Métastases du cancer de la prostate

Sarcome

Tumeur de la prostate encapsulée

Le cancer de la prostate (adénocarcinome de la prostate), comme d'autres types de cancer, peut se propager à d'autres organes, ce processus est appelé métastase. Le cancer de la prostate prend sa source dans la glande prostatique elle-même. Initialement, les cellules cancéreuses se développent dans la prostate elle-même, jusqu'à ce que les cellules malignes dépassent la glande, nous parlons d'une «tumeur encapsulée» (le cancer est dans la capsule de la prostate).
Une tumeur encapsulée est un stade inédit du cancer de la prostate et peut être traitée chirurgicalement, ce qui est le meilleur traitement du cancer de la prostate dans les stades initiaux..

"Un diagnostic rapide du cancer de la prostate peut non seulement guérir complètement le cancer de la prostate et sauver la vie du patient, mais aussi maintenir la qualité de sa vie"

Métastases du cancer de la prostate

Les métastases osseuses dans le cancer de la prostate sont une maladie dans laquelle, très probablement, un type de traitement, malheureusement, ne suffit pas. Après une prostatectomie radicale, un traitement supplémentaire sera nécessaire: hormonothérapie ou radiothérapie externe. Lorsque la tumeur a dépassé la capsule de la prostate, nous parlons de métastases. La métastase des cellules cancéreuses de la prostate, dans la plupart des cas, se produit selon le schéma décrit ci-dessous. La tumeur se propage principalement aux vésicules séminales, puis au col de la vessie et des ganglions lymphatiques

Métastases et traitement du cancer de la prostate

Les métastases dans le cancer de la prostate impliquent un traitement par étapes (multimodal). La méthode de traitement du cancer de la prostate avec des métastases dépend directement de la façon dont les métastases se propagent dans le corps du patient.
Si les métastases se limitent aux vésicules séminales et aux ganglions lymphatiques, il est logique de traiter le cancer de la prostate par une prostatectomie chirurgicale.

Si des métastases se sont propagées à la vessie, le chirurgien doit alors examiner la localisation des cellules cancéreuses, est-il possible de les retirer par voie chirurgicale, la reconstruction de la vessie sera-t-elle nécessaire et cela apportera-t-il le résultat souhaité? Si la réponse à ces questions est «non», alors il est très probablement inutile de retirer la glande prostatique et il est préférable de se concentrer sur d'autres types de traitement..

Pour les patients présentant des métastases dans les os du squelette, l'ablation de la prostate (prostatectomie) n'est pas indiquée, car cela n'a aucun sens. Dans de tels cas, une hormonothérapie ou une chimiothérapie est effectuée..

Combien vivent avec des métastases du cancer de la prostate

Le cancer de la prostate avec métastases et l'espérance de vie avec une telle maladie dépendent également du type de métastase, plus tout dépend du cas particulier (patient). Les patients atteints de métastases qui ne sont pas allés loin ont de grandes chances de guérir complètement si le cancer de la prostate a été diagnostiqué en temps opportun et un bon traitement approprié a été effectué. Les patients atteints de métastases du cancer de la prostate dans l'os du squelette reçoivent un traitement d'entretien visant à maintenir la vitalité et à réduire la douleur.

Ces informations vous ont-elles été utiles??

(3502 notes, moyenne: 0,00 sur 5)

Métastases du cancer de la prostate

Oncologie de la prostate, métastases

L'oncologie de la prostate chez le sexe fort, en particulier lorsque son âge dépasse 60 ans, est l'une des maladies malignes les plus fréquemment diagnostiquées. En Russie, il se situe à environ la 8e place, ce qui représente environ 6%. La maladie devient particulièrement dangereuse lorsqu'elle donne des métastases. Ce diagnostic est une incitation à un traitement immédiat en utilisant les méthodes les plus efficaces. Le centre de radiothérapie du projet Oncostop à Moscou offre aux patients une thérapie qui aura un effet curatif à tout stade de la maladie.

Caractéristiques de la propagation des métastases, signes d'oncologie

La métastase du cancer de la prostate est la pénétration de cellules malignes dans des zones éloignées du foyer d'origine, à travers le sang ou les vaisseaux lymphatiques. Les métastases dans les ganglions lymphatiques avec cancer de la prostate surviennent le plus souvent. Le processus commence lorsque l'oncologie de la prostate atteint les derniers stades de développement - dans ce cas, la tumeur commence à se développer à travers la membrane de la prostate, infiltrant les tissus, propageant les cellules pathologiques aux systèmes et organes distants. Quant aux symptômes qui surviennent avec l'oncologie de la prostate dans ses derniers stades, on l'observe le plus souvent:

  • Perte de poids rapide;
  • Blanchissement de la peau, présence d'une teinte verdâtre douloureuse;
  • Faiblesse générale;
  • Mictions fréquentes la nuit, problèmes avec le processus et envie d'uriner souvent qui ne soulage pas;
  • L'apparition dans l'urine de sang;
  • Douleur dans le périnée, au-dessus du pubis.

Symptômes accompagnant la formation de métastases

Avec le développement actif du néoplasme, les cellules malignes pénètrent dans divers organes, respectivement, lorsque des métastases se forment dans le cancer de la prostate, la localisation comprend les poumons, la zone hépatique, les ganglions lymphatiques, le rectum, le tissu osseux et la section vertébrale. Dans ce cas, les signes de pathologie dépendent largement de l'endroit où le néoplasme a donné des métastases:

  • Les métastases osseuses dans le cancer de la prostate s'accompagnent d'une douleur intense qui ne peut pas être arrêtée par les analgésiques, de changements dans la forme des os, de leur fragilité, de leur fragilité;
  • Après la région pelvienne, ils se déplacent vers la région vertébrale. Le cancer de la prostate avec métastases dans la colonne vertébrale s'accompagne d'une altération de la fonction motrice jusqu'à la paralysie;
  • Dans les ganglions lymphatiques, ils s'accompagnent d'un gonflement des jambes, du pénis et du scrotum. Les ganglions lymphatiques peuvent être agrandis d'un côté de la région inguinale;
  • Une toux chronique, un essoufflement, de la fièvre et une sensation de lourdeur dans la poitrine accompagnent les métastases pulmonaires dans le cancer de la prostate. Fondamentalement, un cancer de la prostate avec métastases pulmonaires se développe au stade thermique, mais des symptômes évidents sont observés dans 5% des cas.

Comment diagnostique-t-on les métastases prostatiques?

Pour le diagnostic, les spécialistes du centre OncoStop de Moscou appliquent différentes méthodes, notamment:

  • imagerie par résonance magnétique et calculée;
  • urographie excrétoire;
  • radiographie
  • balayage de radio-isotopes.

L'IRM et la tomodensitométrie sont les méthodes les plus populaires, car elles vous permettent de clarifier l'emplacement du foyer principal, pour obtenir des images de sections du corps de la victime. Les diagnostics proposés dans notre centre de Moscou sont un moyen efficace d'obtenir toutes les informations nécessaires pour prescrire un traitement adéquat et gagner un temps précieux.

Traitement des métastases

Si le diagnostic de cancer de la prostate et de métastases est confirmé, le traitement peut inclure les méthodes suivantes:

  • L'utilisation de l'hormonothérapie, qui est effectuée en cas d'inefficacité d'autres méthodes;
  • Radio-chirurgie;
  • L'utilisation de la radiothérapie, dans laquelle les cellules malignes sont détruites et leur division est empêchée.

Lorsque des métastases de cancer de la prostate sont détectées, le traitement pour augmenter l'efficacité doit être complet, dans lequel il est proposé d'utiliser la méthode moderne CyberKnife. La radiochirurgie est une méthode de thérapie alternative que les médecins du Centre OncoStop utilisent pour les néoplasmes inopérables et pour les patients qui refusent une intervention chirurgicale. La méthode est non invasive et efficace même lorsque le cancer atteint les derniers stades de développement, il n'y a pas besoin d'anesthésie lors de son utilisation, car la douleur est complètement absente - tout comme les complications ultérieures.

Lorsqu'il y a des métastases dans le cancer de la prostate, le prix du traitement est déterminé en fonction des indications du traitement, du stade de la pathologie, du nombre de procédures nécessaires. Vous pouvez obtenir une consultation à distance ou prendre rendez-vous avec les spécialistes du Centre de radiothérapie OncoStop en appelant le +7 (495) 215-00-49.

Prix, frotter.

Nom du service
Métastases du cancer de la prostateà partir de 305 000

Adresse: 115478 Moscou, Kashirskoe sh., 23 p. 4
(territoire de l'institution budgétaire de l'État fédéral "Centre national de recherche médicale en oncologie du nom de N.N. Blokhin" du ministère de la Santé de la Russie)

© 1997-2020 OncoStop LLC. Le droit d'auteur sur les matériaux appartient à la société OncoStop LLC.
L'utilisation du matériel du site n'est autorisée qu'avec le placement obligatoire d'un lien vers la source (site).

