Signes d'un gonflement de la gorge

Sarcome

Une tumeur dans la gorge est la survenue de néoplasmes de diverses natures, affectant les muqueuses du nasopharynx. Une branche de la médecine comme l'oncologie couvre exclusivement les vraies tumeurs, sans traiter l'œdème, le gonflement et l'inflammation des tissus de la cavité buccale et de la gorge.

Le contenu de l'article

Hémangiome - l'une des variétés de tumeurs bénignes qui se caractérisent par une croissance et une division incontrôlées des cellules pathologiques.

Ce sont les hémangiomes qui sont les maladies tumorales les plus courantes du nasopharynx.

Épidémiologie

Tous les processus tumoraux qui se produisent dans le pharynx peuvent être divisés en

  • formations bénignes;
  • tumeurs malignes.

Une tumeur laryngée bénigne n'est pas mortelle pour l'homme et est diagnostiquée beaucoup plus souvent qu'une tumeur maligne. Des néoplasmes similaires affectant le nasopharynx se produisent principalement dans la partie masculine de la population, âgée de vingt à quarante-cinq ans.

Malgré la relative sécurité des hémangiomes, ces tumeurs nécessitent un diagnostic rapide et un traitement approprié..

L'hémangiome peut dégénérer en une formation maligne.

Par exemple, en l'absence de traitement rapide, le papillome laryngé se transforme en cancer dans plus de 10% des situations. De plus, le processus de renaissance peut se produire à la fois en un an et ne pas se produire du tout.

Des situations où la tumeur a un caractère relativement bénin, pénètrent et s'accumulent dans divers tissus sont également souvent retrouvées..

La probabilité d'une tumeur de la gorge augmente en présence de certains facteurs..

  • Le tabagisme affecte négativement tous les organes internes, en particulier les poumons. Par conséquent, les fumeurs ont un risque plus élevé de développer et de développer un cancer que les non-fumeurs. La fumée et le goudron pénètrent dans la cavité buccale, se déposent sur la muqueuse, provoquant une sécheresse de la surface du pharynx, une irritation, qui peut par la suite provoquer des néoplasmes bénins ou malins. De plus, un grand nombre de substances nocives contenues dans la fumée de tabac peuvent nuire considérablement à la santé et réduire l'immunité globale..
  • Boisson excessive.
  • Travailler dans des pièces très poussiéreuses où il y a beaucoup de poussières fines (charbon, amiante) qui peuvent pénétrer à travers le nasopharynx et se déposer sur la muqueuse de la gorge.
  • La prédisposition héréditaire augmente également le risque de développer une tumeur.
  • Mauvaise hygiène buccale.
  • Plus de soixante ans.

Les tumeurs laryngées bénignes se distinguent des tumeurs malignes par les signes suivants:

  • la croissance et le développement du néoplasme sont lents: dans ce cas, la croissance de la tumeur et sa propagation peuvent se produire à la fois vers l'extérieur (développement exophytique) et à l'intérieur des tissus affectés (développement endophytique);
  • manque d'exposition aux ganglions lymphatiques voisins;
  • caractérisé par une surface plane du néoplasme, sans rugosité (l'exception dans ce cas est les papillomes);
  • la surface muqueuse de la tumeur ne change pas son apparence, mais peut avoir un schéma vasculaire plus clair;
  • le néoplasme a des bords clairs;
  • les métastases ne se produisent pas, c'est-à-dire que la formation d'un foyer secondaire du processus pathologique ne se produit pas.

Méthodes de diagnostic

Avec un soupçon de développement d'une tumeur, ils se tournent le plus souvent vers un oto-rhino-laryngologiste. Pour poser un diagnostic précis et déterminer le type de tumeur, il est nécessaire d'interviewer le patient, un examen initial et une série de procédures de diagnostic.

  1. Fibroendoscopie - examen du pharynx et de la cavité buccale du patient à l'aide d'instruments endoscopiques.
  2. Laryngoscopie - examen visuel du larynx avec un spéculum spécial et un réflecteur.
  3. Biopsie - une étude dans laquelle un frottis de la surface muqueuse du pharynx doit être prélevé afin d'identifier et d'identifier les cellules dangereuses.
  4. Examen échographique pour déterminer la taille des ganglions lymphatiques et analyse des tissus voisins. Pour un examen plus précis, des méthodes de diagnostic telles que la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique sont également utilisées..
  5. Un test sanguin général et biochimique est également recommandé..

Types de tumeurs et leur traitement

À la suite de procédures de diagnostic en cas de néoplasmes dans la gorge, les médecins distinguent plusieurs types de tumeurs. Ainsi, les plus courants sont:

  • papillomes;
  • angiomes;
  • pachydermie;
  • leucopathie;
  • angiofibromes;
  • cystagortani.

Les types de néoplasmes bénins les plus courants sont les papillomes et les angiomes..

Le papillome est généralement représenté par des excroissances uniques ou nombreuses localisées dans les voies respiratoires supérieures. Extérieurement, ces néoplasmes sont similaires aux inflorescences de chou-fleur. De tels néoplasmes entraînent souvent un essoufflement, provoquent une gêne lors de l'alimentation et des écarts dans le fonctionnement de l'appareil vocal. La maladie est causée par le virus du papillome humain des sixième et onzième types. Les papillomes se caractérisent principalement par des périodes de croissance irrégulières et ondulées, allant d'un développement rapide à une accalmie complète..

Le traitement du papillome est effectué principalement chirurgicalement dans un hôpital.

De plus, la médecine moderne utilise des méthodes de traitement non chirurgical - la méthode photodynamique.

Lorsque la pachydermie du larynx se produit, une stratification cellulaire se produit, localisée sur les cordes vocales situées dans la partie médiane du larynx. La pachydermie laryngée se caractérise par les symptômes suivants:

  • enrouement, passant à la disparition complète de la voix;
  • toux sèche et ennuyeuse;
  • difficulté à avaler de la nourriture et de la salive;
  • une diminution générale de l'immunité, ainsi que la survenue de signes d'empoisonnement général du corps;
  • sensation de corps étranger, oppression dans la gorge.

Les néoplasmes avec une telle tumeur laryngée ont une structure verruqueuse, ressemblent à des plaques, dont la couleur, en fonction du degré de kératinisation de la peau, peut varier du gris clair au jaune et même au rose. La pachydermie est souvent maligne. La taille des plaques peut également être différente. Souvent, la cause de la maladie est des processus inflammatoires fréquents localisés dans la gorge. L'un des symptômes caractéristiques de la maladie est la coloration cyanotique de la muqueuse située autour du site tumoral.

