Diagnostic du cancer intestinal: signes de la maladie, méthodes de laboratoire et instrumentales

Lipome

Les statistiques sur l'incidence du cancer colorectal affectant le côlon et le rectum indiquent un taux de mortalité élevé. Chaque année, au moins 8 millions de personnes meurent d'un cancer du tube digestif et le cancer du côlon est la deuxième cause la plus fréquente. Ces indicateurs sont associés à un diagnostic tardif de la maladie, lorsque la tumeur est déjà inopérable et à des métastases réparties dans tout le corps.

Il est possible d'identifier le cancer au tout début et d'augmenter les chances de guérison grâce à une analyse spécifique des marqueurs tumoraux intestinaux. Il permet non seulement de confirmer ou d'exclure la présence d'une tumeur maligne, mais aussi de déterminer son type, sa localisation, de contrôler le déroulement du traitement et de prédire la rechute à l'avenir après l'ablation chirurgicale.

Par conséquent, aux premiers signes de dysfonctionnement du système digestif, accompagnés d'une faiblesse constante, d'une alternance de constipation et de diarrhée, d'une sécrétion sanguine après défécation, d'une augmentation de l'ESR dans le test sanguin général, d'une perte de poids et d'une température à moins de 38 ° C, il devient nécessaire de passer des tests de cancer intestinal.

Quels sont les marqueurs tumoraux?

Ainsi, en médecine, des composés protéiques spéciaux sont désignés qui sont produits en réponse au développement d'une tumeur maligne ou par les cellules cancéreuses elles-mêmes au cours de la vie. Normalement, leur concentration est faible, mais avec un cancer qui augmente au premier stade du processus. Si les résultats du dépistage initial des marqueurs tumoraux intestinaux sont positifs, un examen complet complet est obligatoire pour confirmer le diagnostic.

Dans ce cas, les marqueurs des tumeurs cancéreuses selon le degré d'information sont divisés en:

  • non spécifique - permettant uniquement de détecter la présence d'un néoplasme;
  • spécifique - leur présence informe non seulement qu'il y a un cancer, mais aussi de sa localisation.

Une fois le diagnostic posé et confirmé, des tests sont effectués régulièrement pour surveiller le développement tumoral..

Il faut comprendre que les marqueurs tumoraux ne doivent être étudiés qu'en conjonction avec d'autres analyses. Dans ce cas, l'oncologue doit s'occuper de l'interprétation des résultats. Ces tests aident au diagnostic de dépistage initial et à la surveillance continue de la maladie, cependant, seuls les résultats des marqueurs tumoraux ne sont pas diagnostiqués.

Marqueurs de tumeurs intestinales et leurs significations

Aujourd'hui, plus de deux cents types de marqueurs tumoraux sont connus, mais seulement cinq sont importants pour le diagnostic en laboratoire du cancer colorectal. Par leur concentration et leur combinaison, on peut juger de la localisation du foyer de la maladie, surveiller la dynamique du processus de traitement, faire des prédictions et déterminer la probabilité de rechute. Connaissant les noms des marqueurs tumoraux intestinaux et leurs valeurs dans des limites normales, il est possible de contrôler l'efficacité du traitement, l'apparition de foyers métastatiques et le risque de développer une rechute de la maladie.

Antigène embryonnaire cancéreux

Abrégé en CEA, il ne se trouve pas du tout chez une personne en bonne santé ou est contenu dans une concentration insignifiante allant jusqu'à 5 ng par ml. Le corps n'est produit que pendant la période de développement intra-utérin, après la naissance, il cesse d'être produit. C'est pourquoi sa présence dans le plasma en grands volumes suggère la présence d'une tumeur rectale. Cependant, une augmentation du niveau d'antigène embryonnaire cancéreux est également caractéristique des fumeurs malveillants et de ceux souffrant de maladies inflammatoires. Pour cette raison, des diagnostics de laboratoire et instrumentaux supplémentaires sont nécessaires..

Le contenu informationnel de ce marqueur tumoral du cancer intestinal est très élevé, car c'est lui qui est toujours déterminé sous forme colorectale, c'est-à-dire qu'il est spécifique. Des indicateurs numériques spécifiques nous permettent de juger de la croissance et de la taille de la tumeur, c'est-à-dire du stade du processus cancéreux. Après la nomination du traitement, il vous permet de suivre son efficacité et d'ajuster le cours, et après la récupération, des études régulières aident à prédire la rechute bien avant sa manifestation clinique.

Antigène glucidique (CA) 19-9

Il fait référence à des marqueurs tumoraux non spécifiques des maladies intestinales, car il est également déterminé dans le sang dans le cas du cancer du pancréas, l'œsophage. Ses concentrations augmentent également avec la pancréatite, la cholestase, la cirrhose. Lorsque la localisation de la tumeur a déjà été déterminée, selon les résultats de l'analyse de l'antigène CA 19-9, on peut juger de son opérabilité et faire des prédictions:

  • jusqu'à 1000 PIÈCES par ml - environ 50% des patients peuvent être opérés avec un résultat favorable ultérieur;
  • au-dessus de cet indicateur - seulement 5% ont une chance de succès du traitement chirurgical;
  • plus de 10 000 unités / ml de ce type de marqueurs tumoraux intestinaux pour le cancer indiquent la présence de métastases à distance et la futilité de l'opération.

Normalement, la teneur en antigène ne doit pas dépasser 40 PIÈCES par millilitre.