Métastases du cancer de la prostate

La métastase est le processus de transfert des cellules cancéreuses de la zone affectée vers les cellules saines voisines, caractéristique des tumeurs des troisième et quatrième stades. Les métastases du cancer de la prostate sont parmi les plus dangereuses, car elles sont difficiles à détecter. Les cancers secondaires formés à la suite de la transmission des cellules affectées sont difficiles à guérir et ne peuvent pas être éliminés avec succès par la chirurgie.

Signes de présence dans la prostate

Lors du développement de métastases dans le cancer de la prostate, les symptômes manifestes sont rares. Leur présence doit être suspectée si un cancer du 3ème ou 4ème degré est détecté dans l'organe. Avec ces conditions négligées, les métastases commencent déjà à pénétrer les ganglions lymphatiques et les organes voisins et à affecter les tissus sains..

Dans certains cas, les symptômes suivants se produisent:

  • gonflement des jambes,
  • difficulté à bouger,
  • petit bassin,
  • douleur dans l'abdomen, les organes internes.

Avec la propagation des métastases, les signes typiques d'une tumeur cancéreuse sont plus souvent amplifiés. Le patient souffre des problèmes suivants:

  • perte de poids,
  • transpiration excessive,
  • fatigue,
  • les troubles du sommeil,
  • troubles du système nerveux central,
  • douleur dans la glande prostatique.

Selon l'emplacement des métastases, d'autres symptômes typiques de différents types de cancer peuvent apparaître. Les principales options:

  1. Si les cellules ont affecté les intestins, il y aura des douleurs dans l'œsophage, une perturbation du tractus gastro-intestinal (diarrhée, ballonnements, flatulences). Parfois dans les fèces, des taches peuvent être détectées. Souvent, il y a de sévères épisodes de douleur dans lesquels il est impossible de continuer à travailler.
  2. Si les cellules cancéreuses ont affecté les ganglions lymphatiques pelviens ou tout autre, il sera possible de noter leur augmentation, leur douleur lors de la pression, et même sans toucher le patient.
  3. La défaite du bassin est caractérisée par une douleur osseuse sévère, des difficultés à marcher, une posture debout prolongée. La douleur s'étend souvent à la colonne vertébrale ou aux jambes.
  4. Avec la défaite du système génito-urinaire, des troubles et des douleurs surviennent pendant la miction. La fréquence des visites aux toilettes augmente, les fausses envies d'uriner sont fréquentes. La puissance diminue, une décharge étrange peut être perceptible.
  5. Le cancer du poumon, qui a commencé en raison de métastases de la prostate (se produit rarement), se traduit par une toux persistante avec un mélange de sang ou de mucus, des troubles respiratoires, un essoufflement.

Le cancer de la prostate est un néoplasme qui n'apparaît souvent qu'au dernier stade. Pour cette raison, des signes de métastases peuvent apparaître encore plus tôt que les symptômes de la maladie sous-jacente. Cela complique le diagnostic de cancer et conduit souvent à une mauvaise localisation du foyer initial des cellules pathogènes..

Le processus de métastases à d'autres organes dans le cancer de la prostate

La propagation des métastases commence par l'angiogenèse. Ce processus est la formation de nouveaux vaisseaux sanguins dans le tissu conjonctif ou d'autres tissus nouveaux dans le corps. Avec la formation de tumeurs cancéreuses à l'intérieur, l'angiogenèse commence également, mais pas immédiatement, mais quelque temps après le début du développement de la maladie.

Les vaisseaux sanguins à l'intérieur de la formation ne communiquent pas dans un premier temps avec le système circulatoire général, mais progressivement ils poussent et atteignent de grosses branches de sang. À travers de nouveaux vaisseaux, les cellules cancérigènes d'une tumeur cancéreuse de la prostate pénètrent dans le système circulatoire général, et de là vers divers organes.

Le plus souvent, les cellules restent dans les tissus les plus proches: elles s'installent au niveau des formations osseuses ou se concentrent dans les ganglions lymphatiques. Là où les cellules cancérigènes se sont installées, de nouvelles tumeurs commencent progressivement à se former. Dans ce cas, la nature des tissus reste la même que dans une tumeur de la prostate. En règle générale, les paramètres des tumeurs cancéreuses de différents tissus sont différents, mais avec la propagation des formations par les métastases, toutes les tumeurs ont une structure identique.

Métastases osseuses

L'occurrence la plus courante dans la propagation des tumeurs cancéreuses de la prostate. Les métastases osseuses sont rarement trouvées comme seules tumeurs naissantes. Le plus souvent, la symptomatologie, qui permet de détecter les métastases, ne se manifeste qu'à 3 et 4 ans, stade terminal du cancer.

Avec une lésion osseuse, les symptômes caractéristiques suivants sont observés:

  • douleur dans les os adjacents à la zone de la prostate (bassin, hanches, rarement - la colonne vertébrale),
  • une sensation de lourdeur dans la zone affectée de l'os,
  • difficulté à bouger (en raison de la douleur ou d'une altération de la circulation sanguine, de la communication nerveuse dans les zones de croissance tumorale).

Les métastases ne sont que les tumeurs malignes reconnues comme tissu cancéreux de la prostate pendant l'histologie..

Des techniques telles que la chimie et la radiothérapie sont utilisées pour traiter les cancers du tissu osseux. Pendant le traitement, les analgésiques à l'opium sont autorisés à réduire la douleur. De plus, la gravité de la douleur est différente pour tout le monde et de tels analgésiques puissants ne sont pas toujours nécessaires..

Dans le foie et d'autres organes

Avec les métastases d'une tumeur cancéreuse du foie, une intoxication aiguë du corps, des troubles métaboliques, une détérioration du tonus du visage et une perte de poids importante sont observés. Lorsque vous buvez de l'alcool ou utilisez des médicaments puissants, des douleurs aiguës commencent dans la région de cet organe. Mais le cancer de la prostate transmet assez rarement des cellules pathogènes au foie, principalement aux stades terminaux de la maladie.

Le plus souvent, le cancer est transmis aux organes du système génito-urinaire. Les glandes sexuelles, la vessie et les canaux excréteurs sont affectés. La défaite de la section inférieure est typique des situations où le cancer n'a pas été détecté à temps et n'a pas été traité. Les métastases peuvent alors être étendues et non amovibles..

Avec 4 stades de développement du cancer de la prostate, les métastases au cerveau ou aux poumons peuvent commencer. Lorsqu'une tête est affectée, les caractéristiques suivantes sont caractéristiques:

  • léthargie (dans les cas extrêmes),
  • maux de tête sévères, migraines persistantes,
  • vertiges,
  • perte de conscience,
  • déficience visuelle,
  • développement de troubles mentaux,
  • sautes d'humeur constantes, anxiété, agressivité,
  • les troubles du sommeil.

Si le cerveau est affecté, tous les systèmes du corps en souffrent. Souvent, la coordination des mouvements est perturbée, la motricité fine des mains est réduite, la conscience devient confuse, les pensées deviennent chaotiques ou ralenties. Plus le cancer affecte le cerveau, moins le patient devient conscient..

Procédures de diagnostic

La pathologie de la prostate et la présence de métastases sont diagnostiquées de plusieurs manières modernes. Si le patient se tourne vers des spécialistes à un stade précoce du développement de la maladie, le cancer peut être détecté simplement après avoir passé des procédures de diagnostic élémentaires. Malheureusement, les patients consultent rarement rapidement un médecin, c'est pourquoi le diagnostic révèle une lésion déjà aux stades 3-4.

Les principales méthodes de diagnostic sont:

  1. CT Il n'est pas utilisé pour l'examen des patients avec un corps faible, car pendant la procédure, le corps reçoit une certaine dose de rayonnement. Il est également déconseillé de subir une tomodensitométrie pour les personnes âgées et les patients qui ont déjà pris des radiographies plus d'une fois au cours de la dernière année ou qui ont été autrement exposés à des radiations..
  2. IRM Il s'agit de la manière la plus douce d'un examen professionnel. La procédure est basée sur le rayonnement magnétique, qui n'est pas nocif pour le corps. Même les personnes âgées et les patients affaiblis peuvent subir ce type de diagnostic plusieurs fois. L'IRM vous permet de voir la structure interne des tissus, et pas seulement de déterminer s'il y a des métastases dans le corps ou non.
  3. Palpation. Il s'agit d'une méthode d'examen inefficace qui vous permet de faire uniquement des hypothèses initiales sur les métastases. Il est utilisé pour les lésions majeures suspectées (dans le domaine des organes internes, des ganglions lymphatiques). Au cours de ce test, il est difficile de détecter des tumeurs cachées, uniquement en développement. La palpation est effectuée immédiatement après la collecte de l'anamnèse et vous permet de sélectionner la zone qui sera ensuite examinée par IRM ou CT.
  4. Biopsie. Il est utilisé après des tests de vérification d'IRM ou de TDM. Le but de la biopsie est d'examiner une zone spécifique de tissu pour la présence de cellules cancéreuses. Avec son aide, il est possible de différencier une tumeur bénigne des métastases, une tumeur cancéreuse primaire d'une tumeur secondaire.
  5. Analyse PSA. Le principal inconvénient est la durée des résultats..

Dans certains cas, le diagnostic révèle immédiatement à la fois les métastases et la tumeur primaire, dans d'autres il est déjà réalisé avec un diagnostic de cancer de la prostate. Le deuxième cas nous permet d'espérer des prévisions plus optimistes.

Méthodes de traitement des métastases

Dans la pratique médicale moderne, la thérapie tumorale est réalisée par chirurgie, prise de produits chimiques ou utilisation de doses spécifiques de rayonnement.

Chimiothérapie

La chimiothérapie du cancer de la prostate est rarement prescrite. Le problème est que les cellules cancéreuses de la prostate se divisent lentement. Et la chimiothérapie n'affecte que les cellules à division rapide, qui sont peu nombreuses dans le cancer de la prostate et ses métastases.

La chimiothérapie dans le cas de métastases de la prostate est une mesure de soutien, pas thérapeutique. Un ensemble de procédures vous permet d'éliminer les cellules malades, mais avec le temps, les tissus cancéreux se développent à nouveau. Afin de maintenir la vie du patient et d'éliminer les manifestations de métastases, il est nécessaire d'effectuer régulièrement des cours de chimiothérapie..

Ce type de traitement d'entretien présente plusieurs inconvénients:

  • toxicité accrue pour le corps,
  • efficacité réduite,
  • impact non seulement sur les organes affectés, mais aussi sur les organes sains.

Les médicaments administrés par voie orale ou par injection sont conçus pour tuer les cellules cancéreuses en les empoisonnant. Cependant, ils peuvent également affecter les tissus sains. Pour que les organes et les cellules humaines ne soient pas affectés de manière irréversible, la chimiothérapie contre le cancer est réalisée par des cours avec des interruptions importantes.

Radiothérapie

La radiothérapie est souvent prescrite dans les premiers stades du développement tumoral. Si des métastases sont détectées, les experts recommandent de passer à un traitement combiné: chimie et radiothérapie.

Ce type de traitement est basé sur l'exposition à de petites doses de rayonnement, sous l'influence desquelles meurent les tissus pathogènes. En liaison avec l'effet étendu sur le corps, la radiothérapie est également utilisée efficacement en cas de métastases. Il est prescrit dans les cas où l'intervention chirurgicale et l'ablation de la tumeur ne produisent plus de résultats..

La radiothérapie est considérée comme plus efficace que la chimie, mais son effet sur le corps est également préjudiciable.

Indications pour ce type de traitement:

  • intolérance aux agents thérapeutiques chimiques,
  • échec de la chimiothérapie,
  • Cancer de stade 3 et 4,
  • la croissance des tumeurs à un point tel que la chirurgie devient inutile,
  • propagation active des cellules cancéreuses à travers les vaisseaux sanguins.

Le traitement est prescrit après analyse PSA. La dose de rayonnement est choisie strictement individuellement, en fonction des paramètres personnels du patient, du stade de développement des métastases et de la taille des tumeurs.

Intervention chirurgicale

Cette mesure n'est pas suffisamment efficace en présence de métastases. Pour arrêter le développement de la maladie, il est nécessaire d'effectuer une thérapie chimique ou radiologique. Et l'ablation chirurgicale des tumeurs est utilisée dans les cas où les formations constituent une menace pour la vie du patient simplement parce qu'elles appuient sur des parties importantes des organes.

Tout d'abord, les formations dans le cerveau sont supprimées. Pour ce faire, utilisez plusieurs techniques chirurgicales différentes:

  1. Neurochirurgie. La meilleure option pour le retrait, dans lequel la plupart des patients survivent. Vous permet d'éliminer la formation sans perturber la structure des neurones cérébraux.
  2. Cyberknife. Cet outil est utilisé pour découper les zones profondes de cancer situées dans le crâne..

Dans certains cas, la chirurgie cérébrale standard peut également être utilisée. Même dans le cas d'une intervention chirurgicale, d'autres options de traitement doivent être prescrites, car avec l'apparition de métastases, les cellules cancéreuses ne sont pas localisées dans une seule zone.

Mesures préventives

La prévention des métastases du cancer de la prostate commence par la prévention des tumeurs elles-mêmes. Si la maladie n'a pas encore été détectée, il y a une chance de réduire la probabilité de son apparition même dans la vieillesse.

Le principal facteur influençant la survenue de tumeurs cancéreuses de la prostate est considéré comme un régime alimentaire. Il est scientifiquement prouvé que les hommes qui consomment de grandes quantités de graisses animales et de produits carnés sont plus susceptibles de développer un cancer de la prostate. Les produits protéiques d'origine animale à forte proportion de matières grasses stimulent la production de testostérone. Cette hormone au fil du temps, avec le vieillissement du corps, s'accumule dans la glande de la prostate et avec un niveau excessif de contenu provoque le développement de tumeurs. Ceux qui sont génétiquement caractérisés par un niveau élevé d'hormone masculine sont prédisposés au cancer de la prostate..

Pour réduire la production de testostérone à la normale, un régime préventif est prescrit:

  • la teneur en légumes, céréales et fibres dans l'alimentation quotidienne augmente,
  • une partie importante de la viande est remplacée par des produits similaires à teneur en protéines - poisson, soja, haricots,
  • les aliments riches en zinc, sélénium, vitamine E sont inclus dans le régime alimentaire ou des multivitamines sont prescrites.

Le régime alimentaire idéal est asiatique, avec une forte proportion de légumes, de produits à base de soja et d'autres protéines et graisses végétales.

Il est important de renoncer aux mauvaises habitudes. La consommation continue d'alcool et de tabac augmente considérablement le risque de cancer..

Un autre moyen de réduire la probabilité de cancer de la prostate est un mode de vie actif. Si un homme travaille en position assise, il devrait faire des exercices élémentaires toutes les 2-3 heures pour améliorer la circulation sanguine. Sinon, la prostate manquera soit de nutriments et d'oxygène, soit une stase sanguine se développera.

Si le cancer de la prostate est déjà détecté, toutes les forces doivent être dirigées pour le combattre. Seul un traitement anticancéreux à part entière contribuera à réduire le risque de métastases. Il est important de consulter constamment un urologue et de subir des examens préventifs des tissus adjacents à la prostate. Les spécialistes devraient prescrire un traitement pour éliminer toutes les manifestations de la maladie..

Dans la vieillesse, il est recommandé de consulter un urologue plus souvent, même s'il n'y a aucun soupçon de développement de l'éducation. Avec le vieillissement, le risque de dommages augmente considérablement..

La maladie dans 20% des cas entraîne une diminution de l'espérance de vie jusqu'à 5 ans, dans 10% - jusqu'à 10 ans. 70% des patients chez lesquels des métastases ont été détectées à un stade précoce sont guéris avec succès. Avec une visite tardive chez le médecin, la survie après l'oncologie est considérablement réduite.

Cancer de la prostate avec métastases

Lorsque des métastases sont détectées dans le cancer de la prostate, les médecins se situent au stade 3-4, selon l'emplacement. Le patient est envoyé pour un examen détaillé afin d'identifier l'emplacement des foyers atypiques et l'étendue de la distribution. Les chances de vie dépendent de la rapidité et de l'exactitude de la nomination d'un régime de traitement intégré..

Lorsque les cellules cancéreuses se propagent aux ganglions lymphatiques et à d'autres organes, elles diagnostiquent le cancer métastatique de la prostate. La survie varie dans une large gamme - 20-60%. Le chiffre dépend du stade et de la prévalence du processus oncologique..

Où et comment la tumeur se métastase?

Localisation

Le danger de toute oncologie, y compris la prostate, réside dans la capacité d'une tumeur primaire à produire des métastases qui se développent plus rapidement que le cancer lui-même. La métastase des cellules de la glande atypique est réalisée dans ces organes cibles:

  • Ganglions lymphatiques près du col de l'urée.
  • Des os. La défaite du squelette signale la phase terminale du cancer de la prostate. Les os de la cuisse et de la colonne vertébrale lombo-sacrée sont les premiers à souffrir, en raison de la proximité de l'emplacement.
  • Cerveau. La métastase est la zone entre la matière grise et la matière blanche. L'étendue de la lésion dépend de l'intensité de l'apport sanguin.
  • Poumons. La métastase de cet organe dans 20% des symptômes donne plus tôt que la tumeur primaire de la prostate.
  • Foie. Les métastases apparaissent dans différentes parties de la glande et se développent rapidement. Cela conduit à un dysfonctionnement sévère et à un pronostic décevant..
  • Testicules, urée, rectum, fibres nerveuses. L'apparition de cellules cancéreuses dans ces zones indique la transition du cancer au stade 4.
Retour à la table des matières

Pathogénèse

Les métastases du cancer de la prostate sont détectées en raison de la croissance d'un réseau circulatoire dense dans les tissus pathologiques. Ce processus est appelé angiogenèse. De nouveaux vaisseaux se connectent rapidement à la circulation sanguine générale, ce qui permet aux cellules cancéreuses de se propager dans tout le corps, affectant les organes et tissus distants. Les ganglions lymphatiques en tant que filtre naturel du corps tentent de retenir la cellule, mais à mesure qu'ils s'accumulent et se développent, ils commencent à dépasser le corps, se propageant avec le flux de la lymphe.

Façons de propager les métastases

  • Localisé - dommages aux tissus adjacents.
  • Intravation - la pénétration des cellules cancéreuses dans les vaisseaux lymphatiques et sanguins.
  • Retard - décantation dans les capillaires de division active.
  • Angiogenèse - création d'un réseau circulatoire qui alimente une tumeur.
  • Circulation - propagation à grande échelle par la lymphe et le sang vers d'autres organes.
  • Prolifération - division des cellules cancéreuses avec formation de micrométastases.
Retour à la table des matières

Symptômes caractéristiques

Souvent diagnostiqué avec un cancer de la prostate déjà avec des métastases. Le tableau clinique détermine quel organe cible est affecté. Les symptômes spécifiques du processus oncologique comprennent:

  • Intoxication. Les produits de la croissance, de la division et de la décomposition des cellules tumorales atypiques pénètrent dans la circulation sanguine et empoisonnent progressivement le corps, ce qui se manifeste par une faiblesse accrue, un manque d'appétit et de la fièvre.
  • Hépatomégalie et ascite. L'élargissement du foie en taille et l'accumulation de liquide dans la cavité abdominale lors d'un dysfonctionnement des glandes. Dans un contexte de minceur sévère, un gros ventre de forme asymétrique est visualisé.
  • Dyspnée. Il apparaît immédiatement avec l'activité physique, puis il devient constant. Il caractérise le stade initial de métastases aux poumons. Rejoindre une forte toux avec du mucus, du sang et du pus est un symptôme alarmant d'une lésion à grande échelle du tissu pulmonaire.
  • Douleur La localisation dépend de l'emplacement de la lésion. Souvent, maux d'estomac, poitrine. L'apparition de douleur dans tout le corps indique que la tumeur s'est métastasée jusqu'à l'os..
  • Hypercalcémie avec maux de tête, coups de bélier. Il y a une accumulation de calcium dans le sang. À mesure que le processus se développe, les reins sont affectés, ce qui peut entraîner une défaillance organique et la mort.
  • Troubles du système musculo-squelettique, étourdissements - un signe de la propagation du processus oncologique dans le cerveau. Une personne ne peut pas contrôler la parole, les parties du corps. Il existe un risque de paralysie.
Retour à la table des matières

Méthodes de diagnostic

Pour déterminer la localisation des foyers de cancer de la prostate et l'étendue des dommages au corps, les méthodes suivantes sont utilisées:

  • tomographie - imagerie par résonance magnétique calculée;
  • urographie intraveineuse;
  • radiographie
  • balayage avec des radio-isotopes.

L'IRM et la TDM sont les méthodes les plus précises pour détecter même les plus petits foyers d'oncologie dans tout le corps..

Traitement et chances de succès

Si un cancer de la prostate avec métastases est déclenché, un traitement chirurgical n'est souvent pas possible. La décision est en faveur d'une chimiothérapie ciblée, qui est prescrite après avoir déterminé l'emplacement exact des métastases et la direction de leur développement. Les chances d'un pronostic positif dans le traitement des lésions primaires sont chez 43% des patients, avec secondaire - 27%. Avec la propagation des métastases au-delà des ganglions lymphatiques et des fibres nerveuses, la thérapie palliative est indiquée. Des analgésiques puissants (bisphosphonates), des médicaments pour ralentir le développement du cancer et prévenir les fractures (acide zolédronique, denosumab) sont prescrits.

La radiothérapie dans le traitement de l'oncologie.

S'il y a une possibilité de chirurgie, une tumeur est enlevée avec une résection partielle ou complète de l'organe affecté par des métastases. L'utilisation de telles méthodes avancées de lutte contre le cancer de la prostate est pratiquée, ce qui permet au patient de prolonger sa vie jusqu'à 5 ans même à 4 stades, tels que:

  • Cryothérapie - destruction des cellules atypiques par le froid.
  • Curiethérapie - irradiation ciblée (cible) des lésions malignes avec des radio-isotopes. 2 types de procédures sont proposées:
    • des doses élevées de palladium Pd-103 et d'iridium Ir-192;
    • faibles doses d'iode radioactif I-125.
  • Traitement photodynamique. L'irradiation avec des rayons infrarouges ou laser est effectuée après l'introduction de photosensibilisateurs dans une veine ou directement dans la prostate.
Retour à la table des matières

Prévisions générales

L'espérance de vie dans le cancer de la prostate dépend de la détection et du traitement rapides de la pathologie. Mais l'oncologie ne se fait pas sentir jusqu'à l'apparition de métastases, qui apparaissent plus tôt que la tumeur elle-même dans la prostate. Le pronostic le plus décevant est celui du cancer de la prostate avec métastases osseuses. Le taux de survie est également affecté par le nombre et la localisation des foyers atypiques de la tumeur primitive, l'état de santé initial de l'homme et son envie de vivre.

Grâce à une détection précoce, 8 patients cancéreux sur 10 sont complètement guéris. À d'autres étapes, le résultat dépend du cas particulier. Au stade 3 avec un réseau non ramifié de métastases dans des conditions d'ablation chirurgicale de la tumeur, un cours de chimiothérapie et d'hormonothérapie, la rémission peut être considérablement augmentée. Au stade terminal avec la propagation généralisée du processus oncologique, les chances de survie sont minimes. En moyenne, le cancer de la prostate avec métastases vit de 1 à 3 ans.

Où le cancer de la prostate se métastase - Prostatite

Pourquoi les métastases apparaissent?

Il s'agit d'une division cellulaire incontrôlée non contrôlée avec l'incapacité de mûrir pour terminer la différenciation. Les cellules sont divisées par des mitoses défectueuses, de gros éléments cellulaires laids et multinucléés apparaissent. Aucun anticorps ne se forme sur les cellules de la tumeur maligne, l'immunité ne reconnaît pas les antigènes étrangers de la tumeur cancéreuse.

Le processus commence dans les parties postéro-basales de la glande, se répandant dans tout l'organe et donnant des métastases. La cause du cancer de la prostate est un déséquilibre hormonal associé à l'âge ou à l'hérédité. Un rôle mineur est joué par la race, l'abondance de graisses animales dans l'alimentation, la stagnation dans le bassin.

Malgré le fait que presque tout le monde connaît les tumeurs malignes, peu de gens peuvent dire ce que sont les métastases, malgré le fait qu'elles soient l'un des principaux problèmes du cancer. Les métastases sont appelées le phénomène qui se produit chez les patients cancéreux, son essence réside dans la propagation progressive des cellules cancéreuses dans tout le corps humain.

La difficulté est que même un médecin professionnel n'est pas en mesure de deviner où les métastases peuvent apparaître, et de la prostate, elles peuvent atteindre non seulement les organes les plus proches, mais aussi les poumons et le cerveau, ce qui se produit le plus souvent déjà dans les dernières étapes.

Il convient de mentionner que si des métastases sont trouvées dans l'estomac avec un cancer de la prostate, les médecins ne le considéreront pas comme un cancer gastrique. Ce phénomène sera simplement appelé la propagation de métastases qui pénètrent dans l'estomac. La même chose peut être confirmée par l'analyse de tous les tissus liés au néoplasme.

Les métastases sont des foyers secondaires de croissance tumorale. Il y en a régionaux (dans les ganglions lymphatiques, les tissus et les organes voisins) et distants - à une grande distance du foyer principal. Les cellules tumorales peuvent se propager de plusieurs manières:

  • voie lymphogène (à travers les vaisseaux lymphatiques),
  • hématogène (avec circulation sanguine),
  • contact (germination directe du foyer primaire dans les organes voisins).

La voie la plus courante de propagation des cellules tumorales pendant le cancer de la prostate est hématogène, mais d'autres voies sont également possibles..

Le cancer de la prostate métastase le plus souvent les os, les poumons et le foie. En outre, des lésions des ganglions lymphatiques régionaux et du rectum sont observées. L'émergence de nouveaux foyers réduit toujours significativement la qualité et l'espérance de vie, aggrave le pronostic de survie et d'efficacité du traitement.

Les plus petites cellules tumorales se détachent presque en continu, se propageant constamment par la circulation sanguine ou la lymphe. Normalement, le système immunitaire fait face aux cellules agressives individuelles, empêchant leur «germination» dans d'autres tissus.

Mais certaines cellules peuvent passer inaperçues, s'accumuler dans le corps dans un état "endormi", peuvent ne pas se manifester même pendant plusieurs années, commençant leur croissance après un facteur provoquant.

La propagation des métastases dans tout le corps dépend le plus du type de tumeur: les tumeurs hautement différenciées se métastasent rarement, plus la différenciation de la tumeur primaire est faible, plus le processus se propage rapidement et plus les métastases se développent rapidement.

Causes des métastases hépatiques

L'apparition de métastases dans le foie est principalement due à son apport sanguin. Cet organe se caractérise par une utilisation intensive du sang, du fait qu'il est engagé dans la filtration.

En seulement une minute, environ un litre et demi de sang traverse le foie. De plus, sa part du lion pénètre dans la veine porte intestinale, ralentissant dans les sinusoïdes.

Tout cela crée d'excellentes conditions pour l'apparition de métastases se propageant à travers les systèmes lymphatique et circulatoire..

Le foie est affecté par des métastases cancéreuses de différentes localisations primaires. Cela est dû à la spécificité de ses fonctions et de sa circulation sanguine. La fonction principale du foie est la détoxication du sang (lat de - «élimination», grec. Toxikon - «poison»). Le réseau capillaire qui filtre le sang laisse des cellules cancéreuses dans le tissu hépatique qui, en croissance, forment de vastes foyers.

Toutes les informations sur le site sont à titre indicatif seulement et NE SONT PAS un guide d'action! Seul un MÉDECIN peut vous délivrer un DIAGNOSTIC EXACT! Nous vous demandons de bien vouloir NE PAS SOIGNER, mais vous inscrire à un spécialiste! Santé à vous et à vos proches! N'abandonne pas

poumons, glande mammaire; colon et intestin grêle, pancréas, estomac, organes génitaux.

Types de métastases dans le cancer de la prostate

La tumeur corrode la capsule de la prostate et se développe dans les organes environnants. Ce sont des métastases infiltrantes dans le cancer de la prostate..

Par la suite, la tumeur se développe dans le sang et les vaisseaux lymphatiques. Les cellules malignes dans la lumière des vaisseaux se détachent et avec le flux de sang veineux et de lymphe sont transportées vers les organes.

Coincés en eux, «prendre racine», continuent de partager, de plus en plus loin de l'objectif principal - métastases lymphogènes et hématogènes du cancer de la prostate.

Le cancer de la prostate est une maladie grave et redoutable chez l'homme. Cette condition n'est pas mortelle en elle-même si la tumeur ne touche que le tissu de la prostate, mais, malheureusement, le cancer se métastase rapidement dans d'autres organes et tissus. Les métastases dans le cancer de la prostate sont une réelle menace, vous devez donc comprendre les causes de leur apparition, les principaux symptômes et les méthodes de détection.

Il existe différentes classifications des métastases hépatiques.

Par localisation, les métastases hépatiques sont divisées en bilobaires (affectant 2 lobes de l'organe) et unilobaires (affectant 1 lobe). Selon les indicateurs quantitatifs, les tumeurs métastatiques du foie sont multiples (des dizaines de ganglions tumoraux) ou uniques (lorsque 2-3 nodules).

Le cancer de la prostate est-il traité en 4e année??

createElement ("script"); s. type = "text / javascript"; s.

src = "// an. yandex / système / contexte.

js "; s. async = true; t.

parentNode. insertBefore (s, t); >) (ceci, ceci.

Le contexte. AdvManager.

createElement ("script"); s. type = "text / javascript"; s.

js "; s. async = true; t.

parentNode. insertBefore (s, t); >) (ceci, ceci.

createElement ("script"); s. type = "text / javascript"; s.

src = "// an. yandex / système / contexte.

js "; s. async = true; t.

parentNode. insertBefore (s, t); >) (ceci, ceci.

Le cancer de la prostate peut avoir différents degrés de propagation. Il y a 4 étapes de son développement. Le stade 1 est le moins dangereux et le cancer de la prostate de grade 4 est caractérisé par le fait que les cellules cancéreuses se propagent aux organes voisins et éloignés. L'espérance de vie du patient est considérablement réduite.

Le degré de propagation de chaque étape

Avec le cancer de la prostate de stade 1, la taille de la tumeur est petite. Il est impossible de le détecter à l'aide de méthodes de diagnostic standard. Si la maladie est détectée à ce stade, alors avec un traitement compétent et rapide dans 100% des cas, l'espérance de vie minimale des patients est de 5 ans. Cependant, seulement avec des examens réguliers et la mise en œuvre de toutes les recommandations des médecins.

Au 2e stade de développement, la tumeur cancéreuse est localisée dans la glande. L'échographie transrectale est le principal moyen de le détecter. Si un traitement est adopté à ce stade, la durée du patient sera d'au moins 5 ans.

Lorsqu'une tumeur se propage au-delà de la prostate, le cancer de stade 3 commence. Les tissus entourant la prostate sont les premiers touchés. Un peu plus que dans la moitié des cas, le patient vit au moins 5 ans s'il suit le traitement prescrit.

Aux 4 stades de développement de la maladie, les métastases affectent différents organes. Le plus souvent, c'est le foie, les os, les poumons. L'espérance de vie d'un patient chez qui la maladie est diagnostiquée à ce stade de développement est en moyenne de 1 à 3 ans. Les patients vivent rarement plus de 3 ans.

Causes du cancer de la prostate

Les médecins n'ont aucun consensus sur ce qui peut provoquer le cancer de la prostate. Des études moléculaires dans ce domaine ont permis aux médecins d'identifier le gène responsable de la transmission de cette maladie par la lignée héréditaire. Une autre raison de l'apparition du cancer de la prostate peut être une diminution de l'activité des sections d'ADN qui inhibent le développement de cette maladie..

Il existe des facteurs qui, à eux seuls, ne peuvent pas provoquer le développement de la maladie, mais augmenter la probabilité de sa survenue:

  • âge;
  • Course négroïde
  • hérédité défavorable;
  • mode de vie malsain, mauvaises habitudes et malnutrition.

Stade 4 Traitement du cancer de la prostate

Vous pouvez traiter cette maladie de différentes manières. Peut guérir complètement le cancer de la prostate en cas de diagnostic précoce.

Le pronostic du cancer de la prostate au quatrième degré est moins optimiste, mais vous pouvez vous en débarrasser. Mais dans tous les cas, la progression de la maladie peut être retardée si le traitement le plus approprié est utilisé..

Dans le même temps, l'espérance de vie du patient augmentera et la douleur causée par cette maladie diminuera ou disparaîtra complètement.

Il est difficile de déterminer exactement quel traitement est le plus efficace. L'un ou l'autre type de thérapie est choisi par le médecin, en tenant compte de nombreux facteurs différents. Parmi eux, l'âge, la présence de maladies chroniques, le risque d'effets secondaires dangereux pour la santé et la vie..

Chacune des méthodes a un certain nombre de fonctionnalités. Le principal traitement chirurgical accepté. Il est connu de la médecine depuis un siècle, mais il n'est devenu populaire qu'avec les progrès modernes de la science médicale, qui minimisent les complications après le traitement..

Le rayonnement radioactif a la capacité de détruire les tissus malins, ce qui permet l'utilisation de la radiothérapie pour le traitement du cancer. Le plus souvent, cette méthode est utilisée dans les cas où il est impossible d'effectuer une opération pour une raison quelconque ou dans les derniers stades du développement de la maladie, lorsqu'il y a des métastases dans d'autres organes.

La curiethérapie est un type d'exposition aux rayonnements dans lequel un émetteur est implanté directement dans une tumeur cancéreuse. Il est irradié de l'intérieur, ce qui contribue à minimiser les effets secondaires du traitement et à atteindre son efficacité maximale..

La cryothérapie est l'effet sur les cellules cancéreuses à basse température. En conséquence, ils sont détruits. L'efficacité de la cryothérapie n'est pas inférieure à l'efficacité de la radiothérapie.

L'hormonothérapie est prescrite aux patients pour lesquels d'autres méthodes de traitement sont contre-indiquées ou pour lesquels la maladie est à un stade où d'autres méthodes de traitement ne contribuent plus à arrêter la croissance tumorale..

La thérapie vise à supprimer la production de testostérone ou à protéger la prostate de ses effets. Il est impossible d'obtenir une récupération complète en utilisant cette méthode, mais l'hormonothérapie est très efficace dans le cadre d'un traitement complet.

La chimiothérapie est prescrite pour réduire la douleur et combattre les métastases, ainsi que dans les cas où la croissance tumorale ne s'arrête pas sous l'influence de l'hormonothérapie..

Signes d'une tumeur de la prostate

L'insidiosité de la maladie réside dans l'absence totale de symptômes cliniques pendant un certain temps. Avec une croissance significative de la tumeur, elle comprime le canal urétral. L'urine commence à être excrétée goutte à goutte, tandis que la vessie elle-même est considérablement agrandie. Grâce aux méthodes de diagnostic modernes, la tumeur est détectée aux premiers stades. Dans les cas plus avancés, le patient apparaît:

  • sang dans l'urine;
  • anurie
  • jet urinaire intermittent;
  • augmentation de la miction;
  • douleur d'excrétion d'urine.

Avec une douleur intense dans les os, un homme peut soupçonner des métastases cancéreuses. Ils apparaissent dans la colonne vertébrale, affectent les os du bassin, le dos lombaire, les os des membres inférieurs. Symptômes de métastases tumorales associées à une perte de poids, une faiblesse non motivée et de la fatigue.

Souvent, le cancer de la prostate avec métastases provoque une condition dangereuse - rétention urinaire aiguë, nécessitant des soins médicaux immédiats.

Les infections fréquentes des voies urinaires peuvent indiquer un cancer de la prostate. Avec l'âge, la probabilité de dommages métastatiques aux organes voisins augmente. Dans de nombreux cas, la maladie ne se trahit pas et des métastases sont détectées lors d'un examen urologique planifié.

La douleur pendant la miction s'intensifie avec la croissance d'une tumeur maligne et la métastase de ses cellules dans le tissu des organes voisins.

L'apparition de sang dans l'urine dépend du degré du processus tumoral. Sa présence constante dans les analyses indique la négligence du processus et la présence de métastases dans les os. En cas de cancer de la prostate, une hématurie peut apparaître soudainement.

malaise, diminution de l'appétit, perte de poids corporel ("dessèchement"), œdème persistant, fièvre; système digestif perturbé: indigestion, nausées, vomissements; sensation de plénitude sous les côtes à droite, dans le haut de l'abdomen; tout en respirant la douleur derrière le sternum.

ascite se développe (liquide dans la cavité abdominale en raison de l'implication du péritoine dans le processus); le saignement est un signe de thrombose de la veine porte et d'hypertension artérielle; teint terreux, astérisques des vaisseaux sanguins sur le visage; gonflement des jambes, veines de la paroi abdominale antérieure dilatées (en raison de la compression de la veine cave inférieure par l'hypertrophie du foie).

Symptômes du cancer de la prostate avec métastases

Le pire problème est que les symptômes et les douleurs du cancer de la prostate ne commencent à déranger que dans les derniers stades de développement, alors qu'il est déjà très développé, et qu'il n'y a presque pas d'options pour récupérer. Le cancer de la glande génitale masculine se manifeste:

  • voyages fréquents aux toilettes;
  • douleur dans le périnée;
  • saignement dans l'urine et le sperme.

Les symptômes présentés sont similaires à ceux d'autres pathologies de la prostate. Il n'y a pas de symptômes caractéristiques (spéciaux) du cancer de la prostate. Et ils apparaissent malheureusement même à des stades avancés de la maladie:

  • douleur dans le périnée;
  • urination fréquente;
  • difficulté à uriner;
  • rétention urinaire;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie (sensation de besoin de tension de la presse abdominale pour une vidange complète).

Le cancer de la prostate aux stades 3 et 4 (ils sont caractérisés par des métastases) se manifeste par deux groupes de symptômes - général et local. Les symptômes peuvent varier en fonction de l'emplacement des processus tumoraux..

  • cachexie ou épuisement, une forte diminution du poids corporel de 10 kg ou plus;
  • faiblesse grave;
  • pâleur de la peau, éventuellement avec une teinte verdâtre;
  • anémie.

Symptômes de lésions de la prostate:

  • mictions fréquentes, ce qui n'apporte pas de soulagement;
  • désirs nocturnes;
  • sang dans l'urine et le sperme;
  • miction douloureuse;
  • sensation de vidange incomplète de la vessie;
  • rétention urinaire.

Les manifestations restantes sont caractéristiques de certains types de métastases, et nous en parlerons séparément.

Performances réduites; Faiblesse chronique Syndrome de nausée-vomissement; La présence de veines d'araignée; Teinte terreuse de la peau; Manifestations tachycardiques; Hyperthermie; Ascite; Jaunisse; Problèmes veineux, etc..

Méthodes modernes de diagnostic des métastases dans la colonne vertébrale et les os

Le cancer de la prostate n'est pas en vain appelé «l'ennemi invisible». Il se développe sur une longue période, et dans son contexte, les processus de déformation et de destruction du tissu osseux sont accélérés. Avec ses problèmes, un homme se tourne vers un oncologue. L'adoption en temps opportun de mesures pour le diagnostic et le traitement du cancer de la prostate avec des métastases osseuses dépend de ce spécialiste. La maladie "mûrit" depuis longtemps.

Une douleur osseuse peut apparaître après 10 ans de maladie. Le diagnostic de la maladie commence par un examen aux rayons X et une thérapie avec des radio-isotopes. Dans le même temps, le spécialiste applique des tests de dépistage pour identifier les personnes présentant des facteurs de risque de cancer de la prostate avec métastases osseuses.

Chez les hommes atteints d'un cancer de la prostate, les tests peuvent détecter certaines formes de tumeur. L'une des méthodes les plus efficaces pour diagnostiquer le cancer avec des métastases est une biopsie. De petits morceaux de tissus sont sélectionnés pour elle, ce qui confirme la présence ou l'absence d'une tumeur dans la prostate. Dans une étude transrectale, le médecin détermine l'emplacement de la biopsie présumée.

La recherche n'est pas très précise car elle ne donne pas de réponse directe à la question de la nature de la tumeur. Le cancer de la prostate avec métastases est déterminé à l'aide d'un antigène spécifique de la prostate, dont le taux indique la taille de la malignité.

Avec des niveaux d'antigène allant jusqu'à 20 ng / ml, les métastases ne se sont pas formées dans le tissu osseux ou d'autres organes. La présence d'antigène supérieure à 40 ng / ml indique une métastase cancéreuse massive.

Les fluctuations des niveaux d'anticorps indiquent l'efficacité du traitement ou la rechute de la maladie. Ayant trouvé un antigène supérieur à 20 ng / ml, le spécialiste prescrit un test de métastases. Après un examen aux rayons X, il peut être déterminé si le système squelettique est affecté.

Il est nécessaire d'identifier les principales méthodes de diagnostic du cancer de la prostate, car les chances de succès de la guérison dépendent fortement du stade auquel le diagnostic a été posé. Voici des tests pour vous aider à localiser les métastases:

  • Analyse PSA;
  • Ostéoscintigraphie;
  • CT
  • Examen de palpation;
  • IRM
  • Biopsie.

Le fait est que cette procédure vous permet non seulement de détecter des néoplasmes malins dans le corps, mais aussi de déterminer leur emplacement avec une grande précision, ainsi que d'étudier la tumeur en détail.

L'IRM fournit des informations incroyablement précieuses à un spécialiste, ce qui aidera à prescrire plus correctement le traitement. Le seul inconvénient est le coût énorme d'une telle procédure, mais en aucun cas vous ne devriez essayer d'économiser sur la santé.

Quant à la tomodensitométrie, cet examen vous permet d'obtenir des informations complètes sur la propagation des métastases, et non seulement la prostate, mais aussi la cavité abdominale, ainsi que toute la région pelvienne.

L'IRM, le PET précisent la taille des métastases, la nature de la croissance, la présence de pourriture, la suppuration; l'angiographie des vaisseaux du foie définit la taille, la configuration de la tumeur, en particulier son apport sanguin.

Pour identifier les métastases hépatiques, des tests fonctionnels spéciaux sont utilisés. L'examen échographique est également très informatif, mais la tomodensitométrie en spirale avec contraste est beaucoup plus indicative.

Une confirmation définitive du diagnostic est possible avec une biopsie hépatique..

Mais l'échantillonnage par biopsie est recommandé à l'aide d'un contrôle par ultrasons ou par tomodensitométrie. De plus, un examen radiographique des voies biliaires et du foie.

Traitement du cancer de la prostate avec des métastases

Si une maladie dangereuse a néanmoins été confirmée, vous devez rapidement demander l'aide d'un urologue expérimenté qui vous prescrira un traitement spécifique.

Les méthodes suivantes de guérison du cancer de la prostate avec des métastases sont utilisées:

  1. Thérapie hormonale. Il est recommandé pour les interventions chirurgicales à faible coût, y compris les médicaments à base d'hormones..
  2. La radiochirurgie (CyberKnife) est le moyen le plus efficace de traiter les patients inopérables. Ce traitement est également utilisé dans les stades les plus avancés du cancer, aidant à éliminer de nombreuses métastases. Les complications après le traitement sont minimisées..
  3. Radiothérapie. Cette méthode détruit le tissu malin de la tumeur et viole la structure de l'ADN cellulaire, et empêche également leur éventuelle division et reproduction..

Le cancer de la prostate avec métastases osseuses dépend directement du stade de développement de la maladie. Dans les premiers stades, il reste un espoir de guérison complète du patient.

Dans d'autres situations (surtout au dernier degré), il est seulement possible de ralentir le développement de la maladie et de réduire le syndrome douloureux du patient. L'intervention chirurgicale est un traitement radical mais basique pratiqué par les médecins depuis plus de 100 ans..

Chaque cas individuel de cancer de la prostate et les indications de traitement sont examinés séparément par des urologues et oncologues professionnels expérimentés..

Les métastases qui apparaissent avec le développement d'un cancer de la prostate s'accompagnent de douleurs intenses. Pour cette raison, les oncologues conseillent aux patients de boire des analgésiques. Il convient de noter que le plus souvent, ces médicaments sont classés comme stupéfiants, mais souvent sans eux, il est impossible de supporter la douleur.

Étant donné que les métastases n'apparaissent qu'aux stades 3 et 4, et avant que tout ne se produise avec presque aucun symptôme, le spécialiste doit sélectionner le traitement uniquement à ces stades, voici les principales options de traitement qui sont le plus souvent utilisées:

  • Chimiothérapie;
  • Radiothérapie;
  • Traitement chirurgical;
  • Thérapie hormonale.

Dans la grande majorité des situations, les spécialistes prescrivent une chimiothérapie pour l'apparition de métastases. Une méthode similaire est basée sur le processus d'exposition des toxines aux métastases, qui sont des cellules vivantes..

Il convient de noter que les médecins prescrivent une chimiothérapie pour les processus oncologiques qui se produisent dans presque tous les organes, ainsi que les systèmes du corps, car les substances introduites de cette manière conduisent avec succès à la mort de tous les cancers.

Le spécialiste dirige tout traitement non seulement pour arrêter la croissance des formations malignes elles-mêmes, mais aussi pour vaincre les métastases.

Quant à l'hormonothérapie, elle complète dans de nombreuses situations le traitement par chimiothérapie et peut également donner un certain pronostic pour la vie future du patient. Dans de telles situations, il est important que les paramètres de la chimiothérapie soient sélectionnés strictement individuellement, et le traitement doit inclure des moyens d'administration intraveineuse ou orale.

Comme vous pouvez le deviner, cette option de traitement est très toxique et doit être utilisée de manière strictement systémique. Le fait est que les substances toxiques peuvent agir sur toutes les cellules vivantes, et pas seulement sur les métastases, donc les organes sains souffrent également, et cela provoque déjà un grand nombre d'effets secondaires.

Pour cette raison, l'utilisation de la chimiothérapie a commencé assez récemment. Les spécialistes ont décidé de prescrire ce traitement dans les cours, car dans ce cas, l'effet négatif des toxines sur le corps diminue légèrement.

Il est important de donner suffisamment de temps pour le processus de récupération, et le nombre de cours dépend entièrement de l'état du patient.

La méthode est bonne dans la mesure où elle améliore considérablement un indicateur tel que la qualité de vie future du patient, et il est tout à fait capable de la prolonger. De nombreuses organisations sérieuses développent une telle chimiothérapie qui peut être utilisée même dans les premiers stades du développement de la pathologie..

Il convient de mentionner une nouvelle méthode appelée "hyperthermie", dont l'essence est l'effet des températures élevées sur les métastases.

Le fait est que les scientifiques ont pu établir la température approximative de la mort des cellules cancéreuses, elle est d'environ 40 degrés. Ces températures ont pour effet d'affecter les membranes cellulaires, ce qui les expose fortement à la thérapie. Il est important de comprendre que l'hyperthermie ne détruit pas le cancer, c'est pourquoi elle n'est utilisée que comme renforcement de la thérapie. Voici les inconvénients de cette méthode:

  1. Cela conduit parfois à un choc thermique qui se produit dans une cellule saine, ce qui augmente sérieusement leur sensibilité aux radiations;
  2. L'hyperthermie améliore considérablement le flux sanguin dans la zone des tissus où se produit un échauffement direct, ce qui peut contribuer à une augmentation significative du flux sanguin tumoral..

Voici une liste des principales options de traitement utilisées lorsque les métastases pénètrent dans le cerveau:

  • Chirurgie;
  • Ablation par la méthode neurochirurgicale;
  • L'utilisation de cyberknife, qui vous permet d'éliminer les métastases même très profondes;
  • Les corticostéroïdes aideront à soulager l'enflure du cerveau, mais vous ne devriez jamais commencer à prendre ces médicaments vous-même, car cela ne peut être fait qu'après avoir étudié une situation spécifique..

Les prédictions pour la vie future du patient dépendent de l'intensité des processus pathologiques, mais il convient de mentionner que ce diagnostic permet de réduire la vie à 5 ans pour 5, et chez 10% des hommes, l'espérance de vie est réduite à 10 ans.

Étant donné que le cancer de la prostate est une tumeur hormono-dépendante, dans la plupart des cas, avec des méthodes radicales, la castration hormonale ou chirurgicale est utilisée pour le traiter. Mais dans environ 1/3 des cas, les médecins sont confrontés à la résistance de la tumeur au traitement hormonal, conduisant au développement de ses formes généralisées, capables de donner des métastases étendues.

À cet égard, la chimiothérapie du cancer de la prostate avec métastases aux os et autres tissus est le seul moyen de lutter contre la propagation de la tumeur..

La chimiothérapie du cancer de la prostate avec métastases est réalisée en cours. Les médicaments suivants sont utilisés:

  1. Docétaxel.
  2. Carbazitaxel.
  3. Taxan.
  4. Paclitaxel.
  5. Mitoxantrone.
  6. Estramustine.

Étant donné que ces médicaments agissent sur les cellules qui se divisent rapidement, qu'elles soient tumorales ou non, la chimiothérapie a des effets secondaires importants. Les cheveux, le sang, toutes les muqueuses et la peau souffrent.

De plus, les résultats de la chimiothérapie sont assez modestes. Cela est dû au fait que les cellules cancéreuses de la prostate se divisent presque au même rythme que les cellules saines et que les médicaments toxiques n'agissent sur une tumeur maligne presque pas plus intensément que d'autres tissus corporels à renouvellement rapide..

Selon des études internationales, la chimiothérapie avec le docétaxel et le cabazitaxel améliore pratiquement l'espérance de vie globale des patients atteints d'un cancer de la prostate. Dans une étude clinique de l'efficacité de la chimiothérapie par docétaxel chez 1000 patients, le pourcentage de patients avec une espérance de vie de 1 à 3 ans était de 18,6.

Dans le même temps, seulement 13,5% des personnes recevant une chimiothérapie à la mitoxantrone ont survécu pendant cette période. Dans une autre étude, le cabazitaxel a augmenté de 30% la survie par rapport à la mitoxantrone..

Si le cancer métastatique est à un stade avancé, l'ablation chirurgicale de la tumeur devient impossible. Après avoir établi la localisation exacte et la direction du développement des métastases, les oncologues choisissent un cours de chimiothérapie. La probabilité de l'efficacité de la thérapie pour détecter les métastases primaires est de 43%, avec secondaire - 27%.

Si les métastases dépassent les ganglions lymphatiques et les plexus nerveux, seul un traitement palliatif est possible, à l'aide de médicaments qui réduisent les symptômes de la douleur et prolongent la vie du patient. Parallèlement, les médecins devraient apporter un soutien psychologique au patient et à ses proches.

Pour lutter contre les métastases, une hormonothérapie et une chimiothérapie sont utilisées, ainsi que l'ablation chirurgicale de la tumeur et des métastases, si possible. Les méthodes plus progressives qui prolongent la vie d'un patient même avec un cancer de stade 4 jusqu'à 5 ans sont:

  • cryothérapie - la destruction des cellules cancéreuses par le froid;
  • curiethérapie - rayonnement étroitement ciblé des tissus endommagés par le cancer;
  • thérapie photodynamique - destruction des cellules cancéreuses par rayonnement infrarouge ou laser après introduction préalable de photosensibilisateurs dans le néoplasme.

Il convient de mentionner tout de suite que le problème de ces dommages d'organes multiples aux structures atypiques est une maladie extrêmement redoutable. Très souvent, il n'est pas possible de détruire complètement la tumeur, mais seulement d'atteindre une période de rémission relative.

Néanmoins, plus de la moitié des patients ont d'excellents résultats cliniques après un traitement complexe du cancer de la prostate en utilisant diverses méthodes de thérapie..

  1. Opération. La majeure partie de la prostate est enlevée.
  2. Exposition aux radiations des zones pathologiques.
  3. Intervention médicamenteuse. La chimiothérapie du cancer de la prostate avec métastases osseuses est particulièrement bien établie, car il est très difficile d'y accéder par d'autres méthodes..

Seule une approche multidimensionnelle de la thérapie des patients peut offrir la possibilité d'une guérison complète. Le problème des néoplasmes malins dans l'organe masculin est toujours d'actualité. La meilleure façon de l'empêcher reste le dépistage annuel de tous les représentants du sexe fort après 40 ans des changements atypiques dans les cellules de la prostate..

Les principales méthodes de traitement des métastases hépatiques sont: • la résection, • la chimiothérapie, • la radiothérapie, • la transplantation hépatique.

La résection des métastases est leur ablation ou leur excision, ce qui contribue à améliorer la qualité de vie du patient et à retarder le moment de la mort. Cependant, cette méthode de traitement des métastases n'est pertinente que lorsqu'elles sont en une seule ou petite quantité, s'il y en a plusieurs, la résection est inefficace..

Principes de thérapie

Traitement médicamenteux - blocage de l'influence androgène par les hormones-antagonistes, chimiothérapie. Le traitement chirurgical est combiné avec des médicaments, cela vous permet d'augmenter l'espérance de vie du patient:

  • prostatectomie
  • résection subtotale transurétrale;
  • orthoépidimectomie bilatérale.

Le cancer de la prostate et les métastases sont traités par irradiation à distance et introduction d'un implant radioactif dans les tissus organiques..

Le cancer de stade 4 est difficile à traiter, ce qui est associé à des métastases possibles à divers organes, affectant la durée de vie des personnes. Le traitement du cancer de la prostate du dernier degré est la tâche de nombreux spécialistes, en fonction des symptômes et des besoins d'une personne.

Les méthodes de thérapie sont l'hormonothérapie, la chimiothérapie (divers types), le traitement chirurgical, ainsi que le traitement spécifique du cancer de la prostate de stade 4 avec des métastases.

La thérapie est souvent effectuée avec des hormones qui affectent positivement l'espérance de vie. Cela est dû à la sensibilité des cellules malignes aux hormones sexuelles mâles. Peut être attribué:

  • Castration chimique.
  • Chirurgie de castration chirurgicale.

Les méthodes vous permettent de ralentir la progression du processus, d'améliorer le pronostic, d'augmenter le nombre de patients qui vivent après avoir prescrit un traitement, c'est-à-dire l'espérance de vie. L'hormonothérapie n'affecte pas les métastases..

Le cancer de la prostate de grade 4 détecté à tout âge, y compris après 40 à 60 ans, peut être traité par chimiothérapie. La chimiothérapie, lorsque le stade 4 est diagnostiqué sans métastases détectées, n'est pas une priorité et n'affecte pas de manière significative le nombre de personnes vivant.

La chimiothérapie est prescrite principalement avec un processus très avancé avec des métastases, y compris les os. La chimiothérapie est sélectionnée individuellement et est effectuée exclusivement dans des conditions stationnaires..

Cela est dû au fait que la chimiothérapie affecte non seulement les cellules cancéreuses de la prostate, mais également l'ensemble du corps, entraînant des complications indésirables.

Facteurs de risque

Les principales causes qui augmentent le risque de développer un carcinome de la prostate sont:

  • âge de plus de 60 à 65 ans (7% des patients - moins de 60 ans, 93% - plus de 65 ans);
  • caractéristiques nutritionnelles (préférence nutritionnelle pour les graisses animales);
  • troubles hormonaux liés à l'âge;
  • prédisposition héréditaire (gène HPC1);
  • les infections virales (en particulier l'herpès et le virus du papillome);
  • stress;
  • travailler avec des produits chimiques nocifs;
  • facteurs environnementaux.

La prévention

La détection de métastases à distance indique souvent une négligence et une inopérabilité de la tumeur. Pour éviter leur apparition, il est nécessaire d'identifier la tumeur à un stade précoce, lorsqu'il est possible de l'enlever complètement et de guérir radicalement la maladie.

Afin de prévenir un stade sévère de la maladie, il est nécessaire de consulter un chirurgien chaque année, d'examiner la prostate par le rectum, de donner périodiquement du sang au marqueur tumoral du cancer de la prostate PSA et, selon les indications, de faire une échographie de la glande prostatique. Ces procédures, bien que désagréables, doivent être effectuées annuellement pour les hommes de plus de 40 ans.

Quel est le pronostic des métastases du carcinome de la prostate??

Les métastases osseuses dues au cancer de la prostate sont un signe pronostique défavorable, car une invalidité du patient se développe.Une tumeur maligne de la prostate ne s'est pas manifestée cliniquement depuis un certain temps. Afin de vous protéger et de commencer le traitement à temps, vous devez subir un examen urologique et andrologique chaque année. Cela est particulièrement vrai pour les hommes plus âgés.

Quelles sont les métastases du cancer de la prostate??

Le cancer métastatique est une tumeur qui s'accompagne de la propagation de cellules malignes à d'autres organes et tissus à partir du lieu d'apparition primaire. Ainsi, le processus de propagation de cellules malignes à d'autres organes et tissus est appelé métastase..

Pour commencer, je voudrais dissiper les croyances de certaines personnes et signaler une chose très importante: les métastases du cancer de la prostate se composent de cellules du même type que la tumeur primaire. Par exemple, les cellules malignes d'une tumeur de la prostate qui ont migré vers les poumons et y ont formé une lésion métastatique, qui sont essentiellement une tumeur de la prostate, pas le poumon.

Et même au microscope, les formations malignes trouvées dans d'autres organes ressembleront également à des cellules cancéreuses de la tumeur primaire.

Comment le cancer de la prostate se propage?

Considérez les étapes de la propagation des métastases du cancer de la prostate.

Comme mentionné précédemment, il est impossible de prédire avec précision la propagation des métastases, ainsi que l'espérance de vie supplémentaire. Il convient de mentionner que plus tôt vous consultez un médecin, plus vous avez de chances de réussir votre traitement..

La phase initiale implique un traitement réussi chez 4 hommes sur 5. Les stades 3 et 4 sont les cas les plus sévères, les pronostics sont rarement favorables pour le patient.

Le traitement du cancer de la prostate aux troisième et quatrième stades, pendant la période de croissance des cellules atypiques, dépend en grande partie de l'état corporel du patient et de la gravité du tableau clinique. Avec un début de traitement en temps opportun, le pronostic peut être favorable, ce qui améliorera considérablement la qualité de vie et sa durée.

Mais, en règle générale, l'identification tardive du processus de croissance des métastases ne permet pas les mesures thérapeutiques nécessaires pour récupérer le patient. Par conséquent, le pronostic des patients au stade métastatique n'est pas réconfortant et l'espérance de vie est très faible..

Les références à l'espérance de vie dans le cancer de la prostate de stade 4 ne peuvent pas être une phrase. Il y a des exceptions et il est impossible de prédire combien de temps un homme vivra avec un tel diagnostic.

Tout dépend de l'état des organes, de la qualité du traitement. La durée de la maladie après la détection de métastases de 1 à 3 ans.

Il faut être attentif aux symptômes inquiétants et aux douleurs habituelles de la prostate. N'ayez pas peur des médecins et passez régulièrement des examens préventifs. Au moindre symptôme, vous devez immédiatement consulter un médecin. Le traitement du cancer de la prostate du 1er et du 2e degré a un pronostic favorable.

Les métastases du cancer de la prostate qui se sont propagées à la zone des tissus ou des organes internes sont une raison sérieuse d'aggraver le pronostic de la maladie. Le résultat le plus triste est une atteinte osseuse, car la présence de tels foyers de métastases indique un taux de survie à cinq ans dans 23% et un taux de survie à dix ans dans 10% des cas..

Le pronostic du cancer de la prostate dépend de la croissance des cellules cancéreuses, de la distribution du processus pathologique et de l'agressivité de la maladie.

La complexité de la maladie peut être déterminée à l'aide des marqueurs suivants:

  • Échelles de Gleason - vous permet de déterminer le degré de développement du cancer et de sa malignité;
  • Niveau de PSA (antigène spécifique de la prostate) - aide à détecter la présence d'un cancer aux premiers stades de son développement, ainsi qu'à déterminer les stades de développement du processus pathologique;
  • Taux de croissance du PSA - permet d'établir les risques de progression du cancer de la prostate et sa prévalence au-delà de la glande prostatique.

Combien vivent avec des métastases hépatiques? L'espérance de vie moyenne pour cette maladie sans traitement est d'environ six mois, et avec un traitement approprié, de un à un an et demi, et une certaine augmentation de cette période est possible.

La chimiothérapie peut prolonger l'espérance de vie de 9 à 12 mois en moyenne. De plus, cette période dépend largement du type de cancer..

Ainsi, par exemple, avec le cancer du pancréas et le cancer de l'estomac, l'espérance de vie après la chimiothérapie est prolongée d'un an, et avec le cancer du côlon - d'environ deux.

Une survie à cinq ans après résection ou ablation de la tumeur est observée chez 30 à 40% des patients, et une transplantation hépatique aux premiers stades de la métastase permet à 75% des patients cancéreux de vivre encore 2 ans. Cependant, il convient de noter que la réalisation des opérations indiquées n'est pas toujours possible. Ainsi, par exemple, un cancer de stade 4 ou de multiples métastases dans d'autres organes sont une contre-indication à leur conduite.

Le nombre de personnes atteintes de métastases hépatiques dépend du type de cancer, de sa localisation et de l'heure de détection des métastases. La durée moyenne de survie sans traitement peut aller jusqu'à 4 mois, avec un traitement de 12 à 6 mois. La chimiothérapie prolonge la vie jusqu'à 9-12 mois. Avec des métastases du pancréas et de l'estomac - environ un an; du côlon - jusqu'à 2 ans.

Jusqu'à 40% des patients subissant une résection hépatique vivent plus de cinq ans. Vie sans rechute de métastases en moyenne 9-10 mois; 2 ans vivent la moitié des patients, 3 ans - la quatrième partie. Le pronostic de survie à 5 ans après le traitement: avec une métastase, environ la moitié des patients survivent, avec 2 ganglions - plus d'un tiers des patients, plusieurs métastases - un cinquième.

La transplantation hépatique aux premiers stades des métastases ajoute encore 3 ans chez 75% des patients.

Caractéristiques du régime

Beaucoup de gens se demandent si la nutrition affecte le pronostic et combien vit une personne atteinte d'un cancer de grade 4. Selon les médecins, le régime ne fera certainement aucun mal, ce qui est confirmé par les critiques des personnes.

La nutrition doit inclure les aliments les plus naturels qui contiennent de faibles quantités de substances cancérigènes et toxiques. Le corps de l'homme est affaibli par le processus du cancer et les processus cataboliques y prévalent, donc le régime alimentaire doit être équilibré pour les protéines.

Vos réactions

Les métastases dans le foie sont assez courantes, car l'organe a un réseau vasculaire riche et une circulation sanguine intense. Plus de 1,5 litre de sang traverse le foie par minute, par conséquent, le risque de propagation des métastases par voie hématogène est assez élevé ici.

Selon l'ICD, le code d'une telle maladie est C78.7 (néoplasme hépatique malin secondaire). Particulièrement souvent, les tumeurs du sein et du pancréas, des poumons, etc., se métastasent au foie..