Méthodes de diagnostic de l'adénome de la prostate

Teratoma

L'adénome de la prostate est diagnostiqué dans 99% de la population masculine de la planète. L'hyperplasie de la prostate n'est pas seulement le malheur d'une personne. Tout l’environnement en souffre: la femme - à cause des fréquents voyages de son mari aux toilettes la nuit, collègues - à cause de l’odeur désagréable de l’urine, le patient lui-même souffre non seulement physiquement, mais aussi mentalement. L'adénome de la prostate est une maladie traitable, mais elle nécessite un diagnostic rapide et de haute qualité.

Lire l'article

Les causes de l'adénome

La prostate est située dans la projection de la paroi antérieure du rectum et se compose de deux lobes. La forme de la glande ressemble à une châtaigne. La taille de l'organe normal est d'environ 3 × 3 cm, la consistance est étroitement élastique. Le volume total des tissus est normalement de 28 cm³.

Après 30 ans, chez les hommes, le tissu conjonctif commence à se développer dans la glande prostatique. La taille de l'organe augmente chaque année, ce qui affecte la qualité de vie et peut conduire au développement d'un cancer. Lors de l'examen rectal, le médecin constate une formation dense accrue, parfois avec des contours tubéreux, en règle générale, indolore.

Les concepts d '«hyperplasie» et d' «adénome» de la prostate sont synonymes, mais le premier d'entre eux est un terme moderne et le second est un terme dépassé..

Il est impossible d'empêcher le processus de croissance dans l'organe du tissu conjonctif. Plus l'homme est âgé, plus les changements sont prononcés. La dégénérescence pathologique ne peut être ralentie qu'en éliminant les facteurs provocateurs de votre vie, notamment:

  • mode de vie sédentaire;
  • long travail à l'ordinateur;
  • obésité;
  • malnutrition.

Presque toute la population masculine de la planète est affectée par ces facteurs. Par conséquent, il est important d'analyser votre style de vie et de le corriger à temps.

Manifestations cliniques

Tout processus de diagnostic commence par des antécédents médicaux. Le patient note d'abord la montée nocturne fréquente, le désir d'uriner à nouveau, la difficulté à uriner, le vol lent du ruisseau, la nécessité de laver les gouttes d'urine des chaussures (un symptôme de «chaussures mouillées»). Si la maladie se développe depuis plus d'un an, un homme indique une miction fréquente pendant toute une journée, une sensation de satiété de la vessie.

Certains patients découvrent leur maladie avec un arrêt soudain de la miction. Cette situation est appelée rétention urinaire aiguë. Il peut être provoqué par l'utilisation d'alcool, de calculs dans la vessie, d'un mépris prolongé des signes de mauvaise santé.

Diagnostic de la maladie

Lors de l'examen, le médecin palpe et percute l'abdomen afin de déterminer le niveau de position debout du bas de la vessie. La palpation rectale de la prostate révèle la taille de l'organe, la consistance et la présence de phoques.

Méthodes d'examen instrumentales

Le plus souvent, une échographie de la prostate est prescrite. Cette méthode vous permet de mesurer le volume de la prostate (normal - 28 cm³, 1 stade d'adénome - 50 cm³, 2 stades - 55 cm³, 3 stades - 60 cm³ ou plus), visualiser les zones hypo et hyperéchogènes, la présence de kystes ou de calculs, le volume d'urine résiduel.

Pour clarifier le diagnostic (bénin ou malin), une biopsie de la prostate est réalisée. L'étude est réalisée après avoir nettoyé le rectum avec un pistolet spécial. Pour obtenir des résultats fiables, l'échantillonnage des tissus est effectué à partir de plusieurs points.

Avant la collecte de tissus pour l'étude, vous devez préparer:

  • nettoyer les intestins (des lavements ou des laxatifs sont utilisés pour cela);
  • 30 minutes avant la procédure, boire un antibiotique ou l'injecter par voie parentérale (intraveineuse, intramusculaire) pour prévenir l'infection des sites d'injection;
  • raser le périnée, en particulier la surface interne des fesses afin que les cheveux n'interfèrent pas avec le médecin.

Dans les cas difficiles, une tomodensitométrie du bassin ou une imagerie par résonance magnétique est prescrite. De telles études sont nécessaires pour déterminer la nature de la pathologie des organes pelviens, la présence de tumeurs malignes, la germination des métastases.

Méthodes de laboratoire

L'urologue dirige pour la livraison d'une analyse générale et biochimique du sang, une analyse générale de l'urine et de Nechiporenko, des spermogrammes. Un sang est prélevé pour un test sanguin pour le PSA (antigène spécifique de la prostate). Cette substance est produite par les tissus de la prostate et pénètre partiellement dans la circulation sanguine, partiellement située dans la glande elle-même..

Une augmentation de la glande de 1 cm³ donne une augmentation quantitative de la concentration de PSA de 0,3 ng / ml, la croissance tumorale de 1 cm³ donne une augmentation du marqueur de 3,5 ng / ml.

Pour la détection rapide de la maladie, des normes liées à l'âge pour les tests d'adénome de la prostate ont été développées. Une graduation des résultats de laboratoire était nécessaire car une norme était auparavant établie pour tout le monde et ce qui n'est pas une maladie pour une personne âgée était considéré comme une pathologie.

Les indicateurs quantitatifs du niveau normal d'APS dans différents groupes d'âge d'hommes sont les suivants:

  • 2,5 ng / ml ou moins - pour les personnes de 30 à 50 ans;
  • 3,5 ng / ml et moins - de 50 à 60 ans;
  • 4,5 ng / ml ou moins - de 61 à 70 ans;
  • 6,5 ng / ml ou moins - à partir de 71 ans et plus.

Le dépassement de ces indicateurs peut indiquer un processus pathologique dans le corps. Un taux de PSA de 10 ng / ml indique une hyperplasie prostatique. Le dépassement de ce seuil quantitatif suggère le développement d'une tumeur maligne de l'organe.

Les urologues évaluent non seulement le niveau de PSA, mais aussi le rapport des fractions totale et libre de la substance. Les nombres normaux sont 1:10. La violation du rapport dans la direction de l'indicateur général indique une croissance cellulaire maligne dans la glande.

La croissance du PSA par an ne doit pas dépasser 0,75 ng / ml, sinon le cancer de la prostate doit être recherché.

Pour obtenir un résultat fiable, il est important de bien préparer l'étude:

  1. exclure la consommation de boissons alcoolisées au cours de la semaine;
  2. ne mangez pas d'épices 3 à 4 jours avant l'étude;
  3. ne donnez pas de sang dans les 4 semaines après une biopsie de la prostate (dans certaines sources - 2 semaines). Le résultat le plus correct sera toujours obtenu après 4 semaines, car la formation d'un tissu conjonctif à part entière dans les lieux d'invasion se produit en 21 jours;
  4. éviter les rapports sexuels ou la masturbation 3-4 jours avant le test;
  5. ne faites pas de massage de la prostate 7 jours avant la biopsie;
  6. après un examen numérique de la prostate, donner du sang au plus tôt 7 jours plus tard;
  7. exclure un effort physique intense, en particulier à vélo une semaine avant l'examen.

