Symptômes et traitement des fibromes utérins, signes, causes et conséquences

Lipome

Si la femme, sur la base d'une échographie, le médecin dit qu'elle a des fibromes utérins, bien sûr, l'anxiété, la panique, la couvrent. Pourquoi les fibromes utérins sont-ils apparus et qu'est-ce que c'est? Ne tombez pas dans le désespoir et ne vous inquiétez pas, vous devez absolument après la prochaine menstruation, répéter l'examen avec le même médecin sur un appareil avec une sonde vaginale, et pour la fidélité avec un autre spécialiste, pour confirmer ou exclure avec précision ce diagnostic. Quels sont les fibromes utérins, les symptômes et le traitement, les causes et comment traiter les fibromes utérins - nous discuterons de ces questions dans cet article.

Qu'est-ce que les fibromes utérins?

Les fibromes utérins, ainsi que les léiomyomes, les fibromyomes, sont des tumeurs bénignes (pas en oncologie), dont la croissance se produit dans les parois du col de l'utérus ou dans les parois de l'utérus. En termes de taille, une telle croissance peut être de plusieurs millimètres ou plusieurs centimètres, le plus souvent chez les femmes il y a un myome multiple, lorsque plusieurs néoplasmes se forment à la fois. Pour la commodité de l'estimation de la taille des fibromes, les gynécologues utilisent l'analogie de la taille de l'utérus chez les femmes pendant la grossesse, 4 semaines, 12 semaines, etc. Étant donné l'emplacement des fibromes utérins, il existe plusieurs termes en médecine:

  • Myome sous-séreux - lorsque le néoplasme est situé à l'extérieur sur la surface de l'utérus, sous la membrane séparant les organes de la cavité abdominale de l'utérus.
  • Fibromes intramusculaires ou interstitiels - dans ce cas, le fibrome est situé à l'intérieur de la paroi musculaire de l'utérus.
  • Fibromes sous-muqueux ou sous-muqueux - lorsqu'une tumeur se développe à l'intérieur de l'utérus, directement sous la membrane muqueuse et pénètre dans sa lumière.
  • Les fibromes utérins sur le pédicule ne sont pas une gradation distincte, car il peut y avoir des fibromes sous-séreux sur le vison et des sous-muqueuses sur le pédicule. Seule la jambe peut être étroite ou large, c'est-à-dire le myome sur une base large.

Causes des fibromes utérins chez les femmes

Le développement des fibromes est une conséquence d'un déséquilibre hormonal chez une femme, cela est considéré comme la principale cause des fibromes utérins. Par conséquent, le plus souvent, le myome se forme chez les jeunes femmes et peut se résoudre indépendamment pendant la ménopause, à un moment où le niveau d'oestrogène diminue de manière marquée. Ainsi, les principales causes de fibromes utérins:

  • Emplacement hérité
  • Troubles hormonaux
  • Adénomyose
  • Maladies gynécologiques inflammatoires, ainsi que troubles métaboliques, diabète sucré, maladies chroniques des organes internes
  • Stress prolongé ou constant - déprimant le travail des ovaires, des glandes surrénales, de la glande thyroïde
  • Mode de vie sédentaire, obésité
  • Avortements fréquents (conséquences), utilisation de dispositifs intra-utérins
  • Manque d'orgasme pendant les rapports sexuels

Examinez plus en détail certaines des causes des fibromes utérins:

Excès d'oestrogène, manque de progestérone

Les fibromes utérins sont considérés comme une tumeur hormono-dépendante, donc cela ne se produit pratiquement pas chez les filles avant la puberté, c'est-à-dire avant les premières menstruations et chez les femmes dans la période postménopausique. En violation de la régulation locale des hormones qui nourrissent cet organe, lorsque leur niveau augmente, les fibromes se développent. De plus, de nombreux chercheurs soutiennent que non seulement un niveau élevé d'œstrogènes est «coupable» de sa croissance, mais un déséquilibre œstrogénique, qui ne peut être établi avec une seule analyse, pour cela, vous devez déterminer le statut hormonal complet d'une femme. En outre, les produits chimiques tels que les xénoestrogènes qui sont présents dans le corps ont un effet semblable à celui des œstrogènes, et leur augmentation peut affecter le développement de l'endométriose, les fibromes utérins.

Nombre de grossesses, naissances, avortements

Lors de la détermination du statut hormonal d'une femme, ils sont pris en compte - lorsque les premières menstruations ont commencé, le nombre de grossesses interrompues et à terme, la durée de la lactation et d'autres facteurs. Chez les femmes qui ont donné naissance à au moins un enfant, la probabilité de développer des fibromes diminue.

Nutrition femme

Une augmentation des niveaux d'oestrogène est facilitée par les troubles métaboliques, l'obésité et même juste l'utilisation constante d'aliments raffinés, le manque de fibres, un excès d'acides gras saturés dans l'alimentation quotidienne d'une femme. Il est prouvé que le surpoids, ou plutôt l'excès de graisse par rapport à la masse musculaire, est également un facteur contribuant à la formation excessive d'hormones sexuelles féminines, car le tissu adipeux contribue au transfert des androgènes aux œstrogènes, ce qui augmente le risque de cancer du sein, d'endométriose, de fibromes utérins.

Les végétariens ont un risque beaucoup plus faible de développer des maladies hormono-dépendantes des organes génitaux féminins. Une alimentation contenant principalement des légumes, des céréales, des fruits, des produits laitiers avec une faible quantité de matières grasses - réduit le risque de développer des fibromes. Chaque 10 kg supplémentaire. le poids augmente de 20% le risque de son développement. Il est intéressant de noter que la plupart des femmes avec des niveaux élevés d'oestrogène sont bien nourries, très énergiques, en bonne santé, paraissent plus jeunes que leur âge, très féminines.

Manque d'orgasme pendant les rapports sexuels

Manque d'harmonie dans la vie intime, manque d'orgasme pendant les rapports sexuels, lorsque la ruée de sang après l'excitation sexuelle ne disparaît pas, mais stagne dans le bassin, elle provoque des tensions vasculaires et une congestion veineuse (l'une des causes de la douleur pendant les rapports sexuels). Si une femme ne ressent pas de satisfaction sexuelle depuis longtemps, cela peut provoquer un déséquilibre hormonal et le développement de fibromes.

Diabète et hypertension

Les femmes souffrant de troubles métaboliques et souffrant d'hypertension à leur développement précoce, c'est-à-dire jusqu'à 35 ans, ont également un risque élevé de développer des fibromes. La silhouette d'une femme peut parler de cette tendance, si elle ressemble à une pomme et que les dépôts graisseux sont concentrés dans la zone de la taille, cela représente un risque de croissance des fibromes plus élevé qu'avec une figure semblable à une poire, lorsque les accumulations de tissu adipeux en excès se trouvent principalement dans les hanches.

  • Les femmes urbaines ont un risque plus élevé de développer des fibromes que les femmes vivant dans les zones rurales
  • L'utilisation de contraceptifs oraux
  • Lésions génitales, maladies inflammatoires

Des études montrent que l'accouchement traumatique, les avortements médicaux fréquents, le curetage diagnostique et les maladies inflammatoires des organes génitaux contribuent aux pannes hormonales et sont le déclencheur des fibromes utérins.

Symptômes des fibromes utérins

Dans presque tous les cas, avec de petites tailles de fibromes utérins, il n'y a aucun symptôme et la maladie est enregistrée dans la plupart des cas par accident lors d'un examen de routine ou un patient visite un gynécologue pour d'autres maladies. Lorsqu'un myome utérin interstitiel ou sous-séreux se développe, il n'y a pas de symptômes dans de nombreux cas, et si la tumeur est grande, des plaintes seront nécessaires.

Très rarement, les fibromes peuvent se manifester par des symptômes, mais s'ils se produisent, ce ne sont pas des signes à 100% de fibromes, car de telles manifestations peuvent également être associées à d'autres maladies - endométriose, cancer de l'ovaire, cancer de l'utérus. Par conséquent, lorsqu'ils apparaissent, vous devez absolument consulter un médecin pour un examen complet.

