Angiofibrome chez les enfants et les adultes: causes, traitement. Fibrome nasopharyngé: causes, symptômes, diagnostic, traitement Angiofibrome juvénile du nasopharynx de la clinique de classification de Pogosov

Teratoma

Un néoplasme des tissus conjonctifs et des vaisseaux sanguins est considéré comme une maladie plutôt rare. En pratique oncologique, l'angiofibrome est très souvent considéré en association avec le dermatofibrome. La localisation de cette tumeur bénigne est la peau et le nasopharynx.

Causes et épidémiologie de la maladie

L'angiofibrome du nasopharynx a été décrit pour la première fois par Hippocrate au 5ème siècle avant JC. e. Mais ce terme, la maladie a commencé à être appelée après 1940. La mutation des cellules nasopharyngées est principalement diagnostiquée chez les patients masculins âgés de 7 à 14 ans, ce qui est évidemment associé à la puberté.

L'angiofibrome de la peau se développe avec la même fréquence chez les hommes et les femmes. Cette lésion cutanée est le résultat d'un photovieillissement du derme. C'est pourquoi les personnes âgées sont considérées comme la catégorie la plus sensible..

Angiofibrome laryngé: le tableau clinique

Les symptômes de la maladie comprennent les symptômes suivants:

  • Congestion nasale chronique, qui se manifeste chez 80 à 90% des patients cancéreux aux premiers stades du processus malin.
  • Saignements de nez périodiques. L'écoulement sanguin, en règle générale, est unilatéral et intense. Un tel symptôme est observé dans 45% des cas cliniques..
  • Maux de tête fréquents déclenchés par l'obstruction constante des sinus paranasaux.
  • Gonflement des tissus faciaux.
  • L'angiofibrome juvénile avec une propagation importante peut provoquer une violation des fonctions auditives et visuelles.

Symptômes d'angiofibrome de la peau

Le foyer pathologique a la forme d'un nœud dense, dont la taille ne dépasse pas 3 mm de diamètre. La couleur de la tumeur peut varier du brun clair au brun foncé. Un tel épaississement de l'épiderme dans la plupart des cas ne provoque pas de plaintes subjectives chez le patient et peut être dans un état stable pendant une longue période.

Diagnostic de la maladie

La prolifération atypique des tissus dermiques est diagnostiquée sur la base d'une inspection visuelle, qui peut être améliorée par dermotoscopie. Le diagnostic final est établi par les résultats de l'analyse histologique. Pour effectuer une biopsie, une petite partie du foyer oncologique est retirée du patient et une analyse en laboratoire de la biopsie est effectuée.

L'angiofibrome juvénile est détecté à l'aide de ces méthodes:

  1. Examen instrumental de la cavité nasale et du pharynx.
  2. Imagerie par résonance magnétique et informatique. Un examen radiologique en couches de la zone atypique du corps identifie les limites, la localisation et la propagation du néoplasme.
  3. Biopsie. Un test de biopsie cytologique est nécessaire pour clarifier le diagnostic et le type de tumeur.

Diagnostic différentiel

La forme cutanée de la pathologie a un tableau clinique très similaire à et.

L'angiofibrome chez un enfant se différencie par une croissance polypeuse, une sinusite et un cancer du nasopharynx.

Angiofibrome nasopharyngé: traitement

La thérapie des lésions angifibromiques de l'espace nasopharyngé est effectuée par les méthodes suivantes:

Les médicaments comprennent l'utilisation de testostérone, qui bloque la croissance tumorale et provoque une diminution de 44% du néoplasme.

Certains centres de cancérologie rapportent un résultat positif d'exposition radiologique chez 80% des patients cancéreux. L'application présente certaines limites en raison de la fréquence élevée des complications radiologiques. À cet égard, les oncologues recommandent d'utiliser une technique stéréotaxique, qui consiste en un comportement dosé de haute précision et dosé de la radiation vers la zone affectée du corps..

L'élimination de l'angiofibromie est très compliquée par la présence d'un réseau dense de vaisseaux sanguins. L'accès chirurgical au foyer pathologique du nasopharynx est réalisé en fonction des caractéristiques de localisation de l'oncologie. Ainsi, par exemple, la dissection nasale latérale est indiquée pour les tumeurs aux stades 1 et 2; la voie infratemporelle est utilisée avec une expansion significative de l'angiofibrome. Récemment, la chirurgie endoscopique intranasale a été largement utilisée, avec l'aide de laquelle le chirurgien excise un néoplasme avec un traumatisme minimal pour les tissus sains voisins..

Conséquences et complications après le retrait

Malgré l'importance clé de l'ablation chirurgicale de la tumeur, l'excision radicale est contre-indiquée dans 10% des cas cliniques en raison de l'invasion d'un néoplasme bénin dans les structures osseuses de la base du crâne. Les principales complications de ce traitement sont associées à (fréquence de 30%), aux saignements chirurgicaux et aux lésions traumatiques des tissus voisins.

Les conséquences de la radiothérapie sont les suivantes:

  1. Le développement d'une inflammation radiologique des muqueuses, en particulier de la stomatite buccale.
  2. Réduire la concentration de globules blancs et de globules rouges dans le sang.
  3. Complications cutanées sous forme de dermatite, de démangeaisons et d'enflure.
  4. Manifestations systémiques d'intoxication par les radiations (insomnie, perte d'appétit).

Les effets à long terme de la radiothérapie comprennent l'atrophie de la peau, l'asymétrie du squelette facial, l'ostéoporose progressive et la formation de lésions secondaires.

Prévisions de vie

Le pronostic de la maladie est généralement favorable. La chirurgie opportune en combinaison avec la radiothérapie, conduit à une guérison complète du cancer.

Dans de rares cas, un résultat négatif du traitement anticancéreux est observé sous forme de rechute ou de malignité du néoplasme. Selon les statistiques, l'angiofibrome après résection subit une transformation cancéreuse au cours de la deuxième ou troisième année de la période de rééducation. Pour un diagnostic rapide des complications thérapeutiques, il est conseillé aux patients de subir des examens annuels par un oto-rhino-laryngologiste..

L'angiofibrome est une maladie rare, il est formé de vaisseaux sanguins et de tissu conjonctif. En oncologie, l'angiofibrome est souvent considéré en association avec le dermatofibrome.

Plus sur l'angiofibrome

L'emplacement de cette tumeur est le plus souvent le nasopharynx et la peau, bien qu'il existe d'autres lieux de localisation - tendons, glandes mammaires, tronc, cou, visage, ovaires, utérus, poumons, cordes vocales.

