Tumeurs mammaires

Teratoma

Les tumeurs des glandes mammaires chez la femme sont bénignes et malignes. Bénigne comprend la mastopathie - diffuse et nodulaire (localisée). Les néoplasmes nodulaires sont dangereux avec la possibilité de malignité.

Tous les types de cancer du sein sont classés comme des tumeurs malignes. Le cancer du sein du premier degré est guérissable avec une probabilité de 90 à 95%, tandis qu'une chirurgie préservant les organes est effectuée. Cependant, à un stade précoce, elle est presque asymptomatique, par conséquent, la maladie est souvent diagnostiquée aux derniers stades, lorsque le pronostic pour la vie du patient est défavorable.

Par conséquent, le diagnostic précoce et la prévention des néoplasmes sont d'une grande importance - auto-examen régulier de la glande mammaire et examen annuel par un mammologue ou un gynécologue, indépendamment des plaintes.

Causes du développement des tumeurs du sein

Selon des sources médicales, en âge de procréer, de 30 à 50% des femmes présentent des signes de mastopathie, et dans la période postménopausique, environ 25%.

Le cancer du sein occupe le premier rang des cancers chez les femmes et le deuxième après le cancer du poumon chez les deux sexes. Le risque de contracter ce type de cancer augmente fortement à l'approche de la ménopause.

Fait! Les hommes ont également un cancer du sein. Selon les statistiques, 99 hommes ont 1 homme.

L'augmentation des maladies du sein est une sorte de paiement pour la civilisation. Le corps de la femme est conçu pour accoucher et se nourrir pendant toute la période de reproduction. Cela signifie que la glande mammaire "fonctionnera" et que le nombre de menstruations sera beaucoup moins important..

Chaque menstruation est une forte fluctuation du fond hormonal, ce qui signifie une augmentation des niveaux d'oestrogène. Sous leur action, la glande mammaire grossit, le diamètre des canaux augmente, les tissus retiennent plus de fluide. Lorsque les niveaux d'oestrogène chutent, tout le monde revient à la normale. Progressivement, la glande mammaire elle-même devient plus grossière et plus dense, le tissu fibreux se développe, les petits canaux mammaires se transforment en kystes. C'est ainsi que la mastopathie se développe. Et au fil du temps, il peut dégénérer en cancer.

Les symptômes d'une tumeur du sein, leur traitement et leur pronostic dépendent du type de néoplasme, du stade du processus et de la forme de son évolution.

Groupes à risque

Il est impossible de prédire si une femme tombera malade avec l'un ou l'autre type de tumeur, cependant, certains facteurs augmentent cette probabilité:

  • Hérédité. Cela est particulièrement vrai pour le cancer.
  • Premières menstruations précoces ou ménopause tardive.
  • Absence de grossesse, d'accouchement et d'allaitement normal.
  • Première naissance après 35 ans.
  • Maladies endocriniennes et gynécologiques.
  • Obésité.
  • Stress.
  • Avortement.
  • Maladies du foie et des voies biliaires.
  • Âge après 40 ans.
  • Fumeur.
  • Utilisation prolongée ou non contrôlée de certains contraceptifs hormonaux.

L'élimination de ces facteurs ainsi qu'une prévention plus approfondie réduisent les risques de maladie.

Diagnostique

Le médecin effectue un examen visuel de la glande mammaire et la palpe. Si un néoplasme est détecté, une mammographie ou une échographie est prescrite. Le choix de la méthodologie dépend du témoignage et de l'âge de la femme. Pour les patients de moins de 40 ans, l'échographie est plus informative. Pour les personnes âgées - les rayons X, qui sont associés à la densité de la structure du tissu glandulaire. Précision de la mammographie - environ 90%, échographie - 70–80%.

Référence! La mammographie est une radiographie du sein. Il vous permet de détecter une tumeur d'un diamètre de 2 mm, ce qui est impossible à la palpation (même professionnel). Par conséquent, il est si important de l'exécuter de manière prophylactique..

Les méthodes de radiographie et d'échographie peuvent confirmer ou infirmer la présence d'un néoplasme, indiquer sa taille et son emplacement.

Important! Le diagnostic de cancer du sein, son type et son stade, ne peut être établi que par les résultats de l'analyse histologique d'un échantillon tumoral.

Le matériel peut être prélevé par ponction (ponction dans la glande) ou par ablation chirurgicale du site pathologique.

Selon les indications, une analyse cytologique de la décharge du mamelon peut être effectuée..

Référence! Analyse cytologique - étude de la structure de la cellule au microscope. Étude histologique - microscopique de la structure des tissus.

Si la présence d'un processus malin a été confirmée, des examens radiologiques et échographiques supplémentaires sont prescrits.

Pour clarifier la forme et la profondeur de la propagation de la tumeur, une TDM et une IRM de la glande mammaire peuvent être prescrites. Pour identifier les métastases, des radiographies thoraciques et des échographies abdominales sont utilisées.

À quelle fréquence les diagnostics préventifs

Chaque femme devrait subir des examens préventifs une fois par an par un gynécologue ou un mammologue. Ceci est particulièrement important après 40 ans, lorsque le risque de développer un cancer du sein augmente fortement..

À l'âge de 40 à 50 ans, une mammographie doit être effectuée tous les deux ans. Après 50 ans, et aussi, si vous êtes à risque - une fois par an. Les femmes de moins de 40 ans doivent subir une échographie mammaire tous les deux ans.

Tumeurs bénignes du sein

Un changement bénin de la glande mammaire comprend tous les types de mastopathie, y compris les kystes, le papillome intraductal, le fibroadénome.

Mastopathie - modifications structurales fibrocystiques du tissu mammaire. Avec cette maladie, une prolifération insuffisante du tissu conjonctif se produit, l'apparition de phoques, de kystes dans la structure de la glande. Il s'agit d'une maladie hormono-dépendante..

Les mastopathies sont divisées en diffuses et nodulaires (localisées). Les modifications diffuses n'ont pas de limite clairement définie. Il s'agit de la forme la plus courante de mastopathie, qui représente plus de la moitié de toutes les maladies bénignes. La forme diffuse est considérée comme la frontière entre la norme et la pathologie chez les jeunes femmes, mais est considérée comme une maladie chez les patients après 40 ans.

La mastopathie nodulaire est caractérisée par l'emplacement local de la zone modifiée et ses limites claires. Elles peuvent être considérées comme des tumeurs du sein et sont plus sujettes à la dégénérescence maligne par rapport aux.

Les mastopathies locales sont divisées en ces types:

  • Nodal.
  • Kyste.
  • Papillome intra-canalaire.
  • Fibroadénome.
  • Douleur et tension des glandes mammaires. Cela dépend généralement du cycle mensuel. La douleur peut être transmise au bras, à l'aisselle, à l'omoplate.
  • Oedème mammaire, plénitude.
  • Décharge du mamelon.
  • État déprimé.

Mastopathie nodale

C'est un joint plat granuleux qui ne disparaît pas pendant la période intermenstruelle. Peut-être une légère augmentation avant la menstruation.

Formations kystiques

Un kyste mammaire est une formation creuse et mobile dans les tissus ou les conduits remplis de contenu liquide.

Les petits kystes d'un diamètre inférieur à 1 cm sont généralement indolores. Ils peuvent être détectés par un médecin lors d'un examen de routine ou par une femme elle-même lors d'un auto-examen.

L'apparition de douleur ou de sensations désagréables indique une évolution compliquée de la maladie - le développement d'un processus inflammatoire ou purulent-inflammatoire, une rupture ou une tumeur maligne du kyste.

Papillome intra-canalaire

Elle est aussi appelée maladie de Mintz ou «mamelon saignant». Il se produit à la suite de l'expansion kystique du canal laiteux et de la croissance de l'épithélium à l'intérieur. Placé dans un grand conduit sous le mamelon ou l'aréole. À la palpation, elle est parfois déterminée sous la forme d'une formation sphérique, allongée, élastique ou d'un cordon oblong.

Une manifestation caractéristique est la décharge du mamelon.

La douleur peut également être observée, en particulier avec une pression sur la poitrine..

Cette pathologie a un niveau élevé d'oncogénicité et est considérée comme un précancer..