Tous les facteurs ci-dessus peuvent fausser le résultat, puis des examens supplémentaires seront nécessaires.

L'étalon-or pour le diagnostic différentiel des changements bénins et malins est une biopsie des tissus des glandes et un examen histologique du matériau.

L'étude de la composition du suc de la prostate est un autre indicateur important de l'adénome de la prostate dans le diagnostic des anomalies pathologiques. Le secret est une augmentation du niveau de globules blancs, rarement - des cellules malignes.

Que faire en cas d'augmentation de l'APS?

Tous les paramètres de laboratoire qui sont en dehors de la plage normale chez des patients apparemment en bonne santé sont toujours vérifiés et un deuxième test sanguin est prescrit. Dans ce cas, il est important d'analyser si tous les points en préparation pour l'analyse ont été respectés.

Si le deuxième résultat montre une augmentation des niveaux de PSA, vous devriez consulter votre médecin. Une augmentation de la concentration d'antigène spécifique de la prostate peut indiquer une hyperplasie prostatique, une tumeur d'organe ou une pathologie inflammatoire..

Le médecin prescrit un nouvel examen et, sur la base des données obtenues, un traitement.

Adénome de la prostate

L'adénome de la prostate est l'une des maladies les plus courantes chez les hommes de plus de 50 ans. Il s'agit d'une hypertrophie bénigne de la prostate et, par conséquent, d'un obstacle à l'écoulement normal de l'urine de la vessie.

L'adénome de la prostate, en règle générale, progresse très lentement et pendant longtemps ne cause aucun inconfort à l'homme. Cependant, sans traitement en temps opportun, il peut provoquer de graves problèmes dans le système génito-urinaire, ainsi que des dommages à la vessie et aux reins..

Thérapie actuellement développée et largement utilisée de l'adénome de la prostate. Cependant, la prise de médicaments ne conduit pas toujours à des résultats positifs. Dans de tels cas, ainsi qu'en cas de maladies concomitantes graves, une intervention chirurgicale est possible.

Adénome de la prostate, hyperplasie bénigne de la prostate (HBP), hyperplasie bénigne de la prostate, hyperplasie prostatique.

Synonymes anglais

Hypertrophie bénigne de la prostate, hypertrophie bénigne de la prostate, HBP.

Les symptômes d'une évolution simple de l'adénome de la prostate sont généralement limités par la difficulté à uriner. Les manifestations de cette maladie peuvent être divisées en plusieurs groupes:

  • le nombre de mictions augmente, il faut se lever la nuit pour vider la vessie, le volume total d'urine nocturne dépasse la journée,
  • un sentiment de la nécessité de vider la vessie de toute urgence, l'incapacité de reporter le processus de miction même pour une courte période, lorsque la miction a déjà commencé, un homme ne peut pas interrompre ce processus,
  • diminution de la vitesse et du volume de la miction lorsque la vessie est vidée - le flux devient de plus en plus lent, l'urine peut être discontinue ou chuter,
  • sensation de vidange incomplète de la vessie immédiatement après la miction, envie de nouvelles mictions moins de 2 heures après la précédente - après la miction, il reste de l'urine dans la vessie, ce qui oblige à uriner à nouveau après une courte période de temps,
  • il est difficile de commencer à forcer pendant la miction, vous devez pousser, tendre les muscles abdominaux.

Ces symptômes ne sont généralement pas accompagnés de douleur. Cependant, dans certains cas, la prostate peut bloquer complètement la lumière de l'urètre, ce qui entraîne une rétention urinaire et de graves douleurs abdominales. Cette condition nécessite des soins médicaux d'urgence..

Qui est à risque?

  • Hommes obèses sédentaires.
  • Hommes ayant eu des cas d'adénome de la prostate chez leurs proches.
  • Hommes souffrant de dysfonction sexuelle.

Informations générales sur la maladie

La prostate, ou prostate, est l'un des organes du système génito-urinaire masculin. Il se compose de deux lobes, situés directement sous la vessie et entoure la section initiale de l'urètre. L'arrière de la prostate est en contact avec la paroi du rectum. Normalement, le fer atteint une valeur avec environ une noix et un poids d'environ 20 grammes. La prostate grossit considérablement pendant la puberté (environ le double) et recommence à croître après 40 ans. Ces périodes de croissance dépendent directement des effets des hormones sexuelles mâles telles que la testostérone et la dihydrotestostérone. Le tissu entourant la prostate inhibe son élargissement, ce qui conduit à la compression de la glande urétrale par la glande. À la suite de ce processus, de nombreux hommes à l'âge de 45 ans sont confrontés à certains symptômes de l'adénome de la prostate.

Elle est considérée comme une partie normale des changements liés à l'âge dans le système génito-urinaire masculin. Après 50 ans, près de la moitié des hommes en sont atteints, après 60 - un peu moins de 80% et après 85 - 90% des hommes.

Une augmentation de la taille de la prostate se produit en raison de la croissance d'un ou plusieurs nodules qui sont bénins et ne se propagent pas aux autres organes et tissus du corps. La gravité des manifestations est déterminée par la direction de croissance des nodules et l'intensité du rétrécissement de la lumière de l'urètre.

Le diagnostic d '«adénome de la prostate» est basé sur les symptômes de la maladie et les résultats des tests. Pour exclure d'autres maladies plus graves qui ont des manifestations similaires, telles que le cancer de la prostate, la prostatite, le diabète sucré, la lithiase urinaire, un certain nombre d'études supplémentaires sont nécessaires.

  • Test sanguin général (sans formule leucocytaire et ESR) - l'adénome de la prostate a peu d'effet sur ses performances, cependant, il peut montrer la présence d'autres maladies ou complications, en particulier une inflammation.
  • - avec un adénome de la prostate dans l'urine, du sang est souvent détecté, ainsi que des signes de complications (par exemple, cystite - inflammation de la vessie).
  • Analyse biochimique du sang: urée sérique, créatinine sérique. L'urée et la créatinine sont les produits finaux du métabolisme des protéines dans le corps et sont excrétés par les reins. Leur taux sanguin est assez stable. Ces indicateurs jugent du bon fonctionnement des reins..
  • Antigène spécifique de la prostate commun (PSA commun). Son niveau augmente avec les maladies de la prostate - adénome, cancer de la prostate, prostatite.
  • Sans antigène spécifique de la prostate (sans PSA) - ce test est nécessaire pour le diagnostic différentiel du cancer de la prostate, il est effectué uniquement en conjonction avec la détermination du PSA total. Le rapport entre le PSA libre et le PSA total est calculé: plus la portion de PSA libre est grande, plus le risque de cancer de la prostate est faible. Cela est nécessaire pour la détection rapide du cancer de la prostate, ainsi que pour surveiller l'efficacité de son traitement et le diagnostic des rechutes possibles..
  • Examen rectal des doigts - le médecin, après avoir mis des gants, insère soigneusement un doigt dans le rectum du patient pour sonder la surface postérieure de la prostate. Cette procédure est assez désagréable, mais très informative, car avec son aide, le médecin détermine le degré d'augmentation, la sensibilité et la structure de la prostate.
  • Un examen échographique de la prostate, de la vessie et des reins fournit des informations sur le degré d'agrandissement, la structure de la prostate, le volume d'urine résiduelle dans la vessie, ainsi que les signes possibles de lésions rénales.
  • Pyélographie de contraste - après l'administration intraveineuse d'un agent de contraste spécial, une radiographie est prise, ce qui vous permet de voir la perméabilité des voies urinaires.
  • La cystoscopie est un examen visuel de la vessie et de l'urètre, qui est effectué à l'aide d'un cystoscope, un appareil optique spécial sous la forme d'un tube équipé d'une caméra vidéo et d'une source de lumière insérée dans l'urètre. Cela vous permet de déterminer le degré de perméabilité de l'urètre, de vérifier la vessie du patient.
  • Examen urodynamique - des capteurs de pression spéciaux sont introduits dans la vessie et le rectum, puis la vessie est progressivement remplie de solution saline. Lorsque le patient a envie d'uriner, on lui demande d'uriner sur un appareil spécial - un débitmètre urinaire. Il détermine le taux volumétrique d'urine. Ces procédures vous permettent de savoir si la vessie se contracte bien et s'il y a des obstructions au débit urinaire..
  • Une biopsie de la prostate est l'un des moyens les plus efficaces de diagnostiquer le cancer de la prostate. À l'aide d'une fine aiguille spéciale insérée dans l'anus, le médecin reçoit des échantillons de tissus microscopiques, qui sont ensuite examinés au microscope..