Remarque! Habituellement, l'angiofibrome de la peau est diagnostiqué chez les hommes après 40 ans, mais peut également se former chez les femmes. Ce type de néoplasme est associé au photovieillissement du derme, donc les personnes de la génération plus âgée sont référées au groupe à risque.

Chez les enfants pendant la puberté, un angiofirome de type juvénile (juvénile) peut être diagnostiqué, qui peut passer avec l'âge.

Rappelles toi! Habituellement, un angiofibrome juvénile est diagnostiqué dans le nasopharynx - c'est la soi-disant mutation du nasopharynx.

Principales cliniques en Israël

Les causes

La cause exacte de l'angiofibrome n'a pas été établie, mais il est généralement admis que le développement anormal de l'embryon joue ici un rôle important..

En général, il existe plusieurs théories sur la survenue de cette maladie:

  • génétique. Appartient aux plus courants, car dans la grande majorité des patients diagnostiqués avec angiofibrome, ils trouvent des troubles chromosomiques;
  • hormonal. Un diagnostic fréquent de l'un des types d'angiofibrome chez les adolescents pendant la puberté donne à penser la cause de la formation de l'angiofibrome - déséquilibre hormonal;
  • âge. Le risque de contracter cette maladie augmente avec l'âge, compte tenu du processus naturel de vieillissement..

En plus des théories ci-dessus, il existe des hypothèses concernant les effets de plusieurs autres facteurs:

L'un des principaux facteurs provoquant la maladie est considéré comme une exposition prolongée au soleil (photovieillissement), qui provoque des mutations dans les cellules situées dans les couches profondes de la peau. Au cours du processus de mutation, ils commencent à se diviser intensément et forment un foyer avec des vaisseaux sanguins développés pathologiquement.

Parfois, il existe plusieurs angiofibromes (angiofibromatose), qui peuvent être le résultat de maladies héréditaires - neurofibromatose et sclérose tubéreuse.

Symptômes de la maladie

Les symptômes de la maladie comprennent des manifestations qui dépendent de l'emplacement de l'angiofibrome:

  • dans la plupart des cas (80 à 90%) aux premiers stades de la maladie, une congestion nasale chronique se produit (avec angiofibrome dans le nasopharynx);
  • dans près de la moitié des cas (45%), des saignements de nez peuvent être observés. Le plus souvent, ils sont unilatéraux;
  • en raison de la congestion des sinus paranasaux, des maux de tête fréquents peuvent survenir;
  • si l'angiofibrome juvénile a une propagation importante, il peut provoquer un dysfonctionnement visuel et auditif;
  • lorsqu'il est localisé dans la zone du visage, un gonflement peut se produire, une asymétrie du visage peut être observée.

Dans certains cas, les symptômes ne sont pas observés (avec des dommages aux reins).

Extérieurement, ce néoplasme peut ressembler à un seul nœud (jusqu'à 3 mm), dominant la peau. Sa couleur peut être presque impossible à distinguer de la couleur de la peau au brun foncé, et la couche supérieure de formation est transparente et permet de voir un motif capillaire à partir de petits vaisseaux. Le nœud lui-même est un peu plus dense que la peau environnante, mais assez élastique. Bien que le nœud lui-même soit indolore, il s'accompagne de légères démangeaisons. La tumeur se développe lentement et n'entraîne pas de changements dans les tissus environnants..

Types de tumeurs

Selon la structure microscopique, les angiofibromes cutanés peuvent être divisés en:

  • hypercellulaire. Ils se composent d'un grand nombre de fibroblastes - cellules du tissu conjonctif immatures;
  • typique (angiofibrolipome). Ces types de tumeurs sont composées de cellules en mousse qui contiennent des lipides;
  • pigmenté. Une telle tumeur a de nombreux pigments de mélanine dans sa composition et est souvent confondue avec une taupe;
  • pléomorphe. Cette forme contient des noyaux de différentes formes et tailles, ce qui conduit parfois à un diagnostic incorrect - une tumeur maligne de la peau est déterminée - un sarcome;
  • granulaire (angiogranulome). L'environnement interne de ces cellules a des granules, à cause desquels ils peuvent être confondus avec malins.

Sur le lieu de localisation, cette maladie peut être divisée en:

En fonction des caractéristiques cliniques et anatomiques, l'angiofibrome peut être distingué:

Si nous considérons plus en détail l'angiofibrome du nasopharynx, alors nous pouvons distinguer plusieurs étapes de son développement:

  • Stade 1 - la tumeur ne s'étend pas au-delà des frontières du nasopharynx;
  • 2 - les tissus pathologiques s'étendent jusqu'à la fosse ptérygopalatine, dans certains sinus (maxillaire, sphénoïde, ethmoïde);
  • L'étape 3 peut se produire de deux manières: 1 - la pathologie commence à se propager à l'orbite et à la région infratemporale, 2 - la dure-mère est impliquée;
  • Le stade 4 peut également se produire en deux versions: la première option est caractérisée par des dommages à la dure-mère, mais sans être entraînée dans le processus pathologique de l'hypophyse, de l'intersection optique ou du sinus caverneux, la deuxième option est caractérisée par la propagation de la tumeur à toutes les zones ci-dessus.

Diagnostic de la maladie


La prolifération pathologique des tissus cutanés peut être diagnostiquée sur la base d'un examen externe, effectué conjointement avec. Le diagnostic final est établi en fonction des résultats de l'histologie. Pour la biopsie, une petite zone de la lésion pathologique est enlevée et une analyse en laboratoire de la biopsie est effectuée.

En plus de ces méthodes de diagnostic, la palpation des zones suspectes du corps, l'IRM (elle identifie les limites de la formation, la localisation et la propagation de la tumeur), la rhinoscopie antérieure et postérieure, la radiographie, l'échographie, la TDM, la fibroscopie, l'angiographie sont effectuées. Divers tests de laboratoire sont également effectués: sang, biochimie sanguine, tests hormonaux.

Important! Si un angiofibrome est suspecté, le cancer doit d'abord être exclu. Ils effectuent également des diagnostics différentiels avec des maladies telles que: hémangiomes, lipomes, naevus, mélanomes,. Chez les enfants, l'angiofibrome se différencie par une croissance polypeuse, un cancer du nasopharynx et une sinusite.

