QUELQUES ÉDUCATIONS DU BON CÔTÉ

Mélanome

Cordialement, Alexander Yuryevich.

Téléphone portable: +38 (066) 194-83-81
+38 (096) 909-87-96
+38 (093) 364-12-75

Viber, WhatsApp et Telegram: +380661948381
Skype: internist55
Courriel: [email protected]

Site Web personnel: http://riltsov.kh.ua

Le mercredi, Vladimir Ivanovitch est de service. Il répondra aux questions dans un délai de 2-3 jours.

L'administration du site attire votre attention! Chers patients! N'oubliez pas de vous inscrire sur le site! Si nécessaire, répondez personnellement au patient, les utilisateurs non enregistrés ne recevront pas une telle réponse. Pour les appels répétés - reproduisez TOUTES les correspondances précédentes (écrivez la date et les numéros des numéros). Sinon, les consultants "ne vous reconnaîtront pas". Vous pouvez ajouter des questions ou répondre aux questions des consultants dans les "Messages" sous votre question. Ils seront envoyés aux consultants.
Après avoir reçu la réponse, n'oubliez pas de noter ("noter la réponse"). Je suis reconnaissant à tous ceux qui ont jugé possible et nécessaire d'évaluer la réponse. !

N'oubliez pas que pour la réponse (consultation) que vous aimez, vous pouvez utiliser l'option spéciale du site Web «Dites merci», où vous pouvez exprimer votre gratitude au consultant en lui achetant des bonus sur notre site Web. Nous espérons que les tailles bonus proposées ne vous feront rien d'autre qu'un sourire, avec leur frivolité.

Comme si quelque chose interférait du côté droit sous les côtes

Dans l'hypochondre droit se trouve le foie - la plus grande glande du corps. Tout inconfort dans ce domaine suggère que la fonctionnalité du système hépatobiliaire est altérée.

Le sentiment que quelque chose interfère sous la côte droite peut indiquer des maladies telles que la cirrhose, le carcinome hépatocellulaire, l'hépatose grasse, l'hépatite réactive ou chronique (de toute étiologie), etc..

Mais l'inconfort sur le côté peut être causé par d'autres raisons. L'inconfort dans l'hypochondre est caractéristique des maladies de l'estomac et des intestins, pour des écarts dans le travail du système cardiovasculaire. Considérez quelles maladies peuvent provoquer un symptôme et comment les traiter.

Les principales causes d'inconfort dans l'hypochondre

Maladie du foie

Que faire si sous la côte droite quelque chose semble interférer? Cette question s'adresse souvent aux médecins. Selon les gastro-entérologues et les hépatologues, tout inconfort dans l'hypochondre droit avec une probabilité de 96% se produit en raison de maladies du foie.

Avec des écarts dans le travail du système hépatobiliaire, la gravité de l'inconfort peut varier. Par exemple, avec une forme chronique d'hépatite, même une étiologie virale, des douleurs, des picotements et une sensation de présence d'un corps étranger dans le côté apparaissent après avoir mangé et bu de l'alcool, et après un certain temps, les symptômes disparaissent simplement. Et, par exemple, avec la cirrhose, la douleur et d'autres sensations désagréables accompagnent constamment une personne.

Ainsi, ils peuvent conduire aux signes ci-dessus:

  1. La cirrhose est une pathologie accompagnée de la dégénérescence des cellules hépatiques en tissu conjonctif. Il peut se développer dans plusieurs scénarios. Avec la cirrhose, des symptômes d'augmentation de la pression dans le système veineux peuvent prévaloir et des signes de compression des voies biliaires peuvent prévaloir..
  2. L'hépatite, c'est-à-dire un processus inflammatoire dans le parenchyme hépatique. Peut avoir une étiologie différente. L'inflammation peut se développer en raison d'une infection par certains virus, de l'alcoolisme, de l'utilisation de médicaments hépatotoxiques. Il arrive que les causes profondes soient des pathologies auto-immunes.
  3. Hépatose grasse. Avec la maladie, une quantité excessive de graisses dans les hépatocytes s'accumule, ce qui entraîne leur infiltration. L'hépatose se caractérise par une évolution presque asymptomatique. Ce n'est qu'occasionnellement qu'une personne peut avoir l'impression que quelque chose la dérange dans l'hypochondre. Picotements possibles et douleur légère.
  4. Le carcinome hépatocellulaire est un cancer primaire du foie. En raison de l'élargissement de la tumeur, une personne sent qu'un corps étranger est apparu sur le côté. Cependant, le patient est tourmenté par une colique biliaire et une douleur intense dans l'hypochondre. Le foie augmente de taille, sa structure devient dense. Le carcinome hépatocellulaire est très agressif, parfois inopérable et souvent métastases..
  5. La cholécystite est un processus inflammatoire dans la vésicule biliaire. Il existe une forme de pathologie calculatrice et non calculatrice. Dans le premier cas, l'inflammation s'accompagne de la formation de calculs dans l'estomac, et dans le second cas, les calculs sont absents.
  6. Tumeurs et kystes bénins du foie et / ou de la vésicule biliaire.
  7. Helminthiases hépatiques.

Troubles cardiovasculaires

Le cœur est situé dans la poitrine. Mais cela ne signifie pas du tout que divers écarts dans les travaux du CCC ne causent d'inconfort que dans ce domaine. En fait, presque toutes les maladies cardiovasculaires peuvent causer de la douleur et de l'inconfort dans l'hypochondre droit.

Cependant, il existe quelques nuances importantes. Dans le cas où les causes profondes des signes étaient des écarts dans le travail du cœur, la douleur s'accompagne d'une forte sensation de brûlure et d'une transpiration accrue. De plus, avec des écarts dans le travail du cœur dans près de 100% des cas, une tachycardie ou une bradycardie, ainsi qu'une labilité de la pression artérielle, sont observées. Avec l'infarctus du myocarde, la douleur dans l'hypochondre droit devient poignard. Une personne peut perdre conscience.

Ils peuvent provoquer une sensation de présence d'un corps étranger sur le côté:

  • Maladie coronarienne - une condition accompagnée d'une violation de l'approvisionnement en sang du myocarde en raison de dommages aux artères coronaires.
  • Maladie hypertonique. Il se caractérise par une pression artérielle élevée.
  • Infarctus du myocarde. Forme de maladie coronarienne, caractérisée par la survenue d'une nécrose ischémique sévère.
  • Arythmie.
  • Maladies cardiaques inflammatoires - endocardite, myocardite, péricardite.
  • Cardiopathie.
  • Athérosclérose ou cardiosclérose.
  • Insuffisance cardiaque et asthme.

Maladies gastro-intestinales

Si une personne a le sentiment que quelque chose semble interférer vers la droite sous les côtes, alors peut-être qu'elle a des maladies du tractus gastro-intestinal. Avec eux, l'inconfort, les coliques et la douleur s'appliquent également à la région abdominale, à l'hypochondre gauche, au bas de l'abdomen.

Les pathologies gastro-intestinales se manifestent par la diarrhée, la constipation, les ballonnements, les flatulences, les éructations aigres, une sensation de lourdeur dans l'abdomen après avoir mangé des aliments riches en calories, des vomissements et des nausées.

Les principaux provocateurs de douleur et d'inconfort latéral sont:

  1. la maladie de Crohn.
  2. Gastrite à acidité élevée ou faible.
  3. Dysbactériose.
  4. Ulcère gastrique et duodénal.
  5. Tumeurs malignes ou bénignes du côlon, de l'estomac, du petit côlon sigmoïde.
  6. Polypes dans l'estomac.
  7. Gastroduodénite.
  8. Syndrome du côlon irritable.
  9. Maladie de Whipple.
  10. Saignement gastro-intestinal.

Grossesse

La cause la plus inoffensive du symptôme est la grossesse. Dans les premiers stades, lorsque le fœtus se forme, une femme peut se sentir comme s'il y avait une sorte de néoplasme ou un corps étranger dans l'hypochondre et l'abdomen qui bouge.

Une sensation étrange s'intensifie si une femme est encline à s'asseoir longtemps ou à se trouver dans une position statique différente en raison d'une activité professionnelle. Cependant, des douleurs abdominales et les premières manifestations de toxicose sous forme de nausées, vomissements, labilité de l'humeur, maux de tête et vertiges peuvent être observées.

Quels symptômes concomitants sont caractéristiques des pathologies hépatiques?

Les principales raisons de la sensation de présence d'un corps étranger dans l'hypochondre sont les maladies du système hépatobiliaire. Ils se caractérisent par une douleur dans le côté droit, qui peut être d'intensité différente, comme indiqué ci-dessus.

Mais la douleur n'est pas tout. Presque toutes les pathologies du foie et de la vésicule biliaire sont accompagnées d'un syndrome de jaunisse. Ce n'est pas une maladie distincte, mais juste un symptôme. Comme son nom l'indique, avec ce syndrome, la peau acquiert une teinte jaune. Tout d'abord, les muqueuses sont modifiées. La sclérotique des yeux peut également jaunir.

La jaunisse se développe comme une substance toxique appelée bilirubine pénètre dans la circulation sanguine. Si une personne est en bonne santé, la bilirubine est neutralisée par le foie. Mais avec des anomalies, la capacité de filtrage de l'organe est violée et le pigment biliaire toxique pénètre dans le système circulatoire. Cependant, il y a une activité accrue des enzymes hépatiques - AST, ALT, phosphatase alcaline, GGT.

  • Il existe des troubles dyspeptiques. Après avoir mangé, l'estomac commence à "gonfler" et à faire mal. De plus, des flatulences, des nausées, parfois des vomissements, de la diarrhée et de la constipation sont observés. La couleur des matières fécales change - elle se décolore. La douleur peut être «donnée» à l'hypochondre gauche si la rate est impliquée dans le processus inflammatoire.
  • Des troubles astégovégétatifs apparaissent, à savoir une augmentation de la fatigue, de l'irritabilité, des courbatures, de l'apathie et des sautes d'humeur. États dépressifs possibles.
  • Des liquides peuvent s'accumuler dans votre estomac. Cette condition est appelée ascite, elle est caractéristique de la cirrhose et du cancer hépatocellulaire..
  • La température corporelle augmente. Avec l'hépatite, elle monte légèrement, et avec la cirrhose et la cholécystite aiguë, elle peut même atteindre 40 degrés.
  • Des démangeaisons cutanées, des éruptions cutanées et des zones d'hyperémie apparaissent. Aux derniers stades de la progression de la cirrhose, la position du patient est aggravée - il a une atrophie des muscles et des membres, et la sensibilité tactile et à la température est altérée.
  • Des xanthomes apparaissent sur les paupières.