Important! La probabilité de développer une pachydermie augmente avec une irritation constante du larynx, par exemple, lorsque vous fumez, buvez de l'alcool, un stress ligamentaire excessif.

La pachydermie est une affection précancéreuse. C'est pourquoi, dès les premiers symptômes de la maladie, vous devez consulter un médecin et subir l'examen nécessaire pour vérifier la cause de la maladie et choisir le bon traitement. Le traitement de la pachydermie est basé sur une intervention chirurgicale et nécessite également un examen histologique.

Les tumeurs vasculaires ou angiomes sont une maladie assez courante, caractérisée par l'apparition de tumeurs bénignes dans le nasopharynx. De plus, ces tumeurs sont souvent localisées sur divers tissus des organes du corps humain. Les angiomes sont des néoplasmes bénins, dont le traitement est effectué à la fois par des méthodes chirurgicales et à l'aide de médicaments. Il est également possible de traiter par radiothérapie. Il existe deux principaux types de tumeurs vasculaires:

  • hémangiomes - formations résultant de vaisseaux sanguins;
  • lymphangiomes - formations des vaisseaux lymphatiques.

L'hémangiome laryngé provoque l'expansion des capillaires situés sur l'appareil vestibulaire et les cordes vocales. Une telle formation bénigne n'a le plus souvent pas de limites claires, elle peut être encapsulée ou diffusée. Le principal danger de ce type de tumeur est la forte probabilité de saignements graves qui menacent la vie d'une personne. À condition que la maladie se développe de manière diffuse, c'est-à-dire qu'elle affecte les tissus voisins, la probabilité de perturbations dans le travail des organes voisins augmente.

Les signes caractéristiques des hémangiomes sont:

  • néoplasmes d'une teinte cyanotique rougeâtre;
  • croissance lente de la tumeur;
  • petits néoplasmes.

Les symptômes de l'apparition d'un hémangiome sont ambigus et sont déterminés par l'emplacement de la tumeur et sa taille.

  • Avec une petite tumeur et une localisation dans la partie supérieure du larynx, le patient se plaint souvent d'une toux sèche, ainsi que d'une sensation de constriction et de la présence d'un corps étranger dans la gorge. Avec une augmentation de la taille de la tumeur, les symptômes sont aggravés - enrouement, maux de gorge, toux, impureté sanguine dans les expectorations peuvent apparaître.
  • Si l'hémangiome est localisé dans les cordes vocales, dans ce cas, le patient se plaint de changements de voix, d'enrouement qui, au cours du développement de la maladie, peuvent se transformer en aphonie - perte de sonorité.
  • Si une grosse tumeur est située dans la partie inférieure du larynx, un néoplasme peut provoquer un essoufflement et d'autres problèmes respiratoires..

Contrairement aux hémangiomes, les lymphangiomes sont une conséquence de l'expansion des vaisseaux lymphatiques. Ce type de tumeur bénigne se caractérise par une couleur jaune pâle. Les néoplasmes peuvent être localisés dans l'épiglotte, ainsi que dans l'espace sous-glottique et dans les ventricules laryngés..

Les hémangiomes sont plus dangereux pour l'homme que les lymphangiomes, car en cas de lésion de ce dernier il n'y a pas de saignement abondant. Cependant, malgré cela, c'est le lymphangiome qui provoque une plus grande gêne, nécessite donc un traitement rapide.

Aux stades initiaux de développement, la pathologie ne présente pas de symptômes prononcés, par conséquent, les angiomes sont le plus souvent détectés au hasard dans le diagnostic d'autres maladies. Souvent, l'hémangiome reste inactif pendant de nombreuses années, après quoi il commence à augmenter rapidement en taille. L'élan pour un développement rapide peut être la grossesse chez la femme, une forte diminution de l'immunité.

Le traitement principal des angiomes est l'ablation chirurgicale ou l'utilisation d'une boucle caustique galvanique.

L'angiofibrome est un autre type de néoplasme bénin qui peut survenir dans le nasopharynx. Le plus souvent, le fibrome laryngé apparaît chez les adolescents de dix à dix-huit ans. Après la fin de la puberté, l'angiofibrome peut se résoudre.

Ce type de fibrome est constitué de fibres du tissu conjonctif et d'un grand nombre de capillaires, qui peuvent être localisés dans le nasopharynx ou dans le larynx..

Dans le processus de croissance et de développement de l'angiofibrome, des manifestations caractéristiques telles que:

  • asymétrie du visage;
  • changement dans le tissu adjacent à la tumeur;
  • décalage du globe oculaire;
  • déformation des terminaisons nerveuses;
  • altération de la circulation sanguine dans le cerveau.

Les principaux symptômes de l'angiofibrome, localisé dans le nasopharynx, peuvent être attribués à:

  • une sensation de constriction et de congestion nasale, à mesure que la maladie progresse, la respiration par le nez devient impossible;
  • sécheresse et transpiration dans la gorge;
  • manque d'odeur;
  • enrouement et nasale dans la voix;
  • l'apparition d'un "visage adénoïde" à la suite de l'apparition d'un gonflement et d'un manque de respiration nasale;
  • saignements de nez récurrents.

Souvent, l'angiofibrome, situé dans les voies respiratoires supérieures, se déroule simultanément avec une otite moyenne purulente ou une sinusite, ce qui complique considérablement le processus de diagnostic correct.

Extérieurement, une tumeur avec angiofibrome ressemble à un cercle écarlate avec une surface tubéreuse ou lisse. Le plus souvent, une intervention chirurgicale dans ce cas est indispensable..

La leucoplasie laryngée est une lésion muqueuse qui provoque la kératinisation du tissu épithélial. Les néoplasmes dans ce cas ont une teinte blanche ou gris clair. Il convient de noter que la leucoplasie fait référence à des tumeurs bénignes qui, en l'absence de traitement rapide, peuvent dégénérer en tumeurs malignes. Par conséquent, en cas de leucoplasie, il est nécessaire de subir périodiquement un examen à l'aide d'une biopsie des zones affectées de la muqueuse. Dans ce cas, l'ablation chirurgicale du larynx affecté est également indiquée..

Tumeur laryngée - premiers symptômes et signes, diagnostic et traitement des tumeurs de la gorge

Une tumeur dans la gorge se développe très souvent. Les néoplasmes de cette localisation peuvent être à la fois bénins et malins. Tout gonflement de la gorge indique que de graves violations de la santé humaine se sont produites qui nécessitent un examen médical immédiat pour déterminer la nature du processus pathologique et le début urgent de mesures thérapeutiques.

