Cancer - Cancer de la peau

Teratoma

Une maladie qui se développe à partir d'un épithélium pavimenteux stratifié est appelée cancer de la peau. Au stade initial, l'oncologie se manifeste par des néoplasmes mineurs sur l'épithélium, mais s'ils vont profondément à l'intérieur, affectant les tissus et les organes, le taux de survie dans ce cas est très faible (ne dépasse pas 20%). Pour cette raison, si les premiers signes de cancer de la peau sont présents, vous devez subir un examen médical. Les principaux symptômes du stade initial sont la présence d'un nodule, d'une tache, d'une plaque ou d'un changement local de la couleur de la peau.

Qu'est-ce que le cancer de la peau?

Parmi toutes les formations malignes, les cancers cutanés occupent la dixième place. La pathologie affecte autant les femmes que les hommes. Les personnes âgées de plus de 70 ans ont un risque élevé de tomber malade. Les enfants souffrent beaucoup moins souvent de cette oncologie - l'incidence des tumeurs cutanées ne dépasse pas 1%. Une maladie maligne se développe généralement dans les zones ouvertes (mains, visage), mais il y a des cas où l'oncologie cutanée affecte le pied, le bas de la jambe et d'autres parties du corps qui sont fermées au soleil.

Symptômes

La maladie commence par l'apparition d'un foyer pathologique sur la peau. Selon la forme de cancer, il peut prendre la forme d'une érosion, d'ulcères, de verrues, de grains de beauté à bords flous, d'un nodule dense ou d'une tache pigmentée qui s'est formée dans les couches supérieures de l'épiderme. Chez les femmes, fans de bronzage bronze, les premiers symptômes passent inaperçus. Au début, la forme superficielle du foyer ressemble à un nodule léger, mais ensuite il grossit et saigne.

Les tumeurs cutanées malignes chez l'homme peuvent être très diverses, selon le stade du processus et l'origine de la formation. Le plus souvent, la population masculine est diagnostiquée avec un carcinome basocellulaire, caractérisé par l'absence de symptômes pendant plusieurs années. Le bazaliome se manifeste par la croissance d'un bouton, qui peut initialement avoir une couleur chair, rose pâle ou rougeâtre. Si un cancer de la peau est diagnostiqué chez les enfants, ils affectent tout d'abord les membres, puis peuvent aller au cou, à la tête, au torse.

Taches sur le corps

La principale cause de cancer de la peau est le soleil. L'apparition de taches sur le corps est déjà un signal pour consulter un médecin. Si la forme, la taille et la couleur d'une taupe existante changent, c'est le premier signe de mélanome, le type le plus agressif d'oncologie cutanée. Les taches sur la peau atteintes de cancer ont leurs propres caractéristiques:

  • bordures vagues du néoplasme, se transformant doucement en taches;
  • une augmentation de la zone de dommages;
  • changer l'ombre d'un grain de beauté du blanc au rouge ou même au noir;
  • lorsque vous touchez l'endroit - douleur;
  • la zone de la peau autour de la tumeur démange et démange.

Symptômes du stade initial

Chaque type d'ulcère cancéreux est caractérisé par un symptôme distinct. La pathologie identique chez un adulte et un enfant peut se dérouler de différentes manières. Les premières manifestations du mélanome sont la formation de taches de vieillesse qui ressemblent à des taches de naissance. Au fil du temps, les ganglions lymphatiques qui se trouvent à proximité augmentent. Les premiers signes externes de carcinome (squameux) sont des tumeurs sous-cutanées et des gonflements qui ressemblent à des verrues ou des plaies non cicatrisantes. La forme basocellulaire du cancer est souvent asymptomatique. Les premiers symptômes de la maladie comprennent des ulcères, des démangeaisons et des douleurs cutanées..

Les causes

Il existe plusieurs raisons sous-jacentes au cancer de la peau. Les mélanomes se développent à partir de rayonnements radioactifs, ultraviolets ou de radiations de l'épiderme. Par conséquent, les amateurs de bains de soleil souffrent souvent de cette forme d'oncologie, qui conduit souvent à la mort. D'autres causes de néoplasmes malins sur la peau comprennent:

  • effets chimiques ou thermiques à long terme sur la peau (contact avec l'arsenic, le goudron, la suie, les résines);
  • prédisposition héréditaire;
  • utilisation prolongée de corticostéroïdes ou de médicaments anticancéreux;
  • blessures mécaniques des taches de naissance, naevus, cicatrices;
  • maladies cutanées précancéreuses (fibromes et autres);
  • plus de 50 ans.

Chez les personnes âgées

Le mélanome superficiel, caractérisé par une prolifération rapide et l'apparition de métastases, est souvent retrouvé chez les personnes âgées après 65 à 70 ans. Cela est dû au vieillissement général du corps, à une diminution de la fonctionnalité du système immunitaire. Souvent, le cancer de la peau chez les personnes âgées est le résultat de maladies telles que la maladie de Bowen, la pathologie de Paget ou des lésions cutanées malignes issues de tumeurs bénignes.

Il existe trois types de néoplasmes malins sur la peau:

  1. Carcinome épidermoïde (carcinome épidermoïde). Ce type d'oncologie se caractérise par une prolifération active et des métastases. Plus souvent, les métastases affectent les ganglions lymphatiques, moins souvent - les poumons (blastome). Clinique de carcinome épidermoïde - tumeur unique de localisation différente.
  2. Carcinome basocellulaire (cancer basal, carcinome basocellulaire). Il se développe à partir des cellules basales de l'épithélium cutané. Le type de cancer de la peau le plus courant. Il se caractérise par un développement lent asymptomatique sans métastase. Avec une détection rapide et un traitement adéquat, son pronostic est favorable.
  3. Mélanome. Il se développe après un traitement infructueux du cancer de la peau des deux espèces précédentes. Le mélanome provient des cellules pigmentaires des mélanocytes, qui sont situées dans la couche basale de l'épiderme. Le stade précoce de la maladie est traité avec succès. Une forme négligée ou une détection tardive des métastases peut entraîner un cancer du tronc, lorsque les cellules cancéreuses pénètrent dans le système lymphatique et se propagent rapidement dans tout le corps..

Formes

Le cancer de l'épithélium cutané est divisé en formes papillaires, infiltrantes et superficielles. Le premier est une oncologie rare et est un néoplasme tubéreux à papilles multiples. La forme infiltrante est une pathologie cutanée dans laquelle des ulcères apparaissent avec une croûte tubéreuse et des bords denses. Ils germent et immobilisent les tissus voisins. La variété superficielle de l'oncologie cutanée se caractérise par des formations nodulaires denses de couleur jaune-blanc, se produisant le plus souvent sur le cuir chevelu.

Étapes

L'oncologie cutanée se caractérise par quatre étapes.

  1. Le premier ou le zéro peut être déterminé par la formation de l'éducation dans l'épiderme supérieur ou inférieur. Les cellules de la couche basale (profonde) ne sont pas affectées.
  2. Le second se caractérise par une augmentation du néoplasme jusqu'à 4 cm et peut être reconnu visuellement, car le cancer est visible à la surface de la peau.
  3. La troisième étape est caractérisée par des dommages au système lymphatique, mais les organes voisins ne sont pas affectés. L'ulcération commence.
  4. Au dernier stade, les métastases affectent presque tous les organes. La surface de la peau est affectée par des ulcères hémorragiques..

À quelle vitesse se développe

Le moment du cancer de la peau est différent pour tout le monde. Le moment du développement dépend de la classification de la tumeur et du stade de la maladie. Par exemple, la phase de croissance du mélanome peut durer de 2 à 10 ans. Dans certains cas, le cancer peut passer par toutes les étapes en quelques mois seulement. L'oncologie cutanée plus rapide se développe chez les personnes à peau claire que chez les patients à peau foncée. La survie dépend de la forme et du stade du cancer..