Dans les maladies du système hépatobiliaire, une tachycardie, une baisse de la pression artérielle, une augmentation des saignements des gencives, des varices du rectum, une atrophie testiculaire, une faiblesse sexuelle et même des irrégularités menstruelles peuvent également survenir..

Mesures diagnostiques et thérapeutiques

Si le patient sent qu'il a une sorte de corps étranger dans l'hypochondre, il doit d'abord consulter un gastro-entérologue. Les femmes reçoivent également une consultation avec un gynécologue. Pour exclure la possibilité d'une grossesse, vous devez faire un test sanguin pour l'hCG.

Si une pathologie CCC est suspectée, un ECG, une dopplerographie vasculaire, une IRM, une surveillance Holter et un profil lipidique sont indiqués. S'il y a des signes de pathologies gastro-intestinales, FGDS, échographie de l'estomac, sigmoïdoscopie, selles et tests urinaires, un test sanguin général est prescrit.

Les maladies du système hépatobiliaire nécessitent un diagnostic différentiel. Analyse par PCR attribuée pour les marqueurs de l'hépatite, ELISA, analyse biochimique du sang, échographie ou IRM du foie et de la vésicule biliaire, sondage duodénal.

  1. Les maladies CCC sont traitées de manière conservatrice (médicaments antihypertenseurs prescrits, glycosides cardiaques, médicaments antiarythmiques, sédatifs) ou chirurgicalement..
  2. Les pathologies gastro-intestinales peuvent être éliminées avec une thérapie diététique, en utilisant divers médicaments (sorbants, enzymes, probiotiques, prébiotiques, inhibiteurs de la pompe à protons), et dans certains cas, par exemple, en présence de tumeurs, de kystes ou de polypes, une intervention chirurgicale est indiquée.
  3. Les écarts dans le travail du système hépatobiliaire peuvent être nivelés de façon conservatrice. Nous avons besoin d'un régime alimentaire, d'hépatoprotecteurs, parfois de médicaments antiviraux, d'enzymes, d'activité physique, de médicaments cholérétiques. La cirrhose et la cholécystite calculeuse sont parfois traitées chirurgicalement.

En cas de maladies du foie, il est également recommandé de protéger le patient contre le tabagisme et les boissons alcoolisées, car l'éthanol et les composants des cigarettes violent la fonction de détoxification de l'organe et ont un mauvais effet sur les processus de régénération locaux.

Bosse sous la côte à droite

La détection d'un phoque dans l'hypochondre droit amène les patients à penser à leur santé. La première étape consiste à analyser les actions récentes pouvant provoquer cette condition. Cependant, le plus souvent, les raisons sont cachées très profondément dans le corps et nécessitent une visite chez le médecin pour déterminer le diagnostic exact..

Raisons de la formation du compactage

Si le phoque est palpé dans l'hypochondre droit à droite, cela peut être une conséquence de maladies des organes suivants:

  • Vésicule biliaire. L'enflure et le compactage indiquent le développement d'une cholécystite, d'une lithiase biliaire. Les parasites sont parfois diagnostiqués. Dans ce cas, l'organe peut être augmenté.
  • Pancréas. Un grand sceau indique une pancréatite aiguë ou un cancer avancé.
  • Foie. Détecter l'hépatose, l'hépatite, la cirrhose, la stase sanguine aiguë due à une insuffisance cardiaque, dans le contexte de laquelle l'étirement de la membrane de l'organe.
  • Intestins. Les tumeurs, la formation de gaz grave, l'obstruction intestinale, ainsi que l'entérocolite et d'autres maladies peuvent indiquer un gonflement sous les côtes..
  • Diaphragme. Chez certains patients, un compactage est observé en raison d'une hernie, d'une tumeur ou d'une diaphragmatite..

Dans chacun de ces cas, le compactage s'accompagne d'une douleur douloureuse ou coupante notable..

Les phoques de nature différente dans l'hypochondre ne résultent pas toujours d'une tumeur de l'organe lui-même. Très souvent, de tels symptômes sont observés avec un œdème des tissus mous qui l'entourent.

Douleur sous les côtes du côté droit derrière

Si un néoplasme ou un compactage apparaît de l'arrière vers la droite, cela indique une maladie rénale - pyélonéphrite aiguë ou chronique. D'autres pathologies sont beaucoup moins courantes. Au cours de la phase aiguë de la maladie, le syndrome douloureux est terne, douloureux, se manifeste le plus souvent juste en dessous du côté droit et donne au bas du dos. La douleur est aggravée en tapant sur la côte inférieure à l'arrière. Au cours de la douleur chronique, ils font mal et s'intensifient par temps frais ou humide..

Le sceau à droite sous les côtes peut être le résultat d'une blessure (choc, chute), à ​​cause de laquelle une rupture des vaisseaux sanguins s'est produite et un hématome s'est formé. Les symptômes s'aggravent avec la pression, pendant la course ou le déplacement, en raison de l'utilisation de grandes quantités de liquide.

Une douleur douloureuse à droite plus près de la colonne vertébrale indique une ostéochondrose. Le scellement dans ce cas signale une inflammation dans les tissus mous. Des douleurs aiguës, accompagnées d'hématomes et d'une forte formation de gonflement, peuvent être localisées devant et derrière. La tension de la peau et des fibres musculaires, y compris sans hématome, devient une conséquence de:

Les petits phoques avec douleur aiguë indiquent une colique hépatique, une altération du kyste rénal, une cholécystite aiguë ou une pancréatite.

Douleur sourde à droite ou à gauche

Un signe similaire avec la formation d'une bosse ou d'une bosse indique un processus inflammatoire aigu:

  • pyélonéphrite aiguë;
  • inflammation de l'un des poumons;
  • inflammation aiguë du pancréas;
  • pancréatite ou cancer à un stade avancé;
  • maladies de l'utérus;
  • pathologie de la rate;
  • troubles intestinaux.

Les douleurs aiguës qui surviennent soudainement et passent tout aussi rapidement, alternent avec des tiraillements désagréables, des symptômes de couture d'un côté, indiquent des causes psychosomatiques. Leur traitement nécessite la consultation d'un psychothérapeute, psychiatre, neurologue.

Signes d'une hernie intervertébrale

Le phoque dans ce cas est à l'arrière, est détecté lors de la palpation. Il devient difficile pour le patient de respirer, la douleur devient sourde. Les symptômes sont donnés dans le dos, le bas du dos, les membres supérieurs et inférieurs. Lumbago se produit souvent.

Dans les derniers stades, lorsque la hernie quitte l'anneau, elle devient visible sans palpation. Dans ce cas, le joint est souple, peut être ajusté à l'endroit d'où il vient. Le traitement d'une telle pathologie est toujours effectué chirurgicalement et n'a pas d'alternative.

Méthodes de diagnostic de compactage

La principale façon d'étudier une tumeur dans l'hypochondre droit ou gauche est d'être diagnostiquée par un médecin ou un chirurgien. Après la palpation, le médecin pourra éliminer avec précision certaines maladies, ainsi que prescrire des tests supplémentaires et un examen instrumental. Le moyen le plus efficace pour obtenir un diagnostic précis est de consulter 2 ou 3 spécialistes.

Procédures possibles à compléter par le patient:

  • Échographie de la cavité abdominale pour déterminer l'état des organes, y compris les intestins;
  • CT est nécessaire pour visualiser les vaisseaux et les tissus de l'intestin, d'autres organes, parfois une procédure est utilisée avec contraste;
  • la coloscopie est prescrite en cas de suspicion de pathologie intestinale;
  • pour l'examen de l'estomac, des diagnostics sont prescrits par endoscopie;
  • prescrit en outre la livraison de tests de laboratoire;
  • lors de la détection des processus tumoraux, une biopsie du matériel est nécessaire.

Sur la base de l'analyse, le médecin établit le diagnostic. Il est impossible de décrypter les résultats vous-même.

Méthodes de traitement

Compte tenu de la longue liste des raisons pour lesquelles un renflement apparaît dans l'hypochondre droit, il est impossible de décrire brièvement la seule méthode pour traiter cette condition. Tout dépend de la pathologie détectée..

Le traitement du néoplasme ne doit pas être effectué indépendamment à la maison. Vous ne pouvez pas réchauffer la zone affectée si le symptôme est associé à une inflammation du foie. Aucune thérapie à domicile ne peut aider à se débarrasser d'une tumeur bénigne ou maligne.

La préservation de la pathologie à la suite d'une fracture des côtes après une blessure n'est pas moins dangereuse. Une fracture non traitée fusionne mal et conduit à l'avenir au développement d'une douleur chronique. Toutes les restrictions s'appliquent aux maladies des organes internes, ainsi qu'aux conditions telles qu'une hernie. Dans les cas graves, les médecins peuvent recommander une intervention chirurgicale (hernie, tumeurs).

Si la pathologie est causée par des spasmes musculaires dus à un stress prolongé, le traitement commence par l'élimination des signes de stress mental et émotionnel. Parfois, un spasme musculaire se forme à la suite d'une activité physique accrue. Dans ce cas, un repos opportun, la prise d'antispasmodiques ou de relaxants musculaires vous aidera (de préférence après avoir consulté un médecin).

Une croissance, une petite ou une grande tumeur, un joint sous-cutané dans la zone sous la côte gauche ou droite, à la fois avant et arrière, est l'occasion d'un diagnostic détaillé par un médecin. Certaines maladies ne peuvent se manifester que par ce symptôme, mais indiquent des processus oncologiques, des hernies dangereuses et une hypertrophie des organes internes..

Accéder au forum

Vous pouvez rencontrer de nombreuses personnes qui craignent des douleurs à l'estomac ou au dos. Parmi eux, il y a ceux qui ressentent des symptômes similaires à la frontière entre la poitrine et la cavité abdominale - dans l'hypochondre droit. Il s'agit d'une plainte assez courante au cabinet du médecin, mais elle nécessite une interprétation appropriée. Derrière des signes similaires, une pathologie complètement différente peut être cachée.Par conséquent, dans la pratique clinique, le diagnostic différentiel des douleurs latérales est d'une grande importance.

