Prostatite et adénome de la prostate: différences, symptômes, diagnostic et traitement

Lipome

Dès qu'un homme a des douleurs à l'aine ou des problèmes de miction, il doit immédiatement contacter un urologue. Après tout, il peut s'agir de symptômes de prostatite, d'adénome de la prostate ou d'autres maladies du système génito-urinaire. Et ce sont précisément ces deux maladies que les hommes rencontrent le plus souvent, quels que soient leur âge et leur statut social. L'autodiagnostic et l'automédication sont un risque injustifié, car les deux maladies présentent de nombreux symptômes caractéristiques, mais le traitement et les causes sont différents.

Causes de l'inflammation de la prostate

Selon les statistiques, environ 50% de la population masculine entière après 50 ans a une prostate enflammée, bien qu'en fait, ce chiffre soit plus élevé, car de nombreux hommes ne vont pas chez le médecin, pour une raison ou une autre.

Les infections urogénitales sont la cause la plus fréquente du développement de la maladie. Il peut s'agir de chlamydia, de trichomonase, de gonorrhée et autres. Après pénétration dans le canal urogénital, l'infection pénètre dans la vessie ou les intestins et atteint la prostate. Il n'y a pas de types bactériens de la maladie, bien que s'il n'a pas été possible de détecter l'infection, cela ne signifie pas du tout qu'elle n'a pas provoqué le processus inflammatoire. De plus, un stress constant, des contacts sexuels irréguliers ou, inversement, des changements fréquents de partenaires, une hypothermie, des rapports sexuels non protégés ou pervertis peuvent également provoquer une pathologie..

Symptômes et stades de la maladie

Le symptôme le plus courant de la prostatite et de l'adénome est les troubles de la miction. Avec l'inflammation de la prostate, les patients ressentent de la douleur et des brûlures pendant la miction, une envie douloureuse d'aller aux toilettes apparaît. Par la suite, des problèmes d'érection surviennent, les rapports sexuels eux-mêmes peuvent provoquer des douleurs, une éjaculation précoce. Aux derniers stades de la maladie, une augmentation de la température corporelle est observée, jusqu'à 40 degrés. Dans la forme chronique de la maladie, les symptômes sont légers.

La prostatite se déroule en trois étapes:

  • Catarrhal. La maladie se manifeste très rapidement par des symptômes prononcés. À ce stade, le moyen le plus simple de résoudre le problème.
  • Folliculaire. Dans ce cas, il y a un blocage des canaux, des foyers purulents apparaissent.
  • Parenchyme À ce stade, la glande entière est pleinement impliquée dans le processus pathologique, les alvéoles meurent progressivement et sont remplacées par du tissu conjonctif. En conséquence, l'organe devient une source constante d'empoisonnement de tout l'organisme, le risque d'infertilité, de sclérose du col de la vessie et de vésiculite augmente.

Diagnostique

En raison de la symptomatologie caractéristique et afin de distinguer l'adénome de la prostatite, le médecin commence à recevoir le patient avec une enquête, recueillant des plaintes. L'examen numérique rectal de la prostate est une méthode de diagnostic courante pour les deux maladies..

Assurez-vous de passer des tests pour diverses maladies infectieuses, un examen échographique de la vessie et des reins est effectué, une échographie transrectale peut être effectuée, un test sanguin pour le PSA peut être effectué, une biopsie est effectuée et une urofluométrie est effectuée.

Mesures thérapeutiques

Le traitement de la prostatite et des adénomes nécessite une approche intégrée. Mais dans le cas de la première maladie, la base du traitement est des agents antibactériens qui peuvent faire face à la flore pathogène. Et la thérapie implique également l'utilisation d'immunomodulateurs, de médicaments anti-inflammatoires, d'analgésiques, de vitamines.

Le traitement de la prostatite est souvent effectué à l'aide d'un massage numérique de la glande; des procédures physiothérapeutiques sont prescrites.

Symptômes et causes de l'adénome de la prostate

L'adénome est plus caractéristique des hommes âgés, plus de 30% des hommes de plus de 65 ans sont diagnostiqués avec cette maladie. La maladie elle-même est une hyperplasie bénigne de la prostate. La pathologie est caractérisée par la prolifération du tissu conjonctif et de l'épithélium, ce qui conduit à la croissance de la glande. Très souvent, il y a un blocage de l'urètre, d'où la difficulté à uriner. En plus des problèmes d'excrétion urinaire, la vessie cesse de retenir et d'accumuler l'urine. Et cette symptomatologie est caractéristique à la fois pour la prostatite et l'adénome, et pour un certain nombre d'autres pathologies du système génito-urinaire.

À ce jour, les causes du développement de la pathologie n'ont pas été entièrement étudiées, mais les médecins ont remarqué que la maladie est héréditaire. Les personnes atteintes de diabète sont également à risque. Le mode de vie du patient, son âge et la présence d'un excès de poids sont d'une importance non négligeable.

L'adénome se déroule en trois étapes:

  • initiale, qui peut durer des années, avec une miction lente et avec les premiers signes d'incontinence urinaire;
  • au deuxième stade, où les symptômes sont déjà plus prononcés, commence la stagnation de l'urine, chez certains patients il y a même un prolapsus du rectum;
  • la troisième étape, à ce stade commence l'étirement de la vessie, la capacité de comprimer disparaît déjà presque, des complications apparaissent sous la forme de lésions rénales et l'apparition de calculs.

En règle générale, au dernier stade, les patients doivent recourir à des tampons spéciaux ou même à l'urinoir.

Diagnostic et traitement

La principale technique de recherche pour l'adénome est l'examen rectal de la prostate. À l'avenir, si plus de suspicion tombe sur l'adénome, il est recommandé au patient de tenir un journal des mictions. Les inscriptions doivent être faites au moins trois jours à l'avance. Après cela, le médecin peut analyser la quantité d'urine libérée lors d'un voyage aux toilettes, ce que le patient boit, le nombre de désirs nocturnes et d'autres symptômes.

Les autres mesures diagnostiques sont les mêmes que pour un processus inflammatoire suspecté de la prostate..

Malgré la similitude des symptômes de la prostatite et de l'adénome, le traitement est quelque peu différent. Même les directives européennes recommandent aux médecins d'adopter des tactiques d'attente actives. À ce stade, aucun traitement, ni médicament ni chirurgie, n'est effectué, cependant, le patient doit être constamment examiné. Le traitement lui-même consiste en ce qu'un homme réduit l'utilisation de produits diurétiques et la quantité de liquide consommée à un certain moment de la journée. Le patient doit se rendre aux toilettes avant d'aller se coucher et ne pas prendre de médicaments diurétiques, sauf sur prescription d'un médecin..

Le patient sera également recommandé des exercices thérapeutiques - exercices de Kegel, thérapie par l'exercice.

Ce n'est que dans les cas extrêmes, lorsque le traitement attentiste n'a pas donné de résultats positifs, qu'un traitement conservateur ou même une intervention chirurgicale est effectué, ce qui est recommandé dans les cas suivants:

  • si des calculs sont déjà apparus dans la prostate, les reins ou la vessie;
  • insuffisance rénale due à un adénome;
  • maladies périodiquement récurrentes du système génito-urinaire;
  • hématurie.

Vous devrez décider d'une opération si les médicaments ne vous permettent pas de vous débarrasser de la douleur. La principale façon de se débarrasser du problème par la chirurgie est l'excision transurétrale, la résection ou l'ablation complète de la prostate.

Naturellement, un traitement conservateur est utilisé avant l'opération et après un traitement dans l'attente. En règle générale, les alpha-bloquants Alfuzosin et Tamsulosin sont prescrits. Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase sont utilisés pour retarder la prolifération des tissus et réduire le volume de la glande. Ainsi que des médicaments pour la puissance, qui non seulement stimulent la sphère sexuelle, mais aident également à faire face à l'adénome.

Alors, quelles sont les différences entre les deux maladies?

Néanmoins, en analysant les symptômes et les signes de maladies, je veux comprendre quelles sont les différences entre la prostatite et l'adénome de la prostate. En fait, les deux pathologies sont complètement différentes.

La prostatite est un processus inflammatoire dans la glande qui n'a aucun lien avec l'hormone aérogène (testostérone). La maladie provoque une gêne au niveau du périnée, de l'anus et du pubis..

L'adénome de la prostate est un néoplasme bénin. Et tous les symptômes de la maladie se produisent dans le contexte de la croissance tumorale et de l'hyperplasie. Autrement dit, à mesure que le tissu se développe, l'urètre est comprimé et les problèmes d'urination commencent.

Autrement dit, la prostatite n'est qu'un processus inflammatoire et l'adénome est une tumeur, bien que bénigne.

Quelle est la différence entre la prostatite et l'adénome de la prostate? La différence est que l'adénome est très rarement diagnostiqué chez les jeunes, en moyenne, ils découvrent cette maladie à 45–55 ans. À ce jour, il existe de nombreuses théories sur l'origine de la maladie, mais la plus plausible est les changements (hormonaux) liés à l'âge dans le corps. La prostatite rajeunit chaque année et elle peut déjà être diagnostiquée à l'âge de 20 ans.

Différences dans les mesures diagnostiques

Quelles sont les différences entre la prostatite et l'adénome de la prostate? La différence est toujours dans le diagnostic. En effet, avec cela et avec une autre maladie, un examen rectal est effectué, l'agent causal de la maladie est découvert, mais il existe différentes façons de poser un diagnostic.

Avec l'inflammation de la prostate, en outre, une culture d'urine est effectuée et la sécrétion de la prostate est examinée. La PCR obligatoire est effectuée pour déterminer les infections urogénitales.

Si le médecin soupçonne un adénome, il ordonne au patient de faire un test sanguin pour les hormones. Une étude fonctionnelle du système génito-urinaire et des ultrasons.

Symptômes des deux maladies

Il n'y a pratiquement aucune différence dans les symptômes de la prostatite et de l'adénome. Dans les deux cas, le patient s'inquiète des problèmes de miction: il y a une envie fréquente et fausse d'aller aux toilettes, ce dont de nombreux patients se plaignent.

Des différences dans les symptômes de la prostatite et de l'adénome peuvent être trouvées dans la douleur. Avec l'inflammation de la prostate, la douleur irradie souvent dans la région lombaire, et avec un adénome, si cela a provoqué des problèmes aux reins, puis dans les reins.

Et aussi pour un adénome, l'allocation spontanée d'urine de l'urètre est caractéristique. Cela se produit dans le contexte de l'écrasement de ce canal par un néoplasme.

Une diminution de la puissance et du désir sexuel est inhérente aux deux maladies.

Dans le même temps, les problèmes de miction dans les deux cas dans les premiers stades sont presque invisibles, donc les hommes malades ne font pas attention à eux et ne vont pas chez le médecin.

Mesures thérapeutiques

Quelle est la différence entre la prostatite et l'adénome? L'adénome n'étant pas une maladie infectieuse, l'antibiothérapie n'est pas utilisée dans son traitement. La tâche consiste à arrêter la croissance du néoplasme, à réduire la taille de la glande envahie. Les antibiotiques sont utilisés pour traiter l'inflammation de la prostate..

La différence entre la prostatite et l'adénome pendant la période de traitement est qu'avec une inflammation de la prostate, le massage de la glande est efficace, et avec l'adénome, de telles mesures thérapeutiques ne sont pas effectuées.

Au lieu d'une conclusion

L'essentiel n'est pas de faire la distinction entre les maladies, mais de surveiller votre santé. À temps, consultez un médecin et répondez aux signaux du corps. Vous devez mener un mode de vie sain, autant que possible abandonner un mode de vie sédentaire, éviter l'hypothermie. Et, bien sûr, il vaut mieux avoir un partenaire sexuel permanent et, surtout, bien-aimé.

Pourquoi l'adénome de la prostate peut se produire et comment le traiter

Adénome de la prostate (aperçu)

Adénome de la prostate - un néoplasme pathologique dans la prostate d'un homme qui ne passe pas à d'autres tissus et organes, en d'autres termes, c'est une tumeur sans métastase.

Manifestations de l'HBP

La croissance de la prostate est similaire à la formation d'une capsule et est associée à une augmentation du nombre de glandes paraurétrales. Il existe quatre formes d'agrandissement bénin de la prostate..

  • La sous-bulle est la croissance de la glande en direction du rectum. Dans ce cas, les symptômes douloureux de l'adénome de la prostate sont minimisés. Le patient peut ne pas les ressentir du tout.
  • Intravésicale - la croissance de la prostate dans le volume de la vessie. Avec de tels signes d'adénome de la prostate, au fil du temps, un inconfort presque constant apparaît dans l'urée en raison de la quantité excessive d'urine résiduelle, si le traitement de l'adénome est négligé, des complications graves ne peuvent pas être évitées..
  • La forme rétrotrigonale est une tumeur dans laquelle l'écoulement d'urine de la vessie est difficile et l'urètre (urètre) est comprimé. Les symptômes primaires se manifestent par un retard involontaire avant la miction, dans la faiblesse du flux, plus tard en l'absence de traitement de la prostate, les symptômes sont plus aigus, la chose la plus critique qui puisse arriver est une rétention urinaire complète
  • L'élargissement multifocal de la prostate est la manifestation la plus douloureuse de l'HBP, accompagnée de tous les symptômes énumérés ci-dessus..

Étiologie de l'hyperplasie bénigne de la prostate

Les causes de l'adénome de l'organe désigné ne sont pas clairement prouvées, mais la relation de la maladie avec les facteurs suivants peut être tracée..

  • La croissance du tissu prostatique, en conséquence, une prostatite chronique temporairement prolongée chez les hommes.
  • La présence d'autres maladies (problèmes des systèmes cardiovasculaire, génito-urinaire, diabète sucré, en particulier de type 2 et autres)
  • Dysfonctionnement des glandes de sécrétion interne (déséquilibre hormonal).
  • L'adénome de la prostate chez l'homme est favorisé par une diminution ou un manque d'activité physique consciente, un excès de mauvaises habitudes (alcool, tabagisme), un excès de poids, une nutrition malsaine et le manque de connaissances de base sur l'auto-préservation du corps. Un adénome de prostatite peut survenir suite à une hypothermie. L'excès de lumière solaire sur le corps provoque et contribue à l'aggravation des manifestations de la prostatite chez les hommes, ainsi que de la prostatite chronique et de l'HBP.
  • Âge. Les statistiques mondiales indiquent que plus une personne est proche des années avancées, plus le risque de manifestation d'adénome de la glande est élevé. Dans la catégorie d'âge des moins de 50 ans, l'HBP affecte 7-8%, dans 51-60 cet indicateur augmente à 30% et à l'âge de 70 ans, il dépasse 75%.

L'adénome de la prostate et le carcinome, sinon le cancer de la prostate sont deux maladies différentes. À ce jour, aucune relation entre eux n'a été trouvée..

Les symptômes de l'adénome de la prostate chez les hommes

Les manifestations des maladies de la prostate sont diverses, mais elles se résument toutes au fait que le corps du patient n'est pas en mesure, à un degré ou à un autre, de vider complètement son urine. Néanmoins, il.

  • Envie fréquente et assez forte d'uriner.
  • La difficulté de commencer à vider, ce qui ne peut pas être fait sans pause, et après cela, sans contraction consciente des muscles couvrant la prostate et la vessie afin de pousser (pousser) l'urine à travers le canal rétréci de la prostate.
  • Miction urgente la nuit plus d'une fois.
  • Sortie urétrale intermittente.
  • Jet aminci pendant l'acte de vidange.
  • Gêne douloureuse dans l'urètre (urètre), accompagnée d'une sensation de brûlure très désagréable.
  • Invariable et le même inconvénient malsain qu'une personne malade ressent dans la région de la vessie et légèrement plus bas.
  • Faible débit urinaire.
  • Sensation de vidange incomplète (l'urine reste constamment dans la vessie, il n'est pas possible de la vider complètement).

Diagnostic de l'adénome de la prostate

Les symptômes de l'adénome de la prostate chez les hommes nécessitent un traitement. Négliger la recherche, dans ce cas, n'est pas une action rationnelle. Beaucoup ne croient pas à l'efficacité de nombreuses options de traitement de l'adénome de la prostate. Un scepticisme particulièrement similaire se manifeste chez les patients impliqués dans le traitement non entièrement réussi de la prostatite chronique. Ce n'est pas effrayant de faire des erreurs, c'est effrayant de faire des erreurs. Un diagnostic compétent, aussi précis que possible, est tout simplement nécessaire, car il existe des méthodes efficaces et très efficaces pour lutter contre la prostatite et l'adénome de la prostate. Ce site parle de l'un d'eux. Ce qui est inclus dans le diagnostic complet?

  • Un médecin faisant autorité et expérimenté doit faire confiance à un examen rectal numérique. Il vous permet de déterminer la consistance du tissu prostatique, en partie, sa taille (agrandie ou non élargie), la douleur, la présence d'une rainure entre les lobes.
  • Les diagnostics de laboratoire comprennent: analyse d'urine (générale), don de sang pour un antigène prostatique (PSA) spécifique, test sanguin biochimique (général).
  • Le taux de vidange d'urine (uroflowmetry) est un indicateur relatif. Pour une compréhension, il sera plus précis et mieux de l'identifier dans différents états du corps, après un repos complet, après avoir mangé, dormi, puis, d'une manière ou d'une autre: après certains types d'activité physique pour le corps (marche, course ou natation normales et actives, gymnastique physique) si vous êtes habitué à.
  • La recherche en échographie est un détail extrêmement important pour comprendre l'image globale de la maladie, mais vous devez savoir que des résultats objectifs ne peuvent être obtenus qu'avec un certain nombre de compétences et de connaissances. Soyez extrêmement sélectif dans le choix de l'équipement de diagnostic par ultrasons. Malheureusement, il est sensible aux changements environnementaux et a tendance à fausser les lectures. La plus précise est une échographie transrectale (sonde rectale insérée dans le rectum). Ne buvez pas de quantités excessives de liquide lors de la préparation de la prostate TRAN. Assez 700-800 grammes. Tout excès provoquera un état de spasme de la vessie et un résultat négatif trompeur. Après tout, en réalité, vous n'utilisez pas une telle quantité de liquide! Avant l'examen, ne vous immobilisez pas longtemps, il est préférable de marcher jusqu'à la destination avec une marche active. TRUSSES indiquera la présence ou l'absence de corps étrangers dans la vessie et la prostate, son volume (en centimètres cubes). La norme pour un organe sain est de 18 à 20 cm3. Le diagnosticien vous fournira des données sur la quantité d'urine résiduelle dans l'urine..
  • La présence de complications vous permet de déterminer la radiologie.

L'ensemble des manifestations (symptômes cliniques)

On distingue trois stades de développement de l'adénome de la prostate, et chacun après le premier aggrave gravement l'état malsain du patient.

L'émergence est une étape compensée. Avec elle, la prostate d'un homme en volume est légèrement augmentée. Les symptômes se manifestent par un court délai avant l'acte de vidange, il est nécessaire de resserrer le groupe musculaire dans la région de l'aine pour soulager la tension. L'état général ne permet pas de se détendre et peut même conduire à un trouble psychologique. Envie fréquente et parfois imprévisible d'uriner oblige à choisir une voie de circulation dans la rue, à tenir compte d'autres facteurs. Les bords de la prostate, les lobes, sont clairement identifiés, sa consistance est dense. La palpation ne provoque pas de douleur. La scène peut durer un an, et trois, et même plus.

La deuxième étape est appelée sous-compensée. Un urètre serré dans sa partie supérieure empêche la vidange complète et le patient ressent physiquement le reste de l'urine dans la vessie. Des tensions fréquentes épaississent les parois de l'urée, l'utilité de ses fonctions est minimisée. Une miction involontaire peut survenir. De la présence constante d'urine résiduelle, il y a des complications sous forme de calculs dans les reins et la vessie, sous forme d'insuffisance rénale.

La troisième étape suivante est décompensée. C'est déjà extrêmement dangereux. En raison de l'augmentation constante de l'urine résiduelle, la vessie est considérablement déformée. En fait, la vidange se fait par une goutte. Tout cela entraîne une altération irréversible de la fonction rénale. L'état du patient peut être accompagné d'une odeur nauséabonde d'urine après expiration, d'un problème de constipation, d'un manque d'appétit, et donc d'une perte de poids, puis d'anémie et de tout un «bouquet» de mauvaise santé.

Traitement de la prostatite et de l'adénome de la prostate

Traitement de la prostatite chronique

La relation entre la prostatite chronique et l'HBP est claire, et souvent l'adénome masculin est le résultat d'un traitement inefficace de la prostatite sous sa forme prolongée. Par conséquent, une description des options pour sa thérapie est ici. La maladie est identifiée et classée sous quatre formes:

  • prostatite bactérienne chronique;
  • prostatite asymptomatique chronique;
  • prostatite chronique, sous forme de syndrome de douleur pelvienne;
  • prostatite granulomateuse du même type;

Le traitement de ces diagnostics pour les urologues est une tâche difficile. Le complexe de mesures thérapeutiques comprend des médicaments antibactériens, pris par les patients dans la période d'un à un mois et demi. Le syndrome douloureux est arrêté par l'utilisation de suppositoires ou de comprimés. En cas de difficulté à uriner, il est recommandé de prendre des médicaments du groupe bloquant alpha-1-adrénergique (Doxazosine, Tamsulosine, Omnik, etc.). Cependant, une thérapie de ce type, en règle générale, ne donne pas un résultat exceptionnel, malheureusement, les antibiotiques n'aident pas à 100% et la maladie progresse à nouveau au fil du temps. Pour y parvenir (résultat), il est nécessaire de renforcer l'immunité par un mode de vie sain. Oui, c'est un travail laborieux et long, mais les forces qui y sont consacrées en valent la peine. Cela comprend un corps régulier mais sans surcharge, une éducation physique (exercices de gymnastique spéciaux, course, natation, marche), une alimentation raisonnable et l'élimination complète des mauvaises habitudes.

Traitement de l'adénome de la prostate

Ce n'est pas terrible de faire des erreurs, s'il y a une tendance à l'analyse, alors vous pouvez toujours vous corriger. Il est extrêmement négatif de se tromper et de vivre dans l'erreur pendant des années. Souvent, après le diagnostic initial, consulté par un urologue, en particulier pour les symptômes bénins, il est conseillé au patient de prendre une position attentiste et de ne pas traiter l'adénome de la prostate chez un homme. Pourquoi ces recommandations ont leur place, vous pouvez en partie deviner. Tout d'abord, au stade initial, l'adénome peut ne pas progresser pendant des années. Deuxièmement, la prise de médicaments n'a aucun effet sensible. Ce n'est pas vrai. Il est nécessaire non seulement de surveiller régulièrement l'état de la prostate, mais aussi de la traiter.

Traitement médicamenteux de l'hyperplasie bénigne de la prostate

Avec le diagnostic, deux types de médicaments sont principalement prescrits:

  • médicaments alpha-1 bloquants;
  • Inhibiteurs de la 5-alpha réductase;

Le principal composant des bloqueurs alpha-1-adrénergiques, les récepteurs alpha-1-adrénergiques, est concentré dans le col de la vessie, dans l'urètre, dans le stroma de la prostate. Leur objectif direct est de soulager les spasmes des muscles lisses et, par conséquent, de modifier positivement la fonction de la vessie. Les symptômes de résistance sont minimisés dans l'urètre.

Les inhibiteurs de la 5-alpha réductase sont conçus pour bloquer la conversion de la testostérone en dihydrotestostérone. Cela implique une diminution du volume du tissu prostatique. L'effet de l'application apparaît après six mois - un an. Parmi les effets secondaires, on note la dépression, le changement de voix (devient plus subtil).

Traitement alternatif (non opératoire)

Il existe une méthode éprouvée depuis longtemps pour le traitement de la prostatite chronique et de l'adénome de la prostate. Il est placé dans le volume de ce site spécialisé. L'essence de la connaissance est la compréhension correcte des processus physiologiques se produisant dans le corps masculin et, par conséquent, dans la même application sans erreur. Un tel traitement est inoffensif, indolore, est le plus efficace et conduit, par la suite, à l'état de santé le plus stable. La base de tout est la thérapie physique. Personne ne contestera le fait que l'on peut en tirer un degré d'utilité différent, ou qu'il ne peut pas être obtenu du tout. Une application claire des recommandations améliorera considérablement les fonctions protectrices du corps, la qualité de la circulation sanguine, stabilisera le travail du muscle cardiaque et les glandes de sécrétion interne. Encore plus d'aggraver les techniques de relaxation. Les organes humains sont un enchevêtrement d'interconnexions continues, et leur restauration à un état normal est la santé. L'interdiction du développement d'une telle éducation physique n'existe qu'avec la lithiase urinaire.

Un rôle important est joué par le respect des règles de l'alimentation et de l'ensemble des aliments. Un petit déjeuner copieux et un dîner matinal, un tabou pour la suralimentation, le contrôle de son propre poids, tout cela doit être pris pour acquis. Dans l'alimentation, il est nécessaire de minimiser la quantité de graisses animales consommées, d'augmenter la proportion d'aliments riches en acides gras polyinsaturés oméga-3, le lycopène. Développer l'intelligibilité lors de l'achat de légumes, acheter de la meilleure qualité possible et en manger plus quotidiennement. Minimisez la consommation de tous les types de viande rouge. Eh bien, toute la gamme de mesures décrites dans les lignes directrices convenues vous donnera, au fil du temps, la restauration d'un état sain stable.

Intervention chirurgicale

La chirurgie est nécessaire dans les cas où il est impossible de changer quelque chose pendant la maladie, lorsque la condition est proche de critique (par exemple, avec rétention urinaire aiguë dans la vessie).

L'adénomectomie transvésicale implique l'excision du tissu prostatique. Passez-le aux stades les plus avancés de la maladie. Il consiste à accéder au traitement du corps de la prostate par une incision dans la paroi de la vessie. L'opération est des plus traumatisantes et nécessite donc une longue récupération, une surveillance et des soins aux patients. Il est allégué que ce type d'intervention chirurgicale conduit à une guérison complète de l'hyperplasie bénigne de la prostate, mais il n'est pas indiqué qu'après une telle mesure, il y ait beaucoup d'effets secondaires, parfois imprévus.

Opérations peu invasives, c'est de loin la norme optimale, car elles sont les moins traumatisantes. Ils ne nécessitent pas d'incision et consistent en un nettoyage partiel (énucléation) du corps de la prostate grâce à un équipement spécial. Il s'agit d'un laser à holmium d'une puissance donnée.

Ces dernières années, l'embolisation de l'approvisionnement en sang de la prostate a été de plus en plus pratiquée. Elle consiste à obstruer les artères alimentant la prostate en sang. La mort réelle d'un organe dans un organisme vivant (et sans apport complet de sang le sera) ne peut pas être associée à un véritable traitement.

D'une manière ou d'une autre - une intervention chirurgicale de toute nature devrait être considérée, en conséquence, le seul besoin pour lequel d'autres options pour s'en débarrasser ne sont plus possibles, elle (invasion chirurgicale du corps) est loin d'être une panacée et n'est pas le meilleur résultat pour résoudre ce problème.

Les complications après la chirurgie de tout type sont les suivantes:

  • incontinence urinaire dans la vessie;
  • impuissance (impuissance);
  • éjaculation rétrograde, dans laquelle un sperme d'homme est jeté dans la vessie;
  • déséquilibre hormonal imprévisible dans les conséquences;

Les statistiques indiquent un faible pourcentage de décès.

Prévention de la prostatite chronique et de l'hyperplasie bénigne de la prostate

Vous devez connaître ces maladies dès le plus jeune âge. Il existe, bien sûr, un facteur héréditaire, mais la lisibilité des connexions, un mode de vie sain en quelque sorte: l'activité musculaire, l'élimination des dommages délibérés à son propre corps, la vie avec un minimum de stress, compteront et soulageront par la suite ce diagnostic difficile.

Afin de prévenir la rétention urinaire aiguë avec adénome de la prostate, il est recommandé:

  • éviter à la fois l'hypothermie et la chaleur (exposition au corps en plein soleil);
  • refus d'alcool;
  • Ne pas trop manger, surtout l'après-midi;
  • prévention du débordement de la vessie;
  • la même prévention de la constipation;

Adénome de la prostate (hypertrophie de la prostate)

Aperçu

L'adénome de la prostate (hyperplasie bénigne de la prostate, HBP) ​​est une augmentation de la taille de la prostate en raison de la division bénigne de ses cellules. Le risque de maladie augmente chez les hommes plus âgés. L'adénome ne pose généralement pas un grand danger pour la santé.

L'adénome de la prostate est une maladie courante liée à l'âge. Environ 60% des hommes de 60 ans et plus souffrent d'un certain degré d'adénome de la prostate. La cause de l'adénome est inconnue, mais la plupart des experts conviennent qu'il est associé à des changements dans le fond hormonal du corps dus au vieillissement.

La prostate (glande prostatique) est une petite glande que seuls les hommes ont. Il est situé entre le pénis et la vessie et participe à la production de sperme. La prostate sécrète une substance blanche épaisse qui est convertie en fluide par une protéine appelée antigène prostatique spécifique (antigène spécifique de la prostate, PSA). Ce liquide est ensuite mélangé avec le liquide séminal sécrété par les testicules, résultant en spermatozoïdes. Avec l'adénome, la prostate grossit et peut exercer une pression sur la vessie et l'urètre (urètre), ce qui entraîne l'apparition de:

  • difficulté à commencer la miction;
  • urination fréquente;
  • incapacité à vider complètement la vessie.

L'adénome de la prostate n'est généralement pas un danger pour la santé. Chez certains hommes, les symptômes sont légers et ne nécessitent pas de traitement. Dans d'autres, les symptômes peuvent causer de nombreux désagréments et affecter considérablement la qualité de vie. Les complications de l'adénome de la prostate comprennent les infections des voies urinaires et la rétention urinaire aiguë, mais les complications graves sont rares.

De nombreux hommes craignent que l'adénome de la prostate augmente le risque de cancer de la prostate. Ce n'est pas vrai. Les hommes atteints d'adénome de la prostate ont le même risque de cancer de la prostate que les autres.

Les symptômes de l'adénome de la prostate

Les symptômes de l'adénome de la prostate sont généralement associés à son hypertrophie, en raison de laquelle il presse la vessie et l'urètre (l'urètre à travers lequel l'urine s'écoule de la vessie vers le pénis). Cela peut affecter la miction comme suit:

  • difficile de commencer à uriner;
  • le débit urinaire est affaibli, provoquant la miction
    interrompu et recommence;
  • en urinant, vous devez vous forcer;
  • urination fréquente;
  • vous vous réveillez au milieu de la nuit pour uriner;
  • le désir d'uriner apparaît de façon inattendue, ce qui peut
    conduire à une incontinence urinaire en cas d'échec
    trouver rapidement des toilettes;
  • incapacité à vider complètement la vessie;
  • la présence de sang dans l'urine (hématurie).

À des stades ultérieurs, l'adénome de la prostate peut provoquer une rétention urinaire et d'autres complications, telles que des calculs dans la vessie, des infections de la vessie et des lésions rénales..

Contactez votre urologue si vous avez des difficultés à uriner ou si votre routine a changé. Même si les symptômes sont légers, ils peuvent être causés par une maladie qui doit être diagnostiquée. Votre médecin devrait découvrir la cause du sang dans l'urine pour exclure la possibilité d'autres maladies plus dangereuses..

Les causes de l'adénome de la prostate

Les causes de l'adénome de la prostate sont inconnues, mais la recherche indique que les hormones sont susceptibles de jouer un rôle important dans l'apparition de la maladie. Les hormones sont un groupe de produits chimiques qui affectent le corps humain de différentes manières..

Selon une théorie, à mesure qu'une personne vieillit, le niveau d'une hormone appelée dihydrotestostérone augmente, ce qui peut provoquer une hypertrophie de la prostate..

Selon une autre théorie, l'adénome de la prostate peut être causé par deux hormones, la testostérone et l'œstrogène. Les jeunes produisent de grandes quantités de testostérone et beaucoup moins d'œstrogènes. À mesure qu'ils vieillissent, leur niveau de testostérone diminue, et donc la quantité relative d'œstrogènes dans le corps augmente. On pense que la croissance relative des œstrogènes peut stimuler le développement de l'adénome de la prostate.

De plus, des études confirment que l'adénome de la prostate apparaît souvent chez les hommes souffrant d'hypertension artérielle et de diabète. Cependant, comme le diabète et l'hypertension artérielle sont également associés au processus de vieillissement naturel du corps, il peut ne pas y avoir de lien direct entre ces trois maladies..

Diagnostic de l'adénome de la prostate

Pour le diagnostic initial de l'hyperplasie bénigne de la prostate, l'échelle internationale d'évaluation des symptômes de la prostate (IPSS) est utilisée, qui répertorie les symptômes possibles de la maladie. Il existe cinq options de réponse pour chaque question avec un nombre spécifique de points, et le score total résultant est utilisé pour évaluer la gravité des symptômes..

Le questionnaire comprend les questions suivantes:

  • À quelle fréquence au cours du dernier mois avez-vous ressenti une sensation de vidange incomplète de votre vessie après la miction?
  • À quelle fréquence au cours du dernier mois avez-vous dû uriner plus de deux heures après votre dernière miction?
  • Combien de fois avez-vous eu des mictions intermittentes au cours du dernier mois?
  • Combien de fois au cours du dernier mois avez-vous eu du mal à vous abstenir temporairement d'uriner?
  • Combien de fois au cours du dernier mois avez-vous eu un faible flux d'urine?
  • À quelle fréquence au cours du dernier mois avez-vous dû vous fatiguer pour commencer à uriner?
  • Combien de fois au cours du dernier mois avez-vous dû vous lever le soir pour uriner?

Une fois que le médecin aura évalué la gravité de vos symptômes, il tentera d'exclure la probabilité d'autres maladies présentant des symptômes similaires en effectuant des tests. L'exclusion d'autres maladies est particulièrement importante car les symptômes de l'adénome de la prostate sont similaires à ceux du cancer de la prostate.

Une analyse d'urine est utilisée pour déterminer si vos symptômes provoquent une infection des voies urinaires, comme une infection des reins ou de la vessie..

Un examen rectal (examen rectal) est nécessaire pour s'assurer que vous n'avez pas de cancer de la prostate. En raison du cancer de la prostate, la prostate peut devenir dure et inégale. Pour la recherche, l'urologue enfilera un gant et lubrifiera l'un des doigts avec du gel. Puis il insère doucement un doigt dans l'anus puis dans le rectum. Puisqu'il est situé à côté de la prostate, il pourra comprendre s'il y a eu des changements à la surface de la prostate. Cette procédure peut être un peu désagréable, mais ne fait généralement pas de mal..

Le cancer de la prostate n'entraîne pas toujours des changements dans la prostate, par conséquent, des examens supplémentaires peuvent être nécessaires pour l'exclure.

Analyse PSA (antigène prostatique spécifique, PSA). Vous pouvez faire faire un test sanguin pour une protéine appelée antigène prostatique spécifique produite par la prostate. Un niveau élevé de PSA indique une hypertrophie de la prostate, tandis qu'un niveau significativement élevé peut indiquer un cancer de la prostate, mais, comme un examen rectal, une analyse du PSA ne peut pas confirmer le cancer de la prostate avec une chance de 100%..

L'échographie transrectale (TRUS) est un type d'échographie (échographie) qui est utilisé pour examiner la prostate et les zones environnantes. Une sonde à ultrasons est placée dans le rectum, ce qui à l'aide de l'échographie fait une image détaillée de votre prostate. TRANSPORT mesure la taille de votre prostate et peut être utilisé pour confirmer ou exclure un cancer de la prostate..

L'urographie intraveineuse (excrétoire) est une radiographie des voies urinaires (reins, vessie et urètre). L'urographie intraveineuse est utilisée pour identifier les blocages dans le système urinaire qui peuvent provoquer des symptômes, tels qu'un calcul rénal ou une vessie. L'urographie intraveineuse peut également détecter des dommages aux voies urinaires.

Au cours de la procédure, vous serez injecté avec un agent de contraste radioactif inoffensif, qui sera visible sur la radiographie. Après 30 à 60 minutes, le produit de contraste passera dans les voies urinaires, après quoi plusieurs radiographies seront prises. Dans certains cas, vous devrez peut-être uriner avant de prendre la dernière photo..

Le journal des mictions est un journal spécial que l'on peut vous demander de tenir dans les 24 heures. Il vous sera demandé d'enregistrer la fréquence à laquelle vous urinez, ainsi que certains détails - par exemple, est-il difficile pour vous de commencer à uriner ou si le flux d'urine est interrompu. Un journal d'urination permet de recueillir plus d'informations sur vos symptômes. Il peut être utilisé pour prescrire un type particulier de traitement qui contrôlera le plus efficacement vos symptômes..

Uroflowmetry mesure la pression dans votre vessie et comment elle fonctionne lorsque vous urinez. Vous recevrez une anesthésie locale, après quoi un petit tube flexible (cathéter) sera inséré dans l'urètre, qui sera ensuite conduit à la vessie. Ensuite, l'eau coulera dans votre vessie à travers un cathéter. Un ordinateur connecté à un cathéter mesure la pression dans votre vessie et évalue ses performances. Comme un journal d'urination, l'uroflowmetry aide à déterminer quel type de traitement contrôlera le plus efficacement vos symptômes..

Traitement de l'adénome de la prostate (HBP)

Le plan de traitement de l'hyperplasie bénigne de la prostate (HBP) dépendra de la gravité de ses symptômes. Si les manifestations de la maladie sont légères ou modérées, vous n'aurez pas besoin de soins médicaux rapides, mais vous devrez régulièrement vous soumettre à un examen pour surveiller l'état de l'adénome de la prostate. C'est ce qu'on appelle l'observation dynamique..

Il vous sera probablement recommandé de mener une vie plus saine. Peut-être que cela aidera à soulager les symptômes. Voici des conseils pour maintenir un mode de vie sain, ainsi que des informations sur l'exercice, les médicaments et les traitements chirurgicaux..

Mode de vie sain avec adénome de la prostate

Il peut vous être conseillé de prendre les mesures suivantes:

  • Ne buvez pas de liquides 1 à 2 heures avant le coucher. Cela aidera à éviter la nycturie (lorsque vous vous réveillez la nuit pour uriner).
  • Si un médicament vous a été prescrit (voir ci-dessous), essayez de le prendre à différents moments. Par exemple, si vous prenez le médicament à 19 h, cela peut aider à éviter la nycturie..
  • Évitez l'alcool et la caféine ou limitez votre consommation. Ils peuvent irriter la vessie et exacerber les symptômes..
  • Exercice régulier. Des études montrent qu'un exercice modéré, comme marcher 30 à 60 minutes par jour, peut soulager les symptômes.

Entraînement de la vessie

L'entraînement de la vessie est un programme d'exercices visant à augmenter la période de temps entre les actes d'urination et la quantité d'urine retenue. On vous fixera un objectif, par exemple, d'attendre au moins deux heures avant votre prochaine miction. Il est également utile de planifier un exercice de la vessie afin que vous puissiez enregistrer chaque fois que vous urinez, ainsi que votre volume d'urine (vous aurez besoin d'un récipient séparé pour cela). Ce tableau peut vous donner un urologue.

On vous montrera également une série d'exercices, tels que la respiration, la relaxation et l'entraînement musculaire, afin que vous puissiez vous débarrasser de la pensée d'avoir à vider votre vessie. À l'avenir, ce temps sera augmenté et à la fin du programme, vous ne pourrez plus uriner. L'entraînement de la vessie ne doit être effectué que sous surveillance médicale.

Traitement médicamenteux de l'adénome de la prostate

Pour les symptômes modérés à sévères de l'adénome de la prostate, les médicaments sont généralement indiqués en combinaison avec un mode de vie sain..

Le finastéride et le dutastéride sont largement utilisés pour traiter l'adénome de la prostate. Ils bloquent l'action d'une hormone appelée dihydrotestostérone (DHT) dans la prostate. Cela réduit la taille de la prostate et atténue les symptômes. Si l'un de ces médicaments vous a été prescrit, vous pouvez ressentir un soulagement immédiat des symptômes, mais vous devez les prendre pendant au moins six mois pour un effet maximal, et votre médecin vérifiera votre état chaque année..

Si vous avez une vie sexuelle active, utilisez des préservatifs, car le finastéride et le dutastéride peuvent nuire à la qualité du sperme. En cas de grossesse, il existe un risque d'avoir un bébé avec des malformations congénitales. Autres effets secondaires:

Dans de nombreux cas, ces effets secondaires disparaissent à mesure que votre corps s'habitue au médicament. Contactez votre médecin généraliste si vous êtes préoccupé par ces effets secondaires..

Des études montrent que la prise de finastéride ou de dutastéride pendant une longue période présente à la fois des avantages et des inconvénients dans le traitement de l'adénome de la prostate. Les avantages comprennent un risque moindre de cancer de la prostate. Les inconvénients sont que si un cancer de la prostate apparaît, il peut apparaître sous une forme plus agressive..

Les alpha-bloquants détendent les muscles de la vessie, ce qui facilite l'urination. Les alpha-bloquants peuvent être prescrits comme traitement primaire ou en combinaison avec le finastéride..

La tamsulosine et l'alfuzosine sont deux alpha-bloquants les plus couramment utilisés pour traiter l'adénome de la prostate. Les effets secondaires de la tamsuzoline et de l'alfuzosine sont rares et généralement légers. Le groupe à risque comprend:

  • vertiges;
  • mal de crâne;
  • la faiblesse;
  • peu ou pas de sperme pendant l'éjaculation.

Vous devriez commencer à prendre des alpha-bloquants au cours du week-end lorsque vous pourrez vous détendre et que vous n'avez pas besoin d'aller n'importe où, car ils sont susceptibles de provoquer une baisse de la pression artérielle et des évanouissements. En général, si vous ressentez des étourdissements lors de la prise de ces médicaments, ne conduisez pas et n'utilisez pas de machinerie lourde..

Chirurgie

L'opération est généralement indiquée pour l'adénome de la prostate avec des symptômes modérés et sévères qui ne répondent pas au traitement médicamenteux..

La résection transurétrale de la prostate (TUR) est une intervention chirurgicale dans laquelle l'excès de tissu prostatique est retiré pour soulager la pression sur la vessie. Le chirurgien insérera un petit instrument dans votre urètre (urètre). L'élimination des tissus sera effectuée à l'aide d'une électrode haute fréquence en forme de boucle qui coupe l'excès de tissu.

TUR est une procédure indolore, car elle est réalisée sous anesthésie générale (vous dormirez) ou sous anesthésie locale (vous serez conscient, mais rien de plus bas que la taille).

La plupart des hommes sont prêts à sortir de l'hôpital 2-3 jours après la chirurgie. Une complication courante de la TUR est le manque de spermatozoïdes lors de l'éjaculation. C'est ce qu'on appelle l'éjaculation rétrograde, et pendant l'éjaculation, le sperme pénètre dans la vessie et ne sort pas du pénis, mais vous éprouverez toujours du plaisir physique à éjaculer (orgasme).

Prostatectomie ouverte (ablation de la prostate). Cette procédure peut être plus efficace que TUR, avec une augmentation significative de la prostate. Dans le même temps, la prostatectomie ouverte est désormais très rarement utilisée même avec une prostate significativement élargie en raison de l'apparition d'autres méthodes, par exemple l'énucléation au laser de l'adénome de la prostate (voir ci-dessous). Avec cette opération, le risque de complications telles que la dysfonction érectile et l'incontinence urinaire est augmenté. Avec une prostatectomie ouverte, une incision est pratiquée sur l'abdomen, après quoi la partie externe de la prostate est enlevée.

Il existe un certain nombre de nouvelles techniques chirurgicales dans lesquelles il y a moins d'effets secondaires ou une récupération plus rapide. Ces techniques étant apparues relativement récemment, elles ne sont pas omniprésentes et leur efficacité à long terme n'est pas toujours évidente. Ces techniques alternatives sont décrites ci-dessous..

Résection bipolaire transurétrale de la prostate - cette procédure est effectuée à l'aide de divers instruments, tandis que l'eau salée est pompée dans l'urètre, pas un liquide appelé glycine. On pense que cela aide à réduire la probabilité de TUR..

Énucléation au laser de l'adénome de la prostate - l'excès de tissu est retiré comme avec TUR, mais avec un laser à holmium. Cette procédure donne de bons résultats à moyen terme (5-7 ans) et devient progressivement une alternative prometteuse au TUR. Dans ce cas, la glycine n'est pas utilisée, ce qui signifie qu'il n'y a aucune probabilité de syndrome TUR.

Vaporisation au laser KTP - Un petit tube appelé cystoscope est inséré dans votre urètre. Il émet des impulsions d'énergie laser qui vaporisent le tissu de la prostate..

Prévention de l'adénome de la prostate

Il est prouvé que la consommation de grandes quantités de protéines et de légumes et d'une petite quantité de viande et de graisse rouges peut réduire la probabilité d'adénome de la prostate.

Aliments riches en protéines:

Complications de l'adénome de la prostate

Parfois, l'adénome de la prostate peut entraîner des complications telles que des infections des voies urinaires et une rétention urinaire aiguë. Les complications graves sont rares..

Infections des voies urinaires. Si vous ne pouvez pas vider complètement la vessie, il existe un risque que des bactéries restent dans le système urinaire qui se propagent dans l'urine et provoquent une infection des voies urinaires (IVU)..

  • urine trouble, sanglante ou malodorante;
  • douleur dans le bas-ventre;
  • la nausée;
  • vomissement
  • tremblements et frissons;
  • température élevée 38 ° C ou plus.

Les infections urinaires peuvent être traitées avec des antibiotiques. Un seul cas d'UTI n'est généralement pas dangereux, mais des maladies répétées peuvent endommager vos reins et votre vessie. Si vous avez eu une infection urinaire à quelques reprises dans le passé, vous devrez peut-être une intervention chirurgicale..

La rétention urinaire aiguë (OZM) est l'incapacité d'uriner, qui apparaît de manière inattendue. OZM est généralement considéré comme une urgence, car l'urine peut pénétrer dans les reins et les endommager sans traitement chirurgical..

  • incapacité inattendue d'uriner;
  • douleur intense dans le bas-ventre;
  • gonflement de la vessie, qui peut être ressenti par les mains.

Si vous ou votre connaissance présentez des symptômes d'OZM, appelez une ambulance par téléphone 03 depuis un poste fixe, 112 depuis un mobile.

OZM est traité avec un tube mince (cathéter) à travers lequel l'urine quitte la vessie. Dans les cas graves, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour vider la vessie..

Quel médecin dois-je contacter pour l'adénome de la prostate?

Trouvez un bon urologue pour diagnostiquer l'adénome de la prostate. Si vous avez besoin d'un traitement chirurgical pour l'HBP, sélectionnez une clinique urologique fiable en utilisant le service.

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate chez les hommes et comment est-il traité

La prostate est une petite glande du système reproducteur masculin, constituée principalement de tissu musculaire. Cet organe entoure l'urètre et produit la majeure partie du liquide des spermatozoïdes. Les contractions musculaires de la prostate permettent au liquide et aux graines de traverser le pénis pendant les décharges sexuelles.

L'adénome de la prostate est une maladie masculine dans laquelle se forme une hypertrophie bénigne de la prostate, c'est également une hyperplasie bénigne de la prostate (* ci-après HBP), qui se produit lorsque les cellules de la prostate commencent à se multiplier. Ces cellules en excès provoquent une hypertrophie de la prostate, à cause de laquelle l'urètre est comprimé, et l'urine commence à passer en quantité limitée..

L'obstruction de l'urètre peut être si grave que l'urine ne peut pas du tout sortir de la vessie. C'est ce qu'on appelle une obstruction infra-vésicale, considérée comme une complication de l'adénome de la prostate. La stagnation de l'urine dans la vessie est particulièrement dangereuse, ce qui peut entraîner des infections des voies urinaires (MPI) et endommager les reins..

L'adénome de la prostate chez l'homme n'est pas le même que le cancer de la prostate. Il s'agit d'une tumeur bénigne qui ne présente pas de risque de cancer. L'HBP est très courante chez les hommes de 50 ans et plus..

Symptômes et stades de l'adénome de la prostate

Il y a 3 stades principaux de la maladie.

Accompagné d'une violation partielle de la miction, difficulté à essayer de vider complètement la vessie.

Il se caractérise par une grave violation de la miction. Urine lorsqu'elle est excrétée goutte à goutte avec de l'urée pleine.

La symptomatologie de l'HBP semble à première vue facile, mais elle devient plus lourde si vous n'y prêtez pas attention..

Les principaux symptômes comprennent:

  1. Miction insuffisante lorsque la vessie n'est pas complètement vide;
  2. Nocturie, lorsque vous voulez uriner souvent la nuit;
  3. Fuite d'urine à la fin du processus de miction;
  4. Incontinence urinaire;
  5. La nécessité d'exercer un effort pendant la miction;
  6. Flux d'urine faible ou bloqué;
  7. Envie soudaine d'uriner;
  8. Douleur pendant la miction;
  9. La présence de sang ou de pus dans l'urine;

Informez votre médecin des symptômes que vous avez découverts. Ils peuvent être guéris et les complications devront être traitées chirurgicalement.

Quelles sont les causes de l'adénome de la prostate

L'HBP est considérée comme faisant partie du vieillissement masculin. Plus de la moitié des hommes de plus de 80 ans présentent de tristes symptômes. Les raisons exactes de cela sont encore inconnues. Cependant, les changements hormonaux liés à l'âge peuvent être un facteur contributif sérieux..

Chez les hommes qui ont perdu leurs testicules à un jeune âge, l'adénome de la prostate ne se développe pas.

Il existe plusieurs hypothèses médicales concernant les facteurs provoquant l'apparition de la maladie:

  • Excès de poids et faible activité physique. Déséquilibre de l'équilibre hormonal dans le corps et l'approvisionnement en sang.
  • Facteur de risque génétique. Le fait d'avoir des hommes ayant des problèmes de prostate ou de testicules dans la famille peut augmenter le risque de développer la maladie.
  • Aliments. Manger des aliments contenant des additifs chimiques, du sel, des aliments épicés et des aliments contenant des graisses malsaines.

Le danger de l'adénome de la prostate pour la santé

  • Urolithiase. L'une des manifestations qui provoque l'apparition de calculs dans la vessie en raison de la stagnation de l'urine et de l'incapacité à effectuer une vidange complète.
  • Niveaux élevés de globules rouges dans l'urine (hématurie). Elle se produit en raison de l'expansion des veines dans le cou de l'urée.
  • Inflammation et infection de la vessie. L'apparition de maladies telles que la cystite et la pyélonéphrite.
  • Rétention urinaire aiguë. Elle est caractéristique des deuxième et troisième stades de la maladie. Apparaît souvent en raison du gel, du stress prolongé et d'un mode de vie sédentaire.

Méthodes de diagnostic de l'adénome de la prostate

Une évaluation de l'HBP commence par un examen physique et des antécédents médicaux. Un examen physique a lieu, y compris lors d'un examen rectal, que le médecin effectue pour déterminer la taille et la forme de la glande prostatique..

Comme des méthodes supplémentaires peuvent être utilisées:

  • Test général d'urine pour vérifier la présence de sang dedans, ainsi que la culture d'urine sur microflore;
  • Échantillonnage des tissus de la prostate pour la biopsie afin d'étudier les anomalies;
  • Test urodynamique, au cours duquel la vessie est remplie de liquide à travers le cathéter urétral, puis la pression dans la vessie est mesurée pendant la miction;
  • Détermination de l'antigène prostatique spécifique (PSA) dans le sang pour exclure la présence d'un cancer de la prostate;
  • Détermination du volume résiduel d'urine dans la vessie;
  • Cystoscopie avec un instrument spécial avec rétro-éclairage inséré dans l'urètre;
  • Un examen rectal échographique d'une biopsie de la prostate sous contrôle échographique pour exclure le cancer;
  • Un pyélogramme et un urogramme sont des études spéciales utilisant la radiographie ou la tomodensitométrie, dans lesquelles un agent de contraste spécial est administré par voie intraveineuse;

Traitement de l'adénome de la prostate

Traitement médicamenteux ou chirurgie recommandé. Il est également nécessaire d'observer quelques règles supplémentaires qui peuvent aider à une récupération rapide. L'âge et la santé générale d'un homme influencent le choix du traitement.

Respect des règles qui accéléreront la récupération (à discuter avec votre médecin):

  • Aller aux toilettes chaque fois que vous voulez uriner;
  • L'exception est la prise de décongestionnants et de médicaments antiallergiques sans ordonnance d'un médecin, car ils peuvent rendre difficile le vidage de la vessie;
  • Exclusion d'alcool et de caféine, surtout le soir;
  • Réduire le stress, car les conditions stressantes augmentent l'envie d'uriner;
  • Exercice régulier, car le manque d'activité physique exacerbe les symptômes;
  • Exercices de Kegel pour renforcer les muscles pelviens;
  • Il fait chaud et ne gèle pas, car le froid aggrave le cours de la maladie;
  • Faites un régime pour la période de traitement. Habituellement, le médecin fournit les informations nécessaires..

Méthodes de traitement médical

Alpha-1-bloquants. Ces médicaments réduisent le tonus des muscles de la vessie et de la prostate. La relaxation du col de la vessie, à son tour, facilite l'excrétion de l'urine. Parmi les alpha-bloquants, la doxazosine, la térazosine, l'alfuzosine, la tamsulosine, la prazosine sont utilisées.

Traitement hormonal. Des niveaux d'hormones médicalement inférieurs produits par la prostate avec des médicaments comme le dutastéride et le finastéride. Avec une diminution des niveaux de testostérone, l'écoulement d'urine s'améliore. Cependant, il existe un effet secondaire grave, qui se traduit par une diminution de la libido et de l'impuissance..

Antibiotiques. Dans la prostatite chronique (inflammation de la prostate), des antibiotiques sont utilisés. Ces médicaments peuvent également être prescrits lorsque la prostatite est associée à un adénome de la prostate. Dans le même temps, les symptômes de l'HBP sont réduits. Les antibiotiques aident également à traiter les infections urinaires qui accompagnent la stase urinaire..

Traitement chirurgical de l'adénome de la prostate

Un traitement chirurgical dans des conditions stationnaires est recommandé s'il existe des indications telles qu'une insuffisance rénale, des calculs dans la vessie, des infections urinaires récurrentes, une incontinence urinaire, une incapacité absolue à uriner indépendamment, des épisodes répétés de sang dans l'urine.

L'intervention chirurgicale aidera à éliminer les symptômes de l'HBP, mais ne peut pas complètement s'en débarrasser..

Types d'opérations pour l'adénome de la prostate:

  • La résection transurétrale de la prostate (TURP), qui est l'opération la plus courante. La prostate est retirée en morceaux à travers l'urètre à l'aide d'outils spéciaux. Un séjour à l'hôpital après la chirurgie est requis.
  • Prostatectomie simple. Une telle intervention est réalisée en coupant la paroi abdominale dans la région prescrotale (avant le scrotum). Le chirurgien ne retire que l'intérieur de la glande prostatique. L'opération est réalisée sous anesthésie générale ou péridurale et nécessite une hospitalisation de 5 à 10 jours.
  • Résection transurétrale de l'adénome de la prostate (TUR). Dans ce cas, une incision est pratiquée dans la prostate, ce qui augmentera la perméabilité du col de la vessie et de l'urètre. Cela améliore l'écoulement de l'urine. L'hospitalisation après une telle procédure n'est pas obligatoire pour tout le monde.
  • Vaporisation et coagulation au laser. L'opération est effectuée par des méthodes de contact et sans contact à l'aide d'un laser. La durée des opérations est de 20 à 110 minutes, selon l'état de la maladie..
  • Implantation de stents urétraux. Habituellement utilisé pour les degrés 2 et 3 de la maladie. La méthode est basée sur l'élimination des problèmes de drainage de l'urée.
  • Dilatation du ballon uretère. La méthode est utilisée pour l'expansion mécanique des parois de l'urètre dans la glande prostatique..

Des procédures invasives

Il existe des procédures avec une intervention minimale qui peuvent être effectuées en ambulatoire. Ils sont effectués à l'aide d'instruments spéciaux insérés dans l'urètre et servent d'alternative à la chirurgie..

Ces procédures comprennent:

  • L'ablation transurétrale à l'aiguille (AIT), qui réduit le volume de tissu prostatique en raison de leur coagulation par les ondes radio;
  • Thérapie par micro-ondes transurétrale (TUMT), qui utilise des micro-ondes;
  • Thérapie induite par l'eau (HIT), lorsque l'excès de tissu prostatique est détruit par l'eau chaude;
  • Traitement échographique focalisé.

Quand consulter un médecin?

Beaucoup d'hommes ignorent les symptômes de l'adénome de la prostate. Dans le même temps, des complications dangereuses ne peuvent être évitées qu'avec un traitement rapide. Si la miction se produit en petites portions et que la vessie n'est pas complètement vide, vous devriez consulter un urologue.

Il est également nécessaire de faire attention à l'apparition de:

  • frissons et fièvre,
  • douleur latérale,
  • douleur dans l'abdomen ou le bas du dos,
  • la présence de sang ou de pus dans l'urine.

De plus, vous devez informer le médecin des médicaments que vous prenez, car certains d'entre eux interfèrent avec le détournement d'urine..

  • Antihistaminiques;
  • Diurétiques;
  • Antidépresseurs;
  • Sédatifs.

Dans ce cas, le médecin pourra ajuster le rendez-vous. Vous ne devez en aucun cas le faire vous-même!

Il est également nécessaire d'informer l'urologue des méthodes d'auto-traitement que vous avez utilisées vous-même si celles-ci ont été effectuées.

Pronostic de l'adénome de la prostate

L'HBP ne nécessite pas toujours une intervention médicale. Parfois, il suffit de subir des examens médicaux réguliers pour contrôler les symptômes..

Toutes les options de traitement des symptômes: changements de style de vie, médicaments, chirurgie, affectent efficacement la qualité de vie. Travaillez avec un urologue pour élaborer un plan de traitement qui vous aide à gérer vos symptômes et à vivre une vie normale..

N'oubliez pas: le principal facteur de réussite du traitement et d'éviter les complications à l'avenir est la recherche en temps opportun de l'aide médicale par des professionnels..

Prévention de l'adénome de la prostate

Réduire le risque d'adénome de la prostate n'est pas difficile. Familiarisez-vous avec les méthodes préventives les plus efficaces de la maladie et respectez-les. Les recommandations sont également pertinentes pour les hommes qui ont eu un problème dans le passé..

Régime. Incluez dans le régime les racines de persil, céleri, panais, radis noir. En outre, le régime devrait contenir des variétés de poisson et de viande à faible teneur en matière grasse, un grand nombre de légumes et de fruits. Exclure l'utilisation de viandes fumées, de la restauration rapide, des plats cuisinés, des aliments salés, des plats épicés, des boissons gazeuses, des aliments en conserve, des abats.

Éviter le stress. Essayez d'être moins nerveux et préoccupé par les événements de la vie. Cela réduira les facteurs affectant le développement de la maladie..

Rejet des mauvaises habitudes. Arrêtez de boire de l'alcool et de fumer complètement.

Évitez l'envie nocturne d'aller aux toilettes. Ne laissez pas la stagnation dans la vessie, il suffit de ne pas boire d'eau ou de thé 2-3 heures avant le coucher.

Activité physique régulière. Faites du sport ou de l'exercice. Si vous avez un travail sédentaire, je vous recommande de faire des squats ou de marcher pendant 3-5 minutes toutes les heures.

Vie sexuelle régulière. Portez une attention particulière à cet aspect, il améliore le fonctionnement de la prostate et évite les rapports sexuels non protégés..

Rester au chaud. L'hypothermie ou même une légère congélation des pieds due à de mauvaises chaussures augmentent le risque. Évitez les périodes prolongées dans les chambres froides..

Visites régulières à l'urologue. Au moins 2 fois par an, vous devriez être examiné par un urologue expérimenté. Ceci est particulièrement important après 25 ans. Ainsi, vous minimisez la probabilité de problèmes liés au système génito-urinaire.

Choisissez des vêtements par taille. Prenez soin de porter des sous-vêtements, des pantalons ou des pantalons qui ne gênent pas l'entrejambe.

Je souhaite à chacun de rester en bonne santé, car c'est un aspect fondamental d'une vie pleine et heureuse. Les hommes prennent soin!

ÉtapeGêne et problèmes lors de la vidange complète de l'urée.
Troisième étape