Tumeur du larynx (gorge), ce qu'elle est et comment elle se développe?

Une tumeur sur la paroi de la gorge est un très mauvais phénomène d'un point de vue médical. Les tumeurs du larynx et du pharynx sont un concept complexe qui comprend un assez grand nombre de néoplasmes bénins de diverses localisations. La prolifération des tissus du larynx, quelle qu'en soit la nature, peut facilement provoquer une asphyxie..

Une tumeur dans la gorge présente plusieurs caractéristiques:

  • 90% des néoplasmes de cette localisation sont bénins;
  • les tumeurs bénignes se caractérisent par une croissance lente, un manque de métastases et des rechutes;
  • la progression des structures tumorales malignes du larynx dans la plupart des cas est rapide;
  • l'apparition précoce du processus métastatique caractéristique des pathologies cancéreuses du larynx donne des pronostics défavorables, car la germination de cellules anormales dans des zones éloignées provoque une rechute précoce de la maladie se terminant presque toujours par une mort prématurée du patient.

A savoir! Les tumeurs du larynx sont très diverses. Leur individualité dépend directement des facteurs qui ont provoqué la nucléation de la structure tumorale, sa localisation, son mécanisme de croissance et son diamètre atteint. Tout néoplasme de la gorge, malin ou bénin, peut aggraver la qualité de vie d'une personne, provoquant la croissance de la compression des tissus environnants.

Classification des tumeurs

Parmi les nombreuses affections pouvant affecter les voies respiratoires supérieures, l'oncopathologie dans ce domaine occupe une position de leader.

Toutes les tumeurs originaires de la muqueuse des parois laryngées sont divisées en 3 groupes principaux:

  • formations de type tumoral, granulomes non spécifiques, nodules de chanteurs;
  • tumeur bénigne du larynx, kystes, polypes, etc.;
  • tumeurs malignes.
au contenu ↑

Tumeurs bénignes

Les structures tumorales de nature bénigne, situées dans le larynx, se caractérisent par une croissance très lente, un manque de capacité à envahir les tissus environnants et la germination des métastases.

Tous les néoplasmes bénins de la gorge, selon le moment de la formation, sont divisés en 2 variétés:

  1. Congénital. Ce type de structure tumorale est extrêmement rare. diagnostiquer la plupart du temps immédiatement après la naissance du bébé.
  2. Acquis. Ce type de néoplasme peut se former à tout âge, mais il survient le plus souvent après 35 à 40 ans.

Conformément à la structure histologique, les néoplasmes bénins sont divisés en les types suivants:

  1. Épidermique. Ces néoplasmes sont représentés par des papillomes. Le gonflement gris, rouge et blanc de la gorge, appartenant à cette espèce, a des formes irrégulières et est le plus souvent localisé dans la section médiane du pharynx.
  2. Tissu conjonctif. Il s'agit notamment des fibromes et des polypes. Comme les tumeurs épidermiques, elles proviennent de la région des cordes vocales.
  3. Vasculaire (angiomes, hémangiomes et lymphangiomes). Ces types de tumeurs se développent à partir des tissus des parois du sang et des vaisseaux lymphatiques qui percent le larynx..
  4. Cartilage, chondrome. Ce type de néoplasme est formé dans la région de la plaque cricoïde et est une excroissance arrondie, recouverte d'épithélium muqueux.
  5. Gras (lipome). La formation d'une telle variété de néoplasmes bénins se produit dans le tissu adipeux, dans lequel les processus métaboliques sont altérés. Une structure tumorale de ce type a une croissance très lente et le plus souvent n'est pas détectée au cours de la vie humaine..
  6. Nerfs (névromes). Cette variété de tumeurs laryngées se développe à partir des branches nerveuses présentes dans ses tissus. Les neuromes sont en forme de fuseau ou de forme arrondie, de structure dense et recouverts d'une enveloppe dense de tissu conjonctif.
au contenu ↑

Vidéo informative

Malin

La classification correctement effectuée des tumeurs malignes vous permet de choisir le protocole de traitement le plus approprié dans une situation particulière. Tout d'abord, les structures anormales se développant dans le larynx sont subdivisées selon les signes histologiques en hautement, modérément et faiblement différenciées. Plus le degré de différenciation est faible, plus la tumeur se comporte agressivement et un traitement plus sérieux est nécessaire pour la détruire.

Parmi les principales formes de néoplasmes malins pouvant affecter le larynx, il existe:

  1. Carcinome épidermoïde, kératinisant et non kératinisant.
  2. Cancer glandulaire, adénocarcinome.
  3. Tumeurs sarcomoïdes, sarcome, chondrosarcome.
  4. Basalioma.

Les néoplasmes malins du larynx sont également subdivisés en plusieurs variétés, selon l'emplacement: une tumeur linguale dans la gorge, des amygdales, des espaces supra-ligamentaires, ligamentaires et ligamentaires. Les symptômes associés au processus pathologique dépendront directement de son origine..

Vidéo informative

Causes d'une tumeur dans le larynx

Les véritables conditions préalables qui peuvent provoquer l'apparition de structures tumorales dans le larynx ne sont pas encore complètement comprises. Fondamentalement, la plupart des oncologues sont d'avis qu'une tumeur dans la gorge a une relation directe avec une prédisposition génétique. Ce fait est confirmé par le fait que la majorité des patients atteints de cette maladie l'ont dans leurs antécédents familiaux.

En plus de l'hérédité, les spécialistes distinguent un nombre assez important de facteurs négatifs, sous l'influence desquels une tumeur de la gorge est capable de nucléer du côté droit, à gauche ou sur sa paroi arrière:

  • immunité diminuée;
  • papillomavirus humain;
  • dépendance à la nicotine et à l'alcool;
  • charges lourdes constantes sur les cordes vocales;
  • longue expérience de travail dans la production dangereuse;
  • maladies infectieuses et inflammatoires de la gorge de nature chronique.

Important! Toutes les personnes à risque doivent être régulièrement surveillées par un oto-rhino-laryngologiste et subir un diagnostic préventif. Un tel contrôle sur votre santé vous permettra de détecter en temps opportun qu'une tumeur de la gorge et du pharynx est apparue et d'avoir le temps de consulter un oncologue aux tout premiers stades de la maladie, lorsqu'il est possible de récupérer complètement dans près de 100% des cas cliniques..

Symptômes de tumeurs bénignes de la gorge

Les tumeurs laryngées bénignes ont certaines caractéristiques morphologiques et histologiques qui les distinguent des types de structures tumorales malignes.