Les causes

La douleur survenant dans l'hypochondre peut avoir une origine différente. Les mécanismes de développement d'un tel symptôme comprennent non seulement les processus pathologiques locaux ou les maladies des organes adjacents, mais également les sensations réfléchies qui apparaissent à distance en raison des connexions nerveuses. Ces signes peuvent être basés sur des réactions réflexes entre les organes internes et la peau, qui sont limitées à certaines zones, en particulier l'hypochondre droit.

La douleur dans le côté indique le plus souvent des problèmes avec les organes internes. Plus rarement, la pathologie affecte les tissus superficiels. Si l'hypochondre droit est concerné, vous devez faire attention à la possibilité de développer les conditions suivantes:

  • L'ulcère duodénal.
  • Maladie de la vésicule biliaire.
  • Hépatite et cirrhose.
  • Pancréatite.
  • Pneumonie et pleurésie.
  • Maladies de la colonne vertébrale.
  • Névralgie intercostale.
  • Zona.
  • Blessures.

Comme vous pouvez le voir, la douleur sous les côtes à droite est le résultat de nombreuses maladies. Pour déterminer quelle condition a causé ce symptôme, vous devez consulter un médecin et subir un examen complet.

Des sensations désagréables du côté droit peuvent être le signe d'une pathologie grave, qui nécessite parfois une intervention médicale urgente. Ne négligez pas votre propre sécurité et retardez la visite d'un médecin.

Symptômes

Chaque patient est principalement préoccupé par l'apparition de douleurs dans l'hypochondre. Cela devient la plainte la plus frappante, mais pas la seule. Cependant, avant de passer à l'examen des symptômes concomitants, qui ont leurs propres caractéristiques dans diverses maladies, il est nécessaire de s'attarder plus en détail sur les caractéristiques possibles de la douleur. Selon les conditions, cela peut être:

  1. Aigu et chronique.
  2. Sharp et court ou monotone et long.
  3. Douleurs, coups de couteau, coupures, spastiques.
  4. Dans la zone de l'hypochondre droit dans la douleur avant ou de la ceinture, donnant au dos et à la gauche.
  5. Intense ou doux.

Dans les maladies du tractus gastro-intestinal, la douleur du côté droit peut s'intensifier après certaines erreurs alimentaires, la pathologie de la colonne vertébrale s'accompagne de son apparition due à des mouvements du corps et une relation avec la respiration peut être tracée en cas de névralgie intercostale, de pneumonie ou de pleurésie. En conséquence, il existe des facteurs qui conduisent à une diminution ou à la disparition d'un tel symptôme..

L'ulcère duodénal

Le duodénum est situé à droite de la ligne médiane du corps, de sorte que la douleur qui survient lorsqu'elle est endommagée peut être localisée non seulement dans l'épigastre, mais dans l'hypochondre. Et s'ils cèdent dans le dos, alors nous pouvons supposer un ulcère gastro-duodénal. Parfois, le symptôme n'est localisé que dans le dos - dans la région de la 12 vertèbre thoracique - ce qui crée certaines difficultés de diagnostic clinique. La douleur apparaît 1,5 à 2 heures après avoir mangé et la nuit. De plus, les patients peuvent présenter de telles plaintes:

  • Éructations aigre ou air.
  • Brûlures d'estomac.
  • La nausée.
  • Constipation.

Lors de la palpation de l'abdomen, une douleur à droite dans l'épigastre est déterminée, ce qui se produit également lorsque la pression est appliquée sur le point paravertébral depuis le dos (réflexe inverse). La langue est recouverte d'un revêtement blanc, chez les patients souvent un physique asthénique.

Les complications de l'ulcère gastro-duodénal sont particulièrement dangereuses, parmi lesquelles la perforation et le saignement sont fréquents.

Maladie de la vésicule biliaire

La douleur à droite sous les côtes indique souvent des problèmes de vésicule biliaire. De nombreuses personnes présentent des signes de cholécystite ou de dyskinésie qui apparaissent après l'abus d'aliments gras ou frits. Dans ce cas, la douleur est soit spastique, soit sourde - tout dépend d'une dyskinésie concomitante (hyper ou hypomotrice). Ils redonnent souvent à la région sous-scapulaire, à la ceinture scapulaire ou au cou à droite. Même les coliques hépatiques peuvent se développer lorsqu'il y a des calculs dans la vessie qui bloquent l'écoulement de la bile. Ensuite, les symptômes sont très aigus et intenses, nécessitant une aide urgente..

Dans les maladies chroniques de la vésicule biliaire dans le tableau clinique, les symptômes suivants sont notés:

  • Sentiment d'amertume dans la bouche.
  • Diminution de l'appétit.
  • Ballonnements.
  • Selles molles ou constipation.

À l'examen, vous pouvez remarquer le jaunissement de la sclérotique ou même de la peau, la langue est recouverte d'un revêtement brunâtre. Pendant la palpation, une douleur évidente est notée, qui se produit également lors de la frappe le long de l'arc costal droit.

Hépatite et cirrhose

Un tableau clinique similaire présente des maladies du foie. Dans le même temps, les douleurs latérales, qui seront sourdes et douloureuses, sont également inquiétantes. L'hépatite et la cirrhose s'accompagnent d'une violation de diverses fonctions hépatiques, qui se manifeste par les symptômes suivants:

À la palpation, une hypertrophie du foie est notée, mais la cirrhose peut éventuellement s'accompagner d'une diminution du foie, ce qui est un signe pronostique défavorable. Vous pouvez remarquer des veines saphènes dilatées, des télangiectasies. Avec une activité élevée du processus, une intoxication est observée avec les phénomènes initiaux d'encéphalopathie: somnolence, troubles de la mémoire et attention.

L'hépatite et la cirrhose sont une pathologie grave qui, en l'absence de traitement adéquat, réduit considérablement l'espérance de vie.

Pancréatite

La douleur à droite sous les côtes indique souvent des problèmes de vésicule biliaire. De nombreuses personnes présentent des signes de cholécystite ou de dyskinésie qui apparaissent après l'abus d'aliments gras ou frits. Dans ce cas, la douleur est soit spastique, soit sourde - tout dépend d'une dyskinésie concomitante (hyper ou hypomotrice). Ils redonnent souvent à la région sous-scapulaire, à la ceinture scapulaire ou au cou à droite. Même les coliques hépatiques peuvent se développer lorsqu'il y a des calculs dans la vessie qui bloquent l'écoulement de la bile. Ensuite, les symptômes sont très aigus et intenses, nécessitant une aide urgente..

Dans les maladies chroniques de la vésicule biliaire dans le tableau clinique, les symptômes suivants sont notés:

  • Sentiment d'amertume dans la bouche.
  • Diminution de l'appétit.
  • Ballonnements.
  • Selles molles ou constipation.

À l'examen, vous pouvez remarquer le jaunissement de la sclérotique ou même de la peau, la langue est recouverte d'un revêtement brunâtre. Pendant la palpation, une douleur évidente est notée, qui se produit également lors de la frappe le long de l'arc costal droit.

Hépatite et cirrhose

Un tableau clinique similaire présente des maladies du foie. Dans le même temps, les douleurs latérales, qui seront sourdes et douloureuses, sont également inquiétantes. L'hépatite et la cirrhose s'accompagnent d'une violation de diverses fonctions hépatiques, qui se manifeste par les symptômes suivants:

À la palpation, une hypertrophie du foie est notée, mais la cirrhose peut éventuellement s'accompagner d'une diminution du foie, ce qui est un signe pronostique défavorable. Vous pouvez remarquer des veines saphènes dilatées, des télangiectasies. Avec une activité élevée du processus, une intoxication est observée avec les phénomènes initiaux d'encéphalopathie: somnolence, troubles de la mémoire et attention.

L'hépatite et la cirrhose sont une pathologie grave qui, en l'absence de traitement adéquat, réduit considérablement l'espérance de vie.

Pancréatite

Si les patients sont préoccupés par la douleur à la ceinture, il convient d'envisager la possibilité de développer une pancréatite. Apparaissant initialement dans l'hypochondre gauche, il donne sur le côté droit et se propage derrière le dos. En pathologie aiguë, elle est nette, et en chronique elle est plus terne, mais toujours assez intense. De plus, les symptômes suivants sont notés:

  • La nausée.
  • Vomissements répétés.
  • Relaxation sur chaise.

Si dans un premier temps le syndrome douloureux prévaut dans le tableau clinique, les signes d'insuffisance enzymatique apparaissent ensuite en premier. Une évolution prolongée de la pancréatite peut même entraîner le diabète.

Pneumonie et pleurésie

Les maladies respiratoires s'accompagnent souvent de douleurs à droite. Ceci est observé avec une pneumonie ou une pleurésie du lobe inférieur. Un signe similaire est localisé non seulement devant, mais aussi derrière - du côté de la pathologie. En règle générale, la douleur est associée à la respiration et, avec la pleurésie, elle diminue en position allongée du côté affecté. Dans un processus bilatéral, ils ont souvent un caractère de ceinture. Il y a aussi d'autres plaintes:

Les expectorations seront libérées pendant la pneumonie et la pleurésie n'est pas accompagnée d'un tel signe. Le diagnostic peut être posé même cliniquement - en raison de la percussion et de l'auscultation.

La pathologie du système respiratoire s'accompagne souvent de douleurs sous les côtes, qui doivent être prises en compte dans le diagnostic différentiel.

Maladies de la colonne vertébrale

Si la douleur est localisée dans le dos, dans le dos, l'ostéochondrose, la hernie discale et toute autre pathologie de la colonne vertébrale doivent être exclues. Ensuite, les symptômes s'aggravent lors des virages et des virages, ce qui limite la mobilité de la région thoracique. Avec une compression prolongée de la racine nerveuse, des signes de perte de fonction des fibres individuelles incluses dans sa composition commencent à apparaître:

  • Engourdissements, brûlures, picotements.
  • Diminution de la sensibilité cutanée.
  • Transpiration, changement de dermographisme.

Si les deux racines innervant des segments symétriques du corps sont affectées, les troubles sensibles seront des zona. Avec une pathologie sévère de la colonne vertébrale, des troubles de la conduction peuvent apparaître, caractérisés par une parésie et une paralysie des membres inférieurs, un dysfonctionnement des organes pelviens.

