Fibromes utérins nodulaires: types, symptômes, traitement

Carcinome

Les femmes ne comprennent pas toujours clairement ce qu'est un fibrome, quelles sont les conséquences de cette maladie. Pourtant, une tumeur est un diagnostic sérieux. Cependant, il existe parfois des années dans l'utérus, et la femme ne le soupçonne même pas. Mais il y a des facteurs qui accélèrent sa croissance. Dans certains cas, vous pouvez même tomber enceinte en présence d'une tumeur. Mais il est fortement conseillé aux médecins de s'en débarrasser plus tôt, afin de ne pas s'inquiéter du sort des miettes en développement plus tard. Pendant le traitement, ils font tout pour maintenir la fertilité.

Fibromes nodulaires et ses types

Les fibromes nodulaires utérins sont formés à partir du tissu musculaire et des ligaments. Ce sont des formations denses, arrondies et lisses. La tumeur peut être unique. Il est également possible la survenue de plusieurs nœuds à la fois (tumeur nodulaire multiple). Les nœuds sont attachés à la paroi de l'utérus avec une jambe mince ou ont une base épaisse. Ils sont situés au milieu de la couche musculaire, sous la membrane externe (séreuse) ou plus près de la surface interne (sous-muqueuse).

Selon l'emplacement, les types de fibromes nodulaires suivants sont distingués:

  • le sous-séreux se développe vers la cavité abdominale, se développe sous la membrane séreuse;
  • intramural (interstitiel) est situé dans la profondeur du myomètre (couche musculaire);
  • sous-muqueuse (sous-muqueuse) se développe dans la cavité utérine.

La croissance tumorale entraîne une augmentation de l'abdomen, comme pendant la grossesse. Une certaine taille de fibromes correspond à une augmentation de l'abdomen, corrélée à n'importe quelle semaine de grossesse. Par conséquent, pour plus de commodité, la taille de la tumeur est estimée non seulement en millimètres, mais également en semaines.

Causes de formation de tumeurs

La principale cause de myome nodulaire utérin est l'insuffisance hormonale dans le corps. La tumeur est dépendante des œstrogènes, c'est-à-dire que son émergence et son développement sont associés à un excès de taux d'œstrogènes.

Les causes de l'échec hormonal peuvent être des maladies endocriniennes, l'utilisation de médicaments hormonaux pour traiter l'infertilité, ainsi que pour éliminer les troubles du cycle, les manifestations de la ménopause. Les contraceptifs à haute teneur en œstrogènes, stimulant l'ovulation, provoquent également la formation de fibromes.

Un déséquilibre hormonal se produit dans les maladies inflammatoires et infectieuses des organes génitaux. La présence d'endométriose, de kystes ovariens, de polypes entraîne également une violation de la production d'hormones sexuelles.

Les autres facteurs contribuant à la formation d'une tumeur nodulaire sont:

  • hérédité;
  • blessures utérines reçues lors de l'accouchement, pendant l'avortement et les procédures de traitement gynécologique;
  • mode de vie sédentaire;
  • une dépression.

Formes de fibromes

Il existe 2 formes de fibromes utérins nodulaires: simples et proliférantes. Ils diffèrent en intensité de développement du système vasculaire au sein de la tumeur..

Facile

Cette forme est la plus courante. Le nœud myomateux est constitué de cellules inégalement réparties du tissu conjonctif et musculaire. Le nombre de nœuds ne dépasse pas 4, leurs dimensions ne dépassent pas 70 mm. Une rechute après le traitement n'est généralement pas observée. La tumeur se développe lentement, car sa capacité à diviser les cellules est faible..

Une tumeur nodulaire sous cette forme se développe le plus souvent chez les femmes de 30 à 35 ans. La cause de la formation est, en règle générale, des maladies inflammatoires des organes pelviens. Souvent, une telle tumeur survient chez les femmes qui ont subi un stress psychologique sévère..

Dans certains cas, lorsqu'un néoplasme est détecté, les médecins ont recours à des tactiques d'observation, car la tumeur ne se développe pas et peut même disparaître d'elle-même. Par exemple, pendant la ménopause, lorsque le niveau d'oestrogène chez une femme en bonne santé baisse de manière significative, la tumeur disparaît le plus souvent en 2 ans.

Proliférant

Cette forme comprend généralement des fibromes nodulaires intra-muros, qui se développent en direction de la cavité utérine. Ce sont des néoplasmes contenant un grand nombre de vaisseaux, ainsi que des vides. Il y a généralement plus de 5 nœuds. En règle générale, ils se développent rapidement (jusqu'à 80 mm ou plus), en raison de quoi la forme de l'utérus change.

En plus de la croissance vasculaire, elles se caractérisent par une prolifération - une augmentation de la tumeur due à la division de ses cellules. Ces néoplasmes sont généralement détectés chez les femmes de moins de 25 ans ou de plus de 35 ans. Les tumeurs proliférantes peuvent se développer rapidement pendant la grossesse..

La cause de l'apparition de fibromes nodulaires sous cette forme est souvent une prédisposition génétique. En règle générale, il existe des maladies concomitantes entraînant une modification du fond hormonal, telles que l'endométriose, la mastopathie, les kystes ovariens. Une rechute d'une tumeur proliférante est souvent observée..

Dans tous les cas, un traitement immédiat est nécessaire..

Vidéo: comment les fibromes utérins se développent

Complications du développement des fibromes nodulaires

L'une des complications dangereuses est la torsion des jambes minces des fibromes sous-séreux. La conséquence de cela est une nécrose du tissu tumoral, ce qui conduit à une péritonite.

Si le myome nodulaire utérin, qui a une base épaisse, commence à se développer, il appuie sur les organes voisins, perturbant la circulation sanguine, ce qui rend leur travail difficile. Par exemple, si une tumeur comprime les intestins, sa vidange normale devient impossible. Une femme souffre de constipation et, par conséquent, d'hémorroïdes. La pression sur la vessie entraîne l'impossibilité d'éliminer complètement l'urine, la survenue de pulsions fréquentes, la formation d'un processus inflammatoire dans les organes du système urinaire.

Une tumeur interne bloque la cavité utérine. La conséquence de cela peut être l'infertilité en raison de l'impossibilité pour les spermatozoïdes de pénétrer dans les tubes. Diverses irrégularités menstruelles se produisent.

Fibromes nodulaires pendant la grossesse

La condition dans laquelle le myome commence à augmenter en taille pendant la grossesse est particulièrement dangereuse. Remplissant la cavité utérine, il ne permet pas au fœtus de croître et de se développer. Le risque de fausse couche augmente en raison de troubles circulatoires de l'utérus et d'une augmentation des contractions. La tumeur interfère avec la position normale du fœtus, ce qui complique ensuite la naissance. Par conséquent, souvent avec ce diagnostic, une césarienne est pratiquée.

Recommandation: il est conseillé aux femmes prévoyant un accouchement de se soumettre à un examen complet afin de détecter et d'éliminer ces tumeurs avant la grossesse..

Myome nodulaire avec ménopause

Avec la ménopause, la cause de la tumeur peut être des troubles hormonaux résultant de maladies gynécologiques, ainsi que des cicatrices après curetage, avortement. L'excès d'oestrogène, contribuant à la croissance des fibromes, se produit également à la suite d'une augmentation du poids corporel. Dans certains cas, pendant cette période, en raison d'une perturbation hormonale, une tumeur commence à progresser, qui s'est formée avant même la ménopause.

