Adénomyose utérine - Qu'est-ce que c'est et comment traiter?

Mélanome

L'ADÉNOMIOSE UTERINE EST UNE OPTION D'ENDOMÉTRIOSE PARTICULIÈRE DANS LAQUELLE LES CELLULES D'ENDOMÉTRIE GRANDISSENT DANS LA PAROI MUSCULAIRE DE L'UTÉRUS, provoquant une INFLAMMATION DANS CELLE-CI.

Les raisons pour lesquelles l'endomètre acquiert la capacité de germer la paroi de l'utérus restent inconnues. Une grande importance est accordée au facteur génétique. Plus souvent, les femmes ayant des antécédents d'adénomyose utérine ont des antécédents d'avortement, de curetage et de diverses opérations, telles que la césarienne ou l'ablation de ganglions fibromateux.

Normalement, la frontière entre l'endomètre et le myomètre est assez claire. Lors du grattage de la cavité utérine, le médecin utilisant un équipement spécial enlève la couche supérieure de la muqueuse. Bien sûr, tout se fait à l'aveugle et il est impossible d'assurer un grattage uniforme. Quelque part, le grattage passe superficiellement et quelque part en profondeur avec des dommages au myomètre. Étant donné que l'endomètre est un tissu assez actif qui peut rapidement récupérer, les groupes de cellules immergées dans le myomètre se développent rapidement et forment des îles glandulaires murées dans les muscles.

Au moins 10% des femmes souffrent d'adénomyose, plus souvent diagnostiquée entre 40 et 50 ans.

Les foyers d'adénomyose, comme l'endomètre normal, subissent des changements cycliques - le rejet et la régénération, cependant, étant enfermés dans la paroi utérine n'ont aucune issue. Autour de ces foyers, une hyperplasie réactive des fibres musculaires se développe avec la formation de nœuds similaires au léiomyome, mais sans capsule transparente. Dans ce cas, l'utérus augmente fortement de taille, la paroi s'épaissit jusqu'à 4-6 cm.

Symptômes

Chez une petite partie des femmes, l'adénomyose est asymptomatique et n'est détectée qu'en examinant l'utérus, retiré pour d'autres raisons. La plupart des femmes ressentent une douleur intense avant et pendant les menstruations. Souvent, les femmes se plaignent de rapports sexuels douloureux, de menstruations abondantes, d'infertilité et de fausses couches. Les hémorragies hors cycle sont fréquentes. La douleur pelvienne chronique se développe avec le temps.

Les symptômes de l'adénomyose:
Périodes lourdes
Douleur pendant les rapports sexuels
Saignement en dehors des menstruations
Augmentation des crampes pendant les menstruations
Utérus élargi et sensible à l'examen physique
Douleur pelvienne
Sensation de pression sur la vessie et le rectum
Urination fréquente
Douleurs abdominales éloignées, en particulier lors de selles

Classification: formes et degrés d'adénomyose

La prévalence de l'adénomyose peut être diffuse, focale et nodulaire. Cependant, la sévérité du syndrome douloureux est plus corrélée à la profondeur de la lésion qu'à sa prévalence. Avec la forme diffuse de l'adénomyose, toute l'épaisseur de la paroi utérine est uniformément affectée, tandis que la forme nodulaire est un épaississement net et focalisé de la paroi utérine, le plus souvent la partie postérieure (photo). Les symptômes de l'adénomyose nodulaire sont similaires aux symptômes des fibromes utérins. Souvent, les diagnostics sont pratiquement indiscernables cliniquement et il n'est possible de clarifier la nature de la maladie qu'après un examen histologique de l'utérus..

La gravité de l'adénomyose en fonction de la profondeur de la lésion:
Adénomyose du 1er degréLes parties superficielles du myomètre sont affectées. Il présente peu de symptômes cliniques et n'est souvent diagnostiqué qu'à l'examen histologique de l'utérus, retiré pour d'autres raisons (ganglions myomateux, cancer)
Adénomyose 2 degrésLes sections profondes du myomètre sont affectées. La paroi utérine s'épaissit fortement. Symptômes cliniques exprimés
Adénomyose 3 degrésLa défaite du myomètre à toute l'épaisseur impliquant le péritoine. Les symptômes cliniques sont graves, accompagnés de graves souffrances mentales et physiques. Saignements utérins fréquents avec développement d'anémie.

Avec le début de la ménopause, l'intensité de la douleur diminue généralement, ce qui est associé à l'involution des foyers pathologiques dans le myomètre.

Traitement de l'adénomyose utérine

Si une femme approche de la ménopause, lorsque les symptômes sont fortement réduits, le traitement n'est généralement pas prescrit. Dans d'autres cas, il existe de nombreuses options de soulagement et de traitement radical..

Principes de traitement de l'adénomyose utérine
Thérapie symptomatiqueLes anti-inflammatoires non stéroïdiens (ibuprofène) réduisent l'inconfort et la douleur. Ils sont généralement utilisés au besoin et brièvement. Un tel traitement n'affecte en aucune façon les foyers d'adénomyose, mais soulage seulement la femme de la douleur.
Médicaments hormonauxOn pense que la grossesse ralentit la progression de la maladie, cependant, après l'accouchement, les cas de rechute sont fréquents. La pharmacothérapie est basée sur la création d'une fausse grossesse. Dans le même temps, la ménopause artificielle à l'aide de médicaments hormonaux est atteinte. Certains traitements hormonaux, tels que les contraceptifs oraux, les dispositifs intra-utérins avec du GNL et du danazole, les injections de Depo-Provera, peuvent réduire considérablement les symptômes..
Embolisation artérielleLa procédure implique un blocage sélectif des vaisseaux sanguins de l'utérus et un blocage du flux sanguin, ce qui vous permet de ralentir la progression de l'adénomyose.
HystérectomieLe seul traitement radical de l'adénomyose est l'ablation complète de l'utérus. Le processus pathologique est mal délimité des tissus sains, l'excision locale est donc inutile. Il n'est pas du tout possible d'éliminer les lésions microscopiques. Un traitement radical comme l'hystérectomie doit être proposé aux femmes souffrant de douleurs pelviennes sévères et si la grossesse n'est pas une priorité.
Traitement avec des remèdes populairesIl n'y a pas suffisamment de preuves pour considérer le traitement par des méthodes alternatives comme raisonnable. Selon les critiques, certaines femmes sont soulagées de

Le choix des tactiques de traitement est toujours individuel, déterminé par l'âge, les symptômes et les projets d'accouchement.

Grossesse et accouchement

La conception avec l'adénomyose est possible, cependant, une partie des femmes avec un cours sévère de la maladie ont souvent une fausse couche. Selon les statistiques, jusqu'à 20-30% des femmes atteintes d'adénomyose deviennent stériles, avec l'âge, la probabilité de conception diminue fortement.

L'effet de la grossesse sur l'évolution de l'adénomyose est très controversé. Certaines femmes sont soulagées, tandis que d'autres renvoient les symptômes quelques années après l'accouchement..

Diagnostique

Le diagnostic de l'adénomyose est assez compliqué. Ce diagnostic n'est envisagé que lorsque toutes les autres causes possibles de douleur pelvienne sont exclues. Il est également nécessaire de prendre en compte l'association fréquente de l'adénomyose avec le myome utérin multiple. Le diagnostic de l'adénomyose commence par une visite chez le médecin. Un historique est recueilli et un examen physique est effectué. Si une adénomyose utérine est suspectée, le médecin peut utiliser des méthodes supplémentaires.

1. Examen échographique. Les signes d'adénomyose utérine à l'échographie ne sont pas spécifiques - il s'agit tout d'abord d'un épaississement des parois de l'utérus avec des modifications kystiques diffuses comme le «fromage suisse».