Les signes et symptômes des fibromes utérins peuvent être les suivants:

  • Irrégularités menstruelles, règles irrégulières, taches au milieu du cycle
  • Constipation prolongée, mictions fréquentes - cela est dû à la compression des organes adjacents: les intestins et la vessie par la tumeur
  • Le myome sous-muqueux se caractérise par des saignements, parfois très abondants, un allongement des règles et une augmentation du volume de sang menstruel. Tout cela conduit au développement d'une anémie chronique (voir saignement utérin)
  • Infertilité persistante
  • Sensation de pression dans le bas-ventre, douleurs de traction prolongées fréquentes non associées aux menstruations
  • La croissance de la circonférence de l'abdomen, sans croissance du poids corporel.

Le traitement est-il possible sans chirurgie pour le myome utérin?

Dans le cas où une femme approche de la préménopause (voir les premiers signes de la ménopause), la taille des fibromes est inférieure à 12 semaines, elle grandit lentement et la femme n'est pas gênée par des symptômes sévères de fibromes utérins, alors son traitement conservateur est possible, car avec le début de la ménopause, les fibromes cessent de croître. Le traitement des fibromes utérins sans chirurgie est l'utilisation des médicaments suivants:

Contraceptifs oraux combinés

Il s'agit notamment de ces combinaisons: le désogestrel avec l'éthinylestradiol (Mercilon, Marvelon, Novinet), l'éthinylestradiol avec le norgestrel (Ovidon, Rigevidon). Ces médicaments aident efficacement à réduire les symptômes des fibromes utérins, tels que les douleurs abdominales basses, les saignements. Cependant, pour le traitement des fibromes utérins afin de réduire sa taille, les comprimés de ce groupe ne sont pas prioritaires, car ils n'entraînent pas toujours une diminution des ganglions. Sous l'action d'une telle thérapie, seuls les nœuds dont la taille initiale ne dépassait pas 1,5 cm peuvent être réduits en taille.

Gonadotrophine libérant des agonistes hormonaux

Les médicaments de ce groupe comprennent: la triptoréline - (Décapeptil, Diferelin, Decapeptyl Depot), la buséréline, la goséréline (Zoladex), la leuproréline (Lucrin Depot). L'inconvénient d'utiliser ces agents pour le traitement des fibromes utérins est qu'après la fin du traitement, les ganglions peuvent récupérer en taille, et l'utilisation à long terme de ces médicaments n'est pas autorisée, car elle peut conduire au développement de l'ostéoporose et d'autres conséquences pour le corps féminin en raison d'un manque d'oestrogène. Dans les six mois suivant l'utilisation de ces fonds, la taille des fibromes peut être réduite de 50% et l'intensité des symptômes des fibromes peut également diminuer. Souvent, ces médicaments sont utilisés pour réduire les fibromes utérins avant la chirurgie afin de réduire les pertes de sang pendant la chirurgie.

Antiprogestogènes

La mifépristone (RU-486) ​​est souvent utilisée pour traiter les fibromes utérins ou pendant le traitement préparatoire avant la chirurgie. Cet outil élimine à la fois les symptômes des fibromes et aide à réduire la taille des nœuds.

Antigonadotrophines

Danazol (Vero-Danazol, Danazol, Danoval, Danol, Danogen), gestrinone (Nemestran). Avec les fibromes utérins, le traitement avec ces médicaments est rarement utilisé, car ils ne peuvent pas réduire la taille des ganglions, mais aident seulement à réduire l'intensité des symptômes des fibromes, de plus, ils ont un certain nombre d'effets secondaires indésirables, tels que l'acné, les changements de voix, la croissance des cheveux sur le corps et le visage. Ces médicaments pour le myome ne peuvent être utilisés qu'avec la faible efficacité d'autres traitements.

Gestagens

L'utilisation de ces fonds est aujourd'hui une question ouverte et controversée, certains médecins considèrent leur utilisation en cas de fibromes utérins, en particulier un médicament comme la didrogestérone (Dufaston), comme inacceptable. D'autres pensent que son utilisation est justifiée, car un manque de progestérone entraîne une augmentation des fibromes. L'efficacité de l'utilisation de médicaments tels que la nor-étisterone (Primolut-Nor, Norkolut), l'acétate de médroxyprogestérone (Depo-Provera, Provera), le linestrénol (Escluton, Orgametril) avec le myome n'est pas prouvée et l'utilisation de nombreux gynécologues n'est pas recommandée. Cependant, on pense que leur utilisation est justifiée par une combinaison de fibromes et d'hyperplasie endométriale. La croissance des fibromes est causée non seulement par un manque ou un excès d'une hormone spécifique, mais plutôt par un déséquilibre hormonal général, par conséquent, l'utilisation de ces médicaments ne devrait pas être dans tous les cas, mais selon les indications.

FUZ - ablation

L'ablation par FUS est une technique non invasive sans rechute pour éliminer les ganglions myomateux. Une méthode moderne de traitement des fibromes utérins sans chirurgie, qui se traduit par l'évaporation des fibromes à l'aide d'un faisceau ultrasonore. Cette procédure est effectuée par un faisceau ultrasonore, qui est précisément, focalisé vers les lieux de localisation de la tumeur, pour diriger plus précisément le faisceau vers le nœud, le chirurgien utilise une IRM. L'utilisation de la tomographie permet également de surveiller en temps réel le degré de destruction et le degré d'exposition du faisceau ultrasonore à la tumeur..

  • Absence de perte de sang, anesthésie, traumatisme
  • Préservation de la fonction de procréation, méthode de préservation des organes
  • Effet élevé même avec de gros nœuds et plusieurs myomes
  • Réduction significative de la taille des nœuds, 2-3 fois
  • Pas d'effets secondaires, pas de douleur, pas de fièvre, pas d'intoxication
  • Pas de rechute, traitement des symptômes des fibromes utérins
  • Périodes de rééducation les plus courtes, possibilité de réaliser l'intervention en ambulatoire

Avec cette méthode de traitement des fibromes utérins, aucune procédure de perfusion intensive n'est requise, il n'y a aucune intervention dans le corps, car la procédure se déroule à distance, l'utérus n'est pas blessé, il n'y a aucun risque d'infertilité future ou de fausse couche. Au cours de l'ablation par FUS, il ne devrait pas y avoir de brûlure de la peau, de douleurs au bas du dos, au bas de l'abdomen, de douleurs irradiant vers la jambe.

Les principes de base du traitement non chirurgical des fibromes utérins

Dans le traitement des fibromes utérins sans chirurgie, la thérapie conservatrice comprend la nutrition diététique, l'utilisation de médicaments homéopathiques, de médicaments immunomodulateurs, de phytothérapie, de physiothérapie et de médicaments hormonaux. Les principaux domaines du traitement conservateur des fibromes utérins sont les suivants:

  • Remédiation des infections génitales
  • Stimulation, activation de l'immunité à l'aide de plantes médicinales et d'autres médicaments
  • Correction de la nutrition, régime alimentaire
  • Normalisation du métabolisme
  • Normalisation de l'état psycho-émotionnel
  • Traitement de l'anémie, normalisation du cycle menstruel, élimination des saignements

Comment traiter les fibromes utérins - l'une des dernières études

Des chercheurs belges veulent créer un médicament efficace pour le traitement des fibromes utérins, si sa croissance progressive nécessite une hystérectomie radicale. Ils ont créé de nouveaux comprimés EsmyaTM, qui comprennent l'acétate d'ulipristal, un modulateur sélectif des récepteurs de la progestérone, et cette substance active fait partie du contraceptif d'urgence.

Une fois qu'il a été établi que la présence et la croissance rapide des fibromes sont influencées par plus d'un œstrogène, ainsi que par la progestérone, les chercheurs ont commencé à étudier les effets des médicaments qui bloquent l'effet des gestagènes. Ensuite, l'équipe de chercheurs de Bruxelles à l'hôpital universitaire de Saint-Luc s'est intéressée à l'effet des pilules contraceptives d'urgence à l'acétate d'ulipristal.

Pour étudier l'effet sur les fibromes utérins EsmyaTM, 550 femmes ont participé à l'expérience, qui se préparaient à une opération de retrait du myome. Pendant 3 mois, un groupe a reçu un placebo (voir les faits étonnants sur le placebo) et les autres comprimés EsmyaTM. Dans le même temps, une autre étude a été menée dans laquelle l'effet de ces médicaments a été testé en comparaison avec des injections de bloqueurs hormonaux. Selon les résultats des deux études, il a été constaté que l'utilisation d'EsmyaTM réduit la taille des fibromes, ainsi que l'intensité des symptômes cliniques et des signes de fibromes utérins.

Le résultat de l'étude est la conclusion suivante: 90% des patients prenant EsmyaTM ont eu un effet positif, 50% n'ont plus eu besoin de chirurgie, l'effet est comparable à l'effet des injections de bloqueurs hormonaux. Après avoir pris EsmyaTM, il n'y a pas d'effets secondaires tels que la dégénérescence osseuse et les bouffées de chaleur qui surviennent lors d'injections bloquantes. Il est également important qu'un mois après les injections, les fibromes chez les femmes aient recommencé à croître, et chez les patientes traitées par EsmyaTM, la croissance des fibromes n'a pas été observée même après 6 mois. Peut-être, bientôt, la question de savoir comment traiter les fibromes utérins sera résolue plus facilement que maintenant.

Lorsque la chirurgie d'ablation utérine est indiquée?

Cas où il ne faut pas retarder l'opération:

  • La taille des nœuds, la taille de la tumeur est supérieure à 12 semaines, elle appuie sur les organes adjacents
  • Le myome contribue à des saignements utérins sévères
  • Croissance rapide (4 semaines en 6-12 mois)
  • La mort d'un nœud de myome
  • Nœud sous-muqueux en attente (laparotomie d'urgence) ou nécrose ganglionnaire
  • La combinaison de fibromes avec adénomyose, myome sous-muqueux

En fonction du type de myome, de son emplacement, de sa taille, le médecin choisit le type de chirurgie pour retirer les fibromes. La myomectomie se fait aujourd'hui de 3 manières:

  • Laparoscopie - à travers de petits trous dans l'abdomen
  • Avec l'hystéroscopie, un instrument spécial est inséré dans l'utérus à travers le vagin
  • L'opération de la bande par une incision dans le bas-ventre est très rare.
  • Lorsqu'il est impossible, d'une autre manière, d'arrêter la croissance des fibromes et qu'une intervention chirurgicale d'épargne est impossible, avec un tel myome utérin, le traitement consiste à retirer complètement l'utérus - hystérectomie.

La laparoscopie et l'hystéroscopie sont les opérations les plus populaires car elles présentent un certain nombre d'avantages: l'absence presque complète de traces de l'opération, la préservation de la capacité de la femme à donner naissance à un enfant à l'avenir, et une récupération très rapide après la chirurgie. À propos des conséquences de l'hystéroscopie.

Embolisation de l'artère utérine - une méthode unique moderne pour le traitement du myome

Un moyen très efficace de traiter les fibromes utérins. Le caractère unique de cette opération est qu'avec l'introduction d'une petite sonde, les médecins déterminent quels vaisseaux alimentent le myome en sang, y injectent des substances spéciales qui obstruent ces vaisseaux. Après une telle opération, la nutrition des fibromes cesse, elle diminue et se résout. Certains médecins affirment qu'après une telle opération, une femme peut tomber enceinte et avoir un bébé en bonne santé, d'autres estiment que cela peut être problématique, tout est très individuel et dépend du type de fibrome, de sa taille, d'une opération réussie.

Est-il possible de traiter les fibromes utérins à la maison, méthodes alternatives?

Beaucoup de femmes recherchent des remèdes populaires efficaces pour le traitement des fibromes utérins. Presque toutes les méthodes de traitement à domicile sont réduites à l'introduction de tampons et de douches vaginales avec des solutions médicinales à base de plantes. Il n'y a pas de remède populaire efficace qui vous permette de changer les causes profondes des fibromes. Cela ne vaut surtout pas la peine de se doucher avec un myome utérin, pourquoi? Voyez ce qu'est la douche, à quel point elle peut être dangereuse. Dans tous les cas, avant d'essayer d'autres méthodes de traitement des fibromes, vous devez absolument en informer votre médecin et discuter de cette méthode..

Complications et conséquences des fibromes

  • La complication la plus grave et la plus dangereuse des fibromes utérins est le développement d'un processus malin dans le contexte des fibromes. On pense que le risque d'une telle transformation en cancer n'est pas élevé, cependant, il existe et une femme avec une telle pathologie devrait être régulièrement examinée par un gynécologue, surveiller la taille du myome en dynamique, car c'est la croissance rapide des fibromes qui est le principal signe de sa malignité.
  • D'autres conséquences moins redoutables des fibromes utérins, qui ne mettent pas la vie en danger, sont le développement de l'anémie, dans le contexte de saignements abondants pendant les menstruations, ainsi que l'infertilité. Ces dernières années, le nombre de femmes qui doivent retirer complètement l'utérus en raison de fibromes augmente, ce qui constitue un stress grave et peut détériorer la qualité de vie d'une femme.
  • Nécrose du nœud et naissance du nœud sous-muqueux, torsion du nœud sous-séreux sur la jambe - cela nécessite une laparotomie d'urgence.

Si une telle opération est inévitable, la femme doit se calmer et prendre la bonne décision. L'utérus est l'organe dont une femme n'a besoin que pour porter un enfant, et si elle a déjà un enfant, et le prix du problème est la possible dégénérescence des fibromes en une tumeur maligne ou l'ablation de l'utérus, qui a déjà rempli sa fonction. La meilleure option parle d'elle-même.

De quoi le myome a-t-il peur??

Platon a comparé l'utérus à la bête qui vit dans le corps d'une femme. "Fou", il commence à "courir" à travers le corps et à provoquer divers symptômes. Ainsi, le terme «hystérie» est apparu - il y a des millénaires, on pensait que c'était l'utérus «enragé», que les contemporains hippocratiques appelaient l'hystère («hystère»), était responsable de l'apparition de cette maladie.

L'époque de l'antiquité est révolue depuis longtemps, mais certains mythes existent encore. L '«animal incompréhensible» moderne dans le corps d'une femme avec laquelle même certains gynécologues ne sont pas familiers - les fibromes utérins. Cette "tumeur bénigne" est enveloppée d'un épais brouillard de délires et de spéculations..

Au cours des dernières décennies, la compréhension des fibromes a beaucoup changé. Ce qui était considéré comme acquis même par les médecins aujourd'hui n'est plus qu'une relique du passé. Essayons de comprendre de quel genre de bête il s'agit - un myome, et de quoi a-t-il peur.

Le myome a peur des chirurgiens

En particulier, ceux impliqués dans les myomectomies (ablation des myomes) et les hystérectomies (ablation de l'utérus). L'utérus lui-même a également peur de telles opérations et tout le corps n'est pas enthousiaste à leur sujet. Parfois, une intervention chirurgicale pour les fibromes devient la solution optimale, mais dans la plupart des cas, il s'agit de coups de feu. Vaut-il la peine de préparer de l'artillerie lourde où vous pouvez faire avec une tapette à mouches? Et il n'y a pas d'insectes, et les murs de la maison sont intacts (cependant, tout est en ordre, nous parlerons de "tapettes à mouches" contre les myomes ci-dessous).

Les principaux inconvénients de l'opération:

  • En fait, le fait que ce soit une opération. Avec anesthésie. Et avec tous les risques encourus.
  • Dans 7 à 14 cas, sur cent, un an après la chirurgie, le fibrome repousse.
  • Le risque de rechute peut être réduit, mais des hormones devront être prises pour cela. Ce que le corps n'est pas toujours aussi heureux.
  • L'une des complications après la chirurgie est l'adhérence dans le bassin. Ils peuvent causer des problèmes avec la conception d'un enfant..
  • Si le médecin suggère de retirer les fibromes avec l'utérus, cela vaut la peine d'envisager les conséquences. Ils peuvent être plus graves que les problèmes qui ont causé le fibrome lui-même. Même si une femme n'envisage plus d'avoir d'enfants.

Conclusion: le myome a peur de la chirurgie, mais peut-être que seuls les gynécologues n'en ont pas peur. Les inconvénients de cette méthode de traitement suffisent. Habituellement, ils ont recours à la chirurgie lorsqu'il y a de gros nœuds et qu'une femme prévoit une grossesse dans un avenir proche.

Le myome a un peu peur des drogues

Pour être plus précis, elle ressent une légère peur d'un seul médicament - un bloqueur des récepteurs gestagènes Ulipristal (alias Esmiya). Avec le bon traitement, environ 60% des ganglions myomateux diminuent. Cependant, l'effet varie selon les femmes. Les scientifiques ne peuvent pas dire avec certitude si le médicament aidera à réduire le myome pendant combien de temps..
Autres médicaments hormonaux et spirales Myome "Mirena" du tout. Peu importe combien de gynécologues de la «vieille école» voudraient croire le contraire.

Le myome a peur de rester sans oxygène

Les médecins et les scientifiques le savent depuis longtemps (depuis les années 70 du siècle dernier), mais certains refusent toujours d'y croire. Il existe une telle procédure - l'embolisation des artères utérines, lorsque des microsphères spéciales sont introduites dans le vaisseau qui alimente les fibromes à travers un cathéter. Ils bloquent la lumière de l'artère, le myome reste sans oxygène et sans nutriments, "se dessèche" et se transforme essentiellement en tissu conjonctif. Il y avait un gros raisin, transformé en un petit moment fort. Et même complètement séparé de la paroi de l'utérus et "est sorti" par le vagin.

Actuellement, les médecins américains considèrent l'embolisation des artères utérines (en abrégé - EMA) comme l'étalon-or pour le traitement des fibromes, car elle présente plusieurs avantages:

  • Les rechutes, contrairement au traitement chirurgical, ne se produisent pratiquement pas.
  • Si les fibromes provoquent des symptômes, après l'EMA, ils disparaissent complètement chez 99% des femmes.
  • La procédure dure 15-30 minutes. Il n'y a pas de coupure. Le médecin n'a besoin que de percer la peau pour insérer un cathéter dans le vaisseau. L'anesthésie n'est pas non plus nécessaire.

Conclusion: L'embolisation des artères utérines est la même procédure que les experts modernes recommandent d'utiliser chez la plupart des femmes atteintes de myome. Vous avez peut-être entendu un point de vue différent, mais ce n'est qu'un point de vue. L'efficacité et la sécurité de l'EMA sont scientifiquement prouvées.

Le myome a peur de la ménopause

Et les femmes âgées n'ont donc pas toujours besoin d'être traitées. Lorsque le niveau d'hormones dans le corps diminue, ce qui se produit inévitablement chez les femmes en bonne santé après la ménopause, les nœuds cessent de croître.

De quoi le myome n'a pas peur?

Les ganglions myomateux n'ont pas peur des remèdes populaires, des compléments alimentaires, de l'homéopathie et de toutes sortes de méthodes de médecine alternative. Pendant qu'une femme expérimente sa santé, au lieu d'aller chez le médecin, le myome peut considérablement se développer. Un traitement plus sérieux sera nécessaire..

Pourquoi le myome est-il indifférent?

Classiquement, on pense qu’un fibrome doit être «porté» dans son corps avec soin, comme une bombe à retardement, pour observer de nombreuses restrictions. Les scientifiques modernes pour les femmes ont de bonnes nouvelles: le taux de croissance des fibromes est presque indépendant du mode de vie. Avec le myome, vous pouvez:

  • avoir des relations sexuelles;
  • faire du sport (si le myome n'entraîne pas de menstruations abondantes et n'est pas si énorme qu'il comprime les organes adjacents);
  • prendre des contraceptifs oraux - mais uniquement comme moyen de contraception, ils ne traitent pas les fibromes;
  • prendre un bain et aller au sauna;
  • faire le massage;
  • il y a tout ce que vous aimez (avec des règles abondantes, vous devez vous assurer que suffisamment de fer est présent dans l'alimentation).

Et à strictement parler, un fibrome ne peut pas être qualifié de tumeur, même bénigne. Le cancer ne se développe pas plus souvent que dans le myomètre sain (la couche musculaire de la paroi utérine). Par conséquent, vous ne devriez pas en avoir peur. Mais vous devez être observé par un gynécologue sans équivoque.

Trois approches principales pour traiter les fibromes utérins

Les fibromes utérins sont des fibromes, une tumeur d'étiologie bénigne. Ses principaux lieux de localisation peuvent être les parois de l'utérus ou à l'intérieur des parois de l'utérus.

La maladie peut commencer par l'apparition d'une tumeur, dont le diamètre ne dépasse pas plusieurs millimètres, à mesure que sa taille augmente, son diamètre peut atteindre plusieurs centimètres. Cette pathologie se caractérise par l'apparition de plusieurs tumeurs à la fois.Pour évaluer la taille des fibromes, les médecins la mesurent avec la taille de la position du fond utérin pendant la grossesse.

Les causes

Les raisons suivantes peuvent servir de base au développement de ce processus pathologique:

  1. Prédisposition génétique (accablée par l'hérédité).
  2. Troubles hormonaux dans le corps d'une femme.
  3. Maladies dans lesquelles se produit une hyperplasie endométriale de la couche interne de l'utérus (polypes, endométriose, kyste ovarien).
  4. Utilisation fréquente de dispositifs intra-utérins et avortement, inflammation.
  5. Maladies génitales causées par une infection.
  6. Violation de l'état psycho-émotionnel, dont l'émergence contribue à des situations stressantes.
  7. Maladie du système endocrinien, diabète, surpoids.
  8. Mode de vie sédentaire (manque d'exercice).
  9. Vie sexuelle irrégulière.
  10. L'utilisation de contraceptifs oraux (comprimés).
  11. Exposition excessive aux UV.

Types de fibromes utérins

Les types de fibromes utérins suivants sont distingués:

  1. La formation pathologique intramusculaire (intramurale) est située à l'intérieur de la couche de myomètre.
  2. Le lieu de localisation abdominale (sous-séreuse) du néoplasme se situe sous la membrane muqueuse de la couche utérine.
  3. La sous-muqueuse (sous-muqueuse) pour ce type de pathologie est caractérisée par le fait que le néoplasme est situé à l'intérieur de la membrane muqueuse.
  4. Une tumeur interconnective (intraligamentaire) apparaît dans la zone des ligaments utérins.

Symptômes

Aux premiers stades, cette condition pathologique est généralement asymptomatique..

Lorsque la taille du néoplasme est de 2 cm de diamètre, les premiers symptômes du tableau clinique peuvent apparaître:

  1. Une femme a des douleurs spastiques et des crampes dans le bas-ventre au début du cycle menstruel.
  2. Le cycle menstruel, sur toute sa longueur, s'accompagne d'une douleur constante.
  3. Il faut savoir que les menstruations semblent abondantes.
  4. Dans les intervalles entre le cycle menstruel, des taches avec des impuretés de sang apparaissent.
  5. La durée des menstruations est violée, elles peuvent être réduites ou vice versa.
  6. Le symptôme le plus inquiétant est qu'une femme ne peut pas concevoir un enfant.

À des stades plus ou moins avancés de la maladie, des symptômes plus graves peuvent s'ajouter à ce tableau clinique:

  1. La douleur dans l'abdomen est intensifiée, ce qui est souvent donné aux jambes ou à la région lombaire. Leur renforcement peut se produire dans le contexte d'un travail physique accru et au repos.
  2. Il y a une augmentation de l'abdomen, alors que le poids corporel ne change pas.
  3. En raison de sa prolifération, le myome commence à exercer une pression sur les organes voisins (vessie, intestins) en raison desquels la femme a un trouble des selles (constipation) et une miction douloureuse..
  4. Un symptôme très inquiétant est l'apparition d'une image d'un abdomen aigu. Ces symptômes sont observés si le pied du néoplasme est tordu et que la nécrose se développe à la suite de la nécrose. Cette condition nécessite une intervention chirurgicale urgente.

Le myome peut être reconnu par des signes indirects:

  1. Dans le contexte de saignements fréquents, l'anémie se développe.
  2. Il y a un mal de tête dans les zones temporales et des vertiges.
  3. Une douleur derrière le sternum peut apparaître..
  4. À la suite de pensées anxieuses, des états névrotiques se développent, combinés à un sentiment d'anxiété, de danger.

Qu'est-ce que les fibromes dangereux?

Les fibromes utérins ne constituent pas une menace pour la vie d'une femme, mais si un traitement rapide ne se produit pas, les complications menacent la vie de la patiente:

  • Une conséquence dangereuse est que le myome commence à passer d'une tumeur bénigne à une tumeur maligne, se manifestant par un cancer du col utérin. Ce processus pathologique contribue à une diminution de l'immunité. Cette dégénérescence est observée chez 2% des patients atteints de cette pathologie..
  • Le développement d'une anémie ferriprive à la suite d'un saignement prolongé Dans cette condition, une femme éprouve:
    • Maux de tête et vertiges.
    • Pâleur et cyanose de la peau.
    • Des conditions d'évanouissement apparaissent.
    • Fatigue et essoufflement.
    • Attention diminuée et distraction.
  • La nécrotisation tissulaire se produit en raison d'une violation de la circulation sanguine dans la jambe du nœud du myome. Cela se produit le plus souvent après un travail physique prolongé et se caractérise par l'apparition d'un tableau clinique aigu:
    • Une femme a une douleur aiguë au poignard dans le bas de l'abdomen.
    • La température corporelle augmente brusquement à des niveaux critiques.
    • Les nausées peuvent provoquer des vomissements..
  • Si la mauvaise méthode de traitement est choisie, un gros fibrome en croissance peut exercer plusieurs pressions sur les organes voisins. Avec une pression excessive sur les intestins, une femme ne peut pas faire caca, la constipation se produit. Si la vessie est sous pression, il peut être difficile de séparer l'urine.
  • Parfois, au cours de ce processus pathologique, une grossesse survient, mais son portage s'accompagne de menaces constantes de fausse couche. Et dans le cas de son cours normal, au moment de l'accouchement, non seulement un géant, mais même un petit nœud de myome, peut interférer avec la sortie normale du fœtus du canal de naissance.

Diagnostique

Méthodes de diagnostic:

  • Un diagnostic précis des fibromes utérins est établi par un gynécologue. Avec un examen gynécologique, le premier signe est son augmentation. Pour une confirmation précise du diagnostic, une échographie ou une IRM est obligatoire. En l'utilisant, vous pouvez définir la taille du néoplasme, quel nœud, où est son emplacement, le nombre de nœuds de myome.
  • L'hystéroscopie est prescrite pour la biopsie, pour une analyse histologique ultérieure. Il vous permet d'établir la structure des fibromes.
  • La méthode laparoscopique (moderne) est utilisée en parallèle avec le diagnostic et le traitement des néoplasmes sous-séreux.

Traitement des fibromes

Il existe deux méthodes pour traiter les fibromes utérins:

  1. Traitement conservateur. Pour cela, des médicaments, de l'homéopathie, des herbes, des sangsues, des produits apicoles sont utilisés.
  2. Chirurgie. La méthode implique des modes d'intervention opérationnels.

Si une femme dont l'âge a dépassé la marque de 40 ans et qu'elle est dans un état de ménopause et que la taille du néoplasme ne dépasse pas 12 niveaux hebdomadaires, le traitement d'une femme pendant la ménopause peut se faire sans chirurgie. De plus, il est très important qu'elle ne soit pas gênée par la douleur, et le tableau clinique ne serait pas gêné par des symptômes.

Traitement médical

L'effet d'un tel traitement favorise la résorption des fibromes, réduit les néoplasmes, seulement si les fibromes sont petits et ne dépassent pas un cm et demi.Ces formes posologiques sont mieux utilisées comme méthode de traitement supplémentaire..

  • Le traitement par contraceptifs oraux contraceptifs est prescrit:
    • Désogestrel.
    • Novinet.
    • Marvelon.
    • Mercilon.
    • Rigevidone.
    • Ovidon.

    Traitement avec des recettes folkloriques

    Dans le traitement de ce processus pathologique, des recettes oubliées de la médecine traditionnelle sont utilisées. Mais leur utilisation à domicile, n'a lieu que dans les cas suivants:

    • Lorsqu'une femme est en période préménopausique (pas postménopausique). Dans ce cas, une diminution des niveaux d'hormones est observée dans le corps féminin et, par conséquent, l'utilisation d'herbes médicinales peut avoir un effet positif..
    • Les premiers stades des fibromes.
    • Consultation obligatoire avec un gynécologue.
    • Utiliser la perfusion, les teintures et les décoctions médicinales uniquement comme méthode de traitement supplémentaire.
    • Par des méthodes qui n'impliquent que l'utilisation d'herbes médicinales, il est impossible d'obtenir une guérison complète des fibromes utérins..

    Lors du choix de cette méthode de traitement, vous devez savoir que les plantes médicinales, par leur action, peuvent être divisées en plusieurs groupes, chacun ayant un effet thérapeutique spécifique:

    • Plantes antitumorales. Ce groupe comprend des herbes:
      • Marais sabre.
      • Ciguë.
      • Herbe de chélidoine.
      • Zyuznik européen.
      • L'utérus est le bore.
      • Gui blanc.
    • Herbes médicinales à effet immunomodulateur:
      • Rhodiola rosea.
      • Eleutherococcus.
      • Schisandra chinensis.
      • Swamp Zamaniha.
      • Aralia Mandchourie.
    • Herbes dont les actions visent à restaurer les menstruations, leur cycle et à éliminer le symptôme de la douleur:
      • Herbe de camomille.
      • Saut.
      • Tanaisie.
      • Sommeil de l'herbe.
    • Si une femme a des saignements utérins pendant une pause entre les cycles menstruels, les herbes suivantes seront utiles:
      • Achillée.
      • Sac à main de berger en herbe.
      • Fruits de l'épine-vinette.

    Vous pouvez préparer des décoctions, des teintures et des infusions sans quitter votre maison, par vous-même.

    Décoctions et infusions

    Pour la préparation des décoctions et infusions, les recettes suivantes sont utilisées:

    • Prendre 30 grammes d'ortie et millefeuille, verser de l'eau bouillante (250 ml) et verser dans un thermos. Insister sur le mélange résultant pendant 3 heures et boire 80 ml 3 fois par jour avant les repas.
    • Avec le diagnostic de fibromyome, un bon effet est observé lors de l'utilisation d'une décoction de graines de chanvre, il se boit dans 3 tasses de café par jour pendant 14 jours.
    • L'utérus de pin (une cuillère) est versé avec de l'eau bouillie dans un volume de 1 tasse, cuit à la vapeur dans un bain-marie pendant 10 minutes et consommé dans une cuillère à soupe 1 heure avant les repas.

    Pour préparer des teintures d'alcool, vous pouvez utiliser la recette suivante:

    • Prenez 250 grammes d'alcool et ajoutez-y une cuillerée de membranes de noix et laissez infuser pendant 14 jours. La teinture peut être consommée en 30 gouttes, pas plus de 3 fois par jour.
    • Dans un hachoir à viande, broyer 10 gr. racine de bardane, ajouter un demi-litre d'eau chaude et laisser infuser 12 heures. La perfusion peut être prise 4 fois par jour pendant 30 jours. Après une pause de dix jours, la réutilisation de la perfusion est possible.

    Bains hygiéniques

    Les herbes médicinales peuvent être utilisées non seulement pour un usage interne, mais aussi pour un usage externe, pour des douches et des bains hygiéniques douches:

    • À cet effet, un récipient profond est pris, une cuillerée de beurre, de miel et de goudron y est ajoutée. La solution est mélangée, l'écouvillon humidifié est inséré dans le vagin pour la nuit. Le lendemain, l'huile de camphre est utilisée, le tampon imbibé est placé profondément dans le vagin. Ces procédures alternent tout au long du mois..
    • L'herbe de chélidoine séchée à raison d'une cuillère à soupe est versée avec de l'eau bouillante et languit dans un bain-marie pendant une demi-heure, après quoi elle est égouttée et utilisée pour doucher pas plus de deux fois en une journée.
    • Infusion de fleurs de calendula. Pour le préparer, une cuillère de fleurs de calendula séchées est versée avec de l'eau bouillante dans un volume de 0,5 litre, après quoi elle peut être versée dans un thermos et insisté pendant une nuit. Le lendemain matin, la perfusion peut être prise en plusieurs gorgées avant les repas, pendant deux semaines. Ou utiliser pour des bains hygiéniques.

    Techniques de traitement chirurgical

    Parfois, il y a un manque de traitement médicamenteux, il n'est pas toujours possible d'obtenir une dynamique positive dans le traitement de ce processus pathologique.

    Il existe un certain nombre de raisons pour lesquelles l'intervention chirurgicale devient une condition inévitable:

    1. Changement de la taille de l'utérus, qui est supérieure à 12 semaines. Dans ce cas, il y a une augmentation de la pression sur les organes les plus proches.
    2. Le développement de la croissance des fibromes s'accompagne de saignements utérins abondants.
    3. Tumeur et nécrotisation.
    4. Rejoindre l'adénomyose des fibromes utérins.

    Après un examen détaillé, le médecin décide s'il faut opérer le patient.

    Pour cela, trois types d'intervention chirurgicale sont utilisés:

    1. Laparoscopie. Pour le réaliser, une petite incision est pratiquée sur la paroi abdominale antérieure, à travers laquelle la chirurgie.
    2. Hystéroscopie. Pour une telle opération, une incision n'est pas nécessaire. L'ensemble du déroulement de l'opération se fait à travers le vagin.
    3. Laparotomie Il s'agit d'un type de chirurgie abdominale dans lequel une incision est pratiquée dans le bas-ventre. Il est utilisé extrêmement rarement lorsqu'une intervention chirurgicale urgente est nécessaire pour les symptômes de l'abdomen aigu (lors de la torsion des jambes des fibromes avec nécrosation ultérieure).

    Si la croissance des fibromes se produit très rapidement et en peu de temps, la méthode radicale est utilisée pour éliminer complètement le corps utérin (hystérectomie).

    Les deux premières options d'intervention chirurgicale peuvent être considérées comme les plus populaires. Leur avantage le plus important est le manque de sutures chirurgicales, la réhabilitation rapide d'une femme malade et la capacité de maintenir une fonction de procréation.

    La prévention

    Pour éviter l'apparition de cette pathologie, il est nécessaire d'observer un ensemble de mesures visant à maintenir le fonctionnement normal du corps, et observer les règles d'un mode de vie sain.

    Une femme a besoin de:

    • Surveillez votre état psycho-émotionnel, contrôlez les situations stressantes, maintenez la tranquillité d'esprit si possible et ne paniquez pas dans les situations difficiles.
    • Adhérez aux règles d'une bonne nutrition. Utilisez correctement le mode de travail et de repos. Faites des promenades quotidiennes en plein air.
    • Surveillez votre apparence et contrôlez votre poids.
    • Renforce le système immunitaire en durcissant le corps avec des traitements à l'eau.
    • Dans un délai d'un an pour subir un examen physique et examiné par un gynécologue. À l'âge de 40 ans, subir une fois par an un examen échographique de la cavité abdominale et des organes pelviens.
    • Protégez-vous correctement contre les grossesses non désirées, évitez l'avortement.
    • Avoir une vie sexuelle régulière.
    • Évitez une exposition excessive à la lumière directe du soleil..
    • En automne et au printemps, utilisez en outre des complexes enrichis, qui comprennent des vitamines des groupes A, C, E, ainsi que du fer et de l'iode, du cuivre et du zinc.

    Le complexe de ces mesures évitera le développement de fibromes utérins.

    Commentaires

    Avis de femmes sur les fibromes utérins:

    Ce qu'il faut éviter avec le myome?

    Avec le développement de cette maladie, le respect de certaines règles est nécessaire qui ne permettra pas à ce type de pathologie de progresser rapidement:

    • Une femme malade ne doit pas utiliser de procédures basées sur l'effet thermique (bains chauds, saunas, bains).
    • Lors du choix d'une destination de vacances, choisissez des pays à climat tempéré, en été, évitez une exposition prolongée au soleil. L'irradiation ultraviolette peut entraîner une exacerbation et une progression soudaines de la maladie
    • Prenez au moins 8 heures de sommeil par jour.
    • Évitez les situations stressantes.
    • Suivez toutes les instructions prescrites par votre médecin..

    L'efficacité du traitement de cette maladie ne peut être atteinte que si les règles et normes sont observées avant et après la chirurgie.

    Dans le cas où l'opération n'a pas été effectuée et que le traitement est effectué médicalement ou à l'aide de recettes de médecine traditionnelle, le patient doit savoir que ce type de thérapie n'est pas efficace et ne donne pas de gros résultats, et parfois il peut être nocif pour la santé (utilisation déraisonnable et analphabète de plantes médicinales).

    Va-t-il se résoudre? Gynécologue sur quand et comment traiter les fibromes

    80% des femmes âgées de 30 à 50 ans développent une tumeur bénigne de l'utérus - le myome. Cependant, seulement un tiers d'entre eux ont besoin d'un traitement, ce qui est loin d'être toujours une opération..

    Est-il nécessaire de traiter le myome et quand, a déclaré l'obstétricien-gynécologue, chef du service du 25e hôpital du First Town Hospital Lira Karayanidi.

    - Le plus souvent, les fibromes se produisent chez les femmes pendant la ménopause, plus près de la fin de la fonction reproductrice. Lorsqu'il y a une restructuration hormonale du corps, le risque de développer des fibromes est le plus élevé. Cependant, la maladie apparaît souvent chez les femmes plus jeunes. Et dans de nombreux cas, cela ne se fait pas du tout sentir. Tout dépend de l'emplacement des fibromes, de la taille et du taux de croissance. Par exemple, si les ganglions myomateux sont à la surface de l'utérus, s'ils sont petits, il n'y aura probablement pas de saignement ni de douleur - pas de gêne du tout. Dans ce cas, le fibrome ne peut pas être traité, mais simplement observé. Il y a dix ans, les recommandations aux obstétriciens-gynécologues concernant de tels patients étaient catégoriques: si vous voyez un nœud myomateux, vous devez nécessairement le retirer. Des tactiques plus douces sont désormais appliquées..

    Quand faut-il traiter le myome? Si elle provoque des saignements sévères et prolongés, accompagnés de développement d'anémie (et donc de fatigue, de perte de cheveux, de détérioration de la peau et des ongles, troubles du sommeil et de la mémoire), douleurs abdominales. Dans ce cas, vous devez contacter un gynécologue et discuter des méthodes de traitement avec un spécialiste. De plus, les fibromes sont souvent la cause de l'infertilité. En déformant l'utérus, il agit comme un «contraceptif» et ne permet pas à l'œuf et à l'embryon de se fixer à la paroi de l'utérus. C'est également une raison sérieuse pour commencer le traitement..

    Parfois, vous pouvez le faire avec des drogues. Par exemple, un dispositif intra-utérin hormonal donne un bon effet dans certains cas. Il peut être installé pendant cinq ans, puis remplacé. Il existe également une méthode moderne et moins traumatisante que l'embolisation de l'artère utérine. Le fait est que les ganglions myomateux fournissent très bien le sang: pour assurer leur croissance, ils prennent beaucoup de nutriments. Des substances spéciales bloquent les vaisseaux sanguins qui alimentent la tumeur et elle meurt. De plus, cette formation peut simplement être enlevée (les instruments sont insérés dans la cavité utérine par les voies naturelles, sans coupures sur l'abdomen) si elle déforme l'utérus et complique la grossesse.

    Les méthodes chirurgicales ne sont utilisées que si toutes les autres sont inefficaces. Une option extrême consiste à retirer non seulement les nœuds myomateux, mais tout l'utérus. Une indication pour une telle opération peut être une combinaison de fibromes avec adénomyose, processus hyperplasiques dans l'utérus (prolifération des tissus muqueux), qui sont considérés comme précancéreux. Ou la raison de l'ablation de l'utérus est une rechute d'hyperplasie (épaississement de ses parois), des polypes dans la cavité utérine, une douleur intense, des saignements abondants et persistants pendant une longue période. Ensuite, les chirurgiens, avec la femme, décident si l'utérus, par exemple, est important pour elle, disons à 50 ans, ou s'il est préférable de le retirer. Si les ovaires sont en bonne santé, même après l'ablation de l'organe génital, un vieillissement brutal ne se produit pas, car les ovaires produisent des hormones féminines. Dans les situations graves, lorsque le myome est associé à des tumeurs ovariennes, il est nécessaire de retirer l'utérus avec des appendices. Ainsi, le choix de la méthode de traitement est toujours sélectionné individuellement.

    La seule prévention efficace consiste à consulter régulièrement un gynécologue afin de diagnostiquer les fibromes à temps, puis à observer. Si le cours est compliqué, prenez des mesures.

    Je tiens à souligner: le myome est une tumeur bénigne qui se forme à partir des cellules musculaires envahies de la paroi utérine. Presque jamais, à de rares exceptions près, cela ne se transforme pas en.

    Le diagnostic échographique moderne vous permet de diagnostiquer une tumeur bénigne à temps et de commencer le traitement si nécessaire. Si une femme se présente aux examens professionnels une fois par an, elle a toutes les chances de rester en bonne santé.

    Fibromes utérins

    Fibromes utérins - une maladie chronique du corps utérin, qui se manifeste par la croissance d'un ou plusieurs nœuds semblables à des tumeurs dans ses couches musculaires. En conséquence, la taille de l'utérus augmente, sa forme se déforme. Cela conduit à un symptôme désagréable - saignement pathologique, mictions fréquentes, douleur dans le bas-ventre et la région pelvienne, altération de la reproduction. Mais cela ne se produit pas toujours - les signes de fibromes utérins chez les femmes dépendent du nombre de nœuds, ainsi que de leur taille. Dans plus de la moitié des cas, les ganglions myomateux sont de petite taille et ne se manifestent en aucune façon.

    La maladie est très courante. Selon les statistiques, à l'âge de 45 ans, jusqu'à 70 à 80% des femmes souffrent de myome.

    Les tactiques de traitement dépendent du stade de la tumeur, de la rapidité de sa croissance et de l'âge du patient. Comprend des méthodes conservatrices et chirurgicales. Un cours asymptomatique ne nécessite qu'une surveillance régulière par un gynécologue.

    Les causes de la maladie

    Le myome est une maladie hormono-dépendante. Cela signifie que les nœuds se développent en réponse aux effets des hormones sexuelles féminines, en particulier la progestérone et les œstrogènes. Par conséquent, il survient chez les femmes en âge de procréer uniquement. Cependant, il se développe le plus souvent à la fin de la période de reproduction et de préménopause. Les nœuds de petite et moyenne taille avec le début de la ménopause ont tendance à régresser ou, comme on dit, à se dissoudre. Chez les femmes, après la ménopause, des fibromes peuvent apparaître en réponse à la prise de médicaments contenant des œstrogènes.

    Il n'y a aucune preuve scientifique qui confirmerait de manière fiable que la cause du développement des fibromes est un trouble hormonal. Chez de nombreux patients, les ganglions se produisent dans le contexte d'indicateurs hormonaux normaux. Cela signifie que cette maladie hormono-dépendante n'est pas liée aux hormones.

    Une certaine dépendance héréditaire a été identifiée, cependant, il est également impossible de parler de l'influence directe du facteur héréditaire de cette maladie..

    Il existe des facteurs de risque:

    • ménarche ultérieure;
    • un grand nombre d'avortements;
    • flux menstruel lourd;
    • maladies inflammatoires de la région génitale;
    • Kystes de l'ovaire;
    • sélection analphabète prolongée de la contraception;
    • dysfonction hépatique;
    • l'absence d'accouchement et de lactation à 30 ans;
    • surpoids;
    • troubles du métabolisme des glucides;
    • mode de vie sédentaire;
    • stress.

    Cependant, il est aujourd'hui impossible de déterminer de manière fiable la cause des fibromes et la probabilité de son développement chez une femme en particulier.

    Classification des formations myomateuses

    Le corps de l'utérus se compose d'une couche musculaire et d'une membrane muqueuse qui tapisse son intérieur.

    Les lésions myomateuses sont localisées dans le tissu conjonctif musculaire. L'objectif de leur croissance est une cellule défectueuse, qui subit certains changements et commence à se diviser plus rapidement que les voisins.

    En conséquence, un nœud myomateux apparaît - une accumulation locale de fibres musculaires lisses entrelacées de manière aléatoire. En moyenne, ses dimensions varient de plusieurs millimètres à plusieurs centimètres. Cependant, il existe parfois des néoplasmes de très grandes tailles. Certains pèsent plusieurs kilogrammes..

    Les cellules myomateuses ne dégénèrent pratiquement pas en tumeurs malignes. Cela se produit dans moins de 1% des cas..

    Attention! Même la croissance rapide des fibromes n'est pas un signe de sa malignité.

    Les fibromes de l'utérus peuvent être situés dans différentes couches. Selon ces signes, les nœuds sont répartis dans les types suivants:

    • Sous-muqueux ou sous-muqueux - se développe dans la cavité utérine. Il peut dépasser complètement vers l'intérieur, la moitié ou moins.
    • Intramural ou intramusculaire - situé à l'intérieur de la paroi de l'organe.
    • Subséreux ou sous-péritonéal - dépasse de l'extérieur (dans le péritoine).

    Parmi ces espèces, il existe un myome, qui pousse sur une tige..

    Symptômes des fibromes utérins

    Bien que la maladie ait un degré élevé de propagation, cependant, environ 35 à 40% des patients présentent des symptômes graves - dans le reste, elle est asymptomatique.

    • Menstruations abondantes et prolongées.
    • Caillots dans le sang menstruel.
    • Sensation de pression dans la région de la vessie.
    • Urination fréquente.
    • Douleur dans le bas-ventre.
    • L'élargissement du ventre.
    • Douleur sexuelle.

    Avec de gros néoplasmes, des complications surviennent.

    Les plus fréquents incluent le développement d'une anémie causée par des saignements menstruels abondants et prolongés.

    Trouble de la fonction de reproduction - se produit généralement avec un arrangement intra-muros du nœud. Dans ce cas, des difficultés surviennent avec le début de la grossesse, car les nœuds empêchent la fixation de l'œuf fœtal sur la muqueuse utérine. Cela peut également provoquer une fausse couche..

    Une complication rare est une altération de la fonction des organes voisins: la vessie et le rectum.

    Diagnostique

    Un médecin peut soupçonner des fibromes utérins, sur la base des plaintes du patient, et après un examen gynécologique, en cas d'augmentation de la taille des organes.

    Auparavant, le degré de développement de la maladie était corrélé avec des semaines de grossesse, en fonction de l'agrandissement de l'utérus de la patiente. Cela s'est produit à partir du moment où il n'y avait pas de diagnostic échographique. Désormais, la définition du type de «fibromes correspondant à 8-9 semaines de grossesse» sert de marqueur de l'ampleur des fibromes, mais pas de critère diagnostique.

    Il n'est possible de diagnostiquer une maladie de manière fiable que par les résultats d'une échographie. L'imagerie échographique vous permet de déterminer avec précision la taille des nœuds, leur emplacement et leur type. Il est nécessaire que, lorsque le résultat est établi, l'uziste ne décrive pas seulement les nœuds, mais aussi un dessin schématique de l'utérus avec leur emplacement et leur taille.

    Ceci est important pour le médecin traitant lors de la planification d'un traitement ultérieur. Par exemple, pour comprendre exactement comment éliminer les néoplasmes. Ou est-il possible que la patiente tombe enceinte avec cet arrangement de nœuds.

    Étant donné que l'échographie ne peut pas toujours faire face à des formations trop grandes et à un utérus considérablement élargi, dans certains cas, en plus de l'échographie, une IRM est prescrite.

    L'hystéroscopie est l'un des outils de diagnostic supplémentaires. Il s'agit d'un examen endoscopique lorsqu'une sonde avec une caméra est insérée dans la cavité utérine et examinée de l'intérieur. Le besoin de cette méthode ne se produit pas souvent.

    Traitement des fibromes utérins

    Embolisation de l'artère utérine (EMA)

    Il s'agit d'une méthode peu invasive et assez sûre, qui consiste à bloquer le flux sanguin vers les ganglions myomateux. En conséquence, ils ne reçoivent pas de nutrition et régressent pendant plusieurs heures..

    Dans ce cas, les incisions ne sont pas réalisées. Une substance contenant des embolies est injectée dans l'artère fémorale à l'aide d'un tube - de petites boules qui, comme un bouchon, bloquent la circulation sanguine.

    Il s'agit d'une méthode entièrement préservant les organes. Le niveau de complications graves lors de son utilisation est d'environ 1%.

    Il y a des effets indésirables prononcés. Ce sont des sensations douloureuses dans le bas-ventre pendant plusieurs heures, qui nécessitent un soulagement des analgésiques. Plusieurs jours, des nausées, des vomissements, de la fièvre, des troubles de la miction peuvent survenir.

    La méthode est indiquée pour les femmes en âge de procréer atteintes de myome présentant des symptômes sévères..

    Méthodes chirurgicales

    Le plus grand nombre d'opérations chirurgicales dans le domaine de la gynécologie se produit précisément dans les fibromes utérins. Retirer chirurgicalement les ganglions de l'utérus et l'utérus lui-même, au cas où d'autres types de traitement auraient été inefficaces.

    Myomectomie

    Enlèvement des ganglions myomateux avec préservation de l'organe.

    La méthode de fonctionnement dépend généralement du type de nœuds:

    1. Hystéroscopique. Dans ce cas, l'incision n'est pas réalisée. L'enlèvement est effectué par un résectoscope, qui est inséré dans le vagin. Ce type d'opération n'est possible qu'avec une disposition sous-muqueuse des nœuds.
    2. Laparoscopique L'opération est réalisée à l'aide d'un laparoscope à travers plusieurs ponctions dans la cavité abdominale..
    3. Abdominal. Des incisions sont pratiquées sur l'abdomen et l'utérus. Ce type d'opération est utilisé pour le myome multiple. Bien qu'il s'agisse de l'intervention la plus invasive avec une longue période de récupération, elle s'applique également à la chirurgie préservant les organes..

    Le plus approprié est l'élimination des masses myromateuses macroscopiques de taille moyenne (de 2 à 5 cm de diamètre), jusqu'à ce qu'elles atteignent de grandes tailles. Cela complique considérablement leur traitement et peut conduire à la nécessité d'une hystérectomie..

    Hystérémie (ablation complète de l'utérus)

    Une mesure extrême à laquelle il ne faut recourir qu'en cas de symptômes sévères et de très grandes tailles d'organes, ainsi qu'en cas d'échec d'autres méthodes.

    L'opération est également réalisée par des méthodes laparoscopiques, hystéroscopiques ou abdominales..

    Il est généralement utilisé pour les femmes après 40 ans qui ont déjà des enfants..

    Tous ces types d'interventions chirurgicales sont réalisées sous anesthésie générale ou péridurale..

    Thérapie médicamenteuse

    Contraceptifs Peut réduire les saignements et stabiliser temporairement la croissance des petits nœuds.

    Médicaments qui causent la ménopause temporaire. Au cours de l'application (généralement 6 mois), les nœuds diminuent, cependant, après annulation, ils atteignent rapidement leur ancien, et parfois de grandes tailles. La régression complète des fibromes n'est possible qu'avec sa très petite taille.

    Dispositif intra-utérin Mirena. Grâce à l'effet sur l'endomètre, il supprime le symptôme - saignement menstruel abondant.

    Les médicaments énumérés sont symptomatiques et n'ont pas d'effet thérapeutique permanent..

    Cryothérapie (congélation de nœuds).

    FUZ-ablation (évaporation à distance par un faisceau ultrasonore étroitement focalisé).

    Ce sont de nouvelles méthodes avec peu de preuves. Par conséquent, pas largement appliqué.

    Attention! Suppléments, y compris indole, sangsues, réflexologie, phytothérapie - ne traitent pas les fibromes utérins.

    Approches de traitement modernes

    Les méthodes qui seront utilisées par le médecin dépendent de nombreux facteurs.

    Le concept moderne du traitement des fibromes utérins:

    • Les fibromes utérins ne nécessitent un traitement que si cela est indiqué.
    • La thérapie ne doit pas être plus difficile que la maladie elle-même.
    • L'approche du traitement doit être aussi préservant les organes que possible..
    • Le traitement doit fournir l'effet le plus persistant..
    • Concentrez-vous sur le maintien de la fonction de reproduction, même si une femme ne prévoit pas de grossesse maintenant.

    Les symptômes et le traitement des fibromes sont interdépendants. Lors du choix d'une thérapie, vous devez répondre aux questions suivantes:

    • Le myome interfère-t-il avec la vie d'une femme.
    • Quels et où exactement les nœuds sont détectés.
    • Grandissent-ils.
    • Une femme prévoit-elle une grossesse et quand.
    • Âge du patient.

    Étant donné que le myome ne dégénère pas en cancer, et dans environ 60% des cas, il ne se manifeste en aucune façon, ou que les symptômes sont insignifiants, vous ne devez pas soumettre une femme à un traitement, et encore plus à une intervention chirurgicale. Les recommandations de certains médecins de retirer le myome simplement parce qu'il l'est, sont complètement injustifiées, sans parler de l'ablation de tout l'organe. La santé des patients peut souffrir davantage d'un traitement radical que de petits fibromes.

    Avec un cours asymptomatique, il est recommandé de subir une échographie tous les 6-12 mois et d'observer la dynamique.

    Cependant, si les nœuds se développent régulièrement de mesure en mesure, c'est également une raison pour le traitement..

    Mais si une femme est en préménopause, alors que la croissance des fibromes et des symptômes est modérée, le médecin peut choisir une attitude attentiste.

    Après la ménopause, la production d'hormones sexuelles s'arrête et le myome se dégrade. En cas de règles abondantes, dans ce cas, la spirale Mirena peut être prescrite comme traitement symptomatique.

    Si une femme prévoit une grossesse, il est important de comprendre à quel point les nœuds peuvent interférer avec cela - déforment-ils la forme de l'utérus, empêcheront-ils l'œuf fécondé de se fixer à ses parois, les nœuds à croissance rapide interfèrent-ils avec le développement du fœtus. Si ces facteurs sont exclus - vous pouvez devenir enceinte d'un myome.

    Si les néoplasmes conduisent à l'infertilité et à une fausse couche, un traitement est nécessaire - embolisation ou myomectomie. Il est important de considérer que le myome est une maladie avec une probabilité de rechute. Par conséquent, il est conseillé d'effectuer une telle intervention si une femme prévoit une grossesse à court terme. Si elle doit le reporter de plusieurs années, il est possible que les nœuds repoussent.

    La prévention

    Pour la prévention de la maladie, il est important d'exclure tout ce qui met une femme à risque - stress, anémie, congestion veineuse dans la région pelvienne, contraception analphabète, processus inflammatoires, avortements.

    Par conséquent, les mesures préventives seront les suivantes:

    • sommeil normal;
    • nutrition adéquat;
    • maintenir un poids optimal;
    • activité physique;
    • vie sexuelle régulière;
    • traitement rapide des maladies de la région génitale féminine;
    • préservation de la grossesse et allaitement pendant au moins 4-6 mois.

    De plus, pour la prévention des fibromes, il est important de réaliser la fonction de reproduction à temps. Idéalement, si la première naissance survient dans environ 22 ans et la seconde dans 25 ans. Les premières naissances tardives entraînent un vieillissement prématuré des myocytes (cellules musculaires), ce qui signifie une diminution de la capacité de l'utérus à s'étirer et à se contracter, et une tendance à former des nœuds.

    Les fibromes utérins ne peuvent pas seulement être corrigés, mais ils n'appartiennent pas à des maladies dangereuses. Pour que le traitement des fibromes soit le plus efficace, il est important de l'identifier à temps. Par conséquent, des visites gynécologiques régulières s'appliquent également aux mesures préventives..