Chez les femmes ménopausées, lorsque les niveaux d'œstrogènes sont stables, de nouveaux fibromes ne se forment pas. Si à ce moment une femme développe des pertes sanguines, le bas-ventre augmente et des douleurs apparaissent, cela indique la formation d'une tumeur cancéreuse.

Les symptômes des fibromes

Les manifestations d'une tumeur dépendent de son emplacement, de sa taille et de la nature des maladies concomitantes.

Les fibromes nodulaires de l'utérus, situés dans les parois et les cavités, entraînent la destruction des vaisseaux sanguins et une violation de la structure de la muqueuse. Par conséquent, un symptôme caractéristique est un saignement utérin. Ils apparaissent sous la forme de menstruations prolongées, ainsi que de taches abondantes entre eux. Une perte de sang permanente entraîne une anémie ferriprive. Une grande perte de sang est très dangereuse, peut entraîner la mort..

En raison de la survenue d'une anémie chez une femme, les symptômes suivants apparaissent:

  • baisse de la pression artérielle;
  • faiblesse générale;
  • étourdissements, nausées, maux de tête sévères;
  • pâleur de la peau;
  • abaisser la température corporelle en dessous de 36 °;
  • évanouissement.

Avec la croissance de la tumeur chez une femme, la douleur se produit dans le bas de l'abdomen, s'étendant aux jambes et au dos. Lorsque les jambes du myome sont tordues, une vive douleur dans l'abdomen est ressentie. Une intervention chirurgicale urgente pour retirer le myome est nécessaire. Si elle affecte les organes adjacents du bassin, des symptômes de dysfonctionnement se produisent (constipation, miction douloureuse).

Vidéo: Symptômes et ablation d'une grosse tumeur utérine

Diagnostique

Lors d'un examen gynécologique et d'une palpation de l'utérus, le médecin détermine la présence de ganglions, leur nombre, leur localisation, leur taille approximative. Pour un diagnostic précis des fibromes utérins nodulaires, des méthodes telles que l'échographie, l'hystéroscopie, la radiographie de la cavité abdominale sont utilisées.

L'échographie est réalisée de deux manières: abdominale (externe) et transvaginale (à l'aide d'un capteur inséré dans le vagin). Dans ce cas, les dimensions exactes, l'emplacement, la structure de la tumeur sont déterminés. On pense que les nœuds de plus de 12 à 16 semaines d'obstétrique devraient être enlevés. Les tumeurs de 10 à 11 semaines d'obstétrique sont généralement traitées de façon conservatrice..

Dans certains cas, il n'est pas facile de distinguer un fibrome d'une tumeur ovarienne. Dans ce cas, une laparoscopie diagnostique est réalisée - examen de la cavité utérine à l'aide d'un appareil optique (endoscope) inséré à travers la paroi abdominale.

Des méthodes telles que l'IRM et la TDM sont également utilisées pour diagnostiquer les tumeurs avec un grand nombre de nœuds de localisation complexe..

Vidéo: Diagnostic et traitement des maladies utérines

Traitement

En fonction de la taille de la tumeur, de la nature de son développement et de la prise en compte de l'âge de la patiente et de son intention de donner naissance à des enfants, soit un traitement conservateur est pratiqué, soit la tumeur est retirée en opération.

Thérapie conservatrice

Son objectif est de supprimer la croissance de petites tumeurs en abaissant les niveaux d'oestrogène. L'utilisation de médicaments hormonaux dans certains cas conduit à la disparition des nœuds.

Médicaments utilisés qui suppriment la production d'oestrogène. Parmi eux, le danazol (basé sur les androgènes - hormones sexuelles mâles), le duphaston et le norkolut (basé sur la progestérone). Les pilules contraceptives (Janine, par exemple) sont utilisées pour supprimer l'ovulation. Pour réduire la production d'hormones hypophysaires qui stimulent les ovaires, le zoladex est utilisé..

Avant de prescrire un traitement hormonal, les maladies concomitantes sont traitées..

Chirurgie

Pour éliminer la tumeur nodulaire, des méthodes d'intervention mini-invasive sont souvent utilisées, telles que l'embolisation des artères utérines, la destruction des fibromes par laser, courant, échographie ou sa congélation.

Selon la taille et les symptômes, seule la tumeur elle-même est enlevée (une myomectomie est réalisée), et si elle est grande et multinodulaire, alors l'utérus (hystérectomie). De plus, l'âge de la femme est pris en compte. Si possible, essayez de sauver au moins le col de l'utérus. L'ablation se fait soit par incision dans la paroi péritonéale, soit par ponction.

Traitement à domicile et prévention de la croissance tumorale

Il faut souligner que le traitement par les fibromes utérins ne doit être prescrit par un médecin qu'après confirmation complète du diagnostic. L'automédication, l'utilisation de remèdes populaires peut nuire, provoquer la croissance tumorale, provoquer des saignements.

Si le médecin ne vous dérange pas et que la femme n'a pas d'allergies, alors en tant qu'anti-inflammatoire et analgésique, vous pouvez utiliser une décoction de graines de lin ou de jus de pomme de terre.

Il est recommandé au patient de suivre un régime (ne pas manger d'aliments sucrés et féculents), essayer de perdre du poids. Pour ce faire, vous devez être plus actif physiquement.

Caractéristiques d'un utérus multinodal, méthodes pour son traitement

L'arrière-plan du développement de la maladie

Les causes conduisant à l'apparition de fibromes utérins nodulaires sont diverses et ne sont pas entièrement comprises à notre époque. La plupart des scientifiques et des praticiens soutiennent la théorie hormonale de l'apparition d'une pathologie gynécologique. Ceci est confirmé par les facteurs suivants:

  • Des récepteurs des hormones sexuelles se trouvent à la surface des cellules tumorales bénignes.
  • Le pic de développement du néoplasme se réfère à la période de reproduction et se caractérise par une augmentation du niveau d'oestrogène dans le corps.
  • La pathologie est capable de régresser indépendamment pendant la ménopause avec une diminution du niveau d'oestrogène dans le sang.
  • Avec l'hormonothérapie avec des préparations d'œstrogènes, une croissance intensive des ganglions myomateux est observée.

Un rôle important dans l'apparition de la maladie est joué par une prédisposition héréditaire. Selon les statistiques, dans 60% des cas, outre la patiente elle-même, ses proches parents - mères, sœurs - souffrent de cette pathologie.

Ce qui contribue au développement de la maladie

Les facteurs exacts de l'apparition d'une tumeur utérine n'ont pas été établis, mais il existe des causes hypothétiques..

Dans la plupart des cas, les fibromes se produisent en raison d'un déséquilibre hormonal. Le corps diminue la production d'oestrogène et de progestérone. Les cellules manquent de ces substances pour un fonctionnement normal. Leur structure commence à changer, des nœuds se forment. L'utilisation de médicaments hormonaux dans le traitement de l'infertilité, des irrégularités menstruelles, l'élimination des symptômes de la ménopause, l'utilisation de contraceptifs contenant des œstrogènes - tout cela augmente la probabilité de fibromes.