Fibroadénome

Il s'agit d'un néoplasme élastique arrondi de tissu glandulaire et fibreux, qui a une structure plus dense par rapport aux autres tissus. La formation n'est pas encapsulée, mobile et indolore, même sous pression. Généralement situé dans le quart supérieur externe de la poitrine. Diamètre de quelques millimètres à cinq centimètres.

Traitement des tumeurs bénignes

La mastopathie diffuse est traitée de façon conservatrice - principalement avec des médicaments hormonaux, et la focale est retirée chirurgicalement. Seuls les petits kystes sont soumis à l'hormonothérapie, mais s'ils sont inefficaces, ils sont également éliminés. En cas de croissance rapide, tous les néoplasmes sont enlevés de toute urgence.

Dans la grande majorité des cas, des opérations de préservation d'organes sont effectuées. L'hormonothérapie peut être utilisée comme auxiliaire - pour égaliser le fond hormonal et soulager l'état du patient.

Cancer mammaire

Aux premiers stades, le processus oncologique ne se manifeste pas.

Aux stades ultérieurs, les manifestations suivantes sont possibles:

  • un changement dans la forme du sein, son contour, l'apparition d'une asymétrie;
  • desquamation de la peau, taches comme le psoriasis, démangeaisons, brûlures;
  • l'apparition de zones à peau rougeâtre, bleuâtre ou jaunâtre;
  • l'apparition de zones ridées et denses à petites mailles telles que la "peau de citron";
  • tubercules ou dépressions sur la glande mammaire;
  • rétraction du mamelon;
  • plaies et écorchures dans la zone du mamelon;
  • écoulement du mamelon, non associé à la grossesse et à l'allaitement;
  • durcissement ou gonflement dans la région axillaire ou supraclaviculaire;
  • douleur thoracique.

À un stade précoce, une petite tumeur maligne peut être détectée par palpation, échographie ou mammographie. Par conséquent, les oncologues-mammologues ne se lassent pas de convaincre les femmes de l'importance de l'auto-examen régulier de la glande mammaire et des examens médicaux préventifs.

Traitement du cancer du sein

Une tumeur maligne de n'importe quel stade nécessite une ablation chirurgicale immédiate. L'utilisation d'une radiothérapie, d'une thérapie chimique, hormonale ou ciblée est nécessaire, mais le choix de la technique dépendra de la nature de la tumeur et du type d'opération choisi - radicale ou préservant les organes.

Le radicalisme de l'intervention chirurgicale est dicté par le stade du processus, le type de tumeur et l'âge du patient.

Aux stades I à II, en règle générale, une opération de préservation des organes est effectuée. Seule la zone affectée est supprimée. Dans ce cas, la radiothérapie est définitivement prescrite..

Le III - effectuer une mastectomie radicale avec l'élimination des ganglions lymphatiques à proximité.

IV est considéré comme inutilisable. Des traitements chimio-antihormonaux et ciblés sont utilisés. Les opérations sont effectuées pour soulager rapidement les symptômes du patient..

Comment effectuer un examen indépendant des seins

Les femmes qui pratiquent l'auto-examen des seins lors de la détection d'un cancer ont un taux de survie 70% plus élevé que celles qui ne le font pas. Cela est dû à une détection plus précoce de la tumeur..

Cela devrait être fait mensuellement de 5 à 12 jours à partir du début du cycle. Si une femme souffre de ménopause, choisissez un jour calendaire spécifique. Il est souhaitable que ce soit le même nombre.

Effectuez une inspection visuelle devant le miroir. Inspectez la forme de la poitrine, l'apparence de la peau. Les seins gauche et droit chez certaines femmes sont asymétriques. Cependant, si l'asymétrie s'intensifie ou apparaît soudainement, c'est un signe d'avertissement.

Examinez la glande mammaire avec les bras levés - dans cette position, la poitrine est étirée et des zones bosselées et enfoncées à sa surface, ainsi qu'un "zeste de citron" peuvent apparaître.

Appuyez sur le mamelon - normalement, il doit rester sec.

La prochaine étape est la palpation des glandes. Le but de la palpation est d'identifier les zones épaissies ou trop molles, ainsi que les zones douloureuses.

Pour effectuer la palpation de la glande mammaire, vous avez besoin du bout des doigts. Avec la main gauche, nous examinons le sein droit et avec la main droite - la gauche. Vous pouvez vous déplacer en spirale - du mamelon à la base ou vice versa. Lorsque vous effectuez un examen debout, vous devez mettre votre main droite derrière votre tête lorsque vous examinez votre poitrine droite, et vice versa lorsque vous examinez votre gauche.

Il existe également une méthode segmentaire, lorsque la glande est divisée en sections, et chacune est soigneusement sondée de haut en bas. Il est plus pratique pour eux d'utiliser lors de l'examen en position couchée.

Important! Un auto-examen continu du sein peut entraîner une anxiété accrue chez les femmes et la peur de développer un cancer du sein. Par conséquent, il est important de savoir qu'un plus grand nombre de changements détectés dans la glande indiquent la présence d'une mastopathie. Qui, bien sûr, nécessitent également un médecin.

Tumeur mammaire - symptômes et traitement

Qu'est-ce qu'une tumeur au sein? Les causes, le diagnostic et les méthodes de traitement sont discutés dans l'article du Dr Ivashkov V. Yu., Mammologue avec une expérience de 9 ans.

Définition de la maladie. Les causes de la maladie

Les néoplasmes mammaires sont bénins et malins.

Néoplasmes bénins, contrairement aux tumeurs malignes:

  • n'ont pas de division incontrôlée et de croissance localement agressive;
  • ne s'applique pas aux autres parties du corps.

Des néoplasmes bénins peuvent survenir chez les femmes et les hommes. Il existe de nombreux types de tumeurs bénignes du sein. Souvent, vous devez rencontrer un diagnostic de mastopathie fibrokystique, qui décrit un groupe entier de tumeurs bénignes du sein.

Les néoplasmes bénins des glandes mammaires sont très courants. Ainsi, en Fédération de Russie, 9 femmes sur 10 ont des changements bénins dans le tissu mammaire.

La cause exacte des néoplasmes bénins des glandes mammaires est inconnue. Il est connu que les cellules du corps se divisent et se développent à un certain rythme. En règle générale, le corps est capable d'équilibrer la croissance et la division des cellules. Lorsque des cellules anciennes ou endommagées meurent, elles sont automatiquement remplacées par de nouvelles cellules saines. Dans le cas de formations bénignes, le taux de division cellulaire est perturbé, ce qui entraîne une croissance locale du tissu glandulaire des glandes mammaires.

Il existe de nombreuses tumeurs bénignes qui se développent dans le tissu mammaire, le nom de la tumeur dépend du tissu qui est la source de croissance, par exemple, un lipome mammaire, par exemple, se développe à partir de cellules graisseuses et un myome à partir de tissu musculaire.

Les adénomes mammaires se forment dans une fine couche de tissu qui recouvre les lobules glandulaires du sein. Malgré la diversité des tumeurs mammaires, les fibroadénomes mammaires sont les plus courants..

Le fibroadénome est une tumeur bénigne du sein qui survient généralement chez les femmes de moins de 30 ans..

Environ 70% des femmes en Russie ont rencontré ce diagnostic ou ignorent la présence de fibroadénomes mammaires. Cette tumeur est constituée du tissu dit stromal ou conjonctif. Les fibroadénomes peuvent survenir dans une ou les deux glandes mammaires. Le fibroadénome est dense, arrondi, mobile sous la peau.

Une combinaison de facteurs affecte la formation du fibroadénome. Les hormones telles que les œstrogènes jouent un rôle important dans la croissance et le développement des fibroadénomes. Il est prouvé que la prise de contraceptifs oraux de moins de 20 ans augmente le risque de développer des fibroadénomes. L'influence du fond hormonal peut être confirmée par le fait que les néoplasmes fibreux des glandes mammaires peuvent se développer rapidement pendant la grossesse et pendant la ménopause leur taille est réduite.

Exister deux types de fibroadénomes:

Les fibroadénomes simples n'augmentent pas le risque de développer un cancer du sein. Les fibroadénomes complexes contiennent d'autres composants, tels que des kystes remplis de liquide qui contiennent parfois des dépôts de calcium. Les fibroadénomes complexes peuvent augmenter légèrement le risque de développer un cancer du sein. L'American Cancer Society affirme que les femmes atteintes de fibroadénomes complexes ont un risque une fois et demie plus élevé de développer un cancer du sein que les femmes sans.