Il est d'usage de s'y rapporter:

  • un degré élevé de différenciation des cellules qui composent la tumeur dans le larynx;
  • manque de propension aux métastases et dommages aux ganglions lymphatiques;
  • la présence de petits nœuds tumoraux délimite les frontières;
  • lisse, sans ulcération, surface;
  • croissance lente du néoplasme.

Malgré les différences histologiques, les principaux symptômes qui accompagnent le développement d'une tumeur bénigne de la gorge et du pharynx sont presque complètement similaires aux manifestations cliniques accompagnant le développement de néoplasmes malins.

Les experts recommandent de prêter attention aux signes suivants d'une tumeur laryngée de nature bénigne:

  • changement dans le timbre de la voix, son enrouement ou enrouement;
  • spasmes survenant périodiquement dans le larynx;
  • toux sèche non traitable;
  • inconfort et maux de gorge.

Les symptômes d'une tumeur dans la gorge dépendent directement de la variété, de la taille et de l'emplacement de la structure anormale. En l’absence de traitement et en présence dans la vie de la personne de provoquer des facteurs négatifs, une tumeur bénigne de la gorge peut commencer à devenir maligne, à la suite de quoi les signes accompagnant la maladie deviennent prononcés.

Signes de tumeurs malignes du larynx

Les signes de développement dans la région laryngée des néoplasmes malins au stade de la nucléation sont complètement similaires aux symptômes des structures tumorales bénignes énumérés ci-dessus. Ils rappellent beaucoup les symptômes d'une inflammation banale du pharynx du pharynx - cela devient douloureux pour le patient à avaler, il a une douleur prononcée dans le larynx et se prête à la toux sèche, ainsi que l'enrouement ou l'enrouement.

Comme le montre la pratique, l'apparition de tels symptômes ne préoccupe guère personne, par conséquent, il arrive presque rarement de voir un spécialiste aux premiers stades de la maladie. Au fur et à mesure que la maladie progresse, l'intensité des signes accompagnant les tumeurs malignes du larynx augmente.

Les sensations désagréables et douloureuses suivantes commencent à déranger les patients:

  • la carie tumorale provoque le début de l'intoxication;
  • la voix disparaît presque complètement (l'aphonie se développe);
  • de graves problèmes respiratoires se produisent en raison de l'augmentation des spasmes du larynx;
  • il y a une douleur intense lors de la déglutition, qui irradie souvent vers l'oreille;
  • pendant la toux, les expectorations commencent à être libérées en petites quantités, dans lesquelles des inclusions sanguines sont présentes.

En plus de l'intensification des symptômes négatifs provoquée par la prolifération du foyer principal de la néoplasie, les néoplasmes malins de cette localisation commencent à se développer très tôt dans le système lymphatique, provoquant l'apparition de signes négatifs supplémentaires. Une tumeur d'un côté du larynx entraîne une hypertrophie unilatérale des ganglions lymphatiques et, dans le cas d'une lésion complète du larynx, tous les ganglions lymphatiques du cou deviennent enflammés, ce qui fait qu'une personne peut à peine faire des mouvements de tête.

Important! Une tumeur de la gorge chez un enfant s'accompagne des mêmes symptômes que chez l'adulte, mais dans la plupart des cas, elle a une évolution plus agressive. Afin d'éviter qu'une maladie dangereuse ne passe à un stade incurable, qui se termine toujours par un décès prématuré, les parents doivent connaître tous les symptômes possibles d'une tumeur de la gorge et du larynx et, en cas de signes négatifs, montrer immédiatement le bébé à un spécialiste.

Caractéristiques distinctives de la manifestation chez les enfants et les adultes

Le gonflement bénin et cancéreux de la gorge chez les jeunes enfants se produit plusieurs fois moins que chez les adultes, mais il n'a pas de différences évidentes dans le tableau clinique. Les principaux signes indiquant l'initiation possible d'une tumeur dans le larynx d'un petit enfant sont les changements de la voix, l'apparition dans la gorge de douleurs accompagnant les mouvements de déglutition et une toux sèche fréquente.

La tumeur de la gorge d'un enfant présente plusieurs caractéristiques:

  1. En raison du fait que la lumière du larynx chez les bébés est très étroite, même une petite structure tumorale provoque une gêne et des douleurs sévères lors de l'ingestion de nourriture, de liquide ou de salive.
  2. La progression de la maladie chez les enfants est plus rapide que chez les adultes, ce qui est associé à la croissance active des cellules dans leurs organismes..
  3. Dans l'enfance, l'immunité n'est pas complètement formée, elle ne peut donc pas résister au développement de tumeurs et, par conséquent, elles répondent très mal au traitement.

Cependant, les prévisions de rétablissement chez les jeunes enfants sont plus favorables, car les parents remarquent les moindres changements dans leur état et consultent un médecin, ce qui permet dans la plupart des cas de détecter en temps opportun le développement d'une maladie dangereuse et de prendre les mesures nécessaires pour l'éliminer..

Diagnostic sur la façon de distinguer une tumeur bénigne d'une tumeur maligne?

Au stade du début du processus pathologique, même des spécialistes qualifiés ont du mal à déterminer la nature d'une maladie dangereuse. Il est possible d'établir avec précision quel type de tumeur est apparu dans le larynx seulement après avoir mené de nombreuses études en laboratoire et instrumentales. Étant donné que les symptômes cliniques des processus pathologiques malins et bénins sont très similaires, un diagnostic différentiel de la tumeur laryngée est nécessaire pour un diagnostic correct..

Il consiste en la série d'études diagnostiques suivante:

  1. Pharyngoscopie et laryngoscopie, permettant la visualisation d'un foyer anormal.
  2. Échographie de la gorge et du cou, permettant aux spécialistes d'examiner en détail les tissus endommagés.
  3. La tomodensitométrie, l'IRM et la radiographie pulmonaire peuvent révéler la prévalence du processus tumoral.

Mais ces méthodes de recherche ne sont généralement pas suffisantes pour identifier toutes les différences et poser un diagnostic précis. Pour confirmer la malignité, le diagnostic différentiel d'une tumeur laryngée doit nécessairement être complété par un examen histologique. Une biopsie permet avec la plus grande précision de confirmer ou d'exclure la nature maligne de la tumeur.

Traitement, quelle est la différence dans le traitement des tumeurs malignes et bénignes?

Les mesures thérapeutiques lorsque des structures tumorales apparaissent dans le larynx sont effectuées grâce à l'utilisation de certaines méthodes thérapeutiques, qui sont sélectionnées en fonction du degré d'agression du néoplasme. Le traitement d'une tumeur de la gorge a plusieurs objectifs: éliminer la tendance à la progression du processus pathologique, réduire le risque de complications et prévenir la dégénérescence maligne.