Cette hypothèse est confirmée par le fait que dans la structure de la formation nodulaire, il existe de nombreux récepteurs hormonaux de la sous-classe tropique. La survenue d'une tumeur s'accompagne d'une augmentation du niveau d'oestrogène. Avec la ménopause, la taille des fibromes diminue, tout comme la quantité d'hormone sexuelle féminine.

La plupart des experts appellent une autre raison de l'apparition des fibromes: l'incapacité à exécuter la fonction de reproduction. L'utérus se prépare à la fécondation chaque mois. Lorsque cela ne se produit pas pendant une longue période, des dysfonctionnements cellulaires sont notés. Cela provoque la formation de nœuds..

Des raisons supplémentaires sont:

  • blessures dues à des avortements, opérations, curetage;
  • hérédité;
  • maladie métabolique;
  • vie sexuelle irrégulière.

Facteurs de risque

Les gynécologues identifient les facteurs qui peuvent contribuer au développement et à la progression de la maladie. Ceux-ci inclus:

  • Ménarche tardive (après 15 ans).
  • Irrégularité menstruelle.
  • Saignements menstruels abondants et prolongés (plus de 5 jours).
  • Naissance tardive.
  • Les fausses couches, les avortements, les processus inflammatoires fréquents dans les organes du système reproducteur.
  • Surpoids (IMC> 25 kg / m²).
  • Pathologies endocriniennes (maladie d'Itsenko-Cushing, diabète, maladie thyroïdienne).
  • Mode de vie sédentaire.
  • Stress fréquent.

L'un des facteurs importants relevés par les experts est l'irrégularité et l'insatisfaction à l'égard de la vie sexuelle. Selon les statistiques, les femmes qui n'ont pas de partenaire sexuel constant et qui n'ont pas d'orgasme ont une stagnation de sang dans les organes pelviens, conduisant au développement de nombreuses pathologies gynécologiques.

Classification des maladies

Myome nodulaire de l'utérus, caractérisé par une disposition différente des nœuds. La forme de la maladie affecte les tactiques de la thérapie et le pronostic de la maladie.

Les nœuds sont:

  • Sous-muqueux - avec une augmentation de taille, ils peuvent descendre dans le vagin par le canal cervical et le col de l'utérus. Cette pathologie est appelée «nœud myomateux né» et nécessite des soins médicaux immédiats..
  • Ganglions intramusculaires - se développent généralement vers l'extérieur à partir de la cavité utérine.
  • Subserous - se développent sous la coquille du péritoine viscéral. Ils sont caractérisés par la présence d'une base mince par rapport au néoplasme lui-même, ils sont donc appelés un «nœud sur la jambe».

Selon le diamètre de l'utérus élargi, les fibromes sont classés par semaines de grossesse. Par exemple, les fibromes nodulaires de l'utérus de petites tailles, atteignant jusqu'à 2 cm, correspondent à une période de gestation de 4 semaines, et une tumeur de 6 cm - 9-10 semaines.

Les causes du développement chez les femmes

La cellule myométriale peut commencer à se développer rapidement et à se diviser intensément sous l'influence de tels facteurs:

  • prédisposition héréditaire (cas de fibromes chez des parents de sang);
  • absence de grossesses jusqu'à 30 ans;
  • vie sexuelle irrégulière;
  • congestion veineuse avec insatisfaction sexuelle;
  • troubles circulatoires avec inflammation;
  • croissance excessive de la couche interne (hyperplasie de l'endomètre) suivie d'un rejet (menstruations abondantes);
  • l'endométriose (l'apparition de cellules endométriales à l'extérieur de la cavité utérine);
  • avortements, curetage de l'utérus lors du diagnostic;
  • une spirale dans la cavité qui est plus longue que le temps prescrit;
  • prise incontrôlée de pilules contraceptives hormonales;
  • diminution de la fonction thyroïdienne, thyroïdite auto-immune;
  • maladies de l'hypophyse, de l'hypothalamus, des glandes surrénales;
  • Diabète.

Une tumeur est considérée comme hormono-dépendante - survient lorsque l'équilibre de la progestérone et de l'estradiol est perturbé (ce dernier prévaut). Mais cette raison est plutôt provocante. Cela n'a d'importance qu'à un stade précoce, puis les nœuds se développent, quel que soit le rapport des hormones féminines, et commencent à produire des œstrogènes eux-mêmes. Le pic de détection des fibromes tombe à l'âge de procréer, et pendant la ménopause, dans la plupart des cas, la tumeur diminue de taille.

Des facteurs de risque de fibromyome ont été identifiés. Les patients sensibles à la maladie ont généralement:

  • menstruations irrégulières et abondantes,
  • naissance tardive,
  • fausses couches répétées,
  • avortements,
  • stress constant,
  • manque de mouvements actifs,
  • en surpoids.

Nous vous recommandons de lire sur les types de fibromes utérins. À partir de l'article, vous découvrirez les types de ganglions utérins par taille, localisation et direction de croissance, complications de différents types de fibromes, indications pour l'ablation des ganglions. Et voici plus sur les causes et les méthodes de traitement des gros fibromes.

Manifestations de la maladie

La forme nodulaire des fibromes est souvent asymptomatique et accidentellement détectée lors d'un examen gynécologique de routine. Cependant, il existe un certain nombre de signes par lesquels un spécialiste ou une femme elle-même peut suspecter la présence de cette maladie.

Les symptômes cliniques suivants suggèrent la présence de fibromes:

  • Douleur douloureuse dans le bas de l'abdomen irradiant vers la région lombaire ou le périnée.
  • Douleur aiguë et coupante résultant de la torsion des jambes du nœud sous-séreux.
  • Saignements abondants et prolongés pendant les menstruations.
  • La survenue de saignements de l'utérus, non associés au cycle menstruel. Le plus souvent trouvé dans les nœuds sous-muqueux.
  • Troubles hormonaux - cycle irrégulier.
  • Une augmentation du volume de l'abdomen avec de gros fibromes.
  • Infertilité.
  • Écoulement muqueux jaunâtre des voies génitales.
  • Somnolence, faiblesse, fatigue. Cela peut être dû à la fois à un déséquilibre hormonal et à une anémie due à une perte de sang intense..
  • Peau pâle, maux de tête, essoufflement - indiquant une anémie.
  • Nausées, perte d'appétit.

Les effets dangereux des fibromes utérins

L'un des rares symptômes des fibromes utérins sont des signes de compression des organes voisins par une grosse tumeur. Lorsqu'elle est exposée aux intestins, la constipation se produit, lorsqu'elle est impliquée dans le processus de la vessie, des troubles de la miction (fausse envie, énurésie).

Variétés de fibromes utérins

Le terme myome comprend tous les processus tumoraux bénins qui se forment dans l'utérus. Parmi eux, les suivants:

De plus, la nature de toutes les maladies ci-dessus peut être diffuse et nodale. La tumeur diffuse est caractérisée par une large propagation le long des parois de l'utérus. Un néoplasme nodulaire affecte de petites zones de la structure musculaire. Par conséquent, elle est considérée comme la maladie la moins dangereuse et est beaucoup plus facile à traiter..

Les fibromes nodulaires de l'utérus sont divisés en plusieurs variétés principales, parmi lesquelles on peut distinguer une forme subséreuse, intramurale et submycotique de la maladie. La forme sous-séreuse de la maladie affecte la partie externe de la membrane séreuse utérine. Des formations nodulaires se produisent sur les pattes longues et courtes, situées sous la membrane séreuse.

