Cancer de la peau

Sarcome

Le cancer de la peau est un nom générique pour les maladies cutanées malignes qui ont une origine, des manifestations, des tactiques de traitement et des pronostics différents..

  • Cellules basales et squameuses - se développent à partir de cellules épithéliales. Environ 85% de tous les cancers cutanés surviennent chez les espèces épithéliales..
  • Adénocarcinome - une lésion rare de la sueur et des glandes sébacées.
  • Mélanome - provient de cellules pigmentaires appelées mélanocytes..

Le type de cancer le plus courant et le moins agressif est le carcinome basocellulaire. Le carcinome épidermoïde est plus agressif que le carcinome basocellulaire, mais a généralement une évolution maligne moyenne.

Le mélanome est un type rare, mais le plus malin, sujet à une progression rapide et à des métastases..

Distinguer la formation de peau maligne et diagnostiquer son apparence n'est possible qu'après le diagnostic en laboratoire d'un échantillon de tissu affecté. Il est important pour une personne d'être en mesure de reconnaître à temps les néoplasmes suspects et de consulter un dermatologue ou un oncologue dès que possible.

Cancer de la peau: symptômes

Le plus souvent, des néoplasmes apparaissent sur les zones ouvertes du corps - visage, jambes, bras, cou, etc. Une exception est l'adénocarcinome, qui est localisé dans les plis où il y a beaucoup de glandes sébacées et sudoripares..

Les signes externes du cancer de la peau et la nature de l'évolution de la maladie dépendent de son type - il peut s'agir d'ulcères non cicatrisants, de «verrues» et de taches brunes, de papules, de nodules, de plaques. Au début, ils ne provoquent pas d'inconfort, mais à mesure que la maladie se développe, des douleurs, des démangeaisons et des ulcères pleureurs apparaissent. Le centre du néoplasme peut progressivement cicatriser, mais en général il ne guérit pas, mais continue de se développer à partir des bords. La palpation au centre peut révéler un sceau.

À mesure qu'il progresse, le cancer se développe plus profondément dans les tissus, détruisant d'autres couches - les muscles, le fascia, les os et provoquant des processus inflammatoires dans les organes voisins. Par exemple, avec une localisation sur le visage, il est possible de connecter sinusite, otite moyenne, méningite. L'audition, la vision et les parties vitales du cerveau peuvent être affectées..

La propagation des cellules malignes (métastases) se produit d'abord par les vaisseaux lymphatiques. Les ganglions lymphatiques sont compactés, augmentent en taille. Au début, ils sont indolores à la palpation et mobiles, mais au fil du temps, ils fusionnent avec les tissus environnants. Les nœuds deviennent douloureux et immobiles. En l'absence de traitement, le ganglion lymphatique se brise, formant un ulcère à la surface de la peau au-dessus.

Avec le flux sanguin, les cellules cancéreuses se propagent à d'autres organes, provoquant des métastases dans les poumons, l'estomac, la glande mammaire, les os, les reins et les glandes surrénales. Les symptômes associés au cancer de ces organes, ainsi que la faiblesse générale, la pâleur, la fièvre.

Selon l'agressivité du cours, la tendance aux métastases et le type de manifestations cutanées, les types de cancer de la peau diffèrent assez significativement.

Le carcinome basocellulaire, le carcinome épidermoïde et l'adénocarcinome sont des types non mélaniques. Le mélanome par origine et caractéristiques du cours se distingue. Dans certaines sources médicales, quand ils parlent de cancer de la peau, ils parlent de formes non mélanomateuses.

Cancer épidermoïde de la peau

Également connu sous le nom de carcinome épidermoïde ou épithélium pavimenteux. Il se développe à partir des cellules superficielles de l'épiderme squameux - les kératinocytes. La forme des cellules squameuses apparaît dans 11 à 25% des cas.

Le carcinome peut être localisé sur n'importe quelle partie du corps, même la membrane muqueuse, mais la localisation est plus typique dans les zones exposées au soleil.

L'agressivité de l'épithéliome pavimenteux est moyenne. La germination dans d'autres tissus est possible - muscles, os, cartilage, fixation de l'inflammation et de la douleur. Des métastases surviennent dans environ 16% des cas.

La survie à cinq ans avec un diamètre tumoral inférieur à 2 cm est de 90%, mais si elle est grande et a germé en profondeur - environ 50% ou moins.

Le carcinome épidermoïde peut être des types suivants:

  1. Kératinisation - une formation écailleuse ou kératinisée sous la forme d'une plaque. Il peut être situé dans le même plan que la peau et peut s'élever. Peut-être une violation de son intégrité et des saignements.
  2. Endophytique non kératinisé (croissant dans le sens des tissus environnants). Il se manifeste sous la forme d'un long ulcère non cicatrisant sous la forme d'un cratère avec des élévations denses et des bords brisés. Il a un fond inégal, recouvert de croûtes, qui sont formées de liquide séreux sanguin séché (exsudat).
  3. Forme exophytique non cornifiée. Un nœud qui, avec sa grande surface bosselée, ressemble à du chou-fleur ou à un champignon. La coloration est rouge vif ou marron. Sujette aux ulcérations.

Les plaies de carcinome épidermoïde peuvent ne pas guérir pendant des mois, voire des années, se croûter, puis s'ulcérer à nouveau. Ce type de cancer est dangereux car les patients ne font pas attention aux ulcères non cicatrisants depuis longtemps, car au début ils ne les dérangent pas beaucoup..

Carcinome basocellulaire

Basaliome, carcinome basocellulaire. Elle survient lorsque les cellules basales de l'épithélium sont malignes, qui sont situées sous l'épithélium pavimenteux et ont une forme ronde. Il représente 60 à 75% de tous les cancers de la peau. Le plus souvent trouvé chez les personnes de plus de 50 ans. Les enfants et les adultes de moins de 40 ans ne tombent pas malades.

Le carcinome basocellulaire est caractérisé par une progression lente, ne métastase pratiquement pas (pas plus de 0,5%). Il pousse moins dans les tissus profonds et provoque rarement des douleurs. La mortalité par carcinome basocellulaire est généralement faible et ne survient que dans des cas très avancés.

Le cancer basocellulaire se développe à partir de cellules qui ont un follicule pileux. Il est localisé sur le visage - dans le nez, le front, les paupières, parfois sur le cou. Cela crée des difficultés de traitement, car la méthode principale est l'ablation chirurgicale du néoplasme.

Ce type de cancer se caractérise par une grande variété de manifestations cutanées:

  • nodulaire-ulcératif;
  • verruqueux;
  • pigmentaire;
  • sclérodermiforme;
  • perçant;
  • surface plane).

Le carcinome basocellulaire commence, généralement avec un petit nodule rose translucide ou nacré qui ressemble à une perle. Par conséquent, cette éducation a un nom - perle de corne. Petit à petit, il grossit et une croûte apparaît au centre. Ensuite, il y a un ulcère, qui se recouvre bientôt de nouveau d'une croûte. Par conséquent, la surface la plus caractéristique du carcinome basocellulaire est au centre de l'ulcère, et sur les côtés se trouvent des nodules «perlés» (forme nodulaire-ulcérative). Ce type de carcinome basocellulaire est localisé sur la paupière, dans le pli nasolabial ou dans le coin interne de l'œil..

Le carcinome basocellulaire atrophique cicatriciel commence également par la formation d'une papule. Mais dans sa partie centrale, des cicatrices se produisent et l'ulcère se déplace vers les bords. Une telle cellule basale a une cicatrice au centre et ses bords sont ulcérés..

La forme plate ou superficielle est une tache rouge avec un éclat nacré possible qui ne s'élève pas au-dessus de la surface de la peau et ne croît pas en profondeur. Peut se décoller.

La sclérodermie bazaliome se manifeste sous la forme d'une cicatrice qui s'enfonce sous le niveau de la surface de la peau, parfois avec des ulcérations. Extrêmement rare.

La tumeur verruqueuse (papillaire, exophytique) est similaire au chou-fleur

Ce sont des papules denses qui ont une forme hémisphérique. Le carcinome basocellulaire verruqueux ne se développe généralement pas plus profondément dans les tissus environnants..

L'aspect pigmenté a une couleur sombre plus intense, donc lors d'un examen superficiel, il est parfois confondu avec un mélanome.