Les différences dans les mesures thérapeutiques sont que si une structure bénigne est détectée, seule une intervention chirurgicale sur le larynx est effectuée pour retirer la tumeur. Cette méthode de thérapie suffit à noyer le développement du processus pathologique. Le cancer de la gorge nécessite un traitement plus sérieux et agressif, à savoir l'ajout d'une intervention chirurgicale avec chimiothérapie et l'irradiation de cellules anormales.

Traitement des néoplasmes bénins dans le larynx

Le traitement d'une tumeur laryngée, de nature non agressive, est choisi en fonction de sa taille et de sa variété. Dans 90% des cas cliniques, cette maladie nécessite une intervention chirurgicale, et ils traitent une tumeur bénigne de la gorge du côté gauche de la même manière qu'elle est localisée à droite - grâce à l'utilisation de diverses techniques mini-invasives.

Les opérations suivantes sont les plus couramment utilisées:

  1. Chirurgie endoscopique. L'ablation d'une tumeur de la gorge est réalisée à l'aide d'un endoscope. Fondamentalement, cette technique est utilisée pour la résection de polypes et de fibromes de taille moyenne..
  2. Excision au laser. Cette opération sur le larynx pour retirer la tumeur peut être utilisée pour tout type de structure tumorale..
  3. Sclérothérapie Grâce à l'introduction de solutions utilisées pour réduire la taille des tissus organiques soumis à un processus anormal, les tumeurs vasculaires - lymphangiomes et hémangiomes - sont éliminées..
  4. La cryothérapie. Les structures tumorales bénignes sont exposées à des températures très basses, ce qui entraîne leur destruction..

A savoir! Lors du choix de la méthode chirurgicale la plus appropriée dans une situation particulière, le médecin doit prendre en compte l'état général du patient, sa catégorie d'âge et son type de tumeur. Ce n'est qu'avec ces critères à l'esprit qu'il sera possible d'atteindre une efficacité élevée des mesures thérapeutiques.

Traitement des tumeurs malignes du larynx

Peu importe où se situe la tumeur maligne, à l'arrière de la gorge, à droite ou à gauche, son élimination ne doit être que complexe, comprenant plusieurs méthodes thérapeutiques:

  • Ablation chirurgicale d'une tumeur de la gorge. La chirurgie du larynx est réalisée à l'aide de plusieurs méthodes généralement acceptées:
  1. chorectomie (excision de structures tumorales localisées sur les cordes vocales);
  2. laryngotomie partielle, résection du néoplasme avec capture de 2-3 cm de tissus sains;
  3. une laryngotomie totale ou l'ablation complète du larynx dans une tumeur maligne est nécessaire dans les derniers stades, lorsque le processus tumoral devient très étendu et que le néoplasme atteint des proportions gigantesques. Dans la plupart des cas, cette ablation du larynx permet de prolonger la vie d'un patient incurable le plus longtemps possible..
  • Radiochirurgie, cyber couteau et couteau gamma. Il s'agit de l'intervention la plus préférée et la moins traumatisante, mais une telle opération pour enlever une tumeur de la gorge n'est autorisée que lorsque les métastases ne se sont pas propagées dans tout le corps..
  • L'irradiation d'une tumeur de la gorge et du larynx peut être réalisée en fonction du témoignage à distance ou par contact. Dans le premier cas, les rayons couvrent toute la zone de la gorge avec leur influence, donc les éléments cellulaires anormaux et sains subissent une destruction. Dans le second cas, le rayonnement pénètre directement dans la lésion maligne sans endommager les tissus normaux..
  • Traitement d'une tumeur laryngée par chimiothérapie. La chimiothérapie de cette maladie est réalisée à l'aide de médicaments cytostatiques administrés par voie orale, intramusculaire ou intraveineuse dans le corps du patient. Actuellement, 2 schémas sont utilisés à des fins thérapeutiques - le cisplatine + 5-FU, le docétaxel + le cisplatine + 5-FU. Ce dernier schéma est considéré comme le plus efficace et en même temps le plus toxique. La posologie des médicaments et le traitement sont attribués à chaque patient individuellement.

Après l'ablation de la tumeur laryngée, le patient a besoin d'un parcours de rééducation assez long. Les principales mesures de réadaptation nécessaires après toute intervention chirurgicale dans le larynx sont la formation de la parole.

Quel est le pronostic des tumeurs laryngées et de la gorge?

En général, une tumeur laryngée bénigne au cours d'un traitement approprié a toujours un pronostic favorable. Une exception est souvent récurrente et sujette à une malignité rapide des papillomes. Lorsqu'ils sont détectés, le patient est surveillé de près, ce qui permet une détection rapide du début de la transformation maligne.

Les néoplasmes malins ont un pronostic moins favorable. La guérison complète ou la réalisation d'une rémission prolongée avec de telles néoplasies n'est possible que dans les premiers stades. Dans ce cas, près de 95% des patients se rétablissent.

Si la maladie commençait à progresser, les prévisions de vie se détériorent fortement:

  • au stade 2, environ 75% des patients survivent jusqu'à 5 ans critiques;
  • à 3 stades, la survie à cinq ans n'est observée que chez la moitié des patients;
  • à 4 stades, pas plus de 20% des patients peuvent survivre 5 ans après le traitement.
au contenu ↑

Prévention du cancer de la gorge

Certaines mesures préventives pouvant prévenir un gonflement de la gorge n'existent pas aujourd'hui. Cependant, les experts notent que les risques de son développement sont considérablement réduits chez les personnes menant une vie saine. De plus, cette tendance s'observe même dans le cas d'une personne ayant une prédisposition génétique au cancer.

Les principales mesures préventives pouvant protéger contre le développement du processus pathologique dans le larynx sont:

  • renoncer aux mauvaises habitudes, en particulier à fumer;
  • changement de résidence, s'il se trouve dans une zone de mauvaise écologie;
  • respect des règles de sécurité pour les travaux dangereux;
  • traitement adéquat des maladies inflammatoires et infectieuses des voies respiratoires supérieures.

Tumeurs laryngées bénignes: causes, symptômes, diagnostic, traitement

Articles d'experts médicaux

Chondrome laryngé

Le chondrome laryngé est une maladie très rare en oto-rhino-laryngologie, localisée presque toujours sur la plaque du cartilage cricoïde, d'où, de plus en plus, il pénètre dans différentes zones du larynx. Les oto-rhino-laryngologistes roumains ont établi qu'en 1952 seuls 87 cas de cette maladie étaient décrits dans la littérature mondiale. Moins fréquemment, un chondrome laryngé se développe sur l'épiglotte et le cartilage thyroïdien..

