Décryptage du marqueur tumoral He-4: indicateurs de norme et d'écart

Sarcome

L'oncologie pratique moderne, au cours des dernières années, a fait un grand pas en avant dans le diagnostic des maladies malignes. L'introduction de tests de laboratoire pour les marqueurs tumoraux est d'une grande importance dans cette réalisation. Ce type d'étude permet dans de nombreux cas de diagnostiquer un cancer à un stade précoce, avant que le processus ne commence à se propager à l'extérieur du corps. Par exemple, le marqueur tumoral HE4 est très populaire en oncogynécologie, qui avec un degré élevé de probabilité indique le développement d'un processus malin dans les ovaires.

L'importance du marqueur tumoral HE4 en oncologie

La détection du marqueur tumoral HE4 est actuellement considérée comme la plus prometteuse de toutes les méthodes existantes pour le diagnostic précoce du cancer épithélial de l'ovaire. Pour les femmes à risque de développer cette tumeur, cette étude peut être attribuée à la plus précieuse. Cela est dû au fait que la croissance rapide de cet indicateur dans le sang commence 3 ans de plus avant la détection probable d'un néoplasme.

Le marqueur tumoral HE4 a un deuxième nom - la protéine épididymaire humaine, car il a été isolé pour la première fois du tissu de l'épididyme chez l'homme. On suppose que cette glycoprotéine, reliée par quatre ponts disulfures, favorise la maturation des spermatozoïdes dans le corps masculin et chez la femelle est une variante de la pathologie à certaines concentrations. En plus des gonades, en concentrations infimes, he4 est également produit par les cellules des bronches, les muqueuses des trompes de Fallope et l'endomètre, ce qui montre des résultats faux (faux positifs) dans certains cas, avec une pathologie concomitante de ces organes. Or, c'est précisément pour le cancer de l'ovaire qu'une augmentation critique de la concentration d'une substance dans le sang est typique.

Souvent, des tests sanguins pour la présence de protéines HE4 et CA125 sont prescrits ensemble afin de réduire l'erreur, bien que HE4 soit un marqueur beaucoup plus spécifique et sensible. Une forte corrélation entre la concentration du marqueur tumoral HE4 et le taux de croissance tumorale lui permet d'être utilisé pour surveiller l'état des patients pendant ou après le traitement.

Indications pour l'étude et sa méthodologie

Un test sanguin pour le marqueur tumoral he4 est montré:

  • en cas de forte probabilité de développer un cancer de l'ovaire, en présence d'antécédents chargés,
  • comme contrôle de l'état des patients et surveillance des transformations tumorales pendant le traitement,
  • avec un risque de métastases d'une tumeur existante.

Le prélèvement sanguin pour analyse est effectué à partir d'une veine. Le plus correct est considéré comme une manipulation le matin à jeun, le même jour vous devez arrêter de fumer. Le sang reflète tout changement dans le corps, donc ces règles ne doivent pas être négligées, car de faux indicateurs peuvent être obtenus.

Contre-indications

Il n'y a aucune contre-indication pour ce type d'étude, cependant, dans certains cas, il ne sera pas efficace. Ces situations incluent la présence dans l’histoire de la patiente d’une autre maladie oncologique existante, ainsi que le développement d’une tumeur mucoïde germinogène ou ovarienne.

Dans chaque cas individuel, l'oncologue doit décider de la nécessité de la nomination de cette analyse. Cette méthodologie n’est pas utilisée pour le dépistage de masse du cancer de l’ovaire dans la population féminine, ce qui signifie qu’il est déraisonnable de le passer de manière indépendante sans rendez-vous avec un spécialiste.

Interprétation des indicateurs obtenus

L'oncologue doit décrypter les tests pour les marqueurs tumoraux, en tenant compte de tous les facteurs qui peuvent affecter la précision de l'étude. L'analyse sur HE4 est souvent utilisée pour calculer l'indice pronostique du développement du cancer épithélial (ROMA), mais, contrairement au CA125, pour HE4 la norme d'un indicateur individuel est considérée comme une valeur assez fiable.

La norme chez les femmes est considérée comme différente à différents âges, donc chez les femmes préménopausées, les valeurs de 0 à 70 pmol / L sont considérées comme normales, et chez les femmes ménopausées - jusqu'à 140 pmol / L. Le ROMA, pour les femmes à faible risque de développer un cancer de l'ovaire, est inférieur à 11,4% chez les femmes préménopausées et inférieur à 29,9% chez les femmes ménopausées. Par conséquent, tous les indicateurs dépassant ces valeurs sont considérés comme caractéristiques des individus qui présentent un risque accru de développer un cancer épithélial. En pratique, pour HE4, le décryptage est basé non seulement sur des valeurs de référence, mais aussi sur la présence de maladies concomitantes chez une femme.

Information additionnelle

Il faut savoir que l'absence de HE4 dans le sang n'indique pas encore la santé absolue des ovaires. Dans la plupart des cas, cela indique l'absence de néoplasmes malins, à l'exception des tumeurs germinogènes et mucoïdes qui ne synthétisent pas le marqueur tumoral he4. Les indicateurs normaux indiquent une bonne santé pour le moment, cependant, ne peut garantir l'absence de cancer plusieurs années après l'analyse.

Dans le cas où la tumeur est diagnostiquée et traitée, cette analyse doit être effectuée tous les 3 mois. Une forte diminution de he4 après le traitement, indique l'élimination du foyer et une augmentation progressive des valeurs - au contraire, sur la présence probable d'un processus métastatique.

Parmi les maladies non tumorales pouvant entraîner une augmentation du marqueur tumoral, on distingue la fibrose kystique, une variété de formations kystiques ovariennes, l'endométriose, les processus inflammatoires du bassin, les fibromes utérins, les maladies inflammatoires chroniques du foie (cirrhose, hépatite) et les reins..

Connaissant l'existence d'une prédisposition à cette forme de cancer, vous devriez demander l'avis d'un oncologue, car la détection précoce du processus malin laisse la possibilité d'une guérison complète après un traitement antitumoral. Des études minimalement invasives, sûres et précises utilisant des marqueurs tumoraux permettent de suivre les changements dans le corps pendant longtemps et d'établir un diagnostic rapide du cancer, à un moment où il est encore bien traitable.

Oncomarker He4

L'analyse du marqueur tumoral HE4 est effectuée dans le but de tester en laboratoire la présence d'une protéine spécifique dans le sang. Cette méthode de diagnostic est en mesure de confirmer ou de réfuter le diagnostic de cancer des ovaires, de l'utérus et des trompes de Fallope chez la femme. Des processus malins dans les poumons peuvent également entraîner une augmentation de cet indicateur. Par rapport aux méthodes d'examen instrumentales complexes, l'analyse a moins de contre-indications et d'effets secondaires et peut être appliquée un nombre illimité de fois.

Description de l'analyse

Le marqueur tumoral HE4 inhibe normalement l'enzyme protéinase et sa concentration dans le sang est insignifiante. Il est synthétisé par les cellules épithéliales des organes génitaux internes et des poumons. Avec le développement d'un processus malin, la quantité de HE4 augmente plusieurs dizaines de fois, car une division cellulaire incontrôlée se produit dans l'organe affecté. Cela sous-tend le diagnostic de laboratoire du cancer des ovaires, de l'utérus, des trompes et des poumons..

Dans la revue "Women's Health", les résultats de recherche publiés confirment qu'une définition complète de HE4 et CA-125 augmente le contenu informationnel de l'étude..

Lors de la prescription d'une analyse pour déterminer?

L'analyse de HE 4 est montrée dans de tels cas:

Des tests pour la détermination des marqueurs tumoraux sont effectués à des fins préventives, ainsi qu'en cas de rechute.

  • pour le diagnostic du cancer de certains organes;
  • à des fins préventives;
  • avec l'apparition de signes d'un processus malin;
  • surveiller l'efficacité du traitement anticancéreux;
  • détection de récidive tumorale;
  • diagnostic différentiel bénin avec malin;
  • détermination de la progression du carcinome.
Retour à la table des matières

Comment préparer?

Les marqueurs tumoraux NOT 4 sont des substances très sensibles aux facteurs de l'environnement externe et interne. Pour minimiser les erreurs dans les résultats, il est recommandé de respecter certaines règles. Ils comprennent les exigences suivantes:

  • 3-4 jours avant l'étude, le chercheur doit suivre un régime: ne pas manger d'aliments gras, frits ou fumés, glucides facilement digestibles, alcool.
  • Le dîner doit être au moins 8 heures avant l'accouchement, car l'analyse est effectuée à jeun. Vous ne pouvez boire que de l'eau sans gaz.
  • Il est nécessaire d'arrêter de fumer 3-4 heures avant l'événement diagnostique.
  • Pendant une semaine, vous devez arrêter de prendre des médicaments qui affectent le fond hormonal ou le travail des organes synthétisant ce marqueur. Si cela peut affecter l'état du patient, il est nécessaire d'informer le médecin.
  • La veille du don de sang, vous devez refuser le sexe.
  • Ne faites pas de gros travaux physiques pendant 24 heures.
  • Il est interdit de procéder à un examen pendant les menstruations. Il est recommandé de l'examiner les 12-13 jours du cycle. Le marqueur oncologique du cancer épithélial de l'ovaire HE4 peut montrer un faux positif s'il est ignoré.
Retour à la table des matières

Réaliser

Un test sanguin pour un marqueur tumoral spécifique des organes pelviens et des poumons est effectué le matin à jeun. Pour cela, du sang veineux est prélevé, placé dans un tube stérile et envoyé au laboratoire. En utilisant des réactifs spécifiques, une protéine spécifique est isolée et sa concentration est déterminée dans 1 ml de matériau d'essai, traduisant la valeur obtenue en litres pour faciliter le calcul. La durée de l'analyse de ce marqueur tumoral est de 2-3 jours.

Décryptage

Quelle est la norme?

Le marqueur oncologique HE4 chez les personnes en bonne santé est:

Catégorie de populationIndicateurs (pmol / l)
Filles et femmes avant la ménopauseJusqu'à 60
Femmes pendant la ménopauseJusqu'à 140

Ce résultat montre que la substance d'essai est sécrétée en quantités limites et qu'aucune division cellulaire atypique n'est observée. Mais il vaut la peine de comprendre qu'aux premiers stades du développement du processus malin, le niveau du marqueur oncologique HE4 peut approcher la limite normale, mais pas la dépasser. Cela peut conduire à une interprétation incorrecte des résultats de l'analyse, ce qui est lourd de développement ultérieur du cancer.

Déchiffrer le résultat normal après une intervention chirurgicale par résection totale ou partielle signifie un résultat favorable de l'opération et l'ablation de tous les foyers cancéreux. Les cellules épithéliales sont rapidement restaurées, par conséquent, après 2-3 semaines, les indicateurs devraient se normaliser. Des marqueurs tumoraux normaux après une radiothérapie ou une chimiothérapie indiquent également l'efficacité du traitement..

Écart par rapport à la norme

Le dépassement des limites autorisées indique le développement d'un processus malin dans les organes où HE4 peut être synthétisé - dans l'ovaire, l'utérus, les trompes de Fallope, les poumons. Si les valeurs s'écartent légèrement, un cancer précoce peut être diagnostiqué. L'identification du processus tumoral aux stades 1-2 de développement a un effet positif sur la poursuite du traitement.

3-4 stades de la tumeur, la propagation des cellules cancéreuses aux organes voisins, l'apparition de nombreuses métastases sont détectées par plusieurs fois l'excès de marqueurs tumoraux spécifiques. L'obtention d'un tel niveau HE4 a un pronostic défavorable. Si, après une chirurgie, une chimie ou une radiothérapie, le niveau de marqueur tumoral reste élevé, cela indique que des cellules cancéreuses sont présentes dans le corps. Ils n'ont pas été retirés ou sont si petits qu'il est impossible d'identifier leur localisation..

Pour confirmer ou infirmer le diagnostic après des méthodes de recherche en laboratoire, les diagnosticiens utilisent des méthodes instrumentales de haute technologie.