Adénocarcinome

Un type rare de cancer de la peau. Il se développe à partir de la sueur et des glandes sébacées, il se caractérise donc par une localisation dans les aisselles, la zone inguinale et les plis sous les glandes mammaires. Il a l'apparence d'une papule ou d'un petit nœud. Les adénocarcinomes se caractérisent par une croissance lente et une petite taille. Parfois, ils peuvent atteindre une taille allant jusqu'à 8 cm et se développer en tissus profonds..

Mélanome

Il se développe avec une dégénérescence atypique des mélanocytes - cellules de la peau qui produisent des pigments. L'espèce la plus agressive et la plus dangereuse. Sujette à une progression rapide et à une germination profonde, ainsi qu'à la formation de métastases.

Le mélanome ne représente que 4% du nombre total de pathologies du cancer de la peau, mais il cause 80% des décès par cancer de la peau.

Le plus souvent, les femmes de moins de 40 ans souffrent de mélanome. À 40 ans, le risque de morbidité chez l'homme est doublé par rapport à la femme.

Chez l'homme, le néoplasme est plus souvent localisé dans le visage, le cou et les oreilles. Le cancer de la peau sur la jambe est une maladie qui affecte davantage les femmes. Et généralement, cela se produit dans une zone ouverte - la zone du tibia.

Le mélanome se développe à partir des cellules de la peau pigmentées, des muqueuses et même des yeux. Surtout beaucoup de pigments dans les naevus (taches de naissance), et ils sont parfois malins (malins).

À quoi ressemble le mélanome?

Pour la reconnaissance des néoplasmes de mélanome, il y a le principe de l'ABCDЕ:

  • Asymétrie (asymétrie). La tumeur a une forme asymétrique, c'est-à-dire que la moitié de celle-ci diffère de la forme de l'autre.
  • Bordure (bordures). Les bordures de forme irrégulière peuvent être floues. Peut être élevé au-dessus de la surface du corps.
  • Couleur Dans le corps du néoplasme, il existe plusieurs couleurs (marron, noir, gris, rose). Parfois, un mélanome dépigmenté est trouvé, dont la couleur ne diffère pas du reste de la peau ou est plus claire qu'elle.
  • Diamètre Les mélanomes sont généralement gros - leur taille est supérieure à 6 mm.
  • Evolution (changements). L'éducation grandit, change de forme et de couleur.

Un tel néoplasme est plus facile à remarquer s'il apparaît soudainement sur une zone propre de la peau. Mais que faire si une personne a de nombreux grains de beauté ou papillomes? Lors de l'auto-examen, il faut être guidé par le principe dit du «vilain petit canard» - la tumeur du mélanome n'est «pas comme tout le monde» et se distingue des autres formations par sa forme et sa couleur.

En cas de danger de mélanome

Les grains de beauté ordinaires se régénèrent rarement, mais il existe certains types de naevus avec une tendance accrue à la malignité. Ce sont des naevus dysplasiques ou atypiques. Extérieurement, ils ressemblent à un mélanome - ils ont des bords inégaux, une pigmentation hétérogène et un grand diamètre. Que nous ayons affaire à un naevus dysplasique ou à un stade précoce du mélanome ne peut être dit que par analyse microscopique d'un morceau de tissu prélevé sur cette formation. Parfois, les grains de beauté atypiques sont éliminés de manière préventive.

Vous pouvez comprendre qu'une taupe a commencé à renaître par les signes suivants:

  • Sa croissance rapide commence.
  • De nouvelles nuances apparaissent ou le pigment disparaît.
  • Nevus commence à se développer verticalement, formant un nœud.
  • Des rougeurs et des inflammations se produisent sur la peau le long des bords de la formation.
  • Des fissures, des érosions, des croûtes et des gouttelettes de liquide apparaissent à la surface de la tache de naissance. Les ulcères et les taches apparaissent tardivement.
  • Démangeaisons et endolorissement du naevus.

Il existe un certain nombre de facteurs par lesquels une personne peut être incluse dans un groupe à risque:

  • Nævi multiples. La probabilité de dégénérescence d'une taupe est très faible. Mais le nombre de grains de beauté d'environ 100 augmente la probabilité de mélanome de 50 fois.
  • La présence d'un naevus atypique donne un degré de risque moindre. Plusieurs de ces tumeurs augmentent le risque de la maladie de 16 fois..
  • Hérédité. Si une personne a des proches parents atteints de mélanome, le risque augmente de 50%.
  • Exposition fréquente au soleil, visites au solarium.
  • Coup de soleil avec cloques. Plus il y en avait, plus la probabilité de maladie augmente. Brûlures particulièrement dangereuses reçues avant 15 ans.
  • Rechute. Si vous avez déjà été traité pour un mélanome, il existe un risque de rechute de la maladie.
  • Nevus de grandes tailles. Si à la naissance d'une personne sa taille de naissance avait une taille de 7 cm, et lorsqu'elle atteignait sa maturité, elle atteignait 20 cm et plus, la probabilité de sa dégénérescence est assez élevée.
  • Travailler avec des cancérogènes.

Les représentants de la race caucasienne à la peau et aux cheveux clairs (phototype I et II) sont plus souvent malades, surtout s'ils sont exposés à un rayonnement solaire intense. Parmi le type méditerranéen du Caucase (à la peau foncée et aux cheveux noirs), l'incidence est plus faible.

Important! Les visiteurs réguliers des salons de bronzage ont un risque 75% plus élevé de développer un mélanome. L'OMS décourage fortement les lits de bronzage pour les moins de 18 ans.

Diagnostic du cancer de la peau

Tout d'abord, un dermatologue ou un dermatologue oncologue procède à un examen visuel du néoplasme et de la palpation des ganglions lymphatiques.

Ensuite, une dermatoscopie est effectuée - examen avec un appareil grossissant d'un dermatoscope. Les dermatoscopes numériques modernes vous permettent d'agrandir l'image des dizaines de fois et d'étudier en détail la structure de la tumeur, sa symétrie et le type de bordures. Ils scannent également les couches inférieures de la peau, ce qui permet d'évaluer le degré de croissance tumorale.

La principale méthode de diagnostic du cancer est l'examen cytologique et histologique d'un fragment de tumeur.

Référence! Analyse cytologique - étude de la structure cellulaire d'un échantillon au microscope. Analyse histologique - l'étude de la structure des tissus au microscope

Pour prélever le matériel biologique pour l'étude, une biopsie de l'échantillon de peau affectée est réalisée avec la capture de tissus sains le long des bords, qui est ensuite envoyée à un laboratoire histopathologique.

Ce n'est que sur la base des résultats de la cytologie et de l'histologie qu'un diagnostic peut être établi, que son type et sa nature de la tumeur, ainsi que le degré de lésion tissulaire, peuvent être déterminés.

En cas de suspicion de métastases, un diagnostic d'autres organes internes est prescrit par échographie, TDM, IRM.

Si les examens n'ont pas montré la présence de métastases dans les organes, une biopsie sentinelle des ganglions lymphatiques est réalisée. Cela est nécessaire pour exclure les métastases précoces, car le stade initial des métastases cancéreuses se trouve principalement dans les ganglions lymphatiques. Un isotope est introduit dans les tissus entourant la tumeur, qui se propage et «marque» les ganglions lymphatiques. Ensuite, leur contenu est collecté pour analyse histologique. En règle générale, une biopsie ganglionnaire sentinelle est réalisée pour le mélanome..

Traitement

Les tactiques de thérapie dépendent du type de cancer et de son stade..

Important! Il est impossible d'éliminer les néoplasmes incompréhensibles et les zones kératinisées dans les salons de beauté où l'analyse histologique des tissus n'est pas effectuée. Même les formations normales peuvent être malignes. C’est le cas quand il vaut mieux «dépasser que dépasser».

Basalioma

Cette tumeur doit être traitée, malgré son évolution relativement bénigne. Tactiques d'observation inacceptables.

L'option et la thérapie les plus fiables du premier choix sont l'excision complète de la formation basocellulaire. Cependant, en raison de sa position sur le visage, en particulier le nez et les yeux, cela peut être difficile. Dans certains cas, l'opération peut menacer des défauts d'apparence du patient, ainsi qu'une altération de la fonctionnalité de ces organes. Si un traitement chirurgical n'est pas possible, une radiothérapie est prescrite.

Thérapie de troisième choix - chimiothérapie.

Si la chirurgie, la radiothérapie et la chimiothérapie ne sont pas possibles et qu'il existe une faible probabilité de rechute, les méthodes suivantes peuvent être prescrites:

  • cryodestruction du carcinome basocellulaire;
  • thérapie photodynamique (PDT);
  • l'utilisation de pommades anticancéreuses à base de fluorouracile;
  • onguents immunomodulateurs.

Référence! Cryodestruction - "congélation" de la tumeur à des températures élevées. Thérapie photodynamique - exposition à une tumeur avec des ondes lumineuses de différentes longueurs et des particules photosensibles, conduisant à la nécrose de ses cellules et à des dommages aux vaisseaux sanguins.

Carcinome squameux

Si le risque de récidive et de métastases est faible, la meilleure méthode consiste à exciser le néoplasme avec une section de tissu sain d'environ 4 à 6 mm de surface. Avec un cours plus agressif, la capture de tissus sains devrait être plus importante.

Si aucune métastase ne s'est produite, le traitement chirurgical est suffisant.

Si la chirurgie n'est pas possible, utilisez la radiothérapie et la chimiothérapie.

Avec des métastases à d'autres organes, la radio et la chimiothérapie sont effectuées..

Mélanome

Avec cette maladie, il est nécessaire d'enlever la tumeur avec des tissus environnants sains afin qu'il n'y ait plus de cellules cancéreuses. À un stade précoce de développement, la tumeur est localisée dans la couche superficielle de la peau et seule cette intervention chirurgicale suffit pour guérir complètement le patient..

Si des cellules malignes ont envahi les ganglions lymphatiques, il est impératif qu'elles soient complètement éliminées dans la zone entourant le mélanome..

Si le mélanome par le sang s'est métastasé à d'autres organes et tissus, une chimiothérapie ou une radiothérapie est nécessaire en plus du traitement chirurgical..

Comment se protéger du cancer de la peau

Détection précoce de la maladie

Il est impossible de garantir à une personne qu'elle n'aura jamais de cancer de la peau, même si elle n'est pas à risque et respecte toutes les précautions.

Par conséquent, le diagnostic précoce et le traitement commencé à temps sont le moyen le plus fiable de récupérer.

Régulièrement (si vous êtes à risque - tous les mois), procédez à un auto-examen. Si vous avez la moindre inquiétude, contactez un dermatologue.

Important! Les auto-examens réduisent de 63% la mortalité par mélanome.

protection solaire

Les rayons UVA et UVB provoquent un cancer de la peau. Essayez d'éviter l'exposition prolongée au soleil et en particulier les coups de soleil avec des cloques. Plus ils surviennent, plus la probabilité de développer une oncopathologie cutanée, en particulier un mélanome, est élevée.

Avoir moins de soleil à midi et à midi.

Si vous êtes un résident d'été ou un agriculteur et que vous devez travailler sous des rayons de soleil, essayez de porter des chapeaux, des chemises à manches longues, des pantalons et des jupes longues en coton et lin légers..

En séjournant dans la station, allez bronzer le matin et le soir, lorsque l'activité solaire est plus faible. Essayez de passer plus de temps à l'ombre.

Rappelez-vous qu'il vaut mieux être pâle mais en bonne santé que bronzé mais malade.

Renoncer aux lits de bronzage!

Crème solaire

Utilisez des écrans solaires conçus pour protéger contre les rayons UVA et UVB. Le facteur de protection pour le FPS doit être d'au moins 15. Plus votre peau est claire, plus le FPS doit être élevé. Chaque unité du numéro signifie une protection contre les coups de soleil pendant 20 minutes.

Attention! En utilisant des écrans solaires, les gens se permettent parfois de rester au soleil beaucoup plus longtemps, pensant qu'ils évitent l'exposition, mais en font plus, car la dose totale augmente. Par conséquent, lors de l'utilisation de crèmes, n'augmentez pas la durée d'insolation.

Prendre soin des enfants

Une exposition intensive au soleil et des brûlures infantiles augmentent considérablement le risque de développer un mélanome.

Les bébés jusqu'à 6 mois ne sont pas autorisés à être exposés à la lumière directe du soleil. Les écrans solaires ne sont pas recommandés..

Après avoir atteint 6 mois, le bébé peut être retiré pendant une courte période à une faible activité solaire au soleil (en aucun cas midi et midi!). Consultez un pédiatre au sujet de la durée du bain de soleil d'un bébé. À ces mesures, vous pouvez ajouter une crème pour bébé avec un facteur de protection élevé.

Cancer de la peau - Prédictions de survie

Au cours des 20 dernières années, l'incidence et la prévalence du cancer de la peau ont augmenté dans le monde, bien que les scientifiques pensent que ce type de tumeur puisse être évité..

Selon les statistiques 2004-2014, la prévalence de la tumeur a fortement augmenté: en 2004, le mélanome a rencontré une fréquence de 36,1: 100 000, autres formes de cancer - 216,4: 100 000, en 2014 le taux de mélanome est passé à 54,8 : 100 000, autres formes jusqu'à 269,9: 100 000.

Faits généraux et prévisions de survie

Le cancer de la peau est un groupe de néoplasmes, parmi lesquels le mélanome a la malignité la plus élevée et représente un grave danger pour la vie. Les prévisions de survie sont influencées par de nombreux facteurs: le stade du processus, le type de tumeur, la race, l'âge, les facteurs de risque et bien d'autres. Malgré l'augmentation de l'incidence, les prévisions de survie à cinq ans au cancer de la peau se sont améliorées: dans les années 50, le taux n'était que de 49%, en 2010 il est passé à 92%.

Il est scientifiquement prouvé que le pronostic du cancer de la peau s'aggrave avec l'âge: l'espérance de vie la plus courte est observée chez les patients de plus de 70 ans. La localisation de la tumeur affecte également la survie: si elle est située sur les paumes et les pieds, dans des endroits où la peau est constamment exposée au stress mécanique, le pronostic est mauvais. Cela vaut également pour la course. Tout le monde sait que chez les Noirs, une tumeur maligne est rarement diagnostiquée, mais dans ce petit pourcentage de patients, il existe un risque élevé de progression rapide du cancer de la peau, de développement de métastases et de décès.

Il convient de noter que la plupart des patients vivent non seulement pendant des décennies, mais se débarrassent également complètement de la maladie. Mais cela ne peut être réalisé qu'avec un diagnostic rapide et une thérapie adéquate. Ce sont ces facteurs qui ont une forte influence sur les prévisions de survie. Si le néoplasme est détecté dans les premiers stades et qu'il n'a pas eu le temps de toucher les ganglions lymphatiques, le taux de survie à cinq ans est de 90%. Les métastases dans les ganglions lymphatiques et les tissus régionaux réduisent le taux à 60%, dans les ganglions lymphatiques distants à 15%. La détection d'une tumeur dans les derniers stades conduit à des prévisions de survie négatives: seulement 7-10%.

Épidémiologie

Le cancer de la peau représente 12% de tous les néoplasmes malins en Russie, il occupe la 3e place du taux d'incidence chez les hommes (22,7 pour 100 000) et la 2e place chez les femmes (25,1: 100 000). L'Australie a les taux d'incidence les plus élevés: 52 chez les hommes et 38 chez les femmes..

Sur 5 ans, la croissance des patients en Russie était d'environ 15-17%, en Angleterre - 62%. Le plus souvent, la maladie est diagnostiquée à un âge avancé (environ 69 ans), des cas isolés sont enregistrés chez les jeunes. Au Royaume-Uni, l'âge moyen des patients atteints de cancer de la peau est de 50 ans; dans 25% des cas, il est enregistré à 75 ans.

Le mélanome dans le monde ne représente pas plus de 4% de toutes les formes de cancer de la peau, mais il est à l'origine d'une mortalité élevée: après tout, 1 personne dans le monde décède toutes les heures de ce diagnostic. On pense qu'une personne sur 50 à tout âge développera un mélanome.

Selon les estimations des centres américains de lutte contre le cancer, l'incidence du cancer de la peau a considérablement augmenté au cours des 30 dernières années, et en 2013 aux États-Unis, plus de 71500 nouveaux cas de mélanome ont été détectés, dont environ 9400 sont décédés. L'augmentation des indicateurs est causée non seulement par une augmentation du nombre de patients, mais aussi par une amélioration de la qualité du diagnostic.

Il convient de noter que ces dernières années, le taux d'incidence du cancer de la peau chez les enfants a également augmenté de 2%. Dans le même temps, 90% des cas surviennent entre 10 et 19 ans. Le mélanome représente 2 à 6% de toutes les tumeurs malignes infantiles. Dans 40% des cas, le cancer est détecté aux stades ultérieurs..

Prévisions de survie et type de tumeur

Le cancer de la peau est divisé en 3 groupes principaux selon la structure morphologique: squameux, basocellulaire et mélanome.

Le bazaliome survient dans 75% des cas, il se caractérise par une croissance lente sans métastases. Le carcinome épidermoïde est enregistré moins fréquemment (dans 10%), mais il se caractérise par une croissance rapide et des métastases dans le tractus lymphatique. Le mélanome est diagnostiqué dans 4% des cas, mais c'est ce néoplasme qui explique la plupart des décès par tumeurs cutanées (jusqu'à 89%). Il est formé de cellules de la peau - mélanocytes, le processus pathologique est caractérisé par une croissance incontrôlée, des métastases précoces dans tout le corps.

Il est extrêmement rare (dans 0,5%) que de tels types de néoplasmes se présentent comme:

Cancer des cellules de Merkel, cette pathologie est caractérisée par une malignité excessive, car elle forme des métastases précoces chez 50% des patients;

Sarcome de la peau - une tumeur des éléments du tissu conjonctif.

Selon le cours clinique, le cancer de la peau est divisé en plusieurs types:

Superficiel: a l'apparence d'une petite tache avec des limites claires, sa surface est recouverte de nodules ou de zones incolores, se caractérise par une croissance lente, souvent localisée sur le dos, le cou, la tête, les membres inférieurs, la survie prévue est de 70%;

Nodulaire: souvent formé sur le corps, a l'apparence d'un nodule de couleur foncée, capable de s'ulcérer, une telle tumeur pénètre profondément dans les tissus, la mortalité est de 50%;

Lentigineux: survient chez 10 patients atteints de mélanome, se développe en raison du rayonnement solaire, a la forme d'une tache sombre. Si le néoplasme croît par rapport à la surface, alors les prévisions sont favorables, mais s'il pénètre plus profondément, il entraîne des métastases précoces, la mortalité est de 10%.

Les prévisions de survie dépendent également de la profondeur du tissu affecté. Pour évaluer cet indicateur, la classification de Clark est utilisée en fonction du degré d'endommagement des couches de la peau:

1 degré - les cellules cancéreuses sont situées devant la couche épithéliale supérieure. La survie à dix ans est de 99%;

2 degrés - la pathologie affecte la couche papillaire de la peau et la membrane basale, taux de survie à 10 ans - 95%;

Grade 3 - dommages aux couches supérieures jusqu'au réticule. Taux de survie à dix ans - 90%;

Grade 4 - dommages à la couche réticulaire, survie pendant 10 ans - 65%;

Grade 5 - la pathologie de toutes les couches de la peau et la pénétration de la tumeur dans la graisse sous-cutanée, survie à 10 ans de seulement 25%.

Dans la plupart des cas, le cancer de la peau est localisé dans la tête et le cou (90%). Cette partie du corps se distingue par un réseau développé de nerfs et de vaisseaux sanguins, ainsi qu'un relief anatomique complexe et la présence d'organes vitaux. Par conséquent, même des néoplasmes de petite taille (plus de 2 cm) conduisent à la formation d'effets négatifs: destruction du cartilage du nez, défauts de l'oreillette, lésions oculaires et autres troubles nécessitant des procédures thérapeutiques complexes.

Prévisions de survie: types et stades du cancer de la peau

Le carcinome basocellulaire est la forme la plus courante de cancer de la peau et la moins agressive. Il est souvent situé sur le visage et la tête, moins souvent sur le tronc et les membres. La probabilité de former ce type de tumeur chez l'homme est de 33%, chez la femme - 23%. Le carcinome basocellulaire n'a pas de stades de développement clairs, il donne très rarement des métastases (dans 0,5%), mais en même temps il affecte agressivement les tissus environnants, provoquant leur destruction, et dans 50% des rechutes. Les prévisions de survie pour ce type de néoplasme sont proches de 100%.

Dans 20% des cas, les patients développent un cancer de la peau à cellules squameuses. Il se forme souvent dans des zones ouvertes du corps exposées au rayonnement solaire. Il passe par 5 étapes de développement:

Stade 0: les cellules tumorales sont situées dans les couches superficielles de l'épithélium.

Stade 1: la lésion mesure jusqu'à 2 cm de diamètre et se développe lentement en profondeur dans les tissus.

Stade 2: une tumeur de 2 à 4 cm de diamètre et a endommagé les couches profondes de la peau.

À toutes ces étapes, le pronostic du traitement du cancer de la peau est favorable, les procédures consistent à retirer la tumeur, la survie à cinq ans est supérieure à 90%.

Étape 3: métastases dans les tissus régionaux.

Étape 4: métastases dans les tissus distants.

Ces étapes impliquent la chirurgie pour enlever la lésion primaire et les métastases, ainsi que la chimiothérapie. La prévision de survie à 5 ans est de 25 à 45%.

La probabilité de récidive après ablation de la tumeur est de 40%, dans 20% des cas elle se forme dans la zone du foyer principal.

La malignité la plus élevée parmi tous les types de cancer de la peau est le mélanome. Il se caractérise par une progression rapide, des dommages aux couches profondes et des métastases précoces. Il ressemble à une taupe asymétrique, s'élevant au-dessus du niveau des tissus environnants, l'érosion de sa surface, des démangeaisons et des douleurs sont possibles. Elle passe par 5 étapes de développement:

Stade 0: les mélanocytes pathologiques sont situés dans la couche superficielle de l'épithélium. Les mesures thérapeutiques consistent à éliminer la lésion, le taux de survie à cinq ans de ce stade est de 97%.

Stade 1: cette période signifie une augmentation de la tumeur, mais son épaisseur ne dépasse pas 1 mm et il n'y a pas de métastases. Le traitement implique une intervention chirurgicale, il est également recommandé de faire une biopsie des ganglions lymphatiques pour les métastases. La survie à cinq ans est de 75 à 95%. L'ulcération tumorale à ce stade réduit le pronostic à 60%.

Stade 2: l'épaisseur du néoplasme augmente à 4 mm ou plus, mais il n'y a pas de métastases. Avec un traitement adéquat, le pronostic du cancer de la peau atteint 65%.

Stade 3: la tumeur métastase dans les tissus voisins dans 67% des cas. Si les métastases sont petites et déterminées seulement après un examen histologique, la survie à 5 ans est de 30 à 60%. Si les ganglions lymphatiques sont considérablement endommagés, le pronostic est réduit à 20-40%. Par conséquent, aux stades 2 et 3, il est souhaitable d'éliminer non seulement le néoplasme, mais également les ganglions lymphatiques régionaux afin d'éviter le développement de rechutes.

Stade 4: le mélanome donne des métastases aux organes distants (foie, reins, poumons et autres). La chirurgie est rarement réalisée à ce stade; la chimiothérapie ou la chirurgie palliative est le plus souvent utilisée pour éliminer les métastases les plus dangereuses. Prévision de survie à cinq ans - 10%.

Des rechutes après traitement sont observées chez 3 à 5% des patients. Par conséquent, il est important de surveiller l'état de votre santé et de votre peau pendant une longue période après les procédures dans le but de détecter rapidement une nouvelle tumeur..

Cancer de la peau. Causes, symptômes et signes, diagnostic et traitement du cancer

Le cancer de la peau est une lésion de la peau par des cellules malignes. Ce problème est répandu, en particulier chez les personnes âgées et représente 10% de tous les cancers.

Les manifestations du cancer de la peau sont très diverses. Ce sont des grains de beauté inhabituels avec des bords inégaux, des ulcères, des nodules. Parfois, ils causent de la douleur et de l'inconfort, mais peuvent être complètement indolores..

Faits intéressants sur le cancer de la peau

Parmi les victimes du cancer de la peau, il y a de nombreux amateurs de vacances à la plage et d'un solarium. On pense que si une personne dans sa jeunesse a reçu 3 coups de soleil, cela augmente le risque de néoplasme plusieurs fois.

Le cancer de la peau est plus souvent touché par les personnes à peau blanche, aux cheveux blonds et aux yeux bleus. Ces descendants des Scandinaves n'ont pas de protection génétique contre le soleil et, une fois dans les pays à climat ensoleillé, ils sont très menacés. Mais les représentants de la race noire sont 20 fois moins sensibles au cancer de la peau.

Quelques statistiques

  • Au cours des 40 dernières années, le nombre de patients atteints d'un cancer de la peau a augmenté de 7 fois.
  • L'augmentation annuelle de l'incidence est de 5%.
  • Le cancer de la peau affecte également les personnes des deux sexes..
  • Jusqu'à récemment, la maladie était principalement détectée chez les personnes de plus de 60 ans, mais ces dernières années, elle est devenue plus jeune et affecte même les jeunes de 18 ans..
  • Dans 90% des cas, le cancer de la peau survient dans les zones ouvertes de la peau et dans 70% du visage.
Il existe trois principaux types de cancer: le carcinome épidermoïde 11-25%, le carcinome basocellulaire 60-75% et le mélanome cutané (2,5-10%). Nous allons nous attarder sur eux en détail dans cet article..

Causes du cancer de la peau

  1. Exposition cutanée aux rayons ultraviolets
    Chaque cellule contient une molécule d'ADN qui porte des informations sur les fonctions de la cellule, sa durée de vie, sa répartition et son apparence. Normalement, une cellule transfère une copie exacte de l'ADN à ses descendants et exactement la même chose apparaît sur le site du défunt. Mais sous l'influence des rayons ultraviolets, la chaîne d'ADN change. Cela conduit au fait que la nouvelle cellule a des propriétés complètement différentes. Elle n'est pas en mesure de remplir les fonctions qui lui sont assignées. Une telle cellule ne se divise que non-stop, en produisant de semblables. En conséquence, un néoplasme malin apparaît bientôt sur ce site..
  2. L'influence des produits chimiques (arsenic, goudron, résines, carburants et lubrifiants)
    Ces substances sont appelées mutagènes chimiques. Cela signifie qu'avec un contact fréquent, ils conduisent à des mutations de gènes individuels dans la molécule d'ADN. En conséquence, des sections de la molécule peuvent disparaître, se diviser ou changer de place. Cela conduit au fait qu'une cellule avec un tel matériel génétique se transforme en mutant. Elle se multiplie, produisant autour d'elle une armée de cellules malignes. Ils libèrent des substances qui régénèrent également les tissus sains..
  3. Rayonnement ionisant
    Tout rayonnement radioactif (provenant d'équipements médicaux, de substances radioactives) affecte les cellules de la peau et modifie leurs propriétés. De plus, le rayonnement provoque l'apparition de radicaux libres dans le corps, qui oxydent les cellules et endommagent leur appareil génétique. Le résultat est l'apparition de cellules atypiques (pas similaires à la normale), qui sont à la base de la tumeur.
  4. Renaissance de cicatrices qui sont restées après des blessures et des brûlures
    Le tissu cicatriciel est déjà à moitié changé. Il existe de nombreuses fibres conjonctives inhabituelles pour la peau, l'approvisionnement en sang est peu développé et la reproduction cellulaire est activement en cours. Ainsi, des conditions favorables sont créées pour la mutation des cellules. Et les enzymes qui sont appelées à détruire les "mutants" ne les ont pas atteintes.
  5. Renaissance des taches de naissance (naevus)
    Une taupe est une formation bénigne. À un moment donné, les cellules de la peau débordent de pigment mélanine et se transforment en mélanocytes (cellules produisant ce pigment). Après une petite blessure ou un coup de soleil dans l'accumulation de ces cellules, la croissance active commence. Ils se transforment en cellules malignes et un mélanome se développe..
  6. Dépendance héréditaire
    Le corps possède un gène spécial qui est responsable de la production de l'enzyme protéine kinase Cδ. C'est cette substance qui est responsable de la destruction des cellules mutantes à ADN altéré, qui sont les progéniteurs d'une tumeur cancéreuse. Comme le pigment ne suffit pas, les cellules atypiques restent vivantes et la tumeur se développe.
  7. Les précancers obligatoires sont des maladies qui se transforment presque toujours en cancer de la peau.
    • xérodermie pigmentaire;
    • La maladie de Bowen;
    • Maladie de Paget;
    • érythroplasie de Keira.
    Les scientifiques pensent que presque toujours une tumeur maligne se forme sur la base de croissances focales ou de tumeurs bénignes. Les mécanismes de protection conçus pour détruire les cellules mutées ne fonctionnent pas bien en eux..
  8. Les précurseurs facultatifs sont des maladies qui peuvent se transformer en cancer si vous êtes exposé à des facteurs cancérigènes..
    Facteurs cancérigènes: rayonnement UV, troubles endocriniens, mauvaises habitudes, mauvaise écologie, etc..
    Les précanceurs facultatifs comprennent:
    • corne de peau;
    • kératoacanthome;
    • kératose sénile (solaire, actinique);
    • kératome sénile (séborrhéique);
    • ulcères de radiation tardifs;
    • ulcères trophiques;
    • lésions cutanées avec tuberculose, lupus érythémateux disséminé, syphilis.
    Ces maladies entraînent un dysfonctionnement de la peau. L'immunité locale diminue et la protection spécifique contre les cellules mutées s'affaiblit. En cas de division cellulaire active ou de troubles circulatoires dans une zone distincte de la peau, le corps devient difficile de se débarrasser des cellules atypiques.

Symptômes et signes du cancer de la peau

Carcinome épidermoïde de la peau (photo)


Type de tumeurCaractéristiquesPhoto
NœudLe nœud ressemble à du chou-fleur ou à un champignon avec une surface tubéreuse inégale. La base et la partie supérieure sont denses, difficiles à toucher. La couleur de la formation va du rouge au brun. Des érosions apparaissent à la surface, d'où un liquide clair ou sanglant suinte.
PlaqueUne formation dense et plate de couleur rouge apparaît sur la peau. La surface est couverte de petits tubercules semblables aux verrues, et autour d'eux il y a une accumulation de cellules mortes.
Forme ulcérativeUn ulcère profond ressemblant à un cratère de volcan se forme sur la peau. Le long du bord, il est entouré d'un rouleau surélevé dense de couleur rose grisâtre. Une odeur désagréable suinte d'un ulcère. Il sèche et forme des croûtes.

Cancer de la peau basocellulaire (photo)


Type de tumeurCaractéristiquesPhoto
Forme d'ulcère nodulaire.Un nodule semi-circulaire s'élève au-dessus de la surface de la peau. La peau au-dessus d'elle devient fine et brillante. Progressivement, au centre du tubercule apparaît un ulcère recouvert de plaque grasse. Le nodule commence à se développer rapidement et prend une forme irrégulière. Un rouleau de couleur perle arrondi caractéristique est visible le long des bords de la croissance..
Forme verruqueuse.L'hémisphère s'élève au-dessus de la surface de la peau, ressemblant au chou-fleur. Les capillaires sanguins dilatés peuvent être vus à travers la peau.
Forme pigmentaireUn nodule semi-circulaire qui s'élève au-dessus de la surface. Il est entouré d'un léger rouleau «perlé» caractéristique du carcinome basocellulaire. Mais au centre, il y a une tache brune ou noire visible - une accumulation de pigment mélanine.
Forme de surface.Une telle tumeur ne pénètre pas profondément dans la peau et ne s'élève presque pas au-dessus de sa surface. Il s'agit d'une tache assez large (jusqu'à 4 cm) rose ou rouge, entourée d'un rouleau "perle". La surface de la plaque, comme recouverte de cire, est hétérogène, avec des fissures et de l'érosion. Il y a souvent plusieurs de ces taches sur une zone de la peau.

Mélanome cutané

Le mélanome est une taupe qui dégénère en tumeur maligne. Il a des bords asymétriques, une couleur brune ou noire intense, parfois avec une teinte bleuâtre. Souvent, sa base devient dense. De petites taches pigmentaires apparaissent autour.

La marque de naissance augmente de taille, la surface devient lisse. Le motif de peau disparaît, les cheveux tombent. Des ulcères hémorragiques peuvent apparaître plus tard..

Cancer épidermoïde de la peau

Le cancer de la peau à cellules squameuses est un néoplasme malin qui provient de cellules épithéliales squameuses situées dans la couche épineuse de la peau. Cette tumeur est très agressive, elle se développe rapidement et détruit les tissus environnants. Les personnes âgées en souffrent souvent..

Le carcinome épidermoïde est constitué de cellules altérées (atypiques) de différentes tailles, qui ressemblent à des cordons s'étendant dans les couches profondes de la peau. La tumeur est dangereuse car elle se métastase rapidement aux ganglions lymphatiques les plus proches.

Ce type de cancer de la peau apparaît le plus souvent dans les zones exposées de la peau:

  1. sur la lèvre inférieure;
  2. sur les tempes et sur le front,
  3. dans le cuir chevelu;
  4. sur les paumes;
  5. à pied;
  6. sur les organes génitaux externes et dans l'anus;
  7. sur les cicatrices après des blessures et des brûlures;
  8. à la place des processus inflammatoires chroniques de la peau.
Manifestations

Le carcinome épidermoïde provoque une gêne, une douleur et des démangeaisons. De l'érosion à la surface de la tumeur, un liquide sanglant avec une odeur désagréable est libéré.

Le carcinome épidermoïde a plusieurs manifestations

  1. La plaque est une formation plate et dense recouverte de petits tubercules. La couleur est rouge. Saigne souvent et grossit rapidement.
  2. Le nœud est une croissance sous forme de chou-fleur sur une patte épaisse. La consistance est dense. La couleur est rouge vif ou marron. La surface est recouverte d'érosion suintante et de croûtes. Croissance rapide.
  3. Ulcère - ressemble à un cratère d'un volcan avec un fond inégal, d'où suinte un liquide avec une odeur désagréable. Il sèche, formant des croûtes. La couleur est rose-rouge. Se développe rapidement sur les côtés et en profondeur jusqu'à l'os.
  4. Des joints, des fissures et de l'érosion apparaissent sur la cicatrice. Certaines zones rougissent, s'épaississent. Sur eux se forment des excroissances tubéreuses ressemblant à des verrues..

Diagnostique

Une tumeur maligne se situe à la surface de la peau, ce qui facilite le diagnostic. Le médecin examine la tumeur avec une loupe et prend un morceau de la peau affectée pour déterminer s'il y a des cellules cancéreuses..

L'examen histologique de l'étude prélève un morceau de tissu à la base de la tumeur. En laboratoire, des coupes minces en sont faites, colorées et examinées au microscope. S'il est possible de détecter des cellules atypiques, cela confirme que la tumeur ou l'ulcère est vraiment un cancer de la peau. Le résultat d'un examen histologique prévu sera prêt dans 5 à 10 jours.

Examen cytologique du grattage de la surface d'un ulcère. En laboratoire, à l'aide d'un microscope, ils étudient la structure de la cellule et ses structures: noyau, cytoplasme, organites. Ainsi, il est possible de déterminer le degré d'atypie des cellules, à quel type appartient ce néoplasme, à partir de quelles cellules il est apparu.

Carcinome épidermoïde menaçant le pronostic vital

Le carcinome épidermoïde de la peau se comporte de manière agressive et se développe rapidement. Mais en raison de son emplacement superficiel, la tumeur est facilement traitable. Si des mesures sont prises avant l'apparition des métastases, le pronostic est favorable. Plus de 90% des personnes restent en vie pendant au moins 5 ans.

Mais lorsque l'instant est manqué, des métastases apparaissent dans les ganglions lymphatiques, les poumons, le foie et d'autres organes. Si vous commencez le traitement aux stades 3 et 4, le taux de survie à cinq ans diminue à 25% et 45%.

Cancer de la peau basocellulaire

Le cancer de la peau basocellulaire ou carcinome basocellulaire est le type de cancer de la peau le plus courant et le plus inoffensif. Les métastases ne se forment que dans 0,5% des cas, mais la tumeur est dangereuse car elle détruit les tissus environnants. Surtout s'il est localisé sur la paupière ou près du nez.

Les hommes sont plus sujets au carcinome basocellulaire, le risque d'apparition à vie est de 30% et chez les femmes de 23% seulement. Plus la personne est âgée, plus la probabilité de néoplasme est élevée.

La tumeur apparaît souvent dans les zones exposées de la peau. Mais dans 20% des cas, il peut également se former sur les parties du corps qui sont généralement couvertes de vêtements.

  1. sur les paupières et d'autres parties du visage;
  2. sur le cou;
  3. sur le cuir chevelu;
  4. chez les hommes sur le torse;
  5. sur les jambes et les bras.
Manifestations

Le cancer basocellulaire se développe à partir de la couche la plus profonde de l'épiderme - la base. La transformation des cellules basales en cellules cancéreuses entraîne l'apparition de nodules translucides en "perle" de 3 à 5 mm. Après 1-2 ans, ils augmentent plusieurs fois. Une croûte sanglante se forme au centre et un ulcère saignant en dessous. La partie périphérique de la tumeur est rose et les vaisseaux sont visibles sous la peau fine..

Il existe plusieurs formes de cancer de la peau basocellulaire.

  1. Forme nodulaire-ulcérative. Nodule lisse dense recouvert d'une peau fine. Couleur du rose au rouge. Progressivement, le nodule se développe, devient asymétrique. Au centre apparaît une plaie, recouverte d'une croûte, autour de laquelle des crêtes arrondies s'élèvent avec un scintillement perlé.
  2. Forme pénétrante. Selon les caractéristiques, il ressemble à un nodule-ulcératif, mais diffère par son développement rapide. Apparaît sur les zones de la peau qui sont constamment blessées..
  3. Forme verruqueuse (exophytique, papillaire). Des excroissances semi-circulaires sous forme de chou-fleur s'élèvent au-dessus de la peau. Ils sont serrés au toucher. Couleur beige ou rose.
  4. Forme pigmentaire. Une plaque ou un nodule de structure dense apparaît sur la peau. La surface est inégale, couverte de fissures. Une tache brune ou noire se forme au centre. Une caractéristique distinctive du mélanome est la présence d'un rouleau blanc le long du périmètre.
  5. Forme de sclérodermie. Un nodule blanc dense apparaît à la surface de la peau. Sa taille augmente progressivement et se transforme en plaque dure. Il est léger, translucide, les capillaires sont visibles sous la peau. Progressivement, des ulcères apparaissent à sa surface. Taille de 0,5 à 3 cm.
  6. Forme de surface. Tumeurs multiples dans les zones fermées de la peau. Couleur du rose pâle au rouge. La taille des taches peut atteindre 4 cm, elles ne dépassent pas le reste de la peau. Autour des tumeurs un rouleau perlé surélevé.
  7. Tumeur de Spiegler (tumeur "turban"). Le néoplasme est situé dans le cuir chevelu. Les nœuds denses se présentent sous la forme d'hémisphères. Ils sont durs au toucher, ont une surface ridée translucide. Taille 1-10 cm Couleur rouge-violet.

Diagnostique

Examen cytologique (cellulaire)

Auparavant, la surface de la tumeur était nettoyée des croûtes à l'aide d'un pansement. Ensuite, une lame de verre est appliquée à sa croissance et un frottis est imprimé. Cette méthode vous permet d'obtenir des échantillons de cellules à la surface de la tumeur sans l'endommager. Avec le cancer de la peau basocellulaire, des cellules basaloïdes caractéristiques, grandes et brillantes, sont détectées au microscope..

Examen histologique

Afin de prélever un échantillon de matériel pour la recherche, une biopsie est effectuée sur le site. À partir d'un petit morceau de la tumeur, des coupes minces sont faites avec un outil spécial et réparties sur du verre.

Confirme la présence d'un carcinome basocellulaire: cordons ou nids de cellules caractéristiques entourés d'un bord de cytoplasme. L'analyse aide le médecin à déterminer le danger de la tumeur et à choisir la meilleure méthode de traitement..

Danger de mort

Le cancer de la peau basocellulaire est l'un des types de tumeurs les plus sûrs. Il ne provoque pratiquement pas de métastases. Le seul danger est que le basaliome détruit les tissus environnants. Par conséquent, il est très important de commencer le traitement à temps, surtout s'il est situé dans les coins de l'œil, près du méat auditif externe, sur les plis nasogéniens. Sinon, les vaisseaux, les muscles et les os importants peuvent être endommagés..

Mélanome cutané

Le mélanome cutané est une tumeur maligne formée à partir de cellules qui produisent le pigment de mélanine. Ce néoplasme apparaît à l'emplacement des taches de rousseur et des taupes (naevus). Le mélanome est l'une des tumeurs les plus agressives et malignes, car il provoque des métastases..

Le mélanome apparaît souvent chez les personnes à peau blanche, avec un grand nombre de grains de beauté (plus de 50) et des taches de rousseur. Et aussi ceux qui vont régulièrement au solarium ou passent beaucoup de temps au soleil: travailler sur le terrain, se livrer au commerce. Les plus touchés sont le dos chez l'homme et les jambes chez la femme, moins fréquemment les pieds, les paumes, les muqueuses de la bouche et les organes génitaux. Le mélanome peut apparaître même à un jeune âge.

Manifestations du mélanome cutané

  1. Sensations désagréables dans la région des taupes.
  2. Perte de cheveux à la surface du naevus.
  3. Décoloration (assombrissement, éclaircissement, coloration inégale).
  4. L'apparition d'ulcères sur un grain de beauté.
  5. Saignement.
  6. Croissance active, une multiplication par 2 en six mois.
  7. Taille de la taupe de plus de 7 mm.
  8. Bords asymétriques asymétriques.
  9. Frontières floues.
  10. La disparition des rides en surface.
  11. L'apparition de nœuds.
  12. Souvent, le mélanome est entouré d'une bordure inflammatoire rouge.
Diagnostic du mélanome

Au premier stade, le médecin procède à un examen à l'aide d'une loupe ou d'un appareil spécial - un dermatoscope.
Les taches de naissance suspectes sont évaluées selon plusieurs critères: asymétrie, bordures floues, coloration inégale, diamètre supérieur à 6 mm. Si au cours de l'examen, des symptômes suspects ont été découverts, la taupe est retirée.

Examen histologique

Le chirurgien enlève complètement la taupe suspecte et certains tissus environnants. Après cela, il envoie le matériel résultant au laboratoire, où il est traité avec de la paraffine, coupé en plaques minces, taché et les caractéristiques des tissus sont étudiées au microscope. Le médecin détermine la profondeur de germination et l'intensité de la division des cellules..

Il n'est pas souhaitable de faire une biopsie préopératoire lorsque le médecin ne prend qu'un morceau de la tumeur pour l'échantillon. Cela peut entraîner la propagation rapide de la tumeur et la formation de métastases..

Le mélanome est-il dangereux pour la vie?

Le danger pour la vie dépend du degré de développement du mélanome. S'il ne s'est pas propagé aux couches profondes de la peau, n'a pas métastasé dans d'autres zones de la peau ou des ganglions lymphatiques, les chances de guérison complète sont excellentes. Mais au quatrième stade du cancer de la peau, 15 à 20% des patients vivent plus de 5 ans.

Les scientifiques ont remarqué un fait intéressant: si le mélanome est apparu sur le pied, la paume ou près de l'ongle, il est plus mortel que les néoplasmes dans d'autres régions.

Stades du cancer de la peau

Le cancer de la peau passe par plusieurs étapes de son développement..

Stade 0 - les cellules cancéreuses viennent d'apparaître et sont situées dans la couche superficielle de la peau. À ce stade, la maladie est détectée par hasard lors de l'examen des éléments suspects sur la peau. L'efficacité du traitement est de 100%.

Stade 1 - le néoplasme ne dépasse pas 2 cm de diamètre. Il se développe progressivement dans les couches profondes de l'épiderme. La tumeur ne provoque pas de métastases dans les ganglions lymphatiques. Avec le bon traitement, il est complètement guéri..

Stade 2 - le diamètre de la tumeur est de 2 à 5 cm et se développe dans toutes les couches de la peau. La tumeur provoque un inconfort (douleur, démangeaisons, brûlures). Une seule métastase se forme dans le ganglion lymphatique. Les signes de cancer sur le néoplasme sont visibles à l'œil nu. Après traitement, la survie est d'environ 50%.

Stade 3 - le diamètre de la tumeur est supérieur à 5 cm et provoque une gêne. Des ulcères apparaissent à sa surface. Le cancer affecte les muscles, le cartilage et les os sur lesquels il se trouve. La température augmente périodiquement, l'état général empire. Des métastases se forment dans les ganglions lymphatiques (régionaux) les plus proches, les organes distants ne sont pas affectés. Environ 5% des personnes vivent plus de 5 ans après le traitement.

Stade 4 - la tumeur est grande, avec des bords inégaux, recouverte d'ulcères hémorragiques et de croûtes. Le cancer provoque une intoxication sévère (perte de poids, faiblesse, nausées, maux de tête). Les métastases se forment dans les organes vitaux des poumons, du foie et des os. La survie moyenne après traitement est de 20%.

Contrairement à d'autres formes de cancer de la peau, le carcinome basocellulaire n'a pas de stades. La tumeur grossit simplement, détruisant les tissus environnants.

Diagnostic du cancer de la peau

Le diagnostic de tout type de cancer de la peau implique plusieurs étapes..

Auto-examen

Au moins une fois tous les six mois, il est nécessaire d'examiner attentivement la peau devant le miroir. Demandez à une personne proche de vous aider à explorer les zones difficiles d'accès. Assurez-vous de consulter un spécialiste si vous remarquez une tache squameuse suspecte sur la peau, un ulcère qui ne guérit pas, un nodule brillant ou une taupe asymétrique avec une coloration inégale.

Examen médical

Au rendez-vous, le médecin examine soigneusement la peau avec une loupe ou un microscope spécial, ce qui vous permet d'examiner la structure interne du néoplasme.

Biopsie

Cela prend du matériel d'une tumeur pour une étude détaillée. Il existe plusieurs façons de faire une biopsie:

  • avec un outil spécial semblable à une aiguille creuse d'une seringue, prélever du tissu sur les nœuds;
  • couper le secteur de la tumeur avec un scalpel;
  • avec une lame mince et mince, toute la croissance est coupée;
  • enlever la tumeur ainsi que les tissus environnants.
La zone souhaitée est anesthésiée et la procédure est indolore. Ensuite, le matériel résultant est envoyé au laboratoire pour des études cytologiques et histologiques..

Cytologie du cancer de la peau

L'étude des caractéristiques structurelles des cellules et de leurs composants: organites, noyaux, cytoplasme. Une attention particulière est portée à la forme des cellules. Le but de l'étude est de déterminer si le néoplasme est bénin ou s'il a des cellules cancéreuses dans sa composition, ainsi que de savoir de quelles cellules la tumeur est constituée et de déterminer le type de cancer. Il faudra environ 5 jours pour attendre le résultat.

Différentes tumeurs sont sensibles à différentes méthodes de traitement (chirurgicale, radiologique, chimiothérapeutique). Par conséquent, un examen cytologique aide à choisir la meilleure façon de lutter contre le cancer..

Le matériel pour l'examen cytologique est:

  • échantillons de biopsie;
  • imprime sur une lame de verre avec une tumeur sans croûte.
Signes d'une tumeur maligne:
  • Les cellules ne semblent pas normales, elles sont donc appelées atypiques..
  • Les cellules ont de gros noyaux sombres.
  • Les cellules ne sont pas spécialisées, elles ne peuvent pas remplir leur fonction caractéristique..
  • Les cellules sont jeunes et il y a des signes de leur division active..

Examen histologique du cancer de la peau

Le matériel prélevé par biopsie est rendu solide avec de la paraffine, coupé avec un appareil spécial et coloré. Les coupes obtenues, de quelques microns d'épaisseur, permettent de juger des changements qui se produisent dans les tissus. Le résultat de l'étude sera prêt dans 5-7 jours.

Par des signes spécifiques, le médecin peut juger de l'agressivité et du danger de la tumeur et de la façon de la traiter..

Les signes suivants confirment le cancer de la peau:

  • Accumulations de cellules atypiques rondes ou fusiformes.
  • Les cellules ont de gros noyaux, tandis que le reste des organites sont petits ou sous-développés..
  • Un groupe de cellules est entouré par un bord du cytoplasme.

Méthodes biochimiques pour l'étude du cancer de la peau

Malheureusement, à ce jour, les scientifiques n'ont pas encore été en mesure d'identifier des substances (marqueurs tumoraux) qui sont libérées dans le sang précisément avec le cancer de la peau. Ces composés protéiques pourraient servir d'indicateur que le corps est sujet au cancer de la peau et aider à diagnostiquer dès les premiers stades..

Aux stades 3 et 4 de la maladie, un test sanguin biochimique révèle un niveau élevé d'enzyme lactate déshydrogénase, supérieur à 250 unités / litre. Cette substance apparaît aux derniers stades du développement tumoral, après la formation de métastases. Mais ses valeurs élevées peuvent parler d'autres maladies: insuffisance cardiaque, pneumonie, myopathies. Par conséquent, cette analyse ne peut pas confirmer le diagnostic de cancer de la peau..

Etude radioisotopique du cancer de la peau

La tomographie par émission de positrons (TEP) est la dernière méthode basée sur la détection des radio-isotopes du phosphore radioactif. Cette substance, comme une balise, indique où se trouvent les cellules cancéreuses et permet de détecter les plus petites tumeurs et leurs métastases. L'inconvénient est que l'équipement complexe et coûteux n'est pas dans chaque ville, et le coût de la procédure est d'environ 20 000 roubles.

Des études supplémentaires sont menées pour le cancer de la peau à 3-4 degrés, lorsqu'il est nécessaire de détecter des métastases.

  • Radiographie pulmonaire;
  • Imagerie par résonance magnétique (IRM);
  • Tomodensitométrie (TDM);
  • Échographie des ganglions lymphatiques.

Caractéristiques du diagnostic de différents types de cancer de la peau

  1. Cancer épidermoïde de la peau
    • Dermatoscopie Le médecin examine la peau sous un fort grossissement à l'aide d'un appareil spécial - un dermatoscope.
    • Biopsie et examen histologique ultérieur. Fournir des informations sur le type de tumeur.
  2. Cancer de la peau basocellulaire
    • Dermatoscopie Inspection des ganglions et ulcères suspects avec une loupe ou un dermatoscope.
    • Examen cytologique. Si le nodule est recouvert de peau et qu'il n'y a aucun défaut, un grattage ou une biopsie est effectué. Si des ulcères apparaissent, une lame de verre propre et sèche est appliquée sur la surface nettoyée et une empreinte est obtenue avec des échantillons de cellules tumorales.
    • Examen histologique. Des échantillons de tissus sont prélevés au microscope à l'aide d'un scalpel ou d'une aiguille..
  3. Mélanome cutané
    • Dermatoscopie - examen de la peau avec un appareil grossissant.
    • Biopsie. Pour recevoir du matériel à étudier, une tache de naissance suspecte est complètement supprimée..
    • Examen cytologique. Au microscope, le médecin examine la structure des cellules des taupes (mélanocytes) et détermine si elles présentent des signes de cancer.
Dans le cas où ces méthodes de base ont révélé un cancer de la peau du degré 2-4, une étude supplémentaire est prescrite pour trouver toutes les métastases possibles.

Traitement du cancer de la peau

Chirurgie ou excision chirurgicale de la tumeur

Indications pour la chirurgie

  • Grande tumeur;
  • Lésion cutanée profonde sur le tronc ou les extrémités;
  • Tumeur apparaissant sur la cicatrice;
  • Réapparition d'une tumeur (rechute) après une radiothérapie.
Technique d'opération

Avec un cancer de la peau de stade 1-2, l'opération est réalisée en ambulatoire sous anesthésie locale. Après une injection d'anesthésique, le médecin enlève le néoplasme avec un scalpel ou une boucle à travers lequel passe un courant électrique. Après cela, le tissu coupé est envoyé pour examen. Là, le pathologiste détermine s'il y a des cellules malignes sur la tranche. Si tout est propre, l'opération est considérée comme réussie. Si des cellules cancéreuses sont détectées, des couches de tissus plus profondes doivent être retirées..

Avec un cancer de la peau de 3-4 degrés, le tissu sous-cutané est affecté et des métastases se forment dans d'autres organes. Dans ce cas, l'opération est réalisée sous anesthésie générale. Le chirurgien enlèvera la tumeur et une partie du tissu sous-cutané. Après cela, il effectuera une chirurgie plastique afin que le défaut soit moins visible. La prochaine étape de l'opération est l'élimination des métastases dans les ganglions lymphatiques et d'autres organes.

La chirurgie de la mousse est utilisée pour traiter le carcinome basocellulaire et squameux de la peau. Le chirurgien enlève les couches minces de la tumeur et les examine au microscope. La procédure est répétée jusqu'à ce que la coupe soit «propre». Ainsi, il est possible d'éliminer toutes les cellules cancéreuses et une zone minimale de tissu sain..

Souvent, pour consolider l'effet du traitement et prévenir la réapparition du cancer, vous devrez peut-être suivre une radiothérapie.

Efficacité

Le traitement chirurgical du cancer de la peau est aujourd'hui très répandu et est considéré comme le plus efficace. Il présente plusieurs avantages:

  • en 1 jour, vous pouvez vous débarrasser de toutes les cellules cancéreuses;
  • il est possible de contrôler la qualité de l'opération en examinant les bords de détourage;
  • peut enlever une tumeur de n'importe quelle taille;
  • risque relativement faible de re-développement tumoral.

Radiothérapie pour le cancer de la peau

La radiothérapie du cancer de la peau est utilisée comme méthode de traitement indépendante ou en combinaison avec l'ablation chirurgicale de la tumeur. À des fins thérapeutiques, utilisez des rayons X, gamma, bêta, rayonnement neuronal.

Des schémas ont été spécialement développés pour minimiser l'irradiation des cellules saines. Et dans les cellules cancéreuses, les molécules sont détruites et elles perdent la capacité de se multiplier ou meurent.

Les indications

  • l'anesthésie générale est contre-indiquée pour le patient et la chirurgie ne peut pas être effectuée;
  • pour le traitement du cancer de la peau réémergeant;
  • il est nécessaire d'obtenir un bon effet cosmétique;
  • grande taille de tumeur;
  • la tumeur est située dans des endroits inaccessibles à l'opération;
  • éloignement d'une tumeur d'organes importants et de gros vaisseaux.
Méthodologie

Le traitement du cancer de la peau est effectué par la méthode de contact, qui est la plus efficace et la plus sûre pour les tissus environnants. Le médecin définit individuellement la dose de rayonnement, la durée de la procédure et le nombre de séances.

Vous vous asseyez sur le canapé et essayez de rester immobile. L'émetteur est appliqué directement sur la tumeur et une séance de radiothérapie est effectuée, qui dure jusqu'à 10 minutes. Au cours de la procédure, vous ne ressentirez ni douleur ni autre inconfort. Après la session, il est conseillé de se reposer pendant 20-30 minutes et vous pouvez rentrer chez vous.

Pendant le traitement, le rayonnement ne s'accumule pas dans le corps. Par conséquent, après la procédure, vous pouvez communiquer avec les gens sans craindre de les irradier.

Efficacité

En termes d'efficacité, la radiothérapie est comparable à la méthode chirurgicale, mais moins traumatisante. Dans les étapes initiales, cette méthode permet une récupération de 95%. La radiothérapie est utilisée seule, après une intervention chirurgicale ou en combinaison avec une chimiothérapie. Les meilleurs résultats sont observés dans le traitement du cancer basocellulaire et de la peau squameuse.

Chimiothérapie

La chimiothérapie est une méthode de traitement du cancer de la peau avec des poisons ou des toxines qui endommagent les cellules cancéreuses et empêchent leur reproduction..

Les indications

  • les tumeurs de petite taille sont traitées avec des onguents;
  • rechute dans le carcinome basocellulaire;
  • grosses tumeurs qui ne peuvent pas être opérées (traitées par chimiothérapie intraveineuse);
  • cancer de la peau de grade 3 et 4 avec de multiples rechutes;
  • refus du patient de la chirurgie.
Méthodologie

Pour le traitement des stades 1 et 2, une pommade à la prospidine à 30% ou une émulsion de fluorouracile est utilisée. Ces fonds sont appliqués sous forme de demandes sous pansements pendant 3-4 semaines.

En cas d'apparition de métastases, des médicaments de chimiothérapie sont administrés par voie intraveineuse. Le cisplatine est utilisé - 25 mgm2 du 1er au 5ème jour de traitement. 15 mg de méthotrexate sont administrés les 1er, 8e et 15e jours de traitement. L'intervalle entre les cours est de 3 semaines. La durée du traitement dépend du stade de la maladie..

Efficacité

La chimiothérapie complète très efficacement la chirurgie et la radiothérapie. Mais en tant que méthode indépendante, elle n'est pas souvent utilisée. La raison en est que la chimiothérapie est longue et provoque de nombreux effets secondaires..