Anatomie pathologique du chondrome laryngé

Avec le développement de chondrome sur le cartilage thyroïdien, ils pénètrent généralement à l'avant du cou et deviennent accessibles à la palpation. En règle générale, ces tumeurs sont bien délimitées des tissus environnants, ont une forme arrondie, à l'intérieur sont recouvertes de muqueuses normales et à l'extérieur (chondrome du cartilage thyroïdien) - peau normale non fusionnée avec elle; diffèrent par une densité importante qui empêche la biopsie, par conséquent, pour la biopsie, ils ont souvent recours à la thyrotomie avec un traitement chirurgical simultané. Avec la laryngoscopie indirecte, seuls les chondromes du larynx supérieur peuvent être examinés. Leur visualisation détaillée n'est possible qu'avec la laryngoscopie directe..

Symptômes du chondrome laryngé

Les symptômes du chondrome laryngé qui surviennent dépendent de l'emplacement de la tumeur et de sa taille. Le chondrome de la plaque du cartilage cricoïde provoque des troubles respiratoires et de la déglutition, car il rétrécit l'espace de la muqueuse et serre le larynx. Les chondromes laryngés peuvent dégénérer en tumeurs malignes - les chondrosarcomes. Les chondromes du cartilage thyroïdien avec leur croissance endophytique provoquent une altération de la formation de la voix et, avec des tailles importantes, de la respiration. Avec le chondrome de l'épiglotte, sa fonction de verrouillage peut être altérée lors de la déglutition avec l'apparition du phénomène d'étouffement.

Diagnostic du chondrome laryngé

Dans le chondrome du larynx, un examen radiographique du larynx est obligatoire pour déterminer l'emplacement et la prévalence de la tumeur.

Traitement du chondrome laryngé

Le traitement du chondrome laryngé dans tous les cas est chirurgical. Dans les chondromes endolaryngés, une trachéotomie préliminaire et une anesthésie générale sont indiquées pour l'intubation trachéale par trachéotomie. La tumeur est enlevée par un accès externe (thyrotomie) au périchondre d'iode, en respectant, si possible, le principe de l'épargne des tissus laryngés nécessaires au maintien de sa lumière respiratoire et de sa fonction vocale. Certains auteurs recommandent la radiothérapie après la chirurgie pour éviter une rechute pouvant survenir lorsque la tumeur n'est pas complètement enlevée..

Lipome du larynx

Le lipome laryngé est extrêmement rare, il peut être localisé sur l'épiglotte, les plis palatins creusés, dans les ventricules du larynx; dans d'autres cas, provient du larynx du pharynx, d'où il se propage au seuil du larynx; peut être multiple. Le lipome du larynx a l'apparence d'une formation arrondie avec une surface lisse ou lobée de couleur bleuâtre.

Symptômes du lipome laryngé

Les symptômes du lipome laryngé dépendent de l'emplacement et de la taille de la tumeur; l'insuffisance respiratoire plutôt que la phonation est plus courante.

Diagnostic du lipome laryngé

Le diagnostic de lipome laryngé n'est possible qu'après l'ablation de la tumeur et son examen histologique.

Traitement du lipome laryngé

Les petites tumeurs sont éliminées par cautérisation ou laser. Large - de l'accès externe (pharyngotmie, thyréotomie).

Adénome laryngé

L'adénome laryngé est une tumeur extrêmement rare dont le diagnostic ne peut être établi qu'après son ablation et l'examen histologique.

La structure de la tumeur est représentée par de nombreux tissus glandulaires et, en apparence, peut être confondue avec un polype glandulaire ou un adénocarcinome..

Traitement de l'adénome laryngé

Traitement chirurgical de l'adénome laryngé.

Myxome du larynx

Les éléments myxomateux peuvent être présents dans certaines formes de polypes laryngés et, selon leur volume relatif, peuvent être appelés polypes myxomateux, myxome laryngé ou fibromyxome. Dans la plupart des publications, ce type de tumeur sous forme nosologique et morphologique n'est pas attribué.

Traitement du myxome du larynx

Traitement chirurgical du myxome du larynx.

Fibromyome laryngé

Fibromyome laryngé - une tumeur qui est extrêmement rare; provient du tissu musculaire des muscles internes du larynx et est le plus souvent situé sur la surface postérieure ou latérale du cartilage cricoïde, d'où l'épiglotte se replie et le vestibule du larynx se prolonge dans le scoop.

Symptômes du fibromyome laryngé

La tumeur peut atteindre la taille d'une noix et parfois pénétrer dans la région latérale du cou au niveau de la membrane hyoïde thyroïdienne. Dans son apparence, il peut ressembler à un kyste, à un goitre aberrant, à un chondrome. Le fibromyome laryngé peut dégénérer en myosarcome.

Traitement du fibromyome laryngé

Traitement chirurgical du fibromyome laryngé.

Névrome laryngé

Le névrome laryngé est une tumeur provenant du nerf supérieur de la gorge et située au-dessus des cordes vocales à l'entrée du larynx. La tumeur a l'apparence d'une formation arrondie avec une surface plane, du rose au rouge foncé.

Le névrome laryngé peut se présenter sous la forme d'une formation unique à la suite de la prolifération de lémocytes d'un nerf spécifié (schwannome bénin), mais il peut s'agir d'une maladie systémique telle que la neurofibromatose de Recklinghausen, qui est une maladie héréditaire du tissu nerveux indifférencié (hérédité autosomique dominante).

Symptômes du névrome laryngé

La maladie se manifeste généralement dans l'enfance; il y a des taches pigmentées de la couleur "café au lait", de multiples neurofibromes indolores (symptôme du "bouton cloche"); dans le domaine des faisceaux nerveux (en particulier le cou et les bras), des neurogliomes sont observés; souvent l'éléphantiasis des paupières. L'apparition de ganglions fibromateux dans la moelle épinière et le cerveau donne les symptômes correspondants. De multiples foyers fibromateux dans les os sont combinés avec des changements dégénératifs généraux et des anomalies, en particulier le système squelettique. La maladie peut être combinée avec une déficience visuelle et auditive, une démence, une courbure vertébrale.

Les nœuds peuvent comprimer les organes voisins, provoquant une violation de leur fonction. Ainsi, avec une localisation sur le cou ou le médiastin, des troubles de l'écoulement respiratoire, circulatoire et lymphatique peuvent être observés. Les hommes tombent malades deux fois plus souvent.