Traitement de l'angiofibrome

La thérapie de l'angiofibrome du nasopharynx peut être effectuée par les méthodes suivantes:

  • hormonothérapie. Le traitement hormonal comprend l'utilisation de testostérone, qui bloque la croissance tumorale et provoque une diminution de la tumeur de 44%;
  • radiothérapie. Ce type de traitement présente certaines limites en raison du pourcentage élevé de complications radiologiques. Les médecins conseillent souvent d'utiliser une technique stéréotaxique dans laquelle une utilisation de haute précision et mesurée du rayonnement est utilisée;
  • intervention chirurgicale. En raison de la présence d'un réseau dense de vaisseaux sanguins, la chirurgie d'ablation n'est pas toujours possible. Récemment, la chirurgie endoscopique intranasale est plus souvent utilisée lorsque le chirurgien excise la tumeur avec un minimum de dommages aux tissus normaux voisins..

Après le retrait, la tumeur ne fait presque jamais de rechute.

* Seulement à condition d'obtenir des données sur la maladie du patient, le représentant de la clinique pourra calculer l'estimation exacte du traitement.

Conséquences après la chirurgie

Parfois, après la chirurgie, des rechutes, des saignements chirurgicaux et des dommages aux tissus voisins sont possibles.

Après la radiothérapie, il peut y avoir les complications suivantes:

Prévision et prévention des maladies

Le pronostic de la maladie est favorable. Une opération chirurgicale opportune en combinaison avec la radiothérapie donne une grande chance de guérir le patient. Dans des cas exceptionnels, une rechute de la maladie ou une tumeur maligne peut survenir. Les statistiques affirment qu'après l'ablation de l'angiofibrome, il peut subir une dégénérescence cancéreuse en 2-3 ans de la période de rééducation. Pour un diagnostic rapide de la maladie, des examens préventifs annuels par l'oto-rhino-laryngologiste sont nécessaires.

  • maintenir un mode de vie sain;
  • nutrition adéquat;
  • abandonner les mauvaises habitudes;
  • éviter le stress nerveux et physique.

Actuellement, le nombre de personnes avec des néoplasmes identifiés ne cesse de croître et souvent des cas de morbidité chez les jeunes ont également commencé à être enregistrés. Ainsi, par exemple, parmi les patients ORL, les plus courants sont les personnes diagnostiquées avec des formations nasopharyngées, appelées angiofibromes.

L'angiofibrome (juvénile) du nasopharynx est une tumeur bénigne, survient principalement chez les adolescents de sexe masculin en raison d'un déséquilibre hormonal. Morphologiquement, il se compose de tissus conjonctifs et vasculaires. La nutrition du néoplasme est réalisée en raison de l'artère carotide externe.

Malgré sa structure bénigne, l'évolution clinique de cette pathologie est considérée comme maligne, associée à une progression rapide et à des exacerbations fréquentes de la maladie, ainsi qu'à des lésions destructrices des tissus environnants.

Les raisons pour lesquelles un angiofibrome nasopharyngé pourrait se produire ne sont pas entièrement comprises. Il y a des suggestions que cette maladie se forme lors d'une violation du développement du tissu embryonnaire dans le nasopharynx, qui a servi de raison pour créer une théorie embryonnaire de l'apparition d'une pathologie. En plus de cela, il existe encore des théories hormonales (diminution des androgènes, excès de testostérone), hypophyse, traumatique, mésenchymateuse, inflammatoire et génétique du développement.

Cependant, pour prouver leur influence, un grand nombre d'études complémentaires sont nécessaires..

Classification

L'attribution de différentes formes d'angiofibrome juvénile est effectuée en fonction de la localisation anatomique et de la direction de croissance du néoplasme. Selon la localisation, une tumeur se distingue à la base de l'os sphénoïde, dans la région de la paroi postérieure de l'os ethmoïde, dans le fascia pharyngé. Le développement de l'éducation peut se produire dans différentes directions:

  • De l'arc du nasopharynx - à la base du crâne.
  • De la base de l'os sphénoïde aux sinus, le labyrinthe de l'os ethmoïde et de l'orbite.
  • Dans la fosse ptérygopalatine et la cavité nasale.

La direction du développement détermine le degré de déformation des tissus adjacents. Sa germination peut entraîner de nombreuses complications différentes: déficience visuelle, restriction du mouvement des globes oculaires, leur saillie et de nombreuses autres pathologies. Les cas d'envahissement tumoral autour des nerfs optiques (au niveau de leur intersection) et de l'hypophyse entraînent des conséquences graves, voire mortelles, et ne font pas l'objet d'un traitement chirurgical.

Lors du diagnostic, le médecin traitant doit déterminer la prévalence du processus:

  • Stade 1 - une tumeur sans germination dans d'autres départements.
  • Stade 2 - il y a une croissance dans la région de la fosse ptérygopalatine ou des sinus.
  • Stade 3A - germination dans les orbites ou dans la zone de la fosse infratemporale.
  • Stade 3B - la mise au point s'étend vers l'extérieur à partir de la dure-mère.
  • Stade 4A - croissance tumorale sous la dure-mère sans impliquer d'autres structures.
  • Stade 4B - dommages au sinus caverneux, à l'hypophyse, aux nerfs optiques dans la zone de l'intersection.

Ces données doivent être prises en compte par le médecin traitant pour déterminer d'autres tactiques de gestion des patients..

Symptômes de la maladie

L'angiofibrome du nasopharynx aux stades initiaux de son développement n'a pas de manifestations cliniques spécifiques. Mais grâce à sa croissance rapide, une personne commence à s'inquiéter des symptômes suivants:

  • Respiration nasale laborieuse.
  • Vilesse de la voix.
  • Déficience auditive et olfactive.
  • Maux de tête intenses.

Souvent, des saignements de nez peuvent survenir, qui ont tendance à s'intensifier à mesure que la taille du néoplasme augmente..

Avec la germination d'une tumeur chez une personne, des changements visibles apparaissent sous la forme d'une déformation du squelette facial, d'une asymétrie faciale.

En cas de lésion du sinus maxillaire, des symptômes de maladies dentaires sont observés. Avec la germination de la tumeur intracrânienne, des signes de symptômes neurologiques apparaissent: une augmentation du périoste et une diminution des réflexes cutanés, du nystagmus, des douleurs le long du passage du nerf trijumeau.

Étant donné que la maladie n'a pas de manifestations spécifiques précoces et que la détérioration se développe assez rapidement, une attention particulière doit être accordée au rhume lors de l'étude des symptômes, qui ne peuvent pas être guéris par des méthodes conservatrices..