À l'heure actuelle, il existe des méthodes conservatrices (prescription de médicaments) et chirurgicales pour traiter l'adénome de la prostate. Les alpha-bloquants, les inhibiteurs de la 5-alpha réductase ou une combinaison de ceux-ci sont utilisés pour traiter l'adénome de la prostate. Ces médicaments n'arrêtent pas la croissance des cellules de la glande, mais agissent sur les muscles lisses de la prostate et de la vessie, les détendent, ce qui conduit à une amélioration de l'écoulement de l'urine et une amélioration de l'état du patient. Cependant, la pharmacothérapie n'est pas toujours efficace. Dans certains cas, une intervention chirurgicale est nécessaire. Le médecin n'enlève pas toute la prostate, mais la partie qui comprime l'urètre. Il existe 2 options pour retirer l'excès de tissu prostatique: par une incision dans la paroi abdominale antérieure ou en utilisant un appareil spécial, un résectoscope, qui est inséré dans la lumière urétrale. Les tactiques de traitement sont sélectionnées individuellement en fonction de l'âge, de l'état général du patient et des maladies associées.

Malheureusement, il n'existe aucune méthode efficace pour la prévention de l'adénome de la prostate. Par conséquent, tous les hommes de plus de 40 ans sont invités à subir régulièrement un ensemble d'examens visant à détecter en temps opportun cette maladie.

Tests d'adénome de la prostate

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate?

Chez les garçons nouveau-nés, la prostate a la taille d'un pois. Sa croissance dans l'enfance est très faible, mais chez les adolescents, il y a une poussée de développement, puis la croissance de la prostate devient évidente et bientôt.

Vers l'âge de 20 ans, la prostate acquiert toutes ses caractéristiques matures. Et sa croissance s'arrête.

De plus, après 25 ans, la repousse de la prostate commence souvent dans la partie de celle-ci où elle entoure l'urètre. En conséquence, le tissu musculaire de la prostate commence à exercer une pression sur l'urètre et l'écoulement d'urine à travers son canal naturel est inévitablement perturbé.

L'adénome de la prostate, ou hyperplasie bénigne de la prostate, affecte plus de 50% des hommes de 60 à 70 ans. Et après avoir atteint 80 ans, ce triste pourcentage augmente à 90%.

Le PSA, ou l'antigène spécifique de la prostate, est de nature protéique. Elle est sécrétée par la prostate dans le cadre d'un secret. Cet élément fournit la décomposition de grosses molécules de protéines, contribuant ainsi à la liquéfaction de la structure du sperme et affecte l'activité et la capacité du sperme.

Incontinence urinaire: causes et évolution de la pathologie

La prostate est située dans la projection de la paroi antérieure du rectum et se compose de deux lobes. La forme de la glande ressemble à une châtaigne. La taille de l'organe normal est d'environ 3 × 3 cm, la consistance est étroitement élastique. Le volume total des tissus est normalement de 28 cm³.

Après 30 ans, chez les hommes, le tissu conjonctif commence à se développer dans la glande prostatique. La taille de l'organe augmente chaque année, ce qui affecte la qualité de vie et peut conduire au développement d'un cancer. Lors de l'examen rectal, le médecin constate une formation dense accrue, parfois avec des contours tubéreux, en règle générale, indolore.

Il est impossible d'empêcher le processus de croissance dans l'organe du tissu conjonctif. Plus l'homme est âgé, plus les changements sont prononcés. La dégénérescence pathologique ne peut être ralentie qu'en éliminant les facteurs provocateurs de votre vie, notamment:

  • mode de vie sédentaire;
  • long travail à l'ordinateur;
  • obésité;
  • malnutrition.

Presque toute la population masculine de la planète est affectée par ces facteurs. Par conséquent, il est important d'analyser votre style de vie et de le corriger à temps.

Une densité accrue de PSA indique généralement des maladies dangereuses de la prostate. Les raisons de la pathologie présentée:

  • néoplasme malin, c'est-à-dire cancer;
  • adénome de la prostatite;
  • inflammation se développant dans la prostate;
  • crise cardiaque ou maladie coronarienne.

Un indice PSA élevé n'est pas toujours dû aux maladies de la prostate. Dans certaines situations, ce symptôme n'est pas une maladie. Une augmentation du PSA est observée dans de tels cas:

  • cours de massage de la prostate;
  • éjaculation;
  • effectuer un diagnostic échographique des organes masculins;
  • biopsie de la prostate;
  • chirurgie.

Dans de telles situations, le PSA peut augmenter. Par conséquent, avant de passer à travers cette étude, vous devriez considérer ces points. Après tout, le niveau de PSA dans le sang sera atypique.

Les raisons de la repousse de la prostate ne sont pas encore clairement comprises. On pense que la glande de la prostate avec l'âge augmente de plus en plus sensible aux hormones mâles.

Les hormones agissent de sorte que le tissu prostatique commence à se développer. Bien sûr, ici, il y a une prédisposition héréditaire et le mode de vie d'un homme.

Il est à noter que les hommes mariés sont plus sujets à l'adénome de la prostate que les célibataires. Le dernier ne peut pas être expliqué..

De tous les hommes malades, la moitié va chez le médecin. Et environ la moitié des autres présentent des symptômes mineurs.

À l'âge de 50 ans et plus, les hommes développent souvent une maladie sous forme d'adénome de la prostate. Dans ce cas, la croissance du tissu glandulaire se produit, il s'agit d'un néoplasme bénin.

Ils parlent et écrivent beaucoup sur cette maladie, mais tout le monde ne sait pas qu'il est possible de contrôler le développement d'anomalies avec un simple test sanguin dans une veine. Chaque homme qui sent que quelque chose ne va pas devrait voir un médecin qui aidera à déterminer l'APS pour l'adénome de la prostate.