Causes des résultats erronés

HE4 peut augmenter avec les néoplasmes bénins des organes, les changements kystiques, les processus inflammatoires, la fibrose kystique, l'insuffisance rénale chronique. Ces conditions sont caractérisées par des changements dans les résultats.Par conséquent, pour la pureté de l'étude, il est recommandé de donner du sang après leur normalisation, ou vous devez en informer le médecin. Il est important de se rappeler que des méthodes de diagnostic supplémentaires peuvent être utilisées pour confirmer le diagnostic..

Qu'est-ce qu'un test sanguin pour le marqueur tumoral He4?

Les maladies oncologiques, en particulier à un stade avancé de développement, sont difficiles à traiter, il est donc extrêmement important d'identifier la pathologie le plus tôt possible. L'une des méthodes de détection précoce du cancer de l'ovaire et de l'endomètre chez la femme est l'analyse du marqueur tumoral HE4, une protéine produite dans les cellules cancéreuses.

Qu'est-ce que c'est et ce que montre?

He4 - une protéine spécifique produite par les cellules épithéliales des organes reproducteurs, des voies respiratoires supérieures et du pancréas.

Un contenu insignifiant de cette protéine dans le sang des hommes et des femmes est normal, mais ses valeurs accrues, en règle générale, montrent la présence de néoplasmes malins épithéliaux, car certains gènes contenus dans leurs cellules provoquent une synthèse protéique en grande quantité.

La particularité de la protéine est d'augmenter sa quantité uniquement en présence de cellules malignes - la plupart des processus inflammatoires ou des formations de type tumeur bénigne n'affectent pas les performances de He4.

Le taux de protéines augmente fortement dès les premiers stades du cancer, par conséquent, un test sanguin pour ce marqueur tumoral peut confirmer ou infirmer le fait de la présence d'une tumeur et, si nécessaire, le traitement peut être commencé en temps opportun.

Cette analyse donne un résultat positif chez environ 75% des femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire ou de l'endomètre au stade préclinique, dans lequel il n'y a aucun symptôme, et d'autres méthodes de diagnostic ne sont pas en mesure de détecter la présence d'une pathologie..

De plus, l'analyse vous permet de déterminer le degré de développement de la pathologie, la probabilité de rechute et le développement de métastases, ainsi que de surveiller l'efficacité du traitement par des tests sanguins réguliers, l'absence de marqueurs tumoraux dans laquelle indique l'efficacité du traitement.

Oncomarker He4 ne présente pas de tumeurs germinogènes et mucoïdes.

Indications pour l'analyse

L'analyse du marqueur tumoral HE4 est facultative. Le médecin ne le prescrit que si les résultats de l'échographie des organes et des tissus du bassin ou de l'examen bimanuel du vagin indiquent la probabilité d'un néoplasme.

Si le développement tumoral n'a pas été établi, les indications de la nomination de l'étude peuvent être des plaintes concernant:

  • douleur dans la région pelvienne et dans les appendices,
  • échec du cycle menstruel, non associé à des causes adéquates,
  • une forte diminution du poids corporel en l'absence de changements de style de vie,
  • perte d'appétit et fatigue accrue,
  • détérioration soudaine,
  • allocations d'intercycle,
  • douleur pendant les rapports sexuels.

De plus, l'analyse peut être attribuée après avoir évalué le risque de développer un cancer chez les femmes ménopausées, car le risque de cancer de l'ovaire augmente après l'extinction de la fonction reproductrice, ainsi que pour les patientes à haut risque:

  • ceux qui ont des troubles pathologiques chroniques des organes pelviens,
  • les personnes ayant une prédisposition génétique à la maladie,
  • employés des industries dangereuses.

Une analyse du marqueur tumoral He4 doit être transmise à toutes les personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer et qui ont été traitées pour éviter une rechute.

Le test peut être initié par une femme qui souhaite subir un examen de dépistage pour détecter un cancer ovarien à un stade précoce..

Options pour les données reçues

L'étude peut donner 2 options pour les résultats:

  • la teneur en protéines He4 dans le sang dans les valeurs moyennes de laboratoire est l'option la plus favorable qui correspond à la norme autorisée,
  • augmentation de la concentration des marqueurs tumoraux - un indicateur du développement de néoplasmes malins.

Il est important de comprendre que même un faible niveau de protéine He4 n'est pas une preuve absolue de l'absence de cancer, en particulier en présence de symptômes cliniques. Dans une telle situation, un examen supplémentaire est nécessaire, capable de détecter la présence d'une tumeur, dont l'apparition n'affecte pas la synthèse de He4.

Si un patient a déjà reçu un diagnostic de cancer et qu'un test de protéine He4 a été prescrit pour surveiller l'efficacité du traitement et le développement de la pathologie, un niveau accru de marqueur tumoral peut indiquer une agressivité tumorale et un mauvais pronostic, aucun effet de traitement, rechute ou développement de métastases. Parallèlement, une augmentation mais une baisse par rapport à il y a quelques semaines indique clairement une tendance positive.

Déchiffrer la norme chez les hommes et les femmes

Femmes
Moins de 40 ansPas plus de 60 pmol / l
PréménopauseMax 70 pmol / l
Après la ménopausePas plus de 140 pmol / l
Les indicateurs 160-164 pmol / l avec un haut degré de probabilité indiquent la présence d'une tumeur maligne
Hommes
Moins de 40 ansJusqu'à 4 ng / ml et moins
Plus de 40 ansMaximum 2,5 ng / ml
Plus de 60 ans4,5-6,5 ng / ml
Des taux plus élevés indiquent un risque de développer un cancer de la prostate et la nécessité d'une analyse supplémentaire pour le marqueur PSA

Les données sont moyennées, car le concept de norme concernant l'analyse He4 est assez vague - le laboratoire ne peut fournir que des valeurs de référence typiques pour une personne en bonne santé d'un certain âge et en fonction de l'équipement et du système de test utilisé.

Il faut également se rappeler que seul un médecin ayant d'autres connaissances sur le patient, telles que l'âge, le poids, les maladies concomitantes, les symptômes, peut interpréter correctement les résultats des analyses de sang..

Augmentation des valeurs

Des valeurs accrues du marqueur tumoral He4 sont observées en oncologie des ovaires, des glandes mammaires, de l'endomètre utérin, de la prostate et, dans de rares cas, des poumons.

Un gène situé uniquement dans les cellules mutantes est responsable de la synthèse des marqueurs tumoraux; par conséquent, avec le développement de néoplasmes malins, ils sont activement libérés dans l'espace intercellulaire, puis dans le sang.

Si l'indicateur s'écarte de la norme vers le haut, le patient est référé à un oncologue qui, sur la base des résultats d'un examen à grande échelle, établit un traitement, y compris la chimiothérapie et, si nécessaire, l'ablation chirurgicale de la tumeur. Le traitement peut être ajusté en tenant compte de son efficacité, du stade de la maladie et de l'état du patient..

Peut-il y avoir un faux test positif?

L'exposition à certains facteurs peut conduire à de faux résultats dans toute recherche. Une erreur dans l'analyse des marqueurs tumoraux He4 peut être due à:

  • dysfonctionnement de l'équipement de laboratoire,
  • non-respect des règles de préparation à l'analyse,
  • maladie du sang,
  • erreur d'experts.

De plus, un taux élevé est possible dans les annexites aiguës et en cas de développement:

  • fibrose kystique,
  • fibromes utérins ou fibromes,
  • endométriose,
  • insuffisance hépatique ou rénale,
  • Kystes de l'ovaire.

Les faux indicateurs négatifs ne sont pas exclus. Par exemple, dans le cas d'une analyse avant le début de la croissance de la protéine He4 ou si la tumeur ne provoque pas sa synthèse intensive.

La protéine He4 dans le sang aide à déterminer la présence de néoplasmes malins dans le corps. Il est important de se rappeler la probabilité de faux résultats et la nécessité d'un examen supplémentaire - seul un ensemble de méthodes de diagnostic vous permet d'obtenir des informations fiables sur la présence ou l'absence d'une maladie pathogène.

Oncomarker NOT 4 - ce qui signifie et montre un test sanguin

Parmi les autres études prescrites en présence d'oncologie, les patientes se voient souvent attribuer le marqueur tumoral HE-4. À propos de ce que c'est et comment se préparer à l'analyse, notre article vous le dira. Il est recommandé de vous familiariser avec les informations générales et les indications pour appliquer cette analyse..

Les maladies oncologiques occupent les premières places dans la mortalité de la population mondiale. Le cancer est très difficile à traiter et même s'il réussit, rien ne garantit une guérison complète. Les maladies diagnostiquées tard dans la vie sont susceptibles de rechuter..

Description du marqueur

Le marqueur tumoral HE-4 est une protéine spéciale produite par le corps comme mécanisme de défense en présence d'une tumeur dont la formation est maligne. Cette substance se trouve dans le sang de chaque personne. En cas d'augmentation de sa concentration, des mesures diagnostiques supplémentaires sont prescrites aux patients pour déterminer la cause de cette violation.

Le marqueur tumoral HE-4 est le plus sensible au cancer épithélial de l'ovaire. Lorsqu'il existe un taux élevé de cette protéine dans le sang, une étude supplémentaire sur le CA 125 est réalisée. La combinaison de ces tests est considérée comme une méthode plus fiable pour diagnostiquer les oncologies du cancer de l'ovaire. Dans une plus grande mesure (environ quatre-vingt-dix pour cent) des cas de toutes les maladies du cancer de l'ovaire, c'est le cancer épithélial qui est reconnu, dont la reconnaissance des signes est une tâche assez difficile.

Une caractéristique du marqueur tumoral HE-4 est qu'il montre une augmentation du niveau uniquement avec la présence réelle de cellules malignes. Ces indicateurs n'augmenteront pas en cas de processus inflammatoires ou de formations tumorales bénignes. Une caractéristique de cette étude est que, lorsqu'elle est réalisée, il est possible d'identifier la maladie aux premiers stades de son développement.

En outre, en utilisant l'analyse des marqueurs tumoraux, vous pouvez découvrir le degré de développement de la maladie, les métastases possibles, la probabilité de rechute, ainsi que surveiller l'efficacité du traitement. Les patientes traitées pour un cancer de l'ovaire s'engagent à donner régulièrement du sang aux marqueurs tumoraux. Si les données d'analyse montrent que la substance est absente dans le sang, cela prouve l'efficacité du traitement et indique les chances élevées des patients de survivre à cinq ans.

Les indications

Oncomarker HE-4 - n'est pas l'un des tests obligatoires pour les patients, et ne peut être attribué qu'en cas de certaines plaintes. Des tests sanguins pour les marqueurs tumoraux HE-4 sont indiqués lorsque les patients se plaignent de:

  • l'apparition de douleurs dans la région pelvienne et dans les appendices;
  • perturbations du cycle menstruel;
  • perte de poids soudaine et perte d'appétit;
  • forte détérioration du bien-être.

Une autre indication pour effectuer un test sanguin pour les marqueurs HE-4 est d'évaluer le risque d'oncologie chez les femmes ménopausées, ainsi que pour les patientes entrant dans le groupe à haut risque:

  • avec la présence de troubles pathologiques chroniques des organes pelviens;
  • avec une prédisposition génétique à la maladie;
  • employés des industries dangereuses.

À la question de savoir s'il vaut la peine de faire une analyse pour le marqueur tumoral HE-4, le gynécologue ne répondra qu'après avoir interviewé et examiné le patient. Lorsqu'une augmentation des niveaux de marqueurs n'est pas détectée dans le sang, cela indique l'absence de tumeurs malignes. Sinon, les spécialistes détectent une augmentation des marqueurs tumoraux et des études supplémentaires peuvent être prescrites pour un diagnostic plus précis. Le médecin doit prescrire un traitement basé sur le stade de développement du processus pathologique, sa nature et la santé générale du patient.

Règles pour le don de sang pour analyse

Pour que les résultats du test du marqueur tumoral HE-4 soient aussi fiables que possible, il est important de respecter certaines règles avant de donner du sang:

  • du sang pour l'analyse du marqueur tumoral HE-4 doit être donné le matin, la nourriture est auparavant interdite;
  • en vous préparant à passer le test HE-4, trois jours avant le don de sang, vous devez cesser d'utiliser des médicaments;
  • avant de soumettre un biomatériau à la recherche, il est interdit de fumer;
  • l'alcool doit être abandonné cinq jours avant le test;
  • Assurez-vous d'informer le médecin de la phase du cycle menstruel qui se produit pendant cette période.