2. L'imagerie par résonance magnétique (IRM) est plus sensible - avec l'expansion de la zone de transition de l'endomètre au myomètre de plus de 12 mm, il est nécessaire de supposer la présence d'adénomyose.

3. Biopsie de l'endomètre. Le curetage de la cavité utérine est généralement effectué pour examiner l'endomètre. Bien que cela n'aide pas au diagnostic de l'adénomyose, cela exclura une autre pathologie avec des symptômes similaires.

Adénomyose et endométriose

L'adénomyose est très similaire à l'endométriose, mais il existe également des différences.

Avec l'endométriose, des foyers pathologiques se développent à l'extérieur de l'utérus et affectent souvent les trompes de Fallope, les ovaires et le péritoine, les organes moins souvent impliqués de l'étage supérieur de la cavité abdominale et les cicatrices postopératoires. L'endométriose est plus fréquente chez les femmes âgées de 30 à 40 ans, tandis que les femmes âgées de 40 à 50 ans ont tendance à développer une adénomyose. Les symptômes de l'adénomyose et de l'endométriose disparaissent généralement après la ménopause.

Prévoir

L'adénomyose n'est pas une maladie mortelle, mais les symptômes peuvent provoquer de graves malaises. Le risque de fausse couche ou d'autres complications obstétricales dans l'adénomyose n'est pas prouvé. La maladie régresse dès qu'une femme atteint la ménopause.

Qu'est-ce que l'adénomyose utérine? Symptômes, causes, diagnostic et traitement

L'adénomyose utérine est une maladie qui peut ruiner le projet d'une femme de devenir mère. Dans le classement de l'infertilité, cette maladie prend la deuxième place, selon diverses sources, elle touche 3 à 15% des femmes.

Comme le montre la pratique, le principal groupe de femmes exposées à cette maladie, les femmes de 25 à 35 ans. Cet ennemi insidieux de toute femme est appelé endométriose utérine ou, en bref, adénomyose utérine.

Qu'est-ce que l'adénomyose utérine?

Dans le corps de la femme, à l'intérieur de l'utérus, il y a un tissu spécial appelé endomètre (c'est lui qui quitte le corps pendant les menstruations). Dans un corps parfaitement fonctionnel, il recouvre l'intérieur de l'utérus, se préparant à accepter un embryon. Si le processus de fécondation ne s'est pas produit, ce tissu quitte le corps et à sa place un nouveau se forme et ainsi de suite dans un cercle de la menstruation à la menstruation.

Mais une défaillance se produit dans le corps et l'endomètre commence à couvrir non seulement la cavité interne de l'utérus, mais commence également à pénétrer dans le tissu musculaire de l'utérus, ainsi que dans le péritoine et les ovaires.

Le danger de l'adénomyose utérine

Étant donné que l'adénomyose est une maladie du principal organe reproducteur d'une femme, l'infertilité est le principal danger auquel une femme est confrontée avec cette maladie. Il convient de noter qu'une femme déjà enceinte risque de perdre le fœtus et connaîtra une naissance difficile.

Avec l'adénomyose, il y a une forte probabilité de grossesse extra-utérine, en raison des trompes de Fallope affectées, elles deviennent impraticables pour l'ovule, mais le sperme peut facilement pénétrer dans les trompes où la conception se produit.

Avec la progression de la maladie, l'adénomyose peut infecter tous les organes voisins et, une fois dans le sang, elle peut se propager dans tout le corps.

Il est probable que l'adénomyose puisse affecter les fibres nerveuses des tissus, ce qui entraînera diverses maladies. Avec l'adénomyose, il existe également un risque que la maladie se transforme en cancer de l'utérus.

Degrés de maladie

Dans l'endométriose utérine, quatre degrés différents de développement de la maladie sont distingués, à mesure que la maladie progresse.

  1. La maladie affecte directement la couche interne de l'utérus.
  2. La maladie pénètre la couche musculaire de l'utérus et ne touche pas plus de la moitié de la zone entière.
  3. Elle affecte plus de la moitié de la totalité de la couche musculaire de l'utérus.
  4. La maladie dépasse la couche musculaire de l'utérus, ce qui entraînera à l'avenir la défaite de tous les organes voisins.

Les causes de l'adénomyose utérine

Aujourd'hui, la médecine est à un niveau de développement élevé; les spécialistes ne peuvent finalement pas déterminer et nommer la principale raison pour laquelle la maladie commence à se développer chez les femmes. Les médecins proposent plusieurs versions de la survenue de l'adénomyose.

Certains médecins expliquent l'apparition de la maladie par le fait que les tissus endométriaux pénètrent au-delà de l'utérus à travers les trompes de Fallope, ce phénomène est assez fréquent et cette version a le droit d'exister, sinon une, mais elle n'explique pas comment la maladie survient alors dans l'utérus.

D'autres experts suggèrent que, très probablement, la maladie commence à partir des restes de tissu embryonnaire incomplètement régressé. Il y a beaucoup plus d'opinions et de théories différentes. Je veux noter qu'il n'y a aucune preuve d'explication de la survenue de la maladie..

Cependant, il y a des indications de soi-disant groupes à risque et des facteurs qui influencent l'apparition de la maladie.

Les experts sont pratiquement unanimes à penser que l'hérédité est clairement visible lorsqu'une maladie telle que l'endométriose utérine survient, il est également établi que la maladie et la quantité d'hormones féminines vont de pair, et avec la maladie, leur concentration augmente. La maladie peut débuter par une période de stress prolongée, un surmenage mental, nerveux ou physique. Divers types de blessures, chirurgie, maladies sexuellement transmissibles sont également parmi les facteurs de risque.

Les symptômes de l'adénomyose utérine

La première chose à laquelle vous devez faire attention est l'augmentation de la durée des menstruations, l'abondance du flux menstruel augmente également, ce qui entraîne à son tour une carence en fer dans le sang.

Cela se traduit par des signes tels que la somnolence, l'essoufflement, les étourdissements, la fatigue, l'incapacité d'évaluer correctement l'état réel, une immunité altérée.

Quelques jours avant la menstruation, une décharge apparaît, qui apparaît également à la fin de celle-ci. Un symptôme de l'adénomyose est l'apparition de la douleur, qui commence quelques jours avant le début des menstruations et se termine quelques jours après son apparition..

La douleur pendant les rapports sexuels peut également indiquer cette maladie, cela est principalement dû au fait que des processus inflammatoires se produisent à l'intérieur du vagin. Quelqu'un considère l'incapacité de concevoir un enfant comme un symptôme de la maladie, bien que cela soit très probablement une conséquence, mais d'une manière ou d'une autre, beaucoup trouvent en elles-mêmes une adénomyose lorsqu'elles ne peuvent pas tomber enceintes.

La nature des symptômes peut être déterminée en fonction du stade auquel la maladie se situe, ainsi que de la zone touchée. Dans tous les cas, si vous remarquez l'un des symptômes, cela signifie que vous devez consulter un médecin et procéder à un examen. L'évolution de l'adénomyose est caractérisée par sa croissance en l'absence de traitement et la détérioration de l'état de la patiente, des améliorations se produisent pendant la grossesse.

Diagnostic de l'adénomyose utérine

Lors du diagnostic d'une maladie telle que l'endométriose utérine, il existe de nombreux problèmes. De nombreuses maladies ont des symptômes similaires qui se recoupent et afin de déterminer sans ambiguïté la présence d'adénomyose, en particulier à un stade précoce du développement de la maladie, les médecins doivent agir par élimination.

Tout d'abord, un examen par un gynécologue est nécessaire, malgré le fait qu'il s'agit d'une tâche fantastique pour identifier l'endométriose utérine pendant l'examen, le médecin peut détecter des écarts, par exemple, dans l'écart de la taille de l'utérus, car avec la maladie l'utérus devient plus grand. Pendant l'examen, le médecin élimine également d'autres maladies qui présentent des symptômes similaires à l'adénomyose.