Diagnostique

Lorsqu'il contacte une personne avec les plaintes ci-dessus pour obtenir de l'aide médicale, l'oto-rhino-laryngologiste, pour confirmer le diagnostic proposé, nomme une liste d'études supplémentaires. Ainsi, l'angiofibrome juvénile est détecté en présence de signes caractéristiques de la maladie sur des photographies radiographiques, avec des études CT et IRM, ainsi que pendant l'angiographie et la biopsie. La fonction de diagnostic est la suivante:

  • La TDM, en plus de visualiser la formation elle-même, détermine le degré d'endommagement d'autres structures. Il est également mené pour évaluer l'efficacité du traitement chirurgical..
  • Les avantages de la recherche par IRM dans ce cas sont sa capacité à évaluer le degré d'approvisionnement en sang du néoplasme. De plus, contrairement à la tomodensitométrie, il permet une visualisation plus détaillée des formations de faible densité.
  • L'angiographie permet également d'identifier les sources de vascularisation de la formation, qui sont prises en compte lors de la chirurgie.
  • Une biopsie confirme enfin le diagnostic, car elle permet de visualiser la structure morphologique caractéristique de la tumeur.

Toutes les méthodes ci-dessus sont assez informatives, mais vous ne devez pas passer indépendamment certains examens, car seul un spécialiste expérimenté peut interpréter correctement les résultats.

Mesures thérapeutiques

L'objectif principal de la thérapie pour la détection de l'angiofibrome du nasopharynx est l'élimination complète de la formation et la prévention de sa rechute. Étant donné que la chirurgie peut être compliquée par des saignements massifs (en fonction du degré de vascularisation du néoplasme), il est important d'effectuer soigneusement une préparation préopératoire.

Le type de chirurgie dépend de l'emplacement, de la taille et de la croissance de la tumeur. Pour réduire le risque de récidive de la maladie après l'ablation chirurgicale du néoplasme, les spécialistes prescrivent dans certains cas des traitements supplémentaires de radiothérapie.

Si la tumeur se développe en structures anatomiques vitales, la chirurgie est strictement contre-indiquée. Dans de tels cas, le patient ne suit que des cours de radiothérapie. Il est très important d'identifier la maladie aux premiers stades de son développement.Par conséquent, lors de la première apparition de symptômes alarmants, vous devez immédiatement consulter votre médecin et ne pas vous auto-soigner..

Code CIM-10: D10.6

Les tumeurs nasopharyngées bénignes sont rares. L'angiofibrome nasopharyngé est le plus courant.

L'angiofibrome nasopharyngé est observé exclusivement chez l'homme à partir de 10 ans. On pense qu'une tumeur subit un développement inverse à l'âge de 20-25 ans, mais ce résultat n'est pas toujours observé.

a) Symptômes et clinique de l'angiofibrome du nasopharynx. La présentation clinique comprend les symptômes croissants d'obstruction nasale, de rhinosinusite purulente due à une obstruction nasopharyngée, de saignements de nez sévères et de congestion nasale, de maux de tête, d'obstruction de la bouche du tube auditif entraînant une perte auditive conductrice, une otite moyenne catarrhale ou purulente.

Avec la rhinoscopie postérieure, une occlusion nasopharyngée est détectée avec une tumeur lisse gris-rouge, qui peut avoir une structure lobée et des éperons qui se transforment en choane ou poche pharyngée (fosse Rosenmüller). Un réseau vasculaire prononcé est visible sur la paroi tumorale. À un stade très avancé, une tumeur peut déformer les os du visage et du nez, faire saillie à travers la joue et provoquer une exophtalmie. Enfin, la tumeur rend difficile l'alimentation. A la palpation, la consistance de l'angiofibrome du nasopharynx est dense.

b) Mécanismes de développement. Dans les cas typiques, l'angiofibrome du nasopharynx selon la structure histologique est bénin, mais provoque un tableau clinique difficile, car il a une croissance expansive et infiltrante. La tumeur a une surface inégale et est riche en tissu fibreux, provient du toit du nasopharynx ou fosse ptérygoïde. L'angiofibrome sort généralement de la fissure ptérygo-maxillaire et est soudé aux tissus mous du nasopharynx.

L'angiofibrome se développe relativement rapidement. Remplissant le nasopharynx, la tumeur s'étend aux sinus paranasaux, à la mâchoire supérieure, au sinus sphénoïde, à la fosse ptérygo-palatine, à la joue, au labyrinthe ethmoïde et à l'orbite. Enfin, l'angiofibrome peut se développer dans la cavité crânienne à la suite de l'érosion des os de la base du crâne.

c) Diagnostics. Le diagnostic est basé sur les résultats de l'endoscopie transnasale, des études utilisant un miroir ou une loupe nasopharyngée, ainsi que la TDM et l'IRM. Avec un processus tumoral étendu, l'angiographie carotidienne est indiquée, si nécessaire, une angiographie supersélective est réalisée avec embolisation des branches de l'artère carotide.

Angiofibrome nasopharyngé de la cavité nasale postérieure chez un garçon

d) Diagnostic différentiel. Le diagnostic différentiel comprend des végétations adénoïdes hypertrophiques, un polype choanal (généralement léger et ne saigne pas), un lymphome, un chordome et un tératome.

P.S. Lors d'une biopsie, une attention particulière est nécessaire, compte tenu du risque de saignement massif. De plus, les résultats d'une biopsie ne permettent pas de juger l'apport sanguin à la tumeur. Ces informations ne peuvent être obtenues que par MPT, MPA ou angiographie..

Si un angiofibrome juvénile est suspecté chez un patient âgé de 10 à 25 ans avec une tumeur nasopharyngée, une biopsie ne doit être effectuée que dans un hôpital et le chirurgien doit être prêt pour la chirurgie en cas de saignement massif. Cependant, des signes diagnostiques caractéristiques de l'angiofibrome peuvent également être obtenus avec l'angiographie.

Le chordome se développe à partir de la corde dorsale (corde) et se trouve principalement chez les hommes âgés de 20 à 50 ans. Il se développe très lentement, érode les os de la base du crâne, affectant le CN, et peut également se propager au sinus sphénoïde. Traitement. Si possible, la tumeur doit être retirée chirurgicalement, mais le risque de rechute est élevé. La radiothérapie est un traitement palliatif. Le chordome se métastase aux ganglions lymphatiques cervicaux.

Autres tumeurs. Tératome, dermoïde, fibrome, lipome. Traitement. Si la tumeur apparaît cliniquement, elle doit être retirée chirurgicalement..

d) Traitement de l'angiofibrome du nasopharynx. Le traitement le plus efficace est chirurgical. Pour l'excision de la tumeur, il existe plusieurs approches: les «scalping» médio-faciaux (déglantage médian), les approches transmaxillaires et transcrâniennes. Pour les grosses tumeurs, une craniotomie et une ostéotomie de la mâchoire inférieure peuvent être nécessaires. De plus petites tumeurs sont actuellement retirées par endoscopie..