Parfois, un test sanguin pour les marqueurs HE-4 peut être prescrit dans l'enfance. Ensuite, les filles doivent boire de l'eau bouillie. Une demi-heure avant le don de sang doit boire au moins 0,2 litre d'eau.

Déchiffrer les résultats

Après l'étude, les résultats du test du marqueur tumoral HE-4 sont généralement prêts après deux jours. Un bon indicateur est un nombre réduit de marqueurs tumoraux HE-4 dans un test sanguin, ce qui signifie l'absence de tumeurs malignes.

Après avoir réalisé l'étude sur le marqueur tumoral HE-4, le décryptage des données obtenues ne doit être effectué que par un spécialiste qualifié, en tenant compte de la tranche d'âge du patient.

Norme

Le marqueur HE-4 peut être détecté dans le sang de toutes les femmes. Les normes optimales HE-4 sont calculées en fonction de la catégorie d'âge du patient. En âge de procréer, cette norme chez la femme ne doit pas dépasser 70 pmol / L, mais déjà après la ménopause, son niveau peut atteindre 140 pmol / L. Un diagnostic précis n'est pas établi uniquement sur la base de taux élevés, mais cela suggère la nécessité d'études supplémentaires.

Déviations

Lorsque les spécialistes découvrent une anomalie dans le sang sous la forme d'une augmentation du nombre de marqueurs tumoraux HE-4, les mesures diagnostiques suivantes sont prescrites aux patients:

  • échographie (échographie);
  • imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • tomodensitométrie (TDM);
  • radiographie.

Après analyse au niveau du marqueur, les résultats ne sont pas une raison pour poser un diagnostic précis. Toutes ces valeurs ne peuvent qu'indiquer la nécessité d'un examen complet..

En déchiffrant les analyses des femmes déjà adultes, aucune diminution des indicateurs n'est prévue, des mesures diagnostiques supplémentaires ne sont prescrites que si une augmentation du nombre de marqueurs est détectée. Un diagnostic plus précis nécessite l'utilisation combinée de tests sanguins pour les marqueurs tumoraux HE-4 et CA 125.

Causes d'erreurs

Toute étude en présence de certains facteurs peut donner de faux résultats, tant positifs que négatifs. Le marqueur tumoral HE-4 peut également être erroné, par exemple en raison de:

  • dysfonctionnements de l'équipement;
  • erreurs de jeunes spécialistes;
  • le non-respect des règles appropriées lors de la préparation du don de sang pour analyse;
  • maladies du sang.

Parfois, une augmentation de HE-4 est possible si le patient a de telles maladies:

  1. Fibrose kystique;
  2. Fibromes utérins;
  3. Fibrome utérin;
  4. Endométriose;
  5. Insuffisance hépatique-rénale;
  6. Kyste de l'ovaire gauche ou droit;
  7. Maladie inflammatoire pelvienne.

De faux indicateurs négatifs sont également possibles. Cela peut se produire si l'analyse a été réalisée au stade où la croissance de l'indicateur HE-4 n'avait pas encore commencé, ou si le néoplasme n'a pas provoqué la synthèse de cette substance. Lorsque les médecins soupçonnent un cancer de l'ovaire ou si la patiente présente un risque élevé de développer un cancer de l'ovaire épithélial, le nombre négatif d'HE-4 peut ne pas être considéré comme une preuve d'un manque de pathologie..

Le spécialiste ne doit prescrire un traitement au patient qu'après plusieurs tests pour l'étude du marqueur tumoral HE-4. Sur la base du nombre de marqueurs tumoraux dans le sang, il est possible de déterminer la formation de foyers secondaires de croissance tumorale, en raison de la divergence des cellules malignes dans les tissus voisins.

Les médecins doivent étudier attentivement la dynamique de croissance des indicateurs et effectuer de nombreuses procédures de diagnostic supplémentaires. Ce n'est que lorsque le tableau clinique exact est établi et que le diagnostic est confirmé qu'un traitement supplémentaire est prescrit, individuel pour chaque patient.

Le programme de traitement et le programme d'examen prescrits par des spécialistes dépendent des symptômes de la maladie, de l'âge de la patiente, de ses plaintes et d'autres facteurs. Avec un diagnostic et une thérapie en temps opportun, les indicateurs reviennent à la normale et le patient peut compter sur un résultat favorable. Si, après le traitement, les indicateurs continuent d'augmenter, cela indique une possible rechute des cellules malignes.

Analyse de la norme non4 chez les femmes

Détermination de la concentration de la protéine épididymaire humaine 4 (HE4), qui peut être utilisée pour diagnostiquer, évaluer le pronostic et contrôler le traitement du cancer de l'ovaire et de l'endomètre.

  • Protéine épididymaire humaine 4
  • Protéine sécrétoire épididymaire humaine 4
  • Protéine d'épididyme humain 4
  • Wfdc2

Plage de détermination: 15 - 30000 pmol / L.

Quel biomatériau peut être utilisé pour la recherche?

Comment se préparer à l'étude?

  • Ne fumez pas pendant 30 minutes avant l'étude..

Aperçu de l'étude

HE4 (de la protéine 4 de l'épididyme humain anglais) est une petite protéine (poids moléculaire 25 kD), qui appartient à la famille des protéines contenant 4 liaisons disulfure dans le noyau. Initialement, il a été trouvé dans les sections distales de l'épithélium du conduit de l'appendice ovarien (canal épididymaire), d'où vient le nom de protéine épididymaire humaine. Par la suite, il est devenu connu que HE4 se forme également dans de nombreux autres tissus (épithélium glandulaire de la glande mammaire, système reproducteur féminin et masculin, tubules rénaux distaux, côlon, glandes salivaires). Le rôle physiologique de HE4 n'est pas entièrement compris; il est probablement nécessaire au fonctionnement normal de l'épithélium. De plus, il soutient le système immunitaire inné des voies respiratoires et de la cavité buccale..

La synthèse améliorée de HE4 est caractéristique de certaines tumeurs malignes (mésothéliome, cancer du poumon, rein, sein, endomètre et cancers gastro-intestinaux), ce qui permet d'utiliser cette protéine comme marqueur tumoral. Il est démontré que HE4 possède des propriétés qui favorisent la progression tumorale, par exemple, améliore la migration et l'adhésion des cellules cancéreuses ovariennes. HE4 est de la plus grande importance dans le diagnostic, l'évaluation du pronostic et la surveillance du traitement des tumeurs ovariennes et endométriales.

  • HE4 pour le diagnostic différentiel des masses pelviennes.

L'une des tâches diagnostiques les plus difficiles est le diagnostic différentiel des formations bénignes et malignes du petit bassin. Souvent, le marqueur tumoral CA-125 est utilisé pour cela. Un inconvénient important du CA-125 est son manque de spécificité, car il peut être augmenté dans les maladies bénignes. Comparé au CA-125, le marqueur tumoral HE4 est moins susceptible d'augmenter dans les tumeurs bénignes (dans 8% des cas contre 29%). CA 125 est également augmenté dans 67% des cas d'endométriose, tandis que HE4 n'est augmenté que dans 3%. Ainsi, l'avantage de HE4 est sa spécificité plus élevée pour les tumeurs malignes..

En utilisant une combinaison de marqueurs tumoraux CA 125 et HE4, il est possible de différencier plus précisément les masses pelviennes malignes et bénignes que lors de l'utilisation individuelle de chaque marqueur. La combinaison de ces marqueurs tumoraux en combinaison avec le statut ménopausique de la patiente est utilisée dans l'algorithme de risque de cancer de l'ovaire ROMA.

  • HE4 pour le dépistage du cancer de l'ovaire et de l'endomètre.

À ce jour, aucune analyse ou méthode ne permettrait de détecter efficacement le cancer de l'ovaire à un stade précoce. Le plus couramment utilisé à ces fins est le CA 125. Ce marqueur tumoral, cependant, n'est pas suffisamment sensible et n'est détecté que dans 30 à 50% des cancers de l'ovaire aux stades précoces. Il est démontré que HE4 peut être détecté dans 32% des cas de cancer de l'ovaire négatif pour CA 125 et, par conséquent, complète le CA 125.

HE4 est inclus dans la plupart des panels de tests dont l'utilisation est suggérée pour le dépistage du cancer de l'ovaire. Le meilleur résultat est montré lors de l'utilisation d'une combinaison de HE4, CA-125, d'un antigène embryonnaire cancéreux CEA et d'une molécule d'adhésion endothéliale vasculaire de type 1 VCAM-1: une combinaison de ces marqueurs tumoraux révèle un cancer ovarien à un stade précoce avec une sensibilité de 86% et une spécificité de 98%.

Il est important de souligner que le marqueur tumoral HE4, comme le marqueur tumoral CA-125, est capable de détecter uniquement les tumeurs ovariennes malignes d'origine épithéliale et ne révèle pas de tumeurs germinogènes ni de tumeurs de stroma de la moelle génitale.

Certaines études ont également montré que HE4 peut être utilisé pour dépister le cancer de l'endomètre..

  • HE4 pour évaluer le pronostic du cancer de l'ovaire et de l'endomètre.

Un niveau accru de HE4 est associé à un degré plus élevé de malignité et à un stade plus prononcé de cancer de l'ovaire selon la classification FIGO. Des niveaux élevés de HE4 sont plus susceptibles de se produire avec un cancer de l'ovaire plus agressif et indiquent un pronostic moins favorable..

Comme pour le cancer de l'ovaire, un niveau élevé de HE4 est associé à un phénotype plus agressif du cancer de l'endomètre, et une concentration élevée de ce marqueur tumoral indique un mauvais pronostic de la maladie.

  • HE4 pour surveiller le traitement et le diagnostic de récidive du cancer de l'ovaire et de l'endomètre.

Le test HE4 peut être utilisé pour évaluer l'efficacité du traitement. Ainsi, la concentration de HE4 est significativement différente chez les patientes ayant un diagnostic de cancer de l'ovaire et celles qui ont atteint une rémission clinique complète (324,1 versus 23,3 picomoles).

Le test HE4 peut également être utilisé pour diagnostiquer la récidive du cancer de l'ovaire. Il a été démontré que HE4 commence à être détecté environ 4,5 mois avant le début des signes cliniques de rechute de cette maladie. Sur cette base, un test HE4 est utilisé pour surveiller l'efficacité du traitement. Dans certains cas, une augmentation de HE4 précède une augmentation de CA-125. Une étude a montré que le marqueur tumoral HE4 est capable de détecter la récidive du cancer de l'ovaire avec une sensibilité de 74% et une spécificité de 100% à une concentration supérieure à 70 picomol / L. L'utilisation d'une combinaison de marqueurs tumoraux HE4 et CA-125 augmente la sensibilité jusqu'à 76%.

Des niveaux élevés de HE4 se trouvent dans 80% des cas de récidive du cancer de l'endomètre. Il a été montré que le marqueur tumoral HE4 est capable de détecter la récidive du cancer de l'endomètre avec une sensibilité de 81% et une spécificité de 64% à une concentration supérieure à 70 picomol / l.

Lors de l'interprétation du résultat de l'étude, il ne faut pas oublier que HE4 peut être élevé dans certaines autres maladies, notamment le cancer du poumon, l'insuffisance rénale et la fibrose rénale. Avec l'âge, la concentration de HE4 augmente normalement de manière significative (contrairement au CA-125, qui diminue normalement avec l'âge). Par exemple, la distribution au 95 centile des concentrations de HE4 est de 128 picomoles chez les femmes ménopausées et de 89 picomoles chez les femmes préménopausées. Les femmes enceintes ont des concentrations significativement plus faibles de HE4 que les femmes non enceintes. Des facteurs tels que la phase du cycle menstruel, l'endométriose et l'utilisation de contraceptifs contenant des œstrogènes et de la progestérone n'affectent pas le niveau de HE4.

Les résultats de l'analyse sont évalués en tenant compte de toutes les données importantes de laboratoire anamnestiques, cliniques et autres.

À quoi sert l'étude??

  • Pour le diagnostic, l'évaluation du pronostic et le suivi du traitement des tumeurs ovariennes et endométriales.

Quand une étude est prévue?

  • Si un cancer de l'ovaire ou de l'endomètre est suspecté.

Que signifient les résultats??