Diagnostique

Si une maladie cutanée dangereuse est suspectée, tous les patients doivent consulter un dermato-oncologue et subir un diagnostic histologique. Le médecin examine toutes les parties du corps, palpe les ganglions lymphatiques régionaux et la dermoscopie. La profondeur de croissance de la tumeur sera montrée par échographie; pour les lésions pigmentées, une skioscopie est effectuée. Si nécessaire, une biopsie des ganglions lymphatiques peut être indiquée. L'histologie révèle la présence de cellules affectées et leur origine. Pour exclure la nature secondaire du cancer, le médecin peut prescrire des études supplémentaires:

  • Rayons X de lumière;
  • Échographie de l'abdomen;
  • Tomodensitométrie des reins;
  • IRM du cerveau;
  • urographie de contraste;
  • scintigraphie squelette.

Traité ou non

Si un néoplasme malin est détecté sur la peau, ne paniquez pas. Le cancer ne devient fatal que si le diagnostic est trop tard. Si la pathologie est détectée au stade initial, elle peut être éliminée rapidement et presque sans douleur. La cause de l'incurabilité de l'oncologie est la négligence d'une personne à sa propre santé.

Traitement du cancer de la peau

La thérapie est utilisée très différemment. La médecine moderne propose plusieurs méthodes de traitement - de l'ablation chirurgicale la plus populaire de la tumeur à la cryothérapie (avec de l'azote liquide). Après avoir déterminé le stade, le médecin choisit non seulement une méthode de traitement de la maladie, mais prescrit également un régime spécial qui suppose une teneur élevée en carotène et en vitamine A et une faible teneur en matières grasses. Les principales méthodes de traitement de l'oncologie cutanée sont:

  1. Radiothérapie (radiothérapie). L'irradiation est utilisée lorsque la chirurgie n'est pas possible ou que le cancer réapparaît.
  2. Chimiothérapie. Utilisé pour les grosses tumeurs ou lors de récidives fréquentes..
  3. Chirurgie au laser Les cellules cancéreuses sont détruites par un faisceau lumineux très actif et clairement dirigé..
  4. La méthode de fulguration. Elle implique l'élimination des cellules affectées avec un outil de coupe spécial, suivie d'un traitement par courant électrique..
  5. Thérapie locale d'application antitumorale. Il est utilisé dans les traitements complexes. Les applications avec une solution d'huile de vitamine A sont appliquées sur la zone affectée..
  6. La thérapie photodynamique. Les cellules cancéreuses sont détruites par l'exposition à la lumière et à des médicaments spéciaux..

Prévoir

Selon les statistiques médicales, au stade initial de l'oncologie des appendices de la peau dans 95 à 98% des cas, une survie à cinq ans est retrouvée. Au quatrième stade de la pathologie cutanée, seulement 15 à 20% des patients restent en vie. Avec une forme squameuse, la survie est de 90% aux stades 1 ou 2 et de 60% à 3 ou 4. Avec une bonne réaction du corps au traitement, une personne n'a pas du tout de rechutes, et la vie continue sans les effets du cancer.

Combien vivent avec un cancer de la peau

À cet égard, la variété de la maladie et le moment de la détection sont d'une grande importance. Après un traitement chirurgical rapide du mélanome de stade 0 ou de stade 1, les patients vivent pleinement leur vie. Si la maladie a été détectée aux stades 3 ou 4, la mort peut survenir dans les 2-3 mois. Dans ce dernier cas, une thérapie exclusivement de soutien est effectuée..

La prévention

La meilleure façon de prévenir la maladie est de vous protéger des rayons directs du soleil. Cela peut être fait avec des vêtements ou des écrans solaires. La meilleure prévention contre le cancer consiste à éviter le soleil de midi, en particulier dans les régions tropicales et subtropicales. Aussi, n'abusez pas du solarium. Pour prévenir le cancer, il est nécessaire d'éliminer les verrues suspectes à temps, d'inclure la vitamine A dans l'alimentation et de traiter en temps opportun tout processus inflammatoire dans le corps.

Cancer de la peau

Le cancer de la peau est une maladie cutanée maligne causée par une violation de la transformation des cellules de l'épithélium pavimenteux stratifié avec un polymorphisme important.

Le principal symptôme du cancer de la peau est l'apparition d'un néoplasme sous la forme d'un petit joint, peint en brun foncé, rouge ou même noir, bien que la couleur ne diffère pas particulièrement de la couleur d'une peau saine. Entre autres signes, on peut noter une augmentation des ganglions lymphatiques, une augmentation de la température corporelle, un revêtement du néoplasme avec des écailles et sa douleur à la palpation..

Parmi le nombre total de tumeurs malignes, le cancer de la peau est d'environ 10%. À l'heure actuelle, la dermatologie note une tendance à l'augmentation du taux d'incidence avec une augmentation annuelle moyenne de 4,4%. Le plus souvent, le cancer de la peau se développe chez les personnes âgées, quel que soit leur sexe.

Classification

Les types de cancers de la peau suivants sont généralement appelés cancers de la peau:

Type de cancer de la peauLa description
Carcinome basocellulaire.

Faites attention à la translucidité nacrée à une couleur charnue, à de minuscules vaisseaux sanguins à la surface et parfois à des ulcérations, qui peuvent être des caractéristiques. La caractéristique clé est la translucidité..
Carcinome squameux.

Il s'agit généralement d'une tache ou d'un renflement rouge, cortical ou squameux. Souvent une tumeur à croissance très rapide.
Mélanome.

Vue générale: asymétrique, avec une bordure floue, une variation de couleur et souvent avec un diamètre de plus de 6 mm.

Afin d'évaluer la prévalence du cancer, ainsi que de déterminer son stade, utilisez la classification internationale:

  • T - indique la prévalence de la tumeur au stade primaire (elle comprend les variétés suivantes: TO - lorsqu'il est impossible d'identifier la tumeur; TX - il est impossible d'évaluer l'état de la tumeur trouvée; TI - la taille de la tumeur ne dépasse pas 2 cm; T2 - la taille de la tumeur - pas plus de 5 cm; TK - la taille de la tumeur est supérieure à 5 cm; T4 est le stade du cancer de la peau, lorsque la tumeur atteint les tissus profonds sous-jacents, y compris les muscles, les os et le cartilage);
  • N - un symbole indiquant l'état des ganglions lymphatiques (comprend les variétés suivantes: NX - incapacité à évaluer la forme des ganglions lymphatiques en raison d'un manque de données nécessaires; N0 - un indicateur qui indique qu'aucun symptôme de métastases dans les ganglions lymphatiques régionaux n'a été identifié; N1 - il existe des lésions métastatiques des ganglions lymphatiques régionaux ;
  • M - un symbole indiquant la présence de métastases (comprend: MX - données manquantes concernant la présence de métastases distantes; MO - aucun symptôme de métastases distantes n'a été détecté; M1 - la présence de métastases distantes de cancer de la peau).

Pour évaluer le degré de différenciation des cellules malignes, la classification suivante du cancer de la peau est effectuée: G1 - indique une différenciation élevée des cellules tumorales; G2 - indique un degré moyen de différenciation des cellules malignes; G3 - faible degré de présence tumorale; G4 - cancer de la peau qui ne peut être différencié; GX - cancer de la peau qui ne permet pas de déterminer son degré de différenciation.

Facteurs de risque

Pourquoi le cancer se développe-t-il notamment sur la peau? La médecine n'a pas de réponse claire à cette question. Sans aucun doute, loin d'être un facteur défavorable joue son rôle ici, mais immédiatement leur combinaison.