L'embolisation préopératoire des artères d'alimentation est recommandée, ce qui est préférable de le faire au plus tôt 48 heures avant la chirurgie. La radiothérapie est également une méthode de traitement efficace qui permet de réussir dans 80% des cas..

Ablation d'un gros angiofibrome nasopharyngé par accès libre par rhinotomie latérale:
a Avant le retrait.
b Après ablation de la tumeur.

- Retour à la table des matières "

L'angiofibrome juvénile du nasopharynx est une tumeur vasculaire bénigne qui affecte exclusivement les adolescents et se caractérise par une croissance agressive destructrice locale. Il représente environ 0,5% de toutes les tumeurs de la tête et du cou. L'étiologie et la pathogenèse ne sont pas entièrement comprises.

Apparemment, la tumeur ne provient pas du nasopharynx, mais de l'arrière. Plus précisément, il se développe à partir des sections postéro-supérieures de la paroi latérale du nez, à la jonction du processus sphénoïde de l'os palatin, de l'aile horizontale du vomer et de la base du processus ptérygoïde de l'os sphénoïde, près du bord supérieur de l'ouverture sphénoïde-palatine. La tumeur n'a pas de capsule et consiste en des vaisseaux proliférants de forme irrégulière avec une doublure monocouche de l'endothélium.

Il n'y a pas de couche musculaire entre le stroma et l'endothélium. Cela explique le taux de saignement élevé de ces néoplasmes..

Dans la plupart des cas, au moment du diagnostic, la tumeur a déjà dépassé la cavité nasale et le nasopharynx, elle se développe généralement dans le sinus maxillaire à travers sa paroi postérieure et se propage également latéralement dans la fosse ptérygopalatine. La propagation dans la fosse ptérygopalatine peut s'accompagner d'une destruction des processus ptérygoïdiens de l'os sphénoïde.

Avec une propagation latérale supplémentaire à travers la fissure ptérygo-maxillaire, un gonflement typique apparaît sur la joue. De plus, la tumeur peut se développer sous l'arcade zygomatique, provoquant un gonflement de la peau au-dessus. À partir de la fissure ptérygo-maxillaire, l'angiofibrome peut se développer au-delà de la grande aile du sphénoïde, pénétrer dans la fosse crânienne moyenne, les fissures orbitaires supérieures et inférieures. Lors de la propagation postérieure, la tumeur pénètre dans le sinus sphénoïde et plus loin dans la région de la selle turque.

Lorsque la germination de l'angiofibrome dans la selle ou l'orbite turque, une déficience visuelle peut survenir. La croissance tumorale n'est généralement pas invasive, de sorte que l'angiofibrome peut avoir une distribution intracrânienne sans compromettre l'intégrité de la dure-mère. Le sinus caverneux est généralement comprimé, mais la tumeur ne se développe pas à l'intérieur. La dysfonction du nerf crânien est rare, même avec de grosses tumeurs. Mais dans de rares cas, des tumeurs extrêmement agressives se développent dans les sinus caverneux, affectant les nerfs crâniens, l'artère carotide interne, l'hypophyse et la croix visuelle.

Malgré sa croissance destructrice locale, la taille de la tumeur croît lentement. Étant donné que la tumeur est rare chez les jeunes adultes, il est suggéré qu'avec le temps, elle puisse régresser spontanément. Étant donné qu'il est impossible de prédire la probabilité de régression, l'angiofibrome doit être retiré. Avec un diagnostic précoce, le pronostic est favorable, malheureusement, en raison de symptômes non spécifiques, le diagnostic est souvent posé déjà aux stades ultérieurs. Après retrait, elle revient souvent, de 30 à 50%. La maladie étant toujours représentée par une seule tumeur, la rechute indique une ablation chirurgicale incomplète.

(a, b) Tomodensitométrie, coupe sagittale.
Déterminé par le déplacement antérieur du sinus maxillaire du sinus postérieur, caractéristique de l'angiofibrome nasopharyngé juvénile (symptôme Holman-Miller).
(b) Angiographie latérale de l'artère maxillaire interne (figure), qui détermine l'augmentation de l'apport sanguin d'angiofibrome.

a) Diagnostic de l'angiofibrome juvénile du nasopharynx. Le plus souvent, l'angiofibrome juvénile survient chez les hommes âgés de 7 à 29 ans, l'âge moyen du diagnostic est de 15 ans. En règle générale, l'angiofibrome se manifeste par une triade: obstruction unilatérale de la respiration nasale, saignements de nez récurrents, présence d'une formation volumétrique dans le nasopharynx. D'autres symptômes moins spécifiques sont la présence d'un écoulement purulent, car en raison de l'obstruction de la cavité nasale, il devient infecté, nasal et anosmique. Des difficultés de respiration nasale et des saignements de nez surviennent chez 80% des patients.

Les symptômes peuvent déranger le patient pendant des mois, voire des années avant le diagnostic. Le retard à contacter un médecin et à poser un diagnostic est dû au fait que les symptômes sont attribués à des maladies plus fréquentes (rhinite, sinusite, polypose).

Vu dans les parties postérieures de la cavité, le nez et / ou le nasopharynx présentent un néoplasme nodulaire gris-rouge avec des bords lisses. Il n'y a généralement pas d'ulcérations sur la muqueuse de la tumeur, à l'exception des cas de biopsie antérieure ou de tentative de retrait. Les autres signes comprennent une déformation du squelette facial, une proptose, un gonflement du palais, une otite moyenne exsudative, une déficience visuelle ou auditive. Avec une distribution intracrânienne importante, un dysfonctionnement des nerfs crâniens peut être noté.

Les signes radiologiques de la tumeur sont assez caractéristiques. En TDM, le déplacement postérieur du sinus maxillaire antérieur est déterminé, ce qui est appelé le signe Holman-Miller. L'expansion de la fissure orbitaire supérieure est également caractéristique, ce qui est assez spécifique pour l'angiofibrome juvénile. La TDM est idéale pour déterminer l'emplacement exact et l'étendue d'une tumeur. Lorsque la tumeur envahit la cavité crânienne, il est nécessaire d'effectuer une IRM.

L'angiographie n'est pas nécessaire pour poser un diagnostic, mais elle peut être utilisée en cas de diagnostic peu clair, surtout si le traitement précédent a échoué. L'angiographie est également nécessaire pour l'embolisation, qui est réalisée avant la chirurgie..