Le cancer du sein se produit lorsque l'ADN d'une cellule est endommagé, mais pourquoi et comment cet ADN est endommagé est encore inconnu. Cela peut être un impact génétique ou environnemental, ou dans la plupart des cas une combinaison des deux facteurs. Mais la plupart des patients ne sauront jamais ce qui a causé leur cancer..

Facteurs de risque de cancer du sein:

  • sol: le cancer du sein est presque 100 fois plus fréquent chez les femmes que chez les hommes;
  • âge: deux femmes sur trois ont découvert un cancer du sein après 55 ans;
  • nationalité: le cancer du sein est souvent diagnostiqué dans certains groupes ethniques, par exemple, les femmes de race blanche.

Si des proches parents ont reçu un diagnostic de cancer du sein ou de l'ovaire, la personne présente un risque élevé de développer un cancer du sein à l'avenir. Le risque augmente si un parent est diagnostiqué avant l'âge de 50 ans. Chez les femmes avec menstruations précoces (jusqu'à 12 ans), ménopause tardive (après 55 ans), qui ont accouché de leur premier enfant après 27 ans ou n'ont jamais accouché, le risque de développer un cancer du sein est plus élevé que dans le reste de la population. Des mutations dans certains gènes, tels que BRCA1 et BRCA2, peuvent augmenter le risque de développer un cancer du sein. La présence de mutations est déterminée à l'aide d'un test génétique qui doit être effectué par des femmes ayant des antécédents familiaux chargés. Les personnes atteintes de ces mutations génétiques peuvent transmettre la mutation génétique à leurs enfants..

Autres facteurs de risque:

  • manque d'activité physique: mode de vie sédentaire;
  • une alimentation riche en graisses saturées et un manque de fruits et légumes;
  • embonpoint ou obésité;
  • consommation fréquente d'alcool (plus vous consommez d'alcool, plus le risque est grand).

Les symptômes d'un néoplasme mammaire

Le fibroadénome est caractérisé par la présence d'une formation arrondie dense, qui est facilement déplacée par rapport au tissu de la glande mammaire. Il est généralement indolore, mais certains patients rapportent une sensation de douleur associée au cycle menstruel. Si le fibroadénome est proche de la surface de la peau, une déformation de la peau est possible, ce qui peut être visuellement perceptible par le patient.

Les kystes mammaires sont généralement asymptomatiques, si la taille du kyste dépend du cycle menstruel, il peut y avoir une sensation de gonflement du sein avant la menstruation.

Le papillome intraductal a un symptôme pathognomonique - des taches épaisses du mamelon. La palpation de la formation elle-même est possible si elle est située superficiellement.

Les tumeurs en forme de feuille et la cicatrice radiale ne se manifestent souvent que par la présence de formation dans le tissu mammaire, pas de douleur.

Le cancer du sein en a signes caractéristiques:

1. la présence d'un nœud tumoral dans la glande mammaire;

2. symptôme du site;

3. traction du mamelon;

4. une augmentation des ganglions lymphatiques axillaires;

5. décharge parfois du mamelon.

La pathogenèse du cancer du sein

Le développement des tumeurs du sein est un processus qui est déclenché par une combinaison de divers facteurs: contexte hormonal, stress, conditions environnementales. Une caractéristique des formations bénignes - fibroadénomes, lipomes et kystes - est le fait que, dans tous les cas, le processus de division cellulaire à l'intérieur de ces formations est sous le contrôle du système immunitaire de l'organisme. Autrement dit, ces formations ne peuvent jamais atteindre des tailles incontrôlées ou se propager à travers le système lymphatique.

Les kystes de la glande mammaire se forment à la suite d'une surproduction de la sécrétion des canaux des canaux laiteux, d'où la formation de sacs remplis de contenu. Fibroadénome - prolifération du tissu conjonctif. Les kystes et les fibroadénomes sont très souvent combinés, donc cette condition est appelée mastopathie fibrokystique.

Quant aux néoplasmes malins de la glande mammaire, le mécanisme est légèrement différent. Les cellules endommagées de notre corps peuvent se multiplier, créant encore plus de cellules endommagées et provoquant une croissance tumorale. Les hormones et les produits chimiques de notre corps peuvent accélérer la croissance de ces cellules mutées. Les vaisseaux lymphatiques et sanguins peuvent transmettre le cancer à d'autres parties du corps. Les processus de croissance malins commencent après les dommages cellulaires. Les cellules saines sont les principaux éléments constitutifs de tous les tissus et organes du corps. Mais lorsque l'ADN de la cellule est endommagé, les cellules mutées commencent à se reproduire rapidement, sans suivre aucun plan. La croissance cellulaire agressive forme une tumeur. Ces cellules ou groupes de cellules anormales se transforment en une maladie connue sous le nom de cancer du sein et peuvent se propager à d'autres parties du corps..

La croissance et la propagation du cancer du sein sont alimentées par des produits chimiques corporels normaux tels que l'œstrogène, la progestérone et le gène HER2 / neu (facteur de croissance). Chacun de ces trois composants chimiques est normal, mais lorsqu'une cellule devient cancéreuse, ces produits chimiques accélèrent la croissance des cellules cancéreuses du sein..

Les récepteurs HER2 sains sont des protéines qui aident à contrôler la croissance, la division et la réparation d'une cellule mammaire. Cependant, chez environ un quart des patientes atteintes d'un cancer du sein, le gène HER2 ne fonctionne pas correctement. Il crée un nombre excessif de copies de lui-même dans un processus appelé «amplification du gène HER2». Ces gènes supplémentaires demandent ensuite aux cellules de créer trop de récepteurs HER2, appelés «surexpression de la protéine HER2». Le résultat final est que les cellules mammaires se développent et se divisent de manière incontrôlée.

Classification et stades de développement d'un néoplasme mammaire

Les néoplasmes mammaires sont divisés en 2 types:

Formations bénignes:

Hyperplasie - croissance excessive (prolifération) des cellules des lobules ou des canaux de la glande mammaire. Il existe deux principaux types d'hyperplasie - commune et atypique. Les deux augmentent le risque de cancer du sein, mais l'hyperplasie atypique le fait dans une plus large mesure. [1]

Kystes sont des sacs remplis de liquide qui sont presque toujours bénins. Les kystes sont plus fréquents chez les femmes âgées de 35 à 50 ans.

Papillomes intra-canalaires - Il s'agit d'une prolifération locale de la paroi du canal laiteux dans la poitrine. Ils sont généralement situés près du mamelon et peuvent provoquer des douleurs. Vous pouvez sentir une condensation près de l'aréole. Un signe typique de papillome est une tache sombre du mamelon. Ils se trouvent le plus souvent chez les femmes âgées de 35 à 55 ans. Les papillomes intra-canalaires (VPP) sont retirés chirurgicalement et ne nécessitent pas de traitement supplémentaire. [2] Si vous avez une piste, cela n'augmente pas le risque de développer un cancer du sein (en l'absence de cellules anormales ou de cellules de carcinome canalaire in situ (DCIS). [3] Le fait d'avoir 5 pistes ou plus peut augmenter le risque de cancer du sein. [4 ]

Adénose sclérosante se compose de petits phoques constitués de leurs lobes élargis de la glande mammaire. Peut provoquer des douleurs non liées au cycle menstruel. Une adénose sclérosante peut être observée sur une mammographie.

Puisqu'il a des contours inégaux, il peut être confondu avec le cancer du sein. Une biopsie peut être nécessaire pour exclure le cancer du sein. L'adénose sclérosante n'a pas besoin de traitement. [5] Certaines études ont montré que l'adénose sclérosante augmente légèrement le risque de développer un cancer du sein, tandis que d'autres n'ont pas constaté d'augmentation du risque. [6]

Cicatrice radiale (cicatrice Zemba) a un noyau de fibres de tissu conjonctif. Bien qu'une cicatrice radiale puisse ressembler à un cancer du sein lors d'une mammographie, ce n'est pas un cancer. La cicatrice radiale est enlevée chirurgicalement, mais ne nécessite pas de traitement supplémentaire. Des études ont montré que la cicatrice radiale n'augmente pas le risque de développer un cancer du sein. [7]

Tumeur foliaire Est une tumeur rare du sein constituée de tissu conjonctif (stromal). Le plus souvent trouvé chez les femmes âgées de 40 ans. Les femmes atteintes du syndrome de Li-Fraumeni (une maladie génétique héréditaire rare) ont un risque accru de développer de telles tumeurs. La plupart des tumeurs en forme de feuille sont bénignes (non cancéreuses), mais 1 sur 4 de ces tumeurs est maligne (cancer).