Un autre type de diagnostic est une échographie, au cours de laquelle les experts excluent les maladies similaires au cours de.

L'imagerie par résonance magnétique (IRM) vous permet de voir si le tissu musculaire de l'utérus est épaissi (ce qui est typique de l'adénomyose), quelle uniformité a le tissu interne de l'utérus et les foyers caractéristiques de la maladie, certains types de maladies des organes reproducteurs internes sont également exclus. Étant donné que le coût de l'IRM est élevé, il est extrêmement rarement utilisé.

L'hystéroscopie est l'une des méthodes d'examen efficaces, car le médecin a la possibilité d'examiner le foyer même de la maladie et d'évaluer l'état de l'organe.

Elle est réalisée sous différents types d'anesthésie..

Un autre type de diagnostic est le curetage du contenu de l'utérus, après la procédure, les données sont envoyées pour analyse, ce qui peut déjà très probablement donner une conclusion sur la présence d'une maladie ou son absence. L'anesthésie est utilisée lors de ce diagnostic.

Il convient de noter qu'un diagnostic à cent pour cent n'est possible qu'après le prélèvement de l'organe lui-même. Les médecins prescrivent le traitement selon des signes indirects, lorsque d'autres maladies similaires dans leurs symptômes sont exclues et qu'il y a suffisamment de raisons de croire que le patient a cette maladie.

Traitement de l'adénomyose utérine

Le traitement de l'endométriose utérine peut être thérapeutique ou chirurgical (selon la complexité de la maladie).

Dans le traitement thérapeutique de l'endométriose utérine, des médicaments sont prescrits qui aident à faire face aux symptômes de la maladie, mais ne guérissent pas la maladie elle-même. Les médicaments utilisés dans le traitement de l'adénomyose diffèrent quant aux symptômes accompagnant la maladie. Si le patient ressent une douleur intense, des médicaments anti-inflammatoires sont prescrits, qui doivent être pris avant les menstruations.

Si la maladie s'accompagne de saignements abondants et de menstruations irrégulières, le médecin peut prescrire divers contraceptifs, tels que des comprimés ou un dispositif intra-utérin..

Maintenant, il existe de nombreux médicaments sur le marché qui sont pris avec une adénomyose utérine, la décision de choisir un médicament particulier est prise par le médecin traitant.

Traitement chirurgical de l'adénomyose utérine

Comme mentionné ci-dessus, le traitement thérapeutique ne guérit pas complètement la maladie elle-même, mais supprime uniquement ses symptômes et sa progression. Le traitement chirurgical de l'adénomyose est une opération visant à retirer l'utérus. La décision de l'opération peut être prise par le médecin traitant dans les cas suivants.

  • Si le traitement thérapeutique échoue et que les saignements entraînent une importante perte de sang.
  • Si une femme a des enfants et qu'elle ne prévoit pas de nouvelle grossesse.
  • Selon le consentement de la patiente, si l’âge de procréation approche ou s’achève.
  • Si en plus de l'endométriome de l'utérus, le patient est diagnostiqué avec un gros fibrome.
  • Si la maladie s'accompagne d'un changement critique du col de l'utérus.

Prévention de l'adénomyose utérine

Pour la prévention de l'adénomyose utérine, une visite régulière chez le médecin et un examen médical sont nécessaires. Il convient de prêter une attention particulière aux irrégularités menstruelles, ainsi qu'aux divers écoulements. Ne pas se soigner soi-même, car les conséquences peuvent être assez graves.

Manifestations et traitement de l'adénomyose à 1, 2 et 3 degrés

La troisième place parmi les problèmes gynécologiques est l'adénomyose utérine du 1er degré. Pourquoi cela surgit-il? Dans une certaine mesure, en raison de notre négligence de notre santé. Le stade initial de la maladie est reconnu par peu de femmes, il passe sans symptômes prononcés. Seuls quelques-uns prêtent attention aux moindres changements dans le cycle menstruel et vont chez le médecin.

Qu'est-ce que l'adénomyose

L'adénomyose est un type d'endométriose qui, à son tour, est une maladie systémique avec pénétration de cellules endométriales dans les muscles profonds de l'utérus. Passant de la coquille au myomètre, ils continuent à remplir leurs fonctions. À chaque cycle menstruel, la muqueuse de l'utérus se renouvelle. Les anciennes cellules sont remplacées par de nouvelles «copies» et affichées dans le contenu menstruel.

Chaque cycle est le renouvellement des cellules germées dans le myomètre. Pendant la substitution, excrété, n'a pas la capacité d'aller au-delà de l'épidémie. Le contenu accumulé commence progressivement à irriter les tissus environnants, ce qui entraîne un processus inflammatoire. À mesure que la maladie progresse, les cellules pénètrent dans les couches sous-jacentes du myomètre. Si ce processus n'est pas traité, la maladie progresse, le nombre de foyers augmente.

Aux stades avancés, l'adénomyose couvre tout l'organe. Les médicaments hormonaux ne sont pas en mesure de contrôler le taux de transition de l'endothélium dans les muscles de l'utérus. Au dernier stade de la maladie, les cellules pénètrent à travers la membrane séreuse et se développent dans d'autres organes du petit bassin. Le seul «remède» sera l'ablation de l'organe affecté. En règle générale, l'utérus souffre le plus souvent d'adénomyose, ce qui réduit les chances d'avoir un bébé à l'avenir.

Les causes de la maladie

À ce jour, les médecins n'ont pas déterminé la cause exacte de la maladie. Tous les scientifiques ont convenu que la nature de la maladie est principalement de nature hormonale. Pendant les niveaux élevés d'oestrogène, une croissance cellulaire rapide se produit et dans la mauvaise direction. Le patient présentant un premier degré d'adénomyose observe une défaillance dans tout le corps. La maladie affecte le bien-être général d'une femme.

Les causes de la maladie peuvent être des interventions dans la cavité utérine - avortement, curetage, chirurgie. Les médecins établissent souvent le lien entre la survenue d'une adénomyose et des facteurs psychologiques et le travail physique dur. Pendant le stress, la cessation des menstruations se produit souvent et, par conséquent, l'ovulation. Il est nécessaire d'énumérer d'autres causes importantes de la maladie:

  1. Complications après une naissance grave et tardive.
  2. Processus inflammatoires pelviens.
  3. Insuffisance du système immunitaire, comme en témoignent les maladies infectieuses fréquentes.
  4. N'excluez pas l'influence de l'hérédité.

De nombreuses causes d'adénomyose dépendent de notre mode de vie. Une mauvaise nutrition viole la quantité de vitamines, ce qui entraîne un affaiblissement du système immunitaire et le développement de maladies infectieuses. Des chocs sévères perturbent le cycle menstruel, ce qui entraîne un certain nombre de problèmes dans le système reproducteur. Les femmes d'affaires, comme personne d'autre, ne courent un risque de maladie, leur rythme de vie effréné fatigue le corps. Il faut rappeler que l'adénomyose utérine du 1er degré est mieux reconnue dès les premiers symptômes.

Symptômes

Les symptômes de l'adénomyose du patient ne sont souvent observés qu'au deuxième stade de la maladie. Une maladie au début du développement est découverte accidentellement lors d'un examen de routine par un gynécologue. En règle générale, le patient ne perçoit pas les premiers appels et rate ainsi la chance d'un traitement rapide et efficace. Nous décrivons les signes de l'apparition de la maladie:

  1. La douleur commence à être présente quelques jours avant le début des règles. Ils sont intenses et passent dans le bas-ventre, le vagin..
  2. Une faiblesse, une desquamation de la peau et une fatigue rapide indiquent l'apparition d'une anémie chez le patient (anémie).
  3. Le flux menstruel est d'une semaine.
  4. Dans les pauses de menstruation, avant et après, une décharge spottante brun foncé se produit.
  5. Des rapports sexuels douloureux se produisent.