Ablation d'un gros angiofibrome nasopharyngé par accès libre par rhinotomie latérale:
a Avant le retrait.
b Après ablation de la tumeur.

b) Chirurgie de l'angiofibrome du nasopharynx. Le traitement principal des adolescents est chirurgical. Il existe de nombreuses approches chirurgicales différentes: transplantaire, endodnasale (y compris endoscopique), transantrale, transmandibulaire, transzigomatique, craniotomie avec rhinotomie. La rechute de la tumeur n'est pas toujours une indication pour son ablation, sauf lorsque le patient continue d'être perturbé par des saignements de nez, des difficultés respiratoires nasales, des symptômes visuels, tout en confirmant la croissance continue de la tumeur.

La principale source d'approvisionnement en sang pour l'angiofibrome est l'artère carotide interne, mais le canon thyroïdien, ainsi que les branches méningées, sphénoïdes et orbitales de l'artère carotide interne, peuvent également participer. En raison d'une telle abondance de sang, la ligature de l'artère carotide externe ne réduit pas l'intensité des saignements peropératoires, mais, au contraire, peut l'augmenter en augmentant le flux sanguin le long des branches collatérales (et moins accessibles ou généralement inaccessibles).

Pour réduire les saignements, l'embolisation préopératoire, la ligature de l'artère maxillaire interne, l'électrocoagulation, la radiothérapie peut être utilisée.

c) Radiothérapie de l'angiofibrome du nasopharynx. Bien que le traitement principal de l'angiofibrome juvénile du nasopharynx soit chirurgical, la chirurgie est associée à un risque important, en particulier à la propagation intracrânienne de la tumeur. Dans ce cas, la radiothérapie peut être une alternative raisonnable. En outre, la radiothérapie peut être utilisée pour la rechute de la tumeur. Lee et al. ont rapporté 27 patients atteints de tumeurs courantes chez qui la radiothérapie était le traitement principal.

Les complications étaient minimes et le risque de développement est similaire voire inférieur par rapport au risque de traitement chirurgical. Les complications à long terme de la radiothérapie comprennent le retard de croissance, le panhypopituitarisme, la nécrose du lobe frontal, les cataractes, la kératopathie radiologique.

Angiofibrome

L'angiofibrome est une maladie assez rare, caractérisée par la formation d'un néoplasme bénin, qui comprend les vaisseaux sanguins et le tissu conjonctif. Le plus souvent, la pathologie affecte la peau et le nasopharynx, moins souvent la base du crâne en souffre. Les causes exactes de la formation de la maladie restent inconnues aujourd'hui, cependant, les cliniciens ont déduit plusieurs théories concernant le mécanisme possible d'apparition.

Le schéma symptomatique diffère selon la zone dans laquelle un tel néoplasme est localisé. Les principaux signes sont considérés comme la douleur, la déformation faciale, l'apparition de nodules bruns ou jaunes sur la peau.

Le diagnostic correct est établi sur la base des données obtenues lors d'un examen physique approfondi du patient et d'une série de procédures instrumentales. Les études de laboratoire dans ce cas sont auxiliaires.

Le traitement de la pathologie n'est effectué que chirurgicalement et consiste à exciser le néoplasme. Dans la grande majorité des situations, la chirurgie est réalisée par endoscopie. Le pronostic de la maladie est presque toujours positif.

Étiologie

Actuellement, on pense que l'angiofibrome est une conséquence d'un développement fœtal anormal au cours de la période embryonnaire, cependant, les experts en oncologie ont formulé plusieurs suggestions concernant la pathogenèse et les causes de la formation d'un tel néoplasme..

Ainsi, allouez:

  • théorie génétique - est considérée comme la plus courante. Cela est dû au fait que tous les patients diagnostiqués par la suite présentent un trouble chromosomique;
  • théorie hormonale - le diagnostic fréquent d'une telle pathologie chez les enfants à l'adolescence suggère que la cause la plus probable est le déséquilibre hormonal;
  • théorie de l'âge - certains médecins affirment que le risque d'une telle maladie augmente avec l'âge et dépend du processus de vieillissement naturel du corps humain.

En outre, il existe également des suggestions concernant l'impact de ces facteurs prédisposants:

  • une grande variété de blessures au visage, au nez et à la tête;
  • évolution chronique des maladies inflammatoires du larynx, par exemple, sinusite;
  • dépendance aux mauvaises habitudes;
  • vivre dans un mauvais environnement.

Le principal groupe à risque est constitué des hommes âgés de 9 à 18 ans. Pour cette raison, la maladie est également appelée angiofibrome juvénile ou juvénile. Très rarement, une telle tumeur est retrouvée chez les personnes de plus de 28 ans..

Classification

En fonction de l'emplacement du foyer du processus pathologique, il existe:

  • angiofibrome de la peau - principalement trouvé chez les patients d'âge mûr;
  • angiofibrome du visage;
  • angiofibrome juvénile de la base du crâne - est une conséquence des dommages au larynx;
  • éducation dans les reins - diagnostiquée dans des cas isolés;
  • angiofibrome juvénile du nasopharynx - est considéré comme la forme la plus courante de pathologie;
  • éducation sur les tissus mous.

Selon les caractéristiques cliniques et anatomiques, il est de coutume de distinguer:

Lorsque le nasopharynx est affecté par une telle tumeur bénigne, la maladie passe par plusieurs stades de progression:

  • Stade 1 - le néoplasme ne s'étend pas au-delà de la cavité nasale;
  • Stade 2 - il y a une augmentation des tissus pathologiques dans la fosse ptérygopalatine, ainsi que dans certains sinus, en particulier le maxillaire, l'ethmoïde et le sphénoïde;
  • Étape 3 - se déroule en deux versions. Le premier est la propagation du processus pathologique à l'orbite et dans la région temporelle. Le second est l'implication dans la maladie de la dure-mère;
  • Étape 4 - a également deux formes de cours. Le premier est des dommages à la dure-mère, mais sans l'implication de parties telles que le sinus caverneux, l'hypophyse et la croix visuelle. La seconde - la tumeur s'étend à toutes les zones ci-dessus.

Symptomatologie

Comme indiqué ci-dessus, le tableau clinique dépendra entièrement de la localisation du foyer d'un tel néoplasme bénin dans le larynx. Il en résulte que pour la défaite de la peau, les symptômes suivants sont caractéristiques:

  • la formation d'un seul nœud convexe;
  • l'éducation peut avoir une teinte brune, jaune ou rose pâle;
  • consistance tumorale dense;
  • manifestation vive des capillaires;
  • démangeaisons cutanées mineures.

L'endroit le plus commun pour la localisation est les extrémités supérieures et inférieures, ainsi que le cou et le visage. Cette forme de la maladie est la plus caractéristique des femmes âgées de 30 à 40 ans..