Après avoir établi le niveau de son contenu dans la circulation sanguine, les experts se feront une idée de l'état du système reproducteur du patient. Le diagnostic précoce d'un adénome vous aidera à choisir rapidement et correctement un traitement invasif et efficace..

Les causes de l'hyperplasie prostatique sont les suivantes:

  • surtensions hormonales;
  • hérédité;
  • riche en sucre;
  • tabagisme et alcoolisme;
  • en surpoids;
  • mode de vie sédentaire;
  • effet mécanique sur le périnée.

Lorsque la présence de sang dans l'urine est une alarme. Si un saignement apparaît dans la cavité vésicale, il est difficile de l'arrêter en utilisant des méthodes traditionnelles.

La prostatite peut provoquer une rétention urinaire, à la fois des causes directes et indirectes.

Autres types de tests de prostatite "alt =" ">

Pour un diagnostic plus précis, un certain nombre de tests doivent être effectués, dont le complexe déterminera la présence d'un processus inflammatoire:

  • Analyse d'urine;
  • PCR (la présence de bactéries);
  • étude de la sécrétion de la prostate, du jus urétral, de l'éjaculat;
  • analyse sanguine générale;
  • tomodensitométrie des organes pelviens;
  • Échographie de la vessie;
  • spermogramme.
  • analyse générale de l'urine, y compris l'étude de la portion moyenne selon Nechiporenko;
  • Échographie de la prostate.

Parfois, un médecin peut demander une triple dose d'urine..

Norme PSA chez un homme de 70 ans

Comment déchiffrer l'état normal d'une protéine dans le sang d'un homme? Les indicateurs PSA suivants sont considérés comme la norme, selon l'âge:

  • chez les jeunes hommes de 20 à 25 ans, le résultat ne doit pas dépasser 2,5 ng / ml;
  • 25-45 ans fournit du PSA 3 ng / ml;
  • chez les hommes de 45 à 65 ans - pas plus de 3,5 ng / ml;
  • âge avancé - le résultat ne doit pas dépasser PSA 4 ng / ml.

Autrement dit, si le résultat de l'étude n'est pas supérieur à 4 ng / ml, il s'agit d'un résultat normal, dans lequel un néoplasme malin est exclu.

Afin d'être en mesure d'interpréter avec précision les résultats de cette procédure, vous devez savoir quel indicateur de cette substance devrait être chez les représentants de la moitié forte, selon l'âge. Le degré de PSA dans l'adénome de la prostate est calculé selon les normes suivantes:

  • jusqu'à 50 ans, ce chiffre devrait aller jusqu'à 2,5 ng / ml;
  • plus de 50 ans - pas plus de 3,5 ng / ml;
  • à l'âge de 60 ans - pas plus de 4,5 ng / mg;
  • à partir de 70 ans ne doit pas dépasser 6,5 ng / ml.

Pendant la croissance des tissus hyperplasiques, une augmentation du PSA dans le sang se produit. En conséquence, 1 gramme peut augmenter les valeurs de 0,3 ng / ml.

S'il y a une maladie oncologique, l'augmentation du taux peut monter jusqu'à 3,5 ng / ml. Lors du suivi de la progression de l'adénome de la prostate, il convient de garder à l'esprit que le PSA dans le sang pour l'année ne devrait pas augmenter de 0,75 ng / ml.

Un PSA élevé dans l'adénome de la prostate peut dépasser les résultats des analyses d'un homme en bonne santé, mais il ne doit pas dépasser le seuil de valeurs généralement accepté.

Les méthodes de diagnostic d'aujourd'hui vous permettent d'obtenir des données précises avec un minimum d'envahissement. Il existe deux groupes de méthodes de diagnostic pour la prostate: de base et spécifiant.

Les principales méthodes de diagnostic de l'adénome de la prostate

· Collecte de données historiques.

· Ralentir le processus hyperplasique dans le pancréas.

· Amélioration de la qualité de vie des patients souffrant d'urine altérée.

· Dans certains (quelques) cas - prolongation de la vie des patients présentant une évolution compliquée de la maladie.

Les patients diagnostiqués avec une hyperplasie prostatique sont traités à la fois avec des méthodes conservatrices et chirurgicales. Une approche conservatrice implique un traitement médicamenteux ou se réduit à une surveillance dynamique de l'état du patient.

Dans ce cas, le patient doit se rendre régulièrement dans un établissement médical. Les intervalles entre les examens doivent être égaux à environ un an.

Une simple observation du patient n'est autorisée que lorsque la symptomatologie est légère et ne provoque pas d'inconfort tangible pour le patient, et lorsqu'il n'y a pas d'indication absolue de chirurgie.
.

En règle générale, le traitement des patients atteints d'HBP implique un traitement médicamenteux. Au cours des dernières décennies, de nombreux nouveaux médicaments ont été développés pour traiter cette maladie. Par conséquent, le nombre d'opérations chirurgicales pour l'HBP a maintenant considérablement diminué..

Les médicaments utilisés dans la pratique médicale moderne pour traiter l'adénome de la prostate donnent un bon résultat avec des effets secondaires minimes. Les médicaments sont donc divisés en trois groupes.

Traitement de l'adénome de la prostate avec des médicaments

Bloqueurs α1 sélectifs et super-sélectifsInhibiteurs de la 5α-réductaseExtraits de plantes médicinales
alfuzosine,
doxazosine,
térazosine,
tamsulosine
dutastéride,
finastéride
Pygeum africanum,
Serenoa repens

Tous les médicaments susmentionnés sont capables de soulager les symptômes désagréables et ont un effet positif sur les taux d'urination objectifs..

De plus, chacun des médicaments utilisés peut avoir des effets qui déterminent des indications supplémentaires pour leur utilisation dans un cas particulier. Par exemple, les α1-bloquants se caractérisent par une vitesse d'action accrue - le résultat devient perceptible après quelques jours.

De plus, après une série d'études, il a été possible de découvrir que la tamsulosine et la doxazosine aident non seulement à la rétention urinaire aiguë, mais préviennent également l'ischurie postopératoire (rétention urinaire). La doxazosine, l'alfuzosine, la térazosine ont un effet hypotenseur et sont donc recommandées pour le traitement des patients sujets à l'hypertension artérielle..

Et si un patient atteint d'hyperplasie prostatique souffre d'une cardiopathie ischémique, le choix est fait en faveur de la tamsulosine, qui améliore les performances du cœur.
.

L'utilisation d'inhibiteurs de la 5α-réductase entraîne non seulement une diminution de la prostate (d'environ un tiers), mais aide également à soulager la macrohématurie chez les patients atteints d'hyperplasie pancréatique. De plus, ces médicaments peuvent être utilisés pour réduire les pertes sanguines peropératoires (à cette fin, ils sont prescrits lors de la préparation du patient à la résection pancréatique transurétrale).

Les résultats du PCPT montrent que l'inhibiteur du finastéride 5α-réductase peut réduire d'environ 25% la probabilité de développer un cancer de la prostate. Une autre étude faisant autorité (MTOPS) a révélé que la monothérapie avec ce médicament réduit de moitié le risque de progression de l'hyperplasie..

Et si vous le combinez avec un bloqueur α1, ce risque est réduit de 67%. Autrement dit, une combinaison de deux médicaments permet non seulement d'éliminer rapidement les problèmes de miction, mais aide également à prévenir les complications associées à l'hyperplasie (telles que la rétention urinaire aiguë).

Parmi les produits à base de plantes, Permixon et Prostamoluno avec l'extrait de Serenoa repens ont été les plus étudiés. Cet extrait aide à réduire la taille d'un pancréas élargi (jusqu'à environ 20%).

Les résultats de la recherche confirment les propriétés décongestionnantes de l'extrait et sa capacité à réduire le processus inflammatoire. Pour cette raison, son administration est indiquée pour les patients atteints de prostatite chronique concomitante..

La prostatite est un problème courant auquel tout homme peut être confronté après 30 à 40 ans. Par conséquent, il est conseillé à tous les hommes de savoir quels examens sont effectués pour une inflammation présumée de la prostate..

Plan d'examen de la prostatite

1. Analyse générale de l'urine et du sang.

2. Grattage de l'urètre, analyse de la sécrétion de la prostate, du sperme et du sang par PCR pour toutes les infections sexuellement transmissibles (L'essence de la méthode est d'obtenir l'ADN pathogène et la comparaison avec une base de données de toutes les IST, y compris le VIH, la syphilis, l'hépatite B et C.).

3. L'ensemencement de la sécrétion de la prostate et la détermination de la sensibilité aux antibiotiques.

4. Examen microscopique de la sécrétion de la prostate.

5. Analyse d'urine pour la culture bactériologique.

6. Examen bactériologique de l'éjaculat.

8. Plus des recherches supplémentaires.

Mais dans tous les cas, il n'est pas possible de trouver l'agent pathogène, c'est-à-dire de diagnostiquer une prostatite chronique bactérienne, le plus souvent, l'agent pathogène ne peut pas être trouvé. Mais, si le patient présente des symptômes, nous parlons alors de prostatite abactérienne, dont le traitement est principalement basé sur la suppression du syndrome de douleur pelvienne chronique.

Examinons de plus près quels tests doivent être effectués avec la prostatite.

Diagnostic de la maladie par des symptômes concomitants

  1. Il semble avoir fini d'uriner et de s'habiller, mais soudain, l'urine recommence à suinter.
  2. L'urine coule dans un flux faible.
  3. Impossible de vider complètement la vessie.
  4. La nuit, très souvent je veux aller un peu aux toilettes.
  5. L'envie d'uriner peut être non seulement fréquente, mais aussi insupportable.
  6. Lorsque l'urine est émise, son flux intermittent se rompt puis reprend à nouveau.

Il est à noter que l'hyperplasie bénigne de la prostate commence à poser une réelle menace lorsqu'elle empêche la vidange de la vessie. Après tout, cela conduit à son étirement, à des maladies de la vessie et des reins..

La prostatite peut se développer presque sans symptômes, mais en faisant attention à certains signes, vous pouvez rapidement trouver un adénome dans la glande prostatique:

  • urination fréquente;
  • flux lumineux;
  • douleur pendant la miction;
  • énurésie.

Une référence d'un urologue pour la livraison d'urine, en cas de suspicion de prostatite, peut être obtenue si le médecin ou le patient constate les symptômes suivants:

  • troubles de la vidange de la vessie;
  • douleur pendant la miction;
  • inconfort et douleur en touchant l'épithélium de l'aine, l'intérieur des cuisses, la tête du pénis.

Toutes les méthodes de test d'urine ne montrent pas de manière fiable les changements caractéristiques de la prostatite. Pour cette raison, plusieurs méthodes d'analyse d'urine sont utilisées, parfois utilisées dans un complexe.

Les échantillons d'urine sont prélevés selon des méthodes à trois ou quatre verres..

L'analyse d'urine bien connue par la méthode Nechiporenko ne montre pas de résultats fiables avec la prostatite, ce qui la rend inutile pour le diagnostic.

L'analyse d'urine révèle les propriétés physico-chimiques du fluide biologique.

L'analyse cytologique montre le niveau de troubles dans les structures cellulaires de la prostate..

Une méthode de laboratoire bactériologique détecte les bactéries qui ont causé la pathogenèse.

Méthodes de diagnostic supplémentaire de la prostatite

Un antigène prostatique spécifique, ou PSA, utilisé pour diagnostiquer et surveiller l'adénome de la prostate, est caractérisé par sa nature protéique. La glande prostatique est responsable de sa production..

Un prélèvement sanguin est effectué le matin, avant de manger. Avant de donner du sang, ne mangez pas d'aliments gras ni d'alcool. Ne fumez pas pendant une heure avant de passer des tests.

Les médecins seront intéressés par ces numérations globulaires pour la prostatite:

  • niveau d'activité des transaminases hépatiques. Il indique des processus négatifs dans le foie et les reins.,
  • la quantité de protéines totales et de fractions de protéines. Cet indicateur permet de diagnostiquer une diminution de l'immunité, une prostatite aiguë.,
  • augmentation de l'urée, de l'azote, de la créatinine. C'est ainsi que les tumeurs malignes et les problèmes rénaux sont diagnostiqués..
  • cholestérol. Peut être à l'origine d'une diminution de la circulation sanguine dans les petits vaisseaux de la prostate..

Le diagnostic de laboratoire de l'adénome de la prostate se résume à l'identification des complications inflammatoires, des signes d'insuffisance rénale et hépatique, ainsi que des changements dans la coagulation sanguine. Les tests cliniques de sang et d'urine pour l'adénome non compliqué de la prostate devraient être normaux. En présence de complications inflammatoires, il peut y avoir une réaction leucocytaire et une augmentation de l'ESR.

En cas d'insuffisance rénale chronique, une diminution de la teneur en hémoglobine et du nombre de globules rouges est possible. La leucocyturie indique l'apparition de complications inflammatoires, et l'hématurie peut être le résultat de varices dans le cou de la vessie, des calculs de la vessie, de la cystite chronique.

Pour clarifier tous les cas de microhématurie, des mesures diagnostiques appropriées doivent être effectuées. Avant la chirurgie, dans tous les cas, un examen bactériologique de l'urine doit être effectué avec une détermination de la sensibilité de la microflore aux antibiotiques et à la chimiothérapie.

Une altération de la fonction rénale est indiquée par une augmentation des taux sériques de créatinine et d'urée. Un signe antérieur est une diminution de la capacité de concentration des reins, comme indiqué par une diminution de la gravité spécifique de l'urine.

Un dysfonctionnement du foie peut être accompagné d'une insuffisance rénale chronique ou être la conséquence de maladies concomitantes, qui peuvent être détectées en déterminant la bilirubine totale, directe et indirecte, l'activité des aminotransférases, la prothrombine cholinestérase, la teneur en protéines et les fractions protéiques du sang.

La dysprotéinémie est un signe diagnostique important de pyélonéphrite chronique lente chez les patients présentant un adénome de la prostate, ce qui indique une violation de la synthèse des protéines par le foie..

augmente avec le développement de l'insuffisance rénale chronique.

L'étude de la coagulation sanguine avant la chirurgie est importante. La dysfonction rénale chez les patients atteints d'adénome de la prostate au cours du développement de la pyélonéphrite chronique s'accompagne de changements dans le système d'hémocoagulation, qui se manifestent à la fois sous la forme d'une diminution de la capacité de coagulation sanguine et de signes d'hypercoagulation et sous-tendent d'éventuelles complications thromboemboliques et hémorragiques.

La détermination des niveaux de PSA en combinaison avec la palpation de la prostate et l'imagerie échographique transrectale est actuellement la meilleure façon de détecter le cancer associé à l'adénome de la prostate et de sélectionner un groupe de patients pour la biopsie. L'utilisation généralisée de la pharmacothérapie à long terme et des traitements thermiques alternatifs pour l'adénome de la prostate rend cette étude plus pertinente..

Des facteurs tels que l'éjaculation à la veille de l'étude, la prostatite chronique, les manipulations instrumentales de l'urètre prostatique, l'ischémie ou l'infarctus de la prostate peuvent affecter les valeurs de PSA. L'effet des examens rectaux numériques est actuellement à l'étude..

La signification diagnostique de la méthode augmente considérablement lors de la détermination de la concentration de la fraction de PSA libre et de sa relation avec le PSA sérique total. Il est connu que l'antigène prostatique peut être représenté par des formes libres (PSA 10-40%) et des formes associées à l'a1-antichymotrypsine (PSA-ACT -60-90%), à l'a2-macroglobuline (

Adénome de la prostate

Tout le monde devrait comprendre à quel point il est important pour la santé de passer régulièrement des tests de laboratoire. Grâce à cela, le développement de diverses pathologies peut être empêché. Une analyse qui peut avertir de la présence de maladies du système urogénital d'un homme est un test sanguin pour le PSA. Dans ce cas, une certaine quantité d'antigène spécifique, produite par la prostate, sera dans le sang. Par conséquent, l'analyse du PSA avec prostatite est assez informative..

Le PSA est une enzyme impliquée dans la liquéfaction des spermatozoïdes. Cette valeur est déchiffrée en tant qu'antigène prostatique spécifique. Il est situé dans la prostate, puis pénètre dans ses canaux. L'antigène prostatique pénètre également dans la circulation sanguine, car la perméabilité vasculaire augmente avec l'inflammation de la glande. Autrement dit, il y a une violation de la microcirculation.

Si un processus inflammatoire se produit dans la glande de la prostate, la concentration de cet antigène dans le sang change immédiatement. Un test de prostatite positif montrera une augmentation de la concentration de PSA. C'est pourquoi chaque homme doit le prendre pour la prostatite et pour la prévention. Cela doit être fait surtout après 50 ans..

Indicateurs PSA

Le niveau normal de PSA dans le sang d'un homme dépend des caractéristiques d'âge, plus l'homme est âgé, plus le taux est élevé. Par conséquent, il est très important que les hommes de plus de 45 à 50 ans donnent du sang pour cette étude. Avec la prostatite, cette analyse aidera le médecin à comprendre le degré de lésion des glandes..

Les concentrations normales de cet antigène sont de l'ordre de 0,2 à 4 ng / ml. Mais il est important de se rappeler que tout est individuel.

Âge

Nos lecteurs recommandent

Notre lecteur régulier s'est débarrassé de PROSTATITE par une méthode efficace. Il l'a testé sur lui-même - le résultat est à 100% - l'élimination complète de la prostatite. Il s'agit d'un remède naturel à base de miel. Nous avons vérifié la méthode et décidé de vous la conseiller. Le résultat est rapide. MÉTHODE EFFICACE.

moins de 40 ansMoins de 2,5 40-50 ansPlus de 2,5 50-60 ansPlus de 3,5 60-70 ansPlus de 4,5 70 ans et plusPlus de 6,5

Quel est le niveau de PSA pour l'adénome de la prostate et la prostatite? L'écart est la condition lorsque les valeurs de PSA sont de 4 à 10 ng / ml. Ce niveau de PSA dans le sang indique déjà la présence de tels diagnostics:

  • hyperplasie
  • prostatite;
  • le stade initial du cancer. Selon les statistiques, dans 25% des cas, ce niveau d'antigène indique un cancer de la prostate. Un indicateur de 40 ng / ml signifie qu'il y a des métastases. Mais il arrive souvent qu'avec un niveau normal de PSA, le cancer soit également diagnostiqué..

Le décryptage des tests ne doit être effectué que par un médecin, car il est important de prendre en compte l'âge de l'homme. Si vous soupçonnez une maladie de la glande masculine (prostatite ou adénome), le médecin doit également faire attention au rapport de l'enzyme totale et libre. Aux valeurs normales de l'antigène total est beaucoup plus que libre, 10 fois ou plus.

Le PSA a 2 formes dans lesquelles il est converti en sang. A savoir, c'est un antigène qui n'est pas associé aux protéines (libre) et associé aux protéines (total).

Avec la prostatite et l'adénome, un PSA élevé est diagnostiqué, mais il ne faut pas oublier qu'il ne devrait pas se développer rapidement. C'est-à-dire qu'une situation dangereuse est considérée si le niveau d'antigène a augmenté au cours de l'année de 0,75 ng / l. Une telle augmentation rapide de la valeur du PSA avec adénome de la prostate et prostatite peut signifier une dégénérescence de l'inflammation et une formation bénigne en une lésion d'organe malin.

Comment prendre du PSA pour l'adénome de la prostate et la prostatite

L'examen de la prostatite doit être effectué après une préparation appropriée, seulement dans ce cas, le résultat sera correct. Avant de donner du sang, un homme ne doit pas manger de nourriture 8 heures avant l'étude et ne pas boire d'alcool, de jus, de thé et de café.

Il est également recommandé de ne pas avoir d'intimité sexuelle environ 5 jours avant l'analyse, car cela fausserait les résultats. Avant d'effectuer une analyse de l'APS pour la prostatite, toute procédure pour la prostate est contre-indiquée, qu'il s'agisse d'un voyage chez un urologue ou d'un massage de la prostate. Si une biopsie de la glande a été réalisée, l'étude est réalisée au plus tôt après 1 mois.

La détermination du niveau de PSA dans l'adénome de la prostate et la prostatite dans le sang est une analyse moderne, qui nécessite un équipement sensible moderne. Pour déterminer l'enzyme, 2 ml de sang veineux sont nécessaires. Le sang pour les tests de prostatite chez l'homme est prélevé dans une veine.

Il convient de noter que le niveau de PSA de la prostate change:

  • après un rapport sexuel;
  • après une biopsie, une augmentation du PSA est conservée pendant plusieurs semaines;
  • après une irritation de la prostate après diverses procédures médicales (cystoscopie, coloscopie, massage de la prostate);
  • activité physique excessive;
  • après échographie transrectale et études ergométriques;
  • après traitement au laser.

Les niveaux de PSA augmentent également après la chimiothérapie, l'hémolyse du sang et la prise de médicaments tels que le finastéride.

Quels autres tests avez-vous pour la prostatite?

Pour diagnostiquer la prostate, un seul test sanguin pour le PSA total avec prostatite n'est pas suffisant. Les tests de laboratoire en nécessiteront quelques-uns. Grâce à ces études, le médecin comprendra ce que la microflore règne, s'il y a une inflammation et son ampleur. Quels tests de prostatite sont encore nécessaires?

Une numération globulaire complète et une analyse d'urine seront nécessaires. Dans le même temps, le niveau de leucocytes augmente et l'ESR augmente. L'urine avec prostatite peut donner beaucoup d'informations. Son semis aidera à comprendre quelles bactéries ont provoqué le processus inflammatoire dans la glande.

Un spermogramme pour la prostatite montrera qu'il existe un processus inflammatoire. Dans le sperme, des caillots de spermatozoïdes morts ou inactifs seront détectés. De plus, le milieu alcalin est déterminé sur le spermogramme et, à l'état normal, le sperme donne une réaction acide. Ce facteur affecte la vitesse du sperme. En plus de la prostatite, un spermogramme diagnostique l'incapacité des spermatozoïdes à féconder un ovule.

S'il y a peu de spermatozoïdes altérés, cela indique des maladies hormonales ou génétiques associées à la prostatite ou à l'adénome. Un PSA élevé pour l'adénome de la prostate montrera ceci.

Lorsqu'un test PSA est planifié

L'analyse de la concentration de PSA dans l'adénome de la prostate et la prostatite est réalisée très souvent aujourd'hui. Et ils sont également prescrits en cas de suspicion d'autres pathologies de la prostate. Attribuez cette analyse dans de telles situations:

Cancer de la prostate

  • cancer de la glande;
  • processus ischémiques;
  • hyperplasie et tumeurs bénignes;
  • avec des examens préventifs réguliers;
  • pour suivre l'évolution du processus pathologique dans le traitement des pathologies.

En conséquence, les méthodes de réduction du PSA seront différentes. Un spécialiste qualifié vous prescrira le traitement nécessaire, ce qui entraînera une diminution de l'APS. Il ne devrait pas y avoir d'automédication ni d'utilisation de méthodes alternatives pour réduire l'indicateur PSA de l'adénome de la prostate, de la prostatite et d'autres maladies.

Vous pouvez réduire légèrement la concentration d'antigène (par exemple, au cours de maladies chroniques) si vous mangez bien. Augmentez l'utilisation d'aliments sains, abandonnez les mauvaises habitudes. Une autre méthode pour réduire le PSA consiste à réduire le poids corporel. Cela ne s'applique qu'aux hommes en surpoids. Le stress provoque également une augmentation de l'antigène. Les préparations de vitamines peuvent être consommées et les acides oméga-3 sont particulièrement importants..

La prostatite est une maladie inflammatoire qui se développe dans la glande prostatique. Elle survient chez un homme sur deux après 50 ans. Par conséquent, le diagnostic rapide de la prostatite est si important. Lors de la première consultation, un urologue / andrologue peut suspecter une pathologie, mais un ensemble de tests est nécessaire pour confirmer. Ils sont divisés en 2 groupes: principal et supplémentaire.

Quels sont les tests les plus élémentaires pour la prostatite

Lors du traitement initial, les numérations urinaires et sanguines doivent être examinées, un frottis de l'urètre est prélevé. Il est important d'identifier les infections génitales. Après avoir recueilli les plaintes, l'examen rectal, le spécialiste détermine quels tests doivent être passés avec la prostatite..

Analyse d'urine

Pour la prostatite, les changements suivants sont caractéristiques:

  • transparence réduite;
  • augmentation de la densité - plus de 1030;
  • augmentation du pH - plus de 7;
  • l'apparition de protéines;
  • leucocytose - à partir de 4;
  • érythrocytose - à partir de 4.

Le décryptage de l'analyse de l'urine avec prostatite est effectué par un thérapeute, un médecin de famille, un néphrologue ou un autre spécialiste étroit.

Test sanguin général et biochimique

Les tests de prostatite chez l'homme comprennent un test sanguin périphérique. Il fournit des informations sur l'intensité de l'inflammation. La prostatite est indiquée par ces données:

  • augmentation des globules blancs de plus de 9 × 10⁹ l;
  • le nombre de cellules stab - de 5 en p / s;
  • Niveau ESR - à partir de 6.

Pour garantir la fiabilité des données, un prélèvement sanguin est effectué après un jeûne de 12 heures (le matin).

Examen d'un frottis de l'urètre

Ce qui a causé l'inflammation, raconte l'étude de la décharge de l'urètre. De tels changements sont montrés dans l'analyse de la prostatite:

  • leucocytose - à partir de 15 unités;
  • une augmentation du nombre d'épithélium pavimenteux;
  • la présence de trichomonades, de champignons.

La clôture est réalisée directement dans le cabinet du médecin. Ensuite, l'échantillon est séché et étudié sur un équipement spécial.

Tests IST

La flore pathogène est détectée par ELISA ou PCR. L'ELISA est effectuée sur du sang veineux et la PCR - sur du matériel de grattage de l'urètre, du jus de la prostate ou des graines.

Avant de donner des frottis pour les IST, vous ne pouvez pas utiliser de savon, de produits d'hygiène avec des antiseptiques, de prendre des médicaments antibactériens.

L'étude de la sécrétion de la prostate

Pour obtenir du jus, le médecin masse la prostate. La manipulation est effectuée dans une position confortable pour un homme, souvent allongé. Le matériel est collecté dans un tube stérile..

CritèreValeur
Quantité de liquide0,4 et moins ou 3 ml ou plus
CouleurBoueux, avec inclusions
Grains de lécithineDe 11 millions pour 1 ml
AciditéDiminuer ou augmenter sur 7
globules blancsDe 11 au salaire
MacrophagesSont détectés
des globules rougesSont détectés
Champignons, bactériesSont détectés

Avant la procédure, une forme aiguë de prostatite est exclue. Dans ce cas, il est impossible de réaliser une clôture secrète..

Quels tests supplémentaires sont administrés aux hommes atteints de prostatite

Si nécessaire, un spécialiste vous expliquera comment déterminer la prostatite de manière supplémentaire. Selon les indications, une culture bactériologique d'urine et d'éjaculat, un spermogramme, un taux de PCR et de PSA sont prescrits.

Baksev éjaculat et urine

Ces matériaux doivent être passés avec la prostatite pour identifier les microbes pathogènes. La méthode est basée sur la culture du microbiote en milieu nutritif.

Avant de prendre du matériel, vous ne pouvez pas avoir de relations sexuelles, utiliser des antiseptiques, boire des antibiotiques.

Une dose d'urine ou de sperme est prélevée le matin pour le semis. Le sperme est remis directement à la clinique. Le patient est invité dans un bureau séparé et un récipient stérile est délivré. L'étude identifie la microflore pathogène responsable de la forme bactérienne de la maladie.

Test sanguin PSA

Pour identifier les complications de la prostatite chez les hommes, ils prélèvent également du sang pour le PSA - un oncomarker, qui est l'un des premiers à parler de cancer. La probabilité de dégénérescence maligne est élevée lorsque les nombres suivants sont obtenus:

  • chez les 40 ans - au-dessus de 2,5 ng / mg;
  • chez les hommes de 50 à 60 ans - plus de 3,5 ng / mg.
  • à partir de 60 ans - 4,5 ans et plus.

Un PSA élevé a plus de 70 ans (plus de 6,5) et n'indique pas toujours l'oncopathologie.

La réaction en chaîne par polymérase est utilisée pour détecter la chlamydia, l'uréeplasma, les trichomonas, les mycoplasmes, la gardnerella, les gonocoques. Matériel de recherche - grattage urétral, sécrétion de la prostate, éjaculat ou urine du matin.

Spermogramme

Avec la prostatite, un homme doit passer une analyse de sperme ou un spermogramme. Dans le sperme, ces caractéristiques changent:

  • la viscosité diminue;
  • le volume de l'éjaculation diminue à 1 ml;
  • le niveau de pH change - en dessous de 7,2 ou plus de 7,8;
  • la flore pathogène, le mucus et les cellules épithéliales sont détectés.

Avec la prostatite, le sperme change de couleur du blanc au brun ou au rouge. Le taux de liquéfaction monte à 1 heure.

Comment diagnostiquer la prostatite par d'autres méthodes

Des tests supplémentaires sont utilisés pour diagnostiquer les maladies de la prostate. Avec leur aide, les processus inflammatoires se distinguent d'une tumeur bénigne.

Palpation de la prostate

Pour vérifier la prostate, vous devez passer par sa palpation. Le patient prend la même position qu'avec le massage. L'inspection est effectuée avec l'index, qui est inséré dans l'anus.

Normalement, l'organe est situé à 3 cm au-dessus du sphincter de l'anus. Il est arrondi et a un sillon au milieu, ce qui le fait ressembler à une châtaigne. Par consistance, l'organe est étroitement élastique partout, avec des limites claires.

La membrane muqueuse du rectum sur la prostate doit être facilement déplacée pendant l'examen.

Échographie et TRUS

La procédure fournit des informations fiables sur la taille, la forme, les contours, le flux sanguin de l'organe. Plus de données sur la prostatite possible sont obtenues avec TRUS - échographie transrectale. Un capteur rectal est utilisé, qui est inséré dans l'anus. La méthode transabdominale est également utilisée - à travers la paroi avant de l'abdomen. L'étude est réalisée en décubitus dorsal avec une vessie pleine.

L'examen de la prostate à travers l'urètre est moins courant, car un capteur spécial est nécessaire.

L'un des indicateurs importants est la vitesse du flux sanguin, qui est mieux déterminée à partir de l'accès transrectal. La méthode détecte également l'état des fibres entourant la glande et le plexus veineux..

IRM - obtention d'images en couches d'un organe à l'aide d'un imageur à résonance magnétique. La méthode révèle des tumeurs jusqu'à 1 cm, détermine l'état des ganglions lymphatiques. Il est indispensable avant la chirurgie, le traitement endoscopique..

L'IRM permet de déterminer la structure de l'organe, qui doit être uniforme. En présence d'adénome, l'examen détermine la nature de sa croissance, l'état de l'urètre dans l'épaisseur de la prostate.

L'IRM plus précoce que TRUS révèle la germination de la capsule de la prostate.

L'examen est prescrit lorsqu'il est nécessaire de clarifier le diagnostic ou d'autres méthodes ne sont pas informatives..

Quels sont les signes d'un diagnostic?

L'un des premiers symptômes est d'étirer la douleur ou l'inconfort sur le pubis, le scrotum et l'aine. La douleur s'intensifie après l'éjaculation. Un examen complet est également prescrit si:

  • troubles dysuriques - mictions fréquentes, vidange incomplète, douleur pendant la miction;
  • dysfonction sexuelle - une diminution de la libido, un changement de la durée du coït, une éjaculation rapide, une éjaculation rétrograde (jet de sperme dans la vessie et non dans l'urètre);
  • plaintes générales - faiblesse, troubles du sommeil.

Les tests doivent être soumis même en l'absence de plainte, si le PSA ne respecte pas la norme d'âge.

Combien coûtera le diagnostic dans les cliniques de Moscou

Pour réussir rapidement les tests de prostatite, vous pouvez contacter la clinique spécialisée. Lors de la première visite, un urologue est examiné, du sang, de l'urine et d'autres matériaux sont prélevés.

Une analysePrix ​​en roubles
Urine350
Jus de prostate450
Écouvillon urétral440
Biochimie sanguine300-1100
TRUS2100
PSA600

Le décodage des résultats est effectué par un urologue, qui donne un avis sur la base des plaintes, des examens et des données de recherche.

Beaucoup d'hommes sont intéressés par les tests à effectuer pour l'adénome de la prostate. À ce sujet ci-dessous, ainsi que les causes et les symptômes de cette maladie seront examinés..

Qu'est-ce que l'adénome de la prostate et s'il est nécessaire de passer des tests

L'adénome de la prostate est une tumeur bénigne qui affecte la prostate. Le plus souvent, la maladie survient chez les hommes âgés, mais récemment, de plus en plus souvent, un adénome affecte les jeunes hommes qui ne sont pas considérés comme des contre-indications de l'adénome de la prostate. Il peut y avoir plusieurs raisons à cela, notamment:

  • Mode de vie sédentaire, assise longue (travail au bureau par exemple).
  • en surpoids.
  • Alimentation inadéquate et déséquilibrée.
  • Conditions de vie défavorables.

L'adénome augmente progressivement et commence à exercer une pression sur l'urètre, ce qui peut provoquer une rétention urinaire aiguë et, par conséquent, le développement d'une insuffisance rénale aiguë.

  • problèmes de puissance;
  • miction compliquée;
  • jet d'urine lent;
  • inconfort et brûlure pendant la miction;
  • désirs nocturnes;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie.

Si vous constatez un ou plusieurs symptômes, vous devez être testé..

Quels tests sont nécessaires pour l'adénome de la prostate

    Les premiers tests d'adénome de la prostate: un test sanguin général (pour détecter une éventuelle inflammation) et une analyse d'urine. Ces tests sont les mêmes, tant dans le traitement des adénomes en Allemagne ou en Israël, que dans les cliniques domestiques. Une analyse d'urine ne montre généralement rien sauf en cas de maladie infectieuse telle qu'une pyélonéphrite ou une cystite. Parfois, il y a du sang dans l'urine, mais il n'est pas toujours associé à une tumeur.

En cas de suspicion de pyélonéphrite ou d'insuffisance rénale, le patient se voit prescrire plus d'examens: culture d'urine bactérienne et analyse biochimique.

Ensuite, faites une analyse de la phosphatase acide prostatique.

Un indicateur important de la maladie est un antigène prostatique spécifique - PSA. Selon les normes, la teneur en PSA ne doit pas dépasser un certain niveau: 20 à 40 ans - 2,5 ng / ml, 40 à 50 - 4 ng / mg. Par le niveau de PSA, l'une ou l'autre maladie peut être indirectement détectée. Si le niveau est trop élevé, n'excluez pas le cancer de la prostate.

Souvent, le PSA n'augmente pas beaucoup après une cystoscopie, un examen direct du rectum, une coloscopie ou d'autres procédures similaires. Si le taux de PSA provoque des soupçons chez les médecins, un examen de palpation supplémentaire de la prostate et une biopsie de ponction ultérieure sont effectués pour confirmer avec précision le diagnostic.

Si vous avez aimé l'article, recommandez-le à vos amis en utilisant les boutons de médias sociaux situés juste en dessous à gauche.