La présence de ces symptômes ou d'une partie d'entre eux permet de suspecter la présence d'un névrome laryngé avec apparition de symptômes "laryngés".

Traitement du neurinome laryngé

En présence d'un névrome solitaire dans le larynx, non associé à une neurofibromatose systémique et provoquant une altération fonctionnelle, l'ablation est indiquée. Dans une maladie systémique, l'ablation du neurofibrome du larynx doit être radicale, car ses restes peuvent rapidement récidiver voire dégénérer en tumeur maligne.

Quel est le pronostic du neurinome laryngé??

Le pronostic est généralement favorable, la malignité est rare. Avec une tumeur maligne, le nœud se développe rapidement, serre les tissus environnants et se développe en eux, provoquant le tableau clinique d'une tumeur maligne du larynx.

Amylose du larynx

L'amylose du larynx est une maladie rare dont l'étiologie n'est pas entièrement claire. Dans certains cas, combinée à une amylose d'autres organes. Dans 75% des cas, elle affecte les hommes. Les formations amyloïdes sont des formations arrondies isolées, translucides à travers la membrane muqueuse du larynx avec une couleur bleuâtre; ne se désagrège pas et ne provoque pas de douleur; avec une localisation sur le cartilage aryténoïde provoque une violation de la formation de la voix. Autour des formations amyloïdes, les cellules géantes multinucléées s'agglomèrent - une réaction à une substance amyloïde étrangère.

Diagnostic de l'amylose laryngée

Le diagnostic de l'amylose laryngée n'est pas difficile, mais nécessite une confirmation par méthode histologique. A.T. Bondarsnko (1924) a proposé une méthode originale pour le diagnostic de l'amylose laryngée par administration intraveineuse

10 ml d'une solution à 1% de rouge Congo. Après 1 h, la tumeur amyloïde prend une couleur orange et après 2 heures, elle devient intensément rouge.

Traitement de l'amylose laryngée

Traitement chirurgical de l'amylose laryngée. Les rechutes sont très rares..

Quel est le pronostic de l'amylose laryngée??

L'amylose du larynx a un pronostic favorable. En cas d'amylose systémique, le pronostic est grave en raison d'une insuffisance hépatique, rénale, de la cachexie.

Tumeur de la gorge et du pharynx - symptômes, types, traitement

Une tumeur dans la gorge est un concept complexe qui inclut les tumeurs qui se produisent dans la gorge et le larynx. Les tumeurs qui apparaissent dans la trachée et les tissus mous ou osseux environnants dans la zone des cordes vocales doivent également être attribuées à cette pathologie. Des néoplasmes malins ou bénins peuvent se produire dans n'importe quelle partie de la gorge, car le pharynx est toujours divisé en nasopharynx, oropharynx et déglutition, et le larynx se compose de plusieurs types de tissus - tissu conjonctif, muqueuse, fibrocartilage. Dans la gorge d'une personne se trouve un grand nombre de vaisseaux et de terminaisons nerveuses qui peuvent être sensibles au cancer.

Avec le cancer, la probabilité de dommages aux ganglions lymphatiques situés dans la gorge est également élevée. De plus, à l'avant de la gorge, directement sous la peau, se trouve la glande thyroïde, avec des métastases dans lesquelles un néoplasme malin peut pénétrer. Des études montrent que les tumeurs bénignes et l'oncologie dans les tissus du larynx et du pharynx sont les plus courantes chez les hommes âgés de vingt à quarante-cinq ans. La plupart des formations du pharynx et du larynx au stade précoce du développement de la maladie ne présentent aucun symptôme.Par conséquent, elles sont détectées au hasard ou aux stades ultérieurs. Le diagnostic précoce et la prévention des maladies tumorales entraînent une diminution du nombre total d'oncologie de la gorge.

Les causes

Les causes exactes du développement de néoplasmes dans la gorge n'ont pas été établies, mais il est prouvé que les principaux facteurs sont:

  1. Prédisposition héréditaire;
  2. Exposition à des facteurs agressifs externes;
  3. Les maladies inflammatoires infectieuses de la gorge d'une évolution chronique.

Un facteur génétique se produit lorsqu'une personne de la famille a déjà connu la survenue d'un cancer du larynx ou du pharynx. Les facteurs externes sont les suivants:

  • le tabagisme, y compris passif;
  • effets systématiques de l'alcool;
  • l'inhalation de poussières de charbon ou d'amiante, de benzène, de produits pétroliers ou de résines phénoliques dans les industries dangereuses;
  • dépendance aux plats épicés et salés;
  • historique des brûlures chimiques ou thermiques.

Les facteurs internes comprennent diverses maladies chroniques, telles que l'amygdalite, l'amygdalite, la pharyngite, la trachéite, la sinusite, le virus d'Epstein-Barr, la mononucléose infectieuse. Les tumeurs sont souvent retrouvées chez des personnes qui, par la nature de leur activité, sont trop lourdes sur leurs cordes vocales (diffuseurs, chanteurs, surtout opéras, prêtres). Quatre-vingt à quatre-vingt-dix pour cent des patients sont des hommes, donc le sexe ne joue pas un rôle important dans la survenue de néoplasmes de la gorge.

Classification

Les tumeurs du larynx et du pharynx par la nature de l'évolution sont malignes et bénignes. Les deux peuvent être congénitaux, c'est-à-dire survenir pendant la période de développement intra-utérin, ainsi qu'acquis, se développer tout au long de la vie. Les tumeurs bénignes de la gorge sont observées dix fois plus souvent que les tumeurs malignes. Selon les tissus à partir desquels ils se forment, ces néoplasmes sont divisés en:

  • papillome dans la gorge - des tissus de l'épiderme;
  • fibrome et polype - des cellules du tissu conjonctif;
  • lymphangiome et hémangiome - à partir de cellules vasculaires;
  • chondrome - du cartilage;
  • lipome - du tissu adipeux;
  • neurinome - à partir de cellules de terminaisons nerveuses.

Le type mixte comprend le fibroangiome, composé de cellules de tissu vasculaire et fibreux, de neurofibrome, formé de tissus nerveux et de tissus conjonctifs et autres.