Tumeurs malignes des glandes mammaires:

Cancer mammaire - la maladie est hétérogène. Il existe un grand nombre de sous-types différents de cancer du sein, chacun ayant ses propres caractéristiques de diagnostic et de traitement..

Premièrement, il existe divers types de différenciation:

1. classe basse (1) - bien différenciée;

2. classe intermédiaire (2) - moyennement différenciée;

3. classe supérieure (3) - peu différenciée.

Les tumeurs hautement différenciées ressemblent davantage à du tissu mammaire normal au microscope. Les tumeurs de bas grade ressemblent moins à des tissus normaux et ont tendance à être plus agressives. La stadification du cancer du sein est réalisée selon le système TNM, qui prend en compte la taille de la tumeur, l'état des ganglions lymphatiques régionaux et la présence de métastases distantes. Le pronostic de la patiente est très dépendant du stade du cancer du sein..

Complications mammaires

Dans le groupe des néoplasmes bénins, les complications sont relativement rares. Les gros fibroadénomes et les tumeurs en forme de feuille peuvent atteindre de grandes tailles, ce qui entraîne un changement dans la forme de la glande mammaire et sa déformation. En cas de grossesse, cette situation peut être compliquée par la lactostase et la mammite. Dans certains cas, de gros kystes des glandes mammaires peuvent s'infecter, ce qui entraîne en outre le développement de complications infectieuses sous la forme d'un abcès ou d'un phlegmon de la glande mammaire. La complication la plus redoutable des tumeurs du sein est le cancer du sein. Cependant, la dégénérescence maligne survient assez rarement, en particulier dans le cas du fibroadénome mammaire. Relativement plus souvent, l'hyperplasie lobulaire ou canalaire subit une transformation maligne.

En cas de détection, de développement et de traitement ultérieur du cancer du sein, des complications telles que la lymphostase ou le lymphœdème, qui se manifestent par l'apparition d'un gonflement persistant de la main du côté opéré, peuvent survenir. [8] Cependant, cette condition peut être traitée efficacement en appliquant des anastomoses lympho-veineuses et en transplantant des ganglions lymphatiques. [9]

Diagnostic d'un néoplasme mammaire

Il existe différentes méthodes efficaces pour le diagnostic des tumeurs du sein. La clé pour poser le bon diagnostic est de déterminer si la tumeur est bénigne ou maligne. [10] Seul un examen histologique peut déterminer en toute confiance ces caractéristiques de la tumeur. La toute première méthode de diagnostic est l'auto-examen des glandes mammaires..

Si vous parvenez à détecter des lésions suspectes, vous devez contacter un oncologue pour effectuer un examen complet des glandes mammaires.

Les principales méthodes instrumentales pour le diagnostic des tumeurs du sein:

3. IRM des glandes mammaires

Les tumeurs bénignes ont souvent des limites clairement définies, ce qui permet de les diagnostiquer comme bénignes. Il est également nécessaire de faire des tests sanguins pour la présence de marqueurs du cancer, par exemple, CA 153. Dans les cas où le tableau clinique est douteux, une biopsie tumorale doit être effectuée pour déterminer si elle est bénigne ou maligne. Une biopsie sera plus ou moins invasive selon la localisation de la tumeur. La méthode la plus efficace pour la biopsie des formations mammaires est la biopsie centrale. [11] L'essence de la méthode consiste à collecter une colonne de tissu d'une formation suspecte avec un examen histologique plus approfondi. Si la formation est maligne, il est nécessaire de déterminer le statut de prescription, ce qui permettra le démarrage d'un traitement compétent et spécialisé.

Traitement du cancer du sein

Toutes les tumeurs bénignes n'ont pas besoin d'un traitement. Si la tumeur est petite et ne provoque aucun symptôme, une surveillance dynamique est nécessaire..

Les fibroadénomes ne doivent pas être supprimés. En fonction des symptômes, des antécédents familiaux, des données échographiques, le médecin décide de retirer ou non le fibroadénome. Les fibroadénomes qui ne se développent pas et, bien sûr, ne sont pas malins, il suffit de les contrôler par échographie et mammographie.

Indications pour l'élimination du fibroadénome:

1. la taille est supérieure à 5 mm;

2. le fibroadénome affecte la forme naturelle du sein;

3. le fibroadénome provoque de la douleur;

4. préoccupation concernant le développement du cancer;

5. la présence d'un cancer dans les antécédents familiaux;

6. résultats de biopsie douteux.

Après l'ablation du fibroadénome, le traitement suivant est recommandé:

1. Progestogel 1% 1 r / jour. frotter dans chaque glande pendant 3 mois;

2. Aevit 1 dragée 2 r / jour.;

3. Extrait de valériane 1 tab / 3r / jour.;

4. Mastodinone 1 tab 2r / jour. ou 30 gouttes 2p / jour. 3 mois, une pause d'un mois, encore 3 mois;

6. Collecte de reins.

Traitement principal tumeurs des feuilles est chirurgical. [12] Les tumeurs en forme de feuille peuvent récidiver avec une élimination insuffisante. Pour cette raison, ils doivent être retirés avec le bord du tissu mammaire normal. Dans certains cas, une mastectomie peut être nécessaire. Les tumeurs malignes en forme de feuille sont différentes du cancer du sein. Ils ne répondent pas bien à l'hormonothérapie ou aux médicaments chimiothérapeutiques utilisés pour traiter le cancer du sein. Les tumeurs malignes en forme de feuille doivent être traitées selon les mêmes principes que les sarcomes.

Traitement du papillome intraductal - chirurgicale, ablation du néoplasme avec le conduit de la glande mammaire. L'hyperplasie canalaire ou lobulaire, en règle générale, n'a pas besoin de traitement. Cependant, si des cellules atypiques ont été obtenues lors d'une biopsie de ponction, une biopsie de la glande mammaire ou une résection sectorielle doit être effectuée pour exclure de manière fiable un néoplasme malin.

Prévoir. La prévention

Les néoplasmes bénins du sein ne sont pas un cancer du sein. Cependant, certains types (en particulier ceux dans lesquels des cellules anormales sont présentes selon la biopsie) augmentent le risque de cancer du sein. Dans ce cas, il convient d'exercer un contrôle sérieux sur les néoplasmes et, si nécessaire, de les retirer..

Certains facteurs peuvent augmenter le risque de développer des tumeurs bénignes du sein:

1. l'hormonothérapie ménopausique (utilisation de la thérapie de remplacement postménopausique);

2. cancer du sein familial ou formations mammaires bénignes chez des membres de la même famille;

3. boire de l'alcool à l'adolescence;

4. irrégularités menstruelles;

5. goitre thyrotoxique;

6. vie sexuelle irrégulière.

Facteurs qui réduisent le risque de tumeurs du sein:

1. manger des aliments contenant des caroténoïdes, par exemple le melon, les carottes, les patates douces, les noix et les haricots;

2. l'allaitement maternel;

3. vie sexuelle régulière.

Les femmes atteintes d'hyperplasie atypique (mais pas d'hyperplasie ordinaire) sont encouragées à envisager de prendre du tamoxifène pour réduire le risque de développer un cancer du sein. [13] Le tamoxifène réduit de 86% le risque de développer un cancer du sein chez les femmes atteintes d'hyperplasie atypique.

"Cônes" bénins et malins de la glande mammaire. Si vous trouvez un phoque dans la poitrine - inscrivez-vous immédiatement à un mammologue

Trouvant une «bosse», une «bosse» ou une petite bosse dans la poitrine, les femmes commencent immédiatement à paniquer. Mais tous les changements détectés ne sont pas une tumeur maligne ou une affection précancéreuse. La boule la plus fréquemment détectée dans la glande mammaire est une tumeur bénigne (lipome, fibroadénome) ou le résultat de changements dans le tissu mammaire causés par une pathologie bénigne de cet organe (mastopathie fibrokystique, nécrose graisseuse, etc.). Pour compliquer la situation, de nombreux changements bénins du sein peuvent imiter le cancer du sein..

Vous avez senti un phoque dans la glande mammaire et vous vous êtes immédiatement posé la question: «Qu'est-ce que cela pourrait être - un kyste, un cancer ou autre chose? Comment distinguer une "bosse" bénigne de maligne? " Je veux tout de suite répondre à ces questions. Quel que soit le sceau de la glande mammaire (sa taille, son taux de croissance et d'autres caractéristiques), il est presque impossible de le déterminer au toucher - est-ce une tumeur bénigne ou bénigne. Par conséquent, si vous trouvez une bosse dans la poitrine, vous devez immédiatement contacter un spécialiste.

Dans de nombreux cas, un examen complet - mammographie, échographie des glandes mammaires, imagerie par résonance magnétique (IRM) et parfois une biopsie (lorsqu'un échantillon de tissu de la tumeur est prélevé et examiné au microscope) - le seul moyen de déterminer ce qui semble réellement indolore compactage mammaire.

Attendre les résultats de l'examen peut vous rendre fou, bouleverser l'équilibre émotionnel. Cependant, gardez à l'esprit que même si vous avez un cancer du sein, la maladie est traitable. C'est un fait qu'une tumeur maligne trouvée aux premiers stades est traitable. Par conséquent, il est préférable de jouer en toute sécurité et de vérifier plutôt que de manquer l'apparition du cancer.

Joints mammaires bénins

En fait, le sceau révélé par la palpation dans la poitrine, dans de nombreux cas, est un néoplasme bénin. Autrement dit, il n'a pas la capacité de malignité (ne se transforme pas en cancer), et ses cellules ne sont pas en mesure de pénétrer les tissus environnants. Cependant, le joint dans la glande mammaire peut être douloureux lorsqu'il est pressé. De plus, l'infection de cette formation est possible, ce qui est lourd de conséquences graves.

Kystes mammaires

Un kyste n'est pas une tumeur mammaire, en fait, c'est un sac rempli de liquide. Les kystes mammaires sont très fréquents chez les femmes en âge de procréer. Elle a un certain nombre de raisons, la principale étant le déséquilibre hormonal..

La formation kystique a une surface lisse, élastique au toucher. Si vous appuyez sur le kyste avec vos doigts, vous avez l'impression qu'il y a un ballon sous eux. Pendant le cycle menstruel, sa taille peut varier. Les kystes mammaires peuvent faire mal. Habituellement, la douleur apparaît avant la menstruation.

Les kystes peuvent être situés n'importe où - juste sous la peau ou profondément dans le tissu mammaire. Une échographie est généralement suffisante pour confirmer le diagnostic. Cependant, s'il y a une inclusion interne, un épaississement local de la paroi, une biopsie est nécessaire.

Fibroadénomes mammaires

Le fibroadénome est une tumeur bénigne du sein propre à un organe, composée d'un composant glandulaire et du tissu conjonctif. Une différence caractéristique entre le fibroadénome et l'adénome est la prédominance de la dernière vague du parenchyme glandulaire. Ils se trouvent à tout âge, mais sont le plus souvent détectés chez les femmes de 20 à 30 ans. Les raisons du développement de cette tumeur ne sont pas exactement clarifiées.

À la palpation est définie comme une tumeur avec des bords clairs, une consistance élastique. En règle générale, il s'échappe sous les doigts s'il est mis dessus. Il existe de petits fibroadénomes qui ne peuvent pas être palpés. Dans ce cas, il s'agit d'une découverte mammographique aléatoire..

Une biopsie est requise pour confirmer le diagnostic. Une autre option est l'ablation complète de la tumeur. Dans cette situation, l'opération agit à la fois comme une procédure médicale et diagnostique. En plus de la tumorectomie (chirurgie pour retirer une tumeur du sein), l'ablation par radiofréquence et d'autres méthodes de traitement du fibroadénome sont utilisées.

Les fibroadénomes ne sont pas capables de malignité, cèdent rarement à un traitement conservateur.

Adénose

L'adénose mammaire est une affection bénigne caractérisée par une prolifération du tissu glandulaire du sein. Cliniquement et radiologiquement, l'adénose peut simuler le cancer du sein - avec des calcifications mammographiques peuvent être détectées. Une biopsie avec examen histologique ultérieur permet de préciser le diagnostic..

Mastite

La mammite est un processus infectieux et inflammatoire dans la glande mammaire, souvent accompagné de rougeurs, d'enflures et de douleurs. Le plus souvent, elle survient chez les femmes en couches qui allaitent un enfant (mammite lactationnelle). La mammite peut être facilement confondue avec ce que l'on appelle le cancer du sein inflammatoire (vous pouvez également trouver une forme de cancer du sein de type mammite ou infiltrante œdémateuse). Le cancer du sein inflammatoire commence par une rougeur, une douleur et une éruption cutanée. Habituellement au début, une bosse dans la poitrine n'est pas ressentie.

Ductectasie mammaire

L'ectasie des canaux des glandes mammaires est une maladie bénigne de la glande mammaire, caractérisée par l'expansion et l'épaississement de la paroi des canaux lactifères, dont la lumière est remplie d'un épais secret. Un signe caractéristique d'ectasie des canaux lactifères est un écoulement verdâtre des mamelons. De plus, la maladie peut s'accompagner de l'apparition d'un petit phoque situé immédiatement après le mamelon. La pathologie est le plus souvent diagnostiquée chez les femmes en ménopause..

Nécrose graisseuse

La nécrose graisseuse de la glande mammaire se réfère à des changements bénins, représente la nécrose du tissu adipeux, localisée dans une certaine zone. La maladie est plus fréquente chez les femmes ayant de grandes glandes mammaires, elle peut imiter le cancer, par conséquent, une biopsie est nécessaire pour confirmer ou exclure le diagnostic.

Kyste d'huile

Les kystes d'huile mammaire sont des cavités remplies de liquide qui se forment dans les canaux du sein. Habituellement, ces formations bénignes sont détectées par une femme seule. Ils sont élastiques au toucher, avec une surface lisse.

Un kyste d'huile se forme sur le site du tissu adipeux mort. Par conséquent, souvent ces joints dans la poitrine se forment après la chirurgie. Le kyste est appelé huileux car son contenu est gras sous forme liquide..

La plupart des kystes d'huile régressent avec le temps. Par conséquent, l'une des options est de la laisser seule. Le kyste peut être perforé ou retiré chirurgicalement.

Autres phoques bénins du sein

En plus des tumeurs bénignes énumérées ci-dessus, des hamartomes, des hémangiomes, des adénomyoptéliomes et des neurofibromes peuvent être détectés. De plus, un hématome peut se former dans le sein après une blessure..

Gardez à l'esprit que même si une bosse bénigne dans la poitrine est détectée, le risque de développer un cancer du sein (une maladie oncologique que l'on trouve chez une femme sur huit au cours de sa vie) n'est pas réduit. Malgré le fait que vous puissiez respirer un soupir de soulagement (après avoir reçu un diagnostic de tumeur bénigne du sein, vous devez toujours continuer le dépistage - subir une mammographie régulièrement, consulter un mammologue et effectuer un auto-examen des glandes mammaires.

Joints mammaires bénins et risque de cancer
Les femmes qui ont des antécédents de maladies bénignes sont plus susceptibles de développer un cancer que celles qui n'ont révélé aucune pathologie mammaire. Selon une étude publiée dans l'International Journal of Cancer en 2019, la détection de changements bénins est un facteur qui augmente le risque de développer des tumeurs malignes, en plus de la probabilité déjà élevée de cancer du sein due à des antécédents familiaux ou individuels de la maladie, ainsi que des mutations associées au risque les gènes.

Changements précancéreux dans la glande mammaire

Les vraies tumeurs bénignes du sein ne sont généralement pas malignes. Certains d'entre eux sont associés à un risque accru de cancer. Précancer - changements dans le tissu mammaire qui contribuent à l'apparition de néoplasmes malins. Si la tumeur est définie comme bénigne, elle est soit retirée, soit laissée seule. Mais si la bosse dans la poitrine est une maladie précancéreuse, elle doit être retirée..