Névralgie intercostale

Lorsque la douleur entre les côtes dérange, il est temps de penser à la névralgie. Il est associé non seulement aux maladies de la colonne vertébrale, mais également à d'autres causes qui agissent localement. En règle générale, la douleur sur le côté est vive, aggravée par une respiration profonde, se propage non seulement devant, mais aussi derrière. Avec une lésion bilatérale, elle devient ceinture. Le long de l'espace intercostal, il y a un rampement de "chair de poule", un engourdissement de la peau.

Lors d'un examen clinique, il est également nécessaire d'exclure une pathologie cardiaque, dans laquelle une douleur dans la région précardique peut apparaître, confondue avec une névralgie.

Zona

Si la douleur est localisée dans le dos, dans le dos, l'ostéochondrose, la hernie discale et toute autre pathologie de la colonne vertébrale doivent être exclues. Ensuite, les symptômes s'aggravent lors des virages et des virages, ce qui limite la mobilité de la région thoracique. Avec une compression prolongée de la racine nerveuse, des signes de perte de fonction des fibres individuelles incluses dans sa composition commencent à apparaître:

  • Engourdissements, brûlures, picotements.
  • Diminution de la sensibilité cutanée.
  • Transpiration, changement de dermographisme.

Si les deux racines innervant des segments symétriques du corps sont affectées, les troubles sensibles seront des zona. Avec une pathologie sévère de la colonne vertébrale, des troubles de la conduction peuvent apparaître, caractérisés par une parésie et une paralysie des membres inférieurs, un dysfonctionnement des organes pelviens.

Névralgie intercostale

Lorsque la douleur entre les côtes dérange, il est temps de penser à la névralgie. Il est associé non seulement aux maladies de la colonne vertébrale, mais également à d'autres causes qui agissent localement. En règle générale, la douleur sur le côté est vive, aggravée par une respiration profonde, se propage non seulement devant, mais aussi derrière. Avec une lésion bilatérale, elle devient ceinture. Le long de l'espace intercostal, il y a un rampement de "chair de poule", un engourdissement de la peau.

Lors d'un examen clinique, il est également nécessaire d'exclure une pathologie cardiaque, dans laquelle une douleur dans la région précardique peut apparaître, confondue avec une névralgie.

Zona

Avec une infection herpétique, l'espace intercostal est également affecté, ce qui provoque des douleurs sur le côté. Les symptômes peuvent commencer par l'avant ou par l'arrière. La douleur entre les côtes s'accompagne d'une sensation de brûlure et de picotement. À l'avenir, des éruptions cutanées caractéristiques apparaissent sur la peau - les premiers points rouges sur lesquels poussent des bulles au contenu transparent, qui s'ouvrent avec le temps, exposant la surface érosive. Le processus est unilatéral ou bidirectionnel, c'est pourquoi l'herpès est appelé herpès zoster.

Blessures

Une douleur dans l'hypochondre droit peut survenir en raison de blessures. Le plus souvent, nous devons parler de côtes meurtries. Le tableau clinique dépend du degré d'impact mécanique - des dommages aux tissus mous aux fractures des côtes et aux ruptures des organes internes. Extérieurement, on peut noter les signes suivants:

  • Ecchymoses, écorchures.
  • Gonflement, hématome.
  • Respiration douloureuse et palpation.

Lorsqu'une rupture d'un organe parenchymateux, par exemple un foie ou une rate, est supposée, elle se termine presque toujours par un saignement interne. Dans ce cas, des baisses de pression, une faiblesse générale, des étourdissements augmentent, des symptômes d'irritation péritonéale apparaissent.

Les ecchymoses de la poitrine ou du haut de l'abdomen sont dangereuses pour leurs complications, qui doivent être rappelées pour une assistance en temps opportun.

Diagnostique

Il est nécessaire d'interpréter correctement la douleur dans l'hypochondre droit. Pour cela, non seulement un examen clinique est utilisé, mais aussi des techniques supplémentaires, dont il est souvent difficile de se passer. Étant donné le vaste arsenal de pathologies possibles, les méthodes de laboratoire et instrumentales suivantes sont utilisées:

  1. Analyses générales de sang et d'urine.
  2. Tests sanguins biochimiques (tests hépatiques, marqueurs de l'inflammation, coagulo et protéinogramme, amylase, anticorps contre l'herpès, infection à Helicobacter pylori, etc.).
  3. Analyse clinique et bactériologique des expectorations, du liquide pleural.
  4. PH intragastrique.
  5. Radiographie des poumons, de la colonne vertébrale.
  6. Résonance magnétique ou tomodensitométrie.
  7. Échographie de la cavité abdominale.
  8. Gastroscopie.

Chaque étude doit être étayée cliniquement et confirmer le diagnostic préliminaire du médecin. Selon la pathologie présumée, la consultation de spécialistes apparentés est nécessaire: gastro-entérologue, pneumologue, neurologue, spécialiste des maladies infectieuses.

La douleur sous les côtes est un symptôme assez courant qui nécessite un examen attentif pour vérifier la conformité aux maladies connues. Seul un diagnostic différentiel compétent aidera le médecin à déterminer son origine. Et puis vous devez commencer le traitement approprié.

Que faire avec une côte meurtrie: comment identifier les symptômes et prodiguer les premiers soins

Comme vous le savez, les côtes sont une partie très importante du squelette, car elles participent au processus respiratoire et protègent les organes internes vitaux de divers types de dommages.

Peut-être qu'une ecchymose en soi n'est pas aussi dangereuse que la même fracture de la côte, mais elle est lourde de complications et s'accompagne de sensations plutôt douloureuses.

La contusion des côtes est une violation de l'intégrité du tissu osseux, accompagnée de dommages aux côtes de couverture du tissu musculaire avec un éventuel spasme et une circulation sanguine altérée dans la zone endommagée. En conséquence, la douleur est ressentie et l'apparition d'un hématome est possible (à la suite de la rupture des vaisseaux sanguins).

Causes des blessures

Malheureusement, le sujet de l'article ci-dessous est extrêmement pertinent, car la contusion des côtes est une blessure assez fréquente et courante..

Ce type de blessure peut être obtenu en tombant sans succès, ou en cas de collision accidentelle avec quelqu'un, ou tout objet de taille impressionnante, sans parler de cas tels qu'un accident, une blessure au travail ou un coup violent à la poitrine.

Par conséquent, les caractéristiques générales, les diagnostics, les méthodes de prévention et de traitement des fractures des côtes doivent, sans aucun doute, être connus de tous.

Blessures associées

Parmi les blessures graves associées, il convient de souligner:

  • fracture des côtes: non détectée à temps, entraîne des conséquences graves comme le pneumothorax et l'hydrothorax (dommages à la plèvre et aux poumons, à la suite desquels le sang s'accumule dans la cavité pleurale; sinon, lorsque la plèvre et la peau sont endommagées, la connexion des poumons avec l'environnement est perturbée);
  • fissure de la côte: fracture incomplète de la côte sans déplacement de l'os, possible avec des ecchymoses sévères (peut entraîner une hémorragie thoracique causée par des lésions pulmonaires avec décès ultérieur);
  • pneumonie (peut survenir lorsqu'une infection pénètre dans les poumons et à la suite d'un processus inflammatoire prolongé).

Symptômes caractéristiques des dommages

Dans le même temps, il convient de souligner l'importance d'un diagnostic correct et rapide, car il n'est pas toujours connu avec certitude que c'est l'ecchymose qui inquiète, et pas autre chose.

Ainsi, les symptômes suivants sont caractéristiques d'une ecchymose costale:

  1. Douleur intense et très vive au moment de la blessure. Le plus souvent, une blessure aux côtes se produit à la suite d'un impact avec un objet contondant ou d'un contact pointu avec une surface dure, beaucoup d'innervation dans cette zone et provoque une douleur importante.
  2. Le site des ecchymoses fait mal pendant longtemps. Selon la gravité de la blessure, l'ecchymose peut faire de plusieurs jours à deux semaines ou plus avec la respiration et les mouvements du corps.
  3. Respiration difficile. Les principales sensations de douleur sont, en règle générale, une tentative d'inhaler, éventuellement une respiration fréquente superficielle avec une sensation de manque d'air. En cas de lésion pulmonaire, un arrêt respiratoire peut survenir.
  4. Une ecchymose importante est visible dans la zone endommagée. La taille et la luminosité de l'ecchymose dépendent du nombre de vaisseaux endommagés. Au fur et à mesure que vous récupérez, la couleur de la lésion d'hématome qui en résulte change: du cramoisi au brun, puis devient jaune.
  5. Un gonflement se produit sur le site de l'ecchymose. Un autre signe de blessure aux côtes est l'enflure. Au fil du temps, l'œdème au site de l'ecchymose est de plus en plus compact, mais après un certain temps, il passe. Pendant la palpation, en règle générale, une douleur douloureuse se produit.
  6. La peau au site de l'ecchymose est chaude au toucher, devient rouge dans la plupart des cas (s'il n'y a toujours pas d'ecchymose).

Techniques de diagnostic

Le diagnostic est un examen physique et, en règle générale, une radiographie de la zone endommagée. La tâche du médecin à ce stade est de déterminer la gravité de la blessure.

Il est très important de déterminer que le patient n'a pas de fracture. Pour ce faire, le médecin palpe le site de l'ecchymose pour détecter des saillies ou des dépressions, de tels signes indiquent clairement une fracture. Si rien de tel n'est trouvé, mais qu'il subsiste le danger d'un diagnostic incorrect, le médecin peut prescrire une radiographie.

Cette étude permet non seulement de vérifier l'absence de fracture, mais aussi d'étudier le degré de lésion.

Un ensemble de mesures thérapeutiques pour les ecchymoses

Le traitement des côtes meurtries doit commencer par les premiers soins.