Selon la taille de la tumeur, la présence de métastases et la prévalence du processus oncologique dans le corps, il existe quatre stades de développement du cancer:

  1. Au premier stade, le néoplasme ne grandit pas encore et peut ressembler à une plaie. La tumeur est localisée dans l'épiglotte, ce qui jusqu'à présent ne conduit pas à un changement du timbre de la voix.
  2. Dans la deuxième étape, la tumeur peut affecter les tissus environnants, se propageant de l'épiglotte à l'espace sous-maxillaire. Les cordes vocales acquièrent un mouvement non standard, l'enrouement de la voix se produit, les ganglions lymphatiques régionaux ne sont pas affectés.
  3. Dans la troisième étape, le processus oncologique passe à la glotte, les cordes vocales ne peuvent plus se déplacer normalement, un ganglion lymphatique cervical est affecté le long du néoplasme et augmente à trois centimètres.
  4. La quatrième étape est divisée en trois sous-étapes..
  • 4A - le cartilage thyroïdien est affecté, ainsi que les tissus qui entourent le larynx et le pharynx. Le processus oncologique peut se propager à l'œsophage, à la glande thyroïde, à la trachée. Les métastases passent aux ganglions lymphatiques de chaque côté de la tumeur, à la suite de quoi elles augmentent de plus de six centimètres.
  • 4B - cancer du canal rachidien, artère carotide, organes et tissus de la cavité thoracique. Plusieurs métastases aux ganglions lymphatiques se produisent, dont la taille peut être.
  • 4C - des métastases aux organes distants se produisent.

Souvent, les premiers signes de cancer ne se produisent qu'au troisième stade, lorsque l'intervention chirurgicale est déjà inefficace, il est donc important de procéder périodiquement à un examen de routine.

Symptômes

Les symptômes des tumeurs de la gorge peuvent varier selon la nature de la pathologie. Dans les néoplasmes bénins, il y aura des signes tels que la sensation d'un corps étranger dans la gorge, la transpiration, la toux périodique, ainsi que des difficultés à respirer par le nez, des changements de voix - enrouement ou nausée. Les grosses tumeurs peuvent gêner la déglutition et la respiration..

  • la toux sèche fréquente commence sans maladie infectieuse;
  • il y a un mal de gorge, qui est de nature coupante et peut irradier vers l'oreille ou la tempe du côté de la lésion;
  • les amygdales palatines grossissent;
  • une déficience auditive peut survenir;
  • la défaite de la corde vocale entraîne un changement de voix ou sa perte;
  • du sang peut être présent dans les expectorations, ce qui indique la décomposition de la tumeur;
  • la mauvaise haleine se produit;
  • dans les dents, un processus inflammatoire se développe, entraînant leur perte;
  • les ganglions lymphatiques cervicaux deviennent hypertrophiés et douloureux;
  • il y a un gonflement de la gorge et une augmentation de la pomme d'Adam.

Aux stades finaux du développement de la pathologie, lorsque la tumeur commence à se désintégrer, une intoxication cancéreuse se produit, à la suite de laquelle une faiblesse apparaît, une hyperthermie subphérile se produit, l'appétit disparaît et le poids corporel diminue. L'homme se sent fatigué, inopérant..

Si des signes apparaissent, vous devez immédiatement consulter un médecin pour subir des mesures de diagnostic.

Diagnostique

S'il y a une tumeur dans la gorge, le diagnostic commence par un historique et une écoute des plaintes du patient. Ensuite, le médecin procède à un examen de palpation, au cours duquel il sonde les ganglions lymphatiques cervicaux et le cou lui-même. Assurez-vous que le médecin utilise des miroirs pour examiner la cavité buccale, la langue, les amygdales et prélève également un frottis sur la muqueuse de la gorge. Si la tumeur n'est pas visualisée lors de l'examen initial, mais qu'il y a une hypertrophie du ganglion lymphatique, une aspiration à l'aiguille mince est effectuée, après quoi le biomatériau prélevé est envoyé pour un examen histologique et le patient pour des mesures de diagnostic supplémentaires:

  1. Laryngoscopie et fibrolaryngoscopie - aident à déterminer le changement de la topographie de surface, sa couleur, pour détecter la présence de plaque. Une biopsie tissulaire suspecte est réalisée au cours de la procédure..
  2. Trachéoscopie - examen de la trachée pour déterminer l'étendue du processus oncologique.
  3. Examen échographique de la glande thyroïde et des ganglions lymphatiques cervicaux pour détecter les métastases.
  4. Radiographie de la poitrine, de la mâchoire et des sinus intracérébraux - dans le même but.
  5. Imagerie par résonance magnétique ou tomodensitométrie avec introduction d'un produit de contraste - les méthodes les plus informatives pour déterminer la localisation, la taille et le degré de germination du néoplasme.

Afin de déterminer le degré d'immobilisation des cordes vocales et la modification de la forme de la glotte, une étude des propriétés phonétiques est réalisée par phonétographie, électroglottographie et stroboscopie. Il est obligatoire de prendre du sang et de l'urine pour déterminer les indicateurs cliniques généraux, ainsi qu'un test de présence de marqueurs tumoraux. Ce n'est qu'après un examen complet que le médecin peut prescrire un traitement.

Traitement

Lorsque des néoplasmes se produisent dans la gorge ou le larynx, les méthodes de traitement peuvent être différentes, selon la taille de la tumeur, sa structure et sa localisation. Le traitement le plus efficace des tumeurs bénignes est la chirurgie. Les petits polypes ou fibromes simples sont retirés par chirurgie endoscopique à l'aide d'une pince laryngée ou d'une boucle. Avec les kystes, le contenu du néoplasme est pré-aspiré, après quoi il est excisé avec la membrane, la base est soumise à une cryothérapie pour éviter la rechute.

Si une papillomatose est détectée, une section pathologiquement modifiée de la muqueuse est excisée. Le traitement du cancer est effectué de manière complète - l'ablation chirurgicale de la tumeur est utilisée, avec l'ajout d'une chimie et d'une radiothérapie. Avec de gros néoplasmes, une résection partielle du larynx ou du pharynx peut être réalisée avec l'installation d'une trachéotomie temporaire, et après son retrait, une chirurgie plastique de la gorge est effectuée.

Prévision et prévention

Le pronostic des tumeurs bénignes de la gorge dans la plupart des cas est favorable, surtout si la pathologie a été détectée alors que le néoplasme est encore petit. Si la tumeur de la gorge est maligne, les données pronostiques dépendent du stade auquel la maladie a été détectée. Au premier stade, la survie à cinq ans est d'environ quatre-vingt pour cent, au deuxième stade, jusqu'à soixante-douze, avec une tumeur du troisième stade, jusqu'à cinquante-cinq pour cent des patients survivent, et au quatrième, pas plus de vingt-cinq sur cent. Les mesures préventives sont le rejet des mauvaises habitudes, le traitement rapide des maladies infectieuses des voies respiratoires supérieures et l'évitement d'autres facteurs pathologiques.