Les signes de la maladie sont associés à la localisation du processus pathologique. Pendant la maladie, le médecin peut observer la présence de néoplasmes pouvant provoquer une adénomyose. Afin d'éviter les complications, vous devez obtenir un traitement à temps. Pour ce faire, il est recommandé de consulter le gynécologue une fois tous les six mois.

Diagnostique

Tout d'abord, le médecin recueille un historique des plaintes. Il apprend comment se déroulent les menstruations, combien de temps les saignements ont lieu, abondants ou non, si des écoulements brun foncé sont présents avant et après. L'enquête comprend des manipulations transférées dans l'utérus, l'hérédité et les maladies somatiques. Après cela, le médecin examine sur une chaise gynécologique, au cours de laquelle il révèle une augmentation de l'utérus, typique de 8 à 10 semaines de grossesse. Avec la forme nodulaire de l'adénomyose, la surface de l'utérus lors de la palpation présente une tubérosité.

Parmi toutes les échographies, l'échographie transvaginale occupe la première place pour l'efficacité de la détection de l'adénomyose. Sa précision dépasse 90%. Une échographie est réalisée trois jours avant le début des règles. Le diagnostic d'endométriose utérine est posé par le médecin avec les échos suivants:

  1. L'utérus a une forme sphérique, cela est dû à une augmentation des parois avant et arrière.
  2. L'organe est de taille similaire à 6 mois de grossesse.
  3. Asymétrie des murs.
  4. La présence de cavités kystiques avant la menstruation.

L'imagerie par résonance magnétique est une méthode plus coûteuse pour déterminer l'adénomyose, mais avec elle la structure du myomètre est déterminée. Ils parlent de la présence de la maladie selon des signes tels que l'hétérogénéité de la couche musculaire de l'utérus, l'épaississement des parois. Lors de la recherche de foyers de l'endomètre, un diagnostic précis est posé - l'adénomyose. L'IRM exclut d'autres causes possibles.

Le médecin prescrit un test sanguin pour les œstrogènes. Son contenu accru entraîne une augmentation du taux de croissance des cellules endométriales dans le myomètre. Vérifiez la microflore vaginale et faites des frottis pour la microscopie. La consultation de spécialistes étroits, tels qu'un thérapeute, un endocrinologue et un gastro-entérologue, n'exclut pas.

Les catégories

Première étape

L'adénomyose de grade 1 est caractérisée par un petit nombre de cellules endométriales germées dans la couche musculaire de l'utérus. Les symptômes de la première étape sont à peine perceptibles. Il y a un léger changement dans la menstruation. La décharge devient abondante et longue.

La maladie à un stade précoce est détectée par hasard, lors d'un examen par un gynécologue. Le traitement prescrit par le médecin sera un traitement hormonal. La durée de prise de fonds est de deux mois à six mois. Ce cours assure la restauration des niveaux hormonaux, ce qui conduit au recul de la maladie. À la fin du traitement, vous devez constamment consulter un gynécologue, afin d'éviter le développement d'une rechute.

Deuxième étape

L'adénomyose de grade 2 est causée par la pénétration de cellules endométriales à une profondeur de 1/2 de l'épaisseur de la paroi utérine. À ce stade, un épaississement du myomètre se produit, le vagin perd son élasticité habituelle. La patiente rencontre une décharge brunâtre avant et après la menstruation. La douleur dans le bas-ventre s'intensifie, puis elles irradient vers les intestins.

Adénomyose: symptômes et traitement

L'adénomyose (endométriose interne) est une maladie systémique bénigne de l'utérus, qui s'accompagne d'une prolifération pathologique des tissus endométriaux à l'extérieur du corps (trompes de Fallope, vagin, ovaires) et de ses autres couches. Des croissances endométriotiques peuvent être observées dans les plaies postopératoires, les poumons, les organes digestifs et les voies urinaires.

Le plus souvent, l'adénomyose survient chez les patients en période de reproduction, principalement après 27-30 ans. Souvent, la maladie est héréditaire (génétiquement). Après la ménopause, l'endométriose interne s'estompe d'elle-même.

Stade et degré d'adénomyose utérine

Compte tenu de l'image morphologique du processus pathologique, les formes suivantes d'endométriose interne sont distinguées:

  • Adénomyose nodulaire de l'utérus. Les cellules endométrioïdes se trouvent dans le myomètre sous forme d'adénomyomes (nœuds). En règle générale, les formations nodulaires sont multiples, ont une cavité remplie de sang. Autour d'eux se trouve un tissu conjonctif dense, qui se forme sur le fond de l'inflammation..
  • Adénomyose focale. Cette forme de pathologie est caractérisée par la propagation de cellules endométriales dans les tissus environnants avec la formation ultérieure de foyers individuels.
  • Adénomyose diffuse. Les cellules endométrioïdes envahissent le myomètre. Dans ce cas, la formation de nœuds ou de foyers distincts ne se produit pas.
  • Adénomyose diffuse-nodulaire. La combinaison de l'endométriose interne diffuse et nodale.

Compte tenu de la distribution et de la profondeur des excroissances endométriotiques, les degrés d'adénomyose suivants sont distingués:

  • 1 degré - la couche sous-muqueuse de la cavité utérine est affectée;
  • 2 degrés - une partie de la couche musculaire est incluse dans le processus pathologique;
  • Grade 3 - le tissu endométrial se développe sur une grande moitié de la couche utérine musculaire;
  • Grade 4 - les foyers d'endométriose affectent toute la couche musculaire. Souvent, le processus pathologique se propage aux tissus voisins, aux organes.

Les causes de l'adénomyose utérine

Le mécanisme de développement de l'endométriose interne est assez simple et consiste en la germination de l'endomètre dans le tissu musculaire sous l'influence de certains facteurs. Dans le même temps, les capacités fonctionnelles des tissus sont pleinement préservées. Avec la transition du corps féminin à la phase menstruelle, les cellules endométriales commencent à augmenter, en raison de laquelle l'implantation de l'ovule fécondé se produit. L'endomètre, qui a germé dans le myomètre, fonctionne selon un principe similaire.

Si la conception ne s'est pas produite, les cellules endométrioïdes sortent de la cavité utérine sous la forme de saignements menstruels. La couche musculaire de l'utérus n'est pas en mesure d'excréter les cellules endométriales envahies, ce qui fait qu'elles restent dans la cavité corporelle. Dans ce contexte, une hémorragie mineure se produit dans le myomètre, ce qui provoque le processus inflammatoire.

Les causes exactes de la formation de l'adénomyose n'ont pas encore été déterminées. Les spécialistes identifient un certain nombre de facteurs qui provoquent la croissance des cellules endométriales et leur augmentation ultérieure. Selon les statistiques, la plupart des patients atteints d'adénomyose ont subi un avortement ou subi une intervention chirurgicale dans la cavité utérine. Les patients de plus de 35 ans sont toujours à risque.

Certains gynécologues pensent qu'un facteur génétique peut provoquer le développement d'une adénomyose. Cependant, il n'y a pas de déclaration claire concernant cette théorie. Si l'une des femmes de la famille souffrait d'endométriose interne, cela ne signifie pas que les représentants des générations futures seront enclins à développer la maladie.

Les autres causes du développement de l'adénomyose utérine comprennent:

  • Stress fréquents, surmenage émotionnel;
  • Activité physique prolongée;
  • Tension constante, activité excessive;
  • Mode de vie passif et sédentaire, qui conduit à la stagnation du sang dans les organes pelviens;
  • Troubles endocriniens;
  • Violations de la glande surrénale et de la glande pituitaire;
  • Dysfonctionnement hormonal.

En outre, le développement de l'endométriose interne peut être l'abus d'un solarium et des bains de soleil. Cela est particulièrement vrai pour les patients après 30 ans. À cet âge, le corps est beaucoup plus sensible aux rayons ultraviolets..

Signes et symptômes de l'adénomyose utérine

Le symptôme le plus frappant et caractéristique de l'adénomyose est une période de menstruation prolongée (plus de 7 jours). L'écoulement est abondant et accompagné de fortes douleurs. Des caillots sanguins peuvent se produire dans le flux menstruel. Avant les menstruations et pendant 3-4 jours après leur achèvement, une décharge d'une teinte brunâtre peut être observée. Chez les patients atteints d'adénomyose sévère, des pertes intermenstruelles apparaissent, suivies d'un syndrome prémenstruel prononcé.

Des sensations douloureuses avec adénomyose apparaissent 2 à 3 jours avant le début des menstruations. Ils continuent tout le cycle et passent après 3-4 jours à compter de la fin du flux menstruel. La localisation de la douleur dépend de la focalisation du processus inflammatoire. Si l'isthme est endommagé et que des adhérences se forment, une douleur se produira dans le périnée. L'inflammation dans le coin de l'utérus s'accompagne de douleurs dans la région de l'aine. Cependant, la plupart des femmes se plaignent de rapports sexuels douloureux pendant la période prémenstruelle.

60% des patients atteints d'adénomyose ont des problèmes de conception. L'infertilité est causée par de nombreuses commissures formées sur les trompes de Fallope. En raison de la violation de la structure de l'endomètre, ils entravent la progression de l'œuf fécondé vers le site d'implantation..

Un autre signe d'adénomyose est l'anémie ferriprive, qui se produit en raison d'une importante perte de sang dans le contexte de menstruations abondantes. Cela provoque l'apparition des symptômes suivants:

  • Fatigabilité rapide;
  • Somnolence constante;
  • Dyspnée;
  • Conditions d'évanouissement;
  • Malaise général;
  • Maux de tête, vertiges;
  • Pâleur de la peau;
  • Troubles de l'état psycho-émotionnel, névrose causée par l'incapacité de concevoir, douleur intense et syndrome prémenstruel sévère.

Selon la gravité de la pathologie, la gravité, l'intensité et l'ensemble des manifestations cliniques peuvent varier.

Si nous parlons des signes d'adénomyose, qui sont déterminés lors d'un examen gynécologique, ceux-ci incluent des changements dans la forme et la taille de la cavité utérine. Avec l'adénomyose diffuse, l'utérus s'élargit avant les menstruations et devient sphérique. Avec un processus pathologique commun, l'organe ressemble à 2 ou 3 mois de gestation. La forme nodale de l'adénomyose s'accompagne de la formation de petits tubercules qui se trouvent sur les parois utérines. Avec l'adénomyose complexe, l'utérus correspond à la taille des fibromes et ne revient pas à la normale après les menstruations.

Diagnostic de l'adénomyose

Pour diagnostiquer l'endométriose interne, un gynécologue est consulté, qui comprend l'étude des plaintes du patient, la collecte d'informations sur les antécédents médicaux et un examen gynécologique. Des études de laboratoire et de matériel sont également prescrites..

L'examen gynécologique est effectué avant la menstruation. La détection de ganglions, de tubérosité ou d'un utérus sphérique élargi en combinaison avec des périodes abondantes, prolongées et douloureuses, ainsi que des signes d'anémie et de douleur lors d'un contact sexuel, est une cause de suspicion de développement d'une adénomyose.

L'échographie est la principale méthode de diagnostic de l'adénomyose. Vous pouvez obtenir les résultats les plus précis de l'étude (85-90%) par diagnostic transvaginal (par le vagin). La procédure d'échographie ainsi que l'examen dans la chaise sont effectués à la veille des menstruations. Les signes d'adénomyose à l'échographie comprennent diverses épaisseurs des parois de l'utérus, une forme d'organe sphérique et élargie, la présence de formations kystiques de plus de 3 mm de diamètre, qui apparaissent dans la paroi utérine avant les menstruations.

Le diagnostic de la forme diffuse de l'adénomyose par ultrasons est beaucoup plus difficile. Pour cela, la méthode d'examen hystéroscopique est utilisée. De plus, l'hystéroscopie élimine l'hyperplasie endométriale, la polypose, les fibromes utérins, les néoplasmes malins et d'autres pathologies gynécologiques.

Dans le cadre du diagnostic différentiel, l'IRM peut être prescrite, ce qui permet de détecter des changements dans la structure du myomètre, un épaississement des parois utérines et des foyers de propagation des tissus endométrioïdes dans le myomètre. L'IRM vous permet également d'évaluer la structure et la densité des nœuds.

Pour identifier les troubles hormonaux, les processus inflammatoires et les signes d'anémie dans l'adénomyose, des tests de laboratoire de sang et d'urine sont prescrits.

Comment traiter l'adénomyose

Le traitement de l'adénomyose est prescrit par le médecin sur la base des résultats des diagnostics de laboratoire et d'un examen complet. La thérapie de l'endométriose interne peut être effectuée en utilisant des méthodes conservatrices (médicaments), chirurgicales ou combinées. Le choix de la tactique des effets thérapeutiques dépend du stade et de la forme du processus pathologique. Le degré de distribution des excroissances endométrioïdes, l'âge et l'état général de la patiente, ainsi que la nécessité de maintenir la fonction reproductrice (possibilité de conception ultérieure) sont également pris en compte..

Le traitement de l'adénomyose commence par l'utilisation de méthodes conservatrices. Dans ce cas, les médicaments suivants peuvent être prescrits:

  • Médicaments hormonaux;
  • Médicaments pour arrêter l'inflammation;
  • Complexes de vitamines;
  • Préparations pour la normalisation de l'activité hépatique;
  • Médicaments pour augmenter l'immunité (immunostimulants).

Tous les patients reçoivent un traitement d'anémie ferriprive. Selon le témoignage, la femme est envoyée pour une consultation avec un psychothérapeute qui peut recommander de prendre des tranquillisants ou des antidépresseurs.

Si l'utilisation de méthodes conservatrices n'a pas donné de résultats positifs, un traitement chirurgical est indiqué. Il existe deux domaines de traitement chirurgical de l'adénomyose:

  • Intervention pour sauver des organes - visant à la coagulation des excroissances endométrioïdes;
  • Chirurgie radicale (hystérectomie, panhistérectomie, amputation supravaginale) - consiste en l'ablation de l'utérus et des appendices.

Les facteurs fondamentaux dans la nomination d'une intervention chirurgicale avec préservation de l'organe comprennent la présence de suppuration, le degré d'hyperplasie et le nombre d'adhérences formées. La question du choix d'une telle méthode de traitement n'est envisagée qu'après que le patient a suivi un traitement hormonal (90 jours), ce qui n'a pas donné de résultats et s'il existe des restrictions sur l'utilisation d'agents hormonaux..

Si après le traitement médicamenteux, l'adénomyose continue de progresser et que l'âge de la femme dépasse 40 ans, le médecin décide de l'opportunité d'une opération radicale. Une chirurgie de ce type peut être prescrite dans les cas suivants:

  • Hormonothérapie inefficace et chirurgie antérieure préservant les organes;
  • Le développement d'une adénomyose diffuse du troisième degré;
  • Progression de la forme nodulaire de l'endométriose interne en combinaison avec un myome.

Après des opérations de préservation d'organes et une pharmacothérapie, une rechute d'adénomyose au cours de la première année est diagnostiquée chez un patient sur cinq. En 5 ans, le taux de récidive passe à 70%. Chez les femmes de la période préménopausique, le pronostic de l'endométriose interne est plus favorable, en raison de la disparition progressive de l'activité ovarienne. Rechute d'adénomyose impossible après une chirurgie radicale.

Grossesse avec adénomyose utérine

Si le diagnostic d'adénomyose est posé à une femme qui envisage une grossesse, il est recommandé de tenter de concevoir au plus tôt 6 à 8 mois après une intervention de préservation d'organes ou l'achèvement d'un traitement conservateur..

Si l'adénomyose est diagnostiquée chez une patiente enceinte, au cours du premier trimestre, on lui montre qu'elle prend des gestagènes. La nécessité d'un traitement hormonal au cours des deuxième et troisième trimestres de gestation est déterminée sur la base d'analyses sanguines de laboratoire pour les niveaux de progestérone.

La grossesse est une ménopause physiologique, qui s'accompagne de changements hormonaux graves. Cela affecte favorablement le cours de la pathologie, réduisant le taux d'hyperplasie de l'endomètre. Certaines femmes ont une guérison complète après avoir porté.

Qu'est-ce qu'une adénomyose dangereuse

En l'absence de thérapie opportune ou de tactiques analphabètes d'effet thérapeutique, l'adénomyose endométriale peut provoquer le développement d'un certain nombre de complications indésirables:

  • La formation d'anémie chronique et aiguë;
  • La propagation des foyers d'adénomyose sur d'autres tissus, organes (hémothorax, obstruction intestinale);
  • Tumeur maligne (dégénérescence maligne) des cellules endométriales pathologiques.

Pour prévenir le développement de l'endométriose interne et ses conséquences, une femme doit consulter un gynécologue au moins 2 fois par an et consulter un médecin si des symptômes d'adénomyose sont détectés.

Adénomyose utérine à l'échographie et à l'IRM

Attention! Cet article est à titre informatif uniquement et ne constitue en aucun cas du matériel scientifique ou des conseils médicaux et ne peut pas remplacer une consultation en personne avec un médecin professionnel. Pour le diagnostic, le diagnostic et le traitement, contactez un médecin qualifié!

Comment faire face à un problème tel que l'adénomyose, et y a-t-il des chances de tomber enceinte avec cette pathologie?

L'adénomyose (dans la littérature, vous pouvez trouver des termes tels que: endométriose interne ou endométriose du corps utérin) est une forme spéciale d'endométriose dans laquelle les glandes endométriales et leur stroma se développent progressivement dans l'épaisseur de la paroi musculaire de l'utérus, ainsi que l'isthme.

En 1972, C. C. Bird et al. a proposé la définition de l'adénomyose, qui est toujours valable aujourd'hui, selon laquelle l'adénomyose est une invasion bénigne de l'endomètre dans le myomètre, ce qui conduit à une hypertrophie diffuse de l'utérus, et se manifeste au microscope par la présence de glandes ectopiquement localisées et de stroma endométrial, entourées de myomètre hypertrophique et hyperplasique.

Les signes caractéristiques de l'adénomyose utérine sont une violation de la frontière entre la couche basale de l'endomètre et du myomètre et la présence de glandes endométrioïdes et de stroma en contact avec le myomètre et, par conséquent, une hyperplasie des cellules musculaires lisses. L'endomètre ectopique est similaire à la couche basale non sécrétoire de l'endomètre..

Théories d'origine

4 théories ont été proposées:

  1. L'adénomyose se développe à la suite d'une invagination de l'endomètre dans le myomètre. Cela peut être dû à une blessure antérieure qui a «affaibli» le myomètre. Cela peut également se produire en raison d'une réponse immunitaire aberrante (incorrecte, altérée) dans les tissus endommagés. Comme cela a été noté, certains anticorps produits par les lymphocytes T et B peuvent stimuler la formation de cytokines et ainsi détruire la frontière entre les couches de l'endomètre et du myomètre.
  1. L'adénomyose se développe à partir des restes des canaux Muller. Cette théorie est appuyée par les résultats d'études qui ont montré que l'endomètre eutopique (couche basale) et ectopique (transféré de l'utérus à l'épaisseur du myomètre) réagit différemment aux changements hormonaux. L'expression des facteurs de croissance et des cytokines varie également dans le tissu d'adénomyose et dans l'endomètre eutopique. Cela signifie que les deux types de tissus peuvent avoir des caractéristiques biologiques différentes, qui s'expliquent par la différence d'origine..
  1. L'adénomyose est formée à la suite de l'introduction de la couche basale dans le système lymphatique du myomètre. Cette hypothèse est appuyée par des découvertes aléatoires de tissu endométrial dans les vaisseaux lymphatiques dans les sections profondes du myomètre. Des nodules isolés de cellules stromales sans glandes endométriales trouvées le long du sang ou des vaisseaux lymphatiques peuvent signifier que le stroma peut devenir un «nouveau sol» pour les glandes endométriales prolifératives.
  1. L'adénomyose se développe à partir de cellules souches de la moelle osseuse. Le fait que la régénération de l'endomètre puisse être déclenchée par les cellules souches de la moelle osseuse soutient la théorie selon laquelle l'adénomyose peut provenir des cellules souches.

Facteurs de risque

Certaines données indiquent une prédisposition héréditaire. Des études suggèrent que presque tous les cas d'adénomyose surviennent chez les femmes multipares et, par conséquent, un grand nombre de naissances ont des antécédents de facteurs de risque. Actuellement, l'adénomyose est considérée comme une conséquence des troubles du corps des femmes relativement âgées de (35 à 50 ans), qui ont déjà terminé leur fonction reproductrice.

Stades et degrés de maladie

Dans notre pays, la classification clinique et anatomique de l'endométriose utérine est traditionnellement utilisée (Adamyan L.V., 1992, 1998), on distingue quatre étapes de la propagation du processus pathologique.

  • stade I - les foyers d'adénomyose sont localisés uniquement dans la couche sous-muqueuse;
  • stade II - dommages à la couche musculaire;
  • stade III - la défaite de toute la couche musculaire, avec la transition vers le tégument séreux de l'utérus;
  • stade IV - en plus du corps utérin, le péritoine pariétal et les organes voisins sont impliqués dans le processus pathologique.

En 2006, Vercellini et al. Un système a été proposé qui permet de classer le degré d'adénomyose en fonction de la présence de foyers (à partir de la couche basale de l'endomètre et du myomètre, à une distance> 2,5 mm), de la profondeur de pénétration dans le myomètre (A), de la prévalence (B) et de la configuration focale (C).

(A) Profondeur de pénétration:

  • légère - dommages au tiers intérieur du myomètre;
  • degré modéré - lésion du myomètre aux 2/3;
  • degré sévère - dommages à plus des 2/3 du myomètre.

(B) Prévalence:

  • 1er degré: 1 à 3 foyers;
  • 2e degré: 4 à 10 foyers;
  • 3e degré:> 10 foyers.

(C) Configuration de l'épidémie:

  • adénomyose diffuse: une invasion d'hétérotopie dans le myomètre est observée sous la forme d'une pénétration diffuse de foyers de tissu d'adénomyose dans le myomètre. L'adénomyose diffuse est considérée comme la plus courante des deux formes d'adénomyose (environ 66% de 100% des cas);
  • adénomyose focale: cette forme d'adénomyose est également appelée «adénomyose nodulaire» ou «adénomyome». Elle n'est pas aussi courante que l'adénomyose diffuse. Avec cette forme, une infiltration myométriale clairement définie est souvent observée..

Image clinique

En raison de l'absence de symptômes pathognomoniques de l'adénomyose, son diagnostic est difficile. La première étape de l'examen, lorsque vous pouvez soupçonner un diagnostic d '"adénomyose" est une étude approfondie de l'anamnèse et du tableau clinique de la maladie.

La plainte la plus courante chez les patients atteints d'adénomyose est une douleur dans le bas-ventre, le bas du dos, dont l'intensité augmente avant les menstruations. Avec la progression du processus pathologique, le lien entre la douleur et les menstruations est perdu, le premier devient relativement constant. Très souvent, cette maladie s'accompagne d'irrégularités menstruelles. Chez la plupart des patients atteints d'adénomyose, des menstruations prolongées et abondantes et des taches péri-menstruelles sont notées. Ce qui peut conduire au développement d'une anémie ferriprive secondaire. Une corrélation claire entre la gravité des symptômes et le degré de propagation de la maladie n'est pas toujours observée.
Ainsi, avec l'adénomyose, il existe de nombreux signes cliniques caractéristiques des saignements utérins dysfonctionnels, des fibromes utérins, des processus hyperplasiques, qui nécessitent l'exclusion de ces maladies ou la confirmation de leurs combinaisons, car cela peut affecter considérablement le choix des tactiques de prise en charge des patients.

Une forme incompatible d'adénomyose est détectée chez pas plus de la moitié des patients; dans la plupart des cas (jusqu'à 80%), il est comorbide (c'est-à-dire concomitant) avec une autre pathologie pelvienne. Le plus souvent, l'adénomyose est associée à un myome utérin (35 - 55%), une endométriose externe - jusqu'à 24% des cas.

Adénomyose et infertilité

L'infertilité est reconnue comme une manifestation possible de l'adénomyose, en partie du fait qu'un nombre croissant de femmes préfèrent reporter leur première grossesse jusqu'à l'âge où elles ont environ 40 ans ou plus. Cela rend l'adénomyose cliniquement plus importante dans le contexte d'un dysfonctionnement reproducteur. Historiquement, l'adénomyose était considérée comme une maladie des multipares et non des femmes infertiles.

Cependant, lors de l'examen des femmes souffrant d'infertilité, elles montrent souvent une adénomyose. En particulier, il a été noté que l'adénomyose peut nuire aux résultats de la fécondation in vitro.

Facteurs pouvant réduire la fertilité dans l'adénomyose:

  • une diminution de la fonction de transport de l'utérus par rapport au sperme, peut-être due à la destruction de la structure normale du myomètre;
  • la contractilité pathologique du myomètre avec adénomyose peut également servir de facteur affectant la diminution de la fréquence d'implantation de l'embryon;
  • l'environnement de l'endomètre chez les femmes atteintes d'adénomyose est différent de celui des femmes fertiles avec une réponse immunitaire pathologique, ce qui déclenche éventuellement des mécanismes qui empêchent l'implantation.

D'autres études sont nécessaires pour clarifier l'effet de l'adénomyose sur la fonction de reproduction. En utilisant les avantages des méthodes d'examen modernes, il est devenu possible de déterminer les méthodes les plus efficaces de traitement des femmes souffrant d'infertilité et de signes d'adénomyose et d'augmenter leurs chances de grossesse. L'efficacité des différentes options de traitement doit être évaluée non seulement en termes de soulagement des symptômes, mais également en termes de récupération de la fertilité..

Adénomyose et myome

La forme nodulaire de l'adénomyose est difficile à distinguer des fibromes utérins. La principale différence entre cette forme d'adénomyose et les ganglions myomateux est que les bords marginaux du foyer de l'endométriose sont flous, et avec le myome, les contours sont clairs et réguliers, car il y a une capsule. Les plus grandes difficultés surviennent lorsque l'adénomyose est combinée avec plusieurs nœuds myomateux poussant profondément dans le myomètre (interstitiel).

Diagnostic instrumental

Depuis plus d'un siècle, l'hystérectomie (opération gynécologique dans laquelle l'utérus d'une femme a été retiré) est considérée comme le principal outil de diagnostic du traitement. Grâce aux progrès de la technologie médicale, il existe désormais beaucoup plus d'alternatives pour le diagnostic, ce qui est extrêmement important pour les patients qui souhaitent maintenir ou restaurer la fertilité. À la fin des années 1970, une échographie à ultrasons a été utilisée, et au milieu des années 80, des ultrasons et des IRM sont apparus, puis un scanner en spirale et des ultrasons en trois dimensions.

Échographie

Cette méthode fait référence aux diagnostics non invasifs abordables, peu coûteux et assez hautement informatifs. L'échographie est souvent la première étape du diagnostic de l'adénomyose. L'avantage est que l'échographie est une méthode moins coûteuse et plus longue. Le problème est que l'efficacité de l'application de cette méthode de recherche dépend de la compétence du spécialiste qui la met en œuvre, et il peut être difficile de reproduire le résultat.

L'échographie transvaginale tridimensionnelle offre un aperçu élargi de l'utérus et vous permet d'identifier la frontière entre l'endomètre et le myomètre dans la paroi postérieure et le bas de l'utérus, de sorte que les résultats sont relativement plus précis qu'avec un examen bidimensionnel conventionnel.

Les échos les plus courants de l'adénomyose sont les suivants:

  • forme sphérique de l'utérus;
  • hypertrophie utérine inégale;
  • une augmentation de la taille antéropostérieure de l'utérus;
  • frontière floue entre l'endomètre et le myomètre;
  • striation linéaire échogène sous-endométriale ou épaississement hypoéchogène;
  • échostructure inégale du myomètre;
  • kystes myométriaux.

Le signe échographique le plus spécifique est la présence d'une striation sous-endométrique (95,5%), qui a une valeur pronostique positive élevée (80,0%).

La forme nodale de l'adénomyose est échographiquement significativement différente de la forme diffuse. La caractéristique est la présence dans le myomètre plus souvent qu'un ou plusieurs foyers echopositifs de différentes tailles de forme irrégulière, en bloc ou ronde d'une structure homogène et d'une densité échogène élevée. Anéchoïque avec une suspension finement dispersée d'inclusion ou de cavité est également souvent trouvée. Si le nœud est situé sous-muqueux, c'est-à-dire situé sous la membrane muqueuse du myomètre, il déforme la cavité utérine.

En général, l'échographie est actuellement une méthode intéressante pour diagnostiquer la maladie, malgré certaines difficultés et subjectivité dans l'interprétation des résultats..

Imagerie par résonance magnétique

L'imagerie par résonance magnétique a de grandes capacités dans le diagnostic de la maladie, mais le coût élevé, l'inaccessibilité et les coûts de temps importants ne permettent pas l'utilisation de cette méthode à des fins de dépistage. D'autre part, avec l'IRM, il y a plus de cohérence dans les résultats de divers chercheurs qu'avec l'échographie transvaginale.

Trois critères ont été identifiés pour le diagnostic de l'adénomyose par IRM:

  • épaisseur de l'endomètre eutopique> 12 mm;
  • le coefficient de l'épaisseur maximale de la couche basale par rapport à l'épaisseur du myomètre> 40%;
  • la différence entre l'épaisseur maximale et minimale de la couche basale> 5 mm.

Les deux premiers critères sont contestés, car ils ne sont pas assez précis en raison de leur dépendance au statut hormonal et au cycle menstruel. À cet égard, le troisième critère est considéré comme plus fiable..

Biopsie

Une biopsie des zones suspectées d'adénomyose fournit un matériel précieux pour la confirmation histologique du diagnostic. Des méthodes de visée ou de biopsie multifocale ont été développées qui sont utilisées pendant l'échographie transvaginale, l'hystéroscopie et la laparoscopie, mais ne sont pas devenues une procédure de routine. La sensibilité à la biopsie myométriale laparoscopique est de 98%, la spécificité - 100%; la valeur pronostique par rapport aux résultats positifs est de 100% et négative - 80%. Plus la quantité de matériel de biopsie (mamelons) obtenue dans une procédure est grande, plus le diagnostic est précis.

Problèmes de traitement

Le traitement de l'adénomyose n'est pas moins difficile que son diagnostic. La méthode et la stratégie de la thérapie est une question très controversée et controversée. Pendant de nombreuses années, le principal traitement de l'adénomyose était chirurgical. L'hystérectomie est maintenant considérée comme une méthode de choix chez les femmes en âge de ne pas reproduire. La thérapie combinée trouve une plus grande application..

Les objectifs du traitement de l'adénomyose sont les suivants:

  • retrait du substrat anatomique;
  • diminution de l'intensité de la douleur;
  • préservation et restauration de la fonction reproductrice;
  • prévention des progrès et des rechutes de la maladie;

Thérapie médicamenteuse

Un traitement médicamenteux empirique est possible avec l'adénomyose. Il est recommandé d'utiliser toutes les méthodes de pharmacothérapie dans les 3 mois. en l'absence de contre-indications et d'effets secondaires, ils évaluent ensuite l'efficacité et décident de poursuivre le traitement, de remplacer le médicament ou de subir un traitement chirurgical.

1. Thérapie analgésique. Le schéma de ce traitement: en cure de 3 à 6 mois, pendant 5 jours chaque mois, en prenant des médicaments, en utilisant l'agent le plus fort pour les douleurs aiguës, et en chronique, au contraire, commencer le traitement avec le médicament le plus doux. Les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) sont les plus efficaces. De préférence, un traitement à court terme de la douleur associée à l'adénomyose, en attendant le soulagement des symptômes après la nomination de méthodes ciblées de traitement médical ou chirurgical.

2. Hormonothérapie. L'hormonothérapie occupe une place de premier plan parmi les méthodes de traitement utilisées pour soulager adéquatement les symptômes, maintenir une vie sexuelle normale, améliorer la capacité de travail, l'activité sociale et la qualité de vie des femmes en général. Pour l'hormonothérapie de l'adénomyose, différents groupes de médicaments sont utilisés, dont le mécanisme d'action est de supprimer la fonction ovarienne et, tout d'abord, de réduire la production d'œstrogènes, ce qui devrait entraîner l'involution de l'hétérotopie endométrioïde. Malgré la grande efficacité de certains médicaments, tous les médicaments hormonaux ne provoquent qu'une régression temporaire de l'hétérotopie et, dans la plupart des cas, après l'arrêt du traitement, après un certain temps, les symptômes reprennent.

3. COC (contraceptifs oraux combinés contenant deux types d'hormones - les œstrogènes et les progestatifs). Les avantages des COC sont des effets secondaires minimes, la possibilité d'une utilisation à long terme, un faible coût. Les COC n'ont pas d'indications enregistrées pour le traitement de cette maladie et sont en fait utilisés hors AMM (utilisation de médicaments selon des indications non approuvées par les autorités réglementaires nationales non mentionnées dans les instructions d'utilisation).

4. Progestogènes. La monothérapie avec des progestatifs peut être considérée comme un traitement de première intention. Le traitement est effectué en continu et en doses, à la réception desquelles l'aménorrhée se développe. Cela vous permet d'éliminer la douleur, d'empêcher la progression de la maladie, d'assurer la régression des foyers existants. Actuellement, des progestatifs oraux sont utilisés: la médroxyprogestérone, l'acétate de mégestérol℘, l'acétate de noréthistérone℘, la dydrogestérone, le diénogest, ainsi que des formes parentérales de progestatifs. Les doses recommandées pour le traitement de l'endométriose ne répondent pas aux exigences modernes des médicaments (effet maximal avec une dose minimale). À la dose la plus acceptable, le diénogest et le lévonorgestrel sont utilisés..

L'effet secondaire le plus courant de l'utilisation continue de progestatifs est une hémorragie intermenstruelle, dont la probabilité d'apparition diminue avec l'augmentation de la durée du traitement. Avec la survenue d'effets hypoestrogéniques, à de rares exceptions près, il n'est pas nécessaire d'arrêter le médicament, cependant, il est nécessaire de prescrire davantage la thérapie dite «add-back», de préférence avec des œstrogènes naturels en combinaison avec des progestatifs comme hormonothérapie substitutive. La combinaison de l'aGnRH avec un traitement add-back permet de les utiliser pendant plus de 6 mois, ce qui est nécessaire pour l'adénomyose, y compris après des opérations de préservation d'organes pour cette maladie.

Les recommandations générales de l'hormonothérapie peuvent être formulées comme suit:

  • comme première étape du traitement de l'adénomyose, les COC et la monothérapie avec des progestatifs oraux (diénogest), utilisés en continu;
  • les traitements de deuxième intention sont les suivants: aHnRH ou LNG-IUD (dispositif intra-utérin contenant l'hormone lévonorgestrel);
  • pour une utilisation plus longue de la monothérapie aGnRH (plus de 6 mois), utiliser en combinaison avec une hormonothérapie d'appoint.

Chirurgie

Selon l'âge de la femme, ses souhaits concernant la mise en œuvre de la fonction reproductrice, le degré de propagation de l'adénomyose, une décision peut être prise sur le traitement chirurgical. Les indications doivent être considérées comme le manque d'effet de l'hormonothérapie.

1. Hystérectomie. L'hystérectomie est l'opération de choix chez les patientes qui ne souhaitent pas avoir de grossesse. Accès optimal - laparoscopique ou vaginale avec assistance laparoscopique. La laparoscopie comme accès principal ou auxiliaire est obligatoire, car elle permet de clarifier la nature et de corriger toute pathologie concomitante possible, en particulier l'endométriose externe.

2. Enlèvement des ganglions adénomyose et résection. Il est possible d'éliminer les foyers d'adénomyose, si leur localisation est établie. L'efficacité de cette intervention est de 50%, le taux de rechute est à peu près le même. Cela est dû au fait qu'il est souvent difficile de reconnaître les foyers d'adénomyose dans le myomètre, et la frontière entre les tissus malades et sains peut être difficile à déterminer. De plus, en raison de l'ablation laparoscopique des foyers / ganglions, des cicatrices restent sur l'utérus. L'ablation résectoscopique des ganglions sous-muqueux de l'adénomyose qui déforment la cavité utérine est possible, bien que cela soit techniquement difficile et s'accompagne d'un risque assez élevé de saignement peropératoire.

3. Ablation ou résection de l'endomètre. Cette méthode de traitement est considérée comme efficace pour les saignements utérins sévères. Il peut être utilisé pour détruire les foyers superficiels d'adénomyose, mais l'exposition à des foyers plus profonds est limitée. Si tous les foyers ne sont pas supprimés, il est fort probable que les symptômes réapparaissent après le traitement. Avec une forme nodulaire, l'efficacité de cette méthode est douteuse.

4. Embolisation des artères utérines. En cas de contre-indication au traitement chirurgical ou de refus, une embolisation des artères utérines ou une ablation focalisée par ultrasons sous contrôle de l'IRM est possible. Cette méthode de traitement peut être efficace dans l'adénomyose focale et diffuse et élimine efficacement les symptômes de la ménorragie et de la dysménorrhée. L'inconvénient de cette méthode de traitement est le coût élevé et la durée de la procédure.

La médecine traditionnelle a une place importante dans le traitement des maladies gynécologiques. Cette méthode de traitement peut compléter la principale ou être utilisée en combinaison. Mais l'automédication est dangereuse pour la santé et vous devez consulter un gynécologue.

La prévention

Une visite régulière chez le médecin, un examen gynécologique et la livraison de tous les tests nécessaires est la mesure préventive la plus importante..

Avec l'adénomyose, il est contre-indiqué:

  • thérapie de boue;
  • bains publics, sauna;
  • être en plein soleil avec une exposition prolongée au soleil, la production d'oestrogène se produit, ce qui conduit à son tour à la progression de la maladie;
  • massage du bas du dos et du sacrum.

Conclusion

L'adénomyose, comme toute autre maladie, doit être traitée rapidement et correctement, sinon des complications potentiellement mortelles peuvent se développer.