Papillome mammaire intraductal (intraductal)

Il s'agit d'une petite croissance dans le canal lactifère. Il existe des lésions uniques et multiples. Dans le cas de plusieurs excroissances, la papillomatose est diagnostiquée. Il existe des papillomes intraductaux centraux (situés dans le mamelon et l'aréole) et périphériques (situés à distance de l'aréole). La manifestation la plus courante de papillome intraductal est une décharge sanglante ou transparente du mamelon..

Dans un petit pourcentage de cas, des papillomes intraductaux sont diagnostiqués, dans lesquels il existe des zones d'hyperplasie atypique (voir ci-dessous). Cette pathologie, en règle générale, est déterminée non pas par un clinicien ou un spécialiste de la visualisation, mais par un cytologiste ou un pathomorphologue.

Cicatrice radiale

Une cicatrice radiale de la glande mammaire est une prolifération spécifique de tissu conjonctif, qui peut être bénin, précancéreux ou malin. Habituellement, aucun symptôme. Le plus souvent, la pathologie est détectée lors d'une biopsie. À la mammographie, la cicatrice radiale a une configuration en forme d'étoile. Une cicatrice radiale bénigne doit être contrôlée régulièrement (échographie, mammographie). Une autre option est l'ablation chirurgicale..

Hyperplasie mammaire atypique

L'hyperplasie atypique est considérée comme une affection précancéreuse. En d'autres termes, ces tumeurs ne sont pas cancéreuses, mais elles peuvent devenir malignes, elles doivent donc être traitées avant que leurs caractéristiques ne changent. Les approches modernes de la prise en charge des patients atteints de cette pathologie se résument à ce qui suit:

  • la détection de l'hyperplasie canalaire atypique après une biopsie nécessite une excision chirurgicale (taux de détection du cancer de 15-30% ou plus);
  • avec une hyperplasie lobulaire atypique, une excision chirurgicale n'est pas nécessaire, surtout s'il s'agit d'une découverte accidentelle. La probabilité de vérification du cancer dans ce cas est de 0 à 6%;
  • les patients atteints d'hyperplasie atypique peuvent recevoir un traitement préventif avec des anti-œstrogènes ou des inhibiteurs de l'aromatase. Cela réduit le risque de cancer du sein de 50%..

Cancer pré-invasif (cancer sur site, LCIS et DCIS)

Le carcinome canalaire in situ (CCIS), une maladie relativement courante, est une tumeur maligne. Par définition, le CCIS n'est pas considéré comme un cancer invasif (il s'agit d'un cancer pré-invasif, d'un cancer intraépithélial), car les cellules malignes ne se sont pas encore propagées au-delà de la membrane basale (les cellules sont toujours à l'intérieur du conduit, il n'y a pas d'invasion des tissus environnants). En raison de la mammographie, la détection de ces "cônes" malins de la glande mammaire augmente rapidement, en particulier en raison de formes non palpables.

Carcinome in situ (carcinome in situ, CIS, carcinome latin in situ - cancer in situ) ou cancer de stade 0 - une tumeur maligne aux stades initiaux de développement. Le carcinome invasif est défini comme un cancer du sein des stades I à IV - une accumulation de cellules histologiquement altérées est détectée dans le tissu sous-jacent.

Le carcinome lobulaire in situ (LCIS) n'est pas une maladie pré-invasive (précancéreuse, en d'autres termes, il ne développe pas de cancer invasif), mais le LCIS est un indicateur du risque accru de développement ultérieur d'un cancer invasif. Le risque de carcinome invasif est accru chez les patientes dont les proches parents souffraient d'un cancer du sein (c'est-à-dire porteuses des gènes BRCA-1 et BRCA-2), en particulier chez les femmes de moins de 40 ans.

Fibroadénome phyloïde

Les tumeurs du sein phyloïdes (en forme de feuille) sont des néoplasmes rares qui se développent à partir du tissu conjonctif. Les «cônes phyloïdes» de la glande mammaire peuvent être à la fois malins et bénins. Par conséquent, pour toutes les tumeurs du sein en forme de feuille, une approche est la chirurgie.

Le substrat pour la formation de la plupart des tumeurs mammaires malignes est les cellules épithéliales qui tapissent les canaux et les alvéoles de la glande mammaire. Quant aux tumeurs phyloïdes, elles sont formées de cellules mésenchymateuses (cellules du tissu conjonctif), donc ces tumeurs appartiennent au sarcome.

En savoir plus: Sarcome - Cancers des tissus conjonctifs

Cancer mammaire

Cancer du sein - une tumeur maligne du tissu glandulaire de la glande mammaire, pénètre dans le tissu mammaire voisin (invasion), avec le flux de lymphe et de sang, ils peuvent pénétrer dans les ganglions lymphatiques ou d'autres organes, créant là des foyers de croissance tumorale secondaire.

On distingue les formes suivantes de tumeurs malignes du sein:

Comment distinguer une tumeur bénigne d'une tumeur maligne dans la glande mammaire au toucher?

Une «boule» maligne peut être palpée n'importe où dans la glande mammaire, mais sa localisation la plus fréquente est le quadrant externe supérieur. Le phoque dans la partie supérieure de la glande mammaire peut être immédiatement sous la peau ou dans les profondeurs des tissus. Localisation possible de la tumeur primaire dans la région axillaire (lobule aberrant ou supplémentaire).

Il s'agit généralement d'un joint fixe dans la poitrine, sans contours clairs et très dense. Une tumeur maligne du sein a le plus souvent une surface tubéreuse (bien qu'elle puisse parfois être lisse).

La «balle» maligne et bénigne peut être très similaire au toucher. Beaucoup de femmes se trompent, croyant que la tumeur maligne est plus dense et immobile. Une surface souple et lisse, un joint mobile dans la glande mammaire n'est pas rare pour le cancer du sein. Les experts disent qu'une femme seule ne pourra pas déterminer s'il s'agit d'une tumeur bénigne ou maligne. Le meilleur conseil dans cette situation est que toute «balle» dans la poitrine que vous vous trouvez doit être testée.

Diagnostic et traitement

Les examens cliniques de la glande mammaire et la mammographie peuvent aider au diagnostic, bien que l'échographie ou l'IRM soient parfois nécessaires. Chacun de ces types de tumeurs a ses propres caractéristiques uniques, qui sont détectées à l'aide de diagnostics radiologiques..

Cependant, aucune des méthodes de diagnostic par rayonnement ne donne une garantie à 100% si la tumeur est bénigne ou maligne, et vous aurez probablement besoin d'une biopsie.

La mammographie rate jusqu'à 15% des cancers du sein. Cela est particulièrement fréquent si une femme a une densité radiologique élevée de tissu mammaire. La biopsie mammaire est le seul moyen de distinguer un nœud bénin d'un cancer malin.

Il existe plusieurs méthodes pour prélever des tissus pour examen morphologique, y compris une biopsie par aspiration, y compris une biopsie de base (biopsie de base, biopsie de base, biopsie de coupe) ou une biopsie ouverte (chirurgicale).

Enfin, il est important de savoir qu'une biopsie mammaire sélectionne généralement les cellules d'une petite zone du néoplasme, ce qui laisse la possibilité d'un résultat faussement négatif (les cellules malignes ne sont pas détectées même en cas de cancer du sein).

Article connexe: Tout sur la biopsie mammaire

Métastases d'un autre cancer

Dans le tissu mammaire, le cancer du colon ou du poumon peut métastaser (ils sont très rares). Cela conduit à l'apparition de tumeurs secondaires dans la glande mammaire. Ce n'est qu'à l'aide d'une biopsie que l'on peut déterminer s'il s'agit d'un cancer du sein primaire ou d'une métastase d'une autre tumeur maligne.

Le choix des tactiques thérapeutiques et le pronostic de la maladie dépendent du stade de développement du processus malin. En plus de la principale méthode chirurgicale de traitement, la chimiothérapie, l'hormonothérapie, la radiothérapie et la thérapie ciblée sont utilisées.

Quelques mots d'OncoInfo

Les phoques dans les glandes mammaires sont assez communs. Il est important de vérifier régulièrement vos seins, de surveiller constamment leur état et de vous assurer qu'aucun changement ne s'est produit. Si une oppression thoracique est détectée, ne paniquez pas, il s'agit très probablement d'un changement de nature bénigne. Seuls 5 à 6% des phoques de la poitrine sont des tumeurs malignes, les autres sont bénins.

