Polypes du col de l'utérus et du canal cervical

Teratoma

Un polype du canal cervical (polype cervical) est une pathologie dans laquelle la membrane muqueuse du canal cervical se développe dans sa lumière, formant des excroissances sur une jambe mince ou large.

Le néoplasme est bénin, mais dans environ 1,5% des cas sans traitement en temps opportun, il peut dégénérer en tumeur maligne. Dans la partie centrale ou la base des vrais polypes cervicaux, les vaisseaux sanguins qui les nourrissent.

Parmi toutes les formations bénignes du col de l'utérus, les polypes occupent la première place et se produisent dans environ 4% des cas. Leur taille peut atteindre 4 mm de diamètre, elles peuvent être simples ou multiples.

Le plus souvent, ces formations sont diagnostiquées chez des femmes âgées de 45 à 50 ans. Ils peuvent être localisés dans d'autres organes (dans le nez, l'estomac, le côlon).

Types de pathologie

Les types de prolifération suivants du tissu glandulaire du canal cervical:

Les excroissances sont formées à partir du tissu conjonctif de l'endomètre et surviennent plus souvent chez les femmes de plus de 40 ans. Il existe un risque de transformation en tumeurs malignes

Ils sont formés à partir d'un épithélium cylindrique et peuvent atteindre de grandes tailles (jusqu'à 1,5 cm). De tels néoplasmes sont plus souvent observés chez les femmes en âge de procréer et dégénèrent rarement en malins. Des rechutes après traitement de ce type de polypes ne sont pas observées.

Les excroissances sont formées à partir du tissu conjonctif et des cellules glandulaires de l'endomètre et peuvent atteindre 2,5 cm de diamètre. Après l'ablation des polypes glandulaires-fibreux du canal cervical, une femme doit prendre des contraceptifs hormonaux pendant six mois

Les néoplasmes sont assez dangereux, car ils peuvent atteindre 4 cm et dégénèrent souvent en malins, donc après les avoir retirés, le médecin peut prescrire une chimiothérapie

Causes des polypes du canal cervical

On ne sait toujours pas exactement ce qui conduit exactement à l'apparition de polypes du canal cervical. Les facteurs prédisposants comprennent:

Troubles hormonaux

À la suite d'un dysfonctionnement ovarien, une grande quantité d'œstrogènes est produite dans le corps d'une femme et les niveaux de progestérone sont réduits. Ce facteur provoque un changement dans la couche muqueuse du col de l'utérus, ce qui conduit par la suite à la formation de croissances

Ces maladies affectent le fonctionnement des glandes, l'intégrité des muqueuses et le taux de régénération, ce qui provoque la formation de polypes

Lésion cervicale

Souvent pendant l'accouchement, l'avortement, le curetage ou la chirurgie, la membrane muqueuse du col est endommagée. Dans ce cas, des infections peuvent se rejoindre qui affectent considérablement la régénération tissulaire et la formation de néoplasmes

Symptômes

Il n'y a pas de symptômes spécifiques qui indiqueraient un polype dans le col de l'utérus.

Dans la plupart des cas, les petites tumeurs ne dérangent pas une femme et ne sont détectées que lors d'un examen gynécologique. Mais s'ils atteignent de grandes tailles, le patient peut présenter des symptômes caractéristiques.

Symptômes suggérant la présence de tumeurs endocervixes:

  • repérage après les rapports sexuels. Leur cause peut être des dommages mécaniques au néoplasme lors du contact;
  • repérage au milieu du cycle. Le plus souvent observé avec ulcération de la croissance;
  • repérage pendant la ménopause. Un symptôme alarmant qui peut indiquer une dégénérescence de la formation en tumeur maligne;
  • écoulement purulent ou séreux-purulent. Se produire si le patient a des maladies infectieuses chroniques;
  • douleur pendant les rapports sexuels. Peut se produire en blessant une photo de la croissance;
  • douleur dans le bas de l'abdomen ou dans le bas du dos. Ce symptôme se produit si la formation atteint une grande taille;
  • Irrégularités menstruelles. Chez les femmes atteintes de pathologie, les saignements menstruels sont abondants et durent plus d'une semaine. La raison en est un excès d'oestrogène et un épaississement de l'endomètre.

Les polypes d'Endocervix peuvent également provoquer l'infertilité. Situés à l'entrée de l'utérus, ils empêchent la pénétration des spermatozoïdes, ce qui empêche la grossesse. En outre, un changement dans le fond hormonal peut conduire à l'infertilité..

Diagnostique

Le médecin peut diagnostiquer un polype du canal cervical lors d'un examen gynécologique à l'aide d'un miroir, ces néoplasmes sont assez visibles, car ils dépassent du col de l'utérus. De plus, une échographie est prescrite (échographie), ce qui vous permet d'identifier les néoplasmes dans la cavité utérine (le cas échéant).

Pour clarifier le diagnostic, une colposcopie est réalisée. À l'aide d'un appareil spécial (semblable à un microscope), le médecin examine le col de l'utérus en notant les changements. Pendant la procédure, un petit morceau de tissu est prélevé pour la biopsie (analyse approfondie).

Pour examiner en profondeur la cavité utérine et le canal cervical, une hystéroscopie peut être effectuée. Au cours de cette procédure, une micro-caméra vidéo est insérée à travers le vagin, qui transmet l'image à l'écran, si nécessaire, vous pouvez prendre une photo.

Avant la chirurgie, une femme peut subir les tests suivants:

  • frottis vaginal (sur la flore);
  • Diagnostic par PCR (réaction en chaîne par polymérase, révèle des infections cachées);
  • analyse générale du sang et de l'urine;
  • oncocytologie.

Traitement

Est-il nécessaire de retirer un polype du canal cervical? Oui, cela doit être fait, car cela peut provoquer un cancer par la suite. Après la procédure de retrait, une femme se voit prescrire:

  • anti-inflammatoires: utilisés en présence d'infections chroniques;
  • contraceptifs oraux: pour la correction hormonale.