Premiers secours

Alors, que faire lorsque les côtes sont meurtries dans les premières minutes après la blessure:

  1. Assurez-vous qu'il n'y a pas de cas de fracture des côtes. Pour ce faire, facilement, sans pression, passez votre main sur le site de la blessure - un gonflement est possible, mais il ne devrait pas y avoir de bosses ou de bosses profondes. Si vous pensez que vous avez néanmoins subi une fracture - sans délai, contactez un spécialiste.
  2. Examinez toute la surface de la poitrine pour les saillies. Ils peuvent survenir en raison d'une fracture des côtes, pas nécessairement dans la zone de son apparition..
  3. Limitez l'activité physique. Avec cette blessure, les mouvements actifs sont interdits. Assurer le repos au lit pendant quelques jours.
  4. Prenez des analgésiques. Beaucoup d'entre eux sont très efficaces dans les douleurs intenses (comme le diclofénac, l'ibuprofène).
  5. Si les muscles du dos et la colonne vertébrale le permettent, curieusement, mais vous devez essayer de vous allonger sur le côté meurtri - cela aidera à faciliter la respiration.
  6. Appliquer du froid sur la zone de blessure. Il s'agit d'une méthode d'automédication très efficace, car le froid aide à réduire la douleur, les effets de l'hémorragie et peut également réduire considérablement la tumeur. Pour cette procédure, vous devez d'abord appliquer un pansement compressif sur les dommages et donner au corps une position élevée, puis attacher soigneusement une feuille ou un sac de glace imbibé d'eau froide. La répétition répétée de cette procédure peut supprimer de nombreuses manifestations négatives de ces dommages..
  7. Après un certain temps, avec un traitement ambulatoire, des compresses chauffantes devraient être utilisées pour aider à restaurer.
  8. Au fil du temps, après avoir consulté votre médecin, vous devriez faire des exercices doux pour étirer la poitrine.

Premiers soins fournis, il est temps d'apprendre à traiter les ecchymoses.

Intervention médicale

En cas de symptômes tels que: étourdissements, confusion, altération de la coordination des mouvements, accompagnés d'une libération de toux sanguine, de douleurs cardiaques et d'un changement du rythme cardiaque, vous devez immédiatement consulter un médecin..

Les types de procédures suivants sont utilisés: UHF, électrophorèse, amplipulse.

Des manipulations thermiques telles qu'un coussin chauffant électrique et une lampe bleue (30 à 40 minutes par jour) sont également utilisées. Divers médicaments sont également prescrits en fonction du degré de douleur, ainsi que de la présence ou de l'absence de réactions allergiques. Dans le cas de l'hémothorax, une cavité pleurale est perforée sous anesthésie et dans le cas du pneumothorax, une ponction est pratiquée pour éliminer l'air à l'aide d'un tube spécial. En cas de symptômes de pneumonie, un traitement antibiotique est prescrit.

Méthodes de médecine traditionnelle

Le traitement des côtes meurtries avec des remèdes populaires donne souvent de très bons résultats. Parmi les plus efficaces figurent:

  1. Traitement avec des fleurs de calendula: 1 cuillère à soupe. l inflorescences sur 2 cuillères à soupe. l'eau. Laissez infuser pendant 2 heures, puis buvez ½ tasse 4 fois par jour.
  2. Variété de géranium rouge sang: 1 cuillère à soupe. l sur 2 cuillères à soupe. eau bouillante, cuire 15 minutes à feu doux, puis refroidir et filtrer le bouillon. Le bouillon obtenu est appliqué sous forme de compresse.
  3. La racine de chicorée aide à soulager la douleur: 100 gr. racines écrasées versez 0,5 l. vodka et laissez infuser pendant 2 semaines. Lubrifiez la zone meurtrie avec la perfusion résultante.

Complications des blessures

Parmi les complications, les suivantes sont les plus courantes:

  • syndrome douloureux prolongé (lourd de stress prolongé);
  • hypoxie (manque prolongé d'air);
  • comme pour la fracture des côtes, le pneumothorax et l'hydrothorax sont possibles;
  • comme pour tout dommage aux côtes avec dommage au poumon, la pneumonie est possible.

Prévention des blessures aux côtes

En cas de douleur dans les côtes, dans certaines circonstances, limiter l'activité motrice est la première méthode préventive..

En outre, une série de procédures physiothérapeutiques est recommandée; l'acquisition d'une côte de fixation avec la position correcte du gilet est également souhaitable. De plus, cette conception contribuera à réduire la charge sur la zone des côtes..

Assurez-vous de faire attention à la manifestation de réactions allergiques et de fièvre (cela indique la présence d'un processus inflammatoire). En tant que méthode préventive, une variété de pommades anti-inflammatoires et analgésiques ne sont pas moins utiles - elles peuvent être achetées avec ou sans ordonnance.

En soi, une telle blessure aux côtes comme une ecchymose ne constitue pas une menace pour la vie et conduit rarement à des complications. Cependant, une attitude inattentive aux blessures et le manque de traitement approprié peuvent entraîner des conséquences graves pour la santé de la victime.

Vidéo: Dommages à la poitrine

Diagnostiqué d'une hépatose graisseuse

En août 2013, il a arrêté de fumer (plus de 20 ans d'expérience, à la fin il a fumé trois paquets de cigarettes par jour). Pendant trois mois, il a gagné 20 kilos, puis au cours de l'année encore 15 kilos. Le poids total est passé de 75 livres à 110 kilogrammes, la pression est passée de 120 à 140. Nourriture - viande grasse quotidienne, alcool était souvent présent. 09.09.2015, biochimie: cholestérol - 4,3; bilirubine totale 15,8 (directe 2,9, indirecte 12,8); les transaminases, AcAT-52, AlAT -74; thymol - 1,0; Échographie - les bords du foie sont nets, uniformes, obliques, verticaux...

Douleur de nature différente près du nombril

Bonjour, longtemps tourmenté par la douleur (brûlure, douleur, lancinante) dans le nombril, et même la nuit, la douleur ne disparaît pas. Constipation constante. L'échographie de la cavité abdominale a révélé une inflammation de la vésicule biliaire, une densification diffuse modérée du pancréas, une stagnation du contenu de la vésicule biliaire. Biochimie sanguine: bilirubine totale 19,1 μmol, protéine totale 85,2, cholestérol 5,2 mmol. Le thérapeute a dit que vous devez manger souvent et peu. Le gastro-entérologue a prescrit du trimédat et de la duspataline, mais pas selon...

Examen MSCT. Que faire ensuite?

Bonjour. La patiente a 50 ans, une femme. Cancer du colon sigmoïde TxNxMo détecté. Maladies concomitantes: cholélithiase, cholécystite chronique, myome utérin symptomatique, kyste de l'ovaire droit. Un traitement chirurgical a été effectué - résection antérieure du rectum avec un transversum préventif, extirpation de l'utérus avec des appendices. 2 mois après la chirurgie, un examen de MSCT de la cavité abdominale et de l'espace rétropéritonéal a été réalisé. Aidez-moi à déchiffrer les résultats. Dans la conclusion, il est écrit: ct-reconnaissance...

Conduits hépatiques trouvés dans le foie

Bonjour. J'étais en échographie, ils m'ont dit que dans mon foie il y avait des tubes et une congestion des canaux de la vésicule biliaire. J'ai fait un test sanguin, je n'ai eu aucun parasite, je viens de recevoir une augmentation de l'urée, des plaquettes et de l'Helicobacter. Si ce n'est pas un parasite, veuillez dire.

Aide à déchiffrer l'échographie

Modifications diffuses du parenchyme hépatique, augmentation de la densité d'écho des parois de la vésicule biliaire, suspension d'écho dans sa cavité en petite quantité. Changements diffus dans les départements visibles du parenchyme pancréatique. Signes d'un lobule supplémentaire de la rate. Flatulence prononcée. La rate n'est pas agrandie, adjacente à la surface de la rate près du pôle inférieur, un parenchyme isostructural isoéchogène est visualisé, avec un diamètre de 16 mm avasculaire en mode CDC

Le rectum à droite

Bonjour, aidez-moi, s'il vous plaît. J'ai 31 ans. Il y a un mois, la constipation est apparue, bouillonnant dans les intestins. J'ai fait du FGDS - ils n'ont rien trouvé, j'ai passé des excréments pour dysbactériose, trouvé Staphylococcus aureus 10 en 2 degrés, un manque de bactéries bénéfiques, mis dysbactériose de 1 degré. Ils ont prescrit entérol, seau, dicetel, enzistal. Après avoir pris de l'entérol, les intestins étaient douloureux, gonflés, les excréments n'étaient pas formés avec une grande teneur en mucus. J'ai arrêté de le prendre, j'attends un docteur. Maintenant, les excréments sortent tous les jours à Tuadet, mais avec difficulté. Cela inquiète que du côté droit, quand je suis assis ou debout, un phoque se fasse sentir, comme une saucisse, quand je supprime un peu, il disparaît, puis il réapparaît, en position couchée il ne ressent pas, il n'y a pas de fortes douleurs, mais je le sens un peu quand je bouge En plus de cela, le bas du dos fait mal. De plus, après le vidage, on a le sentiment que toutes les excréments ne sont pas sortis et que le sacrum est douloureux. Veuillez me dire ce que cela peut être. Soit dit en passant, le reste des tests ont été effectués par l'UCK - tout va bien, l'amélase est légèrement augmentée - 126, échographie de la cavité abdominale sans topologies. Je serai très reconnaissant de la réponse, car je ne trouve pas de place pour toutes les vacances..

Maladie chronique: Non

Au service du Ask a Doctor la consultation d'un gastro-entérologue est disponible sur tout problème qui vous concerne. Des médecins experts offrent des consultations 24h / 24 et gratuitement. Posez votre question et obtenez une réponse tout de suite!

Tumeur du côté droit sous les côtes

La détection d'un phoque dans l'hypochondre droit amène les patients à penser à leur santé. La première étape consiste à analyser les actions récentes pouvant provoquer cette condition. Cependant, le plus souvent, les raisons sont cachées très profondément dans le corps et nécessitent une visite chez le médecin pour déterminer le diagnostic exact..

Raisons de la formation du compactage

Si le phoque est palpé dans l'hypochondre droit à droite, cela peut être une conséquence de maladies des organes suivants:

  • Vésicule biliaire. L'enflure et le compactage indiquent le développement d'une cholécystite, d'une lithiase biliaire. Les parasites sont parfois diagnostiqués. Dans ce cas, l'organe peut être augmenté.
  • Pancréas. Un grand sceau indique une pancréatite aiguë ou un cancer avancé.
  • Foie. Détecter l'hépatose, l'hépatite, la cirrhose, la stase sanguine aiguë due à une insuffisance cardiaque, dans le contexte de laquelle l'étirement de la membrane de l'organe.
  • Intestins. Les tumeurs, la formation de gaz grave, l'obstruction intestinale, ainsi que l'entérocolite et d'autres maladies peuvent indiquer un gonflement sous les côtes..
  • Diaphragme. Chez certains patients, un compactage est observé en raison d'une hernie, d'une tumeur ou d'une diaphragmatite..

Dans chacun de ces cas, le compactage s'accompagne d'une douleur douloureuse ou coupante notable..