L'utilisation isolée de la recherche pour le dépistage et le diagnostic du cancer est inacceptable. Les informations de cette section ne peuvent pas être utilisées pour l'autodiagnostic et l'automédication. Le diagnostic de toute maladie repose sur un examen approfondi utilisant diverses méthodes de laboratoire, et pas uniquement, et est effectué exclusivement par un médecin.

Valeurs de référence:

Préménopause: ce qui peut affecter le résultat?

  • Les résultats de l'étude sont évalués en tenant compte de données anamnestiques, cliniques et de laboratoire supplémentaires;
  • Pour obtenir un résultat précis, suivez les directives de préparation du test..

Oncomarker He-4

Oncomarkers - une combinaison d'éléments chimiques (molécules biologiques) qui se forment dans le corps humain et ont différentes étiologies. Leur contenu sanguin peut augmenter à la fois en présence de tumeurs malignes et bénignes et dans certains processus inflammatoires. Une étude qui identifie l'oncologie est un test sanguin pour déterminer le niveau de marqueurs tumoraux, substances produites par le corps en réponse à l'apparition d'une tumeur cancéreuse. L'une de ces substances est le marqueur tumoral He-4 (protéine épidermique humaine).

Oncomarker He-4 c'est quoi? Il s'agit d'une protéine du groupe WFDC, une glycoprotéine acide, qui se trouve dans l'épididyme chez l'homme, les trompes de Fallope, les organes respiratoires, le pancréas et est impliquée dans de nombreux processus biochimiques et physiologiques dans le corps. Par conséquent, il est présent dans le sang des femmes et des hommes, et en petites quantités, il est totalement sûr. Cependant, le niveau du marqueur tumoral He-4 augmente fortement en présence de cancer (cancer de l'endomètre, cancer épithélial de l'ovaire, rarement en oncologie mammaire et pulmonaire). La raison de la présence de He-4, son but et son effet sur les fonctions vitales du corps n'ont pas encore été entièrement étudiés..

Caractéristiques du marqueur tumoral

Le niveau du marqueur tumoral He-4 est déterminé par analyse d'hémoluminescence, dont la particularité est la combinaison de la protéine He-4 avec des substances marquées qui ont tendance à briller. À l'aide d'un équipement spécial, la concentration de He-4 dans le sang est calculée.

L'analyse des marqueurs tumoraux, comme toute analyse, peut montrer de faux résultats en raison de l'influence de divers facteurs. De faux résultats positifs et faux négatifs peuvent être obtenus en raison de certaines erreurs: la possibilité d'un dysfonctionnement dans le fonctionnement de l'équipement, la violation des règles de réussite de l'analyse, la probabilité d'une erreur de l'assistant. De plus, une augmentation des indicateurs du marqueur tumoral He-4 dans le corps peut être causée par des maladies de nature non oncologique, telles que:

  • Kyste ovarien - un néoplasme bénin sous la forme d'une cavité remplie de liquide (avec un kyste ovarien, une légère augmentation de He-4 est observée);
  • Les fibromes et fibromes utérins sont des tumeurs bénignes de la couche musculaire;
  • La fibrose kystique est une maladie héréditaire affectant les glandes endocrines et les organes respiratoires;
  • L'endométriose est une maladie gynécologique dans laquelle les cellules de la couche interne des parois de l'utérus se développent au-delà de leurs frontières;
  • Insuffisance rénale chronique
  • La présence de processus inflammatoires dans les organes pelviens;
  • Maladie du foie (hépatite, cirrhose).

Principales cliniques en Israël

Les raisons de la diminution du niveau de marqueur tumoral He-4 peuvent être:

  • Norma (Norma) - l'absence de maladie dans le corps;
  • Le niveau du marqueur tumoral n'est pas suffisamment élevé pour atteindre les indicateurs de maladie typiques;
  • Le marqueur tumoral ne répond pas au tissu néoplasique;
  • En cas de bon résultat de traitement.

Norme du marqueur tumoral

La norme du niveau de He-4 dans le sang des femmes dépend du cycle menstruel ou de la ménopause et est calculée en picomoles par litre. Chez les patients de moins de 40 ans, 60 pmol / L est considéré comme la norme. Dans la période postménopausique, le marqueur de tumeur sanguine normale est de 140 pm / l.

Avec des niveaux élevés de marqueur tumoral He-4, des examens supplémentaires sont prescrits:

  • Analyses de sang (général et biochimie);
  • Analyse pour déterminer le niveau d'hormones (estradiol ou E2). Les indicateurs de résultat E2 peuvent être calculés sur une calculatrice en ligne et convertis en pmol / L.;
  • Examen gynécologique (examen du col de l'utérus);
  • Examen échographique du péritoine et des organes pelviens;
  • Examen aux rayons X (pour exclure les métastases);
  • Biopsie (examen des tissus pour l'oncologie).

Application

Oncomarker He-4 (protéine de l'épididyme humain) est considéré comme le plus sensible aux tout premiers stades de la formation de tumeurs malignes, ce qui permet de détecter précocement la maladie. Son principal inconvénient est qu'il est immunisé contre les tumeurs malignes germinogènes et mucoïdes..

Oncomarker He-4 détermine les néoplasmes malins des ovaires et de l'utérus chez la femme. Selon les statistiques, le cancer épithélial de l'ovaire (EPR) occupe la 5e place parmi les cancers des organes pelviens, leur taux de mortalité est d'environ 50%. La raison d'un taux de mortalité aussi élevé est l'absence de symptômes au stade initial de la maladie. Les néoplasmes malins des ovaires surviennent le plus souvent chez les femmes de 55 à 70 ans.

Important! Oncomarker He4 détecte le cancer de l'ovaire aux stades initiaux, lorsque la maladie répond positivement au traitement. D'autres marqueurs tumoraux peuvent détecter des tumeurs malignes beaucoup plus tard, lorsque les symptômes de la maladie se sont déjà manifestés.

Dans de nombreux cas, le marqueur CA-125 a été utilisé pour détecter l'oncologie ovarienne, mais à notre époque, il a été constaté que c'est le marqueur He-4 qui diagnostique beaucoup plus correctement la présence d'un cancer des organes pelviens. Des études ont montré que le niveau de CA-125 augmente peu de temps avant un diagnostic précis de cancer de l'ovaire et que le niveau de He-4 augmente de 2 à 3 ans avant qu'un cancer ne soit détecté. La combinaison de deux études (He-4 et Ca-125) est particulièrement efficace dans les tumeurs épithéliales ovariennes. Un marqueur CD 15 (antigène leucocytaire sit) est également utilisé..

Dans le cancer de l'ovaire, l'absence de symptômes aux premiers stades de la maladie est courante. Les néoplasmes malins des ovaires ne peuvent pas être détectés lors d'un examen de routine en gynécologie. Par conséquent, il est très difficile de les diagnostiquer à temps sans analyse pour déterminer le niveau du marqueur tumoral HE-4. Les symptômes apparaissent aux derniers stades de la maladie et les métastases surviennent tôt (dans l'utérus, le péritoine, le foie, les intestins).

Index ROMA

L'analyse combinée de He-4 et Ca-125 (indice du rhum) a une sensibilité maximale (environ 80%) et montre les résultats les plus véridiques pour le diagnostic des tumeurs malignes de l'ovaire (plus de 90%). Il est également utilisé comme test pronostique pour déterminer la prédisposition d'une personne à la possibilité d'un cancer, le soi-disant calcul du risque de cancer de l'ovaire. Efficacement utilisé pour surveiller l'efficacité du traitement, la survenue de métastases et de rechutes.

Le coefficient de décryptage pour les analyses He-4 et Ca-125 est utilisé pour calculer l'indice ROMA (Risk of Ovarian Malignancy Algorithm). Pour évaluer ROMA, vous devez savoir si la patiente est en préménopause (ROMA 1) ou chez les femmes ménopausées (ROMA 2). Lorsque la lecture ROMA est supérieure à 11,4% dans le test sanguin, cela signifie une forte probabilité de présence d'oncologie dans les ovaires pendant la préménopause. Chez les femmes ménopausées, un risque élevé de cancer de l'ovaire est de près de 25%.

Indications pour l'utilisation

Un test sanguin pour déterminer le marqueur tumoral He-4 n'est pas nécessaire lors de l'examen de tous les patients. Le médecin ne prescrit une telle étude que dans les cas où une femme a certaines plaintes, telles que: un cycle menstruel irrégulier, l'apparition de douleurs dans le bassin, l'incontinence urinaire, des difficultés à uriner, une perte d'appétit, des nausées, une perte de poids soudaine, une faiblesse et un malaise général. Une analyse de He-4 est également recommandée pour les patientes ayant une prédisposition héréditaire au cancer de l'ovaire, avec des maladies chroniques des organes pelviens et travaillant dans des conditions de travail néfastes.

Avant de poser un diagnostic définitif, le médecin envoie le patient plusieurs fois pour analyser la détermination du marqueur tumoral He-4. Cela est nécessaire pour que le spécialiste puisse déterminer avec précision s'il y a une augmentation des indicateurs et quelle est la dynamique de la maladie. Aux stades précoces du cancer de l'ovaire, la chimiothérapie est le plus souvent prescrite. Si aucune amélioration n'est observée, une intervention chirurgicale et une thérapie réparatrice après la chirurgie sont recommandées..

Vous voulez connaître le coût d'un traitement contre le cancer à l'étranger?

* Ayant reçu des données sur la maladie du patient, le représentant de la clinique pourra calculer le prix exact du traitement.

Attention! Lorsque le cancer de l'ovaire est diagnostiqué à un stade précoce et que la tumeur ne s'est pas encore propagée au-delà des limites de l'ovaire, le pronostic est favorable dans près de 95% des cas. Par conséquent, un diagnostic précoce est la clé d'un traitement réussi.

Recommandations clés avant l'analyse

Pour l'analyse du marqueur tumoral He-4, du sang prélevé dans une veine est utilisé. Il est très important que le sang soit livré au laboratoire dans l'heure qui suit sa collecte. En règle générale, les résultats de l'étude peuvent être obtenus dès le deuxième jour. Pour rendre l'analyse aussi précise que possible, les médecins conseillent de respecter les recommandations suivantes:

  1. Pendant 4 heures, et de préférence 8 heures avant le test, refusez de manger;
  2. Pendant 8 heures, abandonnez le thé, les sodas sucrés, le café et les jus. Ne buvez que de l'eau bouillie;
  3. Cessez d'utiliser tout médicament plusieurs jours avant le test;
  4. Ne buvez pas de boissons alcoolisées pendant la semaine;
  5. Arrêtez de fumer quelques heures avant l'accouchement;
  6. Refuser les aliments frits, gras, épicés et sucrés;
  7. Un jour ou deux avant l'analyse, il est recommandé de s'abstenir de toute activité sexuelle;
  8. Évitez le stress physique et émotionnel intense.

Dans certains cas, l'analyse du marqueur tumoral He-4 est prescrite pour les enfants. Une demi-heure avant l'analyse, l'enfant doit boire au moins un verre d'eau bouillie.

Dois savoir! Une analyse pour déterminer le niveau de He-4 ne peut pas être effectuée pendant les menstruations, car avec une probabilité élevée, le résultat sera augmenté. Il est recommandé de faire l'analyse 5 à 7 jours après la menstruation. Le réexamen est effectué conformément aux prescriptions du médecin traitant après 2 à 3 mois.

Prévention du cancer de l'ovaire

Pour éviter l'apparition de néoplasmes malins des ovaires, vous devez suivre quelques conseils simples:

  • Examiné régulièrement par un gynécologue;
  • Donner périodiquement du sang pour l'analyse générale et la biochimie;
  • Les patients à risque devraient être testés pour He-4 tous les 3 mois;
  • Essayez de vous habiller plus chaudement;
  • Arrêtez de fumer et de boire des boissons alcoolisées;
  • Adhérez à une bonne nutrition et contrôlez votre poids, car un excès de poids double le risque de cancer de l'ovaire;
  • Observer l'hygiène génitale;
  • Prenez des médicaments hormonaux et contraceptifs conformément aux prescriptions de votre médecin.

Doit te souvenir! Avec un indicateur accru du marqueur tumoral He-4, il ne faut pas paniquer. La probabilité d'erreur ne doit pas être exclue. Seul un médecin peut établir un diagnostic précis de la maladie et déchiffrer correctement l'analyse. L'essentiel est d'être attentif à votre santé et de subir des examens médicaux en temps opportun.