Cependant, n'ignorez pas la découverte - vous devriez consulter un médecin. Le plus simple est de vous inscrire auprès d'un médecin de famille qui vous dirigera vers le bon spécialiste. Dans les cliniques également, des oncologues comprennent toutes les maladies oncologiques et recommandent les examens nécessaires..

Liste des sources utilisées:

Tumeur bénigne du sein

La glande mammaire a une fonction importante dans le système reproducteur des femmes et est souvent menacée par des facteurs externes. Le plus souvent, des lésions bénignes sont diagnostiquées. Les médecins distinguent plus de 50 types de tels néoplasmes qui peuvent se développer dans les tissus du sein. Les femmes après 20 ans sont touchées. Certaines tumeurs peuvent dégénérer en une forme maligne - cancer du sein. Par conséquent, les patients avec un compactage bénin sont enregistrés auprès d'un mammologue pour surveiller le développement de la maladie.

Caractéristiques générales de la maladie

Une tumeur bénigne ou une dysplasie survient chez 70% des femmes. Une tumeur bénigne du sein est une masse formée de cellules des fibres épithéliales et conjonctives. Une formation externe dans la poitrine se présente sous différentes formes - il peut s'agir d'un kyste, d'un nœud, d'un petit phoque, etc..

Une tumeur bénigne du sein chez la femme n'est pas considérée comme une maladie dangereuse, mais nécessite une surveillance attentive par un médecin. Certaines espèces ont la capacité de dégénérer en un site oncologique avec de graves complications pour la santé. Un processus malin est observé chez 30 à 33% des patients. Mais cela se produit en l'absence de soins médicaux ou en cas de non-respect des recommandations du médecin traitant.

Code de la CIM-10 (Classification internationale des maladies) en pathologie N60 «Dysplasie bénigne du sein».

Un néoplasme mammaire présente une différence significative par rapport à une forme maligne, exprimée au cours et au cours du développement de la pathologie:

  • une croissance lente est notée - la division des cellules anormales peut durer plusieurs années;
  • la maladie se développe sans croissance métastatique dans les régions éloignées du corps;
  • se développe dans la zone de la capsule formée, sans quitter la frontière du tissu affecté;
  • l'inconfort provoque une grande taille de tumeur, serrant les tissus adjacents, provoquant des dysfonctionnements;
  • facile à traiter - la récupération se produit chez 90 à 100% des patients.

Une tumeur au sein ne présente aucun risque pour la santé d'une femme lorsqu'elle est contrôlée par un médecin et qu'elle prend des mesures thérapeutiques. Le refus du traitement menace la dégénérescence en cancer, ce qui conduit souvent à une excision radicale du nœud avec l'organe malade ou à la mort du patient. Par conséquent, ne refusez pas de consulter un médecin et espérez l'aide des guérisseurs traditionnels.

Variétés de néoplasmes bénins dans la poitrine

Deux types de néoplasmes peuvent se former dans la poitrine d'une femme - la mastopathie et un nœud tumoral de structure différente. Les formations avec un processus tumoral varient en forme..

Les sceaux bénins comprennent les types suivants:

  • La mastopathie est un type de pathologie qui se forme dans la région thoracique à partir des fibres conjonctives et adipeuses. Il existe deux types de maladie - diffuse et nodulaire. La forme diffuse est caractérisée par sa participation à la formation de cellules épithéliales conjonctives avec des formes ressemblant à une formation kystique de différentes tailles. La mastopathie nodulaire est un joint qui contient une substance liquide à l'intérieur, qui se transforme progressivement en un joint étanche avec le risque de dégénérescence en une forme maligne. Les phoques font toujours mal et s'accompagnent d'une augmentation des ganglions lymphatiques sous l'aisselle. Aux stades avancés du développement, une décharge étrangère des mamelons d'une teinte terne ou brune peut être observée..
  • Un kyste est formé sous la forme d'un nœud unique avec une capsule ovale ou ronde contenant une substance visqueuse - liquide lymphatique, sécrétion ou lait. Une cellule anormale affecte le tissu conjonctif, bloquant les canaux lactifères. La pathologie peut rester longtemps sous la forme d'une petite formation ou atteindre plusieurs centimètres. Une inflammation fréquente du kyste peut provoquer une dégénérescence en oncologie. Il y a une pathologie dans un organe - du côté gauche ou droit ou affecte les deux seins à la fois. Il y a des signes de gonflement des tissus mous, il peut être douloureux lorsqu'il est pressé avec les doigts, se déroule sur un fond de fièvre. Il y a des cas d'autorésorption sans utilisation de méthodes thérapeutiques.
  • Le fibroadénome est une pathologie sous forme de petites capsules en fibre glandulaire du sein. Il est formé sous la forme d'un ovale ou d'un cercle d'un diamètre de 20-30 mm. Il a une structure mobile et il sent une formation dense qui se déplace facilement sous la peau. Les nœuds volumétriques contiennent souvent des dépôts calcaires. Il se produit dans la glande mammaire d'un côté. L'éducation bilatérale est rarement diagnostiquée. Le risque de dégénérescence en oncologie est présent avec une forme bénigne de type feuille. Cette espèce est caractérisée par une structure de plusieurs petits nodules kystiques de l'épithélium épithélial et conjonctif. À un stade précoce de la formation, il est difficile de connaître le nombre exact de nodules. Peut être déterminé avec une taille de tumeur de 20 mm. Cette espèce est rare - dans 2% des cas.
  • Le papillome intraductal est un petit néoplasme de forme ovale et ronde avec la formation sur les membranes des conduits internes situés sous les mamelons. Les nodules ne dépassent pas 5 mm, il est donc impossible de déterminer la maladie au toucher. Il convient de prêter attention à la décharge étrangère des mamelons d'une teinte rouge ou verte. Il existe des exemples d'augmentation des papillomes jusqu'à 20 mm, mais cela est rare. Il peut y avoir un développement unilatéral et bilatéral de la pathologie. Lors de l'identification, vous devez le traiter immédiatement pour éviter le processus oncologique.
  • Le lipome, ou wen, se compose de tissu adipeux du tissu mammaire. Tailles de 2 mm à 20. Une formation ferme et élastique se fait sentir. Il a des limites claires avec la présence d'une capsule séparée, donc un changement dans les tissus sains se produit à l'intérieur de la coquille de la capsule. La forme diffuse se développe sans capsule et se développe progressivement en tissu adipeux. Affecté par une femme après 30 ans. Les symptômes sont une gêne dans la formation et un gonflement de la poitrine avec déformation externe.

On distingue d'autres types de pathologie. Vous pouvez déterminer avec précision le type de maladie après des diagnostics en laboratoire et instrumentaux.

Les causes de la maladie

Plusieurs facteurs environnementaux défavorables ou perturbations internes du corps peuvent provoquer la formation d'un nœud bénin dans la poitrine. La cause de la maladie peut être la suivante:

  • maladies gynécologiques des organes pelviens;
  • prédisposition héréditaire;
  • Avortement;
  • la première grossesse à un âge avancé - après 35 ans;
  • maladie du système endocrinien - diabète;
  • processus inflammatoires dans l'utérus et la poitrine;
  • diagnostic établi - infertilité;
  • l'effet des cancérogènes et des composés chimiques sur le corps de la femme;
  • refus d'allaiter un nouveau-né;
  • prendre des contraceptifs oraux pendant une longue période;
  • ménopause après 55 ans;
  • puberté précoce d'une adolescente;
  • exposition fréquente à la lumière directe du soleil ou au bronzage dans un lit de bronzage;
  • abus d'alcool et de nicotine;
  • alimentation déséquilibrée - manque de fibres.

Plusieurs facteurs peuvent provoquer simultanément une pathologie ou des effets environnementaux négatifs. L'emplacement de la femme est d'une grande importance. La pollution de l'air par diverses substances radioactives ou composés chimiques peut être la principale cause de la maladie..