Selon les scientifiques, les circonstances suivantes contribuent le plus à l'apparition de tumeurs:

  • âge avancé (plus de 50 ans);
  • utilisation prolongée de corticostéroïdes et d'immunosuppresseurs;
  • faible immunité;
  • incidence élevée d'autres types de pathologies cutanées;
  • exposition prolongée à des températures élevées;
  • affections cutanées précancéreuses (facultatives et obligatoires);
  • le lupus érythémateux disséminé;
  • SIDA;
  • fumeur;
  • Mode de vie malsain;
  • non-respect de l'hygiène personnelle;
  • alimentation malsaine, consommation d'un grand nombre d'aliments potentiellement cancérigènes et quantités insuffisantes de vitamines et de fibres dans l'alimentation;
  • blessures et blessures de la surface de la peau;
  • facteurs héréditaires;
  • caractéristiques de course;
  • exposition prolongée au soleil;
  • utilisation fréquente de lits de bronzage;
  • exposition aux rayonnements ionisants;
  • contact prolongé avec des substances potentiellement cancérigènes (suie, fioul, benzène, goudron de houille, huile, etc.);
  • travailler en plein air;
  • chimiothérapie et radiothérapie d'autres maladies oncologiques;
  • changements hormonaux (y compris pendant la grossesse);

Pour différents types de cancer de la peau, la gravité spécifique des facteurs individuels peut varier. Par exemple, certaines espèces peuvent être présentes presque exclusivement dans la vieillesse. Cependant, d'une manière ou d'une autre, presque tous les types de cancer de la peau sont observés principalement à l'âge adulte. Les cas de maladie chez les enfants sont relativement rares. La fréquence des autres types de tumeurs malignes varie considérablement en fonction de facteurs raciaux et sexuels..

Les symptômes du cancer de la peau

Les symptômes les plus fréquents du cancer de la peau au stade initial (voir photo) sont les suivants:

  1. Décoloration du pigment ou de la tache de naissance.
  2. Changement de forme d'une taupe.
  3. La présence d'une formation d'ulcère trophique non cicatrisant à long terme à partir de laquelle une décharge nécrotique ou sacrée est observée.
  4. Scellement de la peau, avec son élévation au-dessus du niveau général et la présence d'un coussin inflammatoire.
  5. Formation de fissures et de croissances.
  6. Dommages aux ganglions lymphatiques de la région axillaire, supraclaviculaire ou inguinale.
  7. Lésion métastatique secondaire d'organes et de systèmes distants.
  8. Syndrome d'intoxication.

Le cancer de la peau a une croissance assez élevée et se propage à la fois dans les couches superficielles et profondes de la peau. La croissance invasive entraîne des dommages aux muscles, aux os et au cartilage. En liaison avec la germination de ces tissus, un puissant syndrome douloureux et des métastases à distance se développent. Le début du cancer de la peau peut être jugé par la présence d'ulcères, de plaques et de ganglions. Les formes ulcéreuses ressemblent à des cratères, qui sont entourés d'un rouleau inflammatoire, dense à la base. Le fond de cette formation a une structure tubéreuse et est recouvert d'une croûte d'écoulement séreux-hémorragique.

Les plaques se caractérisent par une texture dense et ont une structure tubéreuse dense, souvent sa croissance est compliquée par des saignements et une augmentation de taille due à une inflammation.

Quelles sont les différentes manifestations du cancer de la peau chez l'homme:

Symptômes du cancer de la peau, selon son type

Selon les sous-types de tumeurs qui ont affecté la peau, les symptômes correspondants diffèrent, ils doivent donc être distingués.

  1. Bazalioma - se caractérise par l'apparition d'un seul néoplasme légèrement surélevé légèrement au-dessus de la peau, sous la forme d'un hémisphère, peint dans une couleur grisâtre, rosâtre ou naturelle (couleur de la peau), avec un éclat nacré. La surface de la tumeur est principalement lisse, mais en son centre il y a des écailles, à l'ouverture desquelles l'érosion s'ouvre et le sang fait saillie. Le développement d'un carcinome basocellulaire est assez long - une augmentation de la taille peut se produire au fil des ans. Les métastases ne sont pas non plus particulièrement caractéristiques de ce type de cancer de la peau, elles ne gênent que rarement le patient. L'apparition d'un carcinome basocellulaire est généralement observée sur la peau du visage, tandis que les organes les plus proches de la tumeur sont perturbés..
  2. Le mélanome est l'un des types de cancer les plus dangereux et se caractérise par son développement rapide et sa propagation avec un grand nombre de métastases. L'apparence elle-même est impossible, puis le développement du mélanome provient d'une autre formation déjà présente sur la peau - le naevus (grains de beauté, taches de rousseur). Les premiers signes de mélanome sont une augmentation rapide de la taille du naevus, ainsi qu'un changement de sa couleur dans n'importe quelle couleur autre que le brun. De plus, les signes de mélanome sont - une augmentation de la densité de la tumeur, ses démangeaisons, son gonflement, son gonflement et après un certain temps, des plaies apparaissent sur la tache de rousseur ou la taupe précédente.
  3. Adénocarcinome - caractérisé par l'apparition et le développement de tumeurs principalement dans des endroits avec une grande accumulation de glandes sébacées - creux axillaires, plis sous la poitrine et d'autres parties du corps. L'adénocarcinome de la peau ressemble à un petit nodule ou tubercule, qui au début a un développement assez lent, cependant, lorsque la transition vers la phase active se produit, la tumeur grossit rapidement et les tissus jusqu'aux muscles sont affectés. Une forme relativement rare de cancer de la peau.
  4. Cancer de la peau à cellules squameuses - se caractérise par une augmentation rapide de la taille du néoplasme, qui a l'apparence d'un nodule tubéreux dense ressemblant à la surface d'un chou-fleur peint en teinte rouge ou brunâtre. L'éducation peut se décoller ou même se décoller. À mesure qu'elle se développe, la tumeur ressemble à une verrue avec des ulcères et des saignements périodiques. Le carcinome épidermoïde n'apparaît que sur la peau exposée devant le soleil..
  5. Le sarcome de Kaposi - est caractérisé par l'apparition de multiples néoplasmes malins sur la peau, impliquant souvent le système lymphatique, les muqueuses et les organes internes dans le processus pathologique. Dans 50% des cas, il survient chez les hommes infectés par le VIH et accompagne souvent d'autres types de maladies malignes - leucémie, lymphosarcome, lymphome de Hodgkin (lymphogranulomatose), myélome multiple. Les néoplasmes avec le sarcome de Kaposi sont de petites taches denses qui s'élèvent légèrement au-dessus de la peau, sont colorées du rouge et du bordeaux brillant au bleu-violet, avec une surface brillante, parfois légèrement rugueuse. Lors de la combinaison de taches dans une tumeur, un ulcère peut apparaître sur celles-ci, tandis que le patient peut ressentir des picotements, des démangeaisons, un gonflement à cet endroit.

Stades du cancer de la peau

Comme tous les types de cancer, ce type de cancer est généralement divisé en certaines étapes. Afin de diagnostiquer le stade atteint par la maladie, les médecins utilisent diverses méthodes, notamment l'IRM, la radiographie et la tomodensitométrie, le prélèvement sanguin pour analyse, ainsi que l'échographie endoscopique. Si vous souhaitez clarifier le diagnostic, une biopsie est effectuée. L'état des ganglions lymphatiques est également examiné pour détecter les cellules cancéreuses qui s'y trouvent..

Il faut savoir que pour le mélanome et le carcinome épidermoïde, différents stades sont caractéristiques. Ainsi pour la première, on distingue un stade zéro, qui se caractérise simplement par la présence d'une éducation sur la peau. Le cancer, identifié précisément à la phase zéro de son développement, répond très bien au traitement. Cela est dû au fait que seule la couche supérieure de la peau est affectée, de sorte que la survie de ces patients est équivalente à 100%.

Examinez plus en détail les stades du cancer de la peau:

  1. Cancer de la peau de stade 1 (stade initial) - se caractérise par un néoplasme visible à un endroit, jusqu'à 2 cm de diamètre, qui se déplace avec le mouvement de la peau, tandis que les couches inférieures de l'épiderme sont également impliquées dans le processus pathologique. Il n'y a pas de métastases. Le pronostic pour une récupération complète du patient est favorable..
  2. Cancer de la peau de stade 2 - se caractérise par un néoplasme malin douloureux visible, d'un diamètre d'environ 4 mm et par l'absence de métastases. Dans de rares cas, il y a une métastase sous la forme d'une inflammation de l'un des ganglions lymphatiques les plus proches. Avec une détection rapide, le pronostic est rassurant - le pourcentage de survie à 5 ans est d'environ 50% des patients.
  3. Cancer de la peau de stade 3 - caractérisé par un néoplasme grumeleux ou squameux, très douloureux, qui, en raison de la germination du tissu sous-cutané, a une mobilité limitée. Les métastases ne sont présentes que dans le système lymphatique, les organes internes à 3 stades sont affectés. Le pronostic est relativement réconfortant - la survie est d'environ 30% de tous les patients.
  4. Cancer de la peau de stade 4 - caractérisé par une augmentation de la taille de la tumeur maligne avec une forte douleur, affectant souvent d'autres zones de la peau. La tumeur se développe déjà profondément sous la peau, captant parfois dans le processus pathologique les os ou le cartilage situés sous la tumeur cutanée. Des saignements tumoraux sont souvent notés, tandis que les cellules pathologiques sont réparties dans tout le corps par la circulation sanguine, l'empoisonnant. Pour cette raison, ainsi que des dommages au système lymphatique, les métastases se propagent à de nombreux organes, affectant principalement le foie, après les poumons, etc. Le pronostic est décevant - la survie est d'environ 20% de tous les patients.