Les tumeurs affectant la tige large ont la capacité de grossir considérablement, ce qui provoque la compression d'autres organes voisins. Dans le cas où la structure nodale heurte une longue jambe, ce type de maladie est considéré comme plus dangereux, car il peut tordre la jambe. La torsion des jambes est un symptôme plutôt dangereux car il peut entraîner une nécrose tissulaire ou une péritonite..

Une telle forme nodale de la maladie ne provoque pas d'anxiété chez les patients pendant une longue période, il est donc assez difficile de la diagnostiquer dès les premiers stades. Tous les symptômes des fibromes sous-séreux apparaissent même lorsque diverses complications surviennent. Parmi ces complications, on note la compression de la vessie et des uretères, ce qui complique le processus de miction et provoque un dysfonctionnement des reins.

Diagnostic de pathologie

Le diagnostic final des fibromes utérins nodulaires, le gynécologue met en place après un examen approfondi et une série de tests de laboratoire.

  • La première étape de l'examen est un examen gynécologique dans les miroirs et un examen bimanuel. Dans ce cas, une augmentation de l'utérus est détectée, les ganglions myomateux sont parfois palpés.
  • L'examen échographique permet de déterminer la forme de la maladie, l'emplacement et le diamètre des nœuds.
  • Anémie détectée dans un test sanguin général.
  • L'analyse d'urine n'est pas informative avec le myome utérin et est prescrite pour exclure le processus inflammatoire de la vessie avec dysurie.
  • Un frottis sur la flore et les cellules atypiques - élimine les pathologies infectieuses concomitantes et les néoplasmes du col de l'utérus.
  • L'hystéroscopie est une méthode de diagnostic fréquente et l'une des plus informatives pour le myome utérin. Il vous permet d'examiner la cavité utérine de l'intérieur à l'aide d'un appareil spécial équipé d'une caméra. Dans cette étude, le médecin évalue la taille et l'emplacement du nœud dans l'utérus.
  • Pendant l'hystéroscopie, si nécessaire, vous pouvez effectuer une biopsie dans une zone suspecte, ainsi que prendre une photo du nœud, afin de comparer la dynamique et de déterminer l'efficacité d'un traitement conservateur.

L'échographie et l'hystéroscopie sont reconnues comme l'étalon-or pour le diagnostic des tumeurs utérines bénignes, qui comprennent les fibromes. D'autres méthodes de diagnostic, telles que la tomodensitométrie et l'IRM, aident à identifier les nœuds, mais en raison du coût élevé, elles sont rarement utilisées..

Classification et symptômes du néoplasme

Lors du diagnostic de l'apparition d'un nœud myomateux, les médecins déterminent d'abord la taille en prenant la taille de l'utérus en fonction des semaines de grossesse, alors qu'il n'y a pratiquement pas de symptômes externes d'augmentation, uniquement si le nodule se trouve sur la paroi avant de l'organe.

  • petit et petit, correspond à une augmentation de pas plus de 10 semaines de grossesse - la taille de la mise au point est de 20 mm.
  • moyen, environ 15 semaines - le nodule a une taille de 40 à 60 mm.
  • grand, après 16 semaines - taille du joint supérieure à 60 mm.

Les nœuds avec un système combiné de fibromes sont notés - différents types et formes de formations sont observés.

Myomas

Le type myomateux naissant peut se développer et se développer comme un polype du col de l'utérus. La localisation de ce type se retrouve chez la plupart des patients. Avec une grande croissance de la formation, un nœud peut naître, ce qui signifie l'approche de la tumeur à la sortie - les organes génitaux. Le type de fibromes émergents nécessite un traitement urgent lors de la détection.

Les symptômes de cette maladie:

  • Crampes de douleur.
  • Détection abondante.
  • Prostration.
  • Teint blanchâtre.
  • Sueur froide.
  • Battement de coeur.

Le type myomateux né est traité par hormonothérapie, mais l'intervention chirurgicale offre une garantie absolue de se débarrasser de la pathologie.

Tumeur sous-séreuse

La plupart des diagnostics de myome utérin déterminent le type de tumeur sous-séreuse. La localisation du néoplasme se produit initialement dans les parois externes (myomètre et paroi séreuse), puis la prolifération se connecte aux tissus de la jambe et passe dans la cavité abdominale, comprimant les organes voisins. La symptomatologie multiple de la manifestation des nœuds est souvent déterminée.

Lorsque le nœud est tordu, les femmes ressentent une douleur intense dans l'abdomen et lorsque les substances cessent de fournir des néoplasmes, une nécrose du type sous-séreux de fibromes utérins se produit. La nécrose de la tumeur entraîne des processus inflammatoires et la survenue d'une infection, puis une pathologie kystique dans la cavité ou une dégénérescence complète des organes se forme. Le diagnostic repose sur l'échographie et la laparoscopie..

Cette pathologie est divisée en:

  • espèces intraligamentaires, déterminées par la localisation dans les ligaments de l'organe;
  • type de fibromes parasites et musculaires - la tumeur reçoit des nutriments des organes voisins.
  • En raison de la croissance et de la compression importantes des organes voisins, des problèmes intestinaux, de la constipation et des douleurs pendant la miction se forment..
  • La taille géante des fibromes entraîne une augmentation de l'abdomen.

Éducation interstitielle

L'emplacement du nœud est le long de la paroi arrière, affectant la couche musculaire du tissu utérin. Parfois, il y a une expansion de la formation à l'extérieur de la cavité du tissu musculaire. Ce type de myomatose se forme sans nutriments et sans jambes, respectivement, la nécrose ne se produit pas..

Le principal symptôme est une violation de l'abondance et de la durée des jours menstruels. Avec des saignements sévères, une anémie et des étourdissements sévères apparaissent. Les troubles de la menstruation dépendent des volumes de croissance du néoplasme. En plus d'une augmentation de l'un des nœuds de la pathologie, il y a également une augmentation du nombre de formations, ce qui entraîne des douleurs abdominales aiguës.

Noeud intra-muros

La localisation du type intra-muros des fibromes se produit sur la paroi avant du tissu musculaire de l'organe reproducteur. Les foyers multiples et uniques du néoplasme sont déterminés, en notant une combinaison avec d'autres types de ganglions myomateux. Avec un tel diagnostic, il n'y a aucune possibilité de nécrose du nœud.

Les types intra-muros et interstitiels présentent les mêmes symptômes et le même diagnostic, car le site de localisation se produit avec la direction centripète des couches musculaires de l'utérus, sur la paroi arrière ou frontale.

Tumeur sous-muqueuse

L'apparition du nœud sous-muqueux est diagnostiquée dans de rares cas, également appelés nœuds myomateux sous-muqueux. Emplacement - tissu profond de l'utérus. Les symptômes sont très prononcés et conduisent à l'infertilité, par conséquent, le traitement chirurgical est déterminé par un traitement efficace..

  • douleur dans le bas-ventre, avec syndrome prémenstruel et à temps;
  • jours menstruels lourds et longs;
  • saignement en plus de la période menstruelle;
  • prédisposition à l'infertilité;
  • pathologie de la grossesse - fausses couches spontanées et naissance prématurée.

Complications de la maladie

Les fibromes utérins se réfèrent à des maladies bénignes de l'utérus, mais dans des cas avancés, en l'absence ou en un traitement inapproprié, ils peuvent entraîner des complications dangereuses.