En règle générale, une seule croissance est supprimée, la capturant avec une pince spéciale et effectuant des mouvements de rotation. La procédure est assez douloureuse, donc une anesthésie est effectuée avant de commencer. Les vaisseaux qui alimentent le néoplasme sont tordus pendant le retrait, donc ils ne saignent pas.

À l'étape suivante, le lit est raclé avec une curette (pour éviter la re-formation de la croissance) et traité avec un antiseptique.

De plus, après avoir retiré la croissance du lit, il peut être traité en utilisant la méthode suivante:

  • cautérisation avec des médicaments (par exemple, Solkovagin);
  • congélation à l'azote liquide (cryodestruction);
  • cautérisation par courant haute fréquence (électrocoagulation).

Afin d'exclure les tumeurs malignes, la formation de tissus après l'ablation est envoyée pour examen histologique.

Excision chirurgicale

Si le néoplasme atteint une grande taille, une excision chirurgicale est effectuée. Souvent, une opération est effectuée à l'aide d'un hystéroscope. L'appareil est inséré dans le vagin et la caméra vidéo intégrée affiche des données sur l'écran, ce qui permet au médecin d'effectuer des manipulations précises. Selon la taille des excroissances, il est possible de tordre ou d'acciser les formations.

L'opération est réalisée sous anesthésie au plus tard le dixième jour après la fin des menstruations. La contre-indication à sa mise en œuvre est:

  • la présence de tumeurs malignes;
  • sténose cervicale;
  • grossesse;
  • maladies inflammatoires infectieuses.

Diathermocoagulation

Une autre méthode qui vous permet de vous débarrasser de l'éducation est la diathermocoagulation. À l'aide d'un couteau électrique spécial, à travers lequel passe un courant haute fréquence, un polype est excisé. Une croûte apparaît au site de retrait, ce qui protège la plaie de l'infection et empêche le développement de saignements.

Comme il existe une forte probabilité de cicatrices, ce qui peut entraîner des complications lors de l'accouchement, cette méthode n'est pas utilisée pour traiter les femmes qui n'ont pas accouché.

Le processus est assez douloureux et la guérison peut durer jusqu'à deux mois. La contre-indication à la diathermocoagulation est un processus infectieux-inflammatoire ou une violation de la coagulation sanguine.

Polypectomie au laser

Une polypectomie au laser est réalisée pour éliminer les petites lésions. Dans ce cas, un faisceau laser est utilisé à la place d'un scalpel. En polypectomie classique, une boucle électrique est utilisée qui couvre la croissance.

Il est presque impossible de guérir une maladie sans chirurgie. Une thérapie conservatrice utilisant des agents externes, locaux et oraux peut céder à des formations fibreuses dont la taille est inférieure à un centimètre.

Dans d'autres cas, les médicaments ne peuvent que stopper la croissance des tissus et réduire le risque de malignité..

Après avoir retiré la croissance, une femme doit respecter les recommandations suivantes:

  • s'abstenir de rapports sexuels pendant un mois;
  • refuser les douches vaginales;
  • éviter un effort physique intense pendant deux semaines.

Si une femme présente des symptômes qui indiquent qu'elle développe une tumeur dans le canal cervical, elle doit consulter un gynécologue.

Vidéo

Nous vous proposons de regarder une vidéo sur le sujet de l'article.

Formation: Université médicale d'État de Rostov, spécialité "Médecine générale".

Vous avez trouvé une erreur dans le texte? Sélectionnez-le et appuyez sur Ctrl + Entrée.

Le médicament contre la toux "Terpincode" est l'un des leaders de la vente, pas du tout en raison de ses propriétés médicinales.

Si votre foie cessait de fonctionner, la mort surviendrait dans la journée.

Les dentistes sont apparus relativement récemment. Au 19ème siècle, il était du devoir d'un coiffeur ordinaire d'arracher les dents malades.

La température corporelle la plus élevée a été enregistrée à Willie Jones (USA), qui a été admis à l'hôpital avec une température de 46,5 ° C.

Pendant le fonctionnement, notre cerveau dépense une quantité d'énergie égale à une ampoule de 10 watts. Donc, l'image d'une ampoule au-dessus de votre tête au moment de l'apparition d'une pensée intéressante n'est pas si loin de la vérité.

Des millions de bactéries naissent, vivent et meurent dans nos intestins. Ils ne peuvent être vus qu'à un fort grossissement, mais s'ils se réunissaient, ils tiendraient dans une tasse à café ordinaire.

Même si le cœur d’une personne ne bat pas, elle peut quand même vivre longtemps, comme nous l’a montré le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté pendant 4 heures après que le pêcheur s'est perdu et s'est endormi dans la neige.

Pour dire même les mots les plus courts et les plus simples, nous utilisons 72 muscles.

De nombreux médicaments ont été initialement commercialisés comme médicaments. L'héroïne, par exemple, a été initialement commercialisée comme médicament contre la toux. Et la cocaïne était recommandée par les médecins comme anesthésie et comme moyen d'augmenter l'endurance..

Au Royaume-Uni, il existe une loi selon laquelle le chirurgien peut refuser d'effectuer l'opération sur le patient s'il fume ou est en surpoids. Une personne devrait renoncer à ses mauvaises habitudes, et alors, peut-être, elle n'aura pas besoin d'une intervention chirurgicale.

Le premier vibrateur a été inventé au 19ème siècle. Il travaillait sur une machine à vapeur et était destiné à traiter l'hystérie féminine..

James Harrison, résident australien de 74 ans, est devenu donneur de sang environ 1 000 fois. Il a un groupe sanguin rare, dont les anticorps aident les nouveau-nés souffrant d'anémie grave à survivre. Ainsi, l'Australien a sauvé environ deux millions d'enfants.

Selon de nombreux scientifiques, les complexes de vitamines sont pratiquement inutiles pour l'homme.