Oncomarker CA 242

Un autre composé glucidique caractérisé par un niveau de spécificité plus élevé. Il est sécrété par les cellules cancéreuses des tumeurs de la même localisation que le CA 19-9, mais il permet une détection plus précise du cancer colorectal à un stade précoce. Il est d'une grande importance pour prédire la récurrence de la maladie après le traitement, car la concentration d'antigène commence à augmenter plusieurs mois avant les signes cliniques.

Avec des résultats négatifs sur les marqueurs tumoraux du cancer colorectal, les indicateurs ne dépassent pas 30 UI / ml.

Oncomarker CA 72-4

Cette substance appartient également aux glycoprotéines, dont la présence dans le corps n'est la norme que pour la période de développement intra-utérin. Si, à la suite de l'analyse, sa quantité dépasse la valeur de 6,9 ​​PIÈCES par ml, alors nous pouvons juger de la présence d'une tumeur maligne:

  • intestins
  • ovaires
  • poumons
  • l'estomac

Par conséquent, un marqueur de tumeur de l'intestin simple 72-4 ne suffit pas pour déterminer de manière fiable la forme colorectale du cancer (évalué conjointement avec CEA). De plus, il est détecté dans les formations bénignes et les kystes ovariens ordinaires, certaines maladies du foie, les rhumatismes.

Oncomarker Tu M2-RK

Le onkomarer ptu m2-pk (type tumoral pyruvate kinase enzyme type m2) ne diffère pas en termes de spécificité d'organe. Cette analyse ne permet pas la localisation de la tumeur. Elle reflète la nature des processus métaboliques dans les cellules des néoplasmes malins, permettant de tirer des conclusions sur la présence de dégénérescence cancéreuse, ses métastases, ainsi que de prédire les rechutes postopératoires. Les tests de laboratoire nécessitent un échantillon de matières fécales.

Préparation diagnostique

Pour étudier la présence de marqueurs tumoraux des glycoprotéines, vous avez besoin de sang, qui doit être pris le matin et strictement l'estomac vide. Autrement dit, le dernier repas ne doit pas être inférieur à 8 heures avant l'échantillonnage. Il est également indésirable de boire des boissons sucrées la veille et de prendre l'une des vitamines du groupe B - B7. Ce dernier déforme le résultat de l'analyse pour la détection de l'antigène CA 72-4.

Il est interdit de prendre des boissons alcoolisées (au moins 48 heures avant l'étude). La veille du diagnostic, il faut éviter les efforts physiques intenses. Avant le don de sang (par heure), vous devez vous abstenir de fumer.

L'enzyme Tu M2-PK pour les études en laboratoire est excrétée des selles, vous devez donc également vous préparer à cette analyse pour les marqueurs tumoraux du cancer intestinal. Une petite quantité (environ une cuillère à soupe de volume) d'excréments est placée dans un récipient stérile spécial et livrée au laboratoire. Il ne faut pas oublier que les laxatifs ou les lavement ne doivent jamais être utilisés pour les selles - le matériel doit être obtenu naturellement.

Le calendrier des tests pour différents marqueurs du cancer du cancer colorectal diffère:

  • les résultats pour les antigènes CA 19-9, CA 242 et CEA seront prêts en une journée;
  • la détection de la glycoprotéine CA 72-4 prendra de 3 à 7 jours;
  • les excréments durent une semaine.

Les conclusions émises en laboratoire permettent de déchiffrer les informations sur les résultats.

Quel marqueur tumoral indique un cancer de l'intestin?

Ce n'est pas par hasard qu'une analyse complexe de plusieurs marqueurs tumoraux est prescrite pour le diagnostic des néoplasmes malins. Même l'antigène le plus spécifique ne garantit pas une certitude absolue et des informations supplémentaires sont nécessaires..

Alors, comment «lire» le marqueur tumoral en combinaison avec d'autres:

  • une teneur accrue en glycoprotéines CA 19-9, CA 72-4 et CEA suggère un cancer gastrique;
  • le CA 242 le plus spécifique en combinaison avec CA 19-9 et CEA avec une forte probabilité indique un cancer rectal;
  • enzyme Tu M2-PK en combinaison avec des concentrations élevées de CEA, CA 19-9 et CA 242 - une tumeur du gros intestin.

Néanmoins, la présence d'indications pour l'étude du niveau de marqueurs tumoraux et de leur résultat positif n'est pas une phrase. Il est impossible de tirer des conclusions par vous-même uniquement sur ces informations sans un examen approfondi approfondi, car les antigènes apparaissent dans le corps avec une variété de maladies.

Un test sanguin pour le cancer de l'intestin: caractéristiques diagnostiques

Les taux de mortalité élevés des personnes diagnostiquées d'un cancer de l'intestin sont dus à la détection tardive de la pathologie. Il est possible de sauver la vie du patient si la maladie est détectée dans les premiers stades. La difficulté à détecter le cancer de l'intestin entraîne un manque de symptômes appropriés aux premiers stades, le patient ne se rendant pas à la clinique pour des examens. Pour identifier la pathologie, il est nécessaire de procéder régulièrement à des examens. L'une des méthodes de dépistage les plus simples pour détecter le cancer de l'intestin est un test sanguin. Comment les indicateurs d'un test sanguin pour le cancer intestinal permettent d'identifier une pathologie, à découvrir dans le matériel.