Oncomarker he-4: transcription, la norme chez les femmes, qui montre

Les documents sont publiés à titre de référence et ne sont pas une prescription de traitement! Nous vous recommandons de contacter votre hématologue dans votre établissement.!

Co-auteurs: Markovets Natalya Viktorovna, hématologue

Les oncomarkers sont appelés substances spéciales présentes dans le sang des patients cancéreux. De tels composés se trouvent en petites quantités chez les personnes en bonne santé, mais une augmentation de leur concentration dans le sang suggère la présence d'oncologie. L'une de ces balises est le marqueur tumoral HE-4..

Le marqueur tumoral HE-4 est présent en petites quantités dans l'épididyme testiculaire et effectue les tâches de spermatogenèse; il est également présent dans le corps féminin. Mais si une femme a un marqueur tumoral HE-4 élevé, qu'est-ce que cela signifie? Il a été établi que la concentration des marqueurs augmente avec le cancer ovarien superficiel et l'oncologie de la muqueuse utérine.

Important! Si d'autres marqueurs tumoraux peuvent diagnostiquer le cancer de l'ovaire lors de l'apparition des symptômes cliniques, le marqueur tumoral HE4 identifie le cancer aux stades précoces lorsqu'il peut être bien traité..

Le marqueur tumoral CA-125 est également utilisé dans le diagnostic de l'oncologie ovarienne, mais une augmentation de la concentration est détectée lorsque la clinique apparaît. De plus, le test est sensible à d'autres anomalies, notamment bénignes. Lorsque HE-4 est élevé, cela indique un processus cancéreux et n'est pas détecté dans les pathologies ovariennes bénignes..

Pour diagnostiquer le cancer du col de l'utérus, il est nécessaire de passer des tests pour les marqueurs tumoraux SCC, dont le décodage est disponible sur notre site et vous aidera à définir cette maladie.

Indicateurs de norme

Souvent, une femme n'attache pas d'importance aux irrégularités menstruelles, mais de tels symptômes peuvent indiquer le début du processus oncologique. Pour diagnostiquer ces problèmes en temps opportun, des marqueurs tumoraux sont utilisés..

La tumeur ovarienne est diagnostiquée très souvent.

Un composé spécifique pour le diagnostic du cancer est le marqueur tumoral HE-4 - un marqueur des organes pelviens, dont la norme est calculée en picomoles par litre. Le cancer de l'ovaire est une maladie observée chez les femmes qui ont perdu la capacité de porter des enfants..

Important! Pendant la ménopause, la norme est considérée comme une teneur en marqueur de moins de 70 picomoles / l, et dans la période postménopausique, moins de 140 picomoles / l.

Les tumeurs ovariennes en fréquence d'apparition occupent la cinquième place parmi les pathologies gynécologiques malignes, mais le pourcentage de décès dans cette pathologie est de 45%. Les femmes de plus de cinquante ans sont malades. La cause d'une mortalité élevée est la détection prématurée de la maladie. Avec un diagnostic retardé de cancer, pas plus de 30% des patients ont une chance de vivre plus d'un an.

Règles pour le don de sang pour analyse

Le marqueur HE 4 est déterminé dans le sang prélevé dans une veine. La préparation de l'analyse comprend l'observation des règles suivantes:

Sang veineux à jeun

  • Le don de sang doit être fait le matin à jeun.
  • Avant de prendre du sang, vous ne pouvez pas boire de bonbons, vous ne pouvez boire que de l'eau.
  • Trois jours avant le don de sang, arrêtez de prendre des médicaments.
  • Les patients sous traitement au cours de la première année réussissent l'analyse tous les trimestres. À l'avenir, il suffira de mener une étude tous les 6 mois.

Décryptage de l'analyse

Le contenu du marqueur tumoral HE-4 est déterminé par analyse hémoluminescente, dont l'essence est la combinaison de protéines non-4 et de substances marquées qui ont la capacité de briller. À l'aide d'outils spécifiques, la concentration de non-4 est calculée..

Si vous avez testé le mélanome de la peau, vous pouvez voir la répartition des indicateurs dans un article détaillé sur cette maladie.

Important! Si le taux de décodage de l'oncomarqueur n'est pas de 4 pendant la période de préménopause, il dépasse 70, mais à la ménopause, 140 picomoles par litre, alors la patiente est susceptible d'avoir un cancer de l'utérus et des ovaires. Si l'analyse montre un non-4 inférieur à la normale, il n'y a aucun problème.

Dépasser la norme est extrêmement important. Cependant, il existe des néoplasmes ovariens qui ne sont pas identifiables même par HE-4. Il s'agit d'une tumeur mucoïde et germinale..

Par conséquent, les études sont complétées par l'indicateur CA-125. Cette technique vous permet d'identifier toute tumeur dans les premières phases..

Le résultat, non confirmé par échographie, ne permet pas d'établir un diagnostic final.

Si le diagnostic de cancer de l'ovaire est confirmé, la femme est référée en oncologie gynécologique. Le plan de traitement est approuvé par la commission. Cela peut inclure la chirurgie, la radiothérapie ou la chimie..

La combinaison des marqueurs tumoraux HE4 et CA125 donne un résultat de diagnostic plus précis

Raisons des pseudo résultats

Vous devez savoir que l'étude des marqueurs tumoraux n'est pas considérée comme l'argument principal de la présence ou de l'absence de cancer. Il est logique de l'utiliser en conjonction avec d'autres diagnostics pour les marqueurs tumoraux (le plus souvent en conjonction avec le marqueur CA-125), d'autres méthodes d'examen.

Cependant, parfois le marqueur he-4 est déterminé en l'absence d'oncologie. L'analyse donne un résultat pseudo-positif lorsque la patiente souffre de fibrose kystique, de pathologies du système génito-urinaire de nature inflammatoire, d'insuffisance rénale chronique, de kyste ovarien, de myome.

Un résultat pseudo-négatif est obtenu lorsque la tumeur ne synthétise pas HE4 ou produit insuffisamment. Par conséquent, une telle étude ne doit pas être considérée comme un diagnostic fiable. Seul un spécialiste qualifié qui a analysé les données associées peut établir un diagnostic précis et prescrire un traitement.

Nous vous recommandons d'étudier des matériaux similaires:

  1. 1. Système d'hémostase: pourquoi faire un test de coagulation sanguine
  2. 2. Le niveau normal de bilirubine chez les nouveau-nés et les enfants: raisons de l'augmentation
  3. 3. Qu'est-ce que la bilirubine pour le corps: ses fonctions et comment effectuer une analyse pour un indicateur
  4. 4. Méthodes de traitement avec l'hirudothérapie - sangsues pour guérir le corps
  5. 5. Analyse de l'homocystéine: causes d'augmentation chez les hommes et les femmes
  6. 6. Marqueurs de tumeurs ovariennes HE-4 et CA-125 selon la méthode Roma
  7. 7. Que montre l'oncomarqueur CYFRA 21-1 (fragment de cytokératine)??

HE4 - quel est ce marqueur tumoral pour les femmes et quelle est sa norme?

Les cancers de l'ovaire sont parmi les causes les plus courantes de décès par cancer chez les patientes. Ces statistiques sont dues à un diagnostic tardif: 3 cas sur 4 de carcinome des glandes génitales féminines ne sont retrouvés qu'à un stade avancé de développement.

Pendant ce temps, un traitement rapide augmente considérablement les chances des patients de surmonter la maladie: même entre le 3ème et le 4ème stade de la maladie, les prévisions de survie à cinq ans diffèrent de plus de 5 fois. L'une des méthodes de diagnostic précoce de la néoplasie maligne dans les ovaires est l'analyse du marqueur tumoral HE4.

Qu'est-ce que HE4?

Les oncomarkers sont des substances qui sont produites directement par le tissu tumoral ou le corps en réponse à une invasion maligne. HE4 fait référence aux marqueurs du deuxième groupe. Cette substance protéique est présente en petites quantités même dans un corps sain..

Par sa nature, HE4 est l'une des glycoprotéines sériques dont la principale fonction biologique est de bloquer les protéinases (enzymes qui décomposent les molécules de protéines en acides aminés).

Cette protéine affecte l'activité du système respiratoire et des organes reproducteurs (trompes de Fallope, endomètre, testicules).

La tâche biologique de HE4 elle-même n'a pas encore été établie, cependant, il a été observé que le gène WFDC2, responsable de la synthèse de la glycoprotéine, est activé lorsque des cellules épithéliales atypiques apparaissent dans les ovaires.

Ainsi, une augmentation de la concentration de la protéine HE4 est une caractéristique diagnostique précieuse qui vous permet de suivre le cancer épithélial (carcinome) des glandes génitales même aux premiers stades, lorsque ni l'examen ni l'analyse des autres marqueurs tumoraux ne montrent le développement du processus oncologique.

Un avantage significatif de HE-4 en tant que marqueur tumoral est la faible intensité de la réaction aux maladies inflammatoires dans le corps. Cela augmente le contenu informationnel de l'étude..

Indications pour l'analyse de la concentration du marqueur tumoral HE4

Les principales indications pour l'analyse du marqueur tumoral HE4 sont:

  • diagnostic différentiel du cancer de l'utérus;
  • détermination du risque ou de la présence d'un carcinome ovarien en présence d'autres néoplasies dans le système reproducteur (principalement dans les glandes mammaires);
  • diagnostic précoce du cancer de l'ovaire avec une prédisposition héréditaire à la maladie ou avec la ménopause;
  • surveiller l'efficacité du traitement du carcinome génital;
  • diagnostic des métastases du cancer épithélial chez la femme.

Une analyse de ce marqueur tumoral peut être prescrite à la fois en présence de symptômes de pathologies des organes pelviens (douleur, irrégularités menstruelles, etc.), et lors d'un examen de routine. La plupart des laboratoires privés incluent HE4 parmi les marqueurs du cancer qui composent le programme annuel de surveillance du cancer pour les femmes..

Y a-t-il des chances de vivre avec un cancer de l'ovaire de stade 4?

La proportion de cancers épithéliaux des glandes génitales atteint 90% de tous les cas cliniques. Les 10-20% restants sont dus à des tumeurs malignes germinogènes et mucoïdes, dans le diagnostic desquelles HE-4 est inefficace.

Pour compenser l'inefficacité de HE-4 dans certaines formes de cancer, il est utilisé en combinaison avec le marqueur tumoral CA-125. C'est le CA-125 qui est considéré comme le principal marqueur du cancer de l'ovaire, bien que sa spécificité et sa sensibilité soient légèrement inférieures (le CA 125 augmente de 8 à 10 mois avant que les symptômes des carcinomes ne se manifestent pleinement, et l'HE-4 augmente en 2-3 ans)..

Pour calculer la probabilité de maladie chez les femmes pré- et post-ménopausées, le niveau des deux marqueurs est inclus dans l'algorithme ROMA (littéralement «Algorithme de risque de malignité ovarienne» - «algorithme de calcul du risque de cancer de l'ovaire»).

L'algorithme prend en compte l'état du patient (avant ou après la ménopause) et, par rapport à cela, sélectionne le rapport de l'importance des signes diagnostiques.

Et si la sensibilité de tout marqueur de tumeur du cancer de l'ovaire (HE-4) le plus précis ne dépasse pas 80%, la précision d'estimation ROMA atteint 96%.

Norme et causes des résultats faussement positifs

La norme du contenu du marqueur tumoral HE-4 dans le sang d'une femme en bonne santé ne dépasse pas 60-70 Pmol / l. Après la ménopause, cet indicateur double, à 140 Pmol / L. Des valeurs plus élevées ou limites peuvent indiquer une tumeur ovarienne en développement, une oncologie de l'endomètre, une faible efficacité du traitement anticancéreux, des métastases ou une rechute de néoplasie des glandes génitales.

Cependant, avec un certain nombre de diagnostics, l'analyse de la concentration de glycoprotéine oncologique donnera un résultat faussement positif. Ces diagnostics comprennent:

  • violations des reins et du foie (insuffisance rénale chronique, cirrhose, hépatite);
  • kystes génitaux;
  • endométriose;
  • fibrose kystique (atteinte génétiquement provoquée du système respiratoire et du pancréas);
  • néoplasmes utérins (fibromes, fibromes);
  • inflammation des organes pelviens (la réaction est moins intense que les autres marqueurs tumoraux).

Malgré la sensibilité et la spécificité élevées de l'indicateur, le résultat peut être faux négatif..

Cela est probable en cas de traitement précoce (lorsque le niveau de protéines produites n'a pas encore dépassé les valeurs normales) ou en présence de néoplasies qui ne provoquent pas le développement d'un marqueur tumoral..

En conséquence, les experts déconseillent catégoriquement de faire de NOT 4 un oncomarker pour le monodiagnostic des néoplasmes dans les ovaires.

Que montre le marqueur tumoral CEA et quelle devrait être la norme?

Lors de la détermination de l'indice ROMA chez les femmes préménopausées, le résultat chez les femmes en bonne santé ne dépasse pas 11,4%, chez les femmes ménopausées - 29,9%.

Les deux marqueurs tumoraux, qui sont pris en compte par cet algorithme, sont plus ou moins capables de répondre à l'inflammation et aux tumeurs bénignes du système reproducteur, donc même une étude aussi précise ne peut pas parler clairement du cancer.

Par exemple, si ROMA est stable légèrement au-dessus de la normale ou diminue avec le temps, alors une tumeur bénigne est plus susceptible d'être suspectée..

Quels que soient les résultats de l'étude, seul un médecin peut poser un diagnostic final. Ses découvertes seront basées non seulement sur le décryptage de l'analyse des marqueurs tumoraux, mais également sur l'historique collecté, les résultats des échographies et des tests hormonaux.

Règles de préparation de la recherche

Une bonne préparation de l'analyse est l'une des principales conditions pour obtenir un résultat fiable..

HE-4 est une glycoprotéine sérique, donc le sang veineux est utilisé pour déterminer sa concentration. Les règles de préparation à l'analyse de la concentration de HE-4 et de détermination de l'indice ROMA diffèrent peu des principes généraux de préparation de l'étude. Avant de soumettre un biomatériau, il est interdit aux patients:

  • manger (entre la prise de nourriture et l'analyse devrait prendre au moins 4 à 8 heures);
  • boire des boissons sucrées, gazéifiées et caféinées (seule l'eau est autorisée);
  • fumer et boire de l'alcool (au moins un jour avant l'étude);
  • prendre des médicaments non vitaux (3 jours avant l'analyse).

Tous les moyens utilisés doivent être signalés au médecin traitant ou à l'assistant de laboratoire chargé de l'étude. Ces informations sont saisies dans les notes et prises en compte lors du diagnostic..

Fréquence d'analyse recommandée - une fois par an.

En présence de tumeurs bénignes du système reproducteur, d'une prédisposition héréditaire au cancer de l'ovaire ou d'une néoplasie mammaire maligne déjà diagnostiquée, la fréquence de surveillance double. Chez les femmes atteintes d'un cancer de l'ovaire diagnostiqué, le sang est prélevé pour analyse tous les 3 mois ou plus souvent, car cela vous permet de suivre l'efficacité de la thérapie.

L'étude de la concentration du marqueur tumoral HE 4 est l'une des étapes importantes du diagnostic des maladies gynécologiques malignes. Compte tenu des statistiques de morbidité et de mortalité des patientes aux derniers stades de l'oncologie ovarienne, des tests réguliers et des examens de routine dans l'intérêt des patientes.

Oncomarker HE4

Les méthodes de diagnostic modernes permettent de détecter les changements malins dans le corps avant l'apparition des premiers signes de pathologie. Ces méthodes comprennent un test sanguin pour les marqueurs tumoraux - substances sécrétées par les cellules tumorales ou le corps en réponse au développement d'un cancer ou d'un sarcome. L'un d'eux est le marqueur tumoral HE-4. Nous vous proposons d'en savoir plus.

Les oncomarkers sont une combinaison de substances biologiques qui se forment dans le corps humain en quantités minimales et ont des origines différentes. Leur contenu dans le sang peut augmenter à la fois dans les processus inflammatoires et dans les néoplasmes bénins et malins. La même règle s'applique au marqueur tumoral HE-4, la protéine épidermique humaine..

Quelle est cette substance? HE-4 fait référence aux glycoprotéines acides, protéines spécifiques du groupe WFDC. Il est présent dans les trompes de Fallope et les ovaires chez la femme, les appendices des testicules chez l'homme, les organes du système respiratoire et le pancréas.

Le marqueur tumoral est directement impliqué dans la plupart des processus biochimiques et physiologiques, alors qu'il est présent dans le corps des hommes et des femmes, quel que soit leur âge et en quantité minimale ne présente aucun danger.

Le niveau de HE-4 peut augmenter fortement si une tumeur maligne commence à se former dans le corps. Le plus souvent, nous parlons d'oncologie de l'utérus et des ovaires, moins souvent - dommages aux glandes mammaires et aux poumons.

Indications pour l'étude

Un test sanguin pour HE-4 n'est pas souvent prescrit. Le médecin peut recommander un examen aux femmes présentant une prédisposition héréditaire à l'oncopathologie ovarienne, aux maladies chroniques de la région génitale féminine et aux personnes qui travaillent dans des conditions de travail dangereuses, ayant les plaintes suivantes concernant leur santé:

  • cycle menstruel irrégulier;
  • douleur fréquente dans le bas-ventre;
  • des problèmes de miction, tels que l'incontinence urinaire ou, à l'inverse, des difficultés avec son écoulement;
  • perte de poids soudaine;
  • faiblesse générale.

De plus, les spécialistes orientent les patients vers l'étude HE-4 dans les situations suivantes:

  • Dépistage précoce du cancer de l'ovaire en cas de suspicion de cancer.
  • Analyse différentielle des tumeurs trouvées dans le bassin d'une femme pour déterminer leur malignité.
  • Surveillance de l'efficacité de la thérapie anticancéreuse pendant le traitement du cancer de l'ovaire.
  • Évaluation du pronostic, détection rapide des métastases et des rechutes de la maladie.

Les oncologues considèrent qu'il est inefficace d'utiliser HE-4 pour le diagnostic d'autres oncopathologies, à l'exception du cancer des organes reproducteurs d'une femme.

Norme

Les critères pour la norme du marqueur tumoral HE-4 dépendent de l'âge et du contexte hormonal de la femme. Chez les patients de moins de 40 ans, alors qu'une quantité suffisante d'hormones féminines est synthétisée dans le corps, le niveau d'antigène sera plus faible que pendant la préménopause et avec son apparition.

Considérez comment les valeurs normales pour les femmes recherchent le marqueur tumoral HE-4, dans le tableau suivant.

Âge
Norm, pmol / l

Êtes-vous intéressé par un traitement moderne en Israël?

Merci d'avoir pris le temps de répondre au sondage. L'opinion de chacun est importante pour nous..

Oncomarker H4: qu'est-ce que c'est, norme, indications pour l'analyse, décodage

Chaque année, le nombre de maladies tumorales augmente. Il est difficile de dire si cela est dû au fait que l'oncologie s'agrandit ou au développement de méthodes de diagnostic. De nombreux cancers peuvent désormais être détectés aux premiers stades grâce à la recherche sur les marqueurs tumoraux.

En d'autres termes, il est possible de diagnostiquer un cancer à un stade où il ne se manifeste pas cliniquement et où le volume de cellules tumorales est faible, mais elles sécrètent déjà des agents protéiques spécifiques.

Oncomarker he4 qui montre

Le marqueur he4 est codé par le gène WFDC2, qui se trouve dans les cellules cancéreuses. De ce fait, à une concentration en he4 de plus de 150 pmol, la sensibilité de l'analyse pour le cancer de l'ovaire est de 80%. Cependant, la spécificité de l'analyse n'est élevée que pour le cancer épithélial de l'ovaire.

Attention. Normalement, le marqueur he4 est présent en petites quantités chez toutes les personnes..

D'un point de vue biochimique, he4 est une glycoprotéine impliquée dans le blocage de la protéine kinase et contient:

  • dans l'épididyme chez l'homme (impliqué dans la formation de sperme)
  • dans l'utérus et les trompes de Fallope chez la femme
  • dans les cellules épithéliales ovariennes
  • dans les cellules bronchiques.

Il convient de souligner que malgré le fait que ce marqueur puisse être produit normalement dans les organes génitaux féminins, une augmentation de son niveau est extrêmement rare. Par conséquent, lorsqu'il est détecté, il vaut la peine de procéder à un examen complet et complet.

Important. Une augmentation de la concentration de he4 dans des tests répétés n'est pas non plus un critère suffisant pour établir un diagnostic de cancer. La détection de ce marqueur tumoral doit toujours être accompagnée d'un examen complet de la femme.

Comme le montre l'expérience de la médecine moderne, le marqueur tumoral h4 est d'une grande importance pour le diagnostic du cancer de l'ovaire. Le fait est qu'avec un diagnostic précoce, le pourcentage de traitement réussi est de 90%. De plus, par sa concentration, des conclusions peuvent être tirées sur l'efficacité de la thérapie.

Pour référence. Le marqueur he4 est le seul qui apparaît dans le sang avant les métastases tumorales et permet ainsi de commencer le traitement dès les premiers stades.

L'analyse du marqueur he4 n'est pas un dépistage et n'est pas effectuée sans affectation.

Assurez-vous que cette étude est menée chez les femmes:

  • avec une prédisposition héréditaire;
  • avec une histoire indiquant le développement possible d'un cancer de l'endomètre;
  • avec un cancer ovarien épithélial établi avec des métastases suspectées;
  • avec un diagnostic et un traitement initiés pour évaluer son efficacité.

Les symptômes alarmants, après quoi le médecin peut prescrire des études du marqueur h4, sont:

  • Perte de poids et perte d'appétit.
  • Dysfonctionnements du cycle féminin.
  • Douleur dans le bas-ventre.

Pour référence. Pour assigner une analyse à he4, une combinaison de ces plaintes est nécessaire, car elles sont collectivement caractéristiques des premières manifestations d'un cancer du système reproducteur de la femme.

Une augmentation du marqueur tumoral he4 peut indiquer la présence d'un cancer:

  • Endomètre;
  • ovaires;
  • glande mammaire;
  • poumons (rarement).

Malgré cette liste, ce marqueur tumoral augmente essentiellement avec le cancer de l'ovaire. Cependant, il convient de rappeler qu'il existe des variétés de cancer dans lesquelles il ne sera pas soulevé même aux stades terminaux - germinogènes et mucoïdes.

Pour référence. Par conséquent, en cas de suspicion d'un processus malin dans les ovaires, il est conseillé d'étudier le marqueur tumoral CA 125 en parallèle avec he4.

Pour obtenir une analyse informative, vous devez vous y préparer.

Règles pour le test sanguin du marqueur tumoral he4

  • Le jour du prélèvement sanguin ne dépend pas du jour du cycle menstruel;
  • le prélèvement sanguin est effectué à jeun;
  • pendant 3-4 jours, il est nécessaire d'arrêter de prendre des médicaments (avec l'autorisation du médecin);
  • la veille de l'analyse exclut l'alcool;
  • le jour du prélèvement de sang, vous ne pouvez pas fumer;

Une fois l'oncologie détectée, pour contrôler l'efficacité du traitement, he4 est administré 1 fois en 3 mois. Ensuite, avec un traitement réussi, la femme est envoyée pour une analyse de contrôle 1-2 fois par an.

Normes des marqueurs He4

Important. Chez les femmes à différentes périodes du cycle de vie, les lectures he4 changent. Avec la fonction ovarienne active, les taux du marqueur tumoral sont plus faibles, à mesure que l'activité reproductrice s'estompe, la norme d'analyse augmente.

Jusqu'à 40 ans, la norme est considérée comme un indicateur

Quel est le marqueur tumoral ne4, ce qui signifie un test sanguin pour he4 avec décodage

La réalisation d'un diagnostic différentiel précis des pathologies oncologiques des organes et des tissus du bassin chez la femme est l'une des tâches les plus difficiles de la médecine moderne.

La méthode de biopsie la plus fiable, qui consiste à exciser un morceau de tissu avec une microcopie ultérieure, ne peut pas être utilisée dans les diagnostics gynécologiques de routine..

Les tumeurs des organes génitaux internes chez les femmes sont assez courantes et souvent non malignes. Par conséquent, afin de réaliser un diagnostic différentiel rapide, un test sanguin pour le marqueur tumoral He 4 est utilisé.

Oncomarker of epithelial ovarian cancer Not 4 - un critère moderne suffisant pour le diagnostic initial de la patiente afin de déterminer le risque de développer une oncologie.

Que signifie un test sanguin Not 4 (he4)

Le marqueur tumoral He 4 est un marqueur des organes pelviens chez la femme, inhibant l'activité des enzymes protéolytiques.

La structure chimique est représentée par une molécule de glyprotéine - c'est une protéine reliée par des liaisons covalentes avec des oligosaccharides. L'indicateur est la technique la plus récente: auparavant, le marqueur CA 125 était utilisé pour diagnostiquer le cancer de l'ovaire..

Le CA 125 est l'un des critères les plus étudiés pour la présence de pathologies oncologiques dans les organes pelviens des femmes. Contenue dans le tissu épithélial tapissant la plupart des organes internes humains.

L'inconvénient du critère est sa faible sensibilité (pas plus de 50%) aux premiers stades de l'oncopathologie.

La détection précoce des néoplasmes malins permet d'obtenir des résultats maximaux du traitement et le pronostic le plus favorable pour le résultat.

Important: marqueurs tumoraux des ovaires: Not 4 et CA125 établissent de manière fiable exclusivement des tumeurs malignes du tissu épithélial et ne déterminent pas germinogènes (apparaissant dans les cellules formées dans l'utérus) ou hormono-actifs (mutations des cellules de la granulosa).

Qu'est-ce que l'indice ROMA?

Pour le diagnostic le plus précis, les scientifiques américains ont développé un algorithme spécial ROMA (Risk of Ovarian Malignancy Algorithm). En utilisant l'indice ROMA, vous pouvez déterminer de manière fiable le risque de cancer du tissu épithélial ovarien. La technique a été testée avec succès dans des études majeures et s'est imposée comme la plus efficace.

Pour calculer l'indice ROMA, un modèle mathématique est utilisé, basé sur les marqueurs tumoraux ovariens: He 4 et CA125. De plus, l'âge et le statut ménopausique de la patiente sont pris en compte. Initialement, l'algorithme a pris en compte 7 critères marqueurs, cependant, ce sont ces 2 indicateurs qui montrent l'efficacité pronostique maximale.

Formule de calcul de l'indice ROMA

Indications pour l'analyse

Un test sanguin Non 4 est nécessairement prescrit pour tous les patients qui, selon les résultats du diagnostic échographique des organes et des tissus du bassin ou lors d'un examen vaginal bimanuel, la présence de néoplasme.

L'étude est également réalisée auprès de femmes qui n'ont pas été établies le développement de la tumeur, avec une combinaison de certains facteurs:

  • perte complète d'appétit;
  • perte de poids inexpliquée rapide;
  • douleur dans l'abdomen;
  • décharge intercycle;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • ballonnements, l'apparition d'une saillie ou d'une formation palpable;
  • Irrégularités menstruelles.

Selon les statistiques, les femmes après 50 ans au cours des femmes ménopausées ont un risque accru de développer un cancer. Les patients dont les épisodes familiaux de cancer ont déjà été identifiés présentent également un risque accru. Par conséquent, il est recommandé que cette catégorie de personnes subisse régulièrement un diagnostic de laboratoire annuel des marqueurs de tumeurs cancéreuses de l'ovaire.

Dans une situation où le type d'examen considéré est effectué afin d'évaluer l'efficacité des tactiques de traitement choisies, le niveau du marqueur tumoral considéré doit être contrôlé une fois tous les 3 mois. Après un traitement réussi, des mesures de contrôle de ce critère sont effectuées une fois tous les six mois..

Comment se faire tester pour le marqueur tumoral Non 4?

Le matériau pour l'étude est le sang veineux. La précision des résultats dépend non seulement de la mise en œuvre correcte de la technique d'analyse, mais également de la bonne préparation du patient. Liste des recommandations avant de soumettre le biomatériau:

  • pendant 1 jour pour limiter la consommation d'aliments gras et fumés, ainsi que d'alcool;
  • l'intervalle minimum après le dernier repas doit être de 4 heures, vous devez boire de l'eau propre sans gaz;
  • en 30 minutes pour exclure un surmenage physique et émotionnel;
  • en accord avec le médecin traitant, pendant 3 jours, arrêter de prendre tout médicament;
  • ne fumez pas en 30 minutes.

La méthode de l'étude est l'analyse immunochimiluminescente. Son essence réside dans une réaction spécifique entre des anticorps produits en réponse aux antigènes cancéreux formés, dont He 4.

Déchiffrer les résultats du marqueur tumoral Non 4

Important: il est interdit d'interpréter les données obtenues de manière indépendante à des fins d'autodiagnostic et de choix des méthodes de traitement. De telles tactiques de comportement menacent d'aggraver l'état du patient, d'aggraver la gravité de la maladie et une issue défavorable, jusqu'à la mort.

Le niveau normal du marqueur tumoral On4 chez une femme en bonne santé est des indicateurs de 0 à 140 pmol / l.

La plage normale pour CA 125 se situe dans la plage de 0 à 35 U / ml.

L'indice ROMA de plus de 29, 89% indique un faible risque de cancer épithélial ovarien.

Augmentation des valeurs

Les raisons de l'augmentation de la valeur du marqueur tumoral de He 4 comprennent l'oncologie des organes suivants:

  • ovaires (dans plus de 90% des cas);
  • glandes mammaires;
  • endomètre utérin;
  • poumons (extrêmement rare).

La synthèse des marqueurs de tumeurs ovariennes est régulée par un gène qui se trouve exclusivement dans les cellules mutantes. Par conséquent, dans une situation de développement de tumeurs malignes dans le corps humain, elles sont activement libérées dans l'espace intercellulaire, suivies d'une diffusion dans la circulation sanguine.

En règle générale, les premières manifestations cliniques de la maladie chez le patient se produisent au stade de la manifestation de la maladie. Il est assez difficile d'ignorer les symptômes caractéristiques. Les signes les plus courants d'une anomalie:

  • cycle menstruel irrégulier;
  • fréquentes, souvent «fausses», envie d'uriner, ce qui n'apporte pas de soulagement. À mesure que le néoplasme se développe, il commence à appuyer sur la vessie, la comprimant. Cela crée un sentiment de vidange incomplète;
  • pertes vaginales mélangées à du sang;
  • symptôme de douleur dans la région abdominale;
  • la digestion est perturbée: constipation, ballonnements et perte d'appétit;
  • douleur pendant les rapports sexuels;
  • diminution générale de la capacité de travail, somnolence accrue;
  • troubles psychologiques sous forme de dépression et de névrose.

Important: la perte complète de fonctionnement de l'ovaire lui-même se produit au dernier stade du cancer, lorsque les méthodes de traitement ne sont plus efficaces.

Tactiques de valeurs supérieures

Si le patient a été établi de manière fiable un écart de la norme dans une grande direction, il est principalement envoyé à l'oncologue.

Après un examen à grande échelle, la commission établit un traitement systémique qui comprend la chimiothérapie et, si nécessaire, l'ablation chirurgicale de la tumeur.

La correction du schéma thérapeutique est réalisée en tenant compte de son efficacité, du degré de la maladie et de l'état général du patient après 1 mois.

Avec un résultat favorable après l'ablation de la tumeur, les métastases ne sont pas détectées et le marqueur tumoral ovarien revient à la normale. À des valeurs stables élevées, le médecin indique la résidualité des cellules tumorales et la nécessité d'un changement de tactique de traitement.

Tarifs bas

L'identification de marqueurs du cancer de l'ovaire à des concentrations particulièrement faibles indique la santé de la patiente, les écarts par rapport à la norme sont exclusivement diagnostiques à la hausse. Cependant, il convient de garder à l'esprit que toutes les formations tumorales ne peuvent pas être détectées à l'aide de l'étude en question. Les types de cancer suivants ne peuvent pas être diagnostiqués:

  • germinogène (pas plus de 5% du nombre total de pathologies oncologiques établies) - affecte les cellules qui se sont formées chez une fille au cours du développement prénatal. L'emplacement de la tumeur peut affecter n'importe quel organe. Les méthodes modernes permettent d'utiliser une intervention chirurgicale et un cours de chimiothérapie pour atteindre une récupération complète;
  • mucoïde - affecte les glandes mammaires, la fréquence d'apparition est de 2 à 5% de tous les cas. L'évaluation de la survie a révélé que la mortalité dans la pathologie de stade 2 atteint 5% et le stade 3 - 23%.

Avec les types de pathologies ci-dessus, la valeur du marqueur tumoral He 4 sera dans les limites normales. Des études supplémentaires sont nécessaires, par exemple sur le CA 125, suivies du calcul de l'indice ROMA.

Le dépistage à grande échelle implique également le passage de diagnostics par ultrasons en combinaison avec des tests de laboratoire supplémentaires, sur la base desquels un diagnostic final est acceptable.

Quand l'analyse est fausse

Sur la base des données du diagnostic de l'Oncomarker No 4 exclusivement, le diagnostic de cancer de l'ovaire ou d'autres organes n'est pas posé.

Il convient de garder à l'esprit qu'une augmentation du niveau de marqueur tumoral est possible en l'absence de néoplasme oncologique. De faux résultats positifs peuvent être détectés avec:

  • la fibrose kystique - une maladie génétique héréditaire, qui se caractérise par des troubles des glandes endocrines et des pathologies graves dans le travail du système respiratoire;
  • lésions infectieuses des organes génito-urinaires, après élimination réussie dont une mesure de contrôle du critère He 4 est effectuée;
  • insuffisance hépatique ou rénale chronique;
  • moins souvent avec un kyste. Il a été noté que la norme de Not 4 chez les femmes avec un kyste est similaire à la valeur de référence pour les personnes en bonne santé. Cependant, dans de rares cas, il y a une augmentation du niveau de ce marqueur tumoral vers le haut, alors qu'il est important d'exclure de manière fiable les anomalies cancéreuses;
  • myome - une tumeur bénigne de l'utérus.

Les résultats faussement négatifs ne sont pas exclus lorsque le niveau du marqueur tumoral He 4 n'est pas suffisamment élevé pour être enregistré par les systèmes de test. Par conséquent, en cas de suspicion de développement de cellules mutantes, un examen supplémentaire est prescrit après 1 mois.

Méthodes de diagnostic supplémentaires

La liste des méthodes supplémentaires nécessaires de diagnostic différentiel dans une situation d'augmentation du marqueur du cancer de l'ovaire comprend:

  • antigène du cancer embryonnaire, qui est nécessaire pour la détection des anomalies tumorales malignes des organes pelviens et de la digestion, ainsi que des métastases au foie et au tissu osseux;
  • détermination des mutations dans les gènes BRCA1, BRCA2, indiquant l'état des glandes endocrines;
  • CA 72-4 - l'antigène est produit lors de lésions cancéreuses de l'estomac;
  • CA 19-9 - un marqueur pour les mutations des tissus pancréatiques;
  • CA 15-3 - détermination de l'oncologie des glandes mammaires, ainsi que de la rechute de la maladie.

En résumé, il est nécessaire de souligner les points importants suivants:

  • le marqueur tumoral He 4 montre la présence d'un cancer épithélial dans les ovaires de la patiente examinée, moins souvent dans les poumons, l'endomètre et les glandes mammaires. Cependant, si des anomalies sont suspectées, un examen supplémentaire est nécessaire;
  • ces résultats de l'analyse comme norme du marqueur du cancer de l'ovaire n'indiquent pas toujours l'absence de néoplasmes malins; si un cancer est suspecté, une étude de dépistage approfondie est nécessaire;
  • le calcul de l'algorithme ROMA est la méthode la plus préférée, car il contient divers marqueurs de tumeurs ovariennes et est le critère le plus fiable;
  • les variantes de faux positifs et de faux négatifs sont acceptables, ce qui suggère des méthodes de diagnostic supplémentaires obligatoires.

Lire la suite: L'hémoglobine et les globules blancs en oncologie: normes, causes des écarts, thérapie

Oncomarker HE 4: qu'est-ce que c'est, la norme chez les femmes, une transcription de l'analyse pour le marqueur

Les maladies oncologiques sont répandues dans le monde. De plus en plus de cancers sont diagnostiqués chaque année..

Les méthodes de diagnostic modernes peuvent détecter les néoplasmes malins aux stades précoces, alors que les signes cliniques manquent encore. L'une de ces méthodes est un test sanguin pour les marqueurs tumoraux..

Un marqueur spécifique qu'il aide à détecter une maladie du système reproducteur féminin, comme le cancer de l'ovaire..

Qu'est-ce qu'il 4

Oncomarker he 4 est une formation de protéines qui peut être présente en petite concentration dans le corps de toute personne en bonne santé. Cette glycoprotéine bloque l'enzyme protéinase..

Normalement, il est 4:

  • Épididyme chez l'homme. Cette protéine est impliquée dans la production de sperme;
  • Endomètre - la muqueuse utérine;
  • Cellules des trompes de Fallope;
  • Cellules tapissant les bronches.

La protéine he 4 est spécifique des processus oncologiques, car elle est produite activement en présence de cellules cancéreuses, de ces cellules ou du corps humain. Il est produit par he 4 sous l'influence d'un gène spécial WFDC2, qui est activé dans les cellules malignes..

Le marqueur tumoral he 4 est utilisé pour diagnostiquer le cancer de l'ovaire chez la femme, ainsi que pour surveiller l'efficacité du traitement pendant le traitement.

Il convient de noter que le 4 est extrêmement rarement synthétisé par les cellules saines du corps féminin, par conséquent, avec une augmentation de ses paramètres, un examen supplémentaire doit être effectué pour clarifier le diagnostic. Si la concentration de cette protéine augmente, ce seul signe de laboratoire n'indique pas la présence d'une tumeur cancéreuse. Le diagnostic est posé après un examen approfondi.

Il est important que le sang prélevé soit livré au laboratoire pour analyse au plus tard 1,5 heure après sa collecte, et le tube à essai doit être conservé dans une boîte spéciale, où la température est maintenue à pas plus de 8 ° С.

La structure protéique he 4 n'est pas le signe d'un cancer ovarien. Il est spécifique du cancer épithélial de plus de 90%.

Seul le marqueur tumoral he 4 se trouve dans le sang bien avant la propagation du processus pathologique (stade précoce), c'est-à-dire avant la formation de métastases dans les organes et tissus voisins. Cela permet à son tour de guérir le patient et d'éviter de graves complications..

Indications pour l'étude

Toutes les femmes n'ont pas de test sanguin pour déterminer le marqueur tumoral he 4..

Il est inefficace de mener une étude sur les marqueurs tumoraux dans les cas suivants:

  • Si une femme a une maladie oncologique, à l'exception des organes du système reproducteur;
  • En cas de suspicion de fibrose kystique et de cancer des cellules germinales.

Les experts ont identifié plusieurs situations dans lesquelles l'analyse sur le 4 est obligatoire:

  • Si une femme est très susceptible de développer un cancer de l'ovaire (prédisposition héréditaire, antécédents gynécologiques surchargés);
  • S'il existe un risque d'aggravation de l'état de la femme (dissémination des métastases) avec un diagnostic de cancer épithélial de l'ovaire;
  • En cas de suspicion de développement d'un néoplasme malin dans la paroi interne de l'utérus (endomètre);
  • Si une femme est traitée pour un cancer des ovaires et de l'endomètre.

Parfois, le marqueur he 4 aide à détecter un cancer des bronches, des poumons et des glandes mammaires..

Règles pour les tests sanguins pour le marqueur tumoral he 4

Pour étudier le 4, un prélèvement sanguin veineux est effectué. Pour ce faire, vous devez contacter le laboratoire, où un professionnel de la santé possédant les qualifications appropriées effectuera cette manipulation dans des conditions stériles. Le matériel biologique est envoyé au laboratoire, où l'assistant de laboratoire examine le sang et compte cette substance..

Pour que le résultat de l'étude soit fiable, il est nécessaire de préparer correctement plusieurs jours avant le test sanguin:

  • Arrêtez de prendre des médicaments (après avoir consulté votre médecin) 2 à 4 jours avant le test de laboratoire;
  • La veille de renoncer à boire de l'alcool;
  • Donnez du sang à jeun ou après 5 à 8 heures après avoir mangé, vous ne pouvez boire que de l'eau propre. Vous ne pouvez pas boire de jus, thé, café, boissons gazeuses;
  • Interdiction de fumer le jour du prélèvement sanguin.

Les femmes sous traitement doivent surveiller le niveau de ce marqueur tumoral tous les 3 mois. Après la fin du traitement, un contrôle est effectué tous les 6 à 12 mois. Cela est nécessaire pour la détection précoce d'une rechute..

Normes de valeurs

Pour évaluer correctement le résultat d'un test sanguin pour le marqueur tumoral he 4, vous devez connaître la norme. Cela aidera à éviter les erreurs lors du diagnostic..

Les limites de la norme de formation des protéines qu'il 4 dépend directement de l'âge de la femme et de son statut hormonal.

En âge de procréer, lorsque les hormones sexuelles féminines sont produites en quantité suffisante, les indicateurs de cette substance sont inférieurs à ceux de la période de préménopause et de ménopause.

Table de décodage de la norme du oncomarker il 4 à partir de l'âge de la femme:

Jusqu'à 40
Années d'âgeNorm, pmol / l
Jusqu'à 40Pas plus de 60,5
40 - 49Pas plus de 76
50 - 59Pas plus de 74
60 - 69Jusqu'à 83
Après 70Pas plus de 104

Une augmentation de la limite normale suggère qu'avec l'âge, une femme a un risque accru de développer un cancer du système reproducteur, ou plutôt des ovaires.

Décryptage de l'analyse et les raisons de l'écart des indicateurs de la norme

Le laboratoire ne compte le marqueur tumoral he 4 que dans une unité de volume sanguin en utilisant une méthode de test chimioluminescent. Le décryptage et l'évaluation du résultat de l'analyse sont effectués par un spécialiste (oncologue). Cela prend en compte l'âge et la présence de maladies concomitantes chez le patient.

Une augmentation du marqueur he 4 dans un test sanguin peut indiquer la présence de tumeurs bénignes et malignes.

Les raisons de l'augmentation de la concentration du marqueur tumoral he 4

Si une augmentation des indicateurs est détectée, cela indique le développement d'un néoplasme malin et de certaines autres maladies (beaucoup moins souvent). Examinez chacune des maladies possibles plus en détail..

Cancer des ovaires

Un autre marqueur 4 montre la présence d'un cancer épithélial. Dans ce cas, les indicateurs sont nettement supérieurs à la normale.

Au début de la formation du cancer épithélial, les symptômes pathologiques sont absents. C'est pourquoi le cancer de l'ovaire est souvent diagnostiqué aux stades 3 ou 4, lorsque le traitement est extrêmement difficile, voire impossible..

Avec le cancer de l'ovaire, il y a violation de la fonction menstruelle, douleur et inconfort dans le bas-ventre, perturbation des organes pelviens (compression des intestins, vessie, inflammation, etc.).

HE 4 avec kyste ovarien

Un kyste ovarien est une masse bénigne qui est une cavité remplie de liquide. Souvent, cette pathologie a un cours asymptomatique..

Symptômes pouvant indiquer la présence de kystes ovariens:

  • Douleur dans le bas-ventre;
  • Une augmentation de la taille de l'abdomen;
  • Constipation
  • Miction rapide;
  • Dysfonctionnement menstruel (saignement utérin, règles abondantes).

Dans le cas de la formation de kystes, il 4 augmente légèrement, et dans certaines situations, il peut être sur la frontière supérieure de la norme. Il est conseillé d'identifier d'autres marqueurs tumoraux dans un test sanguin de laboratoire.

Fibromes utérins

Le myome est une formation tumorale bénigne de la couche musculaire de l'utérus. Cette pathologie est diagnostiquée assez souvent chez les femmes après 30 ans. La cause de son apparition est un déséquilibre des hormones sexuelles féminines.

Les fibromes utérins peuvent être asymptomatiques pendant longtemps ou se manifester sous forme de petits signes pathologiques:

  • Irrégularités menstruelles;
  • Périodes lourdes, pouvant entraîner le développement d'une anémie;
  • Douleur dans l'abdomen et le bas du dos.

Dans le cas des fibromes, une augmentation des valeurs des marqueurs tumoraux est un signe diagnostique auxiliaire. La base du diagnostic est un examen gynécologique bimanuel (à deux mains), une échographie des organes pelviens.

Endométriose

L'endométriose est une condition pathologique dans laquelle les cellules de l'endomètre se développent aux mauvais endroits pour elles (en dehors de l'utérus). Cette maladie est caractéristique des femmes en âge de procréer..

Les symptômes de l'endométriose:

  • Douleur intense pendant la menstruation;
  • Spotting spotting avant et après la menstruation;
  • Périodes lourdes;
  • Infertilité.

Avec l'endométriose, le oncomarker he 4 reste normal ou augmente légèrement. Cependant, cela donne lieu à un examen plus approfondi de la femme.

HE 4 n'est pas un indicateur spécifique des maladies du foie et des reins, mais peut augmenter. Dans ce cas, le patient doit présenter les symptômes appropriés.

Causes des résultats de recherche erronés

Un diagnostic aussi grave que le cancer ne se fait pas sur la base de l'augmentation d'un seul indicateur qu'il 4. Il est conseillé d'effectuer un test sanguin pour d'autres marqueurs tumoraux, ainsi que des diagnostics instrumentaux (échographie, biopsie, cytologie, IRM et autres).

Il convient de rappeler que dans certains cas, un faux test peut être détecté lors d'un test sanguin. Par exemple, avec insuffisance rénale chronique, myome utérin, processus inflammatoire dans les organes pelviens.

Un résultat faussement positif, c'est-à-dire qu'un niveau élevé de ce marqueur tumoral est déterminé, cependant, une tumeur maligne est absente dans le corps.

Les raisons du faux résultat positif de l'analyse:

  • Kyste de l'ovaire;
  • Le processus inflammatoire qui se produit dans les organes pelviens;
  • Fibromes utérins;
  • Fibrose kystique;
  • L'insuffisance rénale chronique.

Il faut également se rappeler que le résultat de l'analyse peut être faux négatif..

Les raisons du faux résultat négatif:

  • La croissance de cet indicateur n'a pas encore atteint les valeurs qui dépassent la norme;
  • Le cancer ne synthétise pas cette protéine.

S'il y a des symptômes appropriés, une prédisposition héréditaire, des antécédents accablés et une suspicion d'oncologie par un médecin, un résultat négatif n'exclut pas sa présence.

L'erreur en conséquence peut également être due à:

  • Le facteur humain (un assistant de laboratoire a fait une erreur lors de l'analyse);
  • Dysfonctionnement de l'équipement sur lequel l'étude est menée;
  • Non-respect des règles de préparation au prélèvement sanguin.

HE 4 en combinaison avec d'autres marqueurs tumoraux

Le plus optimal pour le diagnostic du cancer de l'ovaire est l'étude d'une combinaison de marqueurs tumoraux he 4 et ca 125.

Cependant, il convient de noter qu'une augmentation de la concentration de CA 125 se produit à un stade ultérieur du développement du processus pathologique qu'il ne 4.

Mais il 4 n'est pas sensible à certains types de cancer ovarien (germinogène et mucoïde), tandis que le CA 125 monte.

Des comcomarkers he 4 et ca 125 sont nécessaires pour le calcul de l'indice ROMA. C'est le calcul du pronostic de la maladie. Pour calculer cet indice, vous devez connaître les résultats de l'analyse sur les marqueurs tumoraux et l'âge de la femme.

Indice ROMA pour les femmes préménopausées:

  • Si cet indice est inférieur à 11,4, le risque de développer un cancer épithélial de l'ovaire est très faible;
  • Si cet indicateur est de 11,4 ou plus, cela indique un risque élevé de développer cette pathologie.

Index ROMA post-ménopausique:

  • Si la ROMA est inférieure à 29,9, le risque est faible;
  • Si cet indice est égal ou supérieur à 29,9, le risque de développer un cancer de l'ovaire est extrêmement élevé..

L'étude d'une combinaison de marqueurs tumoraux permet une détection plus précise et plus opportune d'une maladie aussi dangereuse que le cancer.