Signes d'une éducation bénigne

Une femme peut ne pas soupçonner une pathologie pendant une longue période. Les tumeurs bénignes se développent souvent sans la présence de symptômes appropriés. Mais les médecins mettent en évidence certains symptômes courants qui devraient alerter le patient et lui faire consulter un médecin:

  • douleur dans la poitrine pendant le cycle menstruel;
  • écoulement étranger des mamelons avec une teneur en sang ou autre consistance trouble;
  • gonflement des tissus mous du corps;
  • gêne mammaire;
  • l'aréole autour des mamelons a changé de teinte;
  • une pigmentation de la peau de la poitrine est présente;
  • une formation étrangère se fait sentir dans les tissus du sein;
  • processus inflammatoires dans la zone des ganglions lymphatiques de l'aisselle.

Il existe des types de pathologie qui ne montrent pas de signes prononcés au cours du développement. Par conséquent, la maladie peut être présente dans le corps pendant une longue période, sans présenter de symptômes suspects. Pour prévenir les complications désagréables, les médecins conseillent de subir régulièrement des examens programmés par un gynécologue et une échographie du sein.

Le fibroadénome est caractérisé par une structure mobile, ce qui permet de le distinguer des autres formations. L'emplacement près de la surface de la peau s'accompagne d'une déformation visuelle de l'organe et de sensations douloureuses lorsqu'il est pressé.

Les formations kystiques se produisent généralement sans la présence de signes extérieurs de malaise. Un symptôme douloureux pendant les menstruations peut être observé. Le papillome intra-canalaire a une caractéristique - décharge des mamelons contenant du sang.

Par conséquent, les médecins recommandent qu'en cas de signes suspects, consultez un médecin et passez un examen pour exclure une formation maligne et déterminer le diagnostic exact.

Complications possibles de la pathologie

La pathologie bénigne s'accompagne rarement de complications graves. Les grosses tumeurs peuvent provoquer des conséquences désagréables, provoquant une déformation thoracique avec des changements internes dans la structure. Les tumeurs sont dangereuses pour les femmes pendant la grossesse, car peut se transformer en lactostase ou en mammite. Par conséquent, les médecins ne recommandent pas de planifier une grossesse s'il y a des phoques dans les tissus du sein. Il est recommandé au préalable de traiter complètement la maladie..

De grands volumes de ganglions kystiques subissent souvent une infection secondaire avec le développement de processus inflammatoires graves avec des phlegmon des canaux. La forme en forme de feuille en l'absence de thérapie est capable de se transformer en une apparence maligne avec des conséquences concomitantes. Le cancer du sein se présente sous une forme agressive avec la formation de germes métastatiques dans des régions éloignées. La défaite de l'appareil circulatoire menace une détérioration rapide du bien-être.

Le cancer du sein au cours des procédures thérapeutiques peut provoquer le développement d'une lymphostase avec lymphodème. Ces complications se traduisent par un gonflement pathologique de la main de la part de l'organe malade. En plus de la thérapie, une doublure d'anastomoses lympho-veineuses avec une greffe de ganglions lymphatiques est utilisée. La durée du traitement est prolongée jusqu'à l'élimination complète des symptômes désagréables et le soulagement des signes de complication.

Diagnostic de la maladie

Pour déterminer le type de tumeur et le degré de dommages au corps, le patient est référé pour examen. Le médecin prescrit les procédures suivantes:

  • Un gynécologue ou un mammologue effectue un examen physique du sein avec une palpation complète de l'organe.
  • La mammologie est assignée à une étude détaillée des changements structurels avec la germination d'un phoque dangereux.
  • L'examen échographique vous permet de déterminer l'emplacement exact du nœud, la forme et la taille, ainsi que d'établir le type de tumeur.
  • La radiographie peut être prescrite pour un examen supplémentaire de la zone touchée.
  • L'imagerie par résonance magnétique et calculée est considérée comme la méthode la plus informative pour examiner un organe malade..
  • Le sang et l'urine sont examinés en laboratoire pour des changements structurels dans les éléments de base..
  • Analyse de la production d'hormones thyroïdiennes.
  • Le sang est examiné pour la présence de marqueurs tumoraux afin d'exclure une pathologie maligne..
  • Si des complications sont suspectées, une ponction est prescrite pour la collecte de matériel biologique pour la biopsie - cela vous permet de déterminer la composition exacte de la tumeur et le type de maladie.

L'étude aide à identifier d'éventuels abcès inflammatoires dans le foie ou les reins. Après avoir reçu tous les résultats des tests, le médecin peut faire un portrait de la maladie et évaluer l'état du patient. Le diagnostic vous permet de prescrire le bon traitement et d'accélérer la récupération. À l'échographie, vous pouvez identifier la profondeur de germination du nœud.

Traitement des maladies

Le traitement dans chaque cas est sélectionné individuellement - cela dépend du type de pathologie et du bien-être du patient. Dans les premiers stades, la pharmacothérapie est utilisée. Pour le traitement, le médecin prescrit les médicaments suivants:

  • Les médicaments sédatifs aident à calmer le système nerveux et à normaliser les émotions de la femme. Cela aide particulièrement avec la mastopathie diffuse. Un état de stress affecte la production d'hormones et provoque une augmentation rapide du compactage. Par conséquent, pour réduire les niveaux hormonaux, il est nécessaire de réduire la tension nerveuse.
  • Les diurétiques éliminent l'excès de liquide du corps, ce qui réduit l'enflure des tissus mous. Le cours et la durée d'admission sont attribués individuellement en fonction du degré de dommages au corps.
  • Les progestatifs à base de progestérone sont nécessaires en présence de troubles hormonaux graves provoqués par la formation de tumeurs. Les onguents, les gels ou les crèmes sont principalement utilisés. L'effet du médicament s'étend directement à la zone affectée, sans affecter les tissus sains.
  • Le complexe de vitamines est recommandé pour combler la carence en oligo-éléments essentiels. Cela aide à améliorer la circulation sanguine dans le corps et à éliminer l'enflure. Ils aident à soulager la douleur au site de compactage, contribuant à la résorption des tissus atypiques.
  • Les médicaments à base d'œstrogènes sont utilisés en présence d'un nœud fibreux. Les substances stimulent la réduction accélérée du néoplasme.

La densification bénigne peut être traitée avec des remèdes homéopathiques. Les tisanes peuvent calmer le système nerveux et normaliser la production d'hormones. Les décoctions médicinales stimulent la restauration de la composition structurelle des fibres conjonctives et épithéliales dans le développement de la pathologie. L'effet thérapeutique se produit avec l'utilisation régulière de substances pendant 2-3 mois.

La chirurgie est recommandée pour le diagnostic d'une forme nodulaire de mastopathie ou de lipome. Une intervention chirurgicale d'urgence est nécessaire s'il y a du liquide dans la capsule avec des particules de sang. La résection peut être partielle ou radicale - dépend de la forme de la pathologie.

Le fibroadénome réagit bien à l'action des médicaments, la chirurgie n'est donc pas nécessaire. L'opération est recommandée dans les cas suivants:

  • l'unité dépasse les dimensions de 5 mm;
  • il y a un défaut esthétique clair avec une violation de la forme du sein;
  • risque élevé de dégénérescence des cellules en une forme maligne;
  • il y a des cas de cancer du sein dans les antécédents familiaux;
  • les tests de biopsie ont montré une progression défavorable de la maladie.

Dans ces situations, le médecin prescrira une excision à l'aide d'un scalpel, d'un laser ou d'une cryodestruction. Après l'excision de la tumeur, un traitement médicamenteux est prescrit pour restaurer la zone opérée du sein:

  • dans les 3 mois crème Progestogel appliquée à l'extérieur 1% le matin ou le soir;
  • Aevit doit prendre 1 comprimé une fois par jour;
  • L'extrait de valériane est mieux utilisé sous forme de comprimés - 1 avant les repas 3 fois par jour;
  • La mastodinone est prescrite dans un cours de 3 mois par jour, 1 capsule - une pause de 30 jours, et le cours est répété à nouveau;
  • Buvez de la phytolone avant les repas;
  • la collecte des reins doit être brassée le matin et bue pendant la journée.

Les tumeurs en forme de feuille sont traitées chirurgicalement - l'excision a lieu avec la capture de tissus sains. Les papillomes intra-canalaires doivent également être retirés avec excision du canal laiteux.

Après le traitement, le patient est sous surveillance médicale régulière pour éviter la récurrence de la maladie et, si nécessaire, pour commencer le traitement dans les premiers stades.