Caractéristiques du cancer intestinal

Le cancer de l'intestin est une maladie oncologique qui, si elle n'est pas détectée rapidement, entraîne la mort du patient. Si des mesures opportunes ne sont pas prises pour guérir la pathologie, les conséquences pour une personne seront fatales. Diverses techniques et méthodes sont utilisées pour diagnostiquer cette pathologie, mais leur pertinence est déterminée en cas de cancer suspecté. S'il n'y a pas de symptomatologie correspondante, une attention particulière dans la détection du cancer au stade initial est accordée à une méthode telle qu'un test sanguin.

On connaît trois types de tests sanguins qui peuvent déterminer l'oncologie. À l'aide de ces analyses, il est possible non seulement d'identifier les processus oncologiques, mais également de déterminer le stade du cancer. Il n'est pas difficile de déterminer le cancer de l'intestin à l'aide d'un test sanguin, car les premiers signes apparaissent même au tout début de la pathologie. Au moindre signe d'oncologie lors d'une prise de sang, le patient sera référé à des méthodes d'examen exhaustives.

Si les analyses de sang donnent un résultat positif, vous devez les reprendre. Une reprise répétée élimine les fausses lectures. La définition du cancer par le biais d'un test sanguin prévoit sa délivrance en trois types:

  • Biochimique.
  • Test sanguin clinique ou général.
  • Analyse des marqueurs tumoraux.

Chimie sanguine

L'une des premières méthodes pour déterminer le cancer de l'intestin est un test sanguin biochimique. S'il y a une tendance à une tumeur dans l'intestin, il est important de faire attention à ces valeurs:

  1. Protéines totales. Ce critère vous permet de déterminer le niveau de protéines à base d'acides aminés. Lorsque des tumeurs intestinales sont détectées, une diminution significative des niveaux de protéines est détectée..
  2. Hémoglobine. L'oncologie montre des signes de faible taux d'hémoglobine dans le sang. La baisse de l'hémoglobine contribue au développement de l'anémie ou de l'anémie.
  3. Urée. En utilisant les valeurs de l'augmentation de l'urée, on peut juger du développement de l'obstruction intestinale. Une telle manifestation indique que cet organe peut être affecté par une tumeur.
  4. Haptoglobine. L'augmentation du niveau indique le développement de la maladie.
  5. Autres indicateurs. En plus des principaux indicateurs ci-dessus pour identifier la pathologie à l'aide d'un test sanguin biochimique, il existe d'autres dont les différences par rapport à la norme indiquent une possible oncologie.

C'est important de savoir! Les écarts par rapport à la norme des valeurs ci-dessus nécessitent une deuxième analyse biochimique.

Analyse sanguine générale

Une méthode tout aussi pertinente et populaire pour déterminer le cancer de l'intestin est un test sanguin général. L'objectif fondamental d'un test sanguin général est la détermination de l'anémie. S'il y a des signes, on peut juger du saignement qui se produit dans la tumeur. Si une anémie est détectée, le patient doit consulter un spécialiste.

Une attention particulière est portée aux hommes de plus de 45 ans, ainsi qu'aux femmes en ménopause, si elles présentent des signes d'anémie d'origine inconnue..

C'est important de savoir! L'anémie n'est pas le seul critère déterminé à l'aide d'un test sanguin général. Les globules blancs sont un autre critère important dont l'augmentation indique une inflammation..

Les indications d'un test sanguin général sont très importantes pour le médecin, car avec leur aide à tout stade de la pathologie, vous pouvez obtenir les informations suivantes:

  • propriétés du corps;
  • l'emplacement de la pathologie;
  • type de tumeur;
  • caractéristiques de l'évolution de la maladie.

De plus, cette analyse vous permet de déterminer la nature de la tumeur, qui peut être non seulement maligne, mais aussi bénigne. Cependant, il n'est pas rare que la croissance de tumeurs bénignes entraîne leur dégénérescence en tumeurs malignes. Tenez compte des principaux indicateurs auxquels vous prêtez attention lorsque vous effectuez un test sanguin général.

  1. Abaisser l'hémoglobine. Il est impossible de dire directement qu'une personne souffre d'un cancer en présence d'anémie.Par conséquent, au moindre soupçon, le médecin orientera le patient vers un examen plus détaillé en oncologie..
  2. ESR élevé. Avec une augmentation du niveau d'ESR, on peut assumer le développement de la pathologie.
  3. Changement dans le nombre de globules blancs. Avec le cancer, les patients ont une augmentation significative des globules blancs dans le sang.

Cependant, il est impossible de dire sur la base des informations ci-dessus qu'une personne a un cancer du côlon. Ces indicateurs ne peuvent être utilisés que comme informations indirectes sur les suspicions de cancer..

Test sanguin pour les marqueurs tumoraux

La méthode la plus informative pour déterminer le cancer est un test sanguin pour les marqueurs tumoraux. Les marqueurs oncologiques sont des protéines qui sont directement les produits de désintégration des cellules tumorales en mutation.

Chaque personne aura un niveau différent d'antigènes, mais leur présence est le signe principal d'un développement d'un néoplasme malin. Une augmentation du nombre d'antigènes dans le corps se produit également en raison du développement d'une inflammation. La méthode envisagée pour diagnostiquer le sang sur les marqueurs tumoraux vous permet de:

  • déterminer la nature de l'éducation (bénigne ou maligne);
  • diagnostiquer le stade du séjour en oncologie;
  • établir la réaction du corps à la tumeur;
  • contrôler la dynamique positive de l'efficacité du traitement thérapeutique.

