-50 ans et plus, le corps commence le processus de réduction de la production d'hormone mâle - testostérone, qui augmente la quantité d'hormone femelle - œstrogène. Cette période est également appelée ménopause masculine. De plus, le déclencheur, c'est-à-dire les facteurs suivants peuvent servir d'activateur du processus pathologique.

Les principaux facteurs du développement de l'adénome

  • Prédisposition héréditaire à l'hyperplasie, lorsque l'un des parents ou grands-parents avait une maladie similaire;
  • Mauvaises habitudes - tabagisme, abus d'alcool;
  • Maladies endocriniennes - diabète sucré, hypothyroïdie;
  • Maladies du système cardiovasculaire - athérosclérose, sciatique et autres;
  • Maladies du système génito-urinaire - prostatite, urétrite, urolithiase, ainsi que syphilis, chlamydia et autres maladies sexuellement transmissibles;
  • Mode de vie inactif, obésité;
  • Expériences régulières de stress;
  • Conditions environnementales défavorables au lieu de résidence.

Les causes d'exacerbation de la maladie peuvent être:

  • Mauvaises habitudes - alcool, tabagisme;
  • Hypothermie du corps;
  • Mode de vie inactif, repos au lit;
  • Vidange intempestive de la vessie;
  • Constipation fréquente.

Classification

La classification de la maladie est la suivante:

Dans le sens de la croissance tumorale (localisation):

  • Intravésicale - le développement du tissu tumoral se produit à travers l'urètre en direction de la vessie;
  • Sous-bulle - le développement du tissu tumoral se produit vers le rectum;
  • Retrotrigonal - les tissus tumoraux sont principalement situés sous le triangle de la vessie.
  • Multifocal - diverses localisations.

Selon la morphologie (le tissu prédominant dans la tumeur):

  • Glandulaire;
  • Fibreux;
  • Myomatous;
  • Mixte.

Stade (degré) de développement

Étape 1 (compensation) - caractérisée par une hypertrophie de la prostate, l'absence de douleur et l'émergence de certains efforts pour une vidange complète. Durée - de 1 à 3 ans ou plus, jusqu'à 12 ans.

Stade 2 (sous-compensation) - caractérisé par l'ajout de douleur, la présence d'urine résiduelle après vidange, le développement progressif du reflux vésico-urétéral. et ishurie paradoxale.

Stade 3 (décompensation) - caractérisé par l'apparition d'une ischurie paradoxale, ainsi que l'apparition et l'augmentation des signes d'insuffisance rénale chronique.

Diagnostique

Le diagnostic de l'adénome de la prostate comprend les méthodes d'examen suivantes:

  • Prise d'histoire;
  • Effectuer un test de symptômes prostatiques (IPSS);
  • Tenir un journal d'urination pendant 3 jours ou plus;
  • Examen de l'état de la prostate avec un doigt;
  • Chimie sanguine;
  • Un test sanguin pour la présence de PSA (antigène prostatique spécifique) en elle;
  • Un test sanguin pour y déterminer un des produits métaboliques azostatiques (azote et protéines), qui doivent être excrétés par les reins (azotémie);
  • Analyse générale d'urine;
  • Échographie de la prostate;
  • Échographie des reins.

Méthodes d'examen supplémentaires:

  • Urofluométrie - détermination de la vitesse du flux d'urine pendant la miction;
  • Échographie de la vessie - pour déterminer la présence de résidus d'urine;
  • Urographie excrétoire;
  • Uréthrocystoscopie
  • Électromyographie du plancher pelvien.

Traitement de l'adénome de la prostate

Comment traiter l'adénome de la prostate? Le traitement de l'adénome de la prostate comprend les points de traitement suivants:

1. Correction du mode de vie;
2. Traitement médicamenteux;
3. Physiothérapie;
4. Régime;
5. Traitement chirurgical.

La méthode de traitement et le choix des médicaments ne sont basés que sur la base d'un diagnostic approfondi et de l'état de santé de divers organes.

1. Correction du mode de vie

Le traitement non médicamenteux de l'adénome de la prostate est utilisé dans le cas d'une forme bénigne ou au premier degré de la maladie 1. Dans le même temps, le patient est observé par un andrologue ou un urologue tous les 6-12 mois, pour contrôler l'évolution de la maladie, afin de prévenir sa complication.

Les thérapies non médicamenteuses comprennent:

  • Minimisez l'apport hydrique et ses produits 3 heures avant le coucher;
  • Vidange obligatoire de la vessie avant le coucher;
  • Refus de prendre certains médicaments sans instructions spécifiques du médecin traitant, en particulier le soir - diurétiques (diurétiques), anticholinestérase ("Galantamine");
  • Effectuer des exercices de physiothérapie (thérapie par l'exercice) - "selon Kegel" et autres.

Il est conseillé d'adhérer à ces recommandations avec des méthodes conservatrices de traitement de l'HBP.

2. Traitement médicamenteux (médicaments)

Dans la pratique médicale conservatrice pour le traitement de l'adénome de la prostate, les groupes de médicaments suivants sont utilisés:

Inhibiteurs de la 5-alpha réductase - ces médicaments aident à réduire la taille de la prostate et empêchent également sa prolifération pathologique.

Parmi les inhibiteurs de la sécrétion de 5-alpha réductase - "Dutasteride", "Finasteride".

Les bloqueurs alpha-adrénergiques sont un groupe de médicaments de choix utilisés pour les symptômes modérés et sévères de la maladie. L'action est basée sur l'effet vasodilatateur, qui permet non seulement d'abaisser la pression artérielle, mais également d'améliorer l'écoulement de l'urine de la vessie. Les contre-indications sont les infections des voies urinaires, la lithiase urinaire, le développement progressif de l'insuffisance rénale.

Parmi les bloqueurs alpha-adrénergiques, on distingue «Alfuzosin», «Doxazosin», «Tamsulosin».

Inhibiteurs de la phosphodiestérase de type 5 - ce groupe de médicaments, malgré son principal domaine d'application - contre l'impuissance, a montré son efficacité dans le traitement de l'HBP.

Parmi les phosphodiestérases de type 5 isolées - "Sildenafil".

Bloqueurs des récepteurs muscariniques (M-anticholinergiques) - utilisés pour soulager les symptômes des voies urinaires inférieures (LUTS) - miction rapide, dysurie, incontinence urinaire, surtout la nuit.

Parmi les M-anticholinergiques, on peut distinguer - "Solifénacine".

L'utilisation combinée de médicaments du groupe des inhibiteurs de la 5-alpha-réductase et des bloqueurs a-adrénergiques a été la plus efficace..

Autres médicaments qu'un médecin peut prescrire dans le complexe pour le traitement de l'HBP:

"Tykveol", "Bioprost" - préparations à base de graines d'huile de graines de citrouille (blanches), qui empêchent l'agrandissement des cellules par la prostate et, par conséquent, sa taille. De plus, l'huile de graines de citrouille a des effets antiseptiques, cholérétiques, antisclérotiques, antiulcéreux et hépatiques. C'est pourquoi de nombreux hommes, enfants, ont été invités par leurs grands-parents à manger des graines blanches.

"Tadenan" - le médicament est basé sur un extrait d'écorce de prune africaine (Prunus africana). L'action du médicament repose sur une diminution de la prolifération (augmentation du nombre) de cellules du tissu conjonctif (fibroblastes) de la prostate, dont la croissance est due au b-FGF (principal facteur de croissance des fibroblastes). Cela conduit à la prévention de la prolifération et de la fibrose du tissu conjonctif de la prostate..

Il existe également des médicaments à base d'extrait de prostate, qui, selon de nombreux experts, n'ont pas d'efficacité prouvée, par conséquent, leur utilisation n'est pas recommandée.

3. Méthodes physiothérapeutiques pour le traitement de l'adénome de la prostate

Ces types de thérapie sont principalement utilisés pour renforcer le corps, minimiser les symptômes et accélérer la récupération du patient..

Thérapie à l'ozone - l'utilisation d'oxygène actif contribue à améliorer le métabolisme des vitamines, des macro et microéléments (minéraux) et d'autres substances. De plus, l'ozone a une propriété désinfectante..

Thérapie photodynamique - basée sur l'introduction de photosensibilisateurs (substances photosensibles spéciales) dans le corps qui, lorsqu'ils sont introduits dans des tissus ou des tumeurs endommagés, activent des effets antitumoraux, anti-inflammatoires et d'autres effets bénéfiques sur le corps sous l'influence de la lumière.

Les méthodes de physiothérapie suivantes améliorent la circulation sanguine et stimulent les fonctions protectrices du corps - magnétothérapie, thérapie au laser, inductothérapie.

À son tour, la cryothérapie, la thermothérapie transurétrale à micro-ondes et l'ablation thermique affectent localement la prostate, réduisant son inflammation, réduisant les symptômes et inhibant le développement de complications.

Nous ne devons pas oublier la thérapie par l'exercice pour l'adénome de la prostate, car effectuer un ensemble spécial d'exercices améliore non seulement la circulation sanguine dans le domaine du processus inflammatoire, mais améliore également la santé psycho-émotionnelle du patient.

4. Régime alimentaire pour l'adénome de la prostate

Le régime alimentaire, ainsi que les méthodes de traitement conservatrices, sont un élément clé du succès de la lutte contre l'HBP.

Pour éviter une nouvelle hypertrophie de la prostate, le régime alimentaire doit être - léger, riche en vitamines et minéraux, ne pas contribuer à la prise de poids et ne pas conduire à la constipation. De plus, il est nécessaire de limiter la quantité de fluide consommée..

La cuisson doit être bouillie, cuite, cuite, cuite à la vapeur. Après la cuisson, la viande peut être frite.

Ce que vous pouvez manger avec l'adénome de la prostate: viandes maigres (poulet, dinde, boeuf), soupes (légumes, avec céréales, produits laitiers, végétarien), céréales (sarrasin, millet, orge perlé), légumes (pommes de terre, carottes, chou-fleur, betteraves, tomates, concombres, citrouille, laitue, courgette, melon, pastèque), fruits (presque sans restrictions), produits laitiers (lait, kéfir, crème sure, beurre), œufs (1 par jour), boissons (jus de fruits et légumes frais et pressés, thé ou café faible, compote de fruits, gelée, bouillon de rose sauvage), pain de blé, graisses végétales (olive, maïs, tournesol), miel, confiture, pruneaux, abricots secs, raisins secs, abricots, figues.

Ce que vous ne pouvez pas manger: décoctions (de champignons, poisson, viande), organes internes d'animaux (foie, reins, cerveaux), graisses réfractaires (de porc, agneau, boeuf), légumineuses (pois, haricots, lentilles et autres), légumes ( radis, radis, épinards, oseille), boissons (alcool, thé ou café fort, soda, cacao), chocolat, conserves (viande et champignons), muffins à la farine.

Veuillez noter que le dîner ne devrait pas causer de lourdeur dans l'estomac, ni augmenter la miction pendant la nuit..

5. Traitement chirurgical

La chirurgie de l'adénome de la prostate n'est effectuée que dans les cas suivants:

  • Les méthodes de traitement conservatrices n'ont pas conduit à un résultat positif, ou il y a de bonnes raisons de ne pas prendre de médicaments;
  • Il y a des pierres dans la vessie qui ne peuvent pas être enlevées par d'autres méthodes;
  • Une insuffisance rénale due à l'HBP a été détectée;
  • Il existe des phénomènes répétés de rétention urinaire, d'hématurie, d'infection des voies urinaires;
  • Une forme grave de la maladie dans laquelle il n'y a pas de temps pour le traitement médicamenteux.

Parmi les principales méthodes chirurgicales pour le traitement de l'adénome de la prostate, on trouve:

La résection transurétrale (TUR) est une méthode de chirurgie mini-invasive qui ne provoque pratiquement pas de complications et augmente la vitesse de rééducation postopératoire. Il n'est utilisé que si la quantité d'urine résiduelle ne dépasse pas 150 ml et que la taille de l'adénome est de 60 ml en volume, ainsi qu'en l'absence d'insuffisance rénale. L'opération est basée sur l'introduction transurétrale d'un résectoscope à l'adénome faisant saillie à l'urètre (un appareil avec une caméra, un éclairage et d'autres systèmes, ne dépassant pas 1 cm de diamètre), qui coupe et élimine les fragments en excès de la prostate. En conséquence, un chemin normal pour la miction s'ouvre..

La vaporisation au laser est également un traitement chirurgical peu invasif, qui est basé sur l'ablation de la zone pathologique de la prostate faisant saillie dans l'urètre à l'aide d'un laser à haute température au titanylphosphate de potassium (laser KTP). En même temps, lorsqu'un laser est dirigé vers la prostate, ses tissus pendant la cautérisation sont presque immédiatement convertis en un état gazeux et disparaissent.

L'adénomectomie est une intervention chirurgicale ouverte dans laquelle une opération d'excision d'une zone pathologique de la prostate est effectuée à l'aide d'un scalpel. Il est utilisé principalement dans les cas extrêmes où l'adénectomie devient une méthode de traitement incontestée. Après une telle opération, le patient est toujours en rééducation pendant plusieurs jours dans un hôpital et adhère au programme de rééducation après.

Parmi d'autres méthodes chirurgicales, il y a:

  • Électrovaporisation de la prostate (TUVP);
  • Thermothérapie transurétrale à micro-ondes (TUMT);
  • Ablation transurétrale à l'aiguille (TUIA);
  • Ultrasons focalisés à haute intensité (HIFU);
  • Thermothérapie induite par l'eau (WIT).

Prévoir

Le pronostic de l'adénome de la prostate à un stade précoce de la maladie avec une visite en temps opportun chez un médecin est favorable.

Aux stades avancés de la maladie, lorsque des complications telles qu'une insuffisance rénale sont présentes, la qualité de vie du patient est quelque peu altérée. Cependant, avec un traitement complexe, un homme peut vivre son siècle sans aucun problème.

Traitement de l'adénome de la prostate avec des remèdes populaires

Avant d'utiliser un remède populaire pour l'adénome de la prostate, assurez-vous de consulter votre médecin!

Citrouille. Nous avons déjà dit dans l'article que l'huile contenue dans les graines de citrouille blanches empêche la croissance des cellules de la prostate. Cependant, non seulement les graines, mais la pulpe de citrouille elle-même ont une propriété similaire, ne permettant pas à la prostate de grossir. Pour l'utilisation de citrouilles à des fins médicinales pour cette maladie, vous devez ajouter 1 cuillère à soupe.Dans 1 verre de jus de citrouille fraîchement pressé une cuillerée de miel naturel. Le cours de traitement - 1 verre par jour pendant 2-3 semaines.

Encore une fois, revenons aux graines - les guérisseurs traditionnels recommandent de manger 100 g de graines blanches sous forme séchée (non frite!) Pendant un mois. Ils peuvent également être ajoutés écrasés à diverses salades de légumes ou de fruits..

Arc. Mangez un petit oignon pendant 1-2 mois, il est particulièrement recommandé de le faire avant de vous coucher.

Un bon remède éprouvé est l'infusion de la pelure d'oignon. Pour le préparer, vous avez besoin d'une tasse de lait bien lavé et les balles versez 500 ml d'eau bouillante et mettez à feu doux. Faire bouillir pendant environ 5-7 minutes, puis réserver pour insister et refroidir, pendant 45 minutes, filtrer le produit, dissoudre 3 cuillères à soupe. cuillères à soupe de miel et boire un demi-verre 3 fois par jour, pendant 5 jours, puis prendre une pause de 5 jours. À ce moment, attachez-vous avec une serviette imbibée de solution saline (200 g de sel dans 2 litres d'eau) et essorée. L'enveloppement est effectué avant le séchage des serviettes. Après avoir bu une infusion de pelures d'oignon, répétez.

Propolis. Les substances bénéfiques et les minéraux contenus dans la propolis ont la capacité d'éliminer le processus inflammatoire de la prostate, aidant à faire face à la fois à la prostatite et à l'adénome de la prostate. Pour préparer le produit - des bougies naturelles, vous devez mélanger 0,1 g d'extrait de propolis et 2 g de beurre de cacao. Ensuite, formez de petites bougies à partir du mélange et enveloppez-les dans du papier d'aluminium, ou mettez-les sous des formes spéciales destinées aux suppositoires vendus en pharmacie. La bougie préparée doit être placée après la selle, avant le coucher, pendant 1 mois, après quoi une pause de 3 semaines est faite et le cours est répété.

Chélidoine. Versez 1 cuillère à soupe. cuillère à café d'herbe sèche de chélidoine 200 ml d'eau bouillante, couvrir les plats avec un couvercle et laisser infuser le produit pendant environ 2 heures. Filtrez et prenez 1 cuillère à soupe. cuillère infusion cuite 3 fois par jour, 20-25 minutes avant les repas.

Noyer. Mélanger 1 cuillère à soupe. une cuillère de noix pelées et de graines de citrouille, hachées avec un moulin à café ou un mélangeur, ainsi que du miel. Le produit résultant est bon à utiliser avec du thé, 3 fois par jour.

Un autre outil peut être les partitions en noyer. Versez 350 ml d'eau bouillante dans les plats et ajoutez 2 c. cuillères de partitions. Mettre le plat à feu doux pendant 20 minutes, puis réserver 2 heures. Filtrez et buvez 100 ml 3 fois par jour.

La prévention

La prévention de l'adénome de la prostate comprend:

  • Contrôle périodique (tous les ans et demi à deux ans) des hommes après 45 ans de taux de PSA dans le sang;
  • Contrôlez votre poids corporel, prévenant l'obésité;
  • Contrôlez votre alimentation - minimisez la consommation de viande rouge, de graisses animales (margarine, lait, beurre), de produits à base de farine et d'autres glucides facilement digestibles, épicés et épicés. Privilégiez les légumes et les fruits;
  • Minimisez la consommation ou abandonnez l'alcool, en particulier la bière, arrêtez de fumer;
  • Minimisez la consommation de café
  • Évitez le débordement de la vessie;
  • Évitez l'hypothermie;
  • Réduisez la consommation d'alcool avant le coucher;
  • Menez une vie active, bougez plus;
  • Minimisez, et de préférence sans l'avis d'un médecin, ne prenez pas de diurétiques et autres décongestionnants, antihistaminiques;
  • Aux premiers problèmes avec la fonction de miction, consultez un médecin.

Quel médecin vous contactera?

  • Urologue
  • Andrologue

Vidéo

Sources:

1. Lignes directrices européennes pour le traitement de l'HBP. Auteurs: M. Olke, M. Amberton, S. Gravas et autres, 2005.

Pourquoi l'adénome de la prostate peut se produire et comment le traiter

Adénome de la prostate (aperçu)

Adénome de la prostate - un néoplasme pathologique dans la prostate d'un homme qui ne passe pas à d'autres tissus et organes, en d'autres termes, c'est une tumeur sans métastase.

Manifestations de l'HBP

La croissance de la prostate est similaire à la formation d'une capsule et est associée à une augmentation du nombre de glandes paraurétrales. Il existe quatre formes d'agrandissement bénin de la prostate..

  • La sous-bulle est la croissance de la glande en direction du rectum. Dans ce cas, les symptômes douloureux de l'adénome de la prostate sont minimisés. Le patient peut ne pas les ressentir du tout.
  • Intravésicale - la croissance de la prostate dans le volume de la vessie. Avec de tels signes d'adénome de la prostate, au fil du temps, un inconfort presque constant apparaît dans l'urée en raison de la quantité excessive d'urine résiduelle, si le traitement de l'adénome est négligé, des complications graves ne peuvent pas être évitées..
  • La forme rétrotrigonale est une tumeur dans laquelle l'écoulement d'urine de la vessie est difficile et l'urètre (urètre) est comprimé. Les symptômes primaires se manifestent par un retard involontaire avant la miction, dans la faiblesse du flux, plus tard en l'absence de traitement de la prostate, les symptômes sont plus aigus, la chose la plus critique qui puisse arriver est une rétention urinaire complète
  • L'élargissement multifocal de la prostate est la manifestation la plus douloureuse de l'HBP, accompagnée de tous les symptômes énumérés ci-dessus..

Étiologie de l'hyperplasie bénigne de la prostate

Les causes de l'adénome de l'organe désigné ne sont pas clairement prouvées, mais la relation de la maladie avec les facteurs suivants peut être tracée..

  • La croissance du tissu prostatique, en conséquence, une prostatite chronique temporairement prolongée chez les hommes.
  • La présence d'autres maladies (problèmes des systèmes cardiovasculaire, génito-urinaire, diabète sucré, en particulier de type 2 et autres)
  • Dysfonctionnement des glandes de sécrétion interne (déséquilibre hormonal).
  • L'adénome de la prostate chez l'homme est favorisé par une diminution ou un manque d'activité physique consciente, un excès de mauvaises habitudes (alcool, tabagisme), un excès de poids, une nutrition malsaine et le manque de connaissances de base sur l'auto-préservation du corps. Un adénome de prostatite peut survenir suite à une hypothermie. L'excès de lumière solaire sur le corps provoque et contribue à l'aggravation des manifestations de la prostatite chez les hommes, ainsi que de la prostatite chronique et de l'HBP.
  • Âge. Les statistiques mondiales indiquent que plus une personne est proche des années avancées, plus le risque de manifestation d'adénome de la glande est élevé. Dans la catégorie d'âge des moins de 50 ans, l'HBP affecte 7-8%, dans 51-60 cet indicateur augmente à 30% et à l'âge de 70 ans, il dépasse 75%.

L'adénome de la prostate et le carcinome, sinon le cancer de la prostate sont deux maladies différentes. À ce jour, aucune relation entre eux n'a été trouvée..

Les symptômes de l'adénome de la prostate chez les hommes

Les manifestations des maladies de la prostate sont diverses, mais elles se résument toutes au fait que le corps du patient n'est pas en mesure, à un degré ou à un autre, de vider complètement son urine. Néanmoins, il.

  • Envie fréquente et assez forte d'uriner.
  • La difficulté de commencer à vider, ce qui ne peut pas être fait sans pause, et après cela, sans contraction consciente des muscles couvrant la prostate et la vessie afin de pousser (pousser) l'urine à travers le canal rétréci de la prostate.
  • Miction urgente la nuit plus d'une fois.
  • Sortie urétrale intermittente.
  • Jet aminci pendant l'acte de vidange.
  • Gêne douloureuse dans l'urètre (urètre), accompagnée d'une sensation de brûlure très désagréable.
  • Invariable et le même inconvénient malsain qu'une personne malade ressent dans la région de la vessie et légèrement plus bas.
  • Faible débit urinaire.
  • Sensation de vidange incomplète (l'urine reste constamment dans la vessie, il n'est pas possible de la vider complètement).

Diagnostic de l'adénome de la prostate

Les symptômes de l'adénome de la prostate chez les hommes nécessitent un traitement. Négliger la recherche, dans ce cas, n'est pas une action rationnelle. Beaucoup ne croient pas à l'efficacité de nombreuses options de traitement de l'adénome de la prostate. Un scepticisme particulièrement similaire se manifeste chez les patients impliqués dans le traitement non entièrement réussi de la prostatite chronique. Ce n'est pas effrayant de faire des erreurs, c'est effrayant de faire des erreurs. Un diagnostic compétent, aussi précis que possible, est tout simplement nécessaire, car il existe des méthodes efficaces et très efficaces pour lutter contre la prostatite et l'adénome de la prostate. Ce site parle de l'un d'eux. Ce qui est inclus dans le diagnostic complet?

  • Un médecin faisant autorité et expérimenté doit faire confiance à un examen rectal numérique. Il vous permet de déterminer la consistance du tissu prostatique, en partie, sa taille (agrandie ou non élargie), la douleur, la présence d'une rainure entre les lobes.
  • Les diagnostics de laboratoire comprennent: analyse d'urine (générale), don de sang pour un antigène prostatique (PSA) spécifique, test sanguin biochimique (général).
  • Le taux de vidange d'urine (uroflowmetry) est un indicateur relatif. Pour une compréhension, il sera plus précis et mieux de l'identifier dans différents états du corps, après un repos complet, après avoir mangé, dormi, puis, d'une manière ou d'une autre: après certains types d'activité physique pour le corps (marche, course ou natation normales et actives, gymnastique physique) si vous êtes habitué à.
  • La recherche en échographie est un détail extrêmement important pour comprendre l'image globale de la maladie, mais vous devez savoir que des résultats objectifs ne peuvent être obtenus qu'avec un certain nombre de compétences et de connaissances. Soyez extrêmement sélectif dans le choix de l'équipement de diagnostic par ultrasons. Malheureusement, il est sensible aux changements environnementaux et a tendance à fausser les lectures. La plus précise est une échographie transrectale (sonde rectale insérée dans le rectum). Ne buvez pas de quantités excessives de liquide lors de la préparation de la prostate TRAN. Assez 700-800 grammes. Tout excès provoquera un état de spasme de la vessie et un résultat négatif trompeur. Après tout, en réalité, vous n'utilisez pas une telle quantité de liquide! Avant l'examen, ne vous immobilisez pas longtemps, il est préférable de marcher jusqu'à la destination avec une marche active. TRUSSES indiquera la présence ou l'absence de corps étrangers dans la vessie et la prostate, son volume (en centimètres cubes). La norme pour un organe sain est de 18 à 20 cm3. Le diagnosticien vous fournira des données sur la quantité d'urine résiduelle dans l'urine..
  • La présence de complications vous permet de déterminer la radiologie.

L'ensemble des manifestations (symptômes cliniques)

On distingue trois stades de développement de l'adénome de la prostate, et chacun après le premier aggrave gravement l'état malsain du patient.

L'émergence est une étape compensée. Avec elle, la prostate d'un homme en volume est légèrement augmentée. Les symptômes se manifestent par un court délai avant l'acte de vidange, il est nécessaire de resserrer le groupe musculaire dans la région de l'aine pour soulager la tension. L'état général ne permet pas de se détendre et peut même conduire à un trouble psychologique. Envie fréquente et parfois imprévisible d'uriner oblige à choisir une voie de circulation dans la rue, à tenir compte d'autres facteurs. Les bords de la prostate, les lobes, sont clairement identifiés, sa consistance est dense. La palpation ne provoque pas de douleur. La scène peut durer un an, et trois, et même plus.

La deuxième étape est appelée sous-compensée. Un urètre serré dans sa partie supérieure empêche la vidange complète et le patient ressent physiquement le reste de l'urine dans la vessie. Des tensions fréquentes épaississent les parois de l'urée, l'utilité de ses fonctions est minimisée. Une miction involontaire peut survenir. De la présence constante d'urine résiduelle, il y a des complications sous forme de calculs dans les reins et la vessie, sous forme d'insuffisance rénale.

La troisième étape suivante est décompensée. C'est déjà extrêmement dangereux. En raison de l'augmentation constante de l'urine résiduelle, la vessie est considérablement déformée. En fait, la vidange se fait par une goutte. Tout cela entraîne une altération irréversible de la fonction rénale. L'état du patient peut être accompagné d'une odeur nauséabonde d'urine après expiration, d'un problème de constipation, d'un manque d'appétit, et donc d'une perte de poids, puis d'anémie et de tout un «bouquet» de mauvaise santé.

Traitement de la prostatite et de l'adénome de la prostate

Traitement de la prostatite chronique

La relation entre la prostatite chronique et l'HBP est claire, et souvent l'adénome masculin est le résultat d'un traitement inefficace de la prostatite sous sa forme prolongée. Par conséquent, une description des options pour sa thérapie est ici. La maladie est identifiée et classée sous quatre formes:

  • prostatite bactérienne chronique;
  • prostatite asymptomatique chronique;
  • prostatite chronique, sous forme de syndrome de douleur pelvienne;
  • prostatite granulomateuse du même type;

Le traitement de ces diagnostics pour les urologues est une tâche difficile. Le complexe de mesures thérapeutiques comprend des médicaments antibactériens, pris par les patients dans la période d'un à un mois et demi. Le syndrome douloureux est arrêté par l'utilisation de suppositoires ou de comprimés. En cas de difficulté à uriner, il est recommandé de prendre des médicaments du groupe bloquant alpha-1-adrénergique (Doxazosine, Tamsulosine, Omnik, etc.). Cependant, une thérapie de ce type, en règle générale, ne donne pas un résultat exceptionnel, malheureusement, les antibiotiques n'aident pas à 100% et la maladie progresse à nouveau au fil du temps. Pour y parvenir (résultat), il est nécessaire de renforcer l'immunité par un mode de vie sain. Oui, c'est un travail laborieux et long, mais les forces qui y sont consacrées en valent la peine. Cela comprend un corps régulier mais sans surcharge, une éducation physique (exercices de gymnastique spéciaux, course, natation, marche), une alimentation raisonnable et l'élimination complète des mauvaises habitudes.

Traitement de l'adénome de la prostate

Ce n'est pas terrible de faire des erreurs, s'il y a une tendance à l'analyse, alors vous pouvez toujours vous corriger. Il est extrêmement négatif de se tromper et de vivre dans l'erreur pendant des années. Souvent, après le diagnostic initial, consulté par un urologue, en particulier pour les symptômes bénins, il est conseillé au patient de prendre une position attentiste et de ne pas traiter l'adénome de la prostate chez un homme. Pourquoi ces recommandations ont leur place, vous pouvez en partie deviner. Tout d'abord, au stade initial, l'adénome peut ne pas progresser pendant des années. Deuxièmement, la prise de médicaments n'a aucun effet sensible. Ce n'est pas vrai. Il est nécessaire non seulement de surveiller régulièrement l'état de la prostate, mais aussi de la traiter.

Traitement médicamenteux de l'hyperplasie bénigne de la prostate

Avec le diagnostic, deux types de médicaments sont principalement prescrits:

  • médicaments alpha-1 bloquants;
  • Inhibiteurs de la 5-alpha réductase;

Le principal composant des bloqueurs alpha-1-adrénergiques, les récepteurs alpha-1-adrénergiques, est concentré dans le col de la vessie, dans l'urètre, dans le stroma de la prostate. Leur objectif direct est de soulager les spasmes des muscles lisses et, par conséquent, de modifier positivement la fonction de la vessie. Les symptômes de résistance sont minimisés dans l'urètre.

Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase sont conçus pour bloquer la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone. Cela implique une diminution du volume du tissu prostatique. L'effet de l'application apparaît après six mois - un an. Parmi les effets secondaires, on note la dépression, le changement de voix (devient plus subtil).

Traitement alternatif (non opératoire)

Il existe une méthode éprouvée depuis longtemps pour le traitement de la prostatite chronique et de l'adénome de la prostate. Il est placé dans le volume de ce site spécialisé. L'essence de la connaissance est la compréhension correcte des processus physiologiques se produisant dans le corps masculin et, par conséquent, dans la même application sans erreur. Un tel traitement est inoffensif, indolore, est le plus efficace et conduit, par la suite, à l'état de santé le plus stable. La base de tout est la thérapie physique. Personne ne contestera le fait que l'on peut en tirer un degré d'utilité différent, ou qu'il ne peut pas être obtenu du tout. Une application claire des recommandations améliorera considérablement les fonctions protectrices du corps, la qualité de la circulation sanguine, stabilisera le travail du muscle cardiaque et les glandes de sécrétion interne. Encore plus d'aggraver les techniques de relaxation. Les organes humains sont un enchevêtrement d'interconnexions continues, et leur restauration à un état normal est la santé. L'interdiction du développement d'une telle éducation physique n'existe qu'avec la lithiase urinaire.

Un rôle important est joué par le respect des règles de l'alimentation et de l'ensemble des aliments. Un petit déjeuner copieux et un dîner matinal, un tabou pour la suralimentation, le contrôle de son propre poids, tout cela doit être pris pour acquis. Dans l'alimentation, il est nécessaire de minimiser la quantité de graisses animales consommées, d'augmenter la proportion d'aliments riches en acides gras polyinsaturés oméga-3, le lycopène. Développer l'intelligibilité lors de l'achat de légumes, acheter de la meilleure qualité possible et en manger plus quotidiennement. Minimisez la consommation de tous les types de viande rouge. Eh bien, toute la gamme de mesures décrites dans les lignes directrices convenues vous donnera, au fil du temps, la restauration d'un état sain stable.

Intervention chirurgicale

La chirurgie est nécessaire dans les cas où il est impossible de changer quelque chose pendant la maladie, lorsque la condition est proche de critique (par exemple, avec rétention urinaire aiguë dans la vessie).

L'adénomectomie transvésicale implique l'excision du tissu prostatique. Passez-le aux stades les plus avancés de la maladie. Il consiste à accéder au traitement du corps de la prostate par une incision dans la paroi de la vessie. L'opération est des plus traumatisantes et nécessite donc une longue récupération, une surveillance et des soins aux patients. Il est allégué que ce type d'intervention chirurgicale conduit à une guérison complète de l'hyperplasie bénigne de la prostate, mais il n'est pas indiqué qu'après une telle mesure, il y ait beaucoup d'effets secondaires, parfois imprévus.

Opérations peu invasives, c'est de loin la norme optimale, car elles sont les moins traumatisantes. Ils ne nécessitent pas d'incision et consistent en un nettoyage partiel (énucléation) du corps de la prostate grâce à un équipement spécial. Il s'agit d'un laser à holmium d'une puissance donnée.

Ces dernières années, l'embolisation de l'approvisionnement en sang de la prostate a été de plus en plus pratiquée. Elle consiste à obstruer les artères alimentant la prostate en sang. La mort réelle d'un organe dans un organisme vivant (et sans apport complet de sang le sera) ne peut pas être associée à un véritable traitement.

D'une manière ou d'une autre - une intervention chirurgicale de toute nature devrait être considérée, en conséquence, le seul besoin pour lequel d'autres options pour s'en débarrasser ne sont plus possibles, elle (invasion chirurgicale du corps) est loin d'être une panacée et n'est pas le meilleur résultat pour résoudre ce problème.

Les complications après la chirurgie de tout type sont les suivantes:

  • incontinence urinaire dans la vessie;
  • impuissance (impuissance);
  • éjaculation rétrograde, dans laquelle un sperme d'homme est jeté dans la vessie;
  • déséquilibre hormonal imprévisible dans les conséquences;

Les statistiques indiquent un faible pourcentage de décès.

Prévention de la prostatite chronique et de l'hyperplasie bénigne de la prostate

Vous devez connaître ces maladies dès le plus jeune âge. Il existe, bien sûr, un facteur héréditaire, mais la lisibilité des connexions, un mode de vie sain en quelque sorte: l'activité musculaire, l'élimination des dommages délibérés à son propre corps, la vie avec un minimum de stress, compteront et soulageront par la suite ce diagnostic difficile.

Afin de prévenir la rétention urinaire aiguë avec adénome de la prostate, il est recommandé:

  • éviter à la fois l'hypothermie et la chaleur (exposition au corps en plein soleil);
  • refus d'alcool;
  • Ne pas trop manger, surtout l'après-midi;
  • prévention du débordement de la vessie;
  • la même prévention de la constipation;