Selon les statistiques, le lundi, le risque de blessures au dos augmente de 25% et le risque de crise cardiaque - de 33%. Faites attention.

Le médicament bien connu "Viagra" a été initialement développé pour le traitement de l'hypertension artérielle.

Chacun de nous a entendu des histoires de gens qui ne se sont jamais brossé les dents et qui n'ont eu aucun problème avec cela. Donc, très probablement, ces personnes ne connaissaient pas la présence de.

Méthodes efficaces de traitement des polypes du canal cervical chez les femmes

Un polype du canal cervical est un néoplasme bénin causé par l'hyperplasie de l'épithélium cylindrique. Le principal endroit de localisation est la lumière du col de l'utérus. Son attachement à la lumière cervicale du corps utérin se produit en raison de la jambe, il est équipé d'un grand nombre de capillaires et de vaisseaux sanguins, à travers lesquels son apport sanguin et sa nutrition.

Cette maladie peut être caractérisée par l'apparition d'un polype, ainsi que de multiples manifestations. Parfois, en raison de l'allongement des jambes, il peut faire saillie dans la lumière vaginale. Cela permet de poser un diagnostic avec un examen gynécologique..

Ce processus pathologique est considéré comme le néoplasme le plus courant. Il est détecté chez 23% des femmes atteintes de maladies des organes génitaux. Le plus souvent, un polype du canal cervical est observé chez les femmes dans un état préménopausique.

Classification des polypes affectant le canal cervical

Selon la structure morphologique, les types de polypes suivants peuvent être distingués:

  1. Glandulaire. La forme la plus non dangereuse de cette pathologie se développe en raison de la prolifération accrue du tissu glandulaire. Il réagit bien aux médicaments..
  2. Fibreux. Il a une densité et une turgescence élevées. Sensible à la palpation. Sa présence est facilement établie lors d'une échographie. Le plus souvent trouvé chez les femmes en état de ménopause. A un degré élevé de dégénérescence en tumeur maligne.
  3. Polype fibreux glandulaire. C'est une combinaison de cellules glandulaires et de cellules du tissu conjonctif. Lors d'un tel diagnostic, une intervention chirurgicale urgente est recommandée..
  4. Adénomateux. Croissance polypeuse qui, avec une probabilité de près de cent pour cent, peut se transformer en tumeur cancéreuse.

Il est particulièrement courant de distinguer les types de polypes décidus. Ils surviennent uniquement pendant le développement de la grossesse, ont une morphologie différente et choisissent la surface stromale d'une tumeur existante comme emplacement..

De plus, les polypes dans le canal cervical peuvent être:

  1. Vrai.
  2. Les faux (pseudo-polypes), leur caractéristique, est l'absence de jambe au point d'attache au col. Ils se joignent à un endomètre modifié.

Causes du développement d'un polype du canal cervical

Malgré la durée de l'étude de ce processus, les scientifiques n'ont pas pu établir la cause exacte de l'apparition des polypes.

Il existe de nombreux facteurs de risque qui conduisent à leur prolifération pathologique:

  • Blessures au canal cervical. La taille de la blessure peut être minime. Ils surviennent à la suite de:
    • Curetage diagnostique.
    • Avortements fréquents.
    • Hystéroscopie.
    • Biopsies par aspiration.
  • Changements dans la structure de la couche de surface. Cette condition est causée par le développement de l'érosion ou de la leucoplasie..
  • Infections génitales fréquentes Mycoplasmose, trichomonase, chlamydia. Il s'agit d'un type d'infection ascendant, se déplaçant de la lumière du vagin le long du canal cervical, ils contribuent à la dégénérescence et à l'hyperplasie de la muqueuse.
  • Infections de nature non spécifique, telles que:
    • Endométrite.
    • Cervicite.
    • Vaginite.
  • Changez la microflore du vagin. Les bactéries sécrètent des toxines, perturbent la microflore acide et, en raison de son déséquilibre, une hyperplasie accrue de l'épithélium cellulaire se produit..
  • Dysfonctionnement dans le travail des ovaires.C'est cette pathologie qui s'accompagne de l'apparition de:
    • Endométriose.
    • Myomas.
    • Polypose de l'endomètre.
  • Trouble du système endocrinien. Cela contribue à l'augmentation de la production d'œstrogènes et à une hyperplasie et à une croissance accrues du tissu épithélial. Très souvent, cela apparaît avec les maladies suivantes:
    • Tout type de diabète.
    • Lésions vasculaires athérosclérotiques.
    • en surpoids.
    • Violation de l'état psycho-émotionnel causé par le surmenage et le stress.

Signes et principaux symptômes des polypes du canal cervical

Les principaux signes de croissance des polypes sont:

  1. Il se trouve généralement dans la zone du pharynx externe..
  2. Il est recouvert de tissu fibreux..
  3. Sa couleur dépend du nombre de vaisseaux sanguins.
  4. Si le tissu fibreux prédomine dans sa structure morphologique, il acquiert une densité plus élevée.
  5. Les tailles peuvent aller de 2 à 40 mm.
  6. En cas d'allongement des jambes, son corps peut être observé dans la lumière du vagin.

Il convient de noter que le tableau clinique de cette maladie présente un petit nombre de symptômes. Il est difficile de reconnaître ce processus pathologique..

Son diagnostic survient très souvent par hasard lors des examens physiques programmés. Ou lorsqu'une femme se tourne vers un gynécologue au sujet d'une maladie qui est la conséquence d'un changement polypeux.

Les symptômes auxquels il convient d'accorder toute l'attention voulue sont les suivants:

  • L'apparition de taches vaginales après un contact sexuel. Ils surviennent en raison d'un traumatisme du polype.
  • Si un processus inflammatoire se produit dans le polype, ou s'il est nécrotique, le saignement commence entre les menstruations, parfois il est abondant.
  • Dans le cas où le polype a une grande forme et s'infecte, l'écoulement vaginal devient mucopurulent.
  • L'apparition d'une douleur douloureuse ou tiraillante dans la nature indique également la présence d'un gros polype, ou sa croissance multiple.

Si le polype survient pendant la grossesse, il représente une menace réelle de fausse couche ou de survenue d'une naissance prématurée. Puisqu'elle provoque une contraction réflexe des muscles lisses de l'utérus.

La structure morphologique de la variété polype a un effet significatif sur la manifestation des symptômes du tableau clinique:

  • Avec les polypes glandulaires, il y a une grande production de mucus, cela provoque une grande quantité de sécrétions muqueuses entre les menstruations.
  • Si la structure du polype a une nature fibreuse, il y aura peu de symptômes indiquant sa présence. Cela est dû au fait que sa composition est très faible dans les vaisseaux sanguins.
  • Les polypes, qui sont basés sur des masses fibreuses glandulaires, donnent le tableau clinique le plus prononcé et le plus vivant, principalement en raison de leur grande taille et de leur croissance pathologique. En plus des saignements, une femme se plaint de douleurs tiraillantes, localisées dans la région abdominale et lombaire.

Polypes du canal cervical pendant la grossesse

Au cœur de cette pathologie, il est de coutume de distinguer deux facteurs:

  1. Des excroissances pathologiques surviennent à la suite d'un avortement ou d'un curetage diagnostique fréquent.
  2. Synthèse excessive d'oestrogène.

L'évolution de la grossesse dépend du niveau de production de mucus. S'il est produit beaucoup, le risque de menace de fausse couche augmente.

Si le polype n'interfère pas, n'a pas tendance à se développer et à augmenter de volume, il est préférable de ne pas le toucher jusqu'à la fin de la grossesse.

Diagnostic des polypes du canal cervical

Lorsqu'une femme se rend chez le médecin, dans un premier temps, un examen visuel du patient est effectué. Après un examen gynécologique, un épaississement des parois du col de l'utérus peut être noté, si le polype a une longue jambe, il peut être vu dans la lumière du vagin.

De plus, la cervicoscopie est obligatoire pour le patient, il s'agit du même examen, mais un dispositif optique est utilisé pour sa mise en œuvre.

L'avantage de cette méthode est sa capacité à identifier la structure morphologique du polype, à reconnaître la présence non seulement d'une grande excroissance, mais aussi de petites tumeurs. Parallèlement à cette manipulation, vous pouvez prendre du matériel pour une biopsie.

L'affectation se produit:

  1. Examen échographique des organes rétropéritonéaux.
  2. Colposcopie, qui vous permet de déterminer la localisation du polype.
  3. Hystéroscopie. Enlever correctement le polype, il aide à établir un diagnostic précis, à étudier l'histologie par un fragment du polype et à mettre en œuvre une méthodologie fiable pour un traitement ultérieur.
  4. Assurez-vous d'analyser le frottis en utilisant la méthode PCR..
  5. Une inoculation bactérienne se produit également, ce qui aide à identifier la microflore pathogène..

Traitement des polypes du canal cervical

À ce jour, il n'y a aucune méthode qui donnerait un effet positif à cent pour cent dans la dynamique du traitement d'un polype du canal cervical. Les médicaments sont prescrits pour supprimer les symptômes négatifs qui surviennent après leur apparition..

Les patients sont prescrits:

  • Thérapie avec des médicaments hormonaux. Aide à normaliser les hormones plasmatiques. Cette action est réalisée en abaissant les niveaux d'oestrogène et en augmentant le niveau de progestérone. Une telle thérapie donne de bons résultats après l'opération, permet de récupérer le corps et d'exclure l'apparition de nouvelles rechutes. Ils sont pris pendant une longue période, de 3 mois à six mois. A cet effet, il lui est attribué:
    • Jeanine.
    • Regulon.
    • Norkolut.
  • Si parallèlement à la croissance du polype, son infection se produit, un traitement antibactérien est prescrit. Son cours est prescrit par le médecin traitant, en fonction du type de processus infectieux et inflammatoire.
  • Les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont utilisés dans le traitement de l'annexite ou de la cervicite.
  • La thérapie vitaminique est utilisée pour renforcer le système immunitaire. Pour cela, l'utilisation de formulations multivitamines, qui comprennent le fer, le magnésium, le zinc et les vitamines B, convient.

L'utilisation de recettes pour la médecine alternative pour les polypes du canal cervical

L'opinion des scientifiques sur l'utilisation des herbes médicinales et des recettes de la médecine traditionnelle en gynécologie est ambiguë. Cela est dû au fait que les herbes médicinales sont incapables d'éliminer la cause de la maladie et d'éliminer les symptômes, elles lissent et masquent le tableau clinique. Cela crée un problème pour un diagnostic précis..

Ils peuvent être utilisés après avoir consulté un médecin..

Couramment utilisé:

Ils font une décoction ou une infusion. Aussi pour cette thérapie, l'aloès, le miel, l'oignon, les graines de citrouille, les fruits d'airelle sont utilisés.

Chirurgie du polype du canal cervical

Il existe de nombreuses techniques pour l'ectomie chirurgicale des excroissances polypes. Mais après l'application de l'une des méthodes, un curetage obligatoire du canal cervical se produit. Ce n'est que dans ce cas que l'on peut obtenir de bons résultats de traitement et empêcher la réapparition du polype.

Diathermocoagulation

La base de cette méthode est l'utilisation de températures élevées. À l'aide d'un couteau électrique, le polype est excisé et cautérisé. Après quoi, à la suite d'une brûlure, il meurt et est éliminé du corps d'une femme de manière naturelle.

Les contre-indications à l'utilisation d'une telle technique sont:

  • Gestation.
  • Ne pas donner naissance à des femmes (à un jeune âge).
  • Maladies dans lesquelles la coagulation sanguine est altérée.

Cette technique d'intervention chirurgicale est bien tolérée par les patients, mais elle a aussi ses inconvénients:

  • À la suite d'une brûlure thermique dans la zone de l'ancien polype, des changements du tissu conjonctif se produisent, ils entraînent l'apparition de cicatrices et créent des problèmes au cours de la grossesse et de l'accouchement.
  • Le processus de réhabilitation est long et peut durer plusieurs mois.
  • Parfois, il y a rejet de la croûte supérieure de la surface de la plaie. En conséquence, des saignements peuvent survenir.
  • Au cours de cette procédure, les femmes ressentent une douleur intense.

Cryodestruction

C'est exactement l'opposé de la technique précédente. Pour cette intervention chirurgicale, de l'azote liquide est utilisé; sa température peut être de moins 80 degrés. Lorsque le polype est exposé à des températures négatives, il gèle puis son excision se produit.

Cette technique s'est généralisée du fait:

  • Que c'est moins traumatisant.
  • Il provoque un minimum d'effets secondaires..
  • Ne provoque pas de perte de sang importante.
  • Relativement indolore.
  • Autorisé à conduire des jeunes, sans donner naissance à des femmes.

Les inconvénients de cette opération comprennent une longue période de rééducation, en moyenne, elle est de 2 à 3 mois.

Polypectomie au laser

Lors de l'exécution de cette méthode de thérapie, le point laser se concentre sur la croissance de la polypose. À l'aide d'un hystéroscope, le déroulement de l'intervention chirurgicale est surveillé, ses effets et intensités sous-jacents sont corrigés.

Les inconvénients de la méthode laser incluent:

  • Possibilité de supprimer uniquement des polypes simples.
  • Il est impossible d'exclure la réapparition du polype.
  • Coût élevé dans les cliniques

Le gros avantage de cette opération est:

  • Risque réduit de perforation indésirable des parois du canal.
  • Il n'y a aucun problème de saignement ultérieur. Étant donné que les parois des vaisseaux sanguins se thrombosent instantanément.
  • Le processus de récupération est très rapide, les pertes vaginales s'arrêtent après trois ou quatre jours.
  • La menstruation commence sans échecs ni retards..

Retrait cervical

Cette opération est réalisée dans les cas où la tumeur est transférée d'un état bénin à un état malin. Ou dans le cas où des traitements préliminaires conduiraient à des rechutes.

La chirurgie est effectuée par un laparoscope, une partie du col de l'utérus (en forme de cône) et sa membrane muqueuse sont retirées. Le corps de l'utérus n'est pas affecté, ce qui permet à une femme de tomber enceinte.

Méthode hystéroscopique

La méthode chirurgicale la plus populaire et la plus utilisée pour éliminer les excroissances polypes. Il ne blesse pas le psychisme d'une femme (indolore), avec son utilisation, l'apparition de rechute est peu probable.

Pour l'opération, un appareil médical à hystéroscope est utilisé. Il est introduit dans la lumière du vagin, à l'aide de la caméra intégrée, un examen visuel du canal cervical a lieu. Après quoi un résectoscope ou une boucle est utilisé pour éliminer l'excroissance pathologique.

Si une boucle est utilisée, le polype est tordu. Et si un résectoscope (ciseaux) est utilisé, il est arrosé, coupé à la base. Après le retrait du polype, un curetage est nécessairement effectué.

Cette technique ne peut pas être effectuée:

  • En cas de grossesse.
  • Rétrécissement excessif de la lumière du canal cervical.
  • Tumeurs oncologiques.

La chose la plus importante dans la période postopératoire est de prévenir la récurrence des polypes du canal cervical et les conséquences indésirables.

Pour ce faire, une femme doit respecter les règles suivantes:

  • Pendant 3 mois, vous ne devez pas visiter les bains, saunas, salons de bronzage. Un stress thermique accru peut provoquer des saignements vaginaux.
  • Minimiser la forme physique, cela s'applique également aux travaux ménagers.
  • N'oubliez pas de visiter le gynécologue, dans les délais fixés par lui.
  • Dans un mois, le sexe devrait être complètement exclu.
  • Pour éviter le développement d'une infection concomitante, ne nagez pas en eau libre.
  • Lorsque les menstruations se produisent, il est possible d'utiliser uniquement des tampons, les tampons peuvent blesser les parois fragiles du canal cervical.
  • Les douches vaginales et le lavage doivent être effectués à l'aide de solutions antiseptiques de miramistine ou de permanganate de potassium..
  • Si une femme prévoit une grossesse, cela peut être possible après six mois.
  • Utilisation obligatoire d'une antibiothérapie en période postopératoire.
  • En cas de saignement, consultez un médecin de toute urgence.
  • Dans la période postopératoire, une femme est mise sur un compte de dispensaire.

Un gynécologue doit être examiné au moins deux fois par an.

Quel est le danger des polypes du canal cervical?

La prolifération pathologique des polypes peut entraîner diverses complications dans le corps féminin:

  • Dans le contexte d'un excès ou d'un manque d'hormones, des menstruations peuvent survenir. Cela peut être exprimé comme repérer entre les périodes.
  • En raison d'une importante perte de sang, une anémie peut se développer. Le patient apparaît:
    • Une rupture brutale, une léthargie.
    • Somnolence diurne, symptômes d'insomnie la nuit.
    • La peau devient terreuse, acquiert une teinte pâle.
    • Lors d'un test sanguin, le niveau d'hémoglobine, les globules rouges diminuent, l'indicateur de couleur baisse.
  • Une conséquence alarmante peut être l'incapacité de concevoir un enfant, et si une grossesse survient, il est très difficile de la supporter, en raison de la menace constante d'échec ou du début d'une naissance prématurée. Dans ce cas, le bébé peut naître avec un degré élevé de prématurité..
  • Une conséquence grave peut être considérée comme la torsion des pattes de l'excroissance polypeuse. Il est nécrotique, infecté et prend la forme d'un abcès. Cette condition nécessite les premiers soins, sous la forme d'une intervention chirurgicale, l'éducation doit être supprimée. Si vous ne faites pas attention à cette pathologie, une issue fatale est possible..
  • La dégénérescence maligne se produit avec une lésion de polype, c'est une impulsion dans le développement de ce processus.

Commentaires

Avis de femmes sur le traitement des polypes:

Prévention des polypes du canal cervical

Les mesures préventives sont assez simples, elles peuvent être effectuées sans entrave par chaque femme:

  1. Respectez strictement les règles d'hygiène personnelle et intime.
  2. S'il y a des taches ou des saignements entre les menstruations, la douleur semble douloureuse ou tiraillante dans la nature, vous devez immédiatement consulter un gynécologue.

Ne faites pas de tentatives indépendantes pour éliminer ces symptômes, en tout cas n'utilisez pas de recettes pour la médecine alternative (elles lissent les symptômes et le tableau clinique):

  1. Toute maladie gynécologique, nécessite un traitement urgent.
  2. Utilisation de contraceptifs qui ne blessent pas le col de l'utérus.
  3. Examen obligatoire par un gynécologue 2 fois par an.

Avec les excroissances du canal cervical, l'issue de la maladie dépend de son diagnostic rapide, et du bon choix de schéma thérapeutique et de tactique. Le pronostic dans la plupart des cas est favorable..

Si les données de laboratoire indiquent la présence de cellules atypiques, il s'agit du critère principal pour une intervention chirurgicale urgente.

Il faut se rappeler que les inclusions polypes ne peuvent pas disparaître d'elles-mêmes, les médicaments et les remèdes populaires ne donneront pas une guérison complète de cette maladie.

Après l'opération, il est impossible de garantir que le polype n'apparaîtra plus. Par conséquent, un gynécologue doit être visité au moins deux fois par an.

Polype glandulaire du canal cervical: ce qui est dangereux?

La prolifération des cellules endocervix. Le polype glandulaire du canal cervical se produit dans le contexte de troubles hormonaux et peut devenir la base de la formation d'une affection précancéreuse.

Polype sur la tige dans le tiers médian de l'endocervix

Polypes cervicaux

Néoplasmes bénins. Les excroissances de l'épithélium cylindrique du col utérin sont détectées par un examen médical standard ou par échographie. Les options suivantes sont distinguées:

  1. Polype glandulaire du canal cervical;
  2. Fibres glandulaires;
  3. Fibreux;
  4. Déciduale (pendant la grossesse);
  5. Adénomateux.

Les quatre premières options sont sans danger du point de vue de l'oncologie. Le polype adénomateux fait référence à une affection précancéreuse dans laquelle il est nécessaire de prendre rapidement toutes les mesures médicales nécessaires pour prévenir le cancer du col de l'utérus.

Polype glandulaire du canal cervical

L'option la plus courante - le polype glandulaire d'endocervix - est formée à partir de l'épithélium interne du col, situé à la sortie du canal, dans le tiers médian ou dans la partie supérieure près de la cavité utérine. Une caractéristique importante est la présence d'une jambe dans laquelle passent les vaisseaux, ou le néoplasme a une large base. Une femme n'aura pas toujours de plaintes. Les symptômes possibles incluent:

  • Douleur de traction constante;
  • Circulation ou circulation sanguine mineure;
  • Saignement de contact (après un rapport sexuel);
  • Violation des menstruations;
  • Infertilité.

Un gynécologue, à l'examen, fera attention à la présence d'un néoplasme situé dans la zone de sortie du col de l'utérus. Le plus souvent, il s'agit d'une excroissance rose ou rouge, lisse et mobile en apparence. En plus de l'examen, il est nécessaire de faire une échographie des organes génitaux et de la colposcopie pour exclure la possibilité que la jambe de l'excroissance polypiforme commence dans la cavité utérine.

Les principales causes

Il n'est pas toujours possible de comprendre pourquoi la polypose s'est produite dans l'endocervix, mais le plus souvent, les causes de la maladie sont:

  • Trouble hormonal;
  • Inflammation chronique dans le col de l'utérus et la cavité utérine (érosion, cervicite, endométrite);
  • Blessures fréquentes des parois du canal cervical (avortement, tests diagnostiques).

Quelles que soient les raisons, dans chaque cas, il est nécessaire d'enlever la croissance dans le canal cervical et d'envoyer le matériel retiré pour examen. Le polype glandulaire du canal cervical est un diagnostic histologique: ce n'est qu'après avoir reçu le résultat du laboratoire que l'on peut affirmer avec certitude que cette excroissance n'est pas un précancer du col de l'utérus.

Polype glandulaire cervical - quel est le risque

La probabilité de détecter un état pré-tumoral est extrêmement faible, mais tout néoplasme dans l'endocervix peut devenir la base de la survenue d'une CIN et d'un cancer du col utérin. Le polype glandulaire du canal cervical est dans la grande majorité des cas une tumeur bénigne, mais cette maladie gynécologique ne peut pas être sous-estimée. En plus de l'ablation chirurgicale sous contrôle de colposcopie ou d'hystéroscopie, suivie d'un examen histologique obligatoire, il est nécessaire de réaliser un traitement pour éviter la récurrence de la polypose et restaurer la fertilité d'une femme.

Le polype glandulaire du canal cervical est le risque de cancer minimum chez les jeunes femmes. Et c'est une condition précancéreuse pour les patients âgés: chez les femmes ménopausées de 50 ans et plus, toute excroissance polypoïde du col ou de l'utérus doit être évaluée du point de vue de la vigilance au cancer.

Polype du canal cervical

Les formations ressemblant à des tumeurs, appelées polypes du canal cervical du col de l'utérus, sont formées à partir des muqueuses des tissus du canal cervical. Ces formations sont bénignes, mais leur risque de complications est assez élevé.

Premièrement, ils sont à la base du développement d'une tumeur cancéreuse. Deuxièmement, la proportion de patients avec ce diagnostic est de 23% de toutes les femmes ayant des problèmes gynécologiques. Troisièmement, chez près des 2/3 des femmes, la présence de polypes est diagnostiquée avec d'autres maladies du système reproducteur.

Caractéristiques de la maladie

Le polype du canal cervical, considéré par la médecine comme une formation bénigne, est susceptible de se développer dans la lumière du col de l'utérus.

Étant donné que la formation de ces excroissances se produit dans le type de tissu conjonctif, l'épithélium de l'endocervix peut être observé à leur surface. Il peut être en couches, grand cylindrique ou immature.

Les excroissances s'attachent au canal cervical. Pour cela, les polypes ont des pattes. Ils peuvent être épais ou minces. Les formations sont localisées, en règle générale, sur toute la profondeur du pharynx externe du cou.

Le cas le plus simple pour identifier un problème est l'emplacement de l'excroissance sur un long germe. Ensuite, il y a une sortie de formation dans la lumière du vagin. Par conséquent, un spécialiste peut identifier un polype lors d'une procédure d'examen de routine..

Les polypes sont saturés de vaisseaux sanguins susceptibles de germer pendant la formation de tumeurs. Leur nombre détermine la couleur des polypes. Avec un petit nombre de vaisseaux, la formation acquiert une teinte rose pâle.

Mais si le système vasculaire du polype est bien développé, il devient alors bourgogne. Une couleur blanchâtre est caractéristique dans les cas où il y a un épithélium plat.

Les polypes dans le canal cervical peuvent varier en densité. Cela dépend de la prédominance des cellules fibreuses. Plus le nombre est élevé, plus la densité est élevée.

La valeur varie de 2 à 10 mm, mais parfois le diamètre atteint même 40 mm. Avec de grands volumes d'excroissances, les symptômes sont plus prononcés.

Dans certains cas, il existe des pseudo-polypes qui se forment chez les femmes enceintes quelques semaines après la conception. Dans de telles formations, il y a un manque de jambe, et elles se composent elles-mêmes d'un endomètre transformé.

Les femmes enceintes atteintes de pseudo-polypes diagnostiqués doivent être accompagnées de spécialistes. Si la présence de faux polypes ne nuit pas à la femme et au fœtus, son développement est contrôlé par un médecin. En cas de risque de fausse couche, un néoplasme de type faux est retiré.

Classification des polypes

Les formations situées dans le canal cervical sont multiples et uniques. Leur texture et leur couleur sont différentes. Sous la forme de polypes du canal cervical du col de l'utérus sont ronds, ovales ou linguistiques.

Parfois, des grappes pendent du pharynx d'un emplacement externe dans le vagin. Cependant, le plus souvent la patte du polype et même la totalité se trouve au milieu du canal, dans son tiers supérieur.

D'un point de vue histologique, la structure est similaire aux muqueuses du canal lui-même. Dans la zone médiane du polype, dans la zone des jambes ou de la base se trouvent des vaisseaux. Ils sont du type habituel, mais ils ont des parois épaisses et peuvent même être sclérotiques..

Les polypes sont divisés en espèces en fonction des caractéristiques de la structure cellulaire.

Glandulaire

Ce sont des polypes avec une prévalence de structures molles et élastiques de type glandulaire. Dans des cas extrêmement rares, ils ont tendance à se transformer en tumeurs malignes. Les patients en âge de procréer sont les plus touchés par cette maladie.

Fibreux

Ils diffèrent par la présence de stroma. Le tissu a une structure dense. À sa surface, les cellules glandulaires ne sont localisées qu'en petite quantité.

Pour les jeunes femmes, ces polypes sont rares et se forment principalement après 40 ans. Le risque de dégénérescence en tumeurs malignes est élevé.

Fibres glandulaires

Ils contiennent simultanément deux types de tissus - glandulaires et stromaux. Leur rapport est approximativement le même, mais dans certains cas, la taille peut être d'environ 25 mm.

Les formations sont caractérisées par un dysfonctionnement du flux sanguin. Il y a des hémorragies, une nécrose fréquente et une inflammation. Il existe un risque de conversion en polypes de type adénomateux et de malignité.

Adénomateux

Ce sont des polypes avec une jambe formée par des muscles lisses et des fibres de tissu conjonctif. Il contient des vaisseaux à parois épaisses qui ont un placement inégal.

Le flux sanguin en eux s'arrête. Les glandes ont une forme spéciale, proches les unes des autres. L'épithélium caractérisé par le polymorphisme est souvent sujet à une division pathologique.

Ils apparaissent chez les patients âgés de plus de 40 ans, ainsi que pendant la ménopause, lorsque les cellules atypiques commencent à se développer de manière incontrôlable. Le risque de se convertir au cancer est très élevé..

Décidual

Ce type comprend les polypes qui se forment chez les femmes enceintes. Les réactions déciduelles créent des foyers dans une formation précédemment formée.

Cela se produit sur la jambe du type de tissu conjonctif. La taille du polype ovale est supérieure à 10 mm. Pendant l'examen, des glandes avec expansion et un niveau plus élevé de sécrétion peuvent être détectées.

Les causes de la maladie

Lors de la détermination du plan de traitement, si un polype dans le canal cervical est diagnostiqué, les raisons de sa formation sont également importantes.

Parmi les principaux facteurs déclenchants figurent:

  1. Blessures au canal cervical. Les dommages affectent négativement l'épithélium du canal. Ils peuvent être le résultat d'un accouchement lorsque les obstétriciens prennent des mesures traumatisantes. Souvent, la cause en est un avortement, notamment pratiqué illégalement, un curetage en cours de diagnostic, une biopsie réalisée par une méthode d'aspiration, ainsi qu'un examen hystéroscopique. Dans certains cas, la blessure est due à des violations de l'utilisation du dispositif intra-utérin. Lorsque les dommages sont causés, la régénération épithéliale commence, ce qui provoque la formation de polypes.
  2. Changements dans la structure de la couche superficielle du cou, par exemple en raison d'une variété d'érosions, de leucoplasie.
  3. Les infections sexuellement transmissibles. La trichomonase, la gonorrhée, la chlamydia et d'autres maladies sont dangereuses dans n'importe quel état de santé, mais le plus grand préjudice sera si l'immunité de la femme est affaiblie. Les micro-organismes, pénétrant par le vagin, affectent le canal cervical. Le mucus qui s'y trouve change de composition, ce qui est associé à une inflammation. Les muqueuses se relâchent et se blessent facilement. L'épithélium active la division cellulaire, augmentant sa surface et produisant des polypes.
  4. Infections de type non spécifique, en particulier vulvovaginite, cervicite, endométrite et autres changements pathologiques.
  5. Changement de la microflore vaginale. En cas de déséquilibre bactérien prolongé et d'acidité altérée, les conditions sont créées pour une augmentation incontrôlée de l'épithélium.
  6. Défaillances dans le fonctionnement des ovaires, associées à des problèmes tels que les fibromes, la polypose ou l'endomètre. En raison de l'augmentation des niveaux d'oestrogène, l'épithélium commence également à se développer..
  7. Défaillances du système endocrinien. Les changements hormonaux peuvent être causés par des situations stressantes ou une fatigue excessive. Les polypes peuvent se former à la suite d'un surpoids et de l'obésité.
  8. Changements hormonaux physiologiques pendant la période menstruelle, à l'adolescence, pendant la gestation et pendant la ménopause.
  9. Polypose d'étiologie incertaine, non due à des causes spécifiques.

Signes de la maladie

Les polypes du canal cervical nucléent souvent et se développent asymptomatiquement. On les retrouve lors d'examens réguliers ou lors de la consultation d'un médecin pour une raison différente..

Il existe des manifestations symptomatiques:

  • repérage associé à un contact, par exemple, après un rapport sexuel, à un effort prolongé;
  • écoulement contenant du sang au début du cycle menstruel ou après l'arrêt;
  • saignement qui se produit entre les menstruations;
  • leucorrhée, caractérisée par un caractère mucopurulent;
  • écoulement muqueux des organes génitaux ou apparition d'une masse jaunâtre;
  • douleur dans l'abdomen;
  • irrégularités du cycle menstruel;
  • infertilité.

Risque de maladie

Si une femme développe un polype dans le canal cervical et que le problème persiste, la maladie peut entraîner des complications:

  1. Conversion en tumeur maligne et provocation d'un cancer du col de l'utérus.
  2. La manifestation de saignements utérins.
  3. Pendant la grossesse, il existe un risque de fausse couche, ainsi qu'une insuffisance isthmique-cervicale. Peut entraîner une diminution du placement placentaire.
  4. Nécrose, causant la mort des tissus avec empoisonnement du sang, qui peut être mortelle.
  5. Bloquer le canal, ce qui conduit à l'accumulation de sang dans la cavité utérine. Dans ce cas, le saignement se produit dans le cycle menstruel. De plus, la décharge sera faible, mais avec une odeur désagréable caractéristique. Il y a aussi des douleurs dans le bas-ventre. Le processus inflammatoire provoque une septicémie, puis la mort.

Diagnostique

Dans le processus de diagnostic d'une maladie, des informations sont collectées sur les maladies passées et les plaintes des patients, et une histoire gynécologique est analysée.

Dans de nombreux cas, un examen régulier par un gynécologue suffit pour identifier les formations. D'autres méthodes de recherche confirment le diagnostic ou aident à détecter un problème lorsqu'il n'est pas détecté initialement..

Dans ce cas, les éléments suivants sont utilisés:

  • Échographie pelvienne;
  • examen du cou et du pharynx externe en utilisant la méthode de la colposcopie;
  • examen cerviscopique;
  • examen d'hystéroscopie;
  • traitement de curetage des parois du col utérin pour le diagnostic et l'étude du tissu résultant.

Caractéristiques du traitement

Si un polype dans le canal cervical est diagnostiqué, le traitement ne peut être effectué que par chirurgie.

De telles formations ne peuvent pas se résoudre indépendamment, à l'exception des cas où des pseudo-polypes décidus sont trouvés. Ils peuvent disparaître après l'accouchement..

Toutes les procédures d'intervention chirurgicale sont associées au curetage du canal cervical. Il existe plusieurs méthodes:

  1. Diathermocoagulation associée à l'excision et à la cautérisation d'une tumeur existante.
  2. Cryodestruction - congélation du polype à l'aide d'azote liquide suivie d'un écrêtage.
  3. Polypectomie au laser - ablation d'un seul petit polype avec un laser.
  4. Amputation du col utérin - utilisée dans des conditions de récidive de pathologie, de dégénérescence de formations ou de formation de cellules atypiques.
  5. Hystéroscopie - à l'aide d'un hystéroscope, un polype est inspecté et retiré par un résectoscope ou une boucle.

La thérapie avec des médicaments, ainsi que la médecine traditionnelle, ne seront pas en mesure de résoudre le problème des polypes dans le canal cervical. Des médicaments sont prescrits pour éliminer les affections concomitantes:

  • l'hormonothérapie est prescrite pour établir le fond hormonal et réguler les niveaux d'oestrogène;
  • afin de lutter contre l'infection et l'inflammation, une antibiothérapie est utilisée;
  • pour les infections de fond, les anti-inflammatoires non stéroïdiens sont traités.

Une intervention chirurgicale sera obligatoire si des symptômes cliniques sont présents, une ménopause est survenue, les résultats d'un examen cytologique de frottis ont des écarts par rapport à la norme, et également lorsque la tumeur acquiert une manifestation adénomateuse.

La polypectomie ne doit pas être différée pendant la grossesse, lorsque les polypes mesurent plus de 10 mm, des saignements se produisent, l'inflammation s'accompagne de nécrose, des cellules non cancéreuses apparaissent activement.