L'angiofibrome juvénile du nasopharynx a les manifestations cliniques suivantes:

  • déplacement du globe oculaire;
  • diminution de l'acuité visuelle;
  • congestion nasale chronique;
  • asymétrie faciale;
  • accès fréquents de maux de tête sévères;
  • diminution de l'odorat;
  • voix nasale;
  • hémorragies de la cavité nasale;
  • gonflement du visage;
  • déficience auditive;
  • difficulté à respirer par le nez.

L'angiofibrome du visage peut être localisé dans n'importe laquelle de ses zones. Le principal symptôme est l'apparition soudaine d'une petite croissance dense ou élastique. Avec sa blessure constante, des saignements et une augmentation rapide de la taille du nœud sont observés. Souvent, des néoplasmes se trouvent dans le nez, l'oreillette ou les paupières..

Un néoplasme dans la région de la base du crâne est la forme la plus grave de la maladie (car la tumeur est sujette à une croissance rapide), qui affecte les garçons et les hommes âgés de 7 à 25 ans. Les manifestations cliniques sont similaires à des lésions du nez ou du larynx..

Dans le cas des tissus mous, la pathologie est souvent localisée à:

  • tendons;
  • glandes mammaires;
  • torse;
  • cou et visage;
  • ovaires;
  • l'utérus;
  • poumons.

Cette forme de la maladie ne présente pas de symptômes spécifiques.

L'angiofibrome du larynx ou de la corde vocale s'exprime par:

  • la formation d'une structure inégale située sur la jambe;
  • une teinte rougeâtre ou bleuâtre de la tumeur;
  • enrouement de la voix;
  • impossibilité totale de prononcer des sons.

En cas de lésions rénales, les symptômes peuvent être complètement absents.

Diagnostique

Le diagnostic chez un enfant ou chez un adulte n'est confirmé qu'après que le patient a subi une série de procédures instrumentales.

Cependant, la première étape du diagnostic comprend:

  • l'étude des antécédents médicaux - à la recherche d'un facteur provoquant;
  • collecte et analyse du cycle de vie;
  • examen physique approfondi et palpation de la zone affectée de la peau;
  • évaluation de l'acuité visuelle et de la vision;
  • une enquête détaillée du patient ou de ses parents - pour dresser un tableau symptomatique complet.

Les procédures instrumentales nécessaires pour confirmer le diagnostic sont présentées:

  • rhinoscopie antérieure et postérieure;
  • radiographie;
  • échographie;
  • CT et IRM;
  • fibroscopie;
  • biopsie;
  • angiographie.

Les études de laboratoire dans ce cas comprennent:

  • test sanguin clinique général;
  • tests hormonaux;
  • biochimie du sang.

En plus de l'oto-rhino-laryngologiste, les personnes suivantes participent également au processus de diagnostic:

Traitement

Vous ne pouvez vous débarrasser de tout type de maladie qu'à l'aide d'une intervention chirurgicale, ce qui implique l'excision du néoplasme. Ceci peut être fait:

  • méthodes peu invasives - appliquer uniquement lorsque le mal se produit sur la peau. Pour ce faire, utilisez le rayonnement laser, la cryodestruction, la vaporisation, la coagulation;
  • endoscopique - à travers plusieurs petites incisions;
  • méthode de la cavité - à travers une grande incision.

Après l'ablation de la tumeur, le traitement doit obligatoirement comprendre:

Prévention et pronostic

Il n'y a pas de mesures préventives spécifiques qui empêchent le développement d'une telle maladie. Cela est dû au fait qu'aujourd'hui les raisons de la formation de l'angiofibrome ne sont pas complètement connues.

Néanmoins, il est possible de réduire la probabilité de formation d'une maladie en utilisant:

  • maintenir un style de vie actif et sain;
  • une nutrition appropriée et équilibrée;
  • éviter le surmenage nerveux et physique, ainsi que toute blessure;
  • passer suffisamment de temps au grand air;
  • examen complet régulier à la clinique avec une visite à tous les spécialistes.

Dans la grande majorité des cas, le pronostic est favorable - le danger d'une telle maladie ne réside que dans des saignements étendus pouvant entraîner une anémie, ainsi qu'une tendance à des rechutes fréquentes. Aucun décès enregistré.

Les causes et complications de l'angiofibrome nasopharyngé

L'angiofibrome est considéré comme une pathologie rare, au cours de laquelle un néoplasme bénin se développe. Le plus souvent, la maladie affecte le nasopharynx ou la peau. Malgré la nature, la formation peut causer beaucoup de problèmes, vous devriez donc être capable de reconnaître des symptômes alarmants.

Contenu

Quoi

L'angiofibrome ressemblant à une tumeur se compose de vaisseaux sanguins et de tissu conjonctif. Dans la plupart des cas, la maladie affecte les garçons et les adolescents. La pathologie fait référence aux formations bénignes..

Malgré cela, la formation augmente lentement, se développe dans les os crâniens, provoquant des saignements étendus. De plus, un défaut nasopharyngé est susceptible de rechuter, à la suite de quoi, même après un traitement rapide, il est nécessaire d'être constamment examiné.

Classification

En fonction de l'emplacement du processus pathogène, il convient de distinguer les éléments suivants:

  • Dommages à la peau et au visage. Le premier type est le plus fréquent chez les patients matures..
  • Angiofibrome juvénile de la base du crâne, qui cause un traumatisme au larynx.
  • Formation dans les reins. Une telle pathologie est extrêmement rarement diagnostiquée..
  • Angiofibrome juvénile du nasopharynx, considéré comme le plus courant parmi d'autres types.
  • Dommages aux tissus mous.

Sur la base des caractéristiques cliniques et anatomiques, la maladie est basale et intracrânienne. La tumeur nasopharyngée bénigne se déroule en quatre étapes.

Au premier stade, la formation reste dans la cavité nasale. Au fur et à mesure de sa progression, le néoplasme se développe, affectant la fosse ptérygopalatine, divers sinus.

Le processus pathologique au troisième stade affecte la zone infratemporale, l'orbite ou la coquille dure de la matière grise. Le dernier degré est des dommages aux parties inférieures du cerveau.

Les causes

Les véritables causes de l'apparition de l'angiofibrome du nasopharynx n'ont pas encore été étudiées. La maladie est considérée comme une conséquence d'une altération du développement fœtal..

Sur ce sujet

Qu'est-ce que le scanner de l'oreille

  • Natalya Gennadyevna Butsyk
  • 6 décembre 2019.

La contribution la plus significative à la formation de la pathologie est apportée par une prédisposition génétique. Tous les patients avec ce diagnostic souffrent d'anomalies chromosomiques..