En cas de suspicion de diagnostic de cancer intestinal, une attention particulière est portée à deux marqueurs tumoraux:

Le CEA fournit des informations non seulement sur la présence d'une tumeur dans l'intestin, mais également sur l'affliction oncologique d'autres organes, tels que la prostate, le foie, les poumons, les glandes mammaires et autres. Avec le développement de l'oncologie, il y a une augmentation du niveau de CEA, qui n'augmentera qu'avec l'exacerbation de la maladie. Un niveau accru de CEA est observé non seulement dans le cancer, mais aussi dans la cirrhose du foie ou si une personne fume.

Au moyen de l'antigène CA-19-9, le cancer des intestins, de l'estomac et du pancréas peut être jugé. Une augmentation de ce marqueur tumoral se produit lorsque l'inflammation se produit dans l'estomac et le foie. Si les valeurs des deux marqueurs tumoraux augmentent, nous pouvons parler de l'activité de la tumeur. Si le niveau de marqueurs tumoraux diminue pendant le traitement, c'est le signe d'un effet positif de la thérapie.

C'est important de savoir! Confirmer ou nier le diagnostic ne peut que des médecins spécialistes à l'aide de méthodes de recherche supplémentaires. Aucun spécialiste n'osera poser un diagnostic précis à l'aide d'un seul test sanguin.

Cependant, il convient de noter qu'une augmentation des marqueurs tumoraux n'indique pas toujours des signes de cancer. Il y avait des cas où la pathologie n'était pas tracée, bien que le niveau de marqueurs tumoraux soit élevé. Tous les tests sanguins ci-dessus sont uniquement facultatifs. Ils sont utilisés pour identifier les soupçons de cancer. Avec des résultats positifs, des techniques supplémentaires sont prescrites, telles que l'échographie, la TDM, l'IRM, la biopsie et autres.

Les principaux signes du cancer de l'intestin

Pour identifier la pathologie du cancer intestinal avant même les tests sanguins, il est nécessaire d'identifier les signes pertinents. La détermination de la pathologie à un stade précoce donne la possibilité de prendre des mesures de traitement appropriées en temps opportun, ainsi que d'augmenter la survie des patients.

En règle générale, à un stade précoce, le cancer de l'intestin ne présente pas de signes prononcés, mais tout dysfonctionnement et tout écart de santé devraient alerter la personne et lui faire consulter un médecin. Vous ne devez pas faire de diagnostic vous-même, car dans tous les cas, il sera incorrect et inexact. Les principaux symptômes du cancer de l'intestin sont les symptômes suivants:

  • Chaise suivie de constipation et de diarrhée.
  • Blanchiment de la peau.
  • Impuretés étrangères dans les fèces.
  • Faiblesse et épuisement.
  • Anus douloureux.
  • De la fièvre sans raison.

Tous les symptômes ci-dessus indiquent la nécessité de visiter la clinique. La clinique prendra toutes les mesures pour diagnostiquer les maladies qui contribuent à l'apparition des symptômes. Les personnes atteintes d'une maladie intestinale doivent se rendre régulièrement à l'hôpital, car elles sont particulièrement exposées à l'oncologie. Même si le patient est diagnostiqué d'un cancer de l'intestin ou de tout autre organe, n'abandonnez pas immédiatement. Selon le stade établi, il est nécessaire d'effectuer un traitement approprié.

Comment vérifier les intestins pour l'oncologie?

Selon les statistiques, le cancer du côlon survient dans 15% de tous les cas de cancer. Pour une meilleure survie des patients, il est nécessaire de commencer le traitement dès les premiers stades, par conséquent, la pratique mondiale prévoit le diagnostic précoce des maladies.

Auto-diagnostic

Symptômes caractéristiques

Afin de suspecter un néoplasme malin dans l'intestin, il est nécessaire de connaître les principaux symptômes et signes:

  • perte de poids rapide et non motivée;
  • faiblesse générale, fatigue accrue, maux de tête - à la suite d'un syndrome d'intoxication;
  • augmentation inexplicable de la température pendant une longue période, peut être une conséquence de la composante inflammatoire dans la zone du foyer cancéreux;
  • violation des selles avec une tendance à la constipation;
  • fausse envie de déféquer (ténesme);
  • douleur abdominale chronique prolongée de localisation et de caractéristiques différentes;
  • écoulement pathologique avec des matières fécales: pus, sang, mucus;
  • flatulences régulières;
  • incontinence fécale (conséquence des dommages aux structures musculaires du rectum et de l'anus);
  • diminution ou augmentation de l'appétit, peut-être une aversion pour la nourriture;
  • incontinence urinaire, signes de cystite (dommages aux organes voisins);
  • signes d'obstruction intestinale (avec une obstruction complète de la lumière du tube intestinal par le processus du cancer).

Les risques de développer un cancer de l'intestin sont:

  • âge après 40 ans;
  • sexe masculin;
  • mauvaises habitudes, en particulier le tabagisme;
  • antécédents familiaux d'oncologie intestinale.

Si vous soupçonnez une maladie, il est préférable de consulter un médecin pour un examen, un diagnostic et un traitement spécialisé..

Test rapide de sang occulte dans les fèces

Le diagnostic initial peut être effectué indépendamment, en effectuant un test express pour le sang occulte dans les selles. Les systèmes de test permettent de déterminer la présence dans les fèces d'hémoglobine et de transferrine, qui pénètrent dans le produit de l'activité vitale lorsque la zone de la muqueuse intestinale modifiée par le chyme est endommagée. Dans ce cas, les dommages sont insignifiants et les stries sanguines ne sont pas visibles à l'œil..

Il est recommandé que ces tests soient effectués chaque année après 45 ans pour tout le monde. Ils permettront non seulement de suspecter le processus cancéreux, mais aussi de suggérer la présence de polypes, d'expliquer l'anémie et la faiblesse générale.

Diagnostics de base

Elle est réalisée après appel du patient à un établissement médical. Dans ce cas, des tests rapides ne suffisent pas pour vérifier le diagnostic et confirmer le processus tumoral pour commencer un traitement correct spécialisé. Davantage de recherches nécessaires.

Examen du patient et collecte des plaintes

Le médecin clarifie les plaintes du patient en détail, en posant des questions suggestives, en clarifiant tous les aspects. La présence de maladies chez les proches est clarifiée, non seulement le cancer intestinal, mais aussi l'oncologie en général, les pathologies systémiques, divers défauts. Le médecin clarifie et vérifie la carte ambulatoire du patient: ce dont il était malade avant le traitement, s'il y a eu des interventions chirurgicales. Sur la base des plaintes, le spécialiste peut déjà faire une image définitive et tracer un autre chemin de diagnostic.

Après avoir recueilli les plaintes, une inspection approfondie est effectuée. La symétrie de l'abdomen, la présence de formations pathologiques, l'asymétrie de la paroi abdominale antérieure sont déterminées. Passez ensuite à un examen de palpation.

Palpation de l'abdomen

La palpation s'effectue en deux étapes: superficielle et profonde. Le patient est allongé sur le dos, ses jambes sont légèrement fléchies au niveau des genoux pour détendre les muscles de la paroi abdominale antérieure. Le patient apprend à respirer correctement: profondément avec sa bouche. L'étude est réalisée dans une pièce chaude, les mains du médecin doivent également être réchauffées..

Ensuite, avec de légers coups, l'estomac entier est sondé en cercle. Le médecin évalue la tension de la paroi abdominale antérieure, la présence de ballonnements, des grondements le long des intestins, des douleurs.

L'étape suivante est la palpation profonde. Son objectif principal est de déterminer les limites des organes parenchymateux: foie, rate, reins et pancréas. Évaluer les caractéristiques de palpation des segments intestinaux dans différentes zones.

Examen rectal

Si vous soupçonnez une maladie intestinale, le médecin procède à un examen numérique du rectum. L'étude n'est pas informative, car elle permet à la palpation de déterminer des formations pathologiques à une distance de la longueur du doigt du médecin. Chez l'homme, l'état de la prostate est également évalué: sa forme, sa consistance, sa taille, sa douleur lors de son examen.

Une ampoule rectale vide est un symptôme d'un hôpital d'Obukhov et peut indiquer une obstruction intestinale. Après l'examen, le médecin évalue la couleur et la consistance des selles, la présence ou l'absence de sang sur le gant.

Méthodes de diagnostic en laboratoire

Après un entretien approfondi et un examen physique du patient, le médecin recourt à des méthodes de laboratoire.

Test sanguin

Une méthode de recherche obligatoire est un test sanguin. Indicateurs cliniques et biochimiques évalués.

Méthode de rechercheIndicateurs d'oncologie
Test sanguin clinique
  • L'anémie hypochromique est le résultat d'un saignement intestinal chronique (saignement occulte);
  • Leucocytose avec un décalage vers la gauche - inflammation dans la zone du foyer du cancer, sa décomposition dans les cas graves;
  • Augmentation de l'ESR - comme signe d'un processus inflammatoire.
Chimie sanguine
  • Une baisse des niveaux de fer est un signe de saignement intestinal chronique;
  • Diminution de la protéine totale - caractérise un processus malin;
  • Violation d'autres indicateurs, du fait de la propagation de la maladie.

Les numérations globulaires sont non spécifiques, car elles peuvent changer avec absolument n'importe quelle condition pathologique du corps comme preuve de violations de l'homéostasie. Mais dans un examen complet sont informatifs, des études dynamiques vous permettent d'évaluer le résultat du traitement.

Biopsie tissulaire

L'essence de l'étude diagnostique est la microscopie des tissus obtenus à partir du foyer pathologique et la détermination de leur composition cellulaire.

Le matériel est prélevé lors d'un examen instrumental avec endoscopie ou à partir de matériel chirurgical. L'évaluation de la composition cellulaire vous permet de reconnaître le processus du cancer dans le foyer pathologique, ou le foyer est un polype, une infiltration auto-immune, un granulome infectieux inflammatoire, etc. En outre, les matériaux de biopsie peuvent déterminer la lésion primaire si le processus dans l'intestin est une métastase.

Détection de marqueurs oncologiques dans le sang périphérique

Les marqueurs oncologiques sont des composés protéiques spécifiques qui apparaissent dans le corps humain pendant la croissance oncologique. Il n'y a pas d'indicateurs spécifiques caractéristiques pour le cancer intestinal, le plus souvent seulement 2 types de protéines sont déterminés: CA-19-9 et CEA (antigène embryonnaire du cancer).

CA-19-9 peut indiquer non seulement un processus cancéreux dans l'intestin, mais aussi dans le pancréas et l'estomac. En outre, le taux peut augmenter avec la fibrose kystique ou l'inflammation intestinale. Le CEA augmente avec absolument n'importe quel processus oncologique.

Méthodes de recherche instrumentale

L'utilisation d'un équipement médical spécial vous permet de visualiser le processus du cancer, de détecter les dommages métastatiques à d'autres organes et systèmes, de déterminer la gravité et le pronostic probable.

Irrigoscopie

La méthode de recherche aux rayons X est effectuée pour chaque patient suspecté d'une maladie intestinale..

La méthode est la plus simple. Le patient doit être préparé avant l'examen en nettoyant les intestins à l'avance. Ensuite, le patient est injecté à travers l'anus avec une solution de suspension de baryum d'environ 1,8-2 litres, il vous permet de visualiser la paroi intestinale sur une machine à rayons X. Dans ce cas, le patient doit s'allonger sur le côté gauche avec les jambes pliées portées au corps, la respiration mesurée correcte vous permettra de transférer l'étude sans inconfort sévère. Les photos sont prises en position debout après la distribution uniforme de la solution dans le gros intestin..

Vous permet de visualiser le site du cancer en utilisant des ondes sonores à haute fréquence. Une sonde à ultrasons est insérée dans le rectum..

La méthode détermine le volume de l'éducation, sa germination dans les organes et tissus voisins, les métastases locales dans les ganglions lymphatiques périphériques près du foyer.

Tomographie

La résonance magnétique ou la tomodensitométrie permet aux coupes en couches de déterminer la présence de formations pathologiques. En plus de l'irrigoscopie, des agents de contraste peuvent être utilisés pour une meilleure visualisation..

Elle est réalisée en position couchée du patient. Il ne nécessite pas de préparation particulière. Vous permet de visualiser la présence de lésions métastatiques sur d'autres organes de la cavité abdominale.

Sigmoïdoscopie

Méthode d'examen endoscopique du rectum. Ne nécessite pas un tel volume de mesures préparatoires comme une coloscopie.

Un dispositif endoscopique est inséré à travers l'anus dans le rectum, ce qui permet une évaluation en ligne de l'état de la paroi muqueuse d'un segment de l'intestin, l'élimination des polypes, la micro-érosion cautérisante et le prélèvement de matériel pour la biopsie et la vérification de la tumeur.

Coloscopie

La coloscopie est la «référence absolue» dans le diagnostic du cancer du côlon et d'autres maladies (colite ulcéreuse, polypose, maladie de Crohn, etc.). Il permet non seulement de visualiser la muqueuse intestinale, mais également de sauvegarder des données sur un support électronique.

L'étude vous permet également de prélever du matériel pour une biopsie, d'effectuer des manipulations endoscopiques microchirurgicales. L'inconvénient de cette méthode est l'incapacité de déterminer la profondeur de germination. La méthode est assez douloureuse, nécessite une préparation à long terme sous forme de régime et de nettoyage des intestins (avec des médicaments ou des lavements).

Capsule vidéo

La nouvelle méthode est rarement utilisée en raison du coût élevé de l'équipement. Grâce à la caméra vidéo dans la capsule, elle vous permet d'évaluer la muqueuse de toutes les parties du tractus gastro-intestinal.

Non informatif, car il ne vous permet pas de prendre du matériel pour des études de biopsie. Le médecin ne reçoit pas le résultat en temps réel, mais seulement après que la capsule soit sortie naturellement. Après que l'appareil a traversé le tube digestif, il y a un risque que la capsule se coince dans les zones aveugles (caecum, diverticules).

Tableau comparatif des méthodes instrumentales

MéthodeAvantagesdésavantages
Irrigographie
  • La capacité de mener dans n'importe quelle clinique où il y a une machine à rayons X;
  • Préparation pour une journée;
  • Indolence relative de la méthode.
  • Non informatif, visualise le tissu plus ou moins (croissance ou ulcération de tumeur exophytique);
  • Il ne donne pas d'informations sur l'épaisseur de la taille de la tumeur, la possibilité de sa germination dans les tissus voisins, les métastases;
  • Il est inutile si une personne ne garde pas la solution dans l'intestin (en particulier avec une faiblesse du sphincter anal ou des dommages aux fibres musculaires du rectum avec un cancer);
Échographie
  • Vous permet de déterminer le processus oncologique dans la zone rectale;
  • Une méthode rapide qui ne nécessite pas de préparation préalable.
  • Non informatif dans le processus oncologique dans les autres sections de l'intestin.
Sigmoïdoscopie
  • Il ne nécessite pas de préparation spéciale;
  • Informatif pour le diagnostic du cancer colorectal;
  • Vous permet de prendre du matériel pour une biopsie d'une tumeur rectale.
  • Cela n'a de sens que lors de l'examen du rectum;
  • Un équipement endoscopique spécial est nécessaire.
Coloscopie

("étalon-or")

  • Méthode hautement informative qui vous permet de visualiser la muqueuse de tout le côlon;
  • Vous permet de prendre du matériel de biopsie;
  • Conduit des aides chirurgicales microchirurgicales pour éliminer les polypes du côlon, cautérisation de l'érosion muqueuse.
  • Méthode de recherche douloureuse;
  • Nécessite une préparation et un régime minutieux pendant plusieurs jours avant le diagnostic;
  • Il ne détermine pas la profondeur de croissance tumorale et la présence de métastases;
  • Il a de nombreux effets secondaires et contre-indications;
  • Un équipement endoscopique spécial est nécessaire.
CT ou MTR
  • Vous permet de visualiser le volume de formation pathologique, sa connexion avec les tissus adjacents;
  • Méthode indolore;
  • Détection des lésions métastatiques des ganglions lymphatiques de la cavité abdominale, ainsi que d'autres organes de la cavité abdominale.
  • Il n'y a aucun moyen de prendre du matériel de l'analyse pour un diagnostic différentiel;
  • Il peut y avoir des artefacts au cours de l'étude (erreur) avec le moindre mouvement du patient.
Capsule vidéo
  • Vous permet de visualiser la muqueuse de tous les départements du tube gastro-intestinal;
  • Méthode indolore.
  • Elle nécessite la même préparation qu'avec une coloscopie;
  • La capsule peut "se coincer" dans le diverticule (poches) de l'intestin;
  • Le coût élevé de la méthode;
  • En raison du grand volume de la capsule, il est difficile à avaler;
  • Résultats uniquement après libération de la capsule.

Sommaire

La principale méthode par laquelle il est possible de soupçonner la présence d'un processus oncologique dans l'intestin est un test express pour la présence de sang latent dans les fèces, que le patient peut acheter dans une pharmacie sans ordonnance d'un médecin.

La «norme de référence» pour vérifier le processus tumoral est la coloscopie. Pour déterminer la profondeur de croissance tumorale et la présence de métastases dans la cavité abdominale, elle est complétée par des études tomographiques (TDM ou IRM de l'intestin).

Un test sanguin pour le cancer de l'intestin. Indicateurs

Environ 50 000 personnes reçoivent un diagnostic de cancer du côlon chaque année dans le monde..

La principale raison de la mortalité élevée des patients atteints de ce diagnostic est un diagnostic trop tardif, lorsque la tumeur est détectée aux stades 3-4. Effectuez régulièrement un examen, y compris des analyses de sang, qui vous permet de prendre des mesures à temps. Il existe différentes méthodes de diagnostic, dont l'une des plus courantes est un test sanguin..

Il existe plusieurs types d'analyses pour les maladies oncologiques de localisation différente, qui permettent non seulement de confirmer ou de réfuter les soupçons, mais en présence de cancer - pour établir le stade, la gravité du processus.

Important - un test sanguin pour le cancer de l'intestin indiquera une maladie même au début de son développement. Ce sera l'occasion de subir un examen plus sérieux..

Si le test sanguin pour le cancer est positif, vous devez refaire le sang pour exclure un faux résultat.

Le diagnostic implique la livraison d'un test sanguin de trois types:

  • analyse générale (clinique);
  • analyse biochimique;
  • Marqueurs tumoraux.

Chimie sanguine

La première façon de déterminer que le rectum et d'autres segments de l'intestin sont affectés par une tumeur maligne est une analyse biochimique. Si une tumeur dans l'intestin est suspectée, faites attention aux indicateurs:

  • protéine totale - indique le niveau de concentration de protéines constituées d'acides aminés. Avec la maladie intestinale, les niveaux de protéines diminuent;
  • hémoglobine - les changements oncologiques seront indiqués par une diminution du taux d'hémoglobine dans le sang;
  • haptoglobine - avec des tumeurs intestinales dans le sang, une augmentation de l'haptoglobine est observée;
  • urée - une augmentation du niveau d'urée dans le sang indique une obstruction intestinale. Cette condition peut être un signe de cancer colorectal;
  • d'autres indicateurs, dont le niveau dépasse ou n'atteint pas la norme, peuvent indiquer l'oncologie et d'autres maladies.

Numération sanguine générale

Le but d'un test sanguin clinique pour un cancer présumé est de détecter une anémie, qui en elle-même peut indiquer la présence de saignements d'une tumeur dans l'intestin. Dans une telle situation, l'anémie est considérée comme un signe probable de cancer, un patient présentant de tels résultats d'analyse est référé à un gastro-entérologue.

Les médecins accordent une attention particulière aux patients souffrant d'anémie d'origine inconnue chez les hommes de plus de 45 ans et les femmes ménopausées. Avec le cancer colorectal, un test sanguin peut détecter une anémie chronique, avec un cancer colorectal, l'apparition d'une anémie.

En plus de l'anémie, un nombre élevé de globules blancs peut être détecté dans un test sanguin général. Ce résultat indique la présence d'un processus inflammatoire qui se développe dans le corps pendant longtemps..

Quel que soit le lieu et la forme du cancer, les résultats d'un test sanguin général peuvent fournir des informations importantes au médecin dans les domaines suivants:

  • caractéristiques du corps;
  • évolution de la maladie;
  • localisation de la tumeur et type de tumeur (bénigne ou maligne).

Les indicateurs de l'analyse sanguine générale indiquent la croissance d'une tumeur maligne dans l'intestin:

  1. Changements dans la composition et le niveau de globules blancs dans le sang. Le médecin note que le patient a un nombre total accru de leucocytes. Un myéloblaste ou un lymphoblaste, qui peut être le signe d'une tumeur maligne, est parfois détecté..
  2. Une augmentation de l'ESR indiquera un cancer de l'intestin si le taux de sédimentation des érythrocytes ne diminue pas après un traitement antibiotique et anti-inflammatoire.
  3. Une diminution du taux d'hémoglobine (anémie) indique indirectement la présence d'une tumeur intestinale.

Les indicateurs seuls ne peuvent pas être une raison pour confirmer une suspicion de cancer intestinal. Des anomalies similaires dans le test sanguin peuvent être détectées dans d'autres maladies.

Test sanguin pour les marqueurs tumoraux

Un test sanguin plus informatif pour le cancer de l'intestin est une analyse des marqueurs tumoraux. Les marqueurs oncologiques sont des protéines qui sont le produit de l'activité vitale des cellules malignes. De tels antigènes pour chaque organe seront différents, en général, leur identification indique la présence d'un néoplasme malin. Il y a des cas où une augmentation des niveaux d'antigène est détectée dans un processus inflammatoire dans l'intestin.

Un test sanguin pour les marqueurs tumoraux vous permet de:

  • établir la nature de la tumeur (bénigne ou maligne);
  • identifier à quel stade se situe le développement de la maladie, établir la taille de la tumeur;
  • établir comment le corps réagit au cancer;
  • surveiller l'efficacité de la thérapie.

Si des tumeurs malignes de l'intestin sont suspectées, elles font attention à 2 marqueurs tumoraux: l'antigène CEA et CA-19-9. Le premier d'entre eux (antigène embryonnaire cancéreux) peut non seulement signaler un cancer de l'intestin, mais également indiquer des dommages oncologiques à d'autres organes: poumons, foie, sein, prostate, poumons, col, etc..

Avec une tumeur maligne, le CEA augmente, au début de la maladie il se développe plus activement, puis progressivement. Même chez les personnes en bonne santé, l'ACE peut être légèrement supérieure à la normale si une personne a une cirrhose du foie ou fume.

L'antigène CA-19-9 peut être détecté, indiquant un cancer de l'intestin, de l'estomac et du pancréas. Ce marqueur tumoral augmente avec le processus inflammatoire de l'estomac, du foie, avec une tumeur bénigne et une mucoviscidose.

Enfin, des tests supplémentaires permettront de confirmer ou, heureusement, de réfuter le diagnostic. Si les indicateurs des deux marqueurs tumoraux mentionnés ci-dessus augmentent constamment, cela indique que la tumeur dans l'intestin progresse. Si les indicateurs de marqueurs tumoraux dans les résultats d'un test sanguin diminuent, on peut parler d'une réaction positive au traitement.

La valeur des marqueurs tumoraux dans le diagnostic du cancer ne doit pas être surestimée, car les cas sont connus de la médecine lorsque les résultats sont élevés et le patient n'a pas de processus malins. Par conséquent, l'analyse des oncormarkers est mieux considérée comme une méthode de diagnostic supplémentaire importante, qui est utilisée en combinaison avec d'autres méthodes..

Signes de cancer de l'intestin

Afin d'identifier l'oncologie avant même un test sanguin, vous devez savoir quels signes précèdent l'apparition et la croissance de néoplasmes oncologiques. Le diagnostic précoce de toute forme de cancer est essentiel au succès du traitement et à la survie..

Pour prévenir le développement d'une tumeur dans l'intestin, pour empêcher sa croissance à un stade inopérable, vous devez vous rappeler les symptômes qui devraient vous alerter et consulter un médecin.

Il n'est pas nécessaire de prendre une décision sur le traitement par vous-même, vous ne devez pas être diagnostiqué vous-même - ce point important doit être confié à un spécialiste. La base pour prêter attention à votre propre santé sera les situations:

  • selles irrégulières, changement dans les selles de la constipation à la diarrhée et au dos;
  • la présence dans les fèces d'impuretés vomissements, de mucus et de pus;
  • pâleur de la peau; forte perte de poids du patient; anémie dans les résultats d'un test sanguin;
  • faiblesse, fatigue avec un effort physique minimal;
  • douleur dans l'anus;
  • augmentation de la température au fil du temps, dont la cause n'a pas été établie.

Les symptômes énumérés sont l'occasion de consulter un médecin. Le spécialiste enverra un test sanguin, effectuera un examen, donnera un rendez-vous pour une radiographie, une coloscopie. Les mesures diagnostiques aideront à établir la cause des symptômes identifiés, à prescrire un traitement adéquat.

À la maison, vous pouvez passer un test express pour détecter le sang caché dans les fèces. Les tests sont peu coûteux, ils sont vendus en pharmacie sous différentes formes. Le résultat sera prêt en 10 minutes, les instructions pour le test sont incluses dans l'emballage..

Même si le test a révélé du sang dans les selles, ce n'est pas une raison de paniquer. Cette image est caractéristique de diverses maladies, pas seulement oncologiques. C'est l'occasion de consulter un spécialiste. Il est important que les patients à risque de cancer de l'intestin soient examinés régulièrement afin que, si nécessaire, ils attrapent la maladie à un stade précoce.

Le groupe à risque de tumeurs de l'intestin comprend les personnes souffrant de diverses maladies de l'intestin, les fumeurs, ainsi que ceux dans la famille desquels se trouvent des personnes atteintes de cancer..

Ceux qui ont été diagnostiqués avec un cancer de n'importe quel stade ne peuvent pas abandonner, la maladie est gagnée par ceux qui croient en un pronostic favorable et font de leur mieux pour penser au bien.