Les phoques de nature différente dans l'hypochondre ne résultent pas toujours d'une tumeur de l'organe lui-même. Très souvent, de tels symptômes sont observés avec un œdème des tissus mous qui l'entourent.

Douleur sous les côtes du côté droit derrière

Si un néoplasme ou un compactage apparaît de l'arrière vers la droite, cela indique une maladie rénale - pyélonéphrite aiguë ou chronique. D'autres pathologies sont beaucoup moins courantes. Au cours de la phase aiguë de la maladie, le syndrome douloureux est terne, douloureux, se manifeste le plus souvent juste en dessous du côté droit et donne au bas du dos. La douleur est aggravée en tapant sur la côte inférieure à l'arrière. Au cours de la douleur chronique, ils font mal et s'intensifient par temps frais ou humide..

Le sceau à droite sous les côtes peut être le résultat d'une blessure (choc, chute), à ​​cause de laquelle une rupture des vaisseaux sanguins s'est produite et un hématome s'est formé. Les symptômes s'aggravent avec la pression, pendant la course ou le déplacement, en raison de l'utilisation de grandes quantités de liquide.

Une douleur douloureuse à droite plus près de la colonne vertébrale indique une ostéochondrose. Le scellement dans ce cas signale une inflammation dans les tissus mous. Des douleurs aiguës, accompagnées d'hématomes et d'une forte formation de gonflement, peuvent être localisées devant et derrière. La tension de la peau et des fibres musculaires, y compris sans hématome, devient une conséquence de:

  • inflammation de l'appendicite;
  • rupture du foie, des reins, de la vésicule biliaire;
  • fracture des côtes;
  • prolapsus rénal.

Les petits phoques avec douleur aiguë indiquent une colique hépatique, une altération du kyste rénal, une cholécystite aiguë ou une pancréatite.

Douleur sourde à droite ou à gauche

Un signe similaire avec la formation d'une bosse ou d'une bosse indique un processus inflammatoire aigu:

  • pyélonéphrite aiguë;
  • inflammation de l'un des poumons;
  • inflammation aiguë du pancréas;
  • pancréatite ou cancer à un stade avancé;
  • maladies de l'utérus;
  • pathologie de la rate;
  • troubles intestinaux.

Les douleurs aiguës qui surviennent soudainement et passent tout aussi rapidement, alternent avec des tiraillements désagréables, des symptômes de couture d'un côté, indiquent des causes psychosomatiques. Leur traitement nécessite la consultation d'un psychothérapeute, psychiatre, neurologue.

Signes d'une hernie intervertébrale

Le phoque dans ce cas est à l'arrière, est détecté lors de la palpation. Il devient difficile pour le patient de respirer, la douleur devient sourde. Les symptômes sont donnés dans le dos, le bas du dos, les membres supérieurs et inférieurs. Lumbago se produit souvent.

Dans les derniers stades, lorsque la hernie quitte l'anneau, elle devient visible sans palpation. Dans ce cas, le joint est souple, peut être ajusté à l'endroit d'où il vient. Le traitement d'une telle pathologie est toujours effectué chirurgicalement et n'a pas d'alternative.

Méthodes de diagnostic de compactage

La principale façon d'étudier une tumeur dans l'hypochondre droit ou gauche est d'être diagnostiquée par un médecin ou un chirurgien. Après la palpation, le médecin pourra éliminer avec précision certaines maladies, ainsi que prescrire des tests supplémentaires et un examen instrumental. Le moyen le plus efficace pour obtenir un diagnostic précis est de consulter 2 ou 3 spécialistes.

Procédures possibles à compléter par le patient:

  • Échographie de la cavité abdominale pour déterminer l'état des organes, y compris les intestins;
  • CT est nécessaire pour visualiser les vaisseaux et les tissus de l'intestin, d'autres organes, parfois une procédure est utilisée avec contraste;
  • la coloscopie est prescrite en cas de suspicion de pathologie intestinale;
  • pour l'examen de l'estomac, des diagnostics sont prescrits par endoscopie;
  • prescrit en outre la livraison de tests de laboratoire;
  • lors de la détection des processus tumoraux, une biopsie du matériel est nécessaire.

Sur la base de l'analyse, le médecin établit le diagnostic. Il est impossible de décrypter les résultats vous-même.

Méthodes de traitement

Compte tenu de la longue liste des raisons pour lesquelles un renflement apparaît dans l'hypochondre droit, il est impossible de décrire brièvement la seule méthode pour traiter cette condition. Tout dépend de la pathologie détectée..

Le traitement du néoplasme ne doit pas être effectué indépendamment à la maison. Vous ne pouvez pas réchauffer la zone affectée si le symptôme est associé à une inflammation du foie. Aucune thérapie à domicile ne peut aider à se débarrasser d'une tumeur bénigne ou maligne.

La préservation de la pathologie à la suite d'une fracture des côtes après une blessure n'est pas moins dangereuse. Une fracture non traitée fusionne mal et conduit à l'avenir au développement d'une douleur chronique. Toutes les restrictions s'appliquent aux maladies des organes internes, ainsi qu'aux conditions telles qu'une hernie. Dans les cas graves, les médecins peuvent recommander une intervention chirurgicale (hernie, tumeurs).

Si la pathologie est causée par des spasmes musculaires dus à un stress prolongé, le traitement commence par l'élimination des signes de stress mental et émotionnel. Parfois, un spasme musculaire se forme à la suite d'une activité physique accrue. Dans ce cas, un repos opportun, la prise d'antispasmodiques ou de relaxants musculaires vous aidera (de préférence après avoir consulté un médecin).

Une croissance, une petite ou une grande tumeur, un joint sous-cutané dans la zone sous la côte gauche ou droite, à la fois avant et arrière, est l'occasion d'un diagnostic détaillé par un médecin. Certaines maladies ne peuvent se manifester que par ce symptôme, mais indiquent des processus oncologiques, des hernies dangereuses et une hypertrophie des organes internes..

La concentration de plusieurs organes importants à la fois dans une seule projection du corps nécessite une approche différentielle de l'examen. Le médecin exclut les maladies qui ont des manifestations similaires et révèle finalement la présence de la principale pathologie qui a provoqué une gêne. Les causes possibles de la maladie occupent un large spectre: l'inflammation et une tumeur peuvent se révéler être une source de sensation désagréable. Par conséquent, lorsque les patients demandent: "Le côté droit sous les côtes sur le côté fait mal - qu'est-ce que cela pourrait être?" - ils sont envoyés pour un diagnostic complet.

Ce qui est sous la côte droite

Il s'agit de la localisation des organes du système hépatobiliaire, du rein droit et partiellement du tube digestif. Si le processus dégénératif de la section thoracique se développe, les muscles s'enflamment - le côté droit affecte également la douleur. En outre, la localisation de l'inconfort sur un seul côté du corps est caractéristique des processus oncologiques. Souvent - lorsqu'ils entrent dans la phase terminale, ils s'accompagnent du développement de métastases.

Types de douleur

Le syndrome douloureux fait référence à la principale manifestation de nombreux types de pathologies - destructrices, inflammatoires, infectieuses et tumorales. Mais pour clarifier le tableau clinique et poser un diagnostic rapide, le médecin doit connaître certaines informations sur la sensation désagréable qui s'est produite..

Lors de la visite d'un spécialiste doit:

  • clarifier la nature de la douleur
  • spécifier la localisation de l'inconfort aussi précisément que possible
  • énumérer les facteurs qui ont précédé une exacerbation d'une attaque
  • rendre compte des moyens de vous sentir mieux

Sur la base des antécédents médicaux du patient, le médecin différencie la condition, car la nature de la douleur n'est pas négligeable..

Pression latérale et lourdeur

Elle survient pendant la grossesse (avec grossesse multiple, grandes tailles de l'enfant et / ou au 3ème trimestre). Cette condition rend difficile l'adoption d'une posture indolore. Le symptôme accompagne les mouvements fœtaux du fœtus, y compris son léger déplacement après avoir mangé par une femme. D'autres causes d'inconfort sous les côtes sur le côté sont l'ostéochondrose de la région thoracique, des problèmes avec l'état du foie, du rein droit, de la vésicule biliaire.

Douleurs piquantes

Apparaît principalement pendant le jogging ou après avoir mangé des aliments malsains (aliments gras, fumés, frits). La condition indique la formation de calculs à l'intérieur de la vésicule biliaire, ou des problèmes avec le diaphragme. En outre, une sensation de piqûre est un signe d'écoulement insuffisant de sang des services du système hépatobiliaire. Moins fréquemment, une cholécystite se manifeste - une inflammation de la vésicule biliaire..

Douleur contondante

Il accompagne un large éventail de maladies - pancréatite, duodénite, hépatite, pyélonéphrite, cholécystite. Les dommages au pancréas, au duodénum, ​​au foie, aux reins, à la vésicule biliaire sont répertoriés. Combine toutes ces conditions pathologiques, augmentation de la douleur du côté droit après avoir mangé, modification de la position du corps. En cas de lésion rénale, l'inconfort sous les côtes sur le côté est aggravé par une activité physique insignifiante. Les autres symptômes sont une indigestion, des nausées, des vomissements, une hyperthermie.

Attaque acérée

Il se produit avec la soi-disant colique hépatique, lorsque le calcul présent dans la vésicule biliaire se déplace. D'autres pathologies conduisant à l'apparition de douleurs dans le côté droit sont l'appendicite aiguë, l'invasion helminthique, l'infarctus du myocarde (manifestation abdominale de ce type). Combine ces pathologies - le mouvement de localisation de la partie sous-costale de la cavité abdominale à la région ombilicale. Les autres symptômes sont des ballonnements, une perte de poids due à des vomissements fréquents et massifs, une diarrhée; hyperthermie.

C'est une douleur sourde

Il accompagne le développement de la colite (inflammation de l'intestin), de la cirrhose, des néoplasmes malins de divers organes de la cavité abdominale. Combine les conditions énumérées: perte de poids, augmentation de l'organe affecté, maintien de la température corporelle à un niveau subfébrile. Le patient manque d'appétit, qui devient rapidement la cause de la perte de poids, de l'anémie, de l'hypovitaminose. Étant donné que des douleurs douloureuses sous les côtes latérales se produisent périodiquement et que le degré de son intensité varie, la présence d'une pathologie n'est pas suspectée. Un médecin n'est consulté dans 90% des cas que lorsque la maladie est à un stade terminal et que le traitement n'apporte pas d'efficacité.