Étant donné que la maladie affecte presque toujours les jeunes hommes, nous devons parler de l'effet du déséquilibre hormonal. Cependant, les personnes âgées sont également à risque en raison des processus de vieillissement naturels..

Il convient également de souligner les facteurs provoquants suivants:

  • Diverses blessures au nez et à la tête.
  • La présence de pathologies inflammatoires chroniques du larynx.
  • Abus de mauvaises habitudes.
  • L'impact d'une mauvaise écologie.

Le plus souvent, les enfants et les adolescents de moins de 18 ans souffrent du problème, tandis qu'à l'âge moyen une tumeur nasopharyngée survient dans des cas isolés.

Image clinique

Avec l'angiofibrome juvénile du nasopharynx, le patient souffre de déficience visuelle, de déplacement des globes oculaires, de congestion nasale constante, d'asymétrie faciale, de maux de tête fréquents, d'odeur altérée et d'hémorragies de la cavité nasale. Une autre maladie provoque un gonflement du visage, rend la voix nasale, affecte négativement l'audition, rend la respiration nasale difficile.

Si la formation est souvent endommagée, le risque d'hémorragie importante ou d'augmentation rapide du défaut augmente significativement. De plus, dans ses symptômes, les dommages au nasopharynx sont similaires à l'angiofibrome de la base crânienne. Ce type de pathologie est considéré comme le plus dangereux en raison de sa progression rapide..

Diagnostique

En présence des symptômes ci-dessus, vous devez immédiatement contacter un oto-rhino-laryngologiste. Le médecin doit étudier l'histoire de la maladie afin de trouver le facteur provoquant, effectuer un examen visuel et une palpation de la zone touchée.

Après cela, l'acuité visuelle et l'audition sont évaluées. Pour confirmer le diagnostic, ils recourent à des méthodes instrumentales telles que la rhinoscopie, la radiographie, l'imagerie par résonance magnétique ou calculée, l'angiographie, la biopsie, l'échographie et la fibroscopie.

Il est également important de passer tous les tests de laboratoire nécessaires. Pour ce faire, le patient doit effectuer des tests hormonaux, des tests sanguins généraux et biochimiques. Parfois, en plus de l'oto-rhino-laryngologiste, d'autres spécialistes participent au diagnostic - oncologues, pédiatres, thérapeutes ou ophtalmologistes.

Peut-il se transformer en cancer

L'angiofibrome du nasopharynx fait référence à des pathologies bénignes. Cependant, si vous hésitez avec le traitement, la tumeur augmentera progressivement. En conséquence, le néoplasme commencera à germer dans les départements voisins, les sinus, et affectera la partie inférieure du cerveau.

Dans cet état, le risque de formation de tumeurs malignes augmente considérablement. Ceci est extrêmement rare, mais une dégénérescence maligne de la tumeur ne peut être exclue..

Le cancer du nasopharynx est sujet à une progression rapide, des métastases, des dommages à la matière grise, ce qui entraîne de tristes conséquences. Par conséquent, il est important de ne pas attendre une telle situation et de se débarrasser de l'angiofibrome à temps.

Traitement

La principale méthode de traitement de la pathologie est considérée comme une excision radicale de la formation. Il existe plusieurs types de chirurgie. Les petites formations sont efficacement éliminées avec un endoscope, tandis que les gros défauts ne sont éliminés que par l'option abdominale.

Après une manipulation chirurgicale, un traitement complet consistant en radiothérapie, l'exposition aux rayonnements est obligatoire. Pour se protéger contre les rechutes, un traitement conservateur est utilisé sous forme de médicaments hormonaux, d'agents antibactériens et d'activateurs de coagulation sanguine..

Complications

Malgré la nature bénigne, en l'absence de traitement, l'angiofibrome du nasopharynx serre les zones voisines, détruit l'orbite, à cause de laquelle le patient perd la vue.

En raison de son origine vasculaire, la tumeur provoque souvent des saignements de nez abondants et fréquents. Parfois, l'hémorragie est si forte que l'état du patient s'aggrave considérablement, une anémie se développe en raison d'une importante perte de sang.

Une autre maladie rend difficile la respiration par le nez, modifie la voix, altère la parole et affecte l'audition. Dans les cas avancés, la tumeur se développe dans les parties inférieures du cerveau, provoquant des troubles neurologiques, des troubles de la mémoire et de l'attention.

De plus, si vous hésitez avec le traitement, un gros néoplasme peut entraîner la mort.

Prévoir

Le plus souvent, le pronostic de l'angifibrome du nasopharynx chez l'adolescent est favorable. Le principal danger de la maladie provient des saignements graves, qui peuvent entraîner une anémie..

La pathologie est sujette à rechute, donc même après une ablation complète, vous devez examiner régulièrement le nasopharynx afin de détecter une tumeur répétée à temps.

Si vous hésitez avec l'ablation du néoplasme, la maladie progresse, la formation augmente lentement mais sûrement, serrant les tissus et les structures à proximité, les sinus, entraînant de graves complications. De plus, dans les cas graves, le cerveau est affecté, donc le pronostic n'est pas aussi favorable qu'auparavant.

La prévention

En raison des causes exactes de la pathologie qui n'ont pas été étudiées, il n'y a pas de mesures spécifiques pour la prévention de l'angiofibrome nasopharyngé juvénile. Cependant, vous pouvez réduire considérablement le risque de développer un problème en minimisant les effets des facteurs provoquants.

Pour ce faire, vous devez mener une vie saine, pratiquer régulièrement des exercices physiques, faire du sport, bien manger, éviter diverses blessures, stress nerveux. La fatigue excessive constante affecte également négativement le corps, il est donc important d'observer le régime de repos, de marcher quotidiennement à l'air frais.

Afin de détecter en temps opportun l'angiofibrome ou un autre type de néoplasme nasopharyngé, il est nécessaire de subir régulièrement des examens préventifs de divers spécialistes. Cela est particulièrement vrai pour les personnes qui ont déjà souffert de cette maladie, car cette tumeur a tendance à rechuter..

L'angiofibrome juvénile affecte le nasopharynx, la base du crâne, la peau et les reins. Dans le premier cas, un adolescent malade souffre de symptômes sévères qui réduisent considérablement la qualité de vie.

Si vous retardez le traitement, le néoplasme devient progressivement grand et provoque des saignements abondants, de l'anémie et d'autres complications dangereuses. Par conséquent, lorsque les premiers signaux d'alarme apparaissent, vous devez consulter d'urgence l'oto-rhino-laryngologiste.