Quelles sont les conséquences si vous ne traitez pas le cancer au stade initial?

S'étendant en profondeur, le cancer de la peau contribue à la destruction des tissus. Habituellement, le cancer de la peau est localisé sur le visage, ce qui signifie que la prévalence peut également affecter les yeux, les oreilles, les sinus paranasaux et même le cerveau, entraînant une perte de vision, de l'ouïe, la survenue d'une méningite, une sinusite maligne et des dommages à diverses parties du cerveau. Ce dernier est souvent fatal..

La propagation des métastases se produit vers les vaisseaux lymphatiques avec le développement ultérieur de formations malignes de ganglions lymphatiques de type régional (inguinal ou axillaire). Un compactage peut être détecté, ainsi qu'une augmentation de la zone affectée des ganglions lymphatiques. Lorsqu'ils sont palpés, ils peuvent être indolores, mais en même temps mobiles.

Au fil du temps, la soudure des ganglions lymphatiques avec d'autres tissus environnants peut être observée, à cause de laquelle leur mobilité est perdue, tandis que la douleur se manifeste. À l'avenir, le ganglion lymphatique peut se désintégrer, formant un défaut de type ulcère. La prévalence de cellules cancéreuses avec un flux sanguin supplémentaire peut conduire à l'émergence d'un type secondaire de foyer tumoral qui se produit dans les organes internes. Ce dernier est souvent accompagné de la survenue d'un cancer de l'estomac, du foie, des reins, des poumons et du cancer du sein..

Diagnostique

Si une tumeur maligne de la peau est suspectée, le médecin procédera à un examen approfondi, découvrira la nature des plaintes et la limitation de leur apparence.

Il est nécessaire de prêter attention non seulement à la lésion, mais également aux autres zones de la peau, ainsi qu'aux ganglions lymphatiques régionaux, qui peuvent être augmentés en présence de métastases. Si nécessaire, une loupe peut être utilisée pour une étude plus détaillée de l'éducation..

Pour établir le type de tumeur, son degré de malignité et la nature des changements dans les tissus environnants, un examen cytologique et histologique est effectué. Pour ce faire, le médecin prend soit une empreinte de frottis à l'aide d'une lame de verre, soit un grattage avec une spatule en bois, et pour obtenir un matériel de biopsie, un fragment de tumeur doit être prélevé par ponction. Il est important d'obtenir une partie du néoplasme sans masses nécrotiques, croûtes superficielles, matière cornée, car un échantillonnage des tissus de mauvaise qualité peut entraîner des erreurs de diagnostic.

Comment traiter le cancer de la peau?

L'intervention chirurgicale la plus couramment utilisée est l'excision de la tumeur, la cryodestruction (ablation sous l'influence d'une basse température) ou l'électrocoagulation (ablation sous l'influence du courant) de la tumeur. La radiothérapie peut également être utilisée, principalement dans les cas où il est impossible de retirer la tumeur par excision chirurgicale en raison de sa localisation (dans le coin de l'œil, sur le nez, etc.).

La tâche principale dans le traitement du cancer de la peau au stade initial est son élimination. Le plus souvent, elle est réalisée par excision chirurgicale de tissus pathologiquement altérés. L'opération est réalisée avec la capture de tissus apparemment sains de 1 à 2 cm.Pour effectuer l'opération avec la capture minimale de tissus sains avec l'élimination la plus complète de toutes les cellules tumorales du cancer de la peau, il permet un examen microscopique peropératoire de la zone marginale de la formation enlevée. Le cancer de la peau peut être excisé à l'aide d'un laser au néodyme ou au dioxyde de carbone, ce qui réduit les saignements pendant la chirurgie et donne un bon résultat cosmétique..

Pour les petites tumeurs (jusqu'à 1-2 cm) avec une légère germination du cancer de la peau dans les tissus environnants, l'électrocoagulation, le curetage ou le retrait au laser peuvent être utilisés. Lors de l'électrocoagulation, la capture recommandée de tissus sains est de 5 à 10 mm. Les formes de cancer de la peau superficiellement très différenciées et peu invasives peuvent subir une cryochirurgie avec capture de tissus sains de 2 à 2,5 cm. La cryochirurgie ne laissant aucune place à l'examen histologique du matériel retiré, elle ne peut être effectuée qu'après une biopsie préliminaire avec confirmation de la petite propagation et de la différenciation élevée de la tumeur.

Le cancer de la peau qui s'étend sur une petite zone peut être traité efficacement par radiographie rapprochée. L'irradiation par faisceau d'électrons est utilisée pour traiter les formations superficielles mais importantes de cancer de la peau. La radiothérapie après élimination de la formation tumorale est indiquée pour les patients à haut risque de métastases et en cas de rechute de cancer de la peau. La radiothérapie est également utilisée pour supprimer les métastases et comme méthode palliative en cas de cancer de la peau inopérable..

Il est possible d'utiliser une thérapie photodynamique pour le cancer de la peau, dans laquelle le rayonnement est effectué dans le contexte de l'introduction de photosensibilisateurs. Avec le carcinome basocellulaire, la chimiothérapie locale avec cytostatique donne un effet positif..

La prévention

À titre préventif pour réduire le nombre de patients atteints d'un cancer de la peau, les médecins recommandent ce qui suit:

  1. Protection maximale de la peau contre l'exposition au soleil, particulièrement prolongée et intense. Cette règle s'applique à toutes les personnes sans exception, mais elle est particulièrement vraie pour les personnes âgées et les jeunes enfants. Ainsi que ceux qui ont la peau claire dès la naissance.
  2. L'utilisation d'écrans solaires et de crèmes hydratantes.
  3. Les ulcères et fistules qui ne guérissent pas longtemps doivent être montrés au médecin sans faute et traités avec des méthodes radicales.
  4. Essayez de protéger les cicatrices et les brûlures du stress mécanique et des blessures..
  5. Contact avec des substances potentiellement dangereuses.
  6. Effectuez des examens réguliers de votre corps et, si des lésions suspectes sont détectées, informez immédiatement votre médecin.

Il ne faut pas oublier que plus tôt une maladie est détectée, plus il est probable qu'elle l'oubliera pour toujours dans un avenir proche..

Prévoir

Le pronostic du cancer de la peau et les résultats de son traitement dépendent du stade, de la forme de croissance, de la localisation, de la structure histologique de la tumeur et de sa méthode de traitement..

En général, le cancer de la peau aux stades initial et suivant progresse plus favorablement que le cancer des organes internes. Les formes de surface de la tumeur sont plus favorables au pronostic que les formes profondément pénétrantes, infiltrantes ou papillaires. Avec le cancer de la peau basocellulaire, le pronostic est meilleur qu'avec le type de tumeur squameuse..

Au stade I - II de la maladie, une guérison de 80 à 100% du cancer de la peau est possible. Avec les formes courantes de cancer (stade III), et en particulier avec les rechutes, les résultats sont nettement pires et représentent 40 à 50%. Selon le résumé des oncologues, une guérison durable du cancer de la peau est obtenue dans 70 à 80% des cas.

Cancer de la peau: types, symptômes, méthodes de traitement

Le cancer de la peau est un concept qui combine un certain nombre de tumeurs cutanées malignes. Le plus souvent, le cancer de la peau, le cancer affecte les parties exposées du corps, en particulier le visage (environ 70% de tous les cas). De plus, sur le visage, la tumeur affecte le plus souvent le front, le nez, les tempes, les coins des yeux et les oreillettes. Sur le corps et les membres, le cancer est moins fréquent (5 à 10%).

Cancer de la peau: causes

Il existe plusieurs causes prédisposantes qui contribuent à l'apparition de tumeurs cutanées malignes, à savoir:

  1. Irradiation à long terme de la peau par les rayons UV. Cela peut être prouvé par le fait que le cancer de la peau est beaucoup plus susceptible d'affecter les résidents des régions du sud que du nord.
  2. Exposition de la peau aux radiations.
  3. Effet thermique à long terme sur la peau.
  4. Exposition aux produits chimiques. Par exemple, contact avec la suie, diverses résines, le goudron, l'arsenic.
  5. Prédisposition héréditaire au cancer de la peau.
  6. Médicaments fréquents qui suppriment l'immunité (antitumoral, corticostéroïdes.
  7. Âge supérieur à 50 ans. À un plus jeune âge, les maladies cutanées malignes apparaissent moins souvent et le cancer de la peau chez les enfants est diagnostiqué encore moins souvent (0,3% de tous les types de cancer).
  8. Lésions mécaniques des naevus, taches de naissance, cicatrices.

En plus des causes ci-dessus de cancer de la peau, il existe également un certain nombre de maladies considérées comme précancéreuses. Les maladies précancéreuses sont divisées en précancéreuses obligatoires et facultatives. Le précancéreux obligatoire, en règle générale, est une maladie rare à développement lent qui, cependant, se transforme complètement en cancer. Ceux-ci inclus:

  • xeroderma pigmentosa
  • Maladie de Paget
  • maladie de Bowen
  • érythroplasie de Keira

Toutes sortes de maladies chroniques de la peau comprennent la dermatite, les processus inflammatoires et dystrophiques. Les plaies à cicatrisation lente et les ulcères cutanés sont également considérés comme un précancer facultatif.

Types de cancer de la peau

Les types de cancer de la peau sont en fait des variétés de tumeurs cutanées malignes..

Il existe trois principaux types de cancer de la peau:

  1. Basaliome (ou carcinome basocellulaire). Cette tumeur se développe à partir des cellules basales de l'épithélium cutané. Il s'agit du type de cancer de la peau le plus courant (75% de tous les cas). Il se caractérise par une croissance lente sans métastases, certains chercheurs considèrent donc le carcinome basocellulaire comme un type de tumeur intermédiaire (entre les espèces malignes et bénignes).
  2. Carcinome épidermoïde de la peau (carcinome épidermoïde). Ce type de cancer est beaucoup moins courant que le carcinome basocellulaire, mais se caractérise par une croissance et des métastases très actives (principalement par la méthode lymphogène). Les métastases affectent le plus souvent les ganglions lymphatiques (10% des cas), les poumons sont beaucoup moins susceptibles d'être affectés (dans de rares cas, les métastases hématogènes). Le carcinome épidermoïde de la peau se distingue généralement par des tumeurs uniques situées sur n'importe quelle partie du corps..
  3. Mélanome malin. Cette tumeur se développe à partir des deux types de cancer ci-dessus (basocellulaire et squameux). La maladie se développe à partir de cellules de la peau produisant le pigment mélanine - mélanocytes qui sont situés dans l'épiderme (sur la couche supérieure de la peau). La division incontrôlée des mélanocytes entraîne des mélanomes malins. Dans les premiers stades du mélanome, il est très traitable et, avec la forme avancée de la maladie, il pénètre dans les couches profondes de la peau, pénètre dans la circulation sanguine et le système lymphatique, se répandant rapidement dans tout le corps.

Cancers cutanés rares

Il existe deux autres types de cancer de la peau extrêmement rares (0,5% des cas):

  • Le cancer des cellules de Merkel est une tumeur très maligne (des métastases lointaines et régionales apparaissent dans plus de 50% des cas) situées généralement sur la peau du visage et de la tête (dans de très rares cas, sur d'autres parties du corps). Cela se produit principalement chez les personnes âgées
  • sarcomes cutanés - apparaissent à partir de parties du tissu conjonctif de la peau et de ses appendices. Elle affecte principalement la peau des membres et du tronc. Il existe plusieurs variétés de ce type de cancer, les plus courantes étant le sarcome de Kaposi et le dermatofibrosarcome gonflant..

Cancer de la peau: symptômes

Si vous voulez savoir comment se manifeste le cancer de la peau, vous devez vous familiariser avec la liste des principaux symptômes. Il existe des signes de cancer de la peau détectés de manière fiable, lors de leur détection, vous devez immédiatement consulter un médecin.

Il s'agit notamment des phénomènes suivants:

  • Saignement et longues plaies ou ulcères non cicatrisants sur le corps (indépendamment de leur taille ou de leur emplacement)
  • Une tache rougeâtre qui ne se décolore pas et qui peut parfois se dessécher ou se décoller
  • Une augmentation progressive de la taille de la zone irritée de la peau (dans l'indépendance de la symétrie ou de l'asymétrie de ses frontières), qui ne disparaît pas
  • Tout néoplasme (tache de naissance, bosse, nodule) avec une texture lisse et une surface brillante (quelle que soit sa couleur, qui peut être rose, rouge, blanc, violet, marron ou leurs nuances)
  • Une tache blanche, semblable à une cicatrice, moins élastique que la peau environnante
  • L'apparition sur la peau d'une plaque avec un approfondissement au milieu Changement des grains de beauté sur le corps: resserrement, élargissement, inflammation, gonflement, décoloration
  • L'apparition d'une tache sombre (pigmentée), des démangeaisons et des saignements

Formes de cancer de la peau

Il existe trois principales formes de cancer de la peau:

  1. Forme de surface. L'apparition sur la peau de nodules denses d'une teinte blanchâtre et jaunâtre. Ce sont les premiers signes d'un cancer de la peau, qui au fil du temps se transforment en plaques indolores au contour inégal, à l'intérieur desquelles un approfondissement apparaît (parfois une croûte apparaît en elle, lors de l'élimination de laquelle une goutte de sang apparaît). Cette forme de cancer de la peau de fourré est observée dans le carcinome basocellulaire..
  2. Forme infiltrante. La tumeur sous cette forme ressemble à une ulcération profonde avec des bords denses en forme de rondeur et des croûtes tubéreuses provenant de cellules mortes de la peau. Une telle tumeur se développe rapidement dans les tissus environnants, devenant immobile. En règle générale, cette forme, du point de vue de l'histologie, est caractéristique du carcinome épidermoïde.
  3. Forme papillaire. La forme de cancer la plus rare, qui est une tumeur tubéreuse parsemée de papilles. Avec cette forme de cancer, la tumeur se développe rapidement en profondeur et vers l'extérieur, métastase activement, épuisant considérablement le patient.

Stades du cancer de la peau

Chaque type de cancer de la peau a ses propres caractéristiques de développement. En résumé, nous pouvons dire qu'il existe quatre stades de cancer de la peau:

  • Stade I: formation maligne mobile (tumeur ou ulcère), ayant une taille pouvant atteindre 2 cm de diamètre, ne métastasant pas;
  • Stade II: une tumeur maligne de plus de 2 cm de diamètre, qui s'est développée dans les profondeurs de la peau et donne des métastases au ganglion lymphatique (le plus proche du site de la lésion);
  • L'étape III comporte deux options:
  1. La tumeur est assez grande, avec une mobilité limitée, qui a atteint toute l'épaisseur de la peau, a affecté les tissus mous sans affecter les os et le cartilage. Aucune métastase.
  2. Une tumeur de même taille (ou plus petite), avec des métastases aux ganglions lymphatiques les plus proches;
  3. Formation maligne (tumeur ou ulcère), largement développée sur la peau, pénétrant dans les tissus mous, le cartilage et les os.
  4. Petite tumeur avec métastases distantes.
  • La phase IV peut également être de deux types:

Cancer de la peau: pronostic de survie

Selon les statistiques de ces dernières années, le pronostic de survie avec ce type de cancer sous forme de mélanome malin est assez optimiste. Ainsi, le taux de survie à cinq ans pour détecter le cancer de la peau au stade initial est de 95 à 97% et au quatrième stade de 15 à 20%. Nous vous recommandons également de lire le matériel sur le mélanome malin..

Avec le carcinome épidermoïde, le pronostic de survie aux premier et deuxième stades du cancer de la peau est de 90% (soit cinq ans de vie sans rechute), au troisième ou quatrième stade, il ne dépasse pas 60%. Avec une réaction favorable du corps au traitement, la rechute ne se produit pas du tout et la personne vit une autre vie sans cancer.

Cela se produit particulièrement souvent lorsque le carcinome basocellulaire est détecté à temps..

Diagnostic du cancer de la peau

Le diagnostic du cancer de la peau commence par un médecin qui examine les néoplasmes qui inquiètent le patient. Les oncologues font attention aux critères suivants:

  • L'asymétrie d'un néoplasme suspect, lorsqu'une moitié de la zone suspecte est différente de l'autre moitié
  • Bordures rugueuses, floues et dentelées de la zone affectée
  • Coloration inégale de la zone affectée, couleur du blanc et des nuances de bronzage au brun rouge ou au bleu
  • Le diamètre du néoplasme, qui est supérieur à 6 mm.

En plus de l'examen, le diagnostic de cancer de la peau comprend une biopsie et un test sanguin, ainsi que des tests tels que l'échographie, la radiographie, la tomodensitométrie et l'imagerie par résonance magnétique. Ces tests sont nécessaires pour déterminer le soi-disant indicateur de Breslow (détecter l'épaisseur de la tumeur) et pour déterminer le degré de dommages aux ganglions lymphatiques.

Naturellement, en plus des méthodes de recherche ci-dessus, le médecin peut en prescrire d'autres, en fonction des caractéristiques individuelles de l'état du patient.

Cancer de la peau: traitement

Après avoir déterminé le stade de la maladie, le médecin sélectionne la méthode de traitement optimale. Les principaux traitements du cancer de la peau sont:

  1. Radiothérapie (radiation). Cette méthode est utilisée, tout d'abord, lorsque l'intervention chirurgicale est impossible (par exemple, si la tumeur est située dans un endroit difficile à atteindre, comme dans les coins des yeux, des oreillettes ou du nez), ainsi qu'en cas de rechute de la maladie.
  2. Chimiothérapie. Il est utilisé pour les rechutes répétées et dans le cas de grosses tumeurs. Cette méthode consiste à traiter le cancer de la peau avec des médicaments qui détruisent les cellules cancéreuses..
  3. Méthode photodynamique. Utilisé en cas de concentration de la tumeur dans les couches superficielles de la peau. Dans ce cas, une préparation spéciale est appliquée sur la zone affectée, puis elle est soumise à une exposition à la lumière spéciale. Sous l'influence de cette lumière, le médicament analysé détruit les cellules cancéreuses..
  4. Chirurgie au laser Destruction des cellules cancéreuses par un faisceau lumineux hautement actif ciblé.
  5. Fulguration. Cette méthode de traitement du cancer implique l'élimination des cellules cancéreuses avec un outil spécial, suivie d'un traitement des tissus avec un courant électrique qui détruit les cellules malignes restantes..
  6. Cryochirurgie. Congélation des cellules cancéreuses avec de l'azote liquide. Cette méthode de traitement du cancer est généralement utilisée si l'infiltration dans la peau n'est pas profonde et également lorsque d'autres méthodes ne conviennent pas au patient..
  7. Chirurgical. Il suggère une excision d'une tumeur maligne à 1-2 cm de son bord visible. Le plus souvent, cette méthode est choisie pour le cancer du corps et des membres, ainsi que pour l'élimination des métastases (à condition que la tumeur principale soit guérie).

Le traitement du cancer de la peau avec des médicaments est généralement un point obligatoire du traitement combiné. Le plus souvent, des médicaments sont prescrits pour stimuler l'immunité à une lutte active contre le cancer: 5-fluorouracile, interféron, dacarbazine, aldesleukine, imiquimod et autres. Dans certaines formes de cancer, le traitement combiné comprend plusieurs des méthodes ci-dessus (par exemple, l'excision chirurgicale d'une tumeur plus le rayonnement subséquent).

Les principaux signes du cancer de la peau (vidéo)

Le traitement du cancer de la peau avec des remèdes populaires n'est pas efficace. Après avoir découvert les premiers signes du cancer de la peau, vous devez absolument consulter un dermatologue ou un dermatologue.

Prévention du cancer de la peau

Pour éviter le cancer de la peau, un certain nombre de mesures préventives simples doivent être suivies. À savoir:

  1. Protection complète de la peau contre le soleil (en particulier pour les personnes à peau blanche et les personnes ayant un grand nombre de grains de beauté).
  2. L'utilisation de cosmétiques pour éviter la peau sèche.
  3. Cure opportune (radicale) de toutes les plaies, plaies, fistules, etc..
  4. Hygiène personnelle.
  5. Respect des mesures de sécurité et utilisation d'une protection cutanée supplémentaire lors du travail avec des produits chimiques.

Guérir toutes les maladies qui peuvent conduire au cancer.

Cancer épidermoïde de la peau

Le cancer de la peau à cellules squameuses est une tumeur maligne constituée de cellules épithéliales atypiques qui ressemblent à des kératinocytes épineux. La maladie a tendance à métastases rapides aux ganglions lymphatiques et aux organes internes. Un néoplasme peut se développer dans n'importe quelle partie de la peau, mais plus souvent - près des ouvertures naturelles: sur la lèvre inférieure, dans la région génitale.

Causes et facteurs de risque

Actuellement, plusieurs facteurs ont été identifiés qui peuvent prédisposer à la survenue d'un carcinome épidermoïde. Ceux-ci inclus:

  • Âge. Chez les jeunes, la maladie est presque introuvable. La majorité des patients sont des personnes âgées de plus de 65 ans.
  • Couleur de peau claire et taches de rousseur.
  • Insolation accrue. La conclusion sur l'influence de ce facteur a été tirée du fait que cette forme de tumeur maligne apparaît toujours dans les zones ouvertes du corps qui sont constamment exposées au soleil. De plus, un cancer de la peau squameux peut survenir au site d'un coup de soleil grave..
  • Mutation du gène TP53, responsable de la suppression de la croissance tumorale.
  • La présence de lésions précancéreuses et d'autres conditions pathologiques de la peau (atrophie cicatricielle, lésions radioactives, lupus tuberculose, maladies professionnelles, lichen plan, etc.).
  • L'effet sur la peau des agents cancérigènes (arsenic, paraffine, kérosène, goudron de houille, etc.), qui entraîne une inflammation et une atrophie. En conséquence, des proliférations focales se forment, qui au fil du temps peuvent dégénérer en une formation maligne.
  • Irritation mécanique prolongée ou lésions cutanées.
  • La présence d'immunosuppression chez un patient.
  • Infection par le papillomavirus humain. Le rôle de certains de ses types dans la survenue de cancers de la peau du pénis, de l'anus, de la vulve a été prouvé..
  • Il existe des preuves scientifiques sur le développement de cette tumeur chez les patients atteints de psoriasis après avoir reçu des cours de PUVA thérapie et de photochimiothérapie, ainsi que chez les patients après radiothérapie.

La détermination de la cause du carcinome épidermoïde de la peau est cruciale pour évaluer le risque de récidive et de propagation métastatique. Ainsi, une tumeur maligne qui s'est développée au site d'une lésion cutanée par kératose actinique ne métastase que dans 0,5% des cas. Dans le même temps, le cancer qui se produit sur la cicatrice présente un risque de propagation beaucoup plus élevé - jusqu'à 30%.

Classification

Il existe plusieurs principes pour la classification du cancer de la peau à cellules squameuses. Selon la structure histologique, 4 types de ce néoplasme sont distingués, et selon la stadification du TNM, il y a 4 étapes, chacune reflétant la prévalence du processus dans le corps.