Les causes

Les experts associent la douleur du côté droit au développement d'une inflammation des organes localisés dans cette partie du corps. Moins souvent (dans environ 18% des cas), l'inconfort provoque la formation d'une tumeur maligne. Dans 3 à 5% des situations, une sensation désagréable sur le côté est observée chez la femme enceinte (plus proche de la date estimée d'accouchement).

Les principaux facteurs étiologiques, les conditions favorables à leur apparition, ainsi que les méthodes d'arrêt courantes sont indiqués dans le tableau.

la dateQuestionStatut
27/10/20161 RÉPONSE
22/11/20171 RÉPONSE
14/10/20161 RÉPONSE
21/01/20160 RÉPONSES
30/06/2018
Étiologie de la douleur du côté droitPourquoi se pose, comment arrêter
Maladies du foie et de la vésicule biliaireRégime malsain, mode de vie sédentaire, abus d'alcool, prise de médicaments. Éliminez de manière conservatrice. Si la douleur est causée par la formation de calculs à l'intérieur de la vésicule biliaire, une intervention chirurgicale sera nécessaire..
Maladie pancréatiqueAlcoolisme, abus d'aliments épicés, fumés et gras; prédisposition héréditaire, médicaments incontrôlés. Le traitement est principalement conservateur.
Une maladie intestinaleAliments pauvres et / ou rares, intoxications antérieures, infestations helminthiques, tabagisme, alcoolisme, consommation excessive de café. Autres facteurs - stress, mode de vie sédentaire. Le traitement est principalement conservateur.
Maladies musculairesActivité physique excessive, hypothermie, activité professionnelle monotone et / ou sédentaire (pianistes, chauffeurs). Le traitement est conservateur..
Névralgie intercostaleSous-refroidissement, séjour prolongé dans une position inconfortable, secousses brusques. La thérapie est exclusivement conservatrice.
Maladie pulmonaire droiteL'hypothermie, la nécessité d'un repos au lit prolongé, le travail dans des conditions dangereuses, un changement brusque du climat, le tabagisme. La pneumonie, y compris compliquée de pleurésie, est traitée de façon conservatrice. Le processus malin, couvrant le poumon droit, est retiré chirurgicalement, par radiothérapie ou chimiothérapie.
Appendicite aiguëProcessus inflammatoires dans l'intestin, présence d'objets étrangers (non digérés) dans l'annexe. Traitement chirurgical uniquement.

Maladies du foie et de la vésicule biliaire

Ceux-ci incluent l'hépatite, la cirrhose, la cholécystite, la dyskinésie biliaire, la formation de calculs dans la vésicule biliaire. Un facteur prédisposant est une situation environnementale défavorable, les caractéristiques anatomiques des organes du système hépatobiliaire.

Manifestations cliniques, en plus de la douleur avec localisation dans l'hypochondre droit:

  • Arrière-goût amer
  • La formation d'un revêtement visqueux blanc ou gris sur la langue
  • Symptômes dyspeptiques - accès de nausées, vomissements. Dans 90% des cas, les masses excrétées contiennent un mélange de bile.
  • Augmenter la température corporelle à des chiffres élevés
  • Motilité intestinale
  • Tabouret lâche

Signes supplémentaires - une sensation de lourdeur droitière, des ballonnements, une tension de la paroi abdominale antérieure, une sensation désagréable lorsque vous la touchez. Dans le contexte de l'état pathologique, il y a une diminution de la pression artérielle, un teint jaune pâle est observé. Si la douleur est causée par une hépatite, la pigmentation de l'urine s'intensifie (elle prend une teinte brun foncé), les selles deviennent plus claires.

Maladie pancréatique

Le processus inflammatoire à l'intérieur du pancréas est défini comme une pancréatite. Signes cliniques de la maladie:

  • Détérioration de la santé après avoir mangé (après 1-1,5 heures)
  • Augmenter la température corporelle à des marques subfébriles
  • Vomir et déféquer les aliments non digérés
  • Brûlures d'estomac, nausées, étourdissements, faiblesse, diarrhée

Comme d'autres maladies, la pancréatite est divisée en forme aiguë et chronique. La malignité pancréatique pendant une longue période ne présente pas de symptômes prononcés. Il ne fait attention qu'aux changements de teint et de sclérotique, inconfort récurrent constant après avoir mangé.

Une maladie intestinale

Signes, en plus de la douleur sous les côtes sur le côté:

  1. Troubles dyspeptiques (nausées, vomissements, brûlures d'estomac)
  2. Ballonnement, douleur sous les côtes, autour du nombril avec transition vers la région lombo-sacrée et sus-pubienne
  3. Une prédisposition à la constipation, qui est remplacée par la diarrhée
  4. La formation de matières fécales dans des conglomérats inhabituels - des selles de type haricot (un symptôme de "matières fécales de mouton"). Un mélange de pus dans les masses sécrétées.

Signes supplémentaires - affaiblissement des cheveux avec leur perte ultérieure, ongles cassants, perte de dents, détérioration de la peau. Si un cancer de l'intestin s'est formé - les selles contiennent des stries de sang, un manque d'appétit, des étourdissements et une faiblesse se produisent. Avec les processus tumoraux malins, le poids diminue très rapidement et un changement de position corporelle ne soulage pas.

Maladies musculaires

L'inflammation des fibres musculaires (myosite) s'accompagne de sensations de tir ou de crampes. L'étiologie de la maladie est la présence d'un foyer d'infection chronique, de convulsions pendant la baignade. Parfois, le développement de la pathologie est facilité par la prise de certains groupes de médicaments - antibiotiques, agents chimiothérapeutiques, hormones. L'inconfort s'intensifie après avoir mangé, s'inclinant vers la gauche. Lors de l'examen de la zone touchée, une densification des tissus se fait sentir.

Névralgie intercostale

Il s'agit d'un processus inflammatoire impliquant les fibres nerveuses du côté droit des côtes. Les raisons sont la présence d'ostéochondrose, de lésions thoraciques, de stress systématique. Les manifestations cliniques ressemblent à une myosite. Une caractéristique distinctive est un engourdissement de la zone touchée, une douleur accrue en raison de la pression sur la colonne vertébrale.

Maladie pulmonaire droite

Si le côté droit fait mal sous les côtes du côté, le développement d'une pneumonie du lobe inférieur n'est pas exclu. Parfois, elle est compliquée de pleurésie. Manifestations cliniques de la pathologie:

  • Toux avec ou sans écoulement d'expectoration
  • Respiration sifflante audible, essoufflement
  • Augmenter la température globale à des chiffres élevés
  • Faiblesse générale due à une intoxication et un dysfonctionnement respiratoire

Avec le développement d'un néoplasme malin du poumon, un mélange de sang est toujours présent dans les expectorations de toux. Dans le même temps, le patient perd rapidement du poids, sa peau prend une teinte cireuse et les traits du visage sont aiguisés. Avec la pneumonie, la réduction de la douleur est facilitée par l'adoption de la position du corps sur le côté droit. Si une tumeur maligne s'est produite, une telle mesure est inutile: parfois même les analgésiques ne soulagent pas complètement la douleur.

Appendicite aiguë

Inflammation de l'appendice. Symptômes de la condition:

  1. Douleur douloureuse près du nombril à droite avec une transition vers le bas de l'abdomen
  2. Nausées, vomissements, diarrhée
  3. Perte d'appétit, pâleur de la peau, diminution de la pression artérielle
  4. Fièvre

Une attention médicale immédiate est requise (vous devez appeler une ambulance). Si la zone enflammée n'est pas excisée, elle peut s'ouvrir, son contenu se répandra à travers la cavité abdominale stérile. Dans ce cas, une péritonite se produira - un phénomène potentiellement mortel.

Douleur pendant la grossesse

Pendant le port du fœtus, la douleur unilatérale est due aux particularités de la position intra-utérine de l'enfant et de la structure anatomique du corps de la femme. Dans 90% des cas, une gêne sévère est observée au 3ème trimestre. Les causes du phénomène:

  • L'utérus élargi s'élève de la cavité pelvienne et serre le diaphragme
  • L'enfant fait des mouvements actifs avec les jambes et les bras.
  • En raison de l'utérus élargi, une charge importante sur la colonne vertébrale
  • Une alimentation aléatoire (abus d'aliments gras, aigres, épicés et / ou salés) entraîne le développement de problèmes avec le foie, la vésicule biliaire

Un complexe des facteurs énumérés peut également être observé immédiatement. Le gain de poids pendant la grossesse est tout aussi important. Les kilos en trop affectent également négativement l'état de la colonne vertébrale, créent une charge supplémentaire.

Douleur sur le côté après avoir mangé ou fait de l'exercice

Les sensations unilatérales désagréables après avoir mangé sont dues à la présence d'une inflammation de l'estomac, du côlon 12, des parties du système hépatobiliaire. De plus, la douleur à droite fait partie des manifestations cliniques du stade initial de l'ulcère gastroduodénal.

L'inconfort après un effort physique provoque:

  1. Entraînement anormal (exercice trop intense et / ou fréquent)
  2. Un repas copieux la veille
  3. Technique de respiration incorrecte pendant l'entraînement
  4. Accumulation dans les muscles de l'acide lactique
  5. Foie surpeuplé de sang

Dans tous les cas, il est conseillé de revoir le schéma d'entraînement, consulter un spécialiste. Si, malgré les ajustements effectués, la douleur se répète, il est nécessaire de subir un examen. La présence d'un processus inflammatoire et / ou tumoral n'est pas exclue. Avec la progression de tels, l'activité physique n'est pas la raison, mais un indicateur du processus pathologique. Il confirme la présence d'un trouble dans le corps..

Quel médecin contacter

Au départ, vous devriez consulter un thérapeute. Un médecin généraliste procédera à un examen, une enquête, désignera un examen. Sur la base des résultats du diagnostic et de la pathologie établie, il sera clair qui va traiter le patient:

  1. Si la détérioration de la santé est causée par des problèmes d'intestin, de vésicule biliaire ou de foie, un gastro-entérologue est impliqué dans le traitement..
  2. Lorsque la douleur est due à une névralgie, il est conseillé de contacter un neurologue.
  3. Si l'inconfort du côté droit est causé par une maladie biliaire, une appendicite, une pancréatite, le patient est traité par un chirurgien.
  4. Avec la relation de la douleur avec la dysfonction du poumon droit, le pneumologue compile et supervise la thérapie.