Ceux-ci inclus:

  • Saignement utérin.
  • Fonction altérée des organes adjacents dans la cavité pelvienne.
  • "Abdomen aigu" lors de la torsion des jambes du nœud sous-péritonéal.
  • Ulcération, suppuration et nécrose du nœud myomateux.
  • Infertilité, fausses couches spontanées.
  • Le développement de l'anémie chronique.
  • La dégénérescence maligne des ganglions sous-muqueux est rare.

La probabilité de complications augmente avec une thérapie inadéquate et l'absence de traitement. Contacter un gynécologue en temps opportun et respecter scrupuleusement les recommandations d'un spécialiste conduit à une amélioration de l'état général et à une récupération.

Traitement conservateur des fibromes utérins

Dans le cas de la détection de ganglions sous-muqueux en croissance, accompagnée de saignements utérins abondants, le patient reçoit un traitement hormonal et concomitant.

  • Antagonistes des GRH (zladex, buséréline) - inhibant la synthèse des œstrogènes dans le corps d'une femme, réduisant ainsi la taille du myome nodulaire.
  • Acide tranexamique - ce médicament empêche la destruction des globules rouges des plaquettes, ce qui réduit la perte de sang.
  • Contraceptifs oraux combinés - inhibent la croissance et favorisent la régression des petits ganglions myomateux.

En cas de pathologie avancée (tumeurs de grande taille), en cas de complications, ainsi qu'en cas de traitement conservateur inefficace pendant 6 mois, les patients atteints de fibromes sont soumis à une intervention chirurgicale. Le traitement des fibromes nodulaires de l'utérus est effectué médicalement, la pathologie est susceptible de rechuter quelque temps après l'arrêt du traitement.

Méthodes de traitement des fibromes nodulaires

Le spécialiste ne prescrit un traitement qu'après une étude approfondie des fibromes. Et cela dépend de la taille, de la structure de l'éducation, de l'emplacement, du nombre de nœuds et d'autres paramètres.

Traitement conservateur

L'objectif principal de cette méthode de traitement est l'utilisation de médicaments qui peuvent supprimer la croissance tumorale en réduisant le niveau de l'hormone œstrogène. Des médicaments hormonaux sont utilisés qui peuvent complètement éliminer les formations. Parmi les plus efficaces se trouvent celles créées à base d'hormones androgènes mâles. La thérapie implique l'utilisation de contraceptifs hormonaux qui suppriment l'ovulation ou accélèrent le travail des ovaires féminins.

Avec l'élimination des ganglions, le médecin prescrit un traitement complet pour affecter les affections concomitantes.

Chirurgie et taille de la tumeur pour la chirurgie

L'intervention chirurgicale est réalisée de deux manières: la myomectomie et l'hystérorésectoscopie..

La technique de l'hystérorésectoscopie est plus indiquée pour celles qui envisagent une grossesse. Les nœuds qui ne permettent pas d'éliminer le processus de conception et de développement du bébé dans l'utérus sont supprimés. Mais il y a aussi des inconvénients - la formation d'adhérences, un traumatisme à l'utérus sont possibles.

L'opération est fournie dans de telles situations:

  • les formations sont situées à l'extérieur de l'utérus;
  • le myome nodulaire est situé sur une jambe dans la partie interne de l'organe génital et se prête facilement à l'hystérectectoscopie.

Une hystérectomie est réalisée avec:

  • grandes tailles du néoplasme - 20 semaines d'obstétrique ou plus;
  • un grand nombre de nœuds traversant l'utérus;
  • la présence d'une condition précancéreuse dans les ovaires, l'endomètre, le col de l'utérus.

Pronostic de traitement

L'ablation chirurgicale donne des prédictions positives: il n'y a plus de risque de dégénérescence de la formation en tumeur maligne et la possibilité de porter un enfant avec succès reste.

Avec une méthode de traitement conservatrice lors de l'utilisation de médicaments hormonaux, le risque de rechute de la maladie est élevé. Pour cette raison, les visites régulières des femmes chez le médecin pour examen et examen sont d'une grande importance..

En cas de croissance accélérée de la taille et du nombre de ganglions myomateux, le médecin prescrit des méthodes radicales - hystérectomie, c'est-à-dire ablation chirurgicale des néoplasmes.

Traitement chirurgical

Parmi les méthodes chirurgicales modernes pour le traitement des fibromes nodulaires, l'ablation fusale, l'embolisation des artères utérines, ainsi que la résection du nœud ou l'ablation de l'utérus lui-même dans des cas particulièrement avancés sont utilisées.

Les indications d'une intervention chirurgicale sont:

  • Dimensions de l'utérus affecté pendant 12 semaines de gestation.
  • Saignement abondant.
  • Antécédents d'infertilité et de fausses couches.
  • Nécrose du nœud myomateux.
  • Ganglion sous-muqueux nasal.
  • Processus malin.

La méthode moderne de fusion par ablation est reconnue comme la plus efficace, dans laquelle le nœud myomateux est retiré par l'action d'une onde ultrasonore focalisée et dirigée avec précision. Avec ce traitement, le patient n'a pas besoin d'anesthésie et d'une longue période de récupération. La fusion-ablation aide à maintenir la fonction de procréation, caractérisée par l'absence de complications et de rechutes.

La prévention

Les experts recommandent de respecter un certain nombre de règles simples qui aideront à réduire le risque de fibromes utérins. Parmi eux:

  • Examens préventifs réguliers par un gynécologue.
  • Planification de la grossesse (jusqu'à 35-40 ans).
  • Nutrition riche en vitamines.
  • Exercice modéré.
  • Cesser de mauvaises habitudes (fumer, boire de l'alcool).
  • Normalisation du poids corporel.

Le bon mode de vie et une attitude prudente à l'égard de sa propre santé aideront à minimiser le risque de maladie, même avec une hérédité accablante.

Fibromes nodulaires utérins: un danger latent qui attend toutes les femmes


Toutes les femmes elles-mêmes ne comprennent pas clairement ce qu'est un myome utérin et quelles complications apparaissent dans ce cas. Une tumeur est un diagnostic grave, mais dans certains cas, elle se trouve dans l'utérus depuis des années et la patiente ne le sait même pas. Cependant, certains facteurs commencent à accélérer son développement. Parfois, vous pouvez même tomber enceinte si vous avez de gros fibromes utérins multinodaux.

Les causes

Le plus souvent, les nœuds apparaissent sous la membrane séreuse ou directement dans la couche musculaire de l'utérus (localisation sous-séreuse et intramusculaire). Il peut y en avoir beaucoup. Le montant est parfois dans les dizaines. Le myome sous-muqueux est beaucoup moins fréquent. Il est situé dans la couche sous-muqueuse. Les symptômes sont plus prononcés.

Les fibromes utérins n'ont aucune raison particulière. Mais l'étiologie de la maladie a été assez bien étudiée. Facteurs de risque clés:

  • puberté précoce (début des règles);
  • obésité;
  • âge reproductif tardif;
  • manque d'accouchement;
  • fumeur.

L'initiateur de la croissance tumorale peut être un niveau accru d'oestrogène et de progestérone. Ces hormones stimulent l'activité mitotique des cellules, les amenant à se diviser intensément. Mais cette hypothèse n'est pas confirmée. Il y en a un autre: les nœuds apparaissent à la suite d'une caractéristique structurelle innée du myomètre, qui est transmise génétiquement.

Qu'est-ce que le myome nodulaire utérin

Avec un utérus nodulaire, une tumeur bénigne se développe, qui peut se développer sous la forme d'un ou de plusieurs nœuds. Étant donné l'emplacement des nœuds myomateux, ils sont divisés en les types suivants:

  • intramural - les nœuds sont situés à l'intérieur de la paroi du muscle utérin;
  • sous-muqueux - les nœuds sont situés sous la paroi interne de l'utérus;
  • subserous - les ganglions sont concentrés sous la membrane externe de l'utérus.

Symptômes

Un tiers seulement des femmes souffrent de symptômes de fibromes nodulaires. Les autres manifestations cliniques de la maladie ne le font pas. S'ils apparaissent, les manifestations sont diverses et dépendent d'un certain nombre de facteurs.

Les principales manifestations de la maladie:

  • douleur pelvienne;
  • saignement
  • syndromes associés à la compression des organes internes;
  • infertilité.

Le myome nodulaire est souvent associé à une hyperplasie endométriale, des changements kystiques dans les glandes mammaires et des kystes ovariens. Cela confirme l'origine malhonnête de la pathologie..

Signes cliniques, basés sur les caractéristiques de l'emplacement du nœud:

  1. Les fibromes corporels sous-séreux à base large ne produisent généralement aucun symptôme.
  2. Les fibromes nodulaires avec localisation dans le cou ou l'isthme peuvent être palpés lors d'un examen gynécologique. Il déplace le pharynx externe, lisse souvent le col de l'utérus.
  3. Un myome nodulaire sous-séreux ou interstitiel dans la zone de l'isthme perturbe la miction. Elle appuie sur la vessie.
  4. La localisation paracervicale du nœud peut entraîner une compression de l'uretère - le tube à travers lequel l'urine du rein pénètre dans la vessie. Il y a de la douleur dans le bas du dos. Des processus inflammatoires sont possibles, du sang et du pus apparaissent dans l'urine.
  5. Les nœuds sous-péritonéaux sur la paroi postérieure de l'utérus appuient souvent sur les nerfs sacrés. Ils provoquent des douleurs au bas du dos, comme avec la radiculite.
  6. Avec la croissance paramétrique des fibromes, le syndrome de la douleur domine. Congestion possible dans les vaisseaux veineux du bassin.
  7. Les fibromes intramusculaires provoquent des saignements. Ils provoquent 70% d'hystérectomies (ablation de l'utérus), qui sont réalisées en raison de la présence de ganglions myomateux.
  8. Le myome sous-muqueux provoque des perturbations dans le système de coagulation sanguine. Il doit être retiré, quelle que soit sa taille. Les fibromes sous-muqueux provoquent des douleurs, des saignements, déforment la cavité utérine et provoquent l'infertilité. Une odeur désagréable apparaît souvent du vagin. La douleur est plus prononcée pendant les menstruations..

Complications

Les fibromes nodulaires peuvent être compliqués. Certaines complications mettent la vie en danger et nécessitent une intervention chirurgicale d'urgence..

  1. Torsionnez les jambes du nœud. Un tableau clinique de l'abdomen aigu apparaît. Nausées et vomissements, fièvre, arrêt des selles et des mictions. La paroi abdominale antérieure est tendue en raison de spasmes musculaires.
  2. Rupture d'un vaisseau d'un fibrome. Une complication rare mais grave. Il se transforme en une hémorragie massive dans la cavité abdominale. Cela se produit souvent pendant la grossesse. Le facteur déclenchant peut également être une blessure ou un effort physique. Il y a une douleur aiguë. En raison de la perte de sang, la peau devient pâle, le pouls s'accélère, un choc ou un effondrement peut se développer..
  3. Avortement spontané. Le myome peut ne pas empêcher la grossesse. Mais ils interrompent souvent dans les premiers stades.
  4. Risque accru de cancer. Le myome nodulaire est une affection hormono-dépendante. Par conséquent, il régresse généralement après la ménopause. Mais si cela ne se produit pas dans les 2 ans, ces femmes présentent un risque élevé de sarcome utérin, de cancer de l'endomètre ou de l'ovaire. Le risque est plus élevé avec une grande taille de nœud et une combinaison de fibromes avec endométriose.

Complications possibles de la maladie

Un des effets secondaires dangereux est considéré comme la torsion de la jambe mince des fibromes sous-séreux. Une complication de cette condition est la nécrose des tissus néoplasiques, ce qui peut entraîner une péritonite.

Si un myome utérin nodulaire, qui a une base épaisse, commence à augmenter, il comprime les organes voisins, rendant leur travail plus difficile et perturbant la circulation sanguine. Par exemple, si la croissance commence à serrer les intestins, alors sa vidange normale est compliquée. Les patients développent de la constipation et, par conséquent, des hémorroïdes. La compression de la vessie peut entraîner l'impossibilité d'un retrait complet de l'urine, le développement d'une inflammation du système urinaire, l'apparition de pulsions fréquentes.

Le néoplasme interne chevauche la cavité utérine. Cela peut entraîner une infertilité en raison de l'impossibilité de pénétration des spermatozoïdes dans les tubes. Diverses irrégularités menstruelles apparaissent.

Effets secondaires pendant la grossesse

Surtout, cette condition est dangereuse lorsque le fibrome commence à grossir pendant la grossesse. Remplissant la cavité utérine, elle empêche souvent le fœtus de se développer et de grandir. En raison d'une violation du renforcement des contractions utérines et de la circulation sanguine, le risque de fausse couche augmente. La tumeur ne permet pas au fœtus de s'installer normalement, ce qui pourrait à l'avenir compliquer la naissance. Par conséquent, souvent avec cette pathologie, une césarienne est réalisée.

Diagnostique

L'échographie est la principale méthode de diagnostic des fibromes. En même temps, c'est subjectif - cela dépend du professionnalisme du médecin. La qualité de l'équipement affecte également la précision des diagnostics..

Les gros fibromes peuvent être détectés par échographie transabdominale (à travers la paroi abdominale antérieure), et les petits ganglions sont détectés par transvaginal (avec le capteur placé dans le vagin).

Les objectifs poursuivis par le diagnostic échographique:

  • diagnostic primaire des fibromes nodulaires - détection des tumeurs;
  • décider des méthodes de traitement;
  • observation de la croissance des fibromes en dynamique;
  • évaluation des résultats du traitement;
  • diagnostic différentiel avec adénomyose et sarcome.

Les résultats les plus précis sont donnés par les types d'échographie suivants:

  • échographie en trois dimensions ou en quatre dimensions - évalue la localisation spatiale des fibromes, la relation avec d'autres organes et tissus;
  • hystérographie d'écho - l'échographie est effectuée après l'introduction de liquide dans l'utérus, qui élargit ses parois, détaillant la cavité utérine (utilisée pour identifier les ganglions sous-muqueux);
  • Cartographie Doppler - l'approvisionnement en sang des fibromes nodulaires est déterminé, un diagnostic différentiel du nœud myomateux avec une tumeur maligne de l'utérus - un sarcome est effectué.

Les études aux rayons X ne sont presque jamais utilisées. Ils sont utilisés exclusivement en cas de suspicion d'infertilité tubaire (hystérosalpingographie).

Clarifier les méthodes de diagnostic qui aident à décider de la nécessité d'une intervention chirurgicale et à planifier une intervention chirurgicale:

  • tomodensitométrie multispirale;
  • IRM.

Les myomes de localisation sous-muqueuse peuvent être détectés par hystéroscopie. Il s'agit d'une méthode de diagnostic endoscopique, impliquant l'introduction d'un tube avec une caméra dans la cavité utérine.

Prévoir

Fibromes utérins - un néoplasme bénin, il ne métastase pas et ne provoque pas d'intoxication du corps. Elle dégénère très rarement en tumeur maligne.

Cette maladie affecte négativement la capacité de tomber enceinte et de porter un bébé..

Dans de nombreux cas, l'intervention chirurgicale nécessaire conduit à l'arrêt de la fonction menstruelle et reproductive chez les jeunes femmes.

La prévention des conséquences de la maladie consiste en des examens annuels de qualité par un gynécologue et la nomination en temps opportun d'une thérapie.

Chirurgie

Le moyen le plus rapide de résoudre le problème est chirurgicalement. Le myome peut être retiré. Mais ils ne le font pas toujours. L'opération est effectuée selon les indications suivantes:

  • saignement abondant et anémique;
  • douleur pelvienne chronique affectant la qualité de vie;
  • compression du myome nodulaire du rectum, de l'uretère ou de la vessie;
  • taille des ganglions dépassant 12 semaines de l'utérus gravide;
  • augmentation de la taille des nœuds de plus de 4 semaines en 12 mois;
  • croissance continue du nœud à la ménopause;
  • localisation sous-muqueuse des fibromes, quelles que soient la taille et la présence des symptômes;
  • emplacement cervical ou isthme du nœud;
  • l'infertilité, à moins que d'autres causes d'altération de la fertilité ne soient clarifiées.

Un traitement chirurgical est requis pour 15% des patients atteints d'un myome nodulaire diagnostiqué. L'opération est réalisée comme prévu, s'il n'y a pas de complications. Cela se fait dans la première phase du cycle, car pendant cette période, l'endomètre est plus petit et les nœuds ne sont pas gonflés.

Hystérectomie

L'ablation de l'utérus résout le problème des fibromes une fois pour toutes. C'est le seul moyen qui garantit l'absence de rechute de la maladie à l'avenir. Mais une telle opération est rarement effectuée chez les patients d'un jeune âge. C'est impossible si vous voulez maintenir la fonction reproductrice..

  • hystérectomie totale;
  • amputation supravaginale de l'utérus.

La plupart des recommandations mondiales, en particulier le Congrès américain des obstétriciens et gynécologues, ne recommandent pas l'hystérectomie subtotale (amputation supravaginale) pour les tumeurs bénignes. Parce que le risque de récidive des fibromes demeure. Cependant, rien ne prouve que les femmes ayant un sous-total par rapport à une hystérectomie totale reçoivent une meilleure qualité de vie, une fonction sexuelle ou une miction après la chirurgie. Par conséquent, si l'utérus est retiré, il est généralement complètement.

Les avantages de cette approche:

  • il n'y a pas de risque de saignement persistant chez 20% des femmes après une amputation supravaginale;
  • il n'y a pas de risque de récidive des fibromes;
  • processus d'adhésion-cicatrice qui peuvent rendre la miction difficile;
  • la chirurgie élimine le risque de cancer du col utérin.

Pour l'opération, un accès principalement vaginal est utilisé. Cela réduit la perte de sang et réduit le risque de complications. Mais une telle intervention n'est possible qu'avec une capacité suffisante du vagin, un utérus en mouvement, une taille de tumeur ne dépassant pas 16 semaines ou 0,7 kg, l'absence d'adhérences.

S'il n'y a pas de conditions pour effectuer l'opération par accès vaginal, elle est effectuée à travers la cavité abdominale. Dans les cliniques modernes, ces interventions chirurgicales sont effectuées uniquement par laparoscopie. La chirurgie ouverte est rarement requise, uniquement avec une taille de fibromes nodulaires supérieure à 24 semaines ou 1,5 kg.

Myomectomie

Il n'est pas nécessaire de retirer l'utérus. Les médecins ne peuvent supprimer qu'un nœud. Une telle opération est réalisée chez les jeunes femmes qui ont encore une fonction de reproduction..

Les principales indications d'une telle opération:

  • infertilité;
  • fausse couche habituelle;
  • toute indication pour le traitement chirurgical des fibromes en âge de procréer.

L'accès chirurgical dépend de l'emplacement des fibromes. Les principales options:

  1. Hystéroscopie. Convient pour enlever les ganglions sous-muqueux ne dépassant pas 6 cm de diamètre.Une technique endoscopique est insérée à travers le vagin dans l'utérus. Les nœuds sont retirés à l'aide d'un résectoscope. Si le fibrome nodulaire est trop gros, il peut être réduit par un traitement hormonal et retiré après quelques mois.
  2. Laparoscopie. Elle est réalisée en présence de nœuds de localisation sous-séreuse ou interstitielle. De cette façon, vous pouvez retirer les fibromes nodulaires jusqu'à 20 cm de diamètre.
  3. La combinaison de l'hystéroscopie et de la laparoscopie. Il peut y avoir plusieurs nœuds. Par conséquent, les deux accès minimalement invasifs sont utilisés simultanément. Dans ce cas, l'hystérorésectoscopie devient plus sûre, car elle est réalisée sous contrôle laparoscopique.
  4. Laparotomie La chirurgie abdominale ouverte est rarement utilisée. Elle est principalement réalisée avec plusieurs nœuds myomateux interstitiels de divers emplacements.

La prévention

Il suffit de regarder la photo des tumeurs myomateuses pour comprendre qu'il vaut mieux s'occuper de la prévention de cette maladie que de la traiter plus tard. Il est tout à fait possible d'empêcher le développement de ganglions myomateux. Pour cela, une femme doit subir un traitement en temps opportun des pathologies génito-urinaires et gynécologiques, il convient d'abandonner les avortements et d'utiliser la contraception hormonale avec prudence, avec une utilisation prolongée, dont les risques de développer des anomalies hormonales et la survenue de processus tumoraux myomateux augmentent de manière significative.
Une visite régulière chez le gynécologue (au moins une fois tous les six mois) permettra la détection rapide des processus tumoraux dans le système reproducteur et empêchera leur développement sous des formes plus dangereuses et complexes. Les médecins recommandent aux femmes qui sont en âge de préménopause et qui souffrent d'un état hormonal instable de prendre des médicaments qui aident à réguler les niveaux d'oestrogène. Une telle thérapie aidera non seulement à éviter les formations de tumeurs myomateuses, mais aussi à préparer le début de la ménopause.

Embolisation de l'artère utérine

La procédure se généralise car elle présente de nombreux avantages:

  • la possibilité de conduire sous anesthésie locale;
  • invasion minimale;
  • courte période de réadaptation;
  • risque minimal de complications;
  • la fonction de reproduction reste.

De plus, les résultats sont comparables à la myomectomie. L'essence de la procédure est que les navires alimentant le nœud sont bouchés. Le myome obtient moins de sang, il régresse donc progressivement.

L'inconvénient est le développement du syndrome de postembolisation chez 85% des patients. Les symptômes peuvent inclure:

  • douleur pelvienne;
  • décharge;
  • fièvre;
  • lourdeur dans la vessie ou difficulté à uriner;
  • flatulence.

Tous les symptômes ne se développent pas simultanément. Seuls certains d'entre eux peuvent apparaître. Mais en raison du risque de syndrome post-embolisation sévère, le patient après la procédure doit être hospitalisé pendant un certain temps, sous la surveillance d'un médecin. La période d'hospitalisation est de 1 à 12 jours.

Situations où l'embolisation de l'artère utérine est futile:

  • une combinaison de fibromes nodulaires avec endométriose interne;
  • mauvaise alimentation en sang de l'utérus;
  • localisation cervicale et isthme.

Facteurs accélérant la croissance du néoplasme

Les femmes qui présentent un risque élevé de survenue de fibromes:

  • Elles ne sont jamais tombées enceintes, n'ont pas accouché et n'ont pas allaité;
  • Le premier enfant est né après l'âge de 30 à 35 ans;
  • Avoir subi des avortements médicaux et des curetage diagnostiques;
  • Ils ont des processus inflammatoires dans l'utérus;
  • Souffrez d'endométriose - une pathologie dans laquelle les cellules de la couche interne de l'utérus se trouvent à l'extérieur;
  • Avoir des proches femelles atteintes de myome (prédisposition héréditaire).

Vous pouvez découvrir à quelle vitesse le myome se développe ici..


L'endométriose est l'un des facteurs de risque de survenue des fibromes - une pathologie dans laquelle les cellules de la couche interne de l'utérus (endomètre) apparaissent dans des endroits atypiques pour elles..

Échographie focalisée

Une nouvelle technique pour le traitement des fibromes nodulaires utérins. Il est utilisé dans le monde depuis 1999, aux USA - depuis 2004, en Russie - depuis 2009. L'essence de la procédure est que le myome est détruit par ultrasons focalisés sous le contrôle de l'imagerie par résonance magnétique. La destruction se produit en raison du chauffage. Mais l'énergie thermique ne s'étend pas aux tissus voisins, ils ne souffrent donc pas pendant la procédure.

  • technologie non invasive;
  • aucune réhabilitation requise;
  • une rémission prolongée est obtenue dans 90% des cas.

La méthode n'est efficace que pour le myome nodulaire, mais n'est pas utilisée pour les myomes cellulaires ou les ganglions présentant des signes de processus destructeurs. Les meilleurs résultats sont obtenus lorsque le nombre de nœuds n'est pas supérieur à 3, la taille est de 8 à 20 cm, la composante interstitielle du nœud n'est pas supérieure à 30%. Tous ses services doivent être accessibles pour une exposition aux ultrasons..

Les complications sont très rares. Ils sont presque toujours associés à une violation du protocole de la procédure - c'est-à-dire au facteur humain. Les conséquences d'une erreur médicale:

  • brûlures de la peau de la paroi abdominale antérieure;
  • neuropathie du nerf sciatique;
  • fistule entre la cavité utérine et le nœud;
  • brûlures pelviennes.

Formes de développement de la maladie

On distingue deux formes de fibromes utérins nodulaires: proliférantes et simples. Ils diffèrent les uns des autres par leur activité de développement au sein de la tumeur du système vasculaire.

Type simple de tumeur

Cette forme est notée le plus souvent. Le nœud du myome est constitué de cellules musculaires et de tissu conjonctif inégalement réparties. Le nombre de nœuds ne dépasse pas quatre, leurs tailles sont insignifiantes - pas plus de 80 mm. Après le traitement, une rechute n'est généralement pas observée. Le néoplasme augmente lentement car il a une faible capacité à diviser les cellules..

Traitement sans chirurgie

Le traitement conservateur est rarement utilisé. Le seul groupe de médicaments dont l'efficacité est prouvée dans le myome nodulaire est celui des agonistes hormonaux libérant des gonadotrophines. Mais l'utilisation de ces médicaments provoque souvent des effets secondaires. Ils ne peuvent pas être utilisés pendant plus de 6 mois consécutifs. Lors de l'utilisation de médicaments, des signes d'hypoestrogénisme apparaissent (sécheresse vaginale, bouffées de chaleur), la minéralisation osseuse peut s'aggraver.

  • réduction des symptômes;
  • réduction des nœuds.

Bien que les ganglions soient réduits, 3 mois après l'arrêt du traitement, ils atteignent la taille précédente.

Par conséquent, le sens de la thérapie conservatrice n'est pas toujours. Il peut être utilisé pour réduire les nœuds avant l'ablation chirurgicale..

  • les anti-inflammatoires non stéroïdiens réduisent la douleur;
  • l'acide tranexamique réduit la quantité de perte de sang due à l'effet sur le système de coagulation;
  • les progestatifs réduisent les saignements.

Le myome nodulaire est une maladie courante, mais pas toujours dangereuse. Ce n'est que dans un tiers des patients que cela provoque des symptômes. Parfois, avec de gros nœuds et leur mauvaise localisation, cela peut conduire à l'infertilité ou à une fausse couche habituelle. Pour le traitement, des méthodes principalement chirurgicales et des procédures mini-invasives sont utilisées. Les médicaments ont un effet faible et à court terme, provoquent également de nombreux effets secondaires et sont interdits pour une utilisation à long terme..

Effets

Les formations myomateuses, si leur traitement est retardé, peuvent entraîner des conséquences graves et irréversibles à l'avenir..

  • Un patient qui a commencé une maladie ou qui pratique depuis longtemps une automédication non professionnelle peut entraîner l'obésité et l'infertilité, l'oppression de la libido ou l'abaissement des parois vaginales..
  • Des complications telles que des douleurs intenses pendant les rapports sexuels, des troubles de l'urètre, etc., se produisent dans le contexte de fibromes avancés..
  • Lors d'une hystérectomie, la patiente perdra à jamais les chances de devenir mère, et beaucoup développeront également des dysfonctionnements sexuels.

Pour normaliser l'activité sexuelle, une rééducation sérieuse avec l'aide d'un psychologue sera nécessaire, alors seulement une restauration plus ou moins normale de la vie sexuelle d'une femme est possible.

Image clinique

En règle générale, aux stades initiaux, les ganglions myomateux se déroulent sans symptômes caractéristiques. Dans la plupart des cas, un tel myome est détecté par hasard, lors du prochain examen gynécologique préventif.

À des stades ultérieurs, de telles plaintes apparaissent:

  • menstruations longues et lourdes - en raison d'un affaiblissement du tonus de l'utérus;
  • anémie ferriprive - à la suite d'un saignement;
  • faiblesse générale, étourdissements, perte de conscience à court terme - plaintes typiques associées à l'anémie;
  • saignement utérin, non associé à la menstruation;
  • douleur dans le bas de l'abdomen et le bas du dos, aggravée par les menstruations ou dérangeant tout au long du cycle menstruel;
  • violation de la miction et problèmes de selles dus à la compression des organes pelviens par la tumeur.

Selon l'emplacement du nœud, certaines différences peuvent être observées dans les symptômes de la maladie. Les myomes situés plus près de la muqueuse s'accompagnent généralement de fortes crampes, de saignements abondants et d'anémie. Les ganglions interstitiels entraînent une perturbation du cycle menstruel et un dysfonctionnement des organes pelviens.

Les tumeurs sous-séreuses de l'utérus provoquent une douleur intense, irradiant vers le bas du dos et le périnée. La miction et les selles sont également possibles..