Selon la classification histologique, les options suivantes sont distinguées:

  1. Type de cellules fusiformes, qui se caractérise par un pronostic défavorable en raison de sa croissance invasive rapide, ainsi que par une tendance aux métastases et aux récidives.
  2. Type acantholytique. Apparaît sur la peau affectée par la kératose actinique..
  3. Le carcinome épidermoïde verruqueux de la peau s'accompagne de symptômes d'hyperkératose sévère, qui se manifeste cliniquement par la formation d'une corne (corne cutanée).
  4. Le type lymphoépithélial est constitué de cellules faiblement différenciées. On pense que ce néoplasme est une tumeur des appendices de la peau, et non un véritable carcinome épidermoïde..

Le stade de développement de ce type de cancer est déterminé par la taille de la tumeur primaire, le degré de germination dans le tissu sous-jacent et la présence de métastases distantes. La première étape correspond à la formation d'une taille inférieure à 2 cm, la deuxième et la troisième - des tumeurs plus grandes avec propagation au tissu le plus proche, et la quatrième - une lésion de toute taille avec présence de lésions métastatiques.

Options de localisation

Le carcinome épidermoïde de la peau est le plus souvent représenté par une seule lésion, beaucoup moins souvent par plusieurs lésions. Dans la grande majorité des cas, la peau du visage (nez, oreilles, région périorbitaire) est affectée. Localisation préférée - transitions entre la muqueuse et l'épithélium plat, qui sont observées sur le bord rouge des lèvres, dans la région périanale, sur les organes génitaux externes.

Dans la cavité buccale, ce type de cancer est souvent localisé sur la membrane muqueuse du palais et de la langue. Pour une telle tumeur, une évolution asymptomatique prolongée est caractéristique. Il se transforme progressivement en un nœud solide ou acquiert éventuellement une image d'abcès péri-amygdalien.

Le cancer des cellules squameuses sur la lèvre inférieure se produit dans le contexte de lésions précancéreuses telles que la leucoplasie, la chéilite actinique et abrasive. Initialement, il se manifeste comme des écailles bien ajustées, sous lesquelles se forme un petit phoque en croissance. Plus rarement, la maladie commence par l'érosion, qui a une base solide. À mesure que le néoplasme augmente, la lèvre peut se déformer ou se resserrer.

Pour la localisation du cancer de la vulve, la localisation sur le pli de transition des grandes et petites lèvres, le clitoris, est caractéristique. La maladie a un pronostic défavorable, caractérisé par des métastases rapides. La formation d'un cancer de la peau à cellules squameuses de cette localisation peut être précédée par le lichen scléroatrophique, la maladie de Boven, l'érythroplakie.

Le cancer de la peau du pénis survient généralement chez les hommes de plus de 40 ans. Sa localisation typique est la surface postérieure du corps du pénis, la zone du sac préputial et la rainure coronaire. Les processus inflammatoires chroniques, la balanite avec phimosis congénital, l'accumulation de smegma servent de facteurs prédisposants à la formation de cette tumeur. C'est pourquoi le cancer du pénis ne survient presque jamais chez les hommes qui ont subi une circoncision.

Manifestations cliniques

Il existe deux formes de croissance du carcinome épidermoïde: exophytique et endophytique. Chacun d'eux se caractérise par certaines manifestations cliniques..

Forme exophytique (papillaire)

Le nodule primaire avec ce type de tumeur augmente progressivement de taille et dépasse le niveau de la peau. Un grand nombre de cornes s'accumulent à la surface du foyer. Au fil du temps, sa couleur devient rouge ou brunâtre avec un grand nombre de vaisseaux dilatés à la surface (télangiectasie). Parfois, le centre d'éducation détermine.

La base du néoplasme est large. Le foyer lui-même et les tissus environnants sont inactifs en raison de la germination de la tumeur. Aux stades ultérieurs, nécrose et ulcération.

Une variété de carcinome épidermoïde épidermoïde de la peau est sa forme verruqueuse, qui se caractérise par une couleur jaune ou rouge-brun du foyer, une surface inégale avec des excroissances verruqueuses. Ce type de tumeur, à son tour, a également plusieurs options cliniques, selon l'emplacement:

  • Papillomatose de la cavité buccale - néoplasmes sur la membrane muqueuse de la langue, des joues, des gencives. Fréquemment observé chez les personnes qui mâchent du tabac..
  • Carcinome anogénital. Situé sur la peau du gland du pénis, du scrotum, de la vulve, dans la région périanale.
  • Le type plantaire est caractéristique des hommes plus âgés.
  • Carcinome épidermoïde d'autres zones cutanées (membres, tronc).

La forme verruqueuse se caractérise par une croissance lente et un faible risque de métastases. Sur la peau, ce type de cancer se forme le plus souvent dans des endroits soumis à un stress mécanique constant et peut ressembler à une corne cutanée..

Forme endophytique (ulcéreuse-infiltrante)

Avec la croissance d'une tumeur endophytique, l'élément principal est un nodule, qui au fil du temps se transforme en un nœud dense. Le foyer est étroitement soudé aux tissus sous-jacents. Quelques mois plus tard, son ulcération se produit. L'ulcère a une forme irrégulière, un fond dense, un film blanchâtre à la surface et des bords en forme de cratère. Il peut être recouvert d'une croûte brunâtre, lors de l'élimination de laquelle un exsudat sanglant est libéré. L'ulcère augmente en profondeur et sur les côtés, se propage rapidement aux tissus sous-jacents. Cette forme de carcinome épidermoïde de la peau se caractérise par une récidive fréquente et la formation de métastases..

Méthodes de diagnostic

Étant donné que la dépendance directe de l'efficacité du traitement sur le stade du néoplasme malin où il a été trouvé est prouvée depuis longtemps, on distingue deux niveaux de diagnostic du cancer de la peau épidermoïde: précoce et tardif.

Un diagnostic précoce est le stade I-II. Dans ce cas, le patient peut récupérer complètement, à condition que les bonnes tactiques de traitement soient choisies. La détection tardive est un diagnostic aux stades III et IV. Le pronostic est généralement défavorable en raison de la difficulté de réalisation ou de l'impossibilité d'un traitement chirurgical.

Le «gold standard» pour le diagnostic du carcinome épidermoïde de la peau est une biopsie suivie d'un examen histologique. La méthode immunohistochimique est considérée comme particulièrement informative. La tumeur étant externe et il n'est pas difficile d'obtenir des biomatériaux pour l'histologie, le néoplasme est vérifié dans 99% des cas.

La dermatoscopie est également largement utilisée. Dans ce cas, la présence de bouchons de kératine centrale, de vaisseaux dilatés et ramifiés à la surface parle en faveur du cancer de la peau..

Avec toute forme de carcinome épidermoïde, avec une histoire approfondie et un examen physique, un spécialiste doit évaluer l'état des ganglions lymphatiques. En cas de suspicion de présence de lésions métastatiques, l'aspiration à l'aiguille fine est la principale méthode de diagnostic. Il est également possible d'attribuer des méthodes d'imagerie supplémentaires (échographie, radiographie, scanner, angiographie) pour identifier les métastases régionales et distantes.

Traitement

Aujourd'hui, il existe de nombreuses façons d'aider les patients atteints d'un cancer de la peau à cellules squameuses. Il s'agit à la fois des méthodes classiques (élimination du scalpel, cryodestruction, thérapie au laser) et des technologies modernes, par exemple, la thérapie photodynamique.

Suppression en ligne

Le traitement chirurgical consiste à retirer le néoplasme avec une indentation vers les tissus sains de 1 à 2 cm L'excision chirurgicale est indiquée pour les cancers de la peau à faible risque et à faible probabilité de récidive tumorale..

Critères de faible risque:

  • Localisation du cancer dans les zones ouvertes du corps (à l'exclusion des lèvres et des oreillettes).
  • Taille jusqu'à 2 cm.
  • Aucune invasion du derme.
  • Tumeur hautement différenciée.
  • Le statut immunitaire est normal.

Le traitement chirurgical n'est pas utilisé dans les cas suivants:

  • Cancer de la peau épidermoïde à haut risque (localisation sur les lèvres, les oreillettes, les zones fermées; développement contre un précancer; grosse tumeur).
  • Métastases multiples.
  • Risque opérationnel accru (intolérance aux médicaments, patient âgé).
  • Localisation dans laquelle il est impossible de retirer complètement le foyer (région périorbitaire, nez).

L'ablation chirurgicale du cancer aux stades précoces dans un grand pourcentage de cas conduit à la guérison du patient. Cependant, l'inconvénient de cette méthode est qu'il n'est pas toujours possible d'obtenir un résultat esthétique et fonctionnel satisfaisant..

Une option efficace pour le traitement chirurgical du cancer de la peau épidermoïde est l'opération Mosch, au cours de laquelle une élimination des tumeurs couche par couche est effectuée avec un examen histologique immédiat de chaque couche. Cette approche vous permet de préserver des tissus sains..

Le retrait opératoire de Mosh peut être utilisé pour le cancer de la peau à haut risque, les foyers multiples et la localisation des tumeurs dans les zones cosmétiquement importantes. Cependant, l'application de cette méthode nécessite un investissement important en temps et en argent..

Les petites tumeurs peuvent être retirées par curetage ou par électrocoagulation avec capture d'une peau saine de 5-6 mm. Ces méthodes sont simples, mais les résultats à long terme sont décevants: le risque de récidive du cancer est élevé..

Cryodestruction

Avec le carcinome épidermoïde de la peau, la cryodestruction est effectuée en plusieurs cycles. En fonction de l'emplacement et des signes cliniques de la mise au point, le temps d'exposition est sélectionné. La procédure est réalisée avec la capture de 2 à 2,5 cm de peau saine autour de la tumeur. L'élimination de la cryodestruction n'est possible que pour les néoplasmes à faible risque.

Cette méthode est bonne car elle peut être réalisée en ambulatoire. De plus, il se caractérise par une faible morbidité. Le principal inconvénient est l'impossibilité du contrôle histologique.

Thérapie au laser

Dans le cadre de ce type de traitement, un laser carbone ou néodyme est utilisé. L'utilisation de cette méthode conduit à de bons résultats cosmétiques..

La thérapie au laser est indiquée pour les patients qui souffrent de troubles de la coagulation ou qui prennent des anticoagulants. Les inconvénients de cette méthode sont les indications limitées (ne peuvent être utilisées que pour les cancers à faible risque) et le manque d'examen histologique de la lésion distante.

Radiothérapie

En raison du fait que le carcinome épidermoïde de la peau est une tumeur avec une sensibilité relativement élevée à la radiothérapie, il est largement utilisé en monothérapie et en combinaison avec d'autres méthodes. Les petits foyers sont traités à l'aide de radiographies rapprochées, les grosses tumeurs sans métastases sont traitées par une thérapie gamma à distance. En présence de métastases régionales, un traitement combiné est effectué, qui comprend l'utilisation de la radiothérapie préopératoire et l'excision de la formation avec les ganglions lymphatiques affectés.

Aux premier et deuxième stades du cancer de la peau, cette méthode peut être utilisée en tant que méthode indépendante, aux troisième et quatrième - elle est utilisée comme traitement pré et postopératoire. Sous des formes inopérables est une variante des soins palliatifs pour les patients.

L'utilisation de la radiothérapie est contre-indiquée dans la forme récurrente de cancer, de carcinome verruqueux, de maladies du tissu conjonctif (sclérodermie, lupus érythémateux). Les conséquences négatives de la méthode peuvent être le développement d'une périostite, d'une périchondrite, de cataractes, de graves déformations cicatricielles de la peau.

Chimiothérapie

La chimiothérapie locale et systémique peut être utilisée pour traiter le carcinome épidermoïde. Comme fonds locaux, le fluorouracile, la prospidine, les onguents au glyciphon sont utilisés. Il convient de noter que ce type de thérapie a une efficacité plutôt faible et que le risque de récidive tumorale avec un traitement externe est élevé. De plus, ces pommades peuvent provoquer une intoxication, ce qui empêche la guérison..

De plus, des médicaments cytotoxiques (5-fluorouracile) sont injectés dans la lésion à l'aide d'injections intradermiques ou sous-cutanées. La chimiothérapie systémique avec le cisplatine, la bléomycine, le carboplatine est utilisée en présence d'une formation inopérable, d'une tumeur métastatique ou comme préparation préopératoire.

Ainsi, les indications de la chimiothérapie sont:

  • Cancer de la peau récurrent.
  • Foyers multiples.
  • Échec de la suppression rapide.
  • Tumeur métastatique.
  • Cancer de la peau épidermoïde chez les patients âgés qui ont des contre-indications à l'utilisation d'autres méthodes.

L'utilisation de médicaments cytotoxiques est contre-indiquée en cas de pathologie concomitante sévère. Pour le traitement des patients affaiblis présentant des conditions d'immunodéficience, cette méthode n'est pas non plus appropriée..

Thérapie par interféron

Des immunomodulateurs locaux et systémiques peuvent être utilisés pour traiter le cancer de la peau. Ceux-ci incluent: imiquimod (crème), viferon, intron A.

L'indication de l'utilisation de la méthode est la présence d'une grosse tumeur inopérable. Le traitement par interféron est contre-indiqué dans les maladies auto-immunes, la leucopénie, les maladies concomitantes sévères au stade de la décompensation.

Le développement fréquent de symptômes indésirables fait référence à un manque important de thérapie immunomodulatrice. De plus, le coût de la cure est assez élevé avec son efficacité relativement faible..

La thérapie photodynamique

Cette méthode est une méthode minimalement invasive moderne pour le traitement du carcinome épidermoïde de la peau. Il est basé sur l'apport d'un photosensibilisateur dans le corps, suivi d'une irradiation laser avec une longueur d'onde spécifique, entraînant la destruction des membranes des cellules tumorales sans endommager les tissus sains.

Le photosensibilisateur peut être administré par voie systémique (intraveineuse, orale) ou locale (application). En règle générale, une voie d'administration intraveineuse est utilisée. Dans notre clinique, le médicament Photoditazine est utilisé.

Indications pour la thérapie photodynamique systémique:

  • Les stades initiaux du carcinome épidermoïde sans germination dans les tissus.
  • Résistance aux traitements standards.
  • Pathologie concomitante sévère, dans le cadre de laquelle l'opération est impossible.
  • Localisation inaccessible de l'éducation.
  • Cancer de la peau multiple et récurrent.

Parmi les photosensibilisateurs locaux, l'acide méthylaminolévulinique (MALK) sous forme de crème est le plus efficace. Lors de l'utilisation de cet outil, le résultat cosmétique est plus acceptable qu'avec l'excision chirurgicale et la cryodestruction.

Prévoir

Lorsque le carcinome épidermoïde de la peau est inférieur à 2 cm et qu'un traitement adéquat est effectué, le taux de survie à 5 ans atteint 90%. Si la tumeur est plus grande et qu'une germination dans les tissus est observée, cet indicateur est réduit à 50%.

Les tumeurs situées sur la peau de la région périorbitaire, le conduit auditif externe et le pli nasolabial ont un pronostic particulièrement défavorable. Avec cette localisation, le néoplasme peut se développer en muscles et en os, il peut provoquer des saignements dus à des dommages vasculaires, compliqués par des infections.

La prévention

La principale mesure de prévention du cancer de la peau épidermoïde est la détection et le traitement en temps opportun des conditions précancéreuses. À cet égard, il est recommandé que les jeunes subissent un examen par un dermatologue tous les 3 ans et les personnes de plus de 40 ans - chaque année. Si des changements cutanés sont détectés, vous devez également contacter un spécialiste.

Les foyers d'inflammation chronique de la peau doivent subir un débridement adéquat. Vous devez également éviter d'endommager à plusieurs reprises la même zone cutanée (frotter, écraser avec des vêtements et des chaussures serrés, se blesser pendant les mêmes tours).

Important est le respect du régime solaire et l'utilisation d'une crème avec un écran solaire, le refus de visiter le solarium. Lorsque vous travaillez avec des réactifs chimiques - sources de risques professionnels, il est nécessaire d'utiliser une protection individuelle de la peau.