La douleur sur le côté droit du torse qui est survenue chez les femmes enceintes suggère un appel imprévu à un gynécologue observateur. S'il est impossible de consulter un gastro-entérologue, mais qu'il est définitivement établi que la source de la douleur est le tube digestif, le traitement est effectué par un thérapeute.

Diagnostique

Dans un premier temps, le spécialiste effectue une enquête et un examen du patient. Obtient des informations sur les pathologies passées, les allergies à certains médicaments, la présence de problèmes similaires chez les membres de la famille. Pour clarifier le tableau clinique, les types d'examens suivants sont prescrits:

  • Analyse de sang, d'urine, d'excréments (biochimiques, cliniques, bactériologiques)
  • Échographie d'un organe suspecté de dysfonctionnement
  • Examen radiographique des côtes, de la colonne vertébrale
  • IRM et TDM (prescrites si nécessaire pour déterminer le degré d'apport sanguin aux tissus, la taille de la tumeur, le spectre du processus inflammatoire et destructeur)
  • FGDS
  • Fluorographie

D'autres types de recherches dépendent de la maladie présumée, qui, selon le médecin, provoque des douleurs dans le côté droit sous les côtes.

Traitement

Le traitement dépend de la pathologie révélée et le type d'intervention (conservateur ou chirurgical) dépend du stade de la maladie au moment de consulter le médecin.

L'ostéochondrose est éliminée par les chondroprotecteurs, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, les médicaments qui réduisent l'œdème. Avec la cholécystite, des médicaments sont prescrits qui visent à améliorer l'écoulement de la bile. Les processus inflammatoires qui se produisent à l'intérieur du tube digestif, les reins, sont traités avec des antibiotiques, des probiotiques, des vitamines et des enzymes..

Si la condition est accompagnée de troubles dyspeptiques (nausées, vomissements) - l'introduction de Cerucal est indiquée. La pyélonéphrite implique l'utilisation, entre autres médicaments, d'uroseptiques. La névralgie intercostale est traitée de manière complète - avec des médicaments qui réduisent le tonus et arrêtent l'inflammation musculaire, les frottements et les vitamines. L'appendicite est une indication pour une intervention chirurgicale immédiate. La pancréatite aiguë est traitée par chirurgie, une forme prolongée d'inflammation implique un traitement médicamenteux..

La pneumonie est éliminée par antibiothérapie, médicaments expectorants. Dans tous les cas, à l'exception de l'appendicite, des analgésiques sont administrés au patient. Avec l'inflammation de l'appendice, l'anesthésie préliminaire (il ne s'agit pas d'anesthésie) est interdite. Une sensibilité réduite rend le diagnostic différentiel difficile. La douleur qui se produit pendant la grossesse aide à réduire l'adoption d'une position corporelle plus confortable, l'utilisation de bandages de soutien spéciaux.

La prévention

Afin d'éviter le développement d'une pathologie provoquant des douleurs du côté droit sous les côtes, vous devez:

  1. Refuser l'alcool, modérer la quantité de médicament prise (ne pas prendre d'analgésiques au moindre besoin).
  2. Normaliser la nutrition. Faire un régime en tenant compte des méfaits des quantités excessives d'aliments gras, fumés et épicés.
  3. Évitez l'hypothermie, séjour prolongé dans une position inconfortable constante.
  4. Menez un style de vie mobile. Si nécessaire, repos au lit (par exemple, en cas de handicap), les soignants doivent favoriser des changements réguliers de la position corporelle du patient.
  5. Il n'est pas recommandé aux femmes enceintes d'ignorer l'utilisation d'un pansement si cette recommandation provient d'un gynécologue observateur. Il convient également de garder à l'esprit que la période de gestation n'est pas un motif de nutrition chaotique: vous devez respecter une alimentation équilibrée.

Malgré l'importance de mener un style de vie mobile, les charges excessives doivent être évitées afin de ne pas provoquer d'entorse, de rupture des fibres musculaires. Des néoplasmes oncologiques surviennent, entre autres, en raison d'une prédisposition héréditaire. Par conséquent, les personnes appartenant à ce que l'on appelle le groupe à risque devraient être régulièrement inspectées..

Vidéo: ce qui fait mal dans l'hypocondre droit

Il y a des situations où retarder la prestation de soins médicaux peut coûter la vie d'une personne. Ces conditions sont associées à la douleur, qui se manifeste sous forme aiguë ou chronique. Comme vous le savez, une crise de douleur est un appel du corps à l'aide, vous ne pouvez donc pas ignorer la douleur.

Considérez une situation où le côté droit sous les côtes fait mal, du côté du bord inférieur de la côte droite. Que peut-il être, quelles pathologies sont à l'origine du syndrome douloureux dans ce domaine - les réponses à ces questions aideront à évaluer la gravité de la situation et à prendre la bonne décision lors de la détection du symptôme en question.

Qu'est ce que ça pourrait être?

La localisation et la nature de la douleur sont cruciales lors de l'examen initial du patient et de la détermination du diagnostic préliminaire. Par conséquent, il convient de se rappeler quels organes sont capables de provoquer des douleurs du côté droit, à savoir du côté sous la côte.

Ce qui se trouve du côté droit de la personne?

La douleur dans le côté droit sous les côtes peut être soit réfléchie par les organes à proximité immédiate, soit irradiant (donnant) à partir d'autres parties de la cavité abdominale ou de la poitrine. À droite sous les côtes et sur le côté d'une personne se trouvent:

  • foie;
  • vésicule biliaire;
  • bord inférieur de la plèvre pulmonaire (membrane pulmonaire);
  • côlon;
  • glande surrénale droite.

La douleur à droite sous les côtes peut provoquer des dommages ou une inflammation dans ces organes, ainsi que dans les organes inférieurs - l'appendice, la prostate, la vessie ou plus et à gauche - le sac cardiaque (péricarde), la plèvre du poumon droit ou le diaphragme.

Pourquoi la douleur?

S'il n'y a pas de questions sur l'emplacement des organes, il est temps de se tourner vers une explication des raisons qui font que ces organes sont blessés. La sortie vers le provocateur de douleur sous la côte droite sur le côté est possible selon des particularités particulières.

Pourquoi fait mal en bougeant?

Il convient de prêter attention aux circonstances (aliments gras, charges dynamiques et autres) conduisant au fait que cela fait mal du côté droit. Par exemple, une douleur dans le côté droit pendant le mouvement peut indiquer la présence de plusieurs pathologies:

Les traits caractéristiques de la douleur avec la lithiase biliaire sont difficiles à confondre avec d'autres sensations de douleur, ce n'est pas pour rien qu'ils sont appelés coliques hépatiques ou biliaires. Habituellement, ils ont un caractère paroxystique et prononcé, ce qui s'explique par le mouvement des calculs le long des voies biliaires.

La stéatohépatose, ou «obésité du foie» s'accompagne de l'introduction d'inclusions graisseuses dans les hépatocytes (cellules hépatiques), le parenchyme hépatique se développe et devient incapable de remplir ses fonctions. La glande envahie irrite les terminaisons nerveuses les plus proches, en particulier lors du déplacement, et provoque de la douleur.

Si cela fait mal sous les côtes en faisant du jogging, cela signifie que le foie, non habitué à l'effort physique, s'est rempli de sang trop rapidement, ce qui a fait s'étirer sa capsule et commencer à exercer une pression sur les terminaisons nerveuses environnantes. La raison dans ce cas est le manque de forme physique.

Si la douleur est aiguë

La douleur aiguë à droite, à l'avant ou sur le côté sous les côtes doit être traitée avec une attention particulière, car elle signale la situation très urgente (urgente), qui nécessite un appel d'urgence immédiat.

  1. Si la douleur est ressentie comme "glissant" vers le bas, cela peut être un signe d'inflammation aiguë de l'appendice (appendicite), dans laquelle une intervention chirurgicale urgente est nécessaire.
  2. Dans la lithiase urinaire, une douleur aiguë irradiant dans la région iliaque indique la pénétration d'un calcul rénal dans la bouche de l'uretère.
  3. Chez les femmes, des douleurs aiguës du côté droit peuvent être des symptômes de conditions urgentes telles qu'une grossesse extra-utérine, une torsion des jambes d'un kyste ovarien ou une apoplexie (rupture) de cet organe. La confirmation de ce dernier est un saignement abondant.
  4. La douleur du côté droit chez l'homme est le plus souvent associée à une insuffisance hépatique aiguë causée par une intoxication alcoolique ou un traumatisme..
  5. Une douleur aiguë, aggravée par un changement de position corporelle, peut provoquer une atteinte du nerf intercostal. Une telle douleur peut disparaître lors du déplacement du corps vers une position confortable.
  6. Si ça fait mal à droite sous les côtes, la douleur «picore» et apparaît brutalement, c'est presque 100% «colique hépatique» causée par un spasme des voies biliaires ou une obstruction de la bouche avec un tartre ou une tumeur.

Dans la pratique médicale, les coliques hépatiques soudaines sont considérées comme une rareté, car elles sont généralement précédées de douleurs de traction récurrentes sur le côté sous les côtes.

Autre localisation du symptôme de douleur

Après avoir fait face au fait que ça fait mal à droite de l'arc costal, rappelons les sensations douloureuses ayant une localisation différente. Ce sont des douleurs qui surviennent dans la région abdominale ou s'étendent vers le dos.

Devant

Si cela fait mal sous les côtes en face, il convient de rechercher les causes du symptôme dans les maladies des organes situés dans la cavité abdominale:

  • pancréas;
  • 12 intestins duodénaux et du côlon (gros);
  • ouverture.

Parfois, devant les côtes, le nerf intercostal retenu "fait mal", dans ce cas, le patient peut trouver une pose dans laquelle le symptôme de douleur ne dérange presque pas.

Une douleur épigastrique (dans le triangle sous les côtes) est souvent observée avec une crise de cardiopathie ischémique. Seul un diagnostic approfondi permettra de clarifier la véritable cause de l'origine du syndrome douloureux..

De derrière

Les douleurs «piquantes» du côté droit et la zone sous les côtes du dos peuvent être associées à des pathologies des glandes surrénales, à de l'ostéochondrose, à des maladies du système reproducteur féminin - annexite et autres. Les tests, l'échographie ou la radiographie différencieront les symptômes de la douleur et établiront la cause de leur apparition.

Vidéo utile

Des informations utiles sur la structure et la fonction